Discord icon

80.5 : Piège

Pendant ce temps, au milieu des combats, Chrysalis cherchait du regard sa cible : un minotaure qui avait le sang de plusieurs changelings dans ses pattes et dont elle se doutait qu’il était proche.

Tic-Flit !

"Aaaaargh !"

Sentant une intense douleur sur son ventre qui la fit tomber sur le côté, Chrysalis trouva un carreau d’arbalète planté au niveau du flanc gauche malgré son armure, avec un mince filet de sang sortant de sa blessure. Peu après, elle aperçut Soldier s’avancer vers elle en rangeant son arbalète dans le dos pour ensuite dégainer son épée.

"J’avoue avoir du mal à comprendre pourquoi vous risquez votre vie pour sauver celle de cette jument et de ces poneys en général", déclara-t-il perplexe tout en avançant alors que la douleur empêchait Chrysalis de se concentrer pour user de sa magie hormis provoquer quelques étincelles sur sa corne. "Enfin... Luttez autant que vous le pouvez, rien ne m’arrêtera jusqu’à ce que j’aie arraché son cœur à cette jument que vous affectionnez tant", poursuivit-il avec détermination.

"Ma reine !"

Entendant quelqu’un l’appeler d'un ton paniqué, la changeline vit bientôt deux changelings se positionner entre elle et le minotaure qui s’arrêta.

"N’approchez pas de notre souveraine !" lança Mandibule aux côtés d’Abdomen, tous deux exposant leurs crocs tâchés de sang.

"Essayez donc de m’en empêcher créatures", les défia en retour Soldier, un sourire amusé au visage.

"Attention ! Regardez au-dessus de vous !"

Averti par un Kalteriens à proximité, Soldier aperçut peu après un projectile enflammé traverser le ciel puis s’écraser plus loin en provoquant moult cris d’agonie. Bientôt, plusieurs autres boules de feu avec leurs trainées noires percutèrent la masse de combattants sur le champ de bataille.

"Mais… ils sont en train de nous tirer dessus ces abrutis !" s’exclama un soldat minotaure, abasourdit comme d’autres devant ces tirs de trébuchets venant de leur propre camp.

Prenant un temps de réflexion puis observant autour de lui, l’officier conserva son sang-froid et reporta son attention sur les changelings.

"Ils sont en train d’accélérer la fin de ces poneys. Et même s’ils visent là où les nôtres sont le moins présents, nos chefs ont estimé que la victoire devra passer par des sacrifices, y compris chez les minotaures", se contenta-t-il de dire froidement, choquant ses semblables ainsi que Chrysalis et les siens. "Alors un conseil, plus vite vous aurez tué tous ces équins, plus vous aurez une chance de vivre."

Sur ces mots, Soldier s’élança sur Mandibule et Abdomen qui firent de même, déterminer à protéger leur reine, la "mère" de l'essaim des changelings. Au moment où ils allaient se rencontrer, Abdomen bondit sur ses pattes arrière afin d’atteindre le cou du minotaure qui afficha un sourire en coin en mettant sa tête en avant.

"Hiiiissss !"

"Pour Minotauria !"

Crack ! Flash ! Crack !

"Non... Nooon !"

Le cri de désespoir de Chrysalis ne fut malheureusement d’aucune utilité alors qu’elle assistait impuissante à la mort des siens. Devant elle, le corps de Mandibule se trouvait séparé de sa tête après un coup d’épée de Soldier, qui en même temps avait la tête baissée sur le côté avec un corps sur ses cornes.

"Raaa… Arrrgh…"

Outre ces faibles sons qu’il entendait, Soldier pouvait aussi voir bouger faiblement les quatre membres du changeling embroché. Finalement, il recula légèrement sa tête sur le côté puis la ramena aussitôt, se libérant ainsi de la charge sur ses cornes en laissant le corps du changeling tomber à côté de sa souveraine.

"Non… Abdomen…" lâcha Chrysalis en posant une patte sur le changeling agonisant qu’elle connaissait depuis toujours.

