Discord icon

Chapitre 22 : Heures de visite

                                                                  Change :

 

Chapitre 22 : Heures de visite.

 

Carduus, Vladimir et Longshot sortirent enfin du bar où ils avaient passé les dernières heures. Les rues de Canterlot devant eux étaient quasiment vides, et tous trois commencèrent à marcher à travers celles-ci en direction du château.

« Tu es sûr de vouloir reprendre ton poste avec cette blessure ? » demanda Longshot à son ami changeling.

« Juste une égratignure, ça ira. J’ai juste besoin de récupérer mon équipement et je m’assurerai que Twilight est en sécurité, comme je devrais déjà le faire. »

« La princesse ne la laissera jamais sans protection après ce qu’il vient d’arriver, tu t’inquiètes trop. »

« Je le pensais aussi à propos de ces cinq gardes et regarde ce qu’il s’est passé. »

Vladimir, qui menait le trio, s’arrêta, posa un sabot sur l’épaule de Carduus avant de lui donner un regard franc.

« Carduus, tu as besoin d’arrêter de t’en vouloir, tu n’avais aucun moyen de prévoir ce qui est arrivé. »

« Ecoute… retournons juste au château. »

Ils marchèrent le reste du chemin en silence jusqu’à ce que les tours du château apparaissent à l’horizon. Celui-ci était en accès restreint après ce qu’il venait de se produire, des gardes solaires et lunaires patrouillaient dans les couloirs, tentant d’empêcher une nouvelle attaque ou intrusion et coincer un éventuel traitre voulant s’enfuir à l’improviste.

Les portes étaient envahies par des journalistes et d’autres yeux indiscrets, malgré les efforts de la princesse, la rumeur que l’un des ‘’diplomates changeling’’ avait failli être tué et était transféré d’urgence à l’hôpital avait déjà fuité. Ils cherchaient maintenant à savoir si un ou plusieurs poneys avaient été tués durant l’attaque et si le diplomate en question était la princesse Twilight.

Les médias avaient de quoi faire pour les prochains jours.

Le trio se mit d’accord pour éviter l’entrée principale et privilégier l’une des entrées secondaires, interdites au public, menant à l’un des jardins du château, depuis ce point d’entrée, ils traversèrent rapidement le terrain avant d’entrer dans le château lui-même, vers l’armurerie.

Cependant, ils n’y arrivèrent jamais, alors qu’ils étaient en chemin, elle apparut de nulle part, même Vladimir et Longshot n’eurent pas le temps de réagir, Carduus fut projeté à pleine force vers le mur derrière lui mais avant que les deux autres ne sonnent l’alarme, le missile noir ayant attrapé Carduus se mit à parler :

« PAPA !!! » hurla Iuvenes en essayant de se blottir dans le torse de son père.

« S-salut petite… » lâcha péniblement Carduus en réalisant que "trauma crânien" devrait être rajouté à sa liste de blessure.

« Iuvenes ! » hurla une autre voix à l’opposé. « Laisse ton père se relever ! »

« Oui, maman… » répondit la nymphe avant de s’exécuter, laissant Carduus revenir sur ses sabots alors que sa femme l’approchait.

Juste pour recevoir une claque en plein visage.

« Aie ! C’était pour quoi ça au juste ? » se plaignit Carduus.

« Je t’avais demandé de ne pas finir blessé ! » répondit-elle fermement avant de l’embrasser passionnément.

« Et ça, c’est pour quoi ? » redemanda Carduus un peu confus.

« Pour être toujours en vie », conclut Panacea en souriant.

Un raclement de gorge attira leur attention et ils purent remarquer Vladimir et Longshot sur le côté, ayant tout vu.

« Oh, désolée pour ça… » commença Panacea, les joues rouges, une surprise chez une créature à la carapace noire comme elle. « Etes-vous des amis de mon mari ? »

Ce fut Carduus qui répondit pour eux.

« Chérie, voici Vladimir Vespertilio et le sergent Longshot, travaillant dans la garde lunaire pour l’un et l’armée pour l’autre. »

« Oh ? C’est un plaisir de vous rencontrer tous les deux », dit Panacea avant de leur serrer le sabot. « Je me nomme Panacea, je suis l’épouse de Carduus. »

« Un plaisir », répondit simplement Vladimir.

Carduus s’adressa ensuite à sa famille.

