Discord icon

2. Moondancer

Twilight était confortablement installée à la table où elle avait l'habitude de s'asseoir, recroquevillée sur elle-même et le nez plongé dans l'un des nombreux livres qu'elle avait sélectionné. Le silence de la grande bibliothèque lui offrait également une condition idéale pour sa lecture.

Du moins, ça aurait pu être le cas si une certaine jeune fille n'arrêtait pas de la dévisager en permanence. 

Twilight faisait de son mieux pour l’ignorer, mais c'était la troisième fois cette semaine qu'elle l’avait suivie à la bibliothèque et s’était assise à la même table en face de la sienne, tout en faisant semblant de lire un livre.

Normalement, il était facile pour Twilight de se perdre dans sa lecture. Mais à chaque fois que la jeune fille la regardait, Twilight le sentait.

Elle avait songé à trouver un autre endroit où s'asseoir pour continuer sa lecture, mais la cafétéria et la cour de récréation étaient beaucoup trop bruyantes à son goût.

Jetant à nouveau un coup d'œil sur son livre, Twilight vit la jeune fille rapidement détourner le regard. Twilight se retira lentement derrière son ouvrage, son visage se tordit en un froncement de sourcils. "Mais qu’est-ce qu’elle me veut à la fin !? Elle perturbe ma concentration !"

Twilight réessaya de reprendre sa lecture, mais au final elle ne fit que relire exactement la même ligne à plusieurs reprises. Elle poussa alors un grognement audible et referma le livre. Peut-être que lire autre chose pourrait lui changer les idées.

Elle réajusta ses lunettes et choisit "Les Histoires de Shakespeare" dans la pile de livres qui se trouvaient à côté d’elle. Et il ne lui fallut pas longtemps avant d'être complétement aspirée par la lecture de celui-ci ; elle n’avait même pas remarqué que la jeune fille ne la regardait plus.

"Les Histoires de Shakespeare. Très original comme lecture", dit une voix douce et majestueuse.

Twilight bondit alors de son siège en secouant la tête. La mystérieuse jeune fille se tenait par-dessus son épaule. Elle avait la peau aussi pâle que la lune. De longs cheveux rouges et violets attachés par un nœud bleu, ainsi que de petits yeux violets qui regardaient Twilight avec curiosité.

"Excuse-moi, je t'ai fait peur ?"

"Oui, tu m’as fait peur", la cassa Twilight. "J'essaie de lire en paix."

La jeune fille baissa honteusement la tête.

"Toutes mes excuses, je m'intéressais juste au livre que tu as choisi. Ce n'est pas tous les jours que je vois quelqu'un en train de lire les récits du grand William Shakespeare."

Twilight s'apprêtait à lui demander de partir, mais se figea au dernier moment, car la jeune fille venait de piquer sa curiosité. "Tu lis Shakespeare toi aussi ?"

La jeune fille plaça une main contre sa poitrine et l'autre pointée vers le haut. 

"Par le ciel, je serais tenté de m’élancer ? Jusqu’à la face pâle de la lune pour en arracher l’Honneur éclatant ? Ou de plonger dans les abîmes de l’Océan ? Jusqu’à des profondeurs restées inaccessibles à la sonde ? Pour en retirer par les cheveux l’Honneur englouti ? Si le libérateur pouvait recueillir, ? Seul et sans rival, toute la gloire de son action."  Elle souriait face à une Twilight restée sans voix.

"C’était... C’était incroyable. Tu as parfaitement cité Henri IV !"

"Et bien, je pense que n’importe quel acteur, qu'il soit amateur ou professionnel, se doit de mettre toute son âme en récitant les œuvres de Shakespeare. Car non seulement, c’était le plus grand dramaturge de son temps, mais c’était également un grand philosophe maîtrisant à la perfection l'art de la parole et de l'écriture", expliqua la jeune fille alors que ses yeux brillaient avec admiration.

Twilight hocha la tête avec une telle vigueur que ses lunettes en étaient presque tombées de son visage. "Je pense exactement la même chose ! Mais vu la façon dont les autres élèves ont réagi quand on leur a demandé de lire Roméo et Juliette, on pourrait presque croire qu'on leur avait donné une punition."

"Les roturiers sont tous les mêmes. Ils n’ont aucun goût pour les arts et la littérature." Elle lui fit un autre sourire rayonnant. "Mais toi tu es différente. Je peux clairement voir dans tes yeux que tu es quelqu’un de très cultivé."

Twilight se mit à rougir. "Et bien, j’aime beaucoup lire."

"Je l’avais remarqué."

Twilight ne pouvait pas croire ce qu'elle était sur le point de faire. Elle s’était toujours crue au-dessus de tout ce qui avait un rapport avec l’amitié. Les seuls amis dont elle avait besoin étaient son grand frère et Cadence. Elle allait à l’école pour apprendre, pas pour s'amuser. Pourtant, voilà quelqu'un qui partageait son amour pour Shakespeare. Alors peut-être que ...

Elle montra la chaise à côté d’elle. "Tu veux, euh… Je veux dire, si tu as toujours envie de discuter avec moi…"

La jeune fille tomba dans la chaise et se rapprocha un peu plus. "J’en serai ravie."

Twilight sourit et balbutia, "oh, co-comment tu t'appelles ?"

"Hmmhmmhmm."  Elle mit une main sur sa bouche quand elle se mit à rire. "Tu peux m’appeler Moondancer."

