Discord icon

3. The Upper Villa

Le mardi qui suivit apporta à Sunset encore plus de réjouissance que le jour de la rentrée des classes. Car Twilight partageait sa nouvelle classe d’UE d’économie. Et, en raison de problème budgétaire, les deux classes d’UE de chimie devaient être combinées en une seule, et non pas parce qu’elles étaient très grandes quand elles étaient séparées au départ. Combiné avec leurs dernières classes d’UE de trigonométrie, Sunset et Twilight avaient toute une journée de cours ensemble.

Et le meilleur dans tout ça ? C’est que Moondancer ne se trouvait dans aucune d’entre elles.

Elle est peut-être jolie, mais je parie qu’elle a rien dans le crâne. Même si elle le pensait, Sunset savait que ce n'était pas vrai.

Moondancer n'avait peut-être pas le niveau d'intelligence de Twilight, mais elle était loin d'être stupide.

Pourtant, ses petites insultes permettaient à Sunset de soulager sa frustration. Ça, et de profiter de son temps seule avec Twilight.

Elles se penchèrent sur leur microscope électronique à balayage, en examinant la réaction chimique de leur isotope. Bien qu'une seule d'entre elles puisse regarder la lentille à la fois, elles gardaient leurs joues pressées l'une contre l'autre. Alors que Sunset s'arrêtait pour remplir son tableau, Twilight s’éclaircit la gorge.

"Alors, euh, Sunset… Tu aimes la science ?"

"Évidemment, Sparky, sinon, je ne serais pas là."

"Parce que j'ai un ion sur toi."

"Quoi ?" Sunset la regarda en trouvant le visage de Twilight qui était devenu complètement rouge. Elle fit tourner un doigt dans l’une de ses tresses en regardant le sol.

"T’as compris ?" demanda-t-elle doucement. "Parce que... ion... un oeil sur... je... humm..."

Sunset pressa ses lèvres ensemble, tout en essayant de ne pas éclater dans un rire hystérique. "Twilight, est-ce que t’essayes de flirter avec moi ?"

Twilight leva les yeux. "Est-ce que ça marche ?" Il y avait une lueur d'espoir dans ses yeux.

"Non, ma chérie, ça ne marche pas. T’es vraiment pas douée." Twilight s'effondra sur ses épaules et gémit.

Sunset atteignit la main de Twilight sous la table et lui donna un coup de pression. "Mais le fait que tu essayes est tout simplement adorable." Elle se pencha pour donner un baiser face à l'expression du visage rougit de Twilight, mais se souvint que les manifestations d’affection en public étaient mal vues dans les salles de classe. Et le fait qu'elles étaient au premier rang, là où tout le monde pouvait les voir, n'arrangeait pas les choses. Alors, elle s'installa pour pousser sa joue contre celle de Twilight tandis qu'elle regardait à nouveau dans le microscope.

La moue de Twilight continua même lorsque la classe prit fin. Elle et Sunset se dirigèrent vers leurs casiers pour déposer leurs livres avant de se diriger vers la cafétéria. "Je ne comprends pas. Cadence m’a dit que c'était facile de flirter."

"C’est une question de timing et d’élocution, Sparky", déclara Sunset, en mettant son livre dans son casier. "Et en plus, me demander si j'aimais la science ? Tu aurais dû t’attendre à recevoir une réponse sarcastique."

Applejack vint avec son sac de déjeuner à la main. "Salut, les filles. C'tait comment votre classe ?"

"C'était amusant", déclara Twilight en se redressant. "Nous avons étudié les isotopes et leurs réactions face à plusieurs produits chimiques et à d’autres stimulants."

Sunset enveloppa un bras autour de la taille de Twilight et lui chuchota à l'oreille : "Tu dois avoir onze protons, parce que tes fesses sont faites en sodium."

Twilight se figea, son visage devenant rouge à nouveau. "S-Sunset !"

Elle rit et embrassa Twilight sur la joue. "Considère ça comme une leçon." Elle la lâcha et commença à s'en allez tout en souriant face l'inclinaison confuse de la tête d'Applejack.

"C'est pas juste !" cria Twilight.


*********************************************************************************************************


À la maison, le dîner était relativement calme. Après que Sunset ait aidé à faire la vaisselle, elle se dirigea vers sa chambre, s'arrêtant un moment dans le salon pour regarder la photo de Moondancer.

Avec elle, se trouvait une femme qui ressemblait, tout simplement, à une version féminine d'Artemis. Elle avait des cheveux plus longs et ne possédait pas de barbiche, mais ils partageaient tous les deux le même sourire enfantin. Sunset fit un autre détour vers la chambre de Trixie et frappa sur sa porte qui était grande ouverte.