"Pardonn… Kof… Pardonnez-moi… ma reine…" dit-il difficilement en crachant du sang. "Ce fut… Kof… un ho… honneur… Kof… de vous servir…

– Tout l’honneur fut pour moi", lui répondit sa souveraine en affichant malgré la peine un air reconnaissant, avant de voir les soubresauts du changeling diminuer peu à peu pour finalement s’arrêter.

"Vous pouvez remercier votre chère amie jument pour sa mort et celle de l’ensemble des membres de votre espèce", déclara Soldier en arrivant alors que Chrysalis avait les yeux fermés et qu’une nouvelle slave de tirs des trébuchets passait au-dessus d’eux. "Maintenant, il est temps d’en finir avec vous.

– Vous avez raison", commença à dire la souveraine en gardant les yeux fermés, avant de les rouvrir et de tourner la tête pour saisir en bouche et retirer d’un coup sec le carreau planté dans son ventre, provoquant un petit jet de sang depuis la plaie. "Mais c’est vous qui allez mourir aujourd’hui", reprit-elle d’un air sévère en direction du minotaure tout en se levant et en brisant la tige en bois entre ses dents.

Sans plus attendre les deux ennemis se chargèrent, Soldier relevant son arme pour se préparer à abattre la changeline d’un coup d’épée. Mais au moment où ils s’apprêtaient à se rencontrer, Chrysalis plongea sur le côté, se retrouvant ainsi derrière Soldier. Là, elle mit sur ses pattes arrière pour se cambrer et mordit profondément le minotaure à l’épaule gauche près du cou.

Malgré l’intense douleur provoquée, le capitaine frappa violemment du coude la changeline au ventre près de sa blessure, lui faisant lâcher prise. Ne s’arrêtant pas là, Soldier se retourna et saisit ensuite les crins de crinière de Chrysalis. Il tourna alors sur lui-même en soulevant la changeline en l’air puis, tout en criant, la relâcha et l’envoya dix mètres plus loin en lui faisant percuter deux diamond dogs. La regardant un moment, Soldier observa ensuite sa patte tenant encore des crins.

"Argh." grimaça le minotaure en posant sa patte sur sa blessure à l’épaule, y arrêtant légèrement l’écoulement de sang. "Je vous la laisse. J’ai un rendez-vous plus important qui m’attend", dit-il peu après en s’en allant à travers les combats en cours, laissant la changeline avec ses nouveaux adversaires de nouveau debout.

Pour sa part, Chrysalis toujours au sol roula sur le côté pour éviter le coup de lance d’un des deux diamond dogs et saisi entre ses dents la patte du second pour le refaire tomber à terre. Se remettant sur ses quatre membres, la changeline s’empressa de donner une ruade à son adversaire encore debout, avant de mordre à la gorge celui à terre. Bientôt celui-ci cessa de bouger.

Clash !

"Arrrrgh !"

Sentant quelque chose transpercer son armure et une intense douleur à son dos, Chrysalis mit fin à son attaque pour se retourner et constater que le second diamond dogs la tenait en joue avec sa lance ensanglantée et se préparait à l’attaquer de nouveau.

"Hiiiiiisssssss !" lâcha-t-elle en se cabrant pour éviter le nouveau coup de lance, restant dans cette position quelques secondes pour mettre le plus de distance entre elle et l’arme.

"Noooon ! N’y touche pas sale gueux !"

À peine entendit-elle cette voix familière que Chrysalis vit son ennemi être attaqué sur le côté par un changeling qui venait de bondir. Après quelques rouleaux, le nouvel arrivant se retrouva sous son adversaire, mais parvint à s’en défaire en le repoussant de ses pattes arrière, avant de nouveau sauter sur lui et de saisir sa gorge qu’il arracha d’un cou de mâchoire. De son côté, Chrysalis observait d’un air choqué ce changeling, voulant s’assurer qu’il s’agissait de bien celui qu’elle pensait.

"Th… Thorax ?"

