Discord icon

Chapitre 2 : La bibliothèque royale

Shadow finit par arriver devant les immenses portes en or du château de la princesse Twilight Sparkle. La sombre licorne les frappa de son sabot, et attendit une réponse. À peine une minute plus tard, celles-ci s’ouvrirent sur un petit dragon violet à la crête verte. Le poney n’eux aucun mal à le reconnaitre : Spike, le fameux héros de L’empire de cristal. Comment une aussi pitoyable petite chose avait-elle pu faire autant de dégâts ? C’était incompréhensible.

« Euh bonjour, que puis-je faire pour vous ? » demanda Spike, quelque peu impressionné par l’apparence de Shadow.

« Bonjour, jeune dragon, je souhaite passer la journée à travailler sur un sujet de recherche et une certaine Rarity a prétendu que c’était la meilleure bibliothèque à des kilomètre à la ronde. »

À la seule évocation du nom de la belle licorne, le petit cracheur de feux cessa de se poser des questions et l’entraina dans l’enceinte du château. L’intérieur du bâtiment était quasiment recouvert d’un bleu aussi clair que le beau ciel de cette journée. Ils durent gravir les marches de plusieurs escaliers avant d’enfin arriver dans une vaste salle où des centaines d’étagères se dressaient devant eux, chacune entièrement remplie de livres en tout genre, soigneusement rangés.

« Que cherchez-vous ? Je connais cet endroit comme mes écailles », demanda Spike afin de pouvoir l’aider dans ses recherches.

« Je suis étudiant en Histoire d’Equestria. Dans le but de faire un devoir des plus importants, je cherche des ouvrages parlant des héros qui l’ont écrite. »

« Attendez, je sais ce qu’il vous faut. »

Le petit dragon fila à toute vitesse à travers la salle avant de disparaître derrière une étagère, pour revenir cinq minutes après, les bras chargés d’une pile de livres bien trop grande pour lui. Il se dirigeait lentement en direction de son invité, tanguant d’un coté à l’autre, cherchant à conserver le faible équilibre de son instable empilement. Malheureusement, le jeune dragon se marcha sur la queue et tomba à la renverse, lâchant tous les volumes dans sa chute. Shadow, qui avait senti le danger, utilisa sa magie pour empêcher les livres de toucher sol, mais ne fit rien pour éviter au pauvre Spike de finir sur la tête. Il fit léviter les ouvrages que Spike lui avait apportés, les examinant un par un, avant de tous les reposer sur une table, il fit alors semblant d’être attristé.

« Je vous remercie, monsieur le dragon. Malheureusement, ce sont tous des livres que mes camarades trouveront facilement à Canterlot. Si je ne trouve rien de plus original que les deux sœurs princesses, ou bien Starswirl le barbu, je crains d’échouer dans mes études. Ce qu’il me faudrait ce serait quelque chose de neuf, de palpitant. »

Spike se gratta le sommet de son crâne, réfléchissant à une solution, à tel point que Shadow se demandait s’il allait finir par comprendre ce qu’il lui fallait. Puis tout à coup le jeune dragon bondi en l’air, en hurlant.

« Je sais ! L’histoire de Twilight et ses amies. Avec ça, vous pouvez être sûr d’avoir la meilleure note, parole de dragon. »

« Quelle idée fantastique ! » se réjouit faussement Shadow, surtout soulagé que ce stupide bébé dragon lui révèle enfin ce qu’il voulait savoir.

Ravi que quelqu’un veuille bien écouter ses histoires, Spike commença à les narrer. Il lui expliqua comment Twilight avait rencontré ses cinq merveilleuses amies qui l’avaient aidée à vaincre Nightmare Moon, Discord, la reine Chrysalis, le roi Sombra, et Tirek. Cela intéressa grandement Shadow, mais ce qui lui plut le plus fut son récit, à propos de ce monde parallèle où vivaient des créatures du nom d’humains, et il se passionna tout particulièrement pour une certaine licorne. Après plusieurs heures, Spike termina enfin son récit. Shadow se releva, étira chaque muscle de son corps engourdi et émit un faible bâillement, rangeant le bloc-notes sur lequel il avait inscrit les points importants dans son sac de toile.

« C’était vraiment passionnant, monsieur le dragon, mais il se fait tard. »

Le poney regarda autour de lui, cherchant quelque chose dans les environs.

« Excusez-moi, mon cher ami, mais où sont les toilettes ? »

Spike lui indiqua le chemin à suivre pour s’y rendre le plus rapidement possible et Shadow le remercia platement avant de quitter la bibliothèque aussi silencieusement qu’une ombre. Il traversa les couloirs les uns après les autres jusqu’à enfin arriver à destination et se retrouver face au lavabo, la respiration en haleine. La licorne se passa de l’eau sur le visage et constata dans le miroir que ses yeux avaient repris leurs couleurs habituelles.

« Alors ? J’espère que tu t’amuses bien à Ponyville. Lui demanda sont reflet d’une voix bien plus grave que la sienne. Parce que tu n’es pas là pour t’amuser, au cas où tu l’aurais oublié.

- Je sais très bien ce que je fais. N’aie aucune crainte. Je n’échouerai pas comme mon père.

- Penses-tu sincèrement pouvoir faire mieux que lui ?

- Moi je ne fonce pas sans réfléchir ! Et grâce à ce stupide petit dragon, je viens de finaliser ma stratégie, elle est infaillible.