Trixie leva les yeux du magazine qu'elle lisait et retira son casque.

"Qu'est-ce que tu veux ?" Ce n’était pas dit méchamment. C’était juste la tonalité naturelle de Trixie qui rendait de manière désagréable tout ce qu’elle prononçait.

"C’est quoi le lien entre toi et Moondancer ?" Sunset connaissait la réponse, mais voulait s'assurer qu'elle avait raison.

Trixie se mit en position assise. "Elle est ma cousine au premier degré, la fille de la soeur de mon père. Pourquoi ?"

Sunset s'appuya contre le cadre de la porte. "C’était juste pour savoir. Artemis ne parle jamais de sa soeur.”

"Eh bien..." Trixie détourna le regard, avec une ombre sinistre gravée sur son visage. "Elle... elle nous as quitté." L'ombre de son visage s'étendit aussi sur ses mots.

Sunset décida de ne pas en demander plus à se sujet.

Quelle que soit son histoire, elle n’avait pas besoin de le savoir. "Alors, elle est comment cette Moondancer ?"

Trixie leva la tête vers la lumière et haussa les épaules. "Nous jouions beaucoup ensemble quand nous étions petites. Et honnêtement, Trixie pense qu'elle était un peu imbue d'elle-même."

Personne ne comprend l'ironie dans cette famille.

"Elle aime la scène, comme tous les membres de la famille Lulamoon. Elle est une très bonne actrice et elle sait très bien danser." Trixie s’assit toute droite et bomba le torse. "Malheureusement pour elle, elle n'a pas hérité de l’incroyable et étonnante magie que notre famille est capable de produire. Alors, il appartient à La Grande et Puissante Trixie de faire perdurer l’héritage familial et de continuer leurs merveilleux exploits magiques !"

À l'heure actuelle, Sunset lui avait tourné le dos et s'était retirée dans sa chambre, ignorant le cri indigné de Trixie, "Hé!”

Elle ferma la porte et salua Spot qui avait élu domicile sur son lit.

"Je croyais que tu n’allais pas rassembler des informations sur elle pour préparer un complot diabolique ?" couina la princesse Twilight.

"Pas du tout", dit Sunset d’un air défiant. "Je voulais juste en savoir un peu plus sur elle. Et apparemment,  je vais malheureusement dépenser une sacré quantité de temps avec elle.”

"Tu peux toujours utiliser ce genre d'informations pour avoir plus d'amis dans ta vie."

"Merci, mais je suis heureuse avec le nombre d’amis que j'ai en ce moment." Bien que Sunset ait accepté l'amour et l'amitié, elle n'était pas vraiment quelqu’un de social. De plus, quelque chose à propos de Moondancer la rendait mal à l'aise.

"Tu es juste jalouse."

"Je ne suis pas jalouse !"


*******************************************************************************************************


Samedi arriva, pour le plus grand déplaisir de Sunset. Elle ne savait pas ce qui était le pire : aller chez Moondancer pour prendre le thé ou aller là-bas avec Trixie.

Elle et Trixie ne se détestaient plus, mais à chaque fois qu'elles étaient seules dans la voiture, un étrange silence pesait sur elles.

Elle suivit Trixie jusqu’à la porte, les mains dans ses poches.

L'air était frais, mais le soleil brillait dans le ciel, de temps en temps recouvert par un nuage boursouflé.

Sunset garda sa veste en cuir fermée, heureuse qu’elle soit doublée.

Artemis accompagna les filles jusqu’au petit buggy bleu de Trixie. "Embrassez Moondancer de notre part. J'ai essayé d'aller là-bas plusieurs fois, mais ils ont l'air d'être toujours absents. Dieu seul sait combien son père est occupé.”

Sunset lui fit un signe d’adieu alors qu'elles s'éloignaient et descendaient sur la route. Le trajet vers le quartier aisé prendrait une heure et demie avec une bonne circulation. Elle n'avait jamais été de ce côté de Canterlot, mais selon les rumeurs, c’était censé être leur propre version de Beverly Hills.

Trixie alluma la radio pour briser le silence. Comme d'habitude, elle était réglée sur la station de radio de Cadence. Sunset fit un petit bruit dans le fond de sa gorge, mais ne dit rien. Ça ne la dérangeait pas autant qu'elle le faisait croire.

