Discord icon

Chapitre 2 : Un nom surgi du passé

Trixie n’arriva jamais au château. Twilight fit envoyer par Spike un message à Canterlot pour prévenir Starlight, mais le parchemin leur revint aussitôt, toujours scellé. Destinataire non trouvé, expliqua le jeune dragon. C’était la première fois que cela arrivait.

Twilight écrivit alors directement à Célestia. La princesse répondit quelques minutes plus tard que personne au château n’avait vu Starlight de la journée. De toute évidence, elle n’était jamais arrivée à Canterlot.

Des recherches s’engagèrent dans la capitale et Poneyville, sans succès. Twilight veilla toute la nuit. À l’approche de l’aube, épuisée par l’inquiétude, elle se laissa malgré elle mettre au lit par Applejack.

Ses rêves furent confus, obscurs, hantés par les formes floues de poneys qu’elle ne parvenait pas à reconnaître. L’une de ces formes, cependant, l’avait vue et s’avançait vers elle. Twilight reconnut la crinière mauve et turquoise de Starlight. Ses lèvres remuaient, mais aucun son ne les franchissait. Elle luttait pour pouvoir parler. La peur grandissait dans son regard. Au prix de ce qui sembla un immense effort, un mot, un seul, parvint à sortir de sa bouche.

– Tambelon.

Comme si ce mot avait eu le pouvoir de dissiper les ténèbres qui emplissaient le rêve, les formes des autres poneys redevinrent nettes et retrouvèrent leurs couleurs. Trixie errait au loin. D’autres licornes que Twilight ne connaissait pas étaient assises à l’écart, le regard perdu dans le vague. Sans savoir comment, Twilight sentit qu’elles étaient là depuis très longtemps. Du coin de l’œil, elle crut apercevoir une licorne blanche à la crinière mauve, puis tout redevint noir. Sans les voir, elle entendit les poneys s’enfuir en panique. Twilight tendit le sabot pour attraper celui de Starlight, mais son amie s’était évaporée. Un bourdonnement de métal s’éleva. Quelque chose de terrifiant approchait. Deux yeux rouges et brillants comme des braises s’allumèrent devant elle, tout près. Avec une force terrifiante, elle fut éjectée hors de son propre rêve, chassée avec une violence inouïe. Elle reçut un autre coup au flanc. Quelqu’un criait tout près d’elle. Des griffes la touchaient.

– Twilight, arrête, c’est moi !

La silhouette effrayante avait disparu. À la place, les visages de Spike et d’Applejack la fixaient avec inquiétude. Le petit dragon tentait de la libérer des couvertures dans lesquelles elle s’était empêtrée en tombant du lit.

– Twilight, arrête de crier, ce n’est qu’un cauchemar !

Ils parvinrent enfin à dégager Twilight et à la remettre debout. L’alicorne tremblait.

– Starlight !

Applejack la regarda tristement.

– On ne l’a pas encore retrouvée, sucre d’orge. Les recherches vont reprendre bientôt. Il est encore très tôt.

– Non ! Je n’ai vue ! Elle m’a parlé !

Applejack et Spike échangèrent un regard, incrédules.

– Twilight, c’était un rêve, dit calmement la fermière.

– Non, tu ne comprends pas ! Elle m’a envoyé un message ! Et j’ai vu Trixie, et Rarity aussi ! Et puis…

Mais plus elle tentait de faire revenir à elle les images de son rêve, plus elles lui échappaient. Seul restait le mot que Starlight avait réussi à lui transmettre.

– Tambelon, répéta-t-elle. Qu’est-ce que…

Mais Spike et Applejack se regardaient à nouveau l’un l’autre, l’air encore plus inquiets.

– Rarity ? répéta Spike d’une voix tremblante.

La minute d’après, ils couraient tous les trois vers le Carrousel. Ils n’y trouvèrent personne. Rarity et Sweetie Belle avaient elles aussi disparu.

 

***

 

Les recherches menées le lendemain ne donnèrent rien. En plus de Starlight, Trixie, Sweetie Belle et Rarity, deux autres licornes de Poneyville étaient portées disparues. Il n’y avait aucune trace de lutte ou d’enlèvement. Elles s’étaient volatilisées.