- Ça, ça reste à voir. Tu sais ce que l’ont dit : Tel père tel fils ! »

La voix se mit à rire cruellement avant de disparaitre, au moment où la licorne agacée et furieuse brisa le miroir de son sabot. Shadow ferma les paupières, puis les rouvrit une fois ses yeux redevenus présentables. Prenant une profonde inspiration, il quitta les lieux et s’enfonça plus profondément dans le château. Il fouilla chaque salle, chaque couloir, mais ne trouva rien qui ressemblait de près ou de loin à ce qu’il recherchait. Il n’y avait là aucun portail magique, capable le mener dans une autre dimension. C’était vraiment rageant, mais il devait bien être quelque part. Le petit dragon n’avait pas l’air de lui avoir menti et en mensonge, la licorne s’y connaissait. Ce ne fut qu’au moment où il allait passer une porte qui menait à la salle du trône qu’il fut arrêté par un arc-en-ciel qui lui passa devant à toute vitesse.

« T’es qui toi ? Et où tu vas ? »

Shadow se retourna et vit un pégase bleu à la crinière arc-en-ciel volant au-dessus de sa tête, portant sous le bras un livre de Daring Do. Il ne lui fut pas compliqué de reconnaitre le pégase la plus rapide d’Equestria, Rainbow Dash. Shadow simula une gêne désolée.

« Je suis navré, je sors des toilettes, et je me suis perdu. Pourriez-vous m’indiquer la sortie ? »

Rainbow Dash l’observa d’un air soupçonneux, puis lui lança un sourire radieux.

« Aucun problème. Moi, Rainbow Dash, le pégase le plus génial d’Equestria, suis toujours prête à aider un poney en difficulté comme toi. »

- Je vous en remercie, annonça Shadow qui dut se retenir de lui donner une leçon de modestie.

- Oh je t’en prie arrête de me vouvoyer, on est à Ponyville ici, pas Canterlot, alors arrête tes manières de snob. »

Shadow grinça des dents ; des six héroïnes, cette Rainbow Dash était la plus arrogantes, la plus familière, et la plus insupportable. L’écouter parler de ses soi-disant incroyables exploits fut un véritable calvaire, mais il dut tout de même les supporter jusqu’à la sortie. Il inspira profondément l’air frais de la nuit, et se força à remercier le pégase pour son aide en vérité totalement inutile. Puis, voyant qu’il avait perdu suffisamment de temps, il repartit en direction de la boutique de Rarity chercher son manteau. Sur le chemin, il remarqua que le petit village était maintenant bien moins animé que quelques heures auparavant. En fait, il ne rencontra pas un seul poney. Il passa à côté d’une boutique à l’apparence de gâteau et devina qu’il devait surement s’agir du magasin de pâtisserie. Sentant que la faim le gagnait, alors qu’il avait déjà fini toutes ses pommes, il décida d’en acheter quelques-unes. Mais au moment où il s’apprêtait à frapper à la porte, il remarqua un petit écriteau : « Désolé, nous fermons le Sugar Cube Corner plus tôt ce soir. ». Mais où avaient bien pu passer tous ces poneys ? Agacé, il continua son chemin le ventre vide, se disant qu’il trouverait bien quelque chose à se mettre sous la dent plus tard.

La licorne arriva devant la boutique de Rarity où toutes les lumières étaient éteintes. Il pria pour qu’elle ne soit pas fermée elle aussi et toqua à la porte sans trop d’espoir. Contre toute attente, la voix maniérée de la ravissante propriétaire parvint jusqu’à lui, lui demandant de bien vouloir entrer et s’excusant de ne pas pouvoir le rejoindre dans l’immédiat. Il s’exécuta et passa la porte qui s’ouvrit sur une pièce plongée dans la pénombre. Bien que cette atmosphère ne lui déplût pas, Shadow trouva tout ceci vraiment étrange. Puis, sans prévenir, toutes les lumières s’allumèrent et une volée de confettis et de serpentins vinrent le recouvrirent de la crinière aux sabots, dans un bien trop bruyant « SURPRISE ». Un poney rose bondit devant lui en ne cessant de sautiller frénétiquement dans tous les sens pendant qu’il s’efforçait de se débarrasser de ces confettis.

« Salut, moi c’est Pinkie Pie. Applejack m’a dit que tu étais nouveau à Ponyville, et que tu étais allé voir Rarity, mais quand je suis arrivée, tu étais déjà parti, alors j’ai été très triste. Mais Rarity m’a dit que tu allais revenir, alors je me suis dit que j’allais organiser une grande fête en ton honneur, et j’ai invité tout le monde. Heureusement que j’ai mon canon à fête. Alors ? Content ? Bien sûr que tu es content, tout le monde est content à une fête. »

Elle parla si vite que Shadow eut du mal à la comprendre, mais au moins il savait maintenant pourquoi il n’avait pas rencontré le moindre poney sur le chemin. Il regarda la décoration et la trouva à vomir. Trop de lumière et les couleurs étaient bien trop vives. En fait c’était parfait pour l’anniversaire d’un poulain de quatre ans mais il lui mentit avec un immense sourire. Inutile qu’ils le détestent, du moins pas pour l’instant. Il valait mieux éviter de précipiter les événements et au moins il pourrait manger ici. La fête dura toute la nuit et Shadow dut faire semblant de s’amuser, ce qui lui permit au moins de connaitre chacun des poneys de Ponyville. Il rencontra même la princesse Twilight Sparkle, qui était venue lui souhaiter la bienvenue, lui prouvant ainsi qu’elle n’était au fond qu’une simple citoyenne pas encore habituée à son titre, ainsi que la timide Fluttershy. Shadow apprécia tout de même un moment dans cette interminable fête : ce fut lorsque Rarity lui rapporta son précieux manteau noir. Il était magnifique et, comme promis, la couturière n’avait pas fait de folie, mis à part une magnifique rose constituée de centaines de minuscules rubis, qu’elle lui offrit gracieusement. Shadow la remercia platement et le revêtit sans attendre. C’est fou comme il pouvait l’adorer, ce manteau.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.