Quand la chanson prit fin, la voix de Cadence apparue. "Et c'était Midnight Love d'Ambrosia, l'un de mes nouveaux clips favoris ! Et puisqu’on en parle, j'ai récemment eu beaucoup de demandes pour faire passer certaines chansons des Dazzlings. Les amis, vous devriez le savoir mieux que personne", déclara-t-elle avec une voix fausse et scandaleuse, "je ne passe que des chansons d'amour, alors, quand elles en écriront une, je la passerai."

Trixie secoua la tête. "Trixie ne comprend pas ce que les gens leur trouvent. Elles sont bien, mais sans plus. Elle ne comprend pas pourquoi la moitié du pays flash sur ses filles."

Sunset haussa les épaules. "Jamais entendu parler."

"C'est juste nouveau groupe de musique pop ennuyeux. Dans un an, Trixie est pratiquement sûr que personne ne se souviendra de leur existence.”

Elles retombèrent dans le silence, bien que Sunset eut une certaine satisfaction d’avoir eu une aussi courte conversation avec elle. Elle regardait les paysages de la banlieue défiler avant qu’elles n’entrent sur l'autoroute en direction du nord.

Moondancer avait proposé d’emmener elle-même Twilight, et dans une limousine en plus de ça.

Et pour le plus grand malheur de Sunset, Twilight avait dit oui.

Sunset résista à l'envie de se cogner le front contre rebord de la fenêtre. Qui ne voudrait pas monter dans une limousine ?

 Et qu'est ce que Sunset aurait pu dire ? Non ? Twilight ne pouvait-t-elle pas passer un peu de temps avec sa meilleure amie ?

Bien que Sunset soit sûr que Moondancer le faisait pour prouver quelque chose, elle ne pouvait rien y faire.

Rien de légal en tout cas. Elle secoua la tête. Elle avait dépassé ce stade depuis un certains temps . La chose la plus simple et la plus amicale à faire était de s'asseoir et de discuter avec Moondancer. Ou lui casser la gueule, mais Sunset était sûre que Twilight n'apprécierait pas ce genre de choses.

L'heure défila, remplie de chansons d'amour accompagnées par les fredonnements de Trixie, et Cadence donnant des conseils d'amour en direct.

Sunset constata que d'écouter des idiots désespérés qui cherchaient de l'aide à la radio en direct était beaucoup plus amusant qu'elle ne le pensait.

"... Et il m’offre toujours des cadeaux hors de prix, mais je ne sais pas si je peux encore supporter de rentrer à la maison pour le retrouver au lit avec quelqu'un d'autre", déclara une femme désespérée à Cadence qui semblait être au bord des larmes.

"Ma chérie, une fois c’est une erreur, deux fois c’est une horreur. Il l'a fait sept fois. Tu aurais dû le quitter depuis longtemps."

Un long reniflement se fit entendre. "Tu as raison. Dois-je rendre le chiot alors ?"

"Oh non, garde le. Les chiens sont plus fidèles que les hommes de toute façon. Je t’aime, Shiny !" Ajouta-t-elle rapidement. "Mais... tu devrais peut-être rendre l'aiguiseur de couteau."

Sunset se moqua. "Elle devrait le garder."

La route s'était inclinée et commençait à zigzaguer et à remonter la montagne. Sunset jeta un coup d’oeil sur les maisons et les appartements luxueux perchés sur les falaises, entourés par des branches d’arbres morts. Pourtant, ces manoirs étaient beaux à voir, et Sunset ne pouvait qu'imaginer combien ils coûtaient.

Trixie s'arrêta vers la porte du quartier, où un agent de sécurité s’ennuyait, assis dans son stand, en écoutant sa radio. Sunset pouvait entendre trois voix qui chantaient. "Nous sommes ici pour voir Moondancer", déclara Trixie.

Le garde hocha simplement la tête, en s’éloignant à peine de la radio. Il appuya sur un bouton et la porte s'ouvrit. "C’est tout en haut, vous ne pouvez pas la rater."

Alors qu’elles avancèrent, Sunset pu discerner quelques-unes des paroles de la chanson.

Oh-whoa-oh, oh-whoa-oh,
You didn't know that you fell
Oh-whoa-oh, oh-whoa-oh —

Elles continuèrent leur chemin vers le sommet, passant manoir après manoir, fontaine après fontaine, sculpture après sculpture. Les parcs communautaires avaient même des airs de jeux peints en ivoire et en or. Il rappelait à Sunset la version Equestrienne de Canterlot City.

