Discord icon

Chapitre 43 - Et la Bataille prit Fin

"Qu'y a-t-il, ma sœur ?"

"T-Tu n'as rien senti ?"

 

Ooooh, ma tête... J'ai une de ces sensations désagréables dans le cou... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Le poney violet au crin cyan était allongé sur le sol, ouvrant doucement les yeux, pour ne voir qu'un ciel noir parsemé d'étoiles. En se massant le crâne, il se mit en position assise, cherchant à recouvrer ses esprits, la mémoire lui revenant.

Il porta ses sabots à sa gorge, pour sentir qu'il n'y avait, contre toute attente, rien.

J-Je n'ai pas rêvé. Sun m'a bien tranché la gorge, non ? Alors pourquoi... ?

Il se sentait étrangement en pleine forme. Même la douleur quasi permanente de ses poumons s'était désormais envolée. Mais sa surprise ne s'arrêta pas là, lorsqu'il remarqua enfin où il se trouvait.

En plus du ciel noir qui s'étendait à l'infini, sans une once d'autre lumière que celle des étoiles, Moon se rendit compte qu'il marchait sur un sol gris, poussiéreux, vide de toute végétation et jamais plat.

Mais il y avait quelque chose d'autre. Éparpillés un peu partout, des cadavres squelettiques de poneys, de licornes, de pégases, et même de créatures que Moon reconnaissait comme étant des minotaures.

La plupart étaient dans une position qui laissait penser à une mort calme, qu'ils avaient attendue. Certains tranquillement allongés, la tête posée sur les sabots, d'autres encore assis, figés dans une posture de patience.

C'était tout ce qu'il y avait. Des cadavres, et ce sol gris, à perte de vue. Vue qui s'étendait étonnamment loin compte tenu de l'absence ne serait-ce que de la lune dans le ciel.

Où... Où suis-je ?

Malgré toute l'étrangeté de ce paysage, et le fait que Moon le voyait pour la première fois, il lui était familier. Comme s'il l'avait toujours connu au fond de lui, depuis sa naissance...

... Et peut-être même avant... J'ai l'impression que j'ai vécu ici avant même d'exister... Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Est-ce donc ça la mort ? Un désert et une série d'étranges impressions ?

Précautionneusement, il se remit sur ses quatre pattes. Palpant légèrement le sol sous ses sabots. Il était dur et froid, mais un petit nuage de matière grise se soulevait à chaque mouvement qu'il faisait. Tout était extrêmement volatile.

N'y a-t-il donc rien ici ? Quelque chose pour m'indiquer, m'expliquer ? Que je comprenne quel est cet endroit ?

Moon passa son regard sur la sorte de plaine qui s'étendait autour de lui. Rien, à part ces dizaines de cadavres, ici et là. Et ces deux silhouettes encapuchonnées, assises au milieu de nul part.

L'une d'elle était tournée vers lui, et l'autre de dos, la tête baissée.

Q-Qui sont ces poneys ?

Celle qui le regardait, la plus petite, sembla parler à l'autre, sans le quitter des yeux. La seconde leva alors la tête, et le regarda à son tour. Elles semblaient comme figées, sous leurs longs manteaux à capuches rabattues sur leur tête.

Avec prudence, et vu qu'elles ne semblaient pas avoir l'intention de le rejoindre, il s'approcha d'elles.

"Excusez-moi", interpella-t-il en tentant de paraître sûr de lui. "Où sommes-nous ?"

En s'approchant, Moon distingua les museaux dépassant de sous les capuches. L'un bleu comme la nuit, et l'autre plus blanc que Sun. Le bleu entrouvrit la bouche et parla d'une voix douce, hésitante, mais aussi sage et puissante, qu'il connaissait.

"Moon... ? C'est bien toi ?"

Il ouvrit de grands yeux, le corps parcouru d'un frissonnement. Lentement, il pencha la tête sur le côté.

"Qui êtes-vous ?"

