Discord icon

Chapitre 16 - Il faut Continuer

"Ne me parle pas d'eux..."

"Si nous ne le faisons pas, qui le fera ?"

 

Le noir. L'obscurité la plus totale. Le silence. Puis soudain, une petite lumière bleue perça, et la tête de Stary apparut à Ice, non loin d'elle. La licorne poussa un peu plus l'intensité de sa corne pour éclairer les deux juments. Elles reprenaient leur souffle. Une fois qu’elles furent à peu près calmées, Ice demanda :

"On est où ?"

"Dans une grotte sous l'endroit où les soldats nous pourchassaient", répondit la licorne.

"Comment tu as fait ça ? Tu savais que cette grotte était à cet endroit précis ?"

"Non, bien sûr que non."

En supplément à sa réponse, la licorne diminua l'intensité de sa corne jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'une petite lueur dansant dans l'obscurité.

"Attends un peu..." indiqua Stary en souriant, même si son sourire ne se distinguait pas.

Lentement commença alors à apparaître une petite lueur. D'abord légère et jaune vif, n'émanant que d'un petit carré au mur, elle sembla commencer à venir du mur en lui-même, gagnant en intensité. En quelques secondes, la luminosité fut suffisante pour que les deux ponettes puissent se distinguer sans problème, et Stary éteignit sa corne pour économiser le peu de magie qui lui restait.

D'autres pierres semblaient commencer à s'allumer sur d'autre pans de mur, révélant plus précisément l'endroit où étaient les juments. Un grand tunnel, semblant plus creusé par la nature que par une quelconque activité manuelle.

"Je savais qu'il y avait des cavernes creusées par des Diamond Dogs dans la zone, et il me semblait avoir vu un sort dans mon livre pour me téléporter à une de ces roches luminescentes à condition qu'il y en ait à proximité. Heureusement pour nous, ça a marché."

Ice regarda autour d'elle. Étrange décor que cette caverne éclairée comme en plein jour.

"Tu penses qu'on pourra sortir quand ?" demanda distraitement la ponette blanche, observant les alentours.

Silence.

"Stary ?" fit la ponette en regardant la jument.

La licorne affichait une expression extrêmement embarrassée. Elle fit, d'une toute petite voix :

"Le problème, c'est que je ne peux pas nous faire sortir d'ici. J'ai besoin de savoir où se trouve notre destination. Et je suis incapable de te dire si le sol se trouve à trois ou cinquante mètres au-dessus de nous."

"Tu n'as pas un sort pour ça ?"

Stary fit "non" de la tête.

"Je ne pense pas avoir assez de magie pour nous téléporter de nouveau, de toute façon."

Ice commença à s'inquiéter. Elle reporta son attention sur le tunnel.

"À ton avis, ça mène où ?"

"Aucune idée. Mais on n’a pas d'autre choix, pas vrai ?"

Les deux juments regardèrent le tunnel s'enfonçant au loin, encore plongé dans l'obscurité à cause des pierres qui n'étaient pas allumées. Rien de bien rassurant, même avec de la lumière. Puis elles se retournèrent de l'autre côté pour voir comment était l'autre bout du tunnel. Exactement le même, aussi inquiétant.

"Si je ne me trompe pas, le nord c'est par là", indiqua Stary en désignant une des parties.

Les deux échangèrent un regard, acquiescèrent, puis s'enfoncèrent dans le tunnel, les lumières baissant en intensité à mesure qu'elles s'en éloignaient.

 

Moon, Blackhoof et Lemon étaient tous trois plaqués contre des arbres voisins, leurs sens en éveil. À quelques mètres d'eux, derrière les arbres, des soldats passaient en discutant. Ils devaient être une dizaine. Les trois résistants retenaient leur souffle, redoutant que quelqu'un les repère.

Les soldats passèrent, et Moon jeta un bref regard sur le côté pour vérifier que la voie était bien libre. Il sursauta en silence lorsqu'il sentit un tapotement sur son épaule. Se retournant, il vit Archer lui faire signe de se taire. Les deux autres la regardaient également.