Une fois son ennemi mort, le changeling se retourna et son regard croisa celui de sa souveraine. Cette dernière pouvait voir dans ses yeux qu’il était rassuré de l’avoir retrouvé à temps et elle ne put retenir un petit sourire. Mais peu après, le regard de Thorax redevint inquiet et il se saisi de la lance du diamond dog mort. Le changeling se cabra alors et lança l’arme en direction de Chrysalis qui se figea.

Sentant le projectile passer à proximité d’elle, la changeline entendit peu après quelqu’un hurler et tomber à la renverse derrière elle. En tournant la tête, elle comprit qu’il s’agissait d’un minotaure touché au ventre et qu’elle s’empressa d’achever.

"Ma reine, vous êtes blessée ?" demanda inquiet Thorax en arrivant près d’elle.

"Non. Ça ira…" commença à dire Chrysalis avant de serrer les dents et de poser une patte à sa blessure au ventre en fermant les yeux.

"Oh non…" paniqua Thorax en voyant également la profonde blessure au dos de sa souveraine. "Asseyez-vous, je vais tenter de faire cesser l’hémorragie", dit-il d’un ton se voulant ferme malgré la peur, voulant profiter de l’absence d’ennemi cherchant à les affronter pour le moment.

Comprenant ce qu’il comptait faire, Chrysalis obtempéra et laissa ensuite Thorax cracher de la chrysalide sur ses plaies.

"Merci… d’être venu..", lui dit-elle rapidement en le regardant faire.

"J’aurais voulu arriver à temps pour Abdomen aussi…" prononça le changeling en observant brièvement le corps sans vie de son semblable né en même temps que lui, avant de s’occuper de la seconde plaie.

"Mais pourquoi être venu combattre ? Tu es toujours convalescent", s’inquiéta à son tour Chrysalis qui examina attentivement le corps du changeling. Elle s’assura ainsi qu’il n’était pas blessé en dépit du sang ennemi sur lui et ne trouva que quelques petites entailles.

À cette question, Thorax qui venait de finir sa tâche releva la tête vers Chrysalis, hésitant sur la réponse à apporter. Mais avant de pouvoir dire quoique ce soit, des nouveaux adversaires se présentaient à eux, lances et épées en avant, obligeant les deux changelings à faire front et à combattre côte à côte. Pour sa part, malgré la douleur de ses blessures, Chrysalis semblait avoir regagné de la vigueur et affichait un air ferme et déterminé en illuminant sa corne.

Vous ne me séparerez pas de mon enfant.

 

***************************************************************************

 

"Attention ça retombe !"

Boum !

Juste après qu’elle entendit l’avertissement d’un poney que Luna fut secouée par l’impact et les éclats de la statue en feu qui venait de s’écraser à quelques mètres d’elle. Tombant à terre, l’alicorne se secoua rapidement la tête afin de retrouver ses esprits et se releva, préférant ne pas s’attarder sur les morceaux de la statue à ses pattes. Là, elle constata qu’autour d’elle les combats se poursuivaient malgré l’appréhension qui se lisait sur le visage des siens.

De fait, la princesse se doutait que, comme elle, les poneys avaient compris le plan des minotaures. Un plan qui consistait à les encercler avec leur seconde ligne pour ensuite faire tirer leurs machines de guerre sur la masse équine en dépit de la présence de Kalteriens et de soldats minotaures. En regardant sur le côté, Luna pouvait voir la ligne de boucliers toujours parfaitement alignés les cernant, sans possibilité de voir de l’autre côté sinon les poneys sauvages montés par les diamond dogs. Tels des chiens de berger, ces unités montées semblaient faire par petits groupes des aller-retour le long de la ligne de bouclier des minotaures pour s’assurer qu’aucun équin ne quitte le champ de bataille désormais bombardé.

"Par Célestia, on ne va pas continuer à se laisser abattre comme ça !" s’emporta un terrestre au pelage blanc malgré les taches de sang et entailles et affichant trois fleurs sur ses flancs. "Suivez-moi ! On va ouvrir une voie de sortie aux nôtres !" lança-t-il ensuite en galopant vers la ligne de boucliers, attirant l’attention de ses semblables aux alentours et entraînant une vingtaine de poneys avec lui.