Il reconnut le son distinctif d'une corne qui s'allume, et le capuchon du museau bleu tomba, révélant une tête de la même couleur, une grande corne pointue, une crinière semblable à la nuit elle-même, étincelante de mille étoiles, et un petit sourire heureux, celui que l'on a lors de bonnes nouvelles inespérées, accompagné de magnifiques yeux turquoises larmoyants.

Moon perdit la parole quelques secondes. Il l'avait. En face de lui. Celle qu'il avait cherché durant cette dernière semaine, et qu'il avait adulée de tout son être tout au long de sa vie. La seule et unique princesse de la nuit, Luna.

"P-Princesse... ?"

Dès qu'il revint à la réalité, Moon obéit à son instinct et s'inclina avec le plus profond respect qu'il n'avait jamais eu, contenant son émotion.

La princesse fut surprise par cette réaction, mais son visage se fendit rapidement en un sourire tendre.

D'un de ses magnifiques sabots bleu marine, elle releva doucement le menton du poney pour qu'il la regarde dans les yeux. Il se redressa complètement. Comme elle était assise, leur tête étaient au même niveau. Il n'en revenait toujours pas. À peine à quelques centimètres de lui. Elle lui passait un sabot délicat sur son visage tout en le regardant dans ses grands yeux émeraudes.

"Tu as tellement grandi, Moon... Que n'aurais-je pas donné pour le voir de mes yeux, et y participer..."

Sa voix était brisée par sa joie, mais en même temps sa tristesse de revoir son fils, tant de temps après. Sans prévenir, elle se leva et bondit sur lui pour le serrer de toutes ses forces dans ses pattes. La douce étreinte d'une mère qui avait perdu son enfant.

Moon ne sut comment réagir. Jamais la fausse Luna n'avait été aussi proche de lui, n'avait manifesté une telle affection à son égard. Et en cet instant, elle était en pleurs.

"Pourquoi a-t-il fallu qu'en tout ce temps, je ne puisse te serrer contre moi que deux fois ?" sanglota la princesse.

À côté d'eux, l'autre silhouette regardait la scène avec un certain pincement au cœur, mais aussi de la joie pour sa sœur.

Hésitant, Moon leva un sabot pour entourer doucement la princesse de la nuit. C'était une sensation totalement nouvelle pour lui. Ou presque, car comme elle l'avait dit, il s'était déjà retrouvé une fois, une unique fois, dans ses sabots. Et il se souvint, bien que ces souvenirs-là soient flous, qu'elle était dans le même émoi que la première fois.

Luna le garda près de lui de longues minutes, profitant de ce contact qu'elle avait tant espéré. Puis, doucement, elle relâcha son étreinte et le regarda dans les yeux, la plus grande joie au monde sur son visage.

"Comment es-tu arrivé ici ?" demanda-t-elle finalement.

"Je ne sais pas, mère... Je pensais être mort."

Le regard de Luna s'emplit à nouveau de larmes. Moon venait de l'appeler "mère", pour la première fois. Elle n'avait même pas osé espérer qu'il la considère comme telle, ignorant ce que Chrysalis avait bien pu lui enseigner.

"Mais où sommes-nous ?" continua Moon. "J'ai retourné tout Equestria à votre recherche, sans trouver la moindre trace..."

Le sourire de Luna s'estompa quelque peu. Pour seule réponse, elle tourna la tête sur la gauche. Moon suivit son regard.

 

Une nouvelle détonation verte. La licorne à cape dressa encore une fois une bien trop faible protection magique qui n'absorba pas plus du cinquième de la puissance du sort, et le rayon vert l'atteignit une fois de plus dans son torse, l'expulsant contre le mur, qui s'enfonça de quelques centimètres sous l'impact, avant qu'elle ne retombe lourdement au sol.

Trixie était en piteux état. Son beau poil bleu était roussi à de nombreux endroits, sa cape complètement déchirée n'était plus qu'un vulgaire lambeau de tissu pendant lamentablement, son chapeau, complètement éclaté par le premier sort, se trouvait dans un coin de la pièce, et sa crinière n'avait plus rien d'élégant. Son corps était couvert d’hématomes, provoqués par les sorts et ses multiples collisions avec le mur. La pièce en était méconnaissable, tant Chrysalis commençait à s'énerver contre cette jument.

