Discord icon

Chapitre 11 - Tout se passera selon le Plan

"Nous nous sommes fait avoir..."

"Elle a profité d'un moment de faiblesse pour frapper."

 

Side venait de parler sur un ton qui montrait clairement qu'elle ne plaisantait pas. Elle était sérieuse en disant cela. Son frère était bouche bée, près d'elle. L'expression d'Archer avait subitement changé. Son sourire avait disparu, ses sourcils étaient froncés.

"Qu'est-ce que tu entends par là ?"

"C'est on ne peut plus clair, Archer. D'après Screwball, dans un mois, la guerre sera finie. Et dans un mois, je serai morte."

"M-Mais pourquoi !?" balbutia son frère.

Side tourna son regard vers Sinuous, navrée.

"Parce qu'il en sera ainsi. J'ai prévu un plan pour favoriser la résistance tout en affaiblissant les trois camps. Et si tout se passe comme prévu, je n'y survivrai pas. Et je ne peux pas vous dire en quoi il consiste."

"Il n'y a pas un autre plan !?" demanda désespérément Sinuous.

"Mon frère... Tu sais aussi bien que moi que, dans cette guerre, ce sont ceux qui prennent des risques qui gagnent quelque chose. Ceux qui hésitent ou ont peur ne l'emportent pas. J'ai choisi il y a longtemps de risquer ma vie pour Equestria, et je n'ai pas changé d'avis."

"Mais il doit bien y avoir une autre solution, non ?"

Sinuous se tourna vers Archer, espérant qu'elle le soutienne. Mais celle-ci fixait toujours Side. Finalement, elle rabaissa son chapeau devant ses yeux, demandant :

"C'est ce que tu comptais annoncer ce soir ?"

"Non. Il ne faut pas que d'autres soient au courant. Si je l'annonce, des résistants essayeront de me sauver, et pourraient tout faire échouer."

"Tu te rends compte que ça paraît un peu gros comme nouvelle. Si tu dis vrai, alors tu seras la personne la plus respectable de la résistance, et tu permettras la libération d'Equestria. Mais..."

Archer hésita à prononcer ces mots, Side continua pour elle.

"N'aies pas honte de douter de moi. Je sais que ça te ferait du mal d'avoir douté de moi si je dis la vérité..."

"Je te traite de menteuse, alors que tu vas peut-être te sacrifier volontairement..."

Archer serra les dents. Si Side mentait, elle ne lui pardonnerait pas, et si elle disait la vérité, elle ne se le pardonnerait jamais.

"Toujours aussi douée pour contrôler les gens en leur imposant deux mauvais choix", conclut Archer.

Side esquissa un sourire à cette phrase.

"Je vais le prendre comme un compliment."

Elle se tourna vers son frère. Elle était triste, mais elle se devait d'être ferme sur ses prochaines paroles.

"Il ne faudra pas que tu tentes de me sauver. Tu m'as comprise ?"

Sinuous fixa sa sœur quelques secondes, son visage laissant de plus en plus transparaître sa tristesse. Mais celui-ci acquiesça finalement.

"Bien. Je vais aller faire mon discours, et après je repartirai... Et je ne reviendrai pas."

Side tourna les sabots alors que son frère la regardait toujours, en proie au désespoir. Archer releva de nouveau son chapeau en demandant d'une voix ferme et colérique :

"Est-ce que tu fais ça par lâcheté !? Parce que tu sais ce que les résistants veulent faire après la fin de la guerre !?"

Side s'arrêta, sans pour autant se retourner vers Archer.

"Je ne vois pas de quoi tu parles."

"Je parle du fait qu'ils veulent te nommer régente d'Equestria !"

"Ah, ça..."

"Oui, ça, comme tu dis ! Les résistants comptent sur toi ! Tu donnes espoir à tout le monde, et tu veux partir comme ça !?"

