Discord icon

Chapitre 16 : Matinée difficile

Un nouveau jour venait de se lever sur les plaines, permettant à l’eau de l’étang de refléter la lumière du jour naissant.

 

Les poneys commençaient lentement à se réveiller, tout comme un jeune dragon, qui tenta désespérément de prolonger sa nuit en se réfugiant sous sa couverture.

 

Malheureusement, des hennissements d’étonnement dans sa direction, finirent par le couper définitivement du pays des rêves, et de sa montagne de rubis étincelants et succulents.

 

Bon d’accord, j’abandonne… Tiens… En y pensant, Twilight aurait déjà dû me retirer la couverture depuis longtemps…

 

En émergeant la tête hors du drap, Spike dût attendre un moment pour ouvrir les yeux, face à la lumière éblouissante de l’astre. Alors que les bruits des poneys se faisaient de plus en plus nombreux.

 

Mais qu’est-ce qu’ils ont encore ces poneys… Ils viennent enfin de découvrir ce que sont des toilettes ? Se dit-il en se frottant les yeux, avant de se prendre machinalement et de mordre une pomme. La gorge rafraîchie, il finit par bien ouvrir ses yeux pour voir ce qu’il se passait.

 

‘‘Hey Twilight’’ commença-t-il à dire la bouche pleine, ‘‘tu sais ce qui leur… Prouf ! Twilight ?’’

 

Au grand étonnement de Spike, qui recracha aussitôt ce qu’il avait en bouche, l’alicorne n’était pas à ses côtés, et il put constater que les poneys regardaient avec inquiétude l’endroit où ils s’étaient endormis hier.

 

‘‘Quoi ?! Twilight, tu es où ?! Twilight ?!’’ cria-t-il en se levant et en courant à travers le troupeau.

 

Mais où est-elle ?! Elle… Elle n’a pas pu m’abandonner, ni laisser ces poneys sans défenses ! se lança-t-il alors que la panique commençait à le gagner.

 

Bien que regardant autour de lui, il ne vit aucun poney ressemblant à son amie et des larmes se formèrent rapidement à ses yeux.

 

‘‘Twilight !’’ finit-t-il par crier désespérément en levant la tête, totalement perdu au milieu du troupeau.

 

*************************************************************************************************************************************************

Alors que l’ancien feu de camp laissait encore échapper de la fumée depuis les cendres, Trade fut à son tour pénétré par les rayons solaires ayant passé le feuillage des arbres, l’obligeant à sortir de son doux rêve de lui en train de nager dans une mer de pièces d’or.

 

‘‘Iiiaaarrrr !’’ Laissa-t-il échapper en s’étirant de tout son long, avant de se tourner vers Fangel qui ouvrait lentement les yeux.

 

‘‘Hum… Bonjour patron. Heu... Dites-moi, vous avez été faire le tour de garde ? Je n’ai pas souvenir de l’avoir fait.’’ dit-il d’une voix fatiguée en se levant et en se frottant les yeux.

 

‘‘Tiens… Maintenant que tu le dis, moi non plus. Bah, peu importe. Bien, on déjeune rapidement et on repart sur le cham… Aaaaaaaaaaaaargh !’’

 

Ce cri d’effroi finit de réveiller totalement Fangel, qui en se tournant vers Trade, constata avec stupéfaction que leur jument avait disparu. Il ne restait sur place, que les cordes qui devaient la maintenir au sol.

 

‘‘Où est-elle ?! Mais où est-elle ?!’’ lança avec colère Trade en s’avançant et en regardant aux alentours. ''Où est ma jument ?!"

 

‘‘On dirait qu’on l’a aidé à s’enfuir patron.’’ commenta Fangel en prenant l’une des cordes dans sa patte. ‘‘Elle ne pouvait pas couper les cordes toute seule, son museau été cloué.’’

                                                  

‘‘Ca veut dire que… Où est ce traître de Beroe ?! Ah ! Il a voulu garder la récompense pour lui tout seul ! C’est indigne d’un griffon !’’ Cria le marchand exaspéré en se tirant les poils de la tête. ‘‘Rhaaa... Où qu'il soit, je le retrouverais !’’

 

‘‘Pas la peine. Il est ici.’’ répondit l’autre griffon, qui venait de s’écarter pour observer la végétation.

 

En arrivant à ses côtés, Trade aperçut le second frère, visiblement endormi derrière un buisson.

 

‘‘Quoi ? Mruph ! Il va m’entendre.’’ lança-t-il en poussant violemment Fangel de sa patte, avant de se saisir de Beroe et de le secouer violemment.

 

‘‘Alors ?! C’est comme ça que tu veilles sur notre fortune ?! Imbécile !’’