Pourtant, malgré ses nombreuses blessures, sa magie faiblissante, ses pattes tremblantes, la licorne se releva pour la cinquième fois. Toujours plus lentement que les fois précédentes, mais avec la même détermination dans le regard.

La reine changelin montra les dents. Ce genre de faiblarde téméraire avait le don de l'excéder au plus haut point. Lui tenir tête à elle, Chrysalis, la séculaire reine du peuple changelin, qui avait usurpé les Éléments, avait vaincu Celestia, Luna et Discord. Cette licorne commettait un affront des plus odieux !

À moitié consciente, Daring Do observait la scène. Jamais elle n'aurait cru que Trixie irait aussi loin. Cette peureuse prétentieuse mettait une telle hardiesse au combat, alors qu'elle n'en avait absolument pas les capacités. Mais elle en faisait trop. Elle devait arrêter.

"T-Trixie..." fit faiblement la pégase. "A-Arrête... Tu vas y rester... Ça n'en vaut pas la peine..."

Chrysalis jeta un regard amusé à Yearling, avant d'ajouter perfidement :

"Tu devrais écouter ton amie. Tu n'as aucune chance de me vaincre."

"Ce n'est pas mon amie", fit catégoriquement Trixie, étonnant la changelin. Elle grimaça légèrement sous la douleur de ses multiples blessures, mais continua. "Si c'était le cas, elle saurait que me dire ça ne fait que m'entêter encore plus. Il n'y a aucun duel magique que la Grande et Puissante Trixie ne peut remporter !"

Elle tapa fermement du sabot. Mais ce n'était guère tout ce dont elle était capable en cet instant, bien qu'elle tentât de le cacher.

"Et de plus, Equestria est mon pays. Et sachez-le, personne n'envahit le pays de la Grande et Puissante Trixie !"

Ces paroles arrachèrent un rictus méprisant à Chrysalis. Elle s'apprêta à répondre, mais s'interrompit, entendant un étrange bourdonnement non-loin.

Elle chercha d'où provenait ce bruit. Ce n'était pas un changelin qui arrivait. Non, c'était plus faible. On aurait dit... Une mélodie ?

"Nous chantons dans nos cœurs.

Et le monde entendra notre voix.

Nous rêvons d'autrefois.

Nous rappelant pour toujours ce que fut Equestria", chanta de manière à peine audible la voix cristalline d'Iron, étendue au sol près de Side.

Les paroles de Trixie avaient rappelé à la fossoyeuse ce que tout résistant pensait. Ce pourquoi elle s'était battue durant tout ce temps, pourquoi tous ces poneys étaient en train de risquer leur vie en cet instant. Et aussi, et surtout, la raison qui avait mené à la création de ce chant. Le symbole de la liberté, qui avait été changé depuis la création de l'Alliance.

Side enchaîna, la plaie de son ventre coulant toujours, l'empêchant de bouger :

"Nous gardons tous l'espoir,

Que l'harmonie et la paix reviennent.

La terreur va disparaître,

Car nous sommes tous unis au pays d'Equestria."

Ce chant lui rappelait toute une vie de combat, d'espionnage, de peines et de joies. Pour un seul et unique but. Ce chant qu'elle avait aidé à composer, et qui représentait à lui seul sa vie entière.

Se remettant difficilement sur ses pattes, l'aventurière continua ce chant qu'elle avait appris :

"Ô princesses, où êtes-vous ?

La Lune et le Soleil vous réclament.

Et votre peuple vous cherchera,

Car nous voulons revoir le pays d'Equestria."

C'était le chant du renouveau. Une nouvelle vie à laquelle elle avait dû s'adapter. Elle connaissait la paix, et elle voulait la ramener dans ce pays qui était le sien.

Ce fut au tour de la fossoyeuse de se relever avec grand mal, concluant la chanson, ce nouvel hymne que la résistance avait fait une fois l'union avec la Nouvelle République conclue.

"Nous vivrons sans aucune terreur,

Avec le courage de nous battre

Et les six seront nos héros,

En ce jour, Equestria sera libre à nouveau."

