Discord icon

Chapitre 16 : Une conversation attendue

                                                                     Change :

 

Chapitre 16 : Une conversation attendue

 

« Dis, l’intello, on emmène ces ailes pour quelques acrobaties ? » Rainbow lui posa cette question comme si « oui » était la seule réponse acceptée.

Et pourtant, elle fut très déçue.

« Pas encore, Rainbow, j’ai des choses plus importantes à régler avant. »

Twilight et ses amies se tenaient dans la gigantesque salle à manger du château de Canterlot. Celestia et Luna avaient dû se retirer en raison de leurs devoirs de princesses peu après le départ de Cadance. L’annonce de Celestia à Canterlot avait sûrement déjà eu lieu, à présent seul le temps avait la réponse de comment cette nouvelle serait reçue.

Rainbow se lança dans les airs avec ses deux sabots levés. « Oh allez ! Qu’est-ce qui peut être plus important qu’apprendre à voler et surtout qu’être coachée par la meilleure voltigeuse d’Equestria ? »

« Et la plus modeste… » ne fit qu’ajouter Applejack dans un sarcasme répondu du regard par Rainbow.

« Alors, quoi ? » termina la pégase en séparant la distance entre elle et Twilight quasi immédiatement.

« Voir mes parents… » répondit Twilight avec de l’hésitation dans la voix.

Rainbow recula. « Oh… oui… ceci est probablement plus important que… tu sais… tout le reste. »

« Oui, Rainbow, ça l’est. Ne te soucie pas d’elle, sucre d’orge, j’essaie de lui apprendre quelque chose nommé le tact », dit Applejack.

Rainbow ronchonna. « Qu’est-ce que t’y connais en tact ? »

« Beaucoup plus que toi, en tout cas. »

« Ah oui ? Prouve-le ! »

« Les filles… nous devrions peut-être revenir sur le sujet initial… vous savez… si ça ne vous dérange pas… » suggéra faiblement Fluttershy.

Rarity prit ensuite la parole. « La très chère a raison, il s’agit du bien-être de notre amie dont nous parlons, il ne faut pas le prendre à la légère. »

« Les filles… » commença Twilight.  « J’apprécie le sentiment, mais ce n’est pas comme si j’allais mourir. »

« Twilight va mourir ?! » hurla Pinkie en sortant la tête de la malle où elle conservait ses bannières et ses chapeaux de fête pour de possibles futures utilisations. De toute évidence elle n’avait rien entendu à la conversation.

Une Pinkie en panique plaça sa figure rose contre celle d’un noir plus foncé de Twilight. « Oh mon dieu, Twilight, tu ne peux pas mourir maintenant ! Qu’est-ce que je vais faire de toutes ces fêtes prévues pour les quelques millénaires qui vont suivre ? Je sais que je ne vivrai pas aussi longtemps mais mes enfants pourront continuer mon travail. De plus, une fête d’après funérailles est quelque chose que je ne veux pas faire. Est-ce qu’une fête d’après funérailles compte comme une fête ? Parce que ce n’est qu’un regroupement de tristesse et je n’aime pas la tristesse, ça me rend aussi très triste que tout le monde soit triste et après ma crinière en devient toute plate et tombante ! Il y avait cette fois où j’ai cru que Gummy était mort parce qu’il restait là sans bouger juste avant de réaliser qu’il restait toujours comme ça ! Comment le savoir ? Je l’ai juste tapé sur la tête en lui demandant : « Hey Gummy on fait des cupcakes ? » et on a fait des cupcakes ! J’ai faim après toute cette discussion sur les cupcakes et si on en mangeait ? »

« De quoi on parlait, déjà ? » dit Pinkie pour enfin conclure son intervention.

Plusieurs longues secondes de silence s’ensuivirent.

« … Quoi ? » dit Twilight en brisant le silence.

Pinkie haussa les épaules et replongea la tête dans la malle.