Side attendit quelques instants avant de répondre. Finalement, elle lança cela comme un constat :

"Je ne suis pas faite pour diriger."

Avant de s'enfoncer dans le tunnel pour rejoindre la salle centrale, sans un regard en arrière. La dernière fois qu'elle voyait ces quartiers, et elle partait sans regrets.

 

Quand elle arriva dans la grande salle, Side passa dans un espace laissé entre les tables qui entouraient le monticule. La plupart des résistants avaient fini de manger, et ils remarquèrent l'arrivée de Side.

"Hé ben ! On t'a pas attendue pour le repas !"

"Tu devais pas manger avec nous ?"

Side sourit à ces joyeuses interpellations. Cependant elle ne répondit pas et monta sur le monticule aménagé. Les résistants se turent et se tournèrent tous vers elle, intrigués. Elle se racla la gorge pour montrer clairement qu'elle allait prendre la parole, puis lança d'une voix forte :

"Désolée de ne pas avoir mangé avec vous. J'avais... des choses importantes à faire. Et je n'aurai pas le temps, il faut que je sois partie dans quelques minutes..."

La plupart des résistants affichèrent des mines déçues, baissant les oreilles. Elle prit un ton maternel.

"Je sais que vous espériez manger à mes côtés, et j'aurais aimé aussi... Je ne sais à quand remonte mon dernier repas avec la résistance."

Elle s'arrêta un moment. Son dernier repas... C'était vraiment son dernier repas. Elle essaya de faire abstraction de ces sentiments qui venaient la perturber et continua d'une voix ferme :

"Mais l'heure n'est pas à la détente. Je vous demande d'être attentifs à ce que je vais dire."

Bien entendu, elle avait déjà leur pleine attention, mais elle en rajoutait un peu exprès.

"Tout d'abord, les nouvelles. L'Empire de Cristal est tombé, mais vous devez déjà le savoir. L'Armée de Discord est restée au nord dans sa grande majorité. Le morceau que je dirige a pour but de tromper les deux autres camps quant au nombre de soldats, et nos intentions. Les mille soldats que je dirige iront affaiblir les secondes lignes de l'Empire Solaire. La seconde nouvelle, plus importante encore, est la confirmation que je viens de recevoir : le général-en-chef de la Nouvelle République Lunarienne est bel et bien mort, son corps sera exhibé par l'Empire Solaire. La dernière enfin : Une attaque est prévue sur Canterlot, c'est l'Armée de Discord qui attaquera l'Empire Solaire. Screwball a prévu de la lancer une fois que l'Empire Solaire sera concentré sur la Nouvelle République, ce qui ne devrait plus tarder maintenant que son général-en-chef est mort."

La plupart des résistants applaudirent en tapant sur leurs tables, notamment à l'annonce de la mort du général-en-chef qui en réjouissait beaucoup.

"Concernant les bonnes nouvelles pour la résistance uniquement. La plus grande nouvelle est probablement que nous allons peut-être pouvoir nous approprier les Éléments de l’Harmonie !"

La nouvelle en scotcha beaucoup.

"Comment ?" demanda quelqu'un dans la foule.

"Grâce à une précieuse information, apportée par Moon", fit-elle en désignant du sabot le poney sus-cité.

Tous les regards se tournèrent vers Moon. Ce dernier ne s'y attendait pas et se recroquevilla un peu sur le banc. Debt sourit et lui donna une petite tape dans les côtes pour qu'il se redresse. Moon tenta un sourire à tout le monde et même un petit signe à Side pour qu'elle reprenne, ce qu'elle fit avec un petit sourire.

"Nous savons maintenant où se trouvent les Éléments de l'Harmonie. Et nous savons comment les obtenir. C'est pourquoi il est capital de nous procurer une machine pour détecter les Éléments de l'Harmonie."

"Tu ne peux pas nous en fournir une ?" demanda un poney.