Chrysalis considéra les trois juments presque abattues l'entourant. Elle éclata d'un grand rire.

"De bien belles paroles pour des juments au bord de la mort !"

"Ce ne sont pas les paroles de quatre juments", souffla Side, toujours au sol, commençant à baigner dans son sang. "C'est la pensée de tout un peuple."

"Oh, que c'est touchant !" s'attendrit faussement la changelin. "Et tu vas me dire que je ne devrais pas sous-estimer le poids de vos paroles, ou quelque chose dans ce genre ?"

À nouveau, elle se mit à rire, mais fut vite interrompue lorsqu'une griffe massive la saisit par le cou. Un Diamond Dog s'était aussi relevé, sans que la reine ne le remarque.

Le grand chien la souleva du sol et recula son poing serré, s'apprêtant à la frapper en plein visage, lorsqu'elle prit l'apparence d'Iron Shovel, ce qui causa un léger moment d'hésitation chez son assaillant. Elle eut un sourire carnassier face à cette réaction qu'elle voyait dans tous ses ennemis. Ils pouvaient être préparés au possible à son pouvoir, tous se faisaient quand même avoir.

En un éclair, elle décocha un coup de patte arrière dans l'imposant menton de la bête, qui partit en arrière, lâchant prise.

Sous sa transformation et dans son élan, elle fit un salto arrière et atterrit en plein sur la tête de Side, qui ne put esquiver et sombra définitivement dans l'inconscience.

Le Diamond Dog effectua quelques pas en arrière pour se redresser du coup que lui avait infligée la changelin. Se reprenant en se massant brièvement le menton, il repartit à la charge, et Daring Do fit de même, prenant Chrysalis dans un angle mort.

La reine ne sembla pas décidée à esquiver le chien. Elle se contenta de sourire en penchant la tête en avant. Voir l'apparence de la ponette ainsi dérobée fit bouillir le sang de la bête, qui se jeta sur la fausse.

À nouveau, et de ses deux pattes, il la saisit à la gorge et porta sa tête à hauteur de la sienne. Il y eut un éclair vert, et il lui sembla que sa vision venait brutalement de changer, comme réduite de moitié. Une douleur lancinante lui perça subitement le crâne, tout comme l'avait fait la corne de Chrysalis lorsqu'elle s'était retransformée.

Le Diamond Dog hurla de douleur et lâcha la changelin, reculant, frottant désespérément et en vain de sa patte son œil percé.

La reine n'attendit pas et se retourna brusquement vers Daring Do qui lui fonçait toujours dessus, à peine à quelques centimètres d'elle. La pégase savait qu'elle avait le bon timing, aucun sort possible de la part de Chrysalis.

Et en effet, ce fut d'un sabot qu'elle stoppa l'aventurière, d'un simple sabot posé sur sa tête. Ricanant, elle enfonça d'un coup sec la tête de Yearling dans le sol.

Un coup violent à l'arrière du crâne. La fureur de la fossoyeuse s'abattit sur la changelin. Mais ce ne fut pas suffisant. Cela ne fit qu'énerver Chrysalis davantage.

Avec rage, elle se retourna vers la ponette, la corne brillante, prête à lâcher son sort le plus mortel.

Tout à coup, un nuage de fumée bleue apparut devant ses yeux, masquant sa cible. Dans sa colère, elle tira le sort, mais celui-ci alla s'écraser dans le vide.

Elle savait de qui était ce petit effet idiot. Cette licorne l'avait utilisé deux fois contre elle. Dans un cri de colère, elle se tourna vers Trixie, qui la dévisageait avec un petit sourire satisfait.

Un bruissement d'air se fit entendre, suivit par un désagréable bruit de chair transpercé.

Chrysalis stoppa ce qu'elle était en train de faire, cherchant à comprendre. Elle baissa les yeux. De son propre cou ressortait une lame, tachée de sang noir. De son sang noir. Ce sang si noble qui n'avait jamais coulé durant toute sa vie.