« Quoi qu’il en soit, ma chère », répondit Rarity comme si rien ne s’était passé car c’était mieux pour tout le monde, « c’est notre travail en tant qu’amies de nous assurer que tu n’aies besoin de rien. »

« Et j’apprécie cela, Rarity, vraiment, c’est juste que… il y a certaines choses dont j’aimerais m’occuper moi-même. Mes parents en font partie. »

« Ces problèmes de famille risquent d’être assez compliqués », fit remarquer Rainbow.

« Pas vraiment, lui répondit Applejack, j’ai de la famille à travers tout Equestria et nous ne trouvons pas que la situation soit compliquée. »

Applejack se retourna ensuite vers Twilight. « Tout ira bien, Twi, et comme je suis l’élément de l’honnêteté, tu sais que je ne mens pas. »

« Merci, Applejack, dit Twilight en soupirant, j’espère que tu as raison, je l’espère vraiment. »

 

 

Maison de Twilight Velvet et Night Light, Canterlot.

 

« Facture… » ne fit que dire Night Light d’un ton monotone alors qu’il passait en revue le courrier.

« Facture… » répéta-t-il.

Lui et Twilight Velvet étaient assis dans le salon de leur maison, tous les deux reposaient sur le sofa, Night Light passant en revue chaque lettre du jour et Twilight Velvet assise à côté en train de lire un roman.

« Facture, facture, encore plus de factures… »

Velvet roula des yeux d’ennui en plus de garder intérieurement son soupir.

« Oh pour l’amour de Celestia ! » hurla d’un coup Night Light.

« Chéri ? »

« Une autre lettre de nos voisins disant que l’on devrait déshériter notre propre fille car c’est « indigne » d’avoir une créature « comme elle » au sein de notre « noble » famille. »

Velvet ne put retenir son soupir cette fois alors qu’elle plaçait le marque-page dans son livre avant de le poser sur la table.

« Si je reçois encore une seule lettre de ce genre, noble ou pas, je vais le voir et lui dire ma pensée sur ce qu’il pense de notre fille ! » dit Night Light avec de la colère avant de brûler la lettre avec sa magie.

Velvet l'enlaça dans un câlin réconfortant et bienvenu. « Ignore-les, ne leur donne pas la satisfaction d’une réponse. »

« Je suis juste inquiet, je veux que notre fille revienne. »

« Je sais, Celestia n’a fait l’annonce que depuis peu, je suis sûre que nous pourrons avoir des réponses si nous en voulons. »

« S’il y avait des nouvelles la concernant, ne crois-tu pas que nous devrions en être les premiers informés ? Que si elle était de retour elle viendrait nous voir tout de suite ? »

« C’est de Twilight dont on parle, trésor », répondit Velvet en ricanant.

Night Light se contenta de ricaner à son tour. « Bien vu, tout de même, j’aimerais que… »

Un frappement à la porte interrompit sa phrase.

« Qui cela peut-il bien être ? » demanda Velvet à personne en particulier.

Night Light se leva et traversa la pièce puis le couloir jusqu’à la porte d’entrée. En ouvrant la porte, un groupe de gardes solaires se tenaient là de manière stoïque aux côtés de cinq individus en armure ayant le profil reconnaissable des Changelings.

Aucun d’eux n’attira l’attention de Night Light cependant, celle-ci n’était que sur la forme présente devant lui.

Elle était presque méconnaissable, une carapace aussi noire que la nuit, une crinière bleue quasi translucide avec une mèche verte lui passant sur la longueur et des crocs dans sa mâchoire supérieure. Et pourtant il reconnut la figure immédiatement. La Cutie Mark évidente, la posture timide et les yeux lavande trop familiers le fixant avec de la terreur.

« P-papa ? »

« Twilight, c’est toi, n’est-ce pas ? »

« Oui c’est moi… écoute, ce n’est pas le moment de… »

« N’y pense même pas, jeune fille ! » l’interrompit Night Light avant d’essuyer une larme et de l’enlacer dans un câlin.

