Discord icon

Chapitre 40 - La Volonté d'un Monde

"Tu penses vraiment qu'ils ont une chance ?"

"Le désir de changer est parfois suffisant, lorsqu'il est porté par assez de vies."



 

    L'exploit que venait actuellement de réaliser Discord était d'avoir complètement hébété des centaines de poneys par une simple chanson. Personne ne bougeait, ni ne disait mot. Tous, sans aucune exception, faisaient de grands yeux, sauf peut-être Lemon qui semblait avoir apprécié la musique.

Le Draconequus relâcha sa pose qu'il tenait depuis déjà quelques secondes, s'étonnant :

"Quoi, ça ne se fait plus de chanter maintenant ?"

"C'était super, papa !" jubila Screwball en sautant de sa tête, pour atterrir près de Side qui eut un brusque mouvement de recul et tomba du monticule.

Discord posa ses pattes sur ses hanches.

"Eh bien quoi !? Je viens proposer une alliance, et personne ne me répond ?"

Il semblait réellement étonné, comme si ce qu'il venait de faire était parfaitement normal.

Side se remit sur ses sabots et se secoua la tête. Au moins le choc lui avait fait retrouver la réalité.

"Comment ça, une alliance ?" fit-elle, se demandant encore si elle ne rêvait pas.

"Ça me semble simple", répliqua Discord en faisant apparaître une représentation de lui-même et une de Side dans ses pattes. "Vous, moi, alliance, et au revoir le changelin qui a pris la place de Celestia. La langue aurait-elle changée depuis le temps pour que personne ne comprenne quelque chose d'aussi simple qu'une alliance ?"

"Alors vous vous décidez enfin, Discord ?" fit subitement une voix.

Le draconequus et Screwball tournèrent leur tête vers Moon qui s'approchait. Tout deux le reconnurent immédiatement.

"Oh, qu'avons-nous là !" s'amusa Discord en tendant le cou vers lui. "Un poney égaré dans la neige. Très joli collier, mais je pense qu'il allait mieux sur Rainbow."

Screwball pencha la tête, cherchant où elle avait déjà vu ce poney. Elle retrouva finalement cette petite conversation qu'elle avait eu, à l'Empire de Cristal. Mais elle sentait clairement qu'il avait changé.

"Je suis vraiment heureux que vous ayez repris les rênes de votre armée", fit Moon.

Discord prit sa fille dans ses pattes et lui ébouriffa la crinière, l'enlevant à sa réflexion dans un petit rire, suivit d'un léger rougissement.

"Avec cette petite, ce fut très simple !"


 

    "... et voilà, en résumé, ce qu'il s'est passé."

Discord, assis dans la grande tente de Screwball, entouré d'images de lui-même tissées sur la toile, croisa les pattes. Lui et sa fille venaient de discuter de la guerre, et des nouveaux objectifs qui apparaissaient.

"Aucune idée sur comment Chrysalis s'y est prise ?"

"Pas la moindre", souffla sa fille. "J'étais à l'autre bout du palais quand j'ai entendu deux détonations. Et le temps que je vienne, il n'y avait déjà plus qu'elle, ses deux fils, et deux poulains en pleurs. Je n'ai qu'entraperçu la scène, puis j'ai été capturée, et la suite tu la connais, papa."

"Le but va donc être de vaincre son fils, et retrouver les princesses."

Discord afficha soudain un air jubilatoire.

"Tia va en faire une tête si c'est moi qui la sauve ! J'ai hâte de voir ça !"

"En tout cas", sourit Screwball. "Elles ne sont pas au Tartarus, j'ai vérifié. En fait, elles ne sont nul part à Equestria il semblerait."

"Bien !" fit-il en claquant ses pattes entre elles, provoquant l'envolée d'une nuée de papillons, qu'il chassa d'un air énervé. "Le moment est venu pour moi d'entrer en action !"

La pouliche rigola joyeusement.

"Allons donc rejoindre cette fameuse résistance !" continua Discord.

"Mon armée est à toi."