 

‘‘M… Mai… Mais pa… patron, je… je… n’y suis… popopo pour rien… arré… arrêtez…’’ prononça avec difficulté Beroe, qui venait de retrouver ses esprits et avait remarqué l’absence de la jument.

 

‘‘Comment ça, tu n’y es pour rien ?! Si vous m’aviez écouté toi et ton frère, nous n’en serions pas là !’’ Affirma l’autre en rapprochant son visage du sien pour le regarder dans les yeux.

 

‘‘Je montais la garde… Et après avoir entendu le bruit d’une branche cassée derrière moi… J’ai reçu un coup sur la tête et ça m’a assommé.’’ répondit Beroe en montrant sa bosse sur le crâne. ‘‘Et le fait que j’étais déjà fatigué par notre voyage m’a empêché de me réveiller, et de vous prévenir.’’ Ajouta-t-il nerveusement.

 

‘‘Rah ! Eh bien en voilà une autre, pour être sûr que tu es maintenant bien sur patte !’’ Déclara Trade en donnant un coup de serre sur le crâne de Beroe avant de se retirer en criant plusieurs jurons.

 

*************************************************************************************************************************************************

Oooh, j’ai mal au dos… Où… Où suis-je ? Pourquoi je ne vois rien ?!

 

Twilight venait de se sortir de son rêve, où elle se trouvait à Poneyville en compagnie de ses amies et sa famille, et remarqua avec inquiétude qu’elle était plongée dans le noir.

 

D’accord… Calme-toi, analyse la situation… On… On dirait que j’ai un bandeau sur les yeux, et j’ai toujours mes cordes au museau et sur mes ailes… Aïe… Et toujours cet anneau sur ma corne. Constata-t-elle en sentant la pression des cordes sur elle, et en tentant sans succès d’utiliser sa magie.

 

Attends… C’est moi qui suis mal réveillée, où je suis en train d’être transporté sur le dos de quelqu’un ?! Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ? Même si les griffons avaient voulu me porter pour gagner du temps, ils n’auraient pas été si attentionnés… Et pourquoi m’auraient-ils bandé les yeux ?

 

Elle se mit alors à étudier ce qui la portait, et sentit qu’il y avait du mouvement sur les côtés, tandis que de l’air lui glissait dessus.

 

Il semble que je suis sur une créature volante…Mais sur qui je suis encore tombée, par Célestia ?! J’ai eu ma dose de rencontre pour la semaine… J’espère au moins… que cette créature sera plus sympathique que ne l’ont été les griffons et les minotaures.

 

N’ayant rien d’autre à étudier, Twilight dû se résoudre à attendre avec appréhension que son voyage sur le dos d’un inconnu s’arrête.

 

Ce fut donc après une longue attente impossible à estimer, que Twilight sentit qu’ils commençaient à perdre de l’altitude et à descendre lentement avant de finalement se poser.

 

Elle sentit ensuite que son porteur se mettait à marcher. Et au vu des mouvements de son dos, du bruit et du nombre de pas qu’elle pouvait entendre, elle comprit qu’il s’agissait de deux créatures quadrupèdes.

 

Des poneys ?! Se dit avec surprise, mais aussi réconfort Twilight. C’est peut-être des pégases ayant survécu à l’éradication par les minotaures, et qui sont venu me secourir en voyant mes ailes. Au moins maintenant, je sais qu’ils ne voudront pas me tuer, ni me manger…

 

Après encore un moment d’attente, Twilight sentit son porteur se pencher, la faisant ainsi glisser à terre. C’est alors qu’elle entendit des gouttes tomber, et remarqua que l’air était humide.

 

Je dois me trouver dans une grotte… Un moyen de rester caché des minotaures, je suppose. Ce qui explique le bandeau, afin d’éviter que je sache où se trouve cet endroit. Sans doute que ma nature d’alicorne doit les effrayer, et les rendre prudents face à moi.

 

Alors qu’elle venait prudemment de se mettre assise, n’osant pas faire d’autres gestes et se sentant vulnérable, elle entendit quelqu’un se placer derrière elle, suivi d’un étrange bruit qu’elle semblait avoir déjà entendu. Une mâchoire se posa ensuite sur sa nuque, la faisant sursauter, et commença à défaire le nœud de son bandeau.

 

La vue retrouvée, Twilight put alors confirmer ses théories. Elle comprit qu’elle se trouvait bien dans une grotte, avec des stalactites et des stalagmites éclairées par l’entrée à une dizaine de mètres, et que la personne devant elle était un pégase, au pelage orangé.

 

Elle se mit alors à défaire, non sans une nouvelle douleur, la corde sur son museau et à regarder derrière elle.

 

Mais… Mais c’est vous !

 

Twilight ne se rendit alors pas compte qu’elle avait la bouche ouverte, et qu’elle faisait de gros yeux, trop stupéfiée de voir l’étalon noir qu’elle avait rencontré dans le troupeau. Reprenant ses esprits, elle se mit en face des deux poneys et afficha un timide sourire.