« Tu ne m’en veux pas ? Je suppose qu’après les princesses et mes amies ça devait être prévisible. »

Night Light la relâcha. « Twily, si tu ne réagissais pas de manière exagérée tout en paniquant tu ne serais pas, eh bien… toi, n’est-ce pas ? »

« Vrai », répondit-elle en rigolant.

Night Light lui fit signe d’entrer, les autres préférant rester à l’extérieur pour donner à la jeune princesse un peu d’espace personnel.

« Qui c’était ? » demanda Velvet.

« Salut », répondit Twilight en sortant la tête du couloir.

« Twilight ? » sa mère adoptive retourna sa tête quasi immédiatement.

« Salut, mam… »

« Et pourquoi n’as-tu donné aucune nouvelle ? »

« Hein ? » Twilight prit un air confus suite à cette question inattendue.

« Je veux dire, sérieusement ? Même pas une petite lettre pour dire : « Je vais bien, au passage. » ? As-tu seulement la moindre idée d’à quel point nous étions inquiets ? Dis-lui, Nighty ! »

Night Light ne fit que soupirer avant de se frayer un chemin jusqu’au salon et de s’asseoir.

« Sérieusement, jeune fille, je suis à deux sabots de te gronder ! »

« Mais je suis une adulte ! »

« Et moi ta mère ! » hurla Velvet avant de se précipiter sur elle pour l’écraser dans un câlin, cela devenait presque un rituel. Dans un soupir de soulagement elle parvint à lui dire : « Promets-moi que tu ne me referas plus jamais un coup comme ça. »

« Je le promets », répondit Twilight en rendant le câlin.

« Bien », conclut Velvet avant que les deux ne se séparent pour prendre place dans le salon. « Maintenant, j’ai le pressentiment que nous avons du temps à rattraper. »

« Oui… combien de rumeurs avez-vous entendues ? »

« Assez ! Qu’est-ce qu’elle aime ? »

« De qui tu parles ? »

« De ta… vraie mère. »

« Tu es ma vraie mère, tout autant qu’elle l’est », la rassura Twilight.

Velvet lâcha un sourire. « Je sais Twily, je ne voulais pas le dire ainsi. C’est juste que… je savais que tu avais des parents différents, mais je n’aurais jamais imaginé que ta mère serait une reine. »

Les yeux de Velvet s’écarquillèrent soudainement. « Ce qui veux dire que ma fille est une princesse ! Prends-ça, Snooty Blue ! Ton fils n’est un prince que par le nom alors que ma fille va un jour diriger un royaume ! « Prince » Blueblood, ma croupe ! Tu n’as aucune idée de combien de temps cette vieille jument m’a radoté la même chose, je crois que c’est depuis que tu es devenue l’apprentie de Celestia, par Faust, cette famille a un terrible problème d’égo. »

« Allons, chérie, Twilight n’a pas besoin d’entendre ta rivalité avec Snooty Blue. »

« Très bien, mais je vais me gêner pour le lui dire en face et tu ne pourras pas m’en empêcher ! »

« Bien sûr, trésor. »

Twilight fit un petit rire, c’était bon pour elle de voir que rien n’avait changé. Tout le monde avait raison depuis le début, tout allait bien se passer.

« Alors… » commença Night Light dans un ton indiquant clairement que notre paternel s’apprêtait à nous mettre dans un sacré embarras pour son simple plaisir.

« Aucun de ces Changelings dehors n’est avec toi ? Je veux dire, tu n’as jamais réussi à trouver un petit ami chez les poneys, alors peut-être qu’avec un changeling… »

« Papa ! » grogna Twilight

« Ok, ok, désolé… alors pourquoi pas une petite amie ? »

« PAPA ! »

 

 

                                                             A suivre…

Note de l'auteur

Nouveau chapitre, ça fait un moment, quoi qu'il en soit, je me suis trouvé un autre relecteur, Abib98 s'occupera de la réécriture des prochains chapitres (dont celui-ci) à l'avenir, il sera bien sûr un peu différent dans son style mais lui aussi veut contribuer à rendre cette fic un peu plus agréable à lire et je l'en remercie, en espérant que vous avez apprécié ce chapitre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.