"Tu penses qu'il vont accepter si facilement de changer brusquement de but ?" interrogea le Draconequus, sceptique. "Jusqu'ici, ils ne voulaient que le chaos à Equestria, non ?"

"Crois-moi, papa", rassura Screwball en s'approchant de la sortie. "Si tu leur expliques, ils te suivront."

Discord frotta sa dent en signe de réflexion. La pouliche lui fit signe de le suivre, et ils sortirent de la tente.

Conformément aux ordres de Screwball, les soldats avaient été rassemblés devant la tente, et une estrade avait été montée pour son discours.

Les quatre généraux étaient alignés dessus, Tree, Storm, War et Blitz, ce dernier ayant reçu l'ordre de revenir sans accomplir sa mission d'assassinat.

La stupeur fut de rigueur lorsque la fille monta, suivie de son père. Tous écarquillèrent les yeux d'étonnement en voyant Discord, et ce fut un silence respectueux qui s'installa parmi les soldats.

"J'aurais dû revoir ma présentation", fit semblant de s'inquiéter Discord en se passant une patte dans sa crinière. "Je dois faire un peu vieillot."

Screwball n'en démordait pas de son sourire heureux. D'une voix remplie d'une joie sans pareil, elle commença :

"Aujourd'hui est un jour à marquer d'une pierre blanche ! Vous l'avez sans doute reconnu, mais je vous le présente quand même, car il mérite de l'être autant de fois que nécessaire, Discord, le dieu du chaos !"

Aucune acclamation. Aucun son. Aucun mouvement. La foule était littéralement sidérée.

Discord toussota légèrement et claqua des griffes, faisant apparaître un fauteuil en velours rouge dans lequel il s’assit.

"Puisque je vous laisse sans voix, écoutez la mienne", fit-il en joignant ses pattes. "Vous savez qu'Equestria est en guerre à cause de deux fausses princesses. Sous les ordres de ma fille, vous avez formé une armée dans le but de répandre ma façon de penser, le chaos. Une chose à savoir cependant, c'est que moi-même, je n'aspire plus au renversement des choses."

Un murmure parcourut la foule. Que se passait-il ? Discord faisait une apparition pour la première fois, et il remettait déjà en cause l'essence même de cette armée ?

"Des amies à moi m'ont appris que l'on peut trouver des choses bien meilleures dans l'entente et l'harmonie. Et c'est pourquoi je suis là aujourd'hui, pour rétablir l'Equestria que j'ai connu, au temps des Éléments de l'Harmonie. Si vous avez suivi cette armée pour ce qu'elle était, et non pour son but, vous devriez comprendre."

Les chuchotements s'amplifièrent, et un sabot se leva finalement.

"Oui, le petit là-bas, au fond !" désigna Discord.

"Qu'est-ce qui nous prouve que vous êtes réellement Discord ?" demanda l'interrogé.

Screwball parut brusquement sur le point de s'énerver, mais Discord claqua des doigts et les poils du soldats se mirent à s'allonger rapidement, débordant de son armure, pour finir par n'en faire qu'une énorme boule de poil dont on ne distinguait même plus la tête.

"Satisfait ?"

Les soldats restèrent muet devant cette petite démonstration de pouvoir. Nul doute, c'était bien lui.

Cependant, ils ne semblaient pas très enclins à le suivre, ou même à l'approuver, et de nombreux murmures parvinrent aux oreilles du Draconequus.

Discord soupira et se leva, descendant de l'estrade sous le regard étonné de Screwball.

"Papa... Où vas-tu ?"

"Je ne suis pas revenu pour diriger des troupes, ou même tenter de les convaincre. Je vais ramener les princesses, et elles se débrouilleront avec les problèmes de leur pays. Je veux bien essayer d'aider, mais je me débrouillerais aussi bien tout seul."

La pouliche fut déstabilisée par ce brusque revirement. Le Draconequus s'en allait, se frayant un chemin dans la foule pour en sortir, les poneys s'écartant sur son passage. Il n'utilisait pas la téléportation, ce qui montrait qu'il était préoccupé.