 

******************************************

 

Le réveil de Sunset s’était déclenché à 06h45, il sonna trois fois avant qu'elle lui tape dessus. Elle se retourna et s’enfonça plus profondément dans son lit.

Quelque chose d’humide lui chatouilla la joue. Elle essaya de le repousser, mais l'appendice humide continuait de la lécher. "Ok, ok, je sais, c’est l’heure de l'école." Elle s’était elle-même mise dans une position assise, Spot la regardait avec des yeux face auxquels il était impossible de se mettre en colère. Elle lui caressa le menton avant de sortir du lit.

Elle prit des vêtements chauds pour la journée, puis elle sortit en direction de la salle de bains.

Malheureusement, elle ouvrit la porte de sa chambre en même temps que celle de Trixie. Leurs regards se croisèrent durant un moment, puis elles coururent toutes les deux vers la salle de bains qui se trouvait entre leurs chambres.

Leurs épaules se poussèrent l’une contre l'autre quand elles essayèrent de passer par la porte.

"Je l'ai vue avant, Trixie !"

"Eh bien, Trixie est arrivée la première !"

"C'est faux ! J'étais là avant toi !"

"Je te signale que tu te trouves dans la maison de Trixie !"

"Oh ... Eh bien… tu attendras ton tour parce que t'es déjà passée en première la dernière fois !"

"Même pas vrai d'abord !"

"Si c’est vrai !"

"Les filles !"  La voix d'Artémis retentit à travers le couloir. "Il est encore trop tôt pour ce genre de dispute ! Habillez-vous et filez tout de suite à l'école !"

Au cours de cette brève distraction, Trixie poussa Sunset sur le côté et entra dans la salle de bains avant de fermer la porte. "Et c’est une victoire pour Trixie !" dit-elle de l'intérieur.

Sunset grogna quelques mots bien choisis puis se retira dans sa chambre pour attendre. Elle s'assit sur son lit, frottant le ventre de Spot pour passer le temps.

Ses yeux erraient sur la table de chevet. Avec sa main libre, elle se pencha pour ramasser le collier juste à côté de sa photo. Un brillant soleil rouge et or avec huit rayons suspendus à une chaîne argentée : l’ancienne marque de beauté de Sunset. Trixie le lui avait offert pour Noël, un petit geste qui disait alors à Sunset qu'elle ne pouvait pas rester longtemps en colère contre elle, car Trixie l'avait finalement acceptée dans sa maison.

Je suppose qu’elle peut avoir la salle de bain pour cette fois.

 

 *******************************************

 

Vingt-cinq minutes plus tard, Sunset était sur le pas de la porte et se mit en route pour l’école. L’un des nombreux avantages de vivre avec les Lulamoons c’était que le lycée de Canterlot se trouvait à une distance de marche assez agréable. Elle n'avait même plus besoin de monter sur sa moto pour pouvoir s’y rendre sauf si elle le voulait vraiment.

Les rues étaient glissantes et humides à cause de la neige fondue, de jeunes enfants s'amusaient à s'éclabousser dans les nombreuses flaques d'eau qui restaient sur les trottoirs. Il demeurait encore des petites plaques de neige cachées au fond des fossés ou dans des zones ombragées, bien décidées à ne pas fondre aussi facilement du jour au lendemain. Les nuages commençaient à se dissiper, ce qui annonçait le retour du soleil et de la chaleur à Canterlot City. Sunset resserra sa nouvelle veste en cuir autour d'elle. Un autre cadeau de Noël, celui de Twilight et désormais l'un de ses biens les plus précieux. Elle admirait les poignets pointus sur ses longues manches, et elle suivit de son doigt le S brodé sur la poche qui se trouvait à gauche de sa poitrine avant de remettre ses mains à l'abri du froid.

Trixie la dépassa en conduisant son buggy bleu tout en klaxonnant. Elle avait proposé de déposer Sunset, mais celle-ci avait préféré faire le trajet à pied aujourd'hui. De plus, il ne lui restait que dix minutes de marche supplémentaire à faire.

Elle vit quelques étudiants sur le chemin de l'école. Aucun d'entre eux ne lui fit signe, mais ils ne la regardaient plus avec mépris comme ils le faisaient avant qu’elle n’organise le Bal de L’Hiver et qu’elle ne présente officiellement ses excuses pour toutes ses actions passées.

Je suppose que je suis parfaitement neutre maintenant. Sunset se mit à sourire car cette idée lui plaisait énormément.

Comme partout ailleurs, la pelouse de Canterlot High était devenue brune et humide. Les étudiants peuplaient les environs, rattrapant quelques-uns de leurs amis qu’ils n’avaient pas vus pendant les vacances. Lorsqu'elle s’approcha de l'entrée, Sunset s’arrêta et regarda la statue du cheval des Wondercolts au sommet du bloc de marbre.

Sunset posa une main sur la pierre froide, ses pensées se tournèrent vers Equestria qui se trouvait de l'autre côté. Encore deux ans à attendre avant de pouvoir y retourner, pensa-t-elle de manière mélancolique. Elle fit alors face à l'immense bâtiment qui était celui de son école. Et bien, j'ai beaucoup de choses à faire entre-temps. Alors arrête de te morfondre avec le mal du pays. Tu me tapes sur les nerfs. 

Les élèves remplissaient le hall central, en riant, en se racontant des histoires et en s’échangeant des images sur leurs téléphones. Des petites bannières avaient été accrochées sur les murs qui proclamaient, "Bienvenue, Wondercolts !"

