Discord icon

Chapitre 4 : Retour à la maison

                                                          Change :

 

Chapitre 4 : Retour à la maison.

 

Des images distordues se passaient en boucle dans les yeux de Twilight. Des figures volant par ci et là, des ombres se déplaçant dans le terrain environnant… mais cela n’était que ce que ses yeux pouvaient voir.

Aussi rapidement que sa conscience lui revenait, son inconscience aussi.

 

La deuxième fois, Twilight trouva l’effort de réunir un semblant de conscience, le soleil de Celestia avait depuis longtemps disparu. Twilight se trouvait dans une salle plutôt bien arrangée, des formations en pierre s’étendaient tout en hauteur jusqu’au plafond avant de former des arches à hauteur de celui-ci. Les murs étaient d’une matière leur donnant presque un aspect organique.

Il y avait encore plus d’ombres dans la tête de Twilight à présent, toutes ces informations la remplissait d’excitation. Mais il ne fallut pas longtemps pour que cette excitation ne soit remplacée par des pensées plus protectives, qu’est-ce qui la retenait ? Ou plutôt qui ?

Twilight essaya de remettre de l'ordre dans ces souvenirs pour tenter de se rappeler comment elle avait pu finir ici mais un terrible mal de crâne l’empêchait de faire la moindre pensée logique. Comme si quelque chose avait ressenti son inconfort, de multiples douces voix commençaient à envahir son esprit. Et elles l’aidèrent à retrouver le sommeil.

 

Twilight se releva en sursautant, elle resta là pendant plusieurs minutes pendant que ses souvenirs la rattrapaient.

Le mariage.

Cadance.

Ces créatures trop familières.

Et que s’était-il passé juste avant sa perte de conscience ?

« Tu es un changeling Twilight, tu es ma fille, Princesse de la ruche des Terres Désolées ! Tu entres dans le dernier stage de ton processus de maturité et tu as besoin de cette énergie ! » lui avait prononcée cette reine un peu cinglée.

Twilight fit une mine plus sombre en repensant au miroir et à la créature qui l’avait regardée de l’autre côté.

Fille…

Ça ne pouvait pas être ça non ?

Twilight ouvrit la bouche pour s’apprêter à refuser ce que la reine avait dit mais à cet instant, tous les muscles de son corps se raidirent et ses yeux perdirent connaissance avant que son déguisement commençât à se retirer.

« Non… elles ne peuvent pas le découvrir comme ça… »

« Twilight ! » hurlèrent ses amies au moment ou celle-ci s’écroula au sol, yeux fermés.

La dernière chose dont elle se souvint était la présence de quelqu’un la prenant délicatement dans ses bras, réarranger sa crinière alors qu’elle plongeait dans un profond sommeil.

 

Toutes ces images lui revinrent d’un seul coup, mais l’implication de la dernière ne fit que la faire paniquer davantage.

« M’ont-elles vue ? Ce que je suis réellement ? » se questionna Twilight d'un ton inquiet.

Mais avant que Twilight ne commença vraiment à paniquer, elle prit plusieurs larges aspirations comme Cadance le lui avait appris à l’époque.

« Ok Twilight, reste concentrée sur le problème actuel d’abord, pour commencer, où suis-je ? »

Twilight examina l’objet sur lequel elle reposait, c’était un lit royal vraiment confortable, orné de soie, probablement importée de Saddle Arabia. Le lit était placé au fond d’une large pièce, centré au milieu de la porte. Juste à droite se trouvait un bureau avec une plume, de l’encre et une bougie, à gauche se trouvait un miroir. Au centre se trouvait une table ronde avec de confortables coussins dispersés tout autour. Le sol était en bois poli et les murs en pierre avec cette matière spéciale à l’intérieur. Mais ce qui attira vraiment Twilight était ce qui était disposé à gauche et à droite de l’entrée.

« Des livres ! » Twilight dit d’excitation.

Deux larges étagères étaient présentes à gauche et à droite, remplies jusqu’au bout. Twilight sauta de son lit et examina la collection elle-même. Passant un sabot sur toute la largeur, Twilight nota que tous les livres étaient (heureusement) rangés par ordre alphabétique. Pourtant bien que beaucoup étaient originaires d’Equestria, certains d’entre eux étaient écrit dans un alphabet que Twilight n’arrivait pas à déchiffrer.

Alors qu’elle continuait à passer son sabot sur l’étagère, elle remarqua un détail.