Maintenant fermement son épée enfoncée dans la nuque de la reine, Storm volait doucement au-dessus d'elle. Il lui en avait fallu du temps pour se remettre de sa chute, et la grosse plaie sur son front indiquait qu'il n'en était pas sorti indemne, mais cela lui avait permis, en contrepartie, de se faire oublier. Le moment opportun pour frapper était venu de lui-même.

 

Sur le champ de bataille, c'était le désespoir des deux côtés. Les Éléments de Stary, Debt, Sentry, Apple Flower, Archer et Lemon venaient de voler en éclats. Juste après, le prisme rompit brutalement le lien avec eux, et les laissa retomber lourdement au sol, tandis que les six autres continuaient de léviter, avec leur collier. Les rangs des poneys s'agitaient.

"Qu'est-ce qu'il s'est passé !?" commença à paniquer Archer. "Où sont les colliers !?"

"J-Je ne sais pas !" répondit Stary, terrifiée. "Twilight a dit de s'en servir contre elles !"

"Elle nous a menti !" réagit Sentry en frappant du sabot.

"N-Non !" fit la licorne bleue, désemparée. "C-C'est impossible... Elles n'agissent pas de leur plein gré, elles veulent que tout ça s'arrête !"

"C'est un changelin qui t'a trompé !" répliqua la blonde.

"J-Je..." commença Stary. Mais elle n'avait rien à dire. Elle s'était faite avoir, c'était la seule explication. Et à cause de cela, les Equestriens venaient de perdre leur seule arme efficace. Elle baissa la tête. "Désolée..."

"Ça ne change rien de s'excuser", fit Sentry. "On s'est tous fait berner dans l'histoire. On l'a aveuglément crue. Et on risque d'en payer le prix..."

    De l'autre côté, lévitant dans le ciel.

"Twilight ! J'croyais qu'ça allait nous libérer !" hurla la blonde.

"Je ne sais pas !" fit l'alicorne en larmes. "Le prisme était censé ne pas me reconnaître ! Voir que nous n'étions pas nous-même !"

"Et bien mauvaise nouvelle !" gueula la pégase bleue à bout de nerf. "Ça n'a absolument pas marché du tout !"

"Faites quelque chose !" supplia Rarity. "Que cela cesse ! Je t'en prie, Twilight !"

L'alicorne ne savait plus quoi faire. Pourquoi le prisme les avait reconnues elles en tant qu'Éléments, et pas ceux en face !? Ce n'était pas logique ! Elle l'avait conçu elle-même, il aurait dû repérer les changelins qui les possédaient !

Levant les yeux au ciel, elle hurla :

"Ce n'était pas censé se passer comme ça !"

La lumière du prisme décrut lentement, et les six retouchèrent terre, le lien se coupant.

"C'est fini..." fit Applejack sur un ton fataliste. "Chrysalis a gagné."

"Je suis désolé", sanglota Twilight. "Je pensais... sincèrement... que les choses allaient rentrer dans l'ordre... Je vous ai donné de faux espoirs."

Rainbow Dash vint se placer à côté d'elle et posa un sabot sur son épaule.

"Twilight, ça fait bien longtemps qu'on a toutes arrêté d'espérer tu sais... Cette situation a toujours été sans espoir..."

L'alicorne tourna la tête vers elle, de profonds regrets dans le regard, mais aussi de l'étonnement.

"Pourtant... Tu as toujours dit que tu croyais que quelqu'un nous sortirait de ce mauvais pas..."

"Je disais ça pour me rassurer moi-même", admit Dash avec un sourire triste. "Il fallait bien qu'une d'entre nous reste positive..."

Twilight baissa la tête.

"Nous allons continuer à être ses jouets durant des siècles..." se lamenta Rarity. "Sans même avoir le contrôle de nos corps."

Du sabot, elle shoota un caillou, qui rebondit et passa juste à côté de Twilight dans un bruit qui perça la cohue de la bataille.

La licorne arqua un sourcil intrigué, levant son sabot devant son museau, ouvrant grand les yeux.

"Les filles..." murmura-t-elle, stupéfaite.

L'alicorne, elle, passa son regard sur le petit rocher, puis sur le sabot de Rainbow sur son épaule, et eut subitement le même doute que Rarity.