Un manoir à trois étages se trouvait au sommet du quartier, avec son propre portail ouvert et un mur de marbre entourant la propriété. Trixie se gara dans l'allée du carrefour et s'arrêta. En sortant de la voiture, Sunset dut incliner sa tête en arrière pour voir le sommet du manoir de Moondancer. Il y avait quatre flèches pointues aux coins du toit voûté, lui donnant l’aspect d’un château. De grandes fenêtres étaient décorées à l'avant, et quatre colonnes de pierre se trouvaient devant l'entrée.

Une fontaine dorée se trouvait au milieu de la rotonde, sur laquelle trois chérubins crachaient de l'eau. Sunset se retourna et regarda la vue de la ville.

Elle pouvait tout voir, même les cimes de la Forêt Everfree se trouvant de l'autre côté. Elle croisa les bras et détourna le regard.

"D’accord, je suis jalouse."

Trixie laissa échapper un soupir. "Trixie souhaite gagner assez d'argent pour acheter une maison comme celle-là un jour. Elle a toujours aimé venir ici quand elle était petite."

Un grand homme aux cheveux salés et poivrés portant un costume d’apparence coûteuse sortit des portes d’entrée en bois de chêne. "Ah, mademoiselle Lulamoon, ravie de vous revoir."

"Bonjour, monsieur Porter, je suis ravie de vous revoir aussi."

Porter se tourna vers Sunset. "Et vous devez être Miss Shimmer. Lady Moondancer vous attend toutes les deux dans le jardin ; permettez-moi de vous accompagner.”

Elle a même un majordome, pensa Sunset avec amertume.

En principe, Moondancer avait tout ce que Sunset possédait avant qu’elle ne traverse le miroir. Elle est comme Princesse Twilight... Sunset s’arrêta sur le seuil, les yeux brûlant de fureur et les pupilles contractées en deux lignes dangereusement fines. Félicitations, princesse. Vous avez de la concurrence.

En entrant dans le manoir, quand Sunset regarda le sol brillant, elle ne vit qu’un reflet immaculé. Au-dessus de la tête de son reflet, il y avait un énorme lustre avec des centaines de mini cristaux suspendus à ses bras. Pris dans la lumière, ils brillèrent dans un spectre de couleurs.

Porter les conduisit en direction du grand escalier, avec ses riches tapis de velours rouge et ses rampes de bronze. Puis, ils descendirent dans un grand couloir, en passant par la cuisine (où une femme de ménage dressait des tasses de thé en porcelaine) et la salle à manger, avec une table noire assez grande pour accueillir au moins vingtaine de personnes.

Ils finirent par atteindre la porte de derrière et entrèrent dans le jardin.

C'était incroyablement rempli de vie ! Il y avait des roses, des lavandes, des chèvrefeuilles, des gueules-de-loups, des azalées, des orchidées et des fleurs de dahlias de toutes sortes et en pleine floraison, libérant des parfums enivrants qui engourdirent le cerveau de Sunset au premier contact.

Les colibris et les abeilles flottaient de fleur en fleur, en prenant le doux nectar du paradis floral. Des haies vertes parfaitement taillées parcouraient le long des murs du jardin où le lierre était en abondance. Un ruisseau traversait le jardin, le séparant en deux et entourant le kiosque où Twilight et Moondancer les attendaient.

Sunset s'approcha en croisant les bras. "Comment tu fais pour entretenir ce jardin en plein hiver ?"

Moondancer se retourna et montra sa main. "J'ai la main verte!" Elle marqua une pause, puis haussa les épaules. "Et l’aide d’un jardinier professionnel ne fait pas de mal non plus." 

Un grand cri de joie les fit sursauter tous les quatre.

Fluttershy se tenait avec Rainbow à l'avant du jardin, la première couvrant sa bouche avec ses mains, ses joues aussi roses que ses cheveux. "Désolé... Je voulais... Je me suis emportée."

Fluttershy prit son temps sur le chemin, s'arrêtant plusieurs fois pour sentir les fleurs tout en regardant les colibris.

Rainbow alla directement au kiosque et s'assit à la table en verre. "Jolie jardin, Moonprancer."

"Hum, c'est Moondancer", dit-t-elle, "et merci."

Fluttershy s’assit à côté de Rainbow. " Oh oui, c'est absolument magnifique ! Je ne peux pas croire que ça fleurit comme ça en hiver ! Vous avez même des abeilles et des colibris ! Ma mère entretient un jardin derrière notre maison, mais ce n'est rien comparé à ça !"

Moondancer lança son poignet. "Oh, Fluttershy, tes paroles sont si gentilles, tu vas me faire rougir. Mais tu peux continur." Twilight lui pinça l’épaule et elle se mit à rire. "Je te taquine, bien sûr."