Screwball se mordit la lèvre, mais n'hésita pas un instant à le suivre. C'était son père, elle l'avait cherché durant tout ce temps, et maintenant qu'elle l'avait, elle comptait bien ne plus le perdre.

Les soldats les regardèrent passer, sans bien comprendre la situation, ni même savoir quoi faire. Les généraux aussi étaient complètement pris au dépourvu par la tournure des événements. Tree, Blitz et War s'échangèrent des regards incertains. Et quelque chose, dont la première action était prévisible mais toute la suite inattendue, se passa.

Storm décolla immédiatement et suivit Screwball, se plaçant en vol derrière-elle. Ce n'était pas la première fois qu'il lui montrait sa fidélité, et c'était la valeur qu'il respectait le plus.

War bondit à son tour de l'estrade et rejoignit le petit groupe au trot. Screwball l'avait pardonné, et il payerait cette dette, de sa vie s'il le fallait.

Tree ne mit que peu de temps à venir à son tour. Il devait énormément à la pouliche et à l'armée, il ne pouvait pas l'abandonner comme ça.

Et enfin, Dark Blitz, après un moment d'hésitation, s'envola à son tour pour les suivre. Il n'avait pas de raison particulière de venir, mais quelque soit la tournure de la guerre, il préférait de loin le côté des gagnants, et c'est ce qu'il espérait rejoindre.

Alors, à l'ébahissement général, d'autre soldats se mirent à leur tour à suivre Discord. D'abord un, puis deux, puis une dizaine, une centaine, un millier, et enfin toute l'armée. Au complet.

Le Draconequus tourna la tête pour savoir quel était ce boucan qui le poursuivait, et remarqua l'attroupement derrière-lui. Screwball afficha un large sourire.

"Tu vois, je te l'avais dis !"


 

    Dans la salle centrale surpeuplée de la résistance, personne n'avait fait un seul mouvement, ni prononcé un mot.

"Je suppose que c'est toi qui diriges ici ?" demanda Discord en regardant Moon.

"Pas vraiment, mais je pense que mes anciens soldats me considèrent encore comme leur leader."

"Anciens soldats ?" s'intrigua la pouliche qui était montée sur la tête de son père.

Le déclic se fit dans sa tête. Oui, elle l'avait déjà vu, bien avant l'Empire de Cristal. Il y avait des siècles, le jour où tout avait changé.

"Moon !"

"Bonne déduction", concéda l'ex-général. "Vous souhaitez donc nous prêter sabot fort ?"

"C'est ce que je répète depuis ma venue ici ! Personne n'a écouté ma chanson ou bien !?" se vexa le maître du chaos.

"Parfait. Il ne reste plus qu'à faire le plan d'attaque."

"Attends un peu là !" fit Archer en arrivant en trottant. "Tu voudrais qu'on travail avec eux !?"

Moon tourna la tête vers elle, semblant étonné.

"L'armée de Screwball n'a même pas causé autant de dommage que la Nouvelle République Lunarienne, pourquoi cela poserait un problème de coopérer avec eux ? Et puis, ce n'est même pas Discord qui dirigeait l'armée, on ne peut pas le tenir pour responsable."

"Je ne parle pas de lui ! Je parle de sa fille !"

La pouliche eut un grand sourire quand Archer pointa un sabot dans sa direction.

"Les enfants font parfois des bêtises", expliqua Discord sur un ton paternel en tapotant le chapeau d'Archer, le lui enfonçant sur le crâne. "C'est à moi de prendre mes responsabilités et de la punir pour ça."

Screwball pencha la tête et regarda les yeux de son père, intriguée. Il n'avait pas mentionné ça.

"Nous verrons en temps voulu", répondit-il à son interrogation muette.

"Pas la peine de forcer votre armée et nos résistants à cohabiter", continua Moon, soucieux d'arriver au plus vite à un accord. "Archer, ça te dérange de t'occuper d'expliquer la situation à ceux qui ne l'aurait pas comprise ici, pendant que je vais discuter avec Discord et sa fille ?"