Elle s'avança un peu, puis fit signe aux trois autres de sortir de leur cachette et de la suivre, ce qu'ils firent.

Les soldats s'étaient éloignés. Archer relâcha d'un souffle la propre tension qu'elle avait, et demanda :

"Pas de trace de Stary ou d'Ice ?"

"Non", fit Blackhoof.

Archer leva son regard vers le ciel. Il devait être trois heures passé, quatre peut-être. Le soleil se couchait vers sept heures.

"Le point de rendez-vous que je leur ai donné est la clairière où on s'est rencontrés, Moon. C'est à un peu plus d'une heure et, si on n’y est pas avant la tombée de la nuit, elles continueront sans nous."

"Hé bien, en route alors !" conclut Lemon d'une voix plus forte que d'habitude. Probablement s'inquiétait-elle pour Stary.

Archer approuva et montra le chemin. Ils se mirent en route. En quelques minutes, ils commençaient déjà à apercevoir les ruines de Cloudsdale, l'ancienne cité pégase.

Cette vision désolait toujours Moon. Une si belle ville réduite à néant par une bataille à laquelle il avait assisté de loin. Et une cité séculaire en plus, de ce qu'il se souvenait. C'était vraiment dommage, lui qui avait une passion pour l'histoire d'Equestria... Ah bon ? Une passion ? Moon s'arrêta un instant dans sa réflexion, comprenant qu'il venait d'avoir un nouveau souvenir.

Une passion pour l'histoire d'Equestria ? Moi ? Pourtant ce doit bien être ça, le mot m'est venu tout seul quand je réfléchissais... Étrange... J'étais un genre d'historien ? Dans ce cas, je comprends mieux pourquoi je n'étais pas spécialement heureux lors de la chute de Cloudsdale. Hm. Un pas de plus vers ma mémoire !

Moon se mit à sourire un peu bêtement et Lemon, le voyant ainsi, se mit à sourire à son tour, mais sans raison particulière.

Ces deux poneys souriants contrastaient beaucoup avec les deux autres qui étaient sur le qui-vive, à jeter de frénétiques coups d'œil à droite et à gauche.

Après une demi-heure de marche, ils entrèrent avec prudence dans la forêt sous Cloudsdale, et en silence. Personne n'avait dit mot depuis le départ. Mais ce silence ne dura pas.

"Et sinon, qu'est devenu ce fameux soldat, « Commandante » ?" lança alors Blackhoof à Archer d'une voix lourde de sous-entendus, en insistant bien sur le dernier mot.

Archer, qui marchait en tête, sembla vouloir s'arrêter, mais se ravisa. Ils devaient avancer. Cependant, son visage sembla s'assombrir. Ou peut-être était-ce dû au fait qu'elle venait de rabattre un peu en avant son chapeau. Toutefois, elle répondit d'une voix neutre, sans même se retourner :

"C'était un espion. Donc je l'ai tué."

"Bizarre, il avait l'air de vouloir nous aider", continua Blackhoof.

"C'est le principe d'un espion", fit Archer, toujours neutre dans la voix. "Ils dupent les simples d'esprit pour pouvoir s'infiltrer."

L'insulte visait directement Blackhoof et cela l'énerva, mais il se contenta de répondre :

"Et il te connaissait."

"C'est ça d'être douée, tu fais tellement peur aux ennemis qu'ils finissent par connaître ton nom", dit Archer avec un petit rire moqueur. "Fais-moi penser à prendre de quoi signer des autographes la prochaine fois."

"Ne te moque pas de moi !" explosa le poney sombre. "Tu sais parfaitement ce que je veux dire !"

Bien sûr qu'elle savait ce que Blackhoof voulait dire, mais elle détournait le sujet. Quelque chose d'étrange transparaissait dans sa voix. Une colère refoulée ? Elle se cachait derrière de l'ironie pour garder son calme ? Moon n'en était pas sûr.