Les voyants faire à une cinquantaine de mètres, Luna voulu d’abord les arrêter, craignant une ruse des minotaures, mais se résigna à les laisser faire. Bientôt, le groupe équin arriva à proximité de la ligne ennemie.

"Ils arrivent devant vous !" alerta alors un diamond dog sur sa monture.

"Soldats, tenez-vous prêts !" ordonna alors quelqu’un derrière les boucliers. "Lances en avant !"

Soudain, des lances apparurent entre les boucliers, pointées vers les équins qui continuaient leur charge, amenant les cinq licornes du groupe à activer leur magie et illuminer leur corne.

"Tirez !" ordonna ensuite la voix avec force.

Aussitôt, toute une rangée de minotaures se levèrent en pointant leurs armes sur les poneys.

Tic-Flit !

Avant qu’ils ne puissent réagir, plusieurs poneys furent mortellement touchés par les carreaux d’arbalète, dont celui les ayant guidés qui s’étala au sol. Peu après, les deux licornes qui avaient évité les tirs lancèrent leurs rayons contre les minotaures. Elles parvinrent ainsi à créer une brèche dans la ligne de boucliers en repoussant leurs adversaires.

"Allez, engouffrez-vous dedans !" lança l’un d’eux en appelant les siens à le suivre, ralliant d’autres poneys.

"Soldats, tirez à volonté !" cria le chef de minotaures de la zone, conduisant une autre ligne d’arbalétriers à apparaître et à tirer pendant que la première rechargeait. De même, les minotaures tenant les boucliers et les lances s’opposèrent aux équins en approche, les transperçant de leur arme.

Pour Luna, le spectacle était dur à supporter. Malgré leur courage, les poneys engagés dans ce combat étaient trop peu nombreux pour s’opposer à des troupes minotauriennes de métier et encore fraîches contrairement à eux. Aussi, tous furent bientôt abattus par les tirs continus d’arbalètes et la brèche dans la ligne de bouclier se referma. Cette fermeture donna le sentiment à la princesse qu’ils venaient de se voir interdire tout moyen de sortie et qu’ils étaient désormais tous condamnés à mourir. Bientôt, un son de cor retenti dans l’air.

"Soldats, en avant."

À ce nouvel ordre de leur supérieur, relayé à travers la ligne, tous ceux tenant les boucliers se levèrent, comme un seul minotaure. Pointant leurs lances toujours vers leurs ennemis, ils commencèrent à se déplacer d’un pas énergique et cadencé par le son qu’ils prononçaient.

"Hou. Hou. Hou. Hou. Hou."

Après avoir avancé de dix pas, toute la ligne s’arrêta et les boucliers furent reposés à terre avec leurs porteurs cachés de l’autre côté. Mais contrairement à la première fois, les arbalétriers qui les avaient suivis restèrent debout, pointant leurs armes vers les équins les plus proches.

Tic-Flit !

"Arrrgh !

– Kooorg !

– Aiiie !"

Sitôt la nouvelle slave de carreaux partie que des cris de douleur se firent entendre, avant d’être étouffés par le son des explosions des projectiles des machines de guerre tombant sur le champ de bataille.

Non…

Commençant à comprendre, Luna vit peu après la ligne de bouclier de nouveau se mettre en marche.

"Hou. Hou. Hou. Hou. Hou."

Tic-Flit !

"Princesse Luna !

– Arrrrgh !"

Ressentant une vive douleur à son flanc gauche, l’alicorne fut bientôt plaqué au sol par un garde lunaire qui s’écroula à terre avec trois carreaux au poitrail malgré son armure.

"Ramenez la princesse en arrière !" ordonna un autre garde lunaire en arrachant son carreau planté au ventre.

Soulevez par les siens, Luna voulait rester sur place et ordonner de briser ce piege mortel, mais aucun son ne sortie de sa bouche tandis que la ligne de bouclier se remettait en marche.

"Hou. Hou. Hou. Hou. Hou."