Ce sabot avait des trous en lui.

Twilight prit peur alors que sa crainte se confirma, son déguisement était tombé devant ses propres amies.

Alors que Twilight ne puisse penser davantage sur le sujet, la porte s’ouvrit dans un grincement et un changeling d’apparence femelle entra dans la pièce, des sacs à dos avec une croix rouge dessus.

Les deux se figèrent à la vue l’une de l’autre, les yeux du Changeling se baissant par crainte.

« Votre… votre altesse… je suis terriblement désolée d’être entrée sans permission, mais… »

Le drone ne vit que Twilight la regarder sans bouger, elle avait parfaitement été informée des problèmes temporaires de la princesse à céder à la panique et par conséquent, s’était préparé à l’inévitable panique de se réveiller dans une pièce différente en compagnie d’une des créatures ayant attaquée sa ville natale.

 À la place, le drone se trouva nez à nez avec Twilight qui s’était d’un coup approchée d’elle avec le plus gros sourire enfantin qu’elle n’ait vu.

« Tu es comme moi ! Comment nous appelle-t-on ? Où suis-je ? Est-ce toi qui m’a donné ces livres ? Qui est-tu ? Pourquoi avons-nous des trous dans nos sabots ? Quelle est notre histoire ? Peux-tu m’apprendre votre langage ? Avez-vous plus de livres ? Peux-tu… »

Twilight s’arrêta en voyant que le drone recula légèrement, les yeux clignant d’interrogation après cette avalanche de question.

 «Oh… désolée… »

- Honnêtement, ce n’est pas la réaction à laquelle je m’attendais… soupira le drone.

- Oui… bref… mon nom est Twilight Sparkle.

- Je le sais déjà votre altesse, mon nom à moi est Panacea, je suis à votre service ! » Panacea s’inclina devant Twilight.

- Attends, tu m’as appelée « Votre altesse » ? »

Un léger vent de panique commença à atteindre Twilight.

Panacea se redressa et la regarda. « Peut-être que votre mère devrait se charger des explications. Ce n’est vraiment pas mon champ d’expertise. »

« Ma mère ? » les pensées de Twilight se reconcentrèrent sur le mariage.

« Tu es un changeling Twilight, tu es ma fille, Princesse de la ruche des Terres Désolées ! »

« Sommes-nous… dans les Terres Désolées ?

- C’est exact votre altesse. »

De la peur commençait à envahir Twilight. « Dans ce cas, ça veut dire… »

Une autre silhouette passa la porte déjà ouverte. « J’ai bien peur que ça ne soit le cas Twilight. »

Chrysalis regarda vers Twilight, un sourire affectueux sur son visage.

« Vous ! » Twilight hurla de colère en se mettant sur la défensive.

Chrysalis recula face à cette réaction malgré l’avoir anticipée.

« Panacea, laissez-nous. »

Panacea lui répondit par un rapide prosternement avant de quitter la pièce.

« Tu es là depuis seulement deux jours et tu traumatises déjà l’un de nos sujets. » fit Chrysalis en plaisantant, essayant d’alléger l’ambiance.

Cela n’avait pas marché.

« Deux jours ? Pourquoi suis-je ici, Chrysalis ? Qu’avez-vous fait de mes amies ?

- Oh je t’assure que tes amies ainsi que la ville dans laquelle elles se trouvaient vont très bien, j’ai obtenu ce que je voulais, je suis donc partie sans discuter, cela a toujours été mon intention. Les changelings sont une race qui reste dans l’ombre, si le destin ne m’avait pas forcé le sabot, rien de tout ça ne serait arrivé. »

-Changeling ? C’est donc comme cela qu’on s’appelle ?

-Oui, et tu sembles prendre la nouvelle de ne pas être un poney vraiment bien.

-Oh ne vous inquiétez pas, je le sais depuis un long moment.

- Vraiment ? Quand ?

-Mon déguisement m’a lâché lorsque j’étais seule, maintenant, pourquoi nous avoir attaqués ? Qu’est-ce qui vous a forcé le sabot exactement ? demanda Twilight, sa posture défensive n’ayant pas changée.

- L’amour Twilight, à la fois de l’énergie d’amour mais aussi tout court pour le changeling auquel je tiens le plus au monde. Toi. »

- Moi ? répéta Twilight, un regard de méfiance.

-Twilight, tu es ma fille, tu es ma petite fille. » Le ton concerné de Chrysalis fit abandonner à Twilight sa posture défensive.