« Qu’est-ce que vous faites ici toutes les deux d’abord ? Je pensais que l’on se reverrai à la ruche. »

« Nous avons tous senti ce qui est arrivé à la princesse Twilight, je m’inquiétais pour toi, la reine m’a répété que tu allais bien mais je tenais à le voir par moi-même. »

Iuvenes passa entre les jambes de sa mère avant de regarder Longshot. « Pourquoi il a un tatouage d’arbalète sur son derrière ? »

« Iuvenes… » soupira Panacea avec un sabot sur son visage, Longshot répondit à la nymphe avec un sourire.

« Ça ? Oh c’est juste pour montrer que je suis trop cool et doué avec une arbalète ! »

Iuvenes continuait de le regarder mais cette fois intriguée.

« Alors pourquoi lui en a un représentant une chauve-souris ? » demanda-t-elle en pointant Vladimir.

« Lui ? Il était jaloux de moi et a donc eu le sien. »

Vladimir leva un sourcil, Iuvenes eut l’air encore plus curieuse.

En penchant sa tête sur le côté elle continua : « Mais alors, pourquoi tous les poneys en ont un aussi ? »

« Ils ont tous vu le mien et ont décidé de m’imiter, je suis assez populaire tu vois ? »

Tandis que Panacea et Longshot arboraient un sourire en coin, Carduus et Vladimir se passèrent un sabot sur le visage.

Iuvenes passa ensuite son sabot sous son menton avec un air de doute sur ce que venait de dire Longshot.

« Hmmm, je ne sais pas… vous n’êtes pas en train de me raconter des mensonges n’est-ce pas ? »

Longshot fit semblant d’être offensé.

« Moi ? Te mentir ? Jamais ! » répondit-il en levant le museau vers le plafond comme pour simuler un noble de Canterlot.

« Oh pour l’amour de Celestia ! Arrête de raconter des histoires à cette petite, insista Vladimir, écoute, ça s’appelle une Cutie Mark et chaque poney obtient la sienne en découvrant son talent spécial. »

« Oh, répondit Iuvenes, donc si lui son talent est d’être doué à l’arbalète est-ce que la vôtre veut dire que vous êtes doué à… jouer les chauves-souris ? »

L’œil de Vladimir eut un spasme.

 

La Reine Chrysalis marchait au travers des couloirs de l’hôpital de Canterlot, ayant pris la forme d’une jument avec une robe noire et une crinière verte, ce n’était pas le déguisement le plus réfléchi, mais cela lui permettait au moins de se déplacer sans attirer les regards.

Elle et Celestia avaient dû se séparer après que Mi Amore Cadenza eu appelé Celestia pour la prendre à part pour une raison inconnue après être revenue d’urgence au château ; Chrysalis était donc seule à rendre visite à Twilight.

Bien sûr, elle ne l’était pas vraiment, pas avec tous ses espions mêlés dans la foule pour empêcher une autre situation similaire à celle étant arrivée.

Un scénario qui, par chance, ne s’était pas répété pour le moment.

Alors que Chrysalis approchait de l’aile royale, elle passa à côté des porteuses des Eléments qui revenaient d’une visite à Twilight, une fois devant les gardes, ceux-ci se mirent devant-elle pour l’empêcher de passer mais ils furent pris par surprise alors que des flammes vertes enveloppèrent Chrysalis pour révéler sa vraie forme. Ayant repris leurs esprits, les deux gardes s’écartèrent non sans jeter un regard de jugement à la reine.

Shining Armor et un poney qu’elle reconnut comme Night Light discutait en dehors de la résidence provisoire de Twilight et leur conversation s’arrêta en apercevant Chrysalis. Un silence gênant s’en suivit mais Chrysalis trouva la force de les passer et d’entrer.

Lorsqu’elle passa entre eux, Shining se força à regarder ailleurs tandis que Night Light hocha respectueusement la tête.

En poussant la porte, son cœur faillit rater un battement en voyant sa fille, allongée dans un lit, entourée de nombreuses machines, une en particulier émettant un bip régulier.

Chrysalis en tomba par terre, incapable de détacher le regard de la pire vue qu’un parent puisse avoir de son enfant. Après ce qui pour elle était des heures, elle se releva et s’installa sur le côté gauche du lit et en face d’une autre jument aussi présente dans la pièce.

Twilight Velvet n’avait toujours pas remarqué la présence de Chrysalis dans la pièce, trop occupée à lire un livre tenu en l’air grâce à sa magie.