"Rainbow... Tu viens de me toucher ?" demanda-t-elle, regardant son amie, dont l'éclat vert des yeux avait laissé place à son magenta naturel.

La pégase arc-en-ciel pencha la tête, ne comprenant pas l'intérêt de la question.

"Bah évidemment que..."

Ses yeux s'ouvrirent en grand alors qu'elle comprenait.

"Ne me dit pas que... !"

Pour toute réponse, Twilight déploya soudainement ses ailes. Dash voulut immédiatement vérifier et fit de même.

"Je contrôle mon corps !" jubilait derrière la styliste.

"Moi aussi !" répondirent les quatre autres en chœur.

Elles pouvaient bouger, sans aucune forme de contrainte. Chacune retrouvait la pleine mouvance de son corps. Rainbow décolla immédiatement de joie, tandis qu'Applejack se cabra en criant un heureux :

"Yeeeeeeeehaw ! Qu'ça fait du bien !"

Libérées. Elles étaient délivrées de ce maudit sort.

"C'est le prisme !" fit la princesse en sautillant. "Il nous a reconnues et redonné le contrôle !"

"Yay !" ne put s'empêcher d'exulter Fluttershy.

"Hey, Pinkie !" interpella la fermière en se tournant vers la rose.

Ceci brisa légèrement la bonne humeur. Malheureusement, elle était toujours à son état de légume. Rien n'avait changé pour la rose. Applejack, suivie par les autres, fit une moue triste, malgré la joie de l'instant présent. Elles auraient préféré fêter ça ensemble.

La fermière s'approcha de Pinkie, la regardant, elle et son regard vide, son filet de bave coulant presque au sol.

"Désolé qu'on n'ait pas pu t'sauver sucre d'orge..."

La rose cligna des yeux. Une fois. Puis deux fois, et d'une grande inspiration, ravala sa bave, avant de se secouer vigoureusement la tête.

"Bwaaa !" fit-elle. "Désolée, je pensais à des gâteaux, j'ai manqué quelque chose ?"

Les cinq autres furent d'abords hébétées, puis se mirent à rire en chœur et chaleureusement. Pinkie se joignit à l'euphorie générale sans comprendre pourquoi. Tant qu'on riait, elle était toujours partante de toute façon.

Réunies et maîtresses d'elles-mêmes après tout ce temps, elles étaient au comble du bonheur.

Un sort fusa subitement à côté de Rainbow Dash.

"Wow ! C'est pas passé loin !"

Elles cessèrent de rire, revenant à la réalité. La bataille faisait toujours rage autour, la plaine était entièrement recouverte du sang rouge des poneys et des changelins.

Les six s'alignèrent, bombant le torse pour clairement afficher leur collier.

"Aller les filles !" fit Twilight avec un sourire déterminé. "Cette fois, on ne se trompe pas de cible !"

"Ils vont voir ce que ça fait quand les Éléments prennent leur revanche !" tonna la pégase.

"On va leur rend'e la monnaie d'leur pièce !"

"Yeah !" s'exclama Rarity. "Si vous me passez l'expression."

L'alicorne lança sa magie. La couronne s'illumina, et sans grésillement cette fois-ci. Pour la première fois depuis des siècles, elle contrôlait le flux harmonique qui commença à la relier à ses amies. Elle ressentit chaque collier pulser en rythme, tandis que leur corps s'élevait doucement dans les airs.

 

"Elles vont nous anéantir..." abandonna Archer, voyant les six juments charger leur rayon. "Tout est fini..."

L'humeur n'était pas à la réjouissance du côté de Equestriens. Tous mettaient le plus d'ardeur possible au combat, sachant cela parfaitement vain. Plus besoin de protéger leurs Éléments, puisqu'ils n'avaient plus les pierres. C'était chacun pour soi, à celui qui tomberait en dernier. Ils se croyaient tous complètement perdus.

L'arc-en-ciel se boucla entre les six juments. La lumière s'intensifia, et, à la surprise des deux camps, une immense sphère rose se forma et changea tous les changelins en pierre, sans même toucher les poneys.