« Impossible !

-Vraiment ? Tu es un changeling, Twilight Velvet ne peux naturellement pas être ta mère ! Moi oui !

-Je… » Twilight voulait trouver une objection mais n’y arriva pas, les arguments utilisés et le ton de la reine pouvant être sans mensonge à l’appui.

La panique et la peur laissèrent place à la colère.

« Alors pourquoi m’avoir abandonnée ? M’avoir laissé sur le palier d’inconnus ? Et revenir pour moi seulement maintenant ?

-Marche avec moi.

-Pardon ?

-Faisons une promenade ensemble, je t’expliquerai tout pendant notre marche.

-Avec vous ? Vous rigolez j’espère ?

-S’il te plait… je ne pourrais jamais te faire du mal… »

Twilight regarda dans les yeux suppliant de la reine et accepta.

« Très bien. »

Les deux Changelings quittèrent la pièce et commencèrent à marcher à travers les longs couloirs, plusieurs drones s’inclinèrent sur leur passage et quelques voix entrèrent dans la tête à Twilight.

Il y eut un silence pendant un long moment avant que Chrysalis ne le brise.

« Je ne t’ai jamais abandonnée.

- Quoi ?

- Je ne t’ai jamais abandonnée, je n’avais juste pas le choix !

-Vraiment ? Reine Chrysalis, on a toujours le choix !

- D'accord, j’avais un choix mais c’en était un merdique. »

Twilight sursauta, les poneys avaient des tabous sur certaines formes de langages.

« Je… commença Chrysalis d’un ton hésitant. Je devais choisir entre te laisser ou te regarder mourir.

- Mourir ?

-Oui, mourir. Avant que l’on ne t’amène ici tu t’es évanouie, c’est à cause du statut de changeling royal. Durant ton processus de maturité, ton passage final nécessite une énorme quantité d’énergie d’amour, plus qu’un seul Changeling ne peut absorber en une vie. Tandis qu’une reine et un drone peuvent survivre sans cette énergie, juste en se nourrissant de nourriture standard, nous restons extrêmement faibles sans. Il y a dix-huit ans, peu après ta naissance, notre ruche est passé par le pire manque de réserves d’amour depuis deux cents ans. Je n’avais tout simplement pas assez d’énergie pour te nourrir. Pendant cette période, beaucoup de mes sujets étaient trop faibles pour juste sortir du lit. Alors tu vois, si je t’avais gardée, je n’aurais fait que te regarder mourir de faim, je ne pouvais le tolérer, alors je t’ai laissée.

- À Equestria.

-Oui, Equestria a plus d’énergie d’amour que n’importe quel autre territoire. L’amour de ta famille adoptive et de tes amies est ce qui t’as maintenu en vie tout du long. Tu es même devenue l’élément de la magie et as vaincu deux entités qui auraient pu tous nous asservir, je suis si fière de toi…

-Donc, j’ai eu une quantité d’amour suffisante grâce à mes parents adoptifs et mes amies. Pourquoi une invasion alors ? »

Chrysalis soupira avant de s’arrêter devant une large double porte.

« J’ai mal calculé la quantité d’amour dont tu aurais besoin, lorsque ton dernier stage de maturité se manifeste, le plus important de tous, tu n’aurais pas reçu assez pour survivre. Je devais donc agir vite. Je te promets n’avoir blessé personne durant ce jour. J’ai même révélé où je cachais Cadance. Elle est saine et sauve, réunie avec son fiancé.

- Qu’est-ce qu’il y a d’important dans ce « stage final de maturation » ?

- Ceci. » Chrysalis matérialisa un miroir avec sa magie et le plaça devant Twilight, une couronne pour l’instant toujours similaire à une antenne avait poussée juste derrière sa corne, un appendage, tout comme Chrysalis.

« Ceci te permet d’être connectés à l’intégralité des changelings de la ruche. Pas seulement ceux de ton rang, étant petite ça n’aurait été que moi.

- Co… connectés ? C’est donc pour ça les voix ? Le bourdonnement ?

- Oui… je pensais qu’ils auraient dû arrêter depuis un moment maintenant. »

Twilight entendit un message dans son esprit. « Votre attention, bien que ma fille soit maintenant capable de vous comprendre un peu plus, tant que je ne l’aie pas totalement familiarisé avec la ruche, vous êtes interdit de communiquer avec elle sauf en cas d’absolue nécessité. »

Après cela, les voix dans la tête de Twilight se turent, quasi instantanément.