Rainbow s'approcha de Sunset et murmura : "Sérieux, qui utilise encore ce mot ?"

Rarity, Pinkie et Applejack furent les dernières à arriver, chacune était émerveillée par cette version miniature du jardin d’Eden. "Yeeehaaa", déclara Applejack, "ça fait beaucoup de fleurs. J'lève mon chapeau à celui qui a rendue c’t’endroit aussi magnifique."

Tout le monde se rassembla à la table, et la servante de Moondancer, Lemon Fresh, apporta le thé, servit dans une théière argentée avec un assortiment de biscuits sur une assiette argentée. Pinkie prit rapidement trois biscuits et les enfila directement dans sa bouche.

"Merchi pour les crookies, Moomrancer."

Moondancer fit une grimace. "Je t’en prie, ma chérie."

"Pinkie, ne parle pas la bouche pleine ! C’est très mal élevé !" s’exclama Rarity.

Pinkie avala rapidement ce qu’elle avait mis dans sa bouche. "Désolé, mais ils avaient l’air si délicieux !"

Elle voulut en prendre un autre, mais Rarity lui frappa la main. "Laisse tout le monde en avoir un !" Rarity se détendit en prenant délicatement une gorgée de son thé. Quand elle eut fini, elle pressa ses mains sur son visage et cria. "Je n'en reviens pas ! Je prends le thé dans le quartier aisé, le sommet de la haute société de Canterlot !”

Moondancer fit un signe avec sa main. "Oh, ce n’est pas si spécial. Nous avons juste une belle vue."

"Et une immense résidence", dit Rainbow, en regardant son thé avec un froncement de nez.

Moondancer fit passer sa frange sur son épaule. "Eh bien, c'est un bonus." Elle leva sa tasse jusqu'à ses lèvres, ses joues restant roses tandis qu’elle prit délicatement une délicieuse gorgée de son thé.

Sunset prit à son tour une gorgée, surprise d’y trouver une saveur prononcée de cannelle. C’était tellement bien mélangé que Sunset ne ressentait pas le besoin d'ajouter du lait ou du sucre. D'accord... C’est un bon point pour elle.

"Alors, Moondancer, Twilight nous a dit que tu as fait du mannequinat en France", déclara Rarity en se penchant vers l'avant avec enthousiasme. "Tu dois absolument nous dire comment ça s'est passé."

"Eh bien, il n'y a vraiment pas grand chose à raconter", déclara Moondancer avec un délicat petit rire. " À l'origine j’y suis allé pour tester quelques produits cosmétiques et capillaires." Elle caressa légèrement ses cheveux. "Mais, ils ont tellement été impressionnés par ma beauté naturelle, qu'ils ont voulu que j’essaye quelques robes, donc je suis restée un peu plus longtemps que prévu. Et entre les séances photo, j’en ai profité pour visiter le pays, c'est superbe, tu devrais vraiment le voir de tes propres yeux."

" Est-ce que tu as vu Paris !? Est-ce que tu as vu Paris !?" Rarity rebondit dans son siège.

Moondancer leva une main vers le ciel. "C'est absolument magnifique ! Il n'y a pas de mots pour décrire la beauté de la légendaire Cité des Lumières !" Elle se retourna et posa ses mains sur les joues de Twilight. "Je te promets que je t’y emmènerai un jour, ma petite étoile."

"C'est vraiment gentil de ta part, Moony", déclara Twilight entre ses joues pressées.

Sunset serra sa tasse un peu trop fort, se demandant si elle pouvait la casser avec assez de force. Si ça ne fonctionnait pas, elle pourrait toujours essayer de l’écraser sur la grosse tête de Moondancer. Calme-toi, Sunset. Elle prit une autre gorgée de son thé. Elle a de la chance que se soit bon.

Applejack prit la parole. "Alors, Moondancer, c'est quoi tes passe temps favoris ?"

"Eh bien, le théâtre est ma fierté et ma raison de vivre. Je fais aussi de la gymnastique, du ballet, du piano", dit-elle en comptant ses doigts.

"Tu fais pas de sport ?" demanda Rainbow. Elle avait poussé son thé et se concentrait uniquement sur les cookies.

"Je viens de dire que je faisais de la gymnastique."

"Pfft, ça compte à peine", murmura Rainbow, en reculant dans sa chaise.

Pinkie fit signe de sa main. "Ooh, ooh, est-ce que tu as des histoires embarrassantes sur Twilight à nous raconter ?"