Pas d'exil cette fois, Twilight refusait de commettre la même erreur que Cadance, même s'il ne s'agissait pas d'une erreur voulue, puisque la princesse de l'amour n'avait pas eu d'autres choix.

Les créatures furent statufiées en quelques instants, et un silence s'abattit soudainement sur le champ de bataille.

La lumière des Éléments s'estompa, et les six retombèrent délicatement sur le sol, avant de laisser libre court à leur joie et de s'étreindre les unes-les-autres.

"On a réussi !" sautilla Pinkie.

"On l'a fait !" cria faiblement la timide.

"On est libre... Enfin !" pleura de joie l'alicorne en serrant dans ses pattes Applejack.

"Oh yeah, toujours au top !"

"Même après toutes ces années, on ne manque pas de panache !"

En face, c'était une incompréhension totale face à ces ennemis subitement figés. Un résistant osa s'approcher d'une statue de créature et la toucher du sabot. Elle s'effondra sur le côté.

Il y eut une seconde de battement. Un moment de silence complet, alors que tout le monde comprenait en même temps ce qu'il se passait.

Puis ce fut une foule de cris de victoire et de soulagement qui s'éleva des poneys encore vivants, comprenant que leur vie n'était plus en danger. Une acclamation qui célébrait une chose : la fin de la bataille, mais surtout, bien que peu le réalisaient pleinement en cet instant, la fin de la guerre.

 

ans la chambre de la fausse Celestia, c'était la surprise également. L'épée de Storm, encore solidement plantée dans le buste de Chrysalis, venait de se retrouver dans une statue.

Le pégase essaya de la retirer, sans succès. Les juments étaient bouche bée.

"Q-Qu'est-ce qu'il s'est passé ?" demanda Iron.

"Ce sont les Éléments de l'Harmonie", expliqua Trixie en fronçant les sourcils.

La Chrysalis en marbre gardait ce même air étonné devant son propre sang, figée pour un bon bout de temps avec cette expression de surprise.

Iron Shovel se précipita immédiatement au balcon. Les bruits de combats avaient cessé, et on entendait d'ici les joyeux hurlements des poneys.

Elle ouvrit de grands yeux, alors que son esprit semblait se détacher du monde, voyant ce champ de statues et de silhouettes colorées. Sans y croire elle-même, elle prononça ces mots :

"C'est fini ?"

Oui, c'était fini. La guerre venait de prendre fin. Cinq cents ans de guerre, et de mensonges, venaient de se terminer sur cette action, presque normale de la part des Éléments de l'Harmonie. Pour la première fois depuis ce millénaire, et pour la première fois dans la vie de ces poneys, Equestria était en paix. Plus d'ennemi à combattre, plus de peur à avoir, plus d'armées à former ou craindre.

 

Pourtant, il y avait un seul poney qui ne partageait pas les réjouissances générales. Allongé sur le dos, après avoir été jeté au sol ainsi, le grand pégase blanc regardait les deux astres au dessus de lui.

Le soleil était complètement passé derrière la lune, inondant le champ de bataille de lumière, comme un symbole de ce retour vers des jours meilleurs.

"Alors c'est là que vous êtes..." murmura Sun en fixant l'astre lunaire.

 

"L-La lune !?"

Luna et Moon regardaient dans la même direction. Dans le ciel étoilé, on distinguait aussi une immense sphère, bleue et verte, parsemée de blanc. Il était sur la lune. Depuis tout ce temps, les princesses s'étaient trouvées sur la lune. Et maintenant, il y était aussi.

"Chrysalis s'est inspiré du châtiment que j'ai subi pour nous enfermer ici", expliqua Luna.

"Pour mille ans !?"

"Plus que cela, je le crains", intervint subitement Celestia, enlevant sa capuche à son tour, révélant une alicorne aux traits creusés. "Lorsque j'ai banni ma sœur, ce fut une erreur. Le pouvoir des Éléments a pris le pas sur ma volonté, et le châtiment que je lui ai infligé fut plus grand que ce que je souhaitais. Mais Chrysalis a utilisé Twilight et ses amies. Elles ont une maîtrise sans égal des pierres, et leur but était de nous entraver de tout mouvement le plus longtemps possible. J'ai bien peur que nous soyons ici pour plusieurs millénaires."