« Ah, donc c’est ainsi que l’esprit de ruche fonctionne. » La soif de connaissance de Twilight ayant finalement repris le dessus.

« L’Egregore changeling, ou esprit de ruche, est l’une des premières évolutions de notre race, il permet la communication entre changelings sur de courtes distances, mais pas plus. Chaque changeling est sur une branche unique mais peut aussi être enseigné à communiquer avec plusieurs autres. La seule exception est les reines comme nous, bien que je ne puisse pas dire exactement où chacun de mes changelings sont, je peux néanmoins communiquer avec l’intégralité d’entre eux et gagner un vague indice de la localisation de chacun. Pour exemple, chaque infiltré à Canterlot disposent d’une fréquence que seuls eux peuvent entendre, cependant ils peuvent aussi communiquer avec tous les infiltrés non affectés à Canterlot.

-Fascinant, vous avez dû passer par beaucoup de chemins pour arriver à ce stade. »

Chrysalis gloussa. « Je sais à quel point tu adores faire des recherches, et lire. Plus tard je pourrais t’enseigner notre propre langage d’écriture, ainsi tu pourras effectuer toutes les recherches que tu le souhaites.

- Vous savez pour mon amour des livres ?

- Oh Twilight, même si je ne t’ai pas élevée, je n’étais jamais très loin.

-Attendez, tous les quatorze novembre, nous recevions un cadeau mystère, des livres généralement, l’un des plus récents était ma poupée Smarty Pants, c’était… vous ? »

Chrysalis hocha la tête. « J’ai fabriqué cette poupée moi-même, j’étais tellement heureuse de voir que tu l’adorais.

-Oui et bien, Big Macintosch a l’air de plus l’apprécier que moi en ce moment.

- L'idée est que je ne voulais jamais rater ton anniversaire, même à cause de la situation.

- Mon anniversaire ? Mais c’est le dix-huit janvier. Oh non attendez, j’y suis, c’est le jour où vous m’avez laissée.

- Exactement, tu es réellement née un quatorze novembre, tu n’as fait que passer ces deux mois dans un cocon, comme toute les nymphes. »

-Attendez, vous donnez naissances à des petits comme les insectes ou… ?

-Quoi ? Non ! Nous avons des males et des femelles, comme les poneys. »

-Intéressant, est-ce que… ? »

Chrysalis anticipa la question. « Et non, nous ne pouvons pas faire des poneys des changelings, c’est un mythe, la reproduction fonctionne comme tous les poneys, un male et une femelle. Ils peuvent former leur propre couple et leur descendance. Une reine choisit son partenaire vraiment attentivement, car seules elles peuvent donner naissance à une nymphe royale. Il n’y a pas de males royaux, vu que les reines ne peuvent donner naissance qu’à des reines, il est essentiel que nous ayons une descendance pour transmettre l’esprit de ruche. Sans cela, les sujets devront trouver une nouvelle ruche… ou mourir.

- Ils ont besoin d’être connectés à un esprit de ruche ?

-Oui, c’est inscrit dans nos gènes, sans un esprit de ruche notre espérance de vie est considérablement impactée, ça serait comme perdre un organe vital. »

-Et combien de temps une reine peut vivre ?

-Oh, plusieurs millénaires, personnellement, j’ai mille trente cinq ans d’existence, j’ai pris la tête de la ruche après que ma mère ne soit tuée par un dragon solitaire il y a environ six cents ans.

-Oh, je suis désolée… »

- Ce n’est rien, j’ai tourné la page il y a longtemps… Soupira Chrysalis.  Mais assez de sciences et d’histoires pour l’instant, il y a quelque chose que je veux te montrer. »

Chrysalis plaça un sabot sur la double porte et l’ouvrit, révélant ainsi une salle extrêmement large similaire à celle du château de Canterlot, comme toutes les pièces, les murs étaient de ces pierres en matière presque organique, le sol en revanche était d’un marbre sombre. Un tapis d’un violet foncé s’étendait depuis l’entrée jusqu’aux trônes en obsidienne se dressant au fond, le plus large était au centre, se dressant d’un air menaçant, le second était à sa gauche, plus petit et avec une Cutie Mark étoilée peinte sur le sommet.

« Ma Cutie Mark ?