 

‘‘J’ignore si vous parlez et pouvez comprendre ce que je dis… Mais, merci d’être venu me secourir.’’

 

À son grand étonnement, les deux étalons inclinèrent la tête, faisant de fait savoir à Twilight qu’ils la comprenaient. Tout un tas de questions, même si elle savait les réponses limitées par le fait qu’ils ne parlaient visiblement pas, lui vinrent alors à l’esprit.

 

‘‘J’aimerais savoir… Où sommes-nous, et qui êtes-vous ? Vous êtes des descendants de poneys ayant survécu à la guerre ? Et vous ? Pourquoi m’avoir épié dans le troupeau avant de partir sans prévenir ?’’ finit-elle par demander avec empressement, avant que le pégase après avoir roulé des yeux ne finisse par lever le sabot, lui indiquant de cesser de parler.

 

L’étalon noir l’invita alors de la tête à la suivre, alors qu’il se dirigeait dans un couloir dans la roche.

 

Au bout de couloir, les trois poneys arrivèrent à une autre salle caverneuse, éclairée par des torches. L’éclaircissement était aussi renforcé par la présence dans les parois de rubis et de diamants, qui reflétaient la lumière.

 

Dans cette salle se trouvaient aussi d’autres poneys, qui à la grande joie de Twilight étaient des trois races, et qui en la voyant lui cédèrent le passage en la regardant d’un air surpris, voir inquiet pour certain qui reculaient d’un pas à son approche.

 

‘‘Vous… Vous avez maintenu l’entente entre les trois races, c’est si magnifique…’’ lança involontairement la jeune alicorne, submergée par l’émotion devant ce spectacle qu’elle n’espérait plus revoir.

 

Je me demande s’il y a une personne qui les dirige, comme dans le troupeau, pour réussir à maintenir une telle unité ? Si c’est le cas, j’aimerais beaucoup la… commença-t-elle à se dire en continuant d’avancer, avant de se stopper en regardant devant elle.

 

Derrière des colonnes de stalagmites, se trouvait de dos une jument ailée et cornée, légèrement plus grande qu’elle, au pelage rose clair, et avec trois bandes de couleur jaune, magenta et violette pour la crinière et la queue.

 

Non… Serait-ce…

 

‘‘Ca… Cadance ?’’ Lança-t-elle timidement, malgré le mal de gorge qui la prenait et ses yeux qui se remplissaient de larmes.

 

En entendant quelqu’un prononcer son nom derrière elle, l’alicorne se retourna, et semblait terriblement troublée en voyant sa semblable.

 

‘‘Tw… Twilight ? C’est toi ?’’ demanda-t-elle en retour, avançant de quelques pas.

 

‘‘Cadance !’’ cria de joie la jument mauve en courant vers sa belle-sœur, celle-ci l’enlaçant aussitôt à son arrivée.

 

‘‘Où étais-tu passée ?! Tu as disparu sans laisser de trace, ton frère et moi craignions le pire…’’ demanda-t-elle en caressant la crinière de sa belle-sœur, un grand sourire sur son visage alors qu’elle fermait les yeux.

 

‘‘Oh Cadance… Tout est de ma faute !’’ lui répondit en pleurs Twilight, qui se collait contre le poitrail de la princesse de l’Amour. ‘‘Je voulais impressionner la princesse Célestia, et j’ai tenté de recréer le sort de Star Swirl, pour aller dans le futur… Malheureusement, je me suis trompé dans mes recherches… et j’ai contribué à créer ce monde…’’

 

‘‘Chute… Ne pleure plus… Je suis là.’’ la consola avec tendresse l’autre alicorne en continuant ses caresses, avant de reculer sa tête pour regarder avec un sourire bienveillant Twilight, qui avaient levé ses yeux en larmes vers elle.

 

 ‘‘Je suis désolée, tellement désolée...’’ reprit cette dernière avec regret.

 

‘‘Et tu vas l’être encore plus…’’ lui assura alors l’autre princesse, dont les iris venaient de changer de forme en prenant une couleur verte, et dont le sourire s’élargissait.

 

Quoi ?!

 

Alors qu’elle avait reculé par peur, Twilight vit un cercle de flammes vertes entourer Cadance qui commença à se transformer, tout en gardant son sourire vers Twilight.

 

Non… Pas ça ! Pas encore !

 

‘‘Bonjour, Twilight !’’ Lui adressa avec entrain une créature insectoide, aussi grande que Célestia, et avec des trous sur les pattes et la corne.

 

‘‘Ch... Chrysalis !’’ cria une Twilight apeurée et au bord de la crise cardiaque, alors que derrière elle, plusieurs cercles de flammes vertes se formèrent autour des poneys, pour laisser place à des changelings.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.