"Non. Les quelques exemplaires que possède l'Armée de Discord sont sous étroite surveillance, et les licornes qui les manipulent sont sous les ordres directs de Screwball. Malgré mon rang de générale, je ne peux même pas avoir d'information sur leur fonctionnement. Ce que je propose, c'est d'essayer d'en créer une nous-mêmes. Pour cela, il faudrait comprendre comment Screwball s'y est prise. Peut-être qu'en cherchant du côté des représentants originaux, il y aurait un début de réponse. Je vous laisse gérer ça."

Side marqua une pause. Mais elle ne resta pas silencieuse longtemps, de peur que ses émotions ne reprennent le dessus.

"J'en viens aux actions que je demande à la résistance."

L'attention des poneys assis sur leurs bancs grandit. Ce qu'ils devraient faire dans les prochains jours allait se décider maintenant.

"Déjà, bravo pour l'évacuation de l'Empire de Cristal. Même si des civils ont péri, les pertes ont été minimes et..."

"Abrège !" hurla un poney, qui se fit instantanément fusiller du regard par tous ceux qui l'entouraient.

Cependant, cela arracha un sourire à Side.

"Je tiens à ce que vous soyez aussi brillants pour l'évacuation de Canterlot. Surveillez attentivement les signes, l'Empire Solaire va fondre sur la Nouvelle République mais, en réalité, chaque camp combattra sur deux flancs. Tous seront dans des combats plus ou moins directs. Dans le chaos que va apporter l'Armée de Discord, il vous faudra vous faufiler pour sauver le plus de monde. Ne menez aucune attaque sur une garnison de plus de cinquante soldats !"

Certains résistants un peu trop belliqueux grommelèrent à ces mots mais, dans la globalité, tous approuvèrent le discours de Side.

"Je veux aussi que cette base possède un tunnel de sortie qui débouche à au moins un kilomètre au nord. Je ne peux pas garantir que le QG restera secret encore longtemps. Sachez en tout cas que la base au nord deviendra notre nouveau QG si celui-ci vient à tomber. Spike est un bon leader."

Nouvelle pause. Certains poneys semblaient réfléchir à ses derniers mots, certains crurent comprendre, avec raison, que Side ne se considérait déjà plus comme leur leader, mais cela leur sembla assez improbable.

"Je ne peux pas prévoir exactement ce qu'il va se passer dans le futur. Tout ce que je peux vous conseiller, c'est d'être plus attentifs et prudents que jamais ! Et restez unis !"

Side s'arrêta. Son discours devait se finir là. C'était tout ce qu'elle avait prévu. Pourtant, lorsqu'elle passa son regard sur les poneys attablés, elle ne put s'empêcher d'ajouter, avec une sorte de nostalgie dans la voix :

"Cela fait longtemps que je ne l'ai pas entendu... Et je ne sais pas quand je l'entendrai de nouveau. Pourriez-vous... chanter notre hymne avec moi ?"

Cette demande venait du fond de son cœur. C'était la dernière fois qu'elle voyait ces poneys, ces courageux résistants, ces sympathiques compagnons. Elle qui était là, depuis plus de trente ans dans la résistance, qui y était entrée encore jeune ponette, qui avait vu se succéder des poneys ayant soif de liberté, qui avait pris le plus de risque pour Equestria. Plus jamais elle ne les reverrait, et plus jamais elle n'entendrait cet hymne qui avait été composé il y avait quinze ans. Au moins une dernière fois, elle voulait avoir ce sentiment de faire partie de quelque chose de formidable, elle qui s'isolait de plus en plus pour essayer de sauver le pays.

 

Les résistants la fixèrent un long moment, étonnés, puis soudain ils se mirent tous à rire. Side ne comprit pas. Ils riaient de son changement subit. Elle, qui avait eu un ton ferme pendant son discours, s'était soudainement ouverte à eux en leur faisant une demande qui tenait plus du caprice.

Alors que Side essayait de comprendre pourquoi ils riaient, un son monta soudain. Les rires se turent, et les résistants commencèrent à entonner le chant.