"Parle moins fort, tu risquerais d'attirer d'autre de mes fans", poursuivit Archer, détournant toujours le propos.

"Il t'a clairement appelée commandante !" fit Blackhoof en haussant davantage la voix et en s'arrêtant de marcher.

Lemon et Moon s'arrêtèrent également, n'osant pas interférer et, il fallait l'avouer, eux aussi interpellés par la question.

Archer s'arrêta à son tour et lança d'une voix glaciale :

"Remets-toi en marche immédiatement."

"Pas tant que tu nous auras pas expliqué pourquoi un soldat de l'Empire Solaire t'a appelé commandante !" répondit le poney en tapant du sabot.

Archer laissa un petit silence, soit pour chercher à faire une réponse soignée, soit parce qu'elle n'avait pas envie de répondre. Finalement, elle dit :

"Je pense que tu peux comprendre toi-même : J'ai été commandante dans l'Empire Solaire. Plus précisément la légion du général Key. Ça te va ?"

"Tu comptais nous en parler quand !?"

"Jamais, pourquoi ? Qu'est-ce que cela change au final ? Je suis une résistante, maintenant. C'est tout ce qui compte."

"Ce que ça change !?' s'estomaqua Blackhoof. "Ça change tout ! Tu étais commandante, ça veut dire que tu dirigeais plus d'une centaine de soldats ! Tu as dû tuer un nombre incalculable d'innocents ! On ne peut pas te faire confiance ! Voilà ce que ça change !"

"Ce que j'ai fait par le passé n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est ce que je fais maintenant, pour la résistance, pour Equestria."

Et sur ces mots, elle se remit en marche, sans même regarder en arrière.

Lemon lui emboîta le pas, soucieuse de retrouver Stary au plus vite. Blackhoof voulut répliquer quelque chose, mais Moon l'en dissuada d'un regard, ajoutant :

"On verra ça plus tard, pour l'instant il faut retrouver les autres et arriver à bon port."

Il voulut une fois de plus ajouter quelque chose, puis s'abstint, faisant une mine un peu mécontente.

"D'accord."

Et les deux se mirent à la suite des juments. Si Blackhoof n'était pas de bonne humeur, Moon était en pleine ébullition interne. La dernière phrase d'Archer l'avait marqué. Oui, il était amnésique, mais son passé n'importait pas, juste ses actions présentes. Alors il ne devait pas avoir peur de retrouver son propre passé. Il se devait de retrouver la mémoire, il en était maintenant persuadé.

Pourtant, autre chose l'avait interpellé dans les paroles d'Archer, mais il ne savait pas exactement quoi.

Il se repassa ses phrases en tête tout en marchant, jusqu'à arriver à celle-ci :

J'ai été commandante dans l'Empire Solaire. Plus précisément la légion du général Key. Key... Général Key... Ce nom me dit quelque chose.

Un flash passa devant les yeux de Moon.

 

Il était en train de lire un parchemin. Mais le flashback ramena Moon au moment même où il repliait le parchemin. Comme d'habitude, il était spectateur de son passé. Il se retourna alors. Derrière lui se tenait un lit à baldaquin. Les rideaux étaient repliés, empêchant de savoir qui se trouvait derrière. Il énonça d'une voix claire :

"Le général Key a été assassiné. Une nouvelle promue en serait responsable. Visiblement, elle a agi pour son propre compte."

Une voix s'éleva alors du lit. Calme, presque douce, mais avec une puissance indéniable :

"Je te laisse agir en conséquence."

Moon se retourna et de nouveau fut éblouit par un grand flash.

 

Cependant, son retour au présent ne fut pas des plus calmes. Il avait mal à la tête. Une affreuse migraine qui lui donna le tournis. Il voyait flou, ses oreilles sifflaient et il n'entendait rien d'autre que la voix qui répétait en boucle la même phrase dans sa tête, semblant se répercuter contre les parois de son crâne. Il vacilla en se tenant la tête d'un sabot. Les autres autour s'étaient arrêtés et le regardaient. Lemon et Blackhoof essayaient de le soutenir. Il ne s'en rendait pas compte, mais il hurlait de douleur.