Chrysalis reconnut le livre comme celui de Daring Do qu’elle avait offert à sa fille pour Hearth Warming il y a quelques années.

« Twilight Velvet ? » dit doucement Chrysalis. La jument en question leva doucement la tête pour enfin faire face à la reine changeline.

« Nous nous rencontrons enfin », répondit simplement la licorne.

Chrysalis soupira.

« Alors, comment vous sentez-vous ? »

« Bien, enfin bien malgré les circonstances. »

« Oui et bien, je voulais vous remercier d’avoir pris soin de ma fille durant toutes ces années. 

« Non. »

« Non ? Pourquoi non ? » demanda Chrysalis, clignant des yeux de confusion.

« Je n’ai pas pris soin de votre fille toutes ces années, j’ai pris soin de la mienne. Jusqu’à il y a peu, je n’avais jamais entendu parler de vous, j’ai pris soin d’elle parce que je l’aimais et c’est toujours le cas. »

« Je… je suis heureuse que Twilight ait eu quelqu’un pour veiller sur elle et l’aimer lorsque moi-même je ne le pouvais pas », dit Chrysalis en détournant le regard.

Twilight Velvet se leva, se dirigea vers Chrysalis et à la grande surprise de celle-ci, l’enveloppa dans un câlin, la reine fut encore plus surprise de rendre l’accolade.

« Et je suis fière que sa vraie mère soit là pour veiller sur elle lorsqu’elle en a besoin. »

« Tu es ma vraie mère », se répéta en boucle cette phrase dans les oreilles de Velvet. Qui soupira.

« Mais aussi que nous pouvons être toutes les deux à ses côtés maintenant », conclut-elle en brisant l’accolade.

« Merci », répondit sincèrement Chrysalis avant de prendre un air inquiet. « Mais je dois encore vérifier quelque chose. »

« Quoi donc ? » demanda curieuse la licorne.

« Je ne peux plus la sentir à travers l’esprit de ruche et selon Celestia, la princesse Luna a du mal à percevoir ses rêves en ce moment. Maintenant que je suis ici, je devrais pouvoir accéder manuellement à son esprit connecté à la ruche, j’ai besoin de savoir ce qu’elle voit dans ses rêves et si elle souffre. »

Velvet regarda Twilight qui en apparence dormait paisiblement avant de relever la tête vers Chrysalis et de donner son accord.

Chrysalis se mit à la place de la licorne, alluma sa corne d’un vert émeraude et toucha celle de Twilight, une fois le lien établi, elle ferma les yeux pour se concentrer sur les images venant à elle.

 

Carduus a levé son épée et l’a plantée dans l’œil du garde, une fois retirée, il a immédiatement engagé un autre garde. Toutefois, quelque chose d’autre à attiré mon regard, en me tournant, j’ai aperçu deux de mes gardes et trois de ces… traitres, et mes gardes perdaient. Avant de pouvoir réagir, l’un des traitres a levé son épée et d’un seul coup, a tranché la tête de mes deux gardes, les deux même avec qui j’avais discuté le matin à mon réveil. Ils ne méritaient pas cela, ils ne méritaient pas de mourir, pourquoi cela devait-il arriver ?

« NON ! » ai-je hurlé, j’ai envoyé un violent laser sur l’assassin qui a volé jusqu’au mur beaucoup plus loin, dans un horrible craquement, son corps est tombé et ne se relevait plus… j’ai tué quelqu’un, moi, je viens de tuer un autre être vivant.

J’avais à peine le temps de retrouver mes esprits que deux autres traitres me firent face, ils se sont fait intercepter pile à temps par Carduus et un autre garde royal toujours loyal. Carduus a pu se défaire rapidement de son agresseur mais pas le garde qui s’effondra après un coup d’épée dans l’abdomen. Alors que son tueur s’apprêtait à faire face à Carduus, j’ai d’instinct attrapé son arme et je la lui ai arrachée des sabots…

Chrysalis ne pouvais rien faire à part regarder du point de vue de Twilight et avec horreur la scène.

« Avec les salutations de… » m’a murmuré un garde, Broad Sword je crois.