Et en dessous se trouvait une liste de toutes les activités à venir : des matchs de football, un concours de musique, un récital d'orchestre et bien sûr le Bal de Promo.

"Hey, Sunset !"

Sunset se retourna et vit Flash Sentry se glisser à travers la porte, avec son étui de guitare à la main.

"Salut, Flash."

Elle et Flash avaient une relation beaucoup plus amicale depuis que Sunset s’était excusée auprès de lui.

Flash passa une main dans ses cheveux hérissés et sourit. "Alors, comment se sont passées tes vacances ?"

"Plutôt bien." Sunset tira sur sa veste. "Je l'ai eue pour Noël. J’ai passé du temps avec Twilight et toutes mes amies. Alors impossible pour moi d’en demander plus."

"Cool", soupira Flash. "J'ai demandé une nouvelle guitare pour Noël, mais mon père n'arrête pas de me dire :  la musique n’est pas un travail, mais un hobby. Tu devrais laisser tomber ses idioties et faire quelque chose de beaucoup plus lucratif." La bouche de Flash se ferma de nouveau dans un sourire. "Il chantera plus le même refrain quand mon groupe remportera le concours de musique."

Sunset caressait l’idée de percer un trou dans sa bulle de rêveur, mais lutta contre cette envie. Alors elle décida à la place de l'encourager. "Va leur montrer de quoi tu es capable, champion."

Ils se dirent au revoir et prirent tous deux des directions opposées dans le hall. Sunset rangea son sac dans son casier avant de marcher un peu plus loin pour retrouver Twilight, qui essayait de faire entrer son immense veste à l’intérieur de son propre casier en la poussant de toutes ses forces. Sunset se mit à rire avant de se poser tranquillement à côté du casier en croisant les bras. "Salut, Sparky", dit-elle avec un sourire.

Twilight poussa une dernière fois sa veste et referma le placard. Elle poussa un soupir de fatigue avant de reconnaître Sunset. "Salut. Comment tu — mmmph !"  Twilight fut coupée par un baiser surprise. Lorsque Sunset se retira, les joues de Twilight étaient devenues rouges qu'une pivoine. "S-Sunset, es-tu sûre… de... tu sais …" Elle leva les yeux vers le couloir.

Le sourire de Sunset disparut alors de son visage. "Pourquoi ? ça te gêne ?"

Twilight secoua rapidement la tête. "Non, non, ce n'est pas ça ! C’est juste que...eh bien... l’école vient à peine d'arrêter de t'embêter et je ne veux pas qu'on vienne de nouveau te harceler parce que — "

"Hey, je comprends qu'ils m'en veuillent pour avoir rendu leur vie impossible." Sunset souleva son poing. "Mais s'ils s'en prennent à moi juste parce que je sors avec une autre fille, je serai ravie de leur péter la gueule."

Twilight lui lança un regard d'avertissement, celui avec lequel Sunset était devenu très familière.

Sunset abaissa alors son poing. "Je veux dire, les invités à s'asseoir et entamer une conversation amicale avec eux", dit-elle en faisant un minimum d'effort pour cacher le sarcasme dans sa voix.

Avant que Twilight ne puisse lui répondre, une forte voix cria à travers le hall, "Twily !"

Par-dessus l'épaule de Twilight, Sunset la vit en première. Elle portait un long manteau blanc qui descendait jusqu'à ses chevilles, avec de larges manches qui flottaient dans le vent ainsi que des moufles de la même couleur. Un nœud bleu était également attaché dans ses longs cheveux rouges et violets. Mais ce qui frappa le plus Sunset, ce qui d’ailleurs frappa tout le monde dans le hall quand ils se sont tous retournés vers elle pour la regarder, c'était son visage. Une peau immaculée à la couleur du lait, un petit nez, de fines lèvres délicatement maquillées, de longs cils noirs et deux beaux yeux ronds et violets. Sunset détestait l'admettre, mais à première vue, cette fille était vraiment très jolie. Et pas seulement en apparence, la façon dont elle courait dans le hall, même à un rythme effréné, elle affichait une incroyable élégance.

Twilight se retourna et laissa échapper un cri de surprise. "Moony !" Elle courut et rejoignit la jeune fille à mi - chemin. Elles se serrèrent les mains en sautillant de haut en bas avant de s'enlacer l'une contre l’autre dans une étreinte douce et chaleureuse.

C’était un acte amical et inoffensif, mais Sunset ne pouvait pas s'empêcher de souffler du nez comme un taureau, reprenant rapidement son sang-froid quand les deux jeunes filles vinrent dans sa direction.

Quand elle attira cette "Moony" vers elle, Sunset ne pouvait pas s’empêcher de penser que son visage lui était étrangement familier.

"J’arrive pas à croire que tu sois là !" cria Twilight. "Tu m'as tellement manquée ! J’ai reçu toutes tes lettres ! Oh, attends, je veux dire, évidemment puisque j'ai répondu à chacune d'entre elles, mais quand même ! Oh, tu m’as tellement, tellement, manqué, Moony !"

La jeune fille prit le visage de Twilight, en regardant avec amour les yeux de celle-ci. "Toi aussi tu m’as manqué, ma petite étoile ! Ce fut comme si mon cœur avait été arraché quand nous nous sommes séparés ! Mais maintenant ! Nous sommes de nouveau réunies !"

Sunset avait brièvement rétréci les pupilles de ses yeux pour en faire des lignes dangereusement fines comme celles d'un félin. Elle se racla la gorge aussi fort qu'elle le put. "Alors, Sparky, tu me la présente ?" Cette fois-ci, elle fit un effort maximum pour cacher son agacement.