"Comment ça ?" demanda la blonde, n'appréciant pas le fait que Moon semblait prendre les commandes.

"Si l'Armée de Discord est avec nous, peut-être peut-on finir cette guerre en une seule attaque. Nous sommes assez nombreux pour ça en tout cas. Et si j'arrive à retourner Sun de notre côté, la guerre sera terminée. Je vais aller parler de ça au calme avec Discord. Et toi, pendant ce temps, je te demande d'expliquer en détail ce qu'il va se passer, qu'ils ne seront pas obligés de côtoyer l'Armée de Discord, et qu'ils doivent se tenir prêt."

Archer jaugea Moon d'un regard méfiant. Mais ce dernier continua sans lui prêter attention.

"Side, je vais avoir besoin de tes connaissances sur l'Empire, tu viens aussi."

"Je refuse", répondit froidement et catégoriquement la jument rose. "Je refuse... de me trouver dans la même salle que cette saloperie."

"Saloperie", répéta Screwball en rigolant. "Ça parait tellement plus naturel que majesté chez toi."

"FERME-LA !"

Le hurlement soudain de Side fit sursauter Screwball et Discord, déstabilisant la pouliche qui tomba à la renverse de la tête de son père, s'étalant au sol.

"Après tout... Tout ce que tu m'as fait..." bouillonnait Side, les yeux injectés de rage.

"Screwball", intervint Moon. "Je pense qu'il vaudrait mieux que tu partes tout de suite."

"Je ne vais pas laisser mon père seul !" protesta la pouliche en se relevant.

"Écoute-le ma petite", ajouta Discord en se tournant vers elle. "Promis, je ne t'abandonnerais pas. Ça ne durera que quelques minutes."

Il lui ébouriffa gentiment la crinière de sa griffe, mais elle afficha néanmoins un air triste. Tête baissée, elle opina et remonta l'escalier vers la surface.

Pour ceux qui la connaissait de nom, et ils étaient nombreux puisqu'elle avait rapidement fait parler d'elle, c'était assez surprenant de la voir se faire pour ainsi dire renvoyer dans sa chambre comme... comme une vraie pouliche en fait.

"Side", reprit Moon. "C'est important. J'ai vraiment besoin de toi."

La colère de Side sembla retomber peu à peu, mais elle conserva un air mauvais.

"Archer, je peux compter sur toi ?" continua le poney violet.

"Mouais..." grommela la blonde. "Spike te fais confiance donc bon..."

"Merci beaucoup. Debt ?"

Le pégase se posa dans l'instant à côté de son mentor.

"Présent !"

"Tu vas devoir l'aider. Et tu n'as pas le droit d'échouer."

"En parlant de ça..." grimaça Debt.

Moon fronça les sourcils, attendant qu'il poursuive. Le pégase rouge fuyait son regard, ce qui n'était jamais bon signe, et annonça, extrêmement gêné :

"Le changelin a été tué... Un assassin de l'Empire Solaire l'a abattu à distance."

"Alors il faut nous dépêcher ! Discord, trouvons un endroit calme pour parler ! Side, tu viens !"

Le ton de Moon ne laissait pas place à la discussion. Bien que Side ne tolérait pas qu'on lui donne des ordres ainsi, l'instant n'était pas à la discussion et elle revint sur le monticule. Discord claqua alors des griffes, et tous trois disparurent dans un éclair de magie.

Un éclair blanc eut lieu dans la foule, indiquant que Guardian avait immédiatement suivi. Moon était vraiment inconscient. Dans son état, la prochaine crise pouvait lui être fatale, elle ne devait pas, absolument pas, le laisser seul.

Archer se retourna vers la foule de poney qui se posait encore des questions sur l'exactitude de ce qu'il venait de se passer. Elle soupira. Parler aux foules n'était pas son fort, loin de là.

Debt quant à lui, commençait à savoir quoi faire, et soulagea Archer de cette tâche en prenant la parole.


 

    "Temps de merde !"

L'ancien capitaine de la garde royale lunaire pesta contre la météo qui ne s'améliorait définitivement pas, allant même en empirant.