Flash !

Alors qu’on la retirait face à l’avancée des minotaures, Luna fut brièvement éblouie par un rayon jaune aussitôt suivit de cris de douleurs dans les rangs ennemis frappés par derrière. En rouvrant les yeux, l’alicorne aperçut une silhouette familière qui galopait dans sa direction.

"Célestia ?

– Vite, faites-la partir d’ici !" cria la princesse du Soleil en montrant la nouvelle brèche dans la ligne des minotaures, plus large que la précédente avec des minotaures transformés en torches vivantes.

Comprenant que c’était peut-être leur dernière chance, plusieurs poneys se précipitèrent de manière désordonnée en direction de leur unique voie de sortie, certains en cessant leur affrontement avec les Kalteriens. Les laissant d’abord passer, Célestia prit ensuite d’une patte sa sœur blessée et la guida vers la brèche sous l’escorte des gardes lunaires autour d’elles.

"Ne les laissez pas s’échapper ! Aucun poney ne doit quitter ce champ de bataille vivant !" clama un officier minotaure depuis la ligne de bouclier, amenant les arbalétriers à reprendre leurs salves de tirs meurtriers.

Tic-Flit !

Continuant d’avancer en soutenant sa petite sœur, Célestia créa un bouclier devant elle afin de stopper les carreaux qui n’avaient pas encore atteint de cible. Marchant entre les corps des équins morts ou agonisants, les deux princesses serrèrent les dents en sentant que le sort de la bataille et de leur peuple commençait à se dessiner.

Tic-Flit !

Une nouvelle slave de tirs obligea les deux princesses à s’arrêter momentanément, entendant peu après de nouveau cris de douleurs parmi les leurs alors que les Kalteriens les attaquaient aussi par derrière. En outre, les arbalétriers sur les 50 mètres de part et d’autre de la brèche orientaient leurs tirs vers les poneys cherchant à s’enfuir et qui se retrouvaient sous un feu croisé. En voyant l’hécatombe et la brèche de nouveau se refermer, Célestia activa sa magie avec l’intention de la rouvrir.

Boum !

Le son d’une énième explosion par les tirs des machines de guerre l’amena cependant à tourner la tête vers l’arrière, vers tous les équins encore en train de se battre, vers Twilight, sa Twilight. Baissant la tête, elle porta alors son regard vers Luna. Cette dernière leva les yeux et hocha la tête.

Il est temps que je fasse quelque chose d’utile pour mes poneys.

"Changement de plan." finit par dire la princesse du Soleil après avoir inspirée en fermant les yeux. "Je ramène la princesse vers le centre de la bataille. Gardes lunaires, ouvrez-nous la voie", continua-t-elle d’un ton ferme.

"Quoi ?" s’étonna un des gardes.

"On n’a pas d’ordre à recevoir de vous", s’insurgea un autre. "On va sortir notre mère d’ici."

– Fonk, je t’ordonne d’obéir. Comme à vous tous", déclara alors Luna vers le garde puis l’ensemble des siens, de l’agacement dans sa voix malgré la douleur de sa blessure.

Peu après, elle et Célestia bifurquèrent et allèrent dans la direction opposée, Célestia tournant la tête pour activer un bouclier derrière elles tandis que les gardes lunaires s’en prenaient aux Kalteriens et soldats minotaures sur leur route.

"Ah ah. Ils abandonnent. Soldats de Minotauria, en avant !" clama satisfait un officier minotaure en pointant son épée vers la masse équine, amenant la ligne de bouclier à se relever de nouveau.

"Hou. Hou. Hou. Hou. Hou."

"Faites savoir à votre chef, que le maintien des cycles solaires et lunaires dépend de lui désormais !" cria cependant Célestia en usant de sa voie royale, stoppant momentanément une partie la ligne de bouclier qui reprit néanmoins sa route.

Tic-Flit !

 

Note de l'auteur

Après Le monde de Narnia pour le 80.2, un épisode de bataille de la série GOT m'a aussi inspiré pour ce "chapitre" X) 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.