"Oh !"  Twilight sourit timidement en faisant des gestes entre les deux jeunes filles. "Sunset, voici Moondancer, Moony, voici Sunset Shimmer... C'est ma… Petite copine."

Les yeux de Moondancer s'illuminèrent, mais Sunset vit une contraction musculaire quand elle lui dit un beau sourire. "Ah oui, Twily m'a beaucoup parlé de toi."

"Et bien tu vois ça c'est marrant, parce qu'elle ne m'a jamais parlé de toi." Sunset répondit au sourire de Moondancer en essayant d'imiter un requin affamé.

Les yeux de Twilight se dilatèrent. "Quoi !? Non-non-non, ce n'est pas vrai ! Je suis sûre d’avoir dit quelque chose — "

Moondancer mit un doigt sur les lèvres de Twilight, ce qui la fit taire instantanément alors que Sunset la regardait, elle avait l’impression que son estomac se remplissait avec du goudron fondu. "Chut, ma petite étoile, tout va bien. En fait, je suis heureuse que tu ne l'aies pas fait."

"C'est vrai ?"

Moondancer retira son doigt puis dit : "Oui. Après tout, on ne peut pas décrire exactement ce que je suis." Elle posa une main sur sa poitrine. "Peut-on voir ce que je suis  — non !" Elle leva la main vers le plafond. "Peut-on imaginer ce que je suis — non !" Elle ferma sa main dans un poing et le ramena vers le bas, en baissant la tête. "Il faut m’avoir en face de soi pour comprendre ce que je suis — et ainsi pouvoir contempler de ses propres yeux l'étendue de ma grandeur !"

Sunset la regarda fixement d’un air absent, le goudron fondu refroidi dans son estomac et fut remplacé par... Une route bosselée et fissurée. "Euh... Quoi ?"

Moondancer leva les yeux, ses yeux brillaient avec ce que Sunset croyait être du narcissisme pur. "Permettez-moi de me présenter !" Elle sauta en arrière et tourna en cercle avec ses bras écartés, ses manches larges se gonflèrent dans la brise du vent. Elle s’arrêta et posa une main au-dessus de sa tête et une autre sur son visage. "Je suis la fille aux mille visages." Elle déplaça ses bras en faisant de lents et larges cercles en balançant son corps dans un mouvement gracieux. "Je suis la déesse de la danse." Elle tenait ses bras perpendiculaires à son corps et posa un pied devant l'autre. Son corps se pencha subtilement en avant, puis elle bondit en l'air dans un salto arrière et atterrit de nouveau sur ses pieds. "Je suis celle qui marche dans les étoiles." Elle croisa une jambe en face de l'autre et offrit une longue révérence." Je suis Moondancer."

Les étudiants qui la regardaient l’acclamèrent en lui donnant des applaudissements et des sifflements d'affection, avec lesquels Moondancer se délecta avec un sourire victorieux.

Sunset continua simplement de la fixer avec un regard vide, ne sachant pas si elle devait hurler ou vomir. La jeune fille donnerait à Artémis du fil à retordre en termes de mise scène. Sunset était sur le point de faire une remarque intelligente à Twilight, seulement pour la retrouver en train d'applaudir avec les autres spectateurs.

"Je vois que tu as travaillé ton introduction."

Moondancer se rapprocha, en brossant ses cheveux en arrière. "Bien sûr. Je cherche toujours à capter l’attention de mon public et à le laisser sans voix."

Sunset croisa ses bras. "Mouais, c’est vrai que pour le coup, je suis sans voix."

"J'espère bien", déclara Moondancer. "Mon rêve est de jouer sur toutes les plus grandes scènes du monde, enchanter des publics venant de tous les horizons jusqu'à ce que tous viennent vénérer mon génie !"

Et Twilight pense que je suis narcissique ? Et ben, ça explique pourquoi elle arrive à me supporter.

Twilight posa une main sur le bras de Moondancer. "OK, Moony, je pense que tu devrais ralentir un peu le rythme."

"Oh, euh, bien sûr. Tu sais comment je suis parfois."

"Je le sais bien", sourit Twilight. "C’est vraiment génial de te revoir, mais qu'est-ce que tu fais ici ?"

Moondancer prit les mains de Twilight et les joignit ensembles. "Si je suis ici aujourd'hui dans cette école c'est parce que je m'y suis inscrite bien sûr !"

"Tu es inscrite !?" demanda Twilight avec enthousiasme.

"Tu es t'inscrire !?" grogna Sunset.

"Oui, je le suis !" Moondancer mit une main sur son front. "Lorsque tu es partie, Twilight, mon monde s'est effondré. Alors que toi et moi, nous étions aussi proches que des sœurs. Le monde était devenu beaucoup moins radieux sans toi, car comment la Lune pourrait-elle briller sans ses précieuses petites étoiles ?"

"Et bien, techniquement elle pourrait — " Sunset fut coupée lorsque Moondancer continua sa rodomontade.

"Bien que nous fussions toujours dans la même ville, tu semblais être dans une galaxie lointaine ... Très lointaine... Et je tremblais à l’idée de ce que le destin te réservait sans moi à tes côtés pour te soutenir." Elle déplaça ses mains sur son cœur en fermant les yeux. "Et le destin a décidé d’encore plus nous éloigner, car comment aurais-je pu refuser l'occasion de partir à l'étranger ? Ainsi, je fus forcée de partir pour la France, élargissant encore plus le fossé qui nous séparait." Elle laissa échapper un soupir dramatique. "Avec tes lettres pour seule compagnie. En espérant qu'un jour nous soyons de nouveau réunies."