Applejack fut rejointe au château par Fluttershy, Pinkie Pie et Rainbow Dash, mais aucune ne savait quoi faire. Toutes trois tournaient en rond dans le salon en se rongeant les sabots d’anxiété. Twilight, recluse dans la bibliothèque, noyait son inquiétude en se plongeant dans le seul exutoire qu’elle connaissait : le travail.

– Tambelon, répétait-elle inlassablement.

Le mot était écrit à la craie au centre de son tableau. Elle n’en avait trouvé aucune trace dans les livres qu’elle avait consultés. Célestia et Luna ne l'avaient jamais entendu non plus. Twilight était cependant sûre d’une chose : c’était le nom de quelqu’un ou de quelque chose. Elle fit voler à elle le livre suivant, sans se laisser le temps de penser à quoi que ce soit d’autre.

 

***

 

Ruban ne sortit de sa chambre qu’en fin de matinée. Tout le monde avait oublié sa présence. La veille, Twilight et Applejack ne l’avaient qu’à peine remarquée quand elle était revenue de sa longue promenade. Elle erra un moment dans le hall et les couloirs, jusqu’à franchir la porte de la bibliothèque. Twilight, plongée en pleine lecture, ne l’entendit pas entrer. Ce ne fut qu’en l’entendant répéter le mot écrit au tableau qu’elle remarqua sa présence.

– Tambelon…

Les oreilles de Twilight se dressèrent. Ruban n’avait pas prononcé ce nom comme si elle se demandait ce que c’était, mais comme si elle le connaissait. Sous le regard médusé de Twilight, elle se dirigea sans hésiter vers le dernier rayonnage de la bibliothèque, celui des ouvrages de fiction. Twilight la vit se pencher vers l’étagère du bas, où étaient rangés les livres de contes.

– Mais qu’est-ce que tu…

Sans l’écouter, Ruban se mit à jeter les livres au sol les uns après les autres. Elle ne s’arrêta que quand elle eut entre les pattes celui qu’elle semblait chercher. Twilight le reconnut tout de suite : c’était Le Triomphe de Gusty, un de ses livres préférés quand elle était enfant. Elle le lisait à Flurry Heart à chaque fois qu’elle la gardait. [*]

– Mais Ruban, c’est une histoire pour enfants. Quel est le rapport avec…

La licorne l’interrompit en lui ouvrant le livre devant le museau. Une illustration couvrait la page de droite. Elle représentait Gusty, l’héroïne de l’histoire, entourée de ses amies. Derrière elles, en arrière-plan, les tours et les toits aux formes torturées d’une ville noyée dans la brume se découpaient dans la pénombre.

– Tambelon, répéta Ruban en désignant la ville du sabot.

 

***

 

Twilight relut l’histoire de bout en bout pour en être certaine, mais elle le savait déjà : le nom de Tambelon n’apparaissait nulle part dans le livre. Il racontait le combat entre Gusty, une courageuse licorne des temps anciens, et Grogar, un bouc maléfique qui tirait ses immenses pouvoirs d'une cloche magique qu'il portait autour du cou. Le livre était rempli d’illustrations, dont une impressionnait beaucoup Twilight quand elle était petite. Elle représentait Grogar, assis sur un trône couvert de toiles d'araignées, entouré de poneys enchaînés. La cloche brillait à son cou, attachée par un épais collier de cuir.

Alors qu’elle parcourait les images, Twilight sentit une douleur lui vriller le crâne. Elle ferma les yeux et se plaqua les pattes contre les tempes. Elle entendait à nouveau la voix de Starlight, mais elle était à peine reconnaissable. Twilight n’eut pas le temps de comprendre ce qu’elle disait. Dans un éclair noir, tout disparut brusquement, ne laissant que l’image résiduelle d’une forme aux yeux rouges et brillants comme des braises. Twilight secoua la tête, puis manqua de sursauter. Ruban était juste à côté d’elle, ses yeux dans les siens. Quand était-elle entrée ? Était-elle restée là tout le temps qu’il avait fallu à Twilight pour relire l’histoire ? L’expression sur son visage, cependant, avait changé, comme si elle se souvenait de quelque chose. Twilight décida d’en profiter.