Les cornes brillèrent et de grandes banderoles apparurent en lévitant au-dessus des tables, avec les paroles inscrites dessus, afin que tous puissent chanter.

Ce chant qui symbolisait le peuple libre d'Equestria, se languissant de son royaume paisible de jadis.

Side sourit et ferma les yeux et chanta avec eux.

 

Nous chantons dans nos cœurs

Et le monde entendra notre voix

Nous rêvons d'autrefois

Nous rapp'lant pour toujours ce que fut Equestria

 

Nous gardons tous l'espoir

Que l'harmonie et la paix reviennent

La terreur va disparaître

Car nous sommes tous unis au pays d'Equestria

 

Ô Luna, pourquoi trahir ?

Ta lune et tes étoiles sont si belles

Celestia, pardonne-la

Faites la paix et ensemble dirigez Equestria

 

Une fois fini, Side ouvrit ses yeux embués par les larmes qu'elle avait retenues. Tous avaient les yeux braqués sur elle, un sourire aux lèvres.

"Merci", fit Side, émue. "Et bonne chance à tous."

Les poneys l'acclamèrent, à défaut de pouvoir l'applaudir trop fort, sifflèrent. Sinuous s'avança doucement vers sa sœur et vint se placer en face d'elle sur le monticule. Il la regarda un instant, puis l'étreignit de toutes ses forces. Dans la cohue, il lui chuchota ces mots tout en laissant ses larmes couler :

"Adieu, grande sœur... Ce devrait être à moi de me sacrifier pour les autres... Mais je ne peux pas..."

Side lui rendit son étreinte.

"Adieu, petit frère. Je compte sur toi pour faire de ton mieux pour libérer Equestria. Ils auront besoin de toi, ne les abandonne pas."

Elle s'autorisa une seule larme, qu'elle eut tôt fait de faire disparaître, avant de relâcher son frère. Elle ne pouvait pas revenir dans son armée avec les yeux rougis. Mais si elle avait pu, elle aurait pleuré tout ce qu'elle pouvait. Elle ne supportait pas de devoir quitter la résistance sans même un adieu, sans leur témoigner tout ce qu'elle ressentait pour eux. Elle ne pleurerait pas pour l'instant, elle avait la nuit pour ça.

L'escalier au plafond commença lentement à s'abaisser. Side relâcha doucement son frère et lui jeta un dernier regard, un dernier adieu, avant de tourner les sabots et de remonter les marches, sans un regard en arrière.

Sinuous lui ne put s'empêcher de la regarder gravir ces marches, comme une étrange symbolique de sa mort prochaine. Même une fois que l'escalier fut remonté au plafond, il resta les yeux fixés sur le pan de bois pendant un long moment.

 

Je l'avais mal jugée... Je la prenais pour une générale sans cœur, au service de la plus cruelle pouliche du monde, et au final c'est une ponette prête à tout pour sortir Equestria de ce lisier militaire.

"Bon, du coup on va être tranquilles pendant un moment !" fit Debt en souriant.

Les tables se débarrassaient, certains se proposaient pour les remettre à leur place, dans les salles à manger de chaque partie.

"Tu dors avec nous, Moon ?" proposa Lemon.

"Vous dormez tous les trois dans la même chambre ?"

"Bien sûr, c'est des chambres de quatre. On peut dormir avec ses amis."

"Alors pourquoi pas", répondit Moon en souriant, heureux de ne pas passer la nuit seul ou avec des inconnus.

Tous les quatre se levèrent de leur banc et se dirigèrent vers la partie nord, menés par Debt. Stary tourna la tête vers Moon en souriant.

"Je suis sûre que ça t'intéresserait."

"De quoi ?"

"De visiter Ponyville. Tu sais, la ville où ont vécu les Éléments de l'Harmonie."