Elle ouvrit les yeux et tournoya avant de reprendre les mains de Twilight. "Et la première chose que j’ai faite à mon retour fut de supplier mon père de me transférer dans ce lycée. Alors, me voici ! Je suis ici et toi aussi ! De nouveau réunies exactement comme avant !"

Sunset était maintenant certaine qu'elle voulait vomir. Elle avait aussi envie d'étrangler Moondancer avec son foutu nœud bleu. Pas à cause du fait qu’elle touchait excessivement Twilight (bien que ce fût en grande partie à cause de ça), mais juste pour la faire taire.

Twilight essuya une larme de son œil. "Ahw, Moony, je ne peux pas croire que tu as fait tout ça pour moi. Je savais à quel point tu aimais notre ancienne école."

Un soupir rêveur s’échappa des lèvres de Moondancer. "Oui, il est vrai que les lieux sacrés de ce palais enchanté vont beaucoup me manquer. Mais tu es plus importante que tout cela, ma petite étoile !" Elle jeta ses bras autour d’elle. "De plus, il était grand temps que je descende des cieux pour côtoyer les mortels, et voir comment les êtres inférieurs mènent leur vie."

Twilight plissa dangereusement les yeux, un spectacle qui donna beaucoup de satisfaction à Sunset. "Moony, tu l’as encore fait."

"C’est vrai ? Toutes mes excuses."

"En plus, les banlieues ne sont pas si différentes des quartiers aisés. Il y a beaucoup de personnes intelligentes et sophistiquées dans ce lycée."

"Ouais", dit Sunset en ricanant, "tiens justement, en voilà une."

Rainbow marcha dans le couloir, en riant tout en s’essuyant les yeux. "Hey les filles ! Vous venez de louper un truc vraiment dément ! Snips à parier qu'il pouvait boire plus de deux cents canettes de soda ! Et quand il a fini la dernière, il a roté tellement fort que ses pieds ne touchaient même plus le sol ! C'était génial, dégoûtant, mais génial !"

Sunset se retourna pour voir Moondancer. Son visage était resté neutre, mais elle vit dans ses yeux du dégoût et de l'horreur. Oh, ma chère Rainbow, avec toi je ne suis jamais déçue.

Rainbow regarda Sunset, puis Twilight, puis Moondancer. "Alors, c’est qui la petite nouvelle ?"

Moondancer fit une révérence. "Je suis Moondancer. C’est un plaisir de faire votre connaissance. Et comment dois-je vous appeler, mon bon monsieur ?"

Sunset se mordit la lèvre.

Rainbow fronça lentement les sourcils tandis que ses joues devinrent aussi rouges que certaines mèches de ses cheveux. "Je suis une fille, espèce d'idiote !" cria-t-elle en tapant du pied.

Les yeux de Moondancer erraient sur la poitrine de Rainbow, et sa bouche forma un ‘O’ qu’elle a rapidement caché. "Mes sincères excuses ! Je pensais que, euh, et bien, je ne voulais pas vous prendre pour un... En tout cas, je suis sincèrement désolée."

"Ouais, peu importe. Moi c’est Rainbow Dash", dit Rainbow Dash en s’éloignant avant que Moondancer ne puisse la rattraper.

"Hmm. Et bien, ce fut extrêmement gênant." Moondancer brossa ses cheveux en arrière. "Je suppose que dans la vie toutes les rencontres ne sont pas toujours aussi agréables."

Twilight essaya de forcer un sourire. "Je suis sûr qu'elle reviendra."

Sunset tourna la tête pour se permettre un sourire victorieux. C’était beaucoup mieux que ce qu'elle avait prévu. Quand elle se retourna, sa victoire éphémère fut gâchée par Moondancer qui s'était penchée vers le visage de Twilight, et qui l'examinait de plus près.

"Ma petite étoile... " Moondancer tapota le bord des verres de Twilight. "Pourquoi caches-tu ton magnifique visage avec ces lunettes ? Je croyais que tu m'avais dit que tu essaierais les lentilles de contact ?"

Twilight remonta ses lunettes. "Et bien... Euh... " Elle envoya un tendre regard en discrétion de Sunset. "Au départ, je voulais vraiment essayer les lentilles que tu m'as conseillées. Mais au final je me suis dit que les lunettes que je porte actuellement me font... bien davantage démarquer."

"Moi je pense qu'elle a vraiment l’air génial avec ses lunettes", déclara Sunset, en croisant les bras.

Moondancer se pencha en arrière en souriant. "Et bien, j'aime ce regard tout comme tes cheveux", dit-elle, en jouant avec l'une des tresses de Twilight. "Et je dois admettre que ce regard reflète ce que tu es au plus profond de toi : un véritable génie." Elle mit ses mains au-dessus de sa tête. "Regardez à quel point ma petite fleur s'est épanouie !"

Twilight rougit. "Merci, Moony."

Moondancer mit une main sur sa bouche en poussant un petit rire. "Je vais t’épargner tous les compliments qui me viennent en tête", dit-elle en commençant à s'éloigner dans le couloir. "Il faut que j'aille au bureau de la principale pour qu’il puisse me donner mon emploi du temps. Veux-tu me faire l'honneur de m’accompagner, ma très chère Twilight ?"