"Moon, qu'est-ce qu'il y a ?" s'empressa Lemon.

Mais sa voix ne risquait pas de couvrir les cris de Moon, même s’il avait pu l'entendre.

La voix de son flashback résonnait de plus en plus fort dans sa boîte crânienne, s'amplifiant à chaque écho, se superposant à elle-même, pour finir par ne plus être qu'un brouhaha informe et qui lui faisait mal à lui en donner l'impression que sa tête allait sauter d'un instant à l'autre.

Puis le bruit cessa subitement. Tout cessa, la voix, ses cris, ses pensées. Moon se tendit d'un coup, la tête levée vers le ciel, les yeux révulsés, un filet de bave coulant de sa bouche. Puis il s'écroula en avant, rattrapé par Lemon et Blackhoof, ayant perdu connaissance.

"Q-Qu'est-ce qui s'est passé ?" demanda Blackhoof, encore sous le choc.

"Aucune idée," avoua Lemon. "Peut-être qu'il a retrouvé un peu de sa mémoire ?"

"Ne sois pas stupide ! Pourquoi est-ce qu'il en viendrait à perdre connaissance ?"

"Le choc, sans doute", supposa Archer qui s'était approchée. "Si c'est bien sa mémoire. Peut-être aussi qu'il a une quelconque maladie, ou une crise."

Elle souleva le museau d'un Moon complètement désarticulé, l'examinant un peu, avant de conclure :

"On l'examinera plus en détail une fois arrivés, s’il est pas réveillé d'ici là. Il va falloir le transporter. Blackhoof, tu t'en sens capable ?"

"Je pense, oui. Il a pas l'air trop lourd. Lemon, aide-moi à le mettre sur mon dos."

Immédiatement, la ponette rose souleva Moon et le plaça sur le dos de Blackhoof qui encaissa le choc sans trop de problème.

"Ça devrait le faire", fit-il en soupesant un peu l'étalon. "On peut y aller."

"Bon, alors on est repartis", conclut Archer avant de se remettre en route, suivie par les deux autres.

Peut-être qu'enfin les problèmes allaient s'arrêter ?

 

"Mais il en finit pas ce tunnel !" s'exclama Ice, exaspérée.

Cela faisait bien une heure qu'elles marchaient dans ce tunnel, les lumières s'allumant sur leur passage et s'éteignant derrière elles. Et rien ne semblait changer, aucun croisement, juste une galerie continue et grossièrement taillée.

"Au moins on a toujours de la lumière", tenta de rassurer Stary "C'est une galerie de Diamond Dogs, il doit bien y avoir une sortie pour laisser passer l'air."

"À moins qu'ils ne l'aient rebouchée... Et puis, j'ai l'impression qu'on est suivies."

Ice jeta un regard nerveux en arrière, et ce n'était pas le premier.

"Pour ça, je dois avoir quelque chose qui peut te rassurer."

Stary sortit par magie son livre de son sac, l'ouvrant devant elle, feuilletant les pages. Elle trouva le sortilège cherché : « Détection des formes de vie de tailles moyenne et grande ».

Stary se concentra sur son sort. Cent mètres seraient amplement suffisants.

Elle lança le sort avec un grand sourire tandis que Ice la regardait faire. Une petite onde bleue se propagea dans la cavité, signe que le sortilège avait marché.

Le sourire de Stary disparut instantanément, aussitôt remplacé par une expression d'effroi et de stupeur.

"Cours", fit-elle à Ice.

"De quoi ?"

"Cours !" hurla Stary en se mettant à galoper le plus vite possible.

Ice ne comprit pas et tourna la tête derrière elle, et la lumière se fit immédiatement dans son esprit. Les pierres s'allumaient au loin dans le tunnel. Des personnes approchaient. Ice se mit à son tour à galoper, suivant Stary.