Le commandant Ring était toujours à son poste, debout tel un roc face à la tempête. Il n'avait pour ainsi dire pas bougé, attendant avec grand espoir un quelconque signe d'une activité ennemi.

"Sérieusement, c'est possible d'avoir autant de pluie !?" continua Hestern dans son monologue contre le climat, n'attendant clairement pas de réponse de l'armoire à glace qui lui servait de coéquipier.

Les troupes derrière eux manifestaient également leur ras-le-bol le plus complet. Les armures, bien que soigneusement travaillées, commençaient à rouiller sous cette pluie battante.

Le commandant leva les yeux vers le ciel aussi sombre que la nuit, et un sourire se dessina sur son visage. À travers le vent et l'humidité, il reconnaissait cette odeur.

"Ennemi en approche !" tonna-t-il.

Branle-bas de combat le plus total parmi troupes. Enfin de l'action ! Hestern dégaina immédiatement sa lame, comptant bien déverser la colère d'avoir dû attendre ici durant des jours sur le premier ennemi venu.

"Où ça !?" interrogea le pégase qui cherchait l'adversaire de sa vue perçante.

Le commandant Ring lui fit signe de se taire, semblant soudainement sérieux. L'ennemi approchait, et il était de taille. Chacun de ses sens était en éveil.

Un éclair fendit le ciel, éblouissant temporairement les troupes et en faisant sursauter certains. L'instant d'après, Ring sentit une légère pression sur son torse, accompagné d'un petit :

"Pouf, mort."

Ring abattit son sabot devant lui sans même chercher sa cible, et cette dernière esquiva. Le pégase ennemi effectua une cabriole pour éviter l'attaque, avant de se redresser en vol devant le commandant.

Le général Dark Blitz eut un petit sourire. Il venait de se prouver que si sa mission d'assassiner Ring n'avait pas été annulée, il aurait été capable de l'accomplir sans problème.

Une forme bleue fonça sur lui, venant de la droite, mais il l'esquiva facilement.

"Doucement !" fit-il. "Je ne suis pas là pour vous attaquer !"

Le pégase bleu se retourna immédiatement en vol, relançant une attaque plus précise sur le gris.

"Cause toujours !" lança-t-il en fonçant sur le général.

"Hestern !" beugla le commandant Ring.

Le pégase bleu stoppa net.

"Quoi !?"

"Laisse-le parler", ordonna la montagne de muscle.

Le gris, qui n'avait même pas dégainé, dévisagea Ring. Au vu de la taille du poney, peut-être n'aurait-il pas pu l'abattre d'un simple coup direct finalement, et son épée se serait coincée dans la chaire, le rendant vulnérable. Oui, il avait sûrement gagné à l'annulation de son assassinat.

"Je viens vous aider à tenir le front", informa Dark.

"Tenir le front ?" répéta Hestern en arquant un sourcil.

Le général se posa devant Ring.

"Screwball doit être en train de proposer une alliance à votre général-en-chef en ce moment même. Pour l'instant, nous n'avons plus de raisons de nous battre, et en gage de bonne foi, elle m'envoie vous aider, avec quelques troupes."

"C'est dommage, parce qu'il n'y a aucun ennemi dans les environs", commenta le pégase bleu.

"L'ennemi est déjà sur vous, au contraire."

Dark leva les yeux vers le ciel.

"La fabrique du temps de l'Empire bat son plein depuis quelques jours déjà. Screwball l'a remarqué en descendant vers l'Empire. Je suis venu avec une équipe de pégases pour assurer la fin de la tempête."

"Ah, tu vois, je te l'avais dit, c'est un coup de l'Empire !" fit Hestern, triomphant.

"Bref", continua Dark. "On s'en occupe !"

Et à ces mots, il décolla vers le ciel, rejoignant un escadron de pégase qui était déjà à l’œuvre.


 

    Dans l'est du pays, dans la plus haute salle de la plus haute tour, une alicorne blanche souriait perfidement, tandis qu'un pégase tout aussi blanc se tenait derrière elle, le regard neutre et vide.