"J'adorerais !" Elle se retourna vers Sunset. "Ça ne te dérange pas ?"

"Oh non, bien sûr que non", déclara Sunset, sa voix était d’une octave plus élevée que d'habitude, alors qu'un sourire forcé se forma sur son visage. "Allez rattraper le temps perdu et amusez-vous bien !"

Twilight se pencha et l'embrassa sur la joue. "Je te verrai au déjeuner. Allons-y, Moony."

Moondancer plaça un bras sur sa poitrine en faisant la révérence. "Ce fut un plaisir de t’avoir rencontré, Sunset Shimmer. Il me tarde d’en savoir plus sur ton personnage." Elle se leva et passa un bras autour de Twilight, la conduisant jusqu’au bureau de la principale Célestia.

Sunset continua à rester là, en les regardant s’éloigner, tout en conservant son sourire forcé. Elle ne s'arrêta pas jusqu'à ce que Fluttershy se mette sur la pointe de ses pieds pour lui tapoter l’épaule.

"Sunset, est-ce que ça va ?"

"Ouais ! Très bien ! C'est la pleine forme !" Sa voix était encore dans une octave trop élevée.

Fluttershy fit un pas en arrière. "Tu es sûre ?"

Les épaules de Sunset tombèrent alors qu’elle décroisait les bras. "Non. Je suis juste, enfin, tu sais comment je suis parfois. Twilight n'a pas vu son amie depuis des mois, je devrais être heureuse pour elle. Mais au lieu de ça, je suis... "

"Jalouse ?"

"Je ne suis pas jalouse !" Elle vit Fluttershy reculer et mettre une main contre son visage. "Désolé. Je ne suis pas jalouse, je suis juste... Énervée. Et... Et... " Sunset piétina du pied. "Enfin, je veux dire, tu l’as bien vue ? Tu ne vas pas me dire qu'elle est moche !"

"Je n'allais pas le faire", marmonna Fluttershy alors que ses joues étaient devenues aussi rouges qu’une pivoine.

Sunset poussa un soupir aggravé. "C’est bon, je vais m’en remettre. Est-ce que je trouve ça suspect qu'elle se soit transférée d'une école privée jusqu’ici, juste pour voir Twilight ? Oui. Mais, je vais être raisonnable et responsable, et faire confiance à Twilight."

Fluttershy sourit. "C'est bien."

"Et si cette Moondancer tente de faire quoi que ce soit, je vais la briser comme la brindille qu'elle est."

Fluttershy fronça les sourcils.

 

 *****************************************

 

 Le nouveau semestre commença sans fanfare ni excitation mis à part les murmures sur les exploits acrobatiques de Moondancer qui avaient eu lieu plus tôt dans la matinée. La vice principal Luna salua les étudiants avant de réciter les annonces du matin, en répétant en grande partie les événements à venir qui étaient déjà décrits sur les affiches.

Sunset était assise à l'avant de sa classe d’Histoire à côté de Rarity, qui lui lança un sourire radieux. Avant qu'elles ne puissent échanger des salutations appropriées, M. Noteworthy, le professeur d'Histoire, se racla la gorge, ce qui fit cesser tout bavardage dans la classe.

"Bonjour à vous, j'espère que vous avez passé de bonnes vacances", dit-il en grattant la craie blanche contre le tableau noir. "Car avant de commencer le premier cours de l'année je tiens à préciser que ce n’est pas parce que la plupart d'entre vous ont envoyé leur demande d'inscription à l'université que cela signifie que vous pouvez vous permettre de vous relâcher. Je ne tolérerai aucune 'séniorité' dans cette classe. Bien, à présent nous allons étudier… "

Sunset commença à prendre des notes, son humeur s’était dégradée à la mention du mot « université ». Elle décida de mettre cette idée de côté et de s’en préoccuper quand le moment viendra. Malheureusement, son esprit commençait à se remplir d’images de Moondancer faisant des saltos arrière dans le hall. Si Sunset avait encore été aujourd'hui le tyran maléfique qu’elle était autrefois, elle aurait sans doute déjà réfléchi à de nombreuses façons de traîner Moondancer dans la boue, au sens figuré, et bien sûr si elle en avait l'occasion, au sens propre.

Ok, ma fille, reviens sur terre. Tu n'es plus une brute mégalomane et vindicative. Aussi amusant que ça serait pour divertir ton esprit. Elle n'a encore rien fait pour mériter que tu t'acharne sur elle.

« Encore » étant le mot clef de sa pensée.

Et d'ailleurs, qu’est-ce que Moondancer pouvait réellement lui faire ? Bien sûr, elle était obsédée par la mise en scène comme Artémis, et elle pouvait également faire un salto arrière avec des escarpins, mais ça ne faisait pas d’elle une menace. Du moins, pour l'instant.

En plus, Twilight avait choisi Sunset et pas elle, non ? Elle et Moondancer semblent se connaître depuis un longtemps, et apparemment il ne s’est jamais rien passé entre elles.

Peut-être que Moondancer était simplement et véritablement la meilleure amie de Twilight et qu'elle se faisait des idées.

"Salut Sunset. Moondancer m’a avoué son amour pour moi et je me suis rendu compte que je ressentais la même chose pour elle, mais que je ne l’avais jamais remarquée jusqu’à aujourd'hui. Donc, je vais te quitter pour elle. Bye !"