Qui que ce fût, il leur fallait éviter les rencontres à tout prix !

La raison pour laquelle elles n'avaient pas vu avant les pierres s'allumer, alors que rien n'était censé gêner leur vision, était que le tunnel, qu'elles pensaient droit, faisait en réalité un très léger coude sur la gauche. Au bout d'une heure de marche, alors qu'elles étaient parties en direction du nord, elle se retrouvaient maintenant à marcher vers l'ouest.

Les deux juments galopèrent quelques secondes ainsi, lorsque Stary remarqua :

"Il y a de la lumière devant aussi !"

La panique commençait à transparaître dans sa voix.

"La sortie ?" supposa Ice avec inquiétude.

"J'ai pas l'impression... Même si le tunnel semble s'élargir."

Cependant, elles ne devaient pas ralentir. Les lumières derrière se rapprochaient, ce qui indiquait que leurs suiveurs s'étaient rendu compte de leur présence et couraient également désormais. Probablement à cause du fait que Stary avait crié.

Elles débouchèrent alors dans une grande caverne éclairée et aménagée par plusieurs échafaudages en bois, où se trouvaient plusieurs poneys, pour certains en armure, en train de somnoler ou bien de jouer aux cartes. L'arrivée des juments fut immédiatement repérée, et les soldats tournèrent tous la tête, surpris, vers les deux arrivantes, ne s'attendant certainement pas à ça.

"Des intrus !" hurla alors une voix venant du tunnel.

Cette phrase sonna comme un top départ, et les soldats se dépêchèrent, dans un grand chambardement précipité, pour encercler Stary et Ice, armes dégainées, tenant en joue les deux juments.

"Qui êtes-vous !?" interrogea un soldat. "Par où êtes-vous passées !?"

Les deux juments reculèrent légèrement en face de tant de poneys agressifs, mais déjà les bruits de sabots se faisaient entendre derrière elles, signifiant que leurs poursuivants les avaient rattrapés, et étaient visiblement nombreux, coupant toute retraite.

"Tu penses pouvoir nous téléporter là-haut ?" chuchota Ice à Stary du coin des lèvres en indiquant d'un coup de tête le haut d'un échafaudage qui semblait relier une autre partie du tunnel.

"Le temps que je prépare le sort, ils m'auront déjà abattue..." répondit cette dernière, chuchotant également.

"Suffit les messes basses !" coupa le soldat en se rapprochant dangereusement des deux juments. "Répondez ! Et pas de gestes brusques ni de magie !"

Le cercle de soldat se resserra autour d'elles. À leur armure sombre, Stary comprit qu'ils étaient de la Nouvelle République. Les choses se présentaient mal.

 

"Elles devraient déjà être là..."

Lemon avait perdu son sourire habituel. Elle tournait désespérément en rond dans la clairière, à la recherche d'une quelconque trace de son amie.

"Elles ont jusqu'au coucher du soleil", signala Archer. "Tâchons d'attendre discrètement jusque-là."

Le soleil baissait déjà au loin derrière les nuages de la cité céleste. Moon était toujours inconscient, déposé par Blackhoof contre un arbre. Lemon ne semblait pas écouter Archer. Elle tournait encore et encore dans la clairière.

Archer soupira.

"Allons nous cacher dans les buissons."

Mais alors que Blackhoof et elle se dirigeaient vers le bord de la clairière, Lemon monta sur le rocher situé au centre de la clairière, ce vieux débris de bâtiment, et s'assit dessus, le regard fixé sur le chemin d'entrée, une détermination visible dans ses yeux.

"Lemon, il faut qu'on se cache", fit Blackhoof alors qu'il remettait Moon sur son dos.

"Elle viendra", répondit la jument rose, catégorique.

"Peut-être, mais là tu es trop visible", se navra le poney.

Lemon ne releva pas, gardant son regard concentré sur l'entrée de la clairière.

Blackhoof jeta un regard à Archer, semblant lui demander : "Qu'est-ce qu'on fait ?", cette dernière soupira à nouveau puis regarda le ciel.