– Ruban, est-ce qu’il y a un rapport entre Tambelon et Grogar ?

En entendant ce nom, Ruban frissonna. Quelque chose s’agitait au fond de ses yeux. Elle regarda autour d’elle avec frénésie, comme si elle ne savait plus où elle était.

– Ruban, ça va ? demanda Twilight, gagnée par l’inquiétude.

La licorne ouvrit la bouche pour parler, mais aucun mot ne put franchir ses lèvres. Ses yeux alternaient entre ceux de Twilight et l’image du livre. Quand Twilight voulut le refermer, elle tendit la patte pour l’en empêcher, les yeux rivés sur le dessin.

– Nous l’avions vaincu, parvint-elle enfin à dire. Tambelon avait disparu. Gusty la lui avait prise.

Sa voix était très différente des quelques autres fois où Twilight l’avait déjà entendue. D’un sabot tremblant, elle montra la cloche au cou de Grogar. Elle tremblait trop pour continuer à parler. Alors que Twilight se demandait si elle devait appeler à l’aide, elle se calma soudain. En une seconde, elle avait retrouvé sa placidité habituelle.

– Il faut la retrouver, annonça-t-elle.

Son sabot était toujours posé sur le livre, là où était dessinée la cloche. Twilight ne savait quoi penser. Le regard de Ruban brillait à présent de détermination.

– Tes amies sont à Tambelon. Il faut retrouver la cloche.

 

***

 

Twilight et ses amies eurent beau l’interroger, Ruban était retombée dans son mutisme habituel. La jeune princesse n’osait plus quitter Poneyville, elle fit donc venir de Canterlot des dizaines de livres d’histoire ancienne, de chroniques et d’ouvrages d’archéologie. Le nom de Gusty apparaissait ici et là, dans des légendes et des mythes vieux de plusieurs millénaires. Twilight ne trouva qu’une seule référence fiable à Grogar, dans une reproduction d’un bas-relief de l’époque préclassique. Il y était représenté presque comme dans le livre, la fameuse cloche à son cou. Les paroles de Ruban ne cessaient de résonner dans l’esprit de Twilight. Si elle voulait revoir ses amies, elle devait retrouver cette cloche. Rarity et Starlight, ses amies… Elle dressa les oreilles. Le livre qu’elle lisait retomba sur la table. Une étincelle s’était allumée dans ses yeux.

 

Moins d’une heure plus tard, elle avait réuni ses quatre amies restantes autour de la Carte, chacune sur son trône. Celui de Rarity restait désespérément vide.

– Mais Twilight, comment allons-nous activer la Carte si nous ne sommes que cinq ? demanda Fluttershy d’une voix encore plus fragile que d’habitude. Il faut les six Éléments, non ?

Twilight paraissait pourtant sûre d’elle.

– C’est vrai, mais les Éléments ne vivent pas qu’en nous.

Elle se tourna vers la porte. Des bruits de pas s’approchaient. Spike franchit le seuil de la salle, suivi par Smolder, Ocellus, Silver Stream, Yona, Gallus et Sandbar. Le petit dragon affichait une mine aussi triste que résolue. Les élèves avaient la même expression. Gallus ne put cependant s’empêcher de lever la tête vers le plafond, étonné.

– Alors c’est ça, la fameuse Salle aux Trônes…

Ocellus lui donna un coup de coude. Elle avait l’air la plus abattue des six.

– Chers élèves, je vous ai demandés de venir ici car nous avons besoin de votre aide, annonça solennellement Twilight.

– C’est au sujet du professeur Rarity et de la conseillère Starlight, n’est-ce pas ? demanda Silver Stream. C’est tellement horrible !

– Oui, ça l’est, la coupa Twilight. Heureusement, je pense avoir trouvé un moyen de les secourir, si vous nous aidez.

Elle fit signe aux élèves de s’approcher de la table. Chacun vient se placer à côté d’un des trônes. Ocellus resta debout près de celui de Rarity, plus triste que jamais.

– Qu’attendez-vous de nous, directrice Twilight ? demanda bravement Sandbar.

Twilight prit une grande inspiration.