Moon ne réfléchit même pas à la proposition et accepta avec entrain. Une telle opportunité ne se ratait pas. Stary sourit en voyant la réaction de Moon alors qu'ils s'engouffraient dans le tunnel vers la partie nord.

"Eh bien on ira demain, si l'armée a levé le camp."

"Vous voulez visiter Ponyville ?" demanda une voix.

Stary regarda devant. Archer se trouvait en face d'eux dans le couloir. On aurait presque dit qu'elle leur barrait la route.

"Oui, Moon aimerait bien", expliqua Stary.

Archer s'avança vers Moon, l'air méfiant. Side semblait porter une partie de son attention sur lui, et Archer était déterminée à savoir pourquoi. Elle n'avait pas encore demandé à Sinuous de quoi il retournait et, même si Side avait dit que c'était réglé, Archer éprouvait maintenant une certaine méfiance à l'égard de ce poney.

"Je vous accompagnerai, alors. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver."

"C'est très aimable à toi", remercia Stary avec un grand sourire.

"Prévenez-moi quand vous voudrez y aller. Je m'occuperai de vous faire sortir. Sur ce, bonne nuit."

"Bonne nuit !" fit Lemon.

Archer passa à côté d'eux et se rendit dans la salle centrale. Le petit groupe reprit son chemin, traversant la salle à manger de la partie nord, se dirigeant vers les quartiers. Sur le chemin, Moon reconnut les poneys qui l'avaient sauvé dans la matinée du guet-apens de l'Empire Solaire.

Il s'en est passé des choses aujourd'hui. J'ai l'impression d'avoir fait... Non, que nous avons tous fait un grand pas vers la paix, mais aussi que le pire nous attend.

Deux souvenirs me sont revenus aujourd'hui. Cela faisait un moment, le dernier souvenir que j'avais eu était pour le Windigo. J'espère que j'en apprendrai plus sur moi-même. On dirait que les situations dangereuses ou les émotions brusques raniment ma mémoire... En y repensant, je n'ai plus ce besoin de me souvenir qui j'étais. J'ai tout pour faire une vie : des amis, un but, un nom. Est-ce vraiment utile que je retrouve ma mémoire maintenant ? Si ça se trouve, j'étais quelqu'un d'horrible, d'insupportable... Mais qu'est-ce que je raconte, moi !? Bien sûr que non ! Pourquoi aurais-je été ainsi ? Je suis bien quelqu'un de fréquentable, non ? Et je ne vais quand même pas passer ma vie sans savoir ce que j'étais avant, pendant au moins plus de vingt ans !

Concernant mes souvenirs, d'ailleurs... Maintenant que j'y repense, il y en a un qui était plus flou que les autres. Je voyais mal, je n'entendais rien, et il est parti aussi vite qu'il est venu. Pourquoi ce souvenir précis était-il aussi diffus ?

 

Alors que Moon s'interrogeait sur son passé et ses souvenirs, ils arrivèrent dans une petite chambre où se trouvaient quatre lits alignés, sans plus de mobilier. Le strict nécessaire pour des poneys qui n'étaient pas censés rester longtemps.

Il y avait, bien sûr, le droit d'avoir des biens dans la résistance, on pouvait avoir une chambre partagée attribuée, afin d'entreposer des affaires, des objets sentimentaux, personnels. Mais la plupart des résistants n'avait pas amené grand-chose, la plupart ayant tout abandonné, ou tout perdu à cause de la guerre. Même si les chambres possédaient de la place, au final il n'y avait bien souvent que quatre lits.

À peine entrée dans la chambre, Lemon fit un grand bond et sauta sur son lit, défaisant instantanément les draps. Elle commença à se rouler dedans à grands renforts de rires. On aurait réellement cru plus une pouliche qu'une ponette adulte. Stary soupira.

"Je me demande à quoi ça sert que je lui fasse ses draps le matin. Sur les deux nuits qu'on a passées au QG, elle a fait ça à chaque fois."