-Oui, j’ai fait en sorte que ce trône soit installé immédiatement après t’avoir laissée, la marque n’a été ajoutée que hier, après avoir réalisé que tu avais toujours la tienne. Sûrement un rapport avec le fait que tu portes l’élément de la magie si je devais choisir au hasard.

- Peu importe, pourquoi ce trône est ici ?

- Et bien… » Chrysalis prit une posture presque timide, où est-ce que la reine intimidante ayant attaqué Canterlot a disparue ? « Twilight, je… tu es ma fille, je t’aime. J’espérais que l’on reste ensemble… comme une vraie famille.

-J’ai déjà une famille ! Écoutez, ce voyage était très éducatif et tout mais je ne peux pas rester ici. Je veux rentrer à la maison. tapa Twilight du sabot, déterminée.

-Mais Twilight, tu es à la maison !

-Vous pensez que je peux rester avec le changeling qui a attaqué Canterlot ? Qui a fait du mal à mon frère ? Je connais les raisons et avec le temps je pourrais les pardonner mais je refuse de pardonner ce que vous avez fait ! » hurla de colère Twilight malgré elle.

Chrysalis détourna le regard, vaincue « Tu peux partir si tu le souhaites. »

Twilight recula, surprise par cette réaction pour le moins inattendue. « Juste comme ça ?

- Je suis ta mère, pas ta geôlière, la seule chose que je veux pour toi est ton bonheur. »

Chrysalis courut hors de la pièce sans un mot de plus, laissant derrière une Twilight paralysée.

Malgré sa colère encore présente, Twilight ne pouvait s’empêcher de se sentir mal pour ce qu’elle venait de faire et dire. Mais sa décision était prise, elle quitta la pièce et ferma les portes derrière elle.

 

Quelque part dans la nuit de Canterlot, un changeling collecteur d’amour solitaire, un différent de la ruche de Chrysalis, s’enfuyait de ses poursuivants, terrifié. Plongeant dans une ruelle sombre et prenant la forme d’un étalon marron avec une Cutie Mark d’arcade avec un joystick. Il espérait vraiment pouvoir prendre la forme d’un corbeau ou quelque chose de similaire, mais l’anatomie changeline ne le lui permettait pas, seules les formes équestres pouvaient être choisies, la transformation en autre être vivant nécessitant d’être extrêmement doué.

« Je pensais que les gardes avaient ordre de capturer, pas tuer… » murmura-t-il, de la peur dans sa voix.

Il resta dans sa cachette pendant une vingtaine de minutes avant de convenir qu’il était sauvé. Toujours déguisé, il galopa jusqu’à la gare en planifiant de sauter dans le train et s’enfuir loin de la ville. C’était devenu bien trop dangereux depuis que cette stupide reine avait attaqué la ville.

Une flèche siffla dans l’air et se planta droit dans la jambe du changeling, hurlant de douleur, il s’écroula à terre.

En regardant, il vit plusieurs gardes solaires s’approcher, de la haine sur leur visage. Ils agissaient clairement de leur côté, d’habitude ces gardes ne sont jamais en faction si tard. Le chef de l’escadron, un pégase avec une robe blanche et une crinière blonde, s’approcha avec son épée brandit.

« Tu ne peux nous échapper, espèce de monstre.

-Je n’ai rien à voir avec cette attaque, j’habite à Canterlot depuis quatre ans et je suis un livreur de pizza, pas un soldat. »

-Tu n’es pas un poney, et je me contrefiche que tu sois responsable de l’attaque ou pas, ta race seule est un affront à l’harmonie de ces terres.

-Parce que ce que vous faites est harmonieux ? »

Le soldat ne répondit pas, et frappa le changeling dans l’estomac à la place. Très fort.

« C’est vous… le monstre… » cracha le changeling.

Le garde leva son épée et la planta dans le cœur du changeling, mort sur le coup.

Le commandant Broad Sword se tourna vers les autres gardes. « Que vous approuviez ou pas, restez hors de contact des autres. Ils sont trop bêtes et loyaux à leurs princesses pour nous écouter « Capturer seulement et sans tuer » disait Celestia, quelle naïve décision, nous protègerons Equestria nous même de ces créatures, même si c’est contre leurs ordres ! »

 

Twilight marchait corridor après corridor, cherchant la sortie de la ruche. Ses pensées étaient avec sa famille et ses amies, que vont-ils pensés d’elle maintenant ? Malgré sa peur du rejet, elle voulait être avec eux. Après dix minutes de marche, Twilight réalisa sans espoir qu’elle était perdue et qu’elle avait atterrie dans l’un des quartiers résidentiels de la ruche. Cette zone était plus grande avec de multiples formations en plantes, des ouvertures sur les côtés menant à ce que les changelings appellent des maisons.