– Je vous ai déjà parlé longuement de la Carte en cours. Vous savez qu’elle est liée à chacun des six Éléments, et donc aussi à Rarity. Je pense que, si nous parvenons à l’activer, la Carte nous mènera à elle, ou du moins l’objet qui nous permettra de la retrouver. Cependant, pour cela, il faut que les six Éléments soient réunis. C’est pour cela que vous êtes ici.

Les élèves se regardèrent les uns les autres, médusés.

– Mais, madame la directrice, c’est vous, les Éléments, pas nous, hésita Sandbar.

– Les Éléments peuvent être incarnés par plusieurs personnes. Ils ne vivent pas qu’à travers nous six. Ils vivent aussi en vous, autant qu’en nous.

Elle fut presque amusée de voir leurs mines ébahies.

– Vous pensez que c’est par hasard que l’Arbre d’Harmonie s’est adressé à vous six quand il a eu besoin d’aide ? Que c’est par hasard que vous vous y êtes retrouvés liés ? Les Éléments sont en vous aussi. Vous pourrez parler à la Carte, je le sais. Vous voulez bien essayer ?

Yona, jusque-là silencieuse, tapa du sabot sur le sol.

– Yona prête à tout pour sauver professeur Rarity. Elle pas seulement professeur, elle aussi amie.

À côté d’elle, Sandbar lui posa le sabot sur la patte. Les autres élèves hochèrent la tête. Dans l’œil de chacun de leurs professeurs, une petite larme de fierté brillait. La pièce s’emplissait de lumière. Dans un tintement éthéré, la table de cristal se mit à luire. Tous se sentirent imprégnés du même sentiment, de la même volonté, du même attachement pour leur amie. Quand l’éclatante lumière se dissipa, un point brillait sur la Carte.

– Ça a marché ! lancèrent en même temps plusieurs voix.

Alors que l’enthousiasme gagnait la salle, Twilight plissa les yeux pour identifier l’endroit indiqué par la Carte.

– Le Mont Everhoof.

– Oh.

Pendant une fraction de seconde, tous cherchèrent du regard qui avait dit ça, avant de se tourner vers Rainbow Dash.

– Euh… je sais où c’est, expliqua la pégase, un peu étonnée d’être devenue aussi soudainement le centre de l’attention. C’est une zone noire sur les cartes de vol. Un secteur de tempête permanente. Impossible à approcher. Même les Wonderbolts n’essaient pas.

Twilight fronça les sourcils.

– C’est pourtant là que nous devons aller.

– Nous sommes prêts à partir, annonça bravement Gallus. Ça ne nous fait pas peur.

– Je crains de ne pas pouvoir vous y autoriser, répondit Twilight avec fermeté mais bienveillance. C’est peut-être dangereux et je ne veux pas vous faire courir de risque. Assez de gens ont déjà disparu comme ça. S’il vous arrivait quelque chose, je ne me le pardonnerais pas.

– Et je ne crois pas que les vôtres seraient d’accord, ajouta Applejack.

Les six élèves baissèrent tristement la tête.

– Non, dans doute pas, reconnut Ocellus. Mais il doit bien y avoir quelque chose que nous pouvons faire ?

– Oui, répondit Twilight. Continuez à veiller les uns sur les autres, et sur tous les autres élèves.

Elle se tourna vers ses amies, une étincelle de détermination dans le regard.

– Nous partirons demain matin. D’ici là, je vais faire des recherches sur ces cette fameuse tempête. Il faut aussi…

Elle se rendit alors compte que tous les autres s’étaient tournés vers la porte. Ruban se tenait sur le seuil.

– Je viens aussi.

Applejack et Fluttershy levèrent les sourcils. Rainbow Dash fronça les siens.

– Ça risque de ne pas être une promenade de santé. Peut-être que…

Sans l’écouter, Ruban s’avança vers la Carte. La lumière qui entourait le Mont Everhoof se reflétait dans ses yeux.

– Là-bas, je trouverai des réponses.

Les autres se tournèrent vers Twilight, qui hocha la tête.

– Rendez-vous ici à neuf heures. Essayez de vous reposer.

Note de l'auteur

[*] Voir l'épisode A Flurry of Emotions (saison 7 épisode 3).

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.