J’avais eu à peine le temps de souffler et comprendre le sens de sa phrase que je sentais déjà le sang couler dans ma bouche et quelque chose plonger au travers de ma carapace. En regardant plus bas, la seule chose que je pouvais voir était une dague ayant formé une sérieuse plaie, les ténèbres commencèrent à m’envahir. A ce moment, mon sang devenait brulant et c’était la pire douleur imaginable, j’ai lu assez de livres pour reconnaitre que j’étais victime d’un poison extrêmement volatile, je m’écroulais au sol tandis que quelqu’un me rattrapait, la douleur semblait partir alors que mes muscles refusaient de répondre.

Je voulais répondre « Je vais bien », pour rassurer le poney m’ayant rattrapé, Celestia je crois.

Pourquoi tout ça est arrivé ? 

La scène se rembobina d’elle-même et se répéta de nouveau, Chrysalis en avait vu assez.

Chrysalis prit une grande bouffée d’air en s’extirpant de l’esprit de Twilight et menaçait de s’effondrer et pleurer toutes les larmes de son corps.

« Les salutations de qui ? » pensa-t-elle en se souvenant du récit de Twilight.

« Qu’avez-vous vu ? » demanda Velvet encore plus inquiète.

Chrysalis considéra lui mentir pour cacher l’horrible et douloureuse vérité mais elle savait que cette licorne était bien trop intelligente pour croire à un tel mensonge, elle décida donc de tout dire.

« Elle souffre, beaucoup, elle ne fait que revivre la scène, encore et encore sans arrêt, je pouvais sentir sa douleur, c’était… »

Velvet aussi à présent se retenait de pleurer.

« Oh par Celestia, ma pauvre petite chérie… » lâcha Velvet avant de pleurer sur la carapace noire de Twilight.

Chrysalis retint ses larmes avant d’être envahie par de la détermination vengeresse, elle trouverait les responsables et elle s’occuperait d’eux personnellement, et rien ne l’arrêterait.

 

Celestia et Cadance marchaient dans l’un des nombreux couloirs du château, en route pour un endroit que seule Cadance connaissait.

« La situation de Twilight n’a pas changé, les médecins gardent un œil sur elle », dit-elle pour informer Celestia.

L’alicorne solaire ne fit que soupirer.

« Tout ce que nous pouvons faire c’est espérer, en attendant j’ai accepté d’aider la reine Chrysalis à trouver les responsables. »

Cadance répondit avec un sourire.

« Ça tombe bien tata, j’ai peut-être un moyen de vous aider toutes les deux dans votre recherche. »

Cadance désigna une porte à la fin du couloir avant de s’arrêter devant.

« Qu’est-ce que nous faisons là au juste ? Cadance, qu’as-tu fait ? »

« Rien de spécial, mais quelque chose s’est passé lorsque je quittais l’hôpital… »

Celestia regarda sa nièce adoptive avec curiosité avant que Cadance n’ouvre la porte pour révéler une toute petite pièce avec seulement une table au milieu, un garde solaire se tenait assis à cette table, attaché avec deux autres gardes le surveillant comme des faucons.

« Cadance, pourquoi ce garde est attaché ? » demanda, confuse, Celestia.

« Ce poney m’a approchée alors que je quittais l’hôpital, il prétend appartenir au groupe de Broad Sword. »

« Pardon ? » demanda Celestia en jugeant du regard le poney qui ne se sentit que plus effrayé à l’idée d’être jugé par la colère du soleil en face de lui.

« Il prétend ne plus affirmer que ce qu’il fait est juste et réclame un jugement équitable en échange de ses informations. »

Celestia hocha la tête tout en continuant de fixer le garde.

« Va chercher Luna, elle et moi nous occuperons de ça. »

« Je m’en occupe mais il y a une information cruciale que tu dois savoir de lui. »

« Qui est ? »

« Il sait où se cachent Broad Sword et l’intégralité du reste de ses renégats… »

 

 

                                                                 A suivre…

Note de l'auteur

Même si j'oublie de le préciser depuis les derniers chapitres, merci à Abib pour son temps et sa relecture voir réécriture de certains passages.

Pour en revenir sur le chapitre, Crudelis est protégée de la retombée de ses actions pour le moment grâce à Twilight ne se souvenant plus du nom qu'elle a entendu, la question est, pour combien de temps ? Serpens de son côté est encore plus dans la mouise, son plan a foiré, il croit que Twilight sait tout, Chrysalis et Celestia sont ensemble à ses trousses et pire encore, l'un de ses sbires a eu une crise de conscience et révèlera où il se cache... comment tout ça se terminera-t-il ? ^^

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.