Tout d’un coup, Twilight se dressa brusquement sur sa chaise. "Non !" Elle regarda Moondancer. "Bien sûr que tu n'en as pas !" Elle regarda vers Pinkie. "Pourquoi tu demandes ça ?"

Sunset caressa le bras de Twilight. "Ta réaction nous dit le contraire, Sparky."

"Toi te mêle pas de ça !"

Moondancer enveloppa ses bras autour de Twilight et l'attira dans un câlin, provoquant chez Sunset un grognement mental.

"Oh, t'embarrasser est la dernière chose que je souhaite, ma petite Twily." Ses lèvres se tortillèrent vers le haut. "Maaaaaaaais... il y a eu cette fois en seconde..."

Twilight lutta contre l'emprise de Moondancer, levant les mains pour tenter de couvrir sa bouche. "Moony", gémit-elle.

"... J'ai convaincu Twilight de passer une audition pour la pièce de l’école avec moi. Je pensais que cela pourrait l'aider à sortir de sa coquille et à briller comme l'étoile qu'elle est ! Et naturellement, elle a décroché un rôle…"Twilight luttait de plus en plus fort, mais Moondancer semblait beaucoup plus forte qu'elle en avait l’air.

Encore une fois, Sunset ne savait pas si elle devait être amusée ou agacée, Twilight n'est pas très forte de toute façon.

“Donc, étant l’adorable et le studieux génie qu’elle est, Twilight a mémorisé tout le script. Elle ferait une excellente actrice. Puis-mmmph !..." Twilight réussit finalement à mettre une main sur la bouche de Moondancer, mais ne pouvait toujours pas la faire taire. "Puis vint le soir de la première , Twilight était allée sur scène pour réciter sa première réplique et -mmmmmmph ! La pauvre chérie était tellement nerveuse, qu’elle a accidentellement récité toutes les répliques de l'autre acteur avant de se rendre compte de son erreur.”

Twilight s'éloigna et pressa son visage sur la table. Elle lâcha un gros gémissement étouffé. "C'était tellement embarrassant. L'autre acteur ne savait pas quoi dire, alors nous étions tous les deux là, debout alors que le public nous regardait. Je devais tout recommencer, et j'étais encore plus nerveuse après. J'ai mélangé chaque ligne."

Sunset caressa doucement les cheveux de Twilight. " Oh allez, Sparky, je suis sûr que ce n'était pas si grave."

"En effet", déclara Moondancer. "Je l'ai trouvé comiquement charmante. De plus, tout le monde ne devient pas un maître de la scène du jour au lendemain. Beaucoup d'excellents acteurs ont eu de terribles premières expériences." Elle passa à nouveau sa main dans ses cheveux. "Sauf pour moi ; mes débuts étaient parfaits. Mais ce n’est pas le sujet."

Sunset roula des yeux. Elle se pencha et chuchota dans l'oreille de Twilight : "Entre ça et me tripoter, c’est quoi le pire ?" 

Twilight se leva, ses joues devenues rouge de la couleur préférée de Sunset. "Je t'ai jamais tripotée !"

Trixie leva un sourcil. “Tu as tripoté Sunset ? C’était avant ou après que vous commenciez à sortir ensemble ?"

"Je l'ai jamais tripotée !"

Rainbow siffla en lui lançant un regard lubrique. "Wow, Twilight, je pensais pas que tu puisses faire un truc pareil ."

Twilight tira ses cheveux et lâcha un gémissement plaintif.

"Raconte-nous l'histoire, raconte-nous l'histoire !"dit Pinkie en sautant dans son siège.

Sunset sourit en croisant le regard de Moondancer lorsqu’elle commença à raconter. "Et bien, Twilight et moi étions allés au centre commercial un peu avant Halloween l'année dernière. Elle m'a acheté un milk-shake à la fraise, et pendant que nous étions assises, elle l'a renversé sur ma poitrine et elle a essayé de nettoyer-Mmmmph !” Twilight enfonça un cookie dans la bouche de Sunset.

"Sunset a câliné et est devenu gaga devant les chiots du refuge pour animaux !"

Sunset en recracha presque son cookie. Elle avala avec difficulté le morceau qu'elle avait dans la bouche et laissa tomber le reste sur ses genoux. "Comment tu le sais ?"demanda-t-elle alors que ses amis éclataient de rire.

"Fluttershy me l’a dit."

Sunset tentait de connecter son regard avec celui de Fluttershy, mais elle s’était déjà cachée derrière son mur de cheveux roses. Ma vengeance sera terrible, Fluttershy.