"Tu as une bataille à mener Sun. Va rassembler les troupes."

Sans opiner, sans un son, le pégase sortit de la pièce d'une démarche trop bien calculée pour être naturelle.

Celestia avait ordonné à ce qu'on ne fasse plus aucun rapport à Sun, mais à eux deux en même temps. Ainsi, elle s'assurait de connaître tous les détails des plans que le pégase avait pu mettre en œuvre, et les éventuels coup bas qu'il pouvait préparer.

La grande jument blanche à la longue crinière ondulée fredonna un vieil air que sa mère lui avait appris.

"Ce jour s'annonce pour être parfait. Le genre de jour dont je rêve depuis longtemps..."

Son frère était mort. Cette nouvelle que le changelin attendait depuis si longtemps. Enfin. Son couronnement était proche. Et toutes les cartes étaient dans sa main.


 

    Étrangement, l'endroit que Discord avait choisi pour tenir conseil était le château désormais en ruine de Canterlot. Dans ce qui avait été la salle du trône, sur une table que le Draconeqqus avait fait apparaitre par magie, une carte d'Equestria s'étendait devant Side, Guardian, Moon et le dieu du chaos.

C'était le violet qui tenait le discours, exposant aux autres son plan.

"... J'ai posé la question aux Diamond Dogs, cela leur prendra sans doute une heure."

"Une fois à l'intérieur, il nous faudra moins de cinq minutes..." fit Side, pensive.

"Si notre diversion marche, il n'y aura plus aucun garde ou presque. Discord, cela ne vous dérange pas de mener l'attaque depuis le nord ?"

"Je laisserais ma fille s'en charger. J'accompagnerais Side. Il faut se méfier des changelins, surtout ceux là."

"Pourquoi ne pas nous téléporter directement ?"

"Il faut que vous ayez un moyen de retraite", expliqua Moon. "Je ne doute pas des capacités de Discord, mais on ne sait pas quelle mauvaise surprise il pourrait y avoir. Si vous vous retrouvez séparés ou que sais-je, mieux vaut éviter les risques."

Side réfléchit, fixant la carte.

"De toute façon, c'est uniquement si je n'arrive pas à convaincre Sun. Ce qui a, je dirais, moins d'une chance sur dix d'arriver. Mais j'ai appris à me méfier des faibles chances d'échec avec lui... Quelqu'un voit un défaut dans ce plan ? Une amélioration ?"

Les quatre restèrent silencieux. La tension montait. C'était l'ultime mouvement, la dernière action de cette guerre. La réussir impliquait la victoire, la rater signifiait l'anéantissement pur et simple de la dernière grande force qu'Equestria pouvait lever face à l'imposteur.

"Guardian, tu es sûre que ça tiendra ?"

"Après tout ce temps, vous doutez encore de moi ?" sourit la licorne blanche.

"Je préfère être sûr de ne pas..."

Interrompu à nouveau par une toux, Guardian fut prompte à réagir et se chargea de le soigner aussitôt. Discord et Side échangèrent un regard. C'était peut-être le seul problème dans ce plan. Et si Moon mourrait avant de pouvoir mettre Sun de leur côté ?

"Tant que j'ai Guardian, ça ira", rassura Moon, voyant bien qu'ils s'inquiétaient.

"Si l'on se dépêche... Même avec moi, il ne vous reste pas plus d'une semaine."

"C'est plus que suffisant ! En attendant, nous sommes tous d'accord ?"

Échange de regard. Personne ne semblait avoir d'objection.

"Bien ! Alors rentrons et commençons la mise en place ! Après demain, Equestria sera libre, ou bien nous serons tous morts !"

Et c'est à cet endroit, où la plus grande usurpation qu'Equestria ait connu avait eu lieu cinq siècles auparavant, où Moon et Sun étaient nés, où les princesses avaient gouverné durant des années, que le plan pour la plus grande bataille Équestrienne fut scellé.

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Hestern Haste (lui-même)
- Dark Blitz (lui-même)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.