Moon et Debt eurent un petit rire. Stary se plaça sur le lit adjacent à celui de Lemon qui était tout à gauche. Debt se plaça sur le lit tout à droite, ce qui laissa à Moon une place entre Stary et Debt.

Moon se coucha, et une question lui vint soudainement à l'esprit. Une question qu'il trouva bête de ne pas s'être posée plus tôt :

"Comment on peut voir clair alors qu'on est sous terre ?"

Stary tourna la tête, puis rigola, rire qui fut repris par Debt et Lemon. Stary expliqua :

"Dans la plupart des pièces, ce sont des pierres magiques, qui ont été trouvées et installées par les Diamond Dogs, qui brillent lorsque quelqu'un s'en approche, qui fournissent la lumière. Ces pierres sont spéciales car leur lumière se diffuse dans la terre elle-même, ce qui donne l'impression qu'elle émane de partout, et pas seulement des pierres. Pour les chambres, ce sont des enchantements qui éclairent la pièce, un peu de la même manière. Sauf que là, il suffit de dire un mot pour éteindre."

"Un seul mot ? Lequel ?"

"Ça dépend de la chambre", répondit Debt. "Ici, c'est Lemon qui a choisi. C'est « Dodo »."

Et la pièce fut instantanément plongée dans l'obscurité la plus totale, sous un petit rire de Lemon.

 

L'escalier venait de se refermer derrière elle. Side était maintenant seule, à la surface. L'entrée pour la base qui se trouvait au centre de Ponyville débouchait dans les restes d'un grand arbre qui semblait avoir servi de bâtiment. Ce dernier semblait avoir subi quelque catastrophe, son écorce avait brûlé, le haut était explosé, laissant la lumière montante des étoiles éclairer le sol parsemé de vieux livres. À travers une vitre presque entièrement réduite en miettes, on voyait la lune qui se levait.

Lentement, elle marcha en dehors du bâtiment, passant sur la porte qui était tombée depuis longtemps, en direction de l'est, de son armée.

Elle avançait vers son destin, vers la paix pour Equestria, sa mort, mais aussi la liberté. Tout se passerait selon son plan. Tout devait se passer selon son plan.

Elle traversa les rangs de ses soldats qui se mirent au garde-à-vous sur son passage. Elle prit un air dur, un air de meneuse. Une générale sûre d'elle. Et elle était sûre d'elle. Elle rentra dans sa tente et convoqua immédiatement plusieurs messagers, qui rappliquèrent dans l'instant, certains ayant encore des traces sur les babines d'un dîner bref et interrompu.

Elle prit des rouleaux de parchemin qu'elle gardait dans un petit sac et en donna à chaque messager, leur donnant des instructions bien précises sur où ils devaient les délivrer, et de quelle manière. Ils partirent tous, chacun dans une direction différente. Son plan était lancé.

Dans certains parchemins se trouvaient des informations sur l'Armée de Discord, à destination de l'Empire Solaire, mentionnant l'attaque prochaine de Canterlot. Dans d'autres, des informations sur l'Empire Solaire, pour la Nouvelle République Lunarienne. Également, des informations pour Screwball, notamment sur la disparition du général-en-chef de la Nouvelle République, afin de garder sa confiance le plus longtemps possible.

Elle était la chef du réseau d'espionnage de l'Armée de Discord, et la meilleure espionne de l'Empire Solaire et de la Nouvelle République. Infiltrée dans chaque faction, n'agissant pour aucune d'entre elle, ayant leur confiance pour avoir fourni des informations fiables durant de longues années. Elle avait entre ses sabots la possibilité de faire changer de positions plusieurs milliers de soldats, simplement en livrant une information ou non. Mille soldats lui obéissaient actuellement mais, si son plan se passait comme prévu, elle en aurait cinq mille sous son contrôle d'ici dix jours.

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Adalrick Nordman (Sinuous Path)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.