"De toute façon, on n’a pas à attendre longtemps... Le soleil sera couché d'ici une demi-heure. On peut bien la laisser comme ça."

La ponette au chapeau s'adossa à un arbre, et se laissa lentement glisser le long du tronc, pour finir par s'asseoir sur le sol.

Blackhoof reposa Moon qui respirait doucement, comme endormi, et s'assit sur le sol, à côté d'Archer.

Les minutes s'écoulèrent lentement et en silence. On ne distinguait que le chant des oiseaux et le bruit des animaux autour qui se taisaient petit à petit. Lemon ne bougeait pas de son rocher.

"Pourquoi avoir quitté l'Empire pour rejoindre la résistance ?" demanda calmement Blackhoof. "N'importe qui d'aussi bien placé dans le camp qui semble gagner donnerait n'importe quoi pour rester."

Archer ramassa une brindille et la mit dans sa bouche, rabaissant son chapeau en avant, cachant totalement ses yeux. Puis elle répondit d'une voix calme et lasse :

"Je n'ai jamais eu qu'un seul but en entrant dans l'Empire, et le jour où je suis passée commandante, j'ai pu l'accomplir."

"Lequel ?"

Archer serra les dents en se souvenant de son passé. Elle lâcha d'une voix dure :

"Assassiner le général Key."

Le poney au pelage gris tourna son regard intrigué vers Archer, dont l'état d'esprit était impossible à analyser sous ce chapeau.

"Pour quelle raison ?"

Pour seule réponse, la ponette leva un sabot et désigna son chapeau, ajoutant ensuite :

"La même raison que celle qui me fait porter ce chapeau que tu qualifies de ridicule."

"Maintenant que j'y pense, tu te trimbales toujours avec, et tu t'énerves dès qu'on en dit du mal..."

"Ce chapeau est la chose à laquelle je tiens le plus au monde. Plus qu'à ma propre vie."

"Et plus qu'à la résistance ?" demanda Blackhoof.

Archer ne répondit pas. Un petit silence se fit. Le soleil finissait de se coucher derrière la cime des arbres.

"Tu me diras d'où il vient un jour, ce fameux chapeau ?" sourit Blackhoof.

"C'est un héritage de ma famille. Mais ce n'est pas ça qui le rend spécial à mes yeux."

Sans attendre que Blackhoof n'enchaîne, Archer se releva, laissant tomber la brindille qu'elle avait dans la bouche, relevant son chapeau. Elle se plaça en face de Lemon, toujours assise sur son rocher.

"C'est l'heure, Lemon. Il faut y aller."

La ponette cligna des yeux, comme pour sortir d'une réflexion trop intense, semblant revenir à la réalité. Elle tourna alors la tête en arrière et vit que le soleil avait disparu. Son regard montra clairement qu'elle ne voulait pas y croire. Elle tourna à nouveau la tête, de l'autre côté. La lune se levait, et on voyait poindre ses premiers rayons derrière les arbres. Le désespoir emplit les yeux de la ponette rose. Elle descendit son regard vers Archer.

"Elle n'est pas venue..."

"Non, elles ne sont pas revenues", confirma l'archère d'une voix ferme.

Il ne fallait pas rentrer dans la compassion pour Lemon, sinon ils n'étaient pas près de bouger.

"Aller, descends de là. On doit y aller. Au pire, elles connaissent le chemin."

La ponette fit la moue et baissa la tête, comme une pouliche déçue. Elle se leva lentement et descendit du rocher. Blackhoof était déjà debout et remettait Moon, toujours inconscient, sur son dos.

Sans un mot, ils se remirent en route. L'ambiance était lourde. Deux juments parties en avance, si elles n'étaient pas là à l'heure prévue, c'est qu'elles n'avaient pas pu. Et alors, chacun imaginait le pire sans vouloir le dire.