Pinkie pouffa. "Allez, Sunset, ce n'est pas aussi embarrassant. Pas comme la fois ou tu t’es transformé en..."

Pan !

Boum !

Pinkie pressa son visage sur la table tandis qu'elle tenait son tibia en dessous. Sunset se tenait droite en tentant difficilement de lui donner un autre coup de pied. Elle prit une bouchée de son cookie et lui demanda : "Tu vas bien, Pinkie ?"

"Uh-huh,' dit-elle d'une voix légèrement plus aiguë. "Je voulais dire la fois où tu as rendu ton devoir en retard. Ha... ha."

Moondancer bascula la tête. "Est-ce qu'elle va bien ?"

Sunset hocha la tête. "Oui, elle fait juste sa Pinkie."

"Bien alors..." Moondancer passa le bout des doigts. "C'était certainement plus amusant que je le croyais."

Lemon Fresh revint et réapprovisionna le thé et les biscuits alors que tout le monde attendait que quelqu'un commence la prochaine partie de la conversation. Étonnamment, c'est Rainbow qui parla, un peu plus décontractée que lors de son entrée. "Ok, il faut que je sache. Comment et pourquoi tu es aussi riche ?"

"Rainbow !" réprimanda Rarity.

"Quoi ? Tout le monde ici pense la même chose."

Moondancer fit un petit rire forcé. "Ça n'a vraiment rien de très glamour. Ce n’est pas une histoire de rêve américain. Mon père était déjà issu d'une famille fortunée. Il a simplement hérité de cette fortune et l’a rendu encore plus grande. Il détient maintenant un conglomérat à plusieurs millions de dollars. C’est tout simple, vraiment. "Elle pointa la montagne. "Son quartier général se trouve au centre-ville. Connaissez-vous la Canterlot Tower ?"

Applejack siffla. "C'est l’plus grand bâtiment d’la ville."

"Encore une fois, nous aimons simplement la vue."

Sunset soupira tranquillement par le nez. Même si ça ne s’est pas aussi mal passé qu’elle le pensait, elle s'était assez ennuyée, et sa jambe commençait à la démanger. "Où sont les toilettes ?" demanda-t-elle, en se levant de la table.

"Monte le couloir, dans le hall..." Moondancer s'arrêta et chantonna. "Tu sais quoi, ce sera peut-être plus facile si je t’accompagne."

Sunset lutta pour garder son sourire. "Tu n'es pas obligée tu sais ?" 

"Oh, ce n’est pas un problème." Moondancer se leva. "Vous les filles, discutez entre vous, je reviens tout de suite."

Elle conduisit Sunset à l’intérieur de la maison et à travers le hall d'entrée.

Elles traversèrent un grand salon avec à l’intérieur des étagères empilées avec des livres et des atlas ainsi qu’une cheminée.

Moondancer pointa son doigt vers la porte se trouvant de l'autre côté. "Les toilettes sont là. Mais tu ne veux pas vraiment t'y rendre, n'est-ce pas ?" L'amabilité n'avait même pas quitté sa voix.

Avec un petit grognement, Sunset lui répondit : "je voulais juste me dégourdir les jambes. Ça te pose un problème ?”

Moondancer continua simplement à lui sourire, mais c'était un sourire amusé. Celui avec lequel Sunset était très familier. Elle en faisait un à adversaires chaque fois qu'elle était sûre de ce qu'ils faisaient, ce qui était vrai la plupart du temps. "Sunset, en tant qu'actrice, j'ai appris à lire les émotions sur le visage des gens, et j'ai la nette impression que tu ne m'aimes pas."

Sunset détourna le regard.

Elle supposa qu'elle n'avait pas vraiment réussi à cacher ce fait, bien que Moondancer ne semblait pas vraiment touchée par ce sujet.

Sunset enfila ses mains dans les poches de sa veste. "Ne le prend pas mal, j'aime pas grand monde, c'est tout."

"Oh, ce n’est pas la peine de le cacher. Car vois-tu, moi non plus je ne t'apprécie pas beaucoup."

Sunset la regarda avec un sourire mauvais. "Pourquoi, parce que je sort avec ta meilleure amie ?"

Pour la première fois, le sourire de Moondancer s’évanouit. "C'est en grande partie à cause de ça, oui." Elle se dirigea vers la fenêtre et regarda la pelouse à l’extérieur. "Twilight Sparkle est l'une des quelques véritables amis que je possède. Elle est pure, honnête et douce." Moondancer lâcha un soupir rêveur. " Et ses yeux...tout simplement cosmique !"

"Ahem."