« Je pourrais simplement demander le chemin, je veux dire je suis la princesse non ? Ils seront obligés de me le dire. »

En regardant autour d’elle, Twilight aperçut plusieurs familles la regarder, à la fois confuses et nerveuses sur pourquoi la princesse était dans un état si précipité. Chrysalis n’avait pas dû les informer de son départ imminent.

Twilight était sur le point de demander la direction au couple le plus proche mais une petite changeline passa la foule et s’approcha d’elle, elle s’assit puis la regarda avec des yeux adorables.

« Vous êtes la princesse !

- Pas vraiment mais…

« Vous êtes vraiment belle ! »

Twilight ne put s’empêcher de sourire à l’adorable nymphe. « Merci, c’est gentil à toi de dire ça. »

L’enfant sourit gaiement « La reine était tellement contente de vous revoir parmi nous !

-Elle l’était ?

- Huh huh ! Mes parents m’ont toujours dit que la reine vous adorait énormément et que vous étiez la seule chose dont elle se préoccupait pendant les dix-huit dernières années, attendant le jour de votre retour ! Vous avez de la chance d’être de retour, moi je ne sais pas ce que je ferais sans ma maman !

-Elle… était vraiment impatiente de me revoir hein ? »

L’enfant hocha la tête furieusement. « Un jour après avoir quitté la ruche, maman m’a dit qu’elle m’aimait tellement que si elle me perdait, elle ne pourrait même plus travailler, ça devait être ça pour votre mère aussi ! »

La culpabilité mis à jour par un enfant… classique.

Twilight remarqua une patrouille de gardes passant par là et en profita pour leur demander. « Hey, savez-vous où sont les quartiers de la reine ? »

 

Les sanglots de Chrysalis étaient interceptés par le sort anti bruit entourant sa chambre et elle avait ordonné à ses gardes de ne pas la déranger jusqu’à nouvel ordre. Refusant que ses sujets ne la voient ainsi. Sa chambre était vraiment similaire à Twilight mais à la place des étagères pleines de livres étaient des reliques qu’elle avait acquise au fur et à mesure de son règne, certaines précieuses, d’autres n’étant que de la camelote.

Dans ses sabots, Chrysalis tenait les fragments d’un cocon, celui duquel Twilight était sortie. Elle savait qu’il y avait une possibilité que sa fille la rejètte. Mais elle avait toujours espéré que ça ne se passe pas ainsi.

Elle avait tort.

Sa fille allait la quitter, au moins elle serait en vie et heureuse, l’amour de sa famille et ses amies devraient être suffisant à partir de maintenant. Mais rien ne pourra consumer le trou grandissant à chaque seconde dans le cœur de Chrysalis. Elle passa délicatement un sabot tremblant sur les restes du cocon avant de plonger en sanglots dans ses couvertures.

Un grincement se fit entendre alors que la porte s’ouvrit et se referma de nouveau, en tournant la tête, elle vit le dernier changeling qu’elle espérait voir se tenant là.

« Twilight ? »

Twilight n’en croyait pas ses propres yeux, elle avait pu voir le côté vulnérable de Chrysalis durant leur discussion mais rien ne pouvait la préparer à ça.

« Vous… Tu m’aimes vraiment n’est-ce pas ? »

Chrysalis esquissa un sourire. « Oui, maintenant et pour toujours. Pourquoi es-tu toujours là ? »

Twilight approcha doucement Chrysalis.

« Parce que… je vais te donner une chance… sans mentionner que j’ai encore beaucoup de questions ! »

Les yeux de Chrysalis s’écarquillèrent alors qu’un nouvel élan d’espoir lui remplissait le cœur. Ses larmes de tristesse devenant des larmes de joies, elle attrapa Twilight dans un câlin.

« Merci… » lui lâcha t’elle

« Peut être que tout ira bien finalement » Pensa intérieurement Chrysalis.

 

                                                               À suivre…

Note de l'auteur

Voila le chapitre expliquant à la fois la VIE d'Egregore et le processus de maturité. J'espère juste que l'auteur a été assez clair pour vous et que moi je l'ai été en traduisant

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.