Il eut un petit craquement lorsque Sunset saisit son crayon un peu trop fort. D'accord, tu es stupide. Twilight n’est pas comme ça. Ne transforme pas ça en drames stupides comme le ferait Rarity. Détends-toi. Si Twilight t’a choisie après lui avoir appris combien tu étais horrible avant, c'est qu'il a forcément une raison.

Alors que le temps passait, Sunset s’est détendue grâce à son indifférence habituelle. L’Histoire restait la matière qu'elle appréciait le moins et la seule dans laquelle elle n'avait pas la moyenne. Avoir Rarity comme binôme était la seule chose qui rendait cette matière supportable à ses yeux.

"Alors, dis-m'en un peu plus sur cette Moondancer dont tout le monde parle", demanda Rarity quand la classe entra dans un travail de groupe.

Sunset tapota son crayon craqué sur le bureau. "Tu sais comment tu es pendant certains de tes « moments dramatiques » parfois ?"

"Oui ?" dit Rarity en levant un sourcil.

"C'est elle. Multiplié par onze. C’est comme si elle croyait que nous faisions tous partie d'un jeu ou quelque chose du genre."

"Je vois. Intéressant." Rarity regarda à travers son manuel puis écrivit une réponse sur sa feuille d'exercice. "Sinon, elle portait quoi comme vêtements ?"

Sunset poussa la gomme contre son front. "Rarity, honnêtement j'essaye de ne pas penser à elle en ce moment."

Rarity lui donna un sourire espiègle. "Sunset Shimmer, ne serais-tu pas jalouse par hasard ?"

"Je ne suis pas jalouse !" déclara Sunset d’une voix assez élevée pour que la moitié de la classe se mette à la regarder. Ses joues brûlèrent, puis elle dit d'une voix calme : "Je suis pas jalouse. Bien sûr, elle est jolie, et je sais que Twilight ne semble pas intéresser par elle à première vue."

"C’est bien de le préciser", acquiesça sagement Rarity. "Quoique, tu ne devrais pas discréditer ta propre beauté, Sunset. Tu es une jeune fille très attirante."

Sunset regarda son papier en rougissant. Elle ne savait d'ailleurs pas pourquoi elle le faisait. Elle savait parfaitement qu'elle était une jeune fille très attirante ! Pourtant, c’était tout de même très agréable de l'entendre de la bouche de l'une de ses meilleures amies.

Rarity ferma son livre et fouilla dans son sac pour trouver sa lime à ongles. "Personnellement, je pense qu'un peu de jalousie est sain pour une relation amoureuse. Elle permet à ton partenaire de savoir que tu l’aimes vraiment beaucoup. Enfin, pas trop quand même, n'exagérons rien."

"Je sais, je sais." Sunset agita sa main libre quand elle termina d’écrire sur sa feuille. "Ne transforme pas ça en leçon d'amitié. La jalousie c’est mal, ça conduit à la colère, bla, bla, bla, et transformation en démon."

Rarity arrêta de se limer les ongles pour donner à Sunset un regard concerné. "Eh bien, je n’irai pas jusque-là, mais... C’est bien que tu le comprennes." Quand Sunset garda la tête basse, Rarity lui demanda, "Est-ce qu’il y a autre chose qui te tracasse, ma chérie ?"

"Non."

"Sunset... " dit Rarity en fronçant les sourcils tout en tapotant un ongle fraîchement manucuré contre le bureau.

Sunset soupira. Après Twilight, Rarity pouvait deviner quand quelque chose n’allait pas. Non pas que Sunset faisait les meilleurs efforts pour cacher ses émotions. Honnêtement, elle avait un tas de choses qui la perturbait. Pourtant, Rarity avait prouvé à maintes reprises qu’elle était une bonne épaule sur laquelle s’appuyer. Elle leva les yeux et rencontra les yeux de Rarity.

"Tu sais au nouvel An, j’ai dit que je voulais être une bonne amie ?"

Rarity hocha la tête.

"Et bien... " Sunset se donna des coups de pied intérieurement. Elle se sentait comme une fillette de cinq ans. Une fillette de cinq ans terrifiée à l'idée d'apprendre à monter sur un vélo sans entraînement. "Je suis juste inquiète de savoir combien de temps je peux passer sans détruire quelque chose. Tu sais comment je peux parfois être : irritable, abrasive, colérique. Qu’est-ce qui se passerait si je devenais trop jalouse — ce que je ne suis absolument pas— et que je fasse quelque chose de stupide ? Je ne veux pas redevenir mauvaise, mais parfois, ça semble si facile de le redevenir."

"Oh, ma chérie." Rarity posa une main sur Sunset. "C'est la raison pour laquelle tu nous as nous. On ne va pas t’abandonner sur une petite erreur que tu pourrais commettre. Oui, tu peux être très sarcastique et un peu rustre sur les bords, mais il en est de même pour Rainbow, et pourtant nous l'aimons toujours malgré tout." Cette remarque fit légèrement rire Sunset. "J’ai assisté à tes progrès, Sunset. Je ne suis pas inquiète le moins du monde pour revoir ton côté obscur reprendre le dessus. Aucune de nous ne t’abandonnera."

Décidément, nous avons transformé ça en une mielleuse leçon d'amitié. Bien que Sunset supposât que c'étaient ces moments qui l'empêchaient de, comme le disait Rarity, basculer vers le côté obscur. Désormais, elle se sentait stupide pour s‘être inquiété dans un premier temps. Vous serez toujours là pour moi, n'est-ce pas ? 