Moondancer regarda par-dessus son épaule. "D’accord. En ce qui me concerne, j'ai été attiré par son aura dès l’instant où je l'ai vue pour la première fois. Mais elle à l'époque elle était une âme timide et introvertie. Je ne pouvais pas lui imposer mes sentiments. Alors, je me suis contenté d'être auprès d'elle, la rendant heureuse à chaque fois que je le pouvais, la cultivant et l’entretenant comme une délicate petite fleur." Elle se tourna complètement vers Sunset. "Et dès l’instant où je suis parti, elle a fleurit pour quelqu'un d'autre. As-tu la moindre idée de ce que je ressens en ce moment, Sunset ?"

Avec sa voix neutre habituelle, Sunset avait du mal à lui répondre. "Je dirais que tu es en colère."

"Tu n’imagines pas à quel point", déclara Moondancer la voix chevrotante.

"Cependant..." Elle fit un pas en avant. "D’après ce que j’ai entendu, tu l'as sauvée d'un destin tragique. Tu étais là pour elle quand je ne pouvais pas l'être, et elle parle de toi en si grande estime.”

Les joues de Sunset se réchauffèrent. "C’est vrai ?"

"Bien sûr que c’est vrai !"s’énerva-t-elle en levant les bras en l’air "Elle te regarde avec la façon dont j'aimerais qu'elle me regarde depuis quatre ans !" Elle prit une profonde inspiration et laissa redescendre ses bras en bas. "Mais... ce n'est pas le cas. Je suis en colère... et jalouse. Et je déteste ressentir ce genre d’émotions en dehors de mes rôles." Elle fit un pas en avant. "Mais, je te suis également reconnaissante. Sans toi, ma belle petite fleur aurait été souillée, et j’en aurais voulu à la terre entière", Elle posa sa main sur sa poitrine et s'inclina. "Alors, Sunset Shimmer, tu as mes remerciements les plus sincères."

"Euh, il n’y a pas de quoi."

Moondancer se redressa. "Cependant..." Elle pointa un doigt impeccable vers Sunset. "Je trouve que tu es indigne de sa personne. Twilight ne mérite que le meilleur, et je serai toujours là pour m'assurer qu'elle l'ai."

Les yeux de Sunset se rétrécirent. C'était honnêtement le genre de conversation qu'elle s’attendait à avoir avec les parents de Twilight. "Sérieusement, qu'est-ce que tu es au final ? Sa meilleure amie ou sa mère ?"

"Je suis tout ce dont elle a besoin. Et surtout, je suis son ange gardien, et je te surveillerai, Sunset." Son sourire revint. "En attendant, je m'efforcerai d’approfondir notre... Amitié."

Sunset sourit de nouveau. "Qu’est-ce qu’il y a, Moondancer ? Tu ne veux pas être amie avec moi ?"

"Non."

Sunset s'arrêta, puis elle tourna la tête et se mit à rire. "Huh, t'es pas aussi ennuyeuse que je le pensais. Dommage que nous ne puissions pas nous entendre." Elle croisa les bras. "Mais bien sûr, je vais également jouer le jeu et continuer d'approfondir notre ‘amitié’ par amour pour Twilight, à la seule condition que tu respecte quelques règles."

Moondancer leva un sourcil. "Quel genre de règles ?"

"Premièrement : tu arrêtes de toucher son visage."

Moondancer fit une moue pendant une seconde, en mordant sa lèvre inférieure, puis se remit à sourire comme si de rien n'était. "Bien, je ne pas toucherai plus son..."

"Ni ailleurs."

Elle fit la moue de nouveau.

"Tu peux toucher ses bras et ses épaules. Touche-la autre part et je serais obligée de te faire mal."

"Sale brute."

"Deuxièmement", poursuivit Sunset, "n’essaye pas de détruire notre relation."

Moondancer sourit et ferma les yeux. "Oh, mais je n'aurai pas besoin de faire quoi que ce soit. Car tu finiras par la détruire toi même. Et quand ce moment-là arrivera, ma petite étoile tombera dans mes bras. ."

Sunset grogna. "Nous verrons ça." Elle lui tendit la main. "Alors, marché conclu ?"

"Très bien." Moondancer saisit la main de Sunset. "Je trouve que tes accords sont acceptables."

À la surprise de Sunset, Moondancer avait une poignée de main très forte. Sunset augmenta alors sa prise, et Moondancer répondit à son tour, en essayant d'écraser la main de Sunset.

Les deux jeunes filles continuèrent faussement à se sourire amicalement.

   À suivre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.