 

Pendant ce temps, au quartier général de la résistance, alors que le repas se terminait, Metal Smith, le forgeron, cherchait quelqu'un, tenant un rouleau de parchemin dans un sabot.

"C'est pas vrai ! Me dites pas qu'il est dehors !" se fit-il, exaspéré.

Normalement, il était forgeron, rien de plus. Mais étant un très vieux membre de la résistance, les espions confiaient leurs rapports à lui si jamais ils ne trouvaient pas le principal intéressé.

Il se dirigea vers l'entrée sud de la résistance. Lui qui passait déjà des journées à travailler devait se retrouver à faire de la marche en plus ! Qui plus est, si jamais sa jument venait à le surprendre alors qu'il était censé prendre du repos, il allait passer un sale quart d'heure.

Il monta les escaliers de la sortie sud, faisant un bref salut pressé à la vigie qui lui ouvrit le passage sans plus de question.

L'entrée sud du QG. Dans un rocher, elle débouchait non loin de la rivière qui passait au sud de Ponyville.

Et comme il s'y attendait, il était là, assis devant la rivière, à découvert, regardant le ciel de Ponyville qui s'étendait devant lui.

Metal s'approcha de lui d'un pas pressé. Il n'avait que faire des pensées dans lesquelles sa cible pouvait être plongée.

"Tu vas finir par te prendre un sort un jour à rester comme ça, à découvert, Sinuous !"

Le poney ne répondit pas. Il ne tourna même pas la tête, ni ne tressaillit à l'écoute de Metal qui vint se mettre juste à côté de lui.

"Les espions ont apporté ça pour toi", fit-il en tendant le parchemin à un Sinuous de profil qui ne semblait même pas le voir.

"Des nouvelles de ma sœur ?" demanda-t-il d'une voix vide de toute émotion.

"J'en sais rien !" pesta Metal. "Je l'ai pas lu, c'est pas mon boulot ! Alors prends ce parchemin. Moi je m'en vais !"

Metal lui jeta presque le parchemin à la figure avant de faire volte-face et de retourner vers l'entrée sud.

Sinuous laissa tomber un regard neutre sur le parchemin qui avait rebondi sur sa tête avant de retomber au sol et de rouler sur quelques centimètres, se dépliant. Cependant, quelque chose attira son regard, et il commença à porter un peu plus d'attention au message. Il le ramassa et le lut à toute vitesse. Puis il releva la tête, dans ses pensées, avant d'appeler :

"Metal ?"

"Quoi !?" fit le forgeron excédé sur le point de rentrer.

"Qui t'a donné ce message ?"

"Un licorne blanc à la crinière bleu, pourquoi ?"

"Longue, la crinière ?"

"Oui, longue, j'ai cru que c'était une jument au début. Quoi, ça a de l'importance ?"

Fortuitous Winter. Un espion qui se chargeait de rassembler les informations des réseaux des trois factions. Donc ses informations concernaient les trois armées, et étaient exactes.

Sinuous relut le message une nouvelle fois, ne prêtant pas attention à Metal qui jura devant la non-réponse de Sinuous à sa question, rentrant au QG.

"Ces mouvements..." se murmura Sinuous à lui-même.

Le parchemin parlait de tous les mouvements qu'avaient effectué l'Empire Solaire, la Nouvelle République Lunarienne et l'Armée de Discord depuis le départ de sa sœur. Les armées s'étaient subitement mises à bouger à l'exact contraire de ce qu'avaient prévu les autres camps, comme s’ils avaient justement eu vent de ces prévisions.

Sinuous reconnaissait bien là le jeu de sa sœur. Alors voilà ce qu'elle comptait faire. Semer la zizanie en divulguant les informations. Et bien sûr, cela la mènerait à se faire découvrir par Screwball, ou n'importe quelle autre faction, et donc à mourir. C'était du moins ce que Sinuous comprenait de son plan.

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Adalrick Nordman (Sinuous Path)
- Grelegraine (Ice Seed)
- Blackhoof (lui-même)
- Jack Hyde (Fortuitous Winter)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.