Discord icon

Chapitre 1 : Retour à l'école de magie (Twilight)

« Où suis-je ? »

Ma voix résonnait le long d'un immense couloir sombre, ne cessant de ressasser cette seule et unique question. L'endroit me semblait de plus en plus familier à mesure que j'avançais, mais je ne pouvais me défaire d'une impression malsaine. Oui, je connaissais ce lieu, pourtant il était entièrement différent, les murs étaient sales, rongés par les termites, les quelques fenêtres que je pouvais apercevoir étaient brisées, sans que je ne visse rien d'autre que l'obscurité de la nuit. Je progressais à pas lents dans le couloir, les bruits de mes sabots étant les seuls que l'on pouvait entendre. Je finis par arriver devant une porte massive qui s'étendait jusqu'au plafond, situé à une dizaine de mètres de hauteur et entrepris de l'ouvrir à l'aide de ma magie. La porte commença à s'effacer doucement, laissant place à une gigantesque bibliothèque. Sauf qu'elle ne comportait presque aucun livre... Je continuai ma route jusqu'au fin fond de la salle où il y avait un magnifique vitrail. Cependant, dans les ténèbres de la nuit, je le trouvais surtout dérangeant.

Je le contemplai pendant un long moment, l'air absente. Une voix se manifesta alors, me sortant de ma torpeur :

« Aimes-tu les livres ? »

Je me retournai et aperçus alors une licorne sortir de l'ombre créée par l'une des étagères. Elle était de couleur grise, arborait une épaisse crinière noire cachant son visage et était vêtue d'une robe rouge trouée. Je lui répondis que je m'y intéressais, effectivement.

« Cela nous fait un point commun. Déclara la licorne. Les livres sont une source d'imagination et de connaissances inépuisable. Quel dommage que la plupart des autres poneys soient incapables de comprendre leur beauté ! »

Tandis qu'elle parlait, je sentis un frisson dans mon corps. Pourtant, je n'avais aucune raison d'avoir peur, la licorne se contentait de discuter avec moi le plus paisiblement du monde. Toutefois, j'étais méfiante...

La licorne s'avança vers moi, me permettant de l'examiner plus longuement. Je constatai alors qu'elle ne possédait pas de cutie mark. À sa place, il n'y avait que d'épais bandages. Lorsqu'elle comprit que j'avais remarqué cela, son attitude changea du tout au tout. Son ton devint alors glacial comme la mort :

« Tu as vu quelque chose que tu n'avais pas à regarder. J'imagine que tu vas finir comme les autres. Moi qui pensais m'être enfin trouvé une amie... »

Un éclair retentit alors. Lorsque je pus à nouveau voir, la bibliothèque... s'était remplie de dizaines de poneys. Mais ils n'étaient pas vivants. C'étaient tous des cadavres, horriblement mutilés de façon diverses : les pégases avaient leurs ailes éparpillées à quelques mètres d'eux, les licornes avaient leurs cornes plantées dans la gorge, les poneys terrestres n'avaient plus de langues... Mais tous comportaient une mutilation commune : leurs cutie marks avaient été arrachées...

Je reculai, révulsée par l'horrible scène qui se déroulait sous mes yeux. La licorne grise s'approchai encore de moi, sa corne brillant d'une lueur sinistre. Lorsqu'elle ne fut plus qu'à un mètre de moi, je vis enfin son visage. Il était parsemé de taches de sang ! Quant aux yeux, ils affichaient une lueur démente ! Je regardai tout autour de moi, cherchant un moyen de m'enfuir, mais j’hurlai lorsque je vis une paire de ciseaux flotter dans les airs, cliquetant frénétiquement...

« Adieu, Twilight Sparkle...

– NON !!!!!!!!!!!!! Hurlai-je de toutes mes forces

– Twilight...Twilight...Twilight.... Réveille-toi !

Hein ? »

J'ouvris mes yeux et je me vis entourée de parchemins et de livres. Devant moi se tenait Spike l'air inquiet. Je me levai tandis qu'il me déclara :

« Ça va, Twilight ? Tu semblais faire un cauchemar.

Euh...Oui, je vais bien. Répondis-je en reprenant peu à peu mes esprits. Pourquoi il y a autant de livres au sol ? »

Spike me regarda d'un air ahuri avant d'annoncer le plus naturellement du monde :

« Tu as travaillé toute la nuit. Tu ne t'en souviens pas ?