Extérieurement, elle hocha la tête et sourit. "Merci, Rarity. Je ne sais pas pourquoi je suis autant sur les nerfs. Je suppose qu'entre avoir de réels amis, de sortir avec Twilight et tout ce que je faisais avant... " Sunset mit une main sur son visage. "Ugh, je me sens si pathétique."

"Chérie, c’est normal d'être inquiète. Ta vie a changé de façon assez spectaculaire en seulement quelques mois. Mais, je serai toujours là pour toi, quoiqu'il arrive."

Le professeur Noteworthy se dirigea alors vers elles, avec beaucoup plus de fiches étroitement serrées dans sa main. "Si vous avez le temps pour bavarder pendant dix minutes, alors c'est que vous avez largement le temps pour faire du travail supplémentaire." Il posa violemment les copies sur leur bureau. "Moins de bavardage, plus d'apprentissage."

Sunset grogna face à la nouvelle série de questions à réponses courtes. Elle regarda vers Rarity, qui lui donna un sourire encourageant. Au moins, elle ne le fera pas toute seule.


 

 ******************************************


Chaos assourdissant : une condition sonore tout à fait banale au sein de la cafétéria du lycée de Canterlot. Ajoutez-y des pizzas surgelées, des hamburgers végétariens ainsi que quelques cartons de lait bon marché. Mélangez tout ça ensemble et vous obtenez un environnement que l'on retrouve uniquement dans les lycées publics.

C'est d'ailleurs dans ce même environnement que Sunset venait de s'asseoir à une table où Rainbow, Applejack et Pinkie étaient déjà bien installées. Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que tout le monde soit réuni au même endroit, y compris Moondancer. Sunset était heureuse de constater qu'elle n'était pas la seule à être perturbé par sa présence, même si Rainbow ne faisait rien pour cacher son mécontentement.

"C’est un plaisir de tous vous rencontrer !" dit Moondancer en souriant avec bienveillance. Elle était assise à côté de Twilight, se rapprochant un peu trop près d'elle au goût de Sunset. "Je vous remercie infiniment d'avoir pris soin de ma petite étoile pendant mon absence. J'espère qu'elle n'a pas trop eu de problèmes à s'intégrer."

"Tu plaisantes ?" dit Pinkie, penché sur son siège. "Elle est devenue l'une de nos meilleures amies ! Et d'ailleurs, elle suit toujours les règles ! Je ne pense pas qu'elle en a enfreint une seule !" Pinkie tapa un doigt contre son menton et regarda le plafond. "Et bien, sauf la fois où nous nous sommes toutes infiltrées en retenue pour faire la fête avec Sunset. Mais est-ce enfreindre les règles ? Je ne pense pas qu'il y ait une règle disant que tu peux avoir des ennuis si tu interromps une retenue... "

Applejack continua la conversation pendant que Pinkie était plongé dans ses propres divagations. "C'qu'elle veut dire c’est qu'Twilight est désormais notre amie, et l'amie de notre amie et aussi notre amie."

Moondancer mit une main sur son cœur. "Vous êtes si gentilles. J'ai une immense dette envers chacune d'entre vous et je me vois dans l'obligation de la payer comme il se doit."

"Oh je t'en prie, ma chérie, il n’y a pas de mal. Tu n’es pas obligée de faire quoi que ce soit pour nous", dit Rarity en agitant sa main.

"Oh, mais si j’insiste ! Ce serait irrespectueux de ma part de ne pas vous montrer ma gratitude."

Rainbow regarda entre Moondancer et Rarity, un regard rempli de dégoût se forma sur son visage. "Oh, mon Dieu, elles se multiplient."

Moondancer frappa dans ses mains. "Je sais !" s'exclama-t-elle en faisant claquer ses mains. "Et si je vous invitais toutes à venir prendre le thé chez moi samedi après-midi. Si cela vous convient ?"

Rarity hocha la tête. "Passer toute une après-midi à boire du thé et discuter entre amies me semble être une excellente idée ! J'ai hâte !"

"Moondancer !" cria une voix familière qui venait à peine d'entrer dans la cafétéria.

"Oh non, en voilà encore une autre !" dit Rainbow en regardant Trixie quand elle accouru vers leur table.

Moondancer se leva et tendit les bras. "Trixie, ma chérie !" Elle embrassa Trixie sur les deux joues et lui fit une étreinte. "Oh ma chère Trixie, ça fait tellement longtemps ! Comment vas-tu ?"

"Trixie se porte à merveille ! Elle voit que tu es aussi rayonnante que jamais."

"Vous vous connaissez toutes les deux ?" demanda Twilight avec curiosité en penchant légèrement la tête sur le côté.

Moondancer mit une main sur la bouche. "C'est vrai que je n’ai jamais eu l'occasion de te présenter aux autres membres de ma famille. Et bien vois-tu Trixie et moi sommes cousines."

Les yeux de Sunset s’élargirent lorsqu'elle venait subitement de découvrir la raison pour laquelle son visage lui semblait aussi familier. 

Elle avait déjà vu Moondancer, c’était la première fois qu'elle était entrée dans la maison des Lulamoons, quand elle avait regardé leur vaste collection de photos se situant sur le mur de leur salon.

Moondancer se trouvait juste là, une petite fille s'amusant à sauter avec Trixie sur un immense trampoline.

Une idée traversa son esprit de part en part tel un sombre brouillard : Moondancer n’était pas entrée dans sa vie.

C'est elle qui est entrée dans la vie de Moondancer.

         

                                             À suivre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.