Ah, oui... C'est vrai... dis-je »

Le petit dragon s'approcha alors de moi, l'œil inquisiteur et me demandant :

« Es-tu sûre que ça va Twilight ? Tu n'as pas de fièvre, j'espère ?

Mais puisque je te dis que ça va, Spike... rétorquai-je

Ouf... dit Spike, l'air rassuré. Il ne manquerait plus que ça que tu tombes malade le jour de la réunion des élèves de l'école de magie !

Comment ?! déclarai-je, complètement interloquée. C'est aujourd'hui ?!

Bien sûr, c'était écrit en rouge sur ta checklist de la semaine, répondit Spike.

Aie, Aie, Aie... fis-je, déboussolée par la nouvelle. En plus, la princesse Celestia m'a choisie pour faire le discours de bienvenue aux nouveaux élèves. Mais je ne l'ai pas préparé. Comment je vais faire ?! »

Je commençai à faire les quatre cents pas dans la pièce, complètement affolée lorsque Spike m'annonça :

« Tu n'as pas oublié également que les filles sont censées t'accompagner, n'est-ce pas ? »

Ce fut le coup fatal. Je commençais à m'agiter dans tous les sens, prenant un parchemin, de l'encre et une plume pour griffonner en hâte. Spike peinait à comprendre la raison de mon inquiétude et me demanda pourquoi le fait que les filles soient à la réunion me mettait dans un tel état.

« Réfléchis un peu ! répliquai-je, agacée. Certes avec Rarity, Applejack et Fluttershy, ça devrait bien se passer. Mais avec Rainbow Dash et Pinkie Pie, tu peux être sûr que la réunion va se transformer en bazar ! En plus, si je rate mon discours, je vais devenir à coup sûr la risée de Ponyville, et je baisserai dans l'estime de la princesse... »

Spike sembla murmurer entre ses crocs quelque chose ressemblant à : « Dis plutôt que c'est la réaction de la princesse qui t'inquiète. » Je fis semblant de n'avoir rien entendu, et continuai de rédiger mon discours à toute vitesse. Je me retournai au bout d'un moment et constatai que Spike continuait de me regarder. Je déclarai brutalement :

« Qu'attends-tu Spike ?! Va chercher les filles ! »

Spike partit immédiatement, paraissant en extase à l'idée de parler un peu à Rarity. Pendant son absence, j'écrivais du mieux que je le pouvais ce discours, source de mes problèmes de la journée. En même temps, l'esprit me travaillait quant à cet étrange rêve... Je n'avais jamais fait un songe semblable auparavant. J'essayai de m'enlever cette idée de la tête, sans pour autant y parvenir. Décidément, ce cauchemar était réellement bizarre, il faudrait que j'en parle à la princesse Celestia après la réunion...

Trois heures s'écoulèrent avant que Spike ne soit de retour. Heureusement, je venais de terminer le discours pour ce soir. Je vins l'accueillir en m'excusant de lui avoir imposé cette tâche d'une manière aussi sèche.

« Ne t'en fais pas, Twi, j'ai l'habitude, la rassura le petit dragon. »

Il me fit ensuite son rapport : Il n'y avait aucun problème pour Fluttershy, qui avait confié la garde de ses animaux à un poney de confiance, ainsi que pour Pinkie Pie, toujours prête à faire la fête. Les choses se compliquaient déjà pour Rainbow Dash, qui nous ramenait une invitée imprévue : Derpy. En effet, c'était la journée de repos de la pégase, et Dash, qui ne souhaitait pas la laisser s'ennuyer, lui avait suggéré de venir. Derpy avait immédiatement accepté. Enfin, pour AppleJack et Rarity, les deux devaient s'occuper de leurs sœurs, AppleBloom et Sweetie Belle. Les deux jeunes ponettes devaient donc également répondre présentes à la fête. Sauf qu'elles ne voulaient pas venir sans Scootaloo. Le groupe n'attendait plus que moi pour partir de leur point de rendez-vous, la grand-place de Ponyville.

« De mieux en mieux... fis-je inquiète. Il faudra également compter avec les Cutie Marks Crusaders au grand complet... »

Je décidai toutefois de faire contre mauvaise fortune bon cœur, je pris mon discours et le mis dans mon sac avant d'attraper ce dernier pour le placer sur mon dos. Au moment de franchir la porte, je ressentis à nouveau un frisson.

« J'espère que je me fais du souci pour rien... pensai-je à voix haute avant de sortir. »   

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.