"T-Twilight ?" fit Moon sans comprendre. "L'Élément de la Magie ?"

"Et princesse de l'amitié", compléta l'alicorne blanche en acquiesçant. "Par je ne sais quel moyen, Chrysalis a réussi à les ramener à la vie, elle et ses amies, ainsi qu'à prendre possession des pierres."

Les Éléments...

Moon retourna le regard vers la Terre.

Qu'est-ce qu'il se passe là-bas ? J'espère que Sun est revenu du bon côté... Et qu'ils s'en sortiront...

"Combien de temps s'est écoulé ?" demanda Luna, voyant Moon pensif.

"Cinq cents ans... Du moins, si votre emprisonnement date de ma naissance..."

"Tout ce temps..." souffla Celestia, soudainement effrayée par toutes les horreurs qui avaient pu, et qui s'étaient effectivement produites sous le règne des changelins.

"Que s'est-il passé ?" continua la princesse de la nuit.

"Une guerre... Les deux fils de Chrysalis se sont disputés Equestria, prenant vos apparences. En ce moment, des poneys se battent contre le dernier d'entre eux."

"Le dernier ?"

"Celui qui avait volé votre apparence, mère, a été démasqué. Je l'ai démasqué. Il y a de cela moins d'une semaine, et les choses se sont accélérées depuis."

Luna comprit ce qu'elle avait ressenti il y a quelques temps. Elle avait senti au plus profond d'elle-même que son fils avait des doutes. Ce n'était pas qu'une impression alors.

De son mieux, elle avait tenté de l'aider, de lui envoyer des signes, des souvenirs de ce qu'il s'était passé le jour de sa naissance, mais l'esprit de Moon s'était brutalement refermé à elle, sans raison. En réalité, ce moment correspondait à celui où Moon avait retrouvé la mémoire. Son ancien lui était bien moins réceptif mentalement que sa version amnésique.

"Mais... Pourquoi suis-je ici ?" demanda finalement le violet.

Luna se tourna vers sa sœur, en quête de réponse. Celle-ci ferma les yeux, réfléchissant calmement.

"Je pense que cela est dû à ton origine", conclut-t-elle après mûres réflexions.

"Comment cela ?"

"Nous allons devoir te raconter... Ce qu'il s'est passé ce jour-là. Le jour où j'ai commis la plus grande erreur de ma vie."

"Ne rejette pas l’entièreté de la faute sur toi, grande sœur. J'y ai ma part de responsabilités."

La princesse de la nuit se tourna vers son fils. C'était à elle de raconter cette histoire. Lentement, elle prit la parole :

"Plusieurs siècles après que la dernière représentante des Éléments de l'Harmonie, Applejack, l'honnêteté, ait trépassé, ma sœur et moi-même sommes arrivées à un constat des plus... déplaisant. Nous nous sommes rendues compte à quel point nous étions seules.

Ma sœur tentait de former de nouveaux élèves, comme elle avait jadis fait avec Twilight, mais, outre le fait qu'aucun n'était aussi brillant qu'elle, tous finissaient, inlassablement, par disparaître.

C'est le destin de tout être de s'éteindre, et ma sœur et moi-même étions prêtes à l'assumer lorsque nous avons endossé le rôle de déesses immortelles, régentes des astres. Du moins, nous pensions l'être.

Après toutes ces années, la solitude et la tristesse de voir les êtres chers s'en aller les uns après les autres l'emportèrent sur nos propres dogmes. Notre bienveillance s'en allait, nous préférions éviter tout rapprochement, afin d'appréhender une séparation douloureuse.

Si ses princesses se coupent de lui, un pays ne peut pas grandir heureux. Alors ma sœur chercha une solution. Et au fin fond d'un ancien grimoire, elle trouva un sort. Un sort qui pouvait assouvir notre désir d'une compagnie durable autre que nous-même.

Ce sort permettait, en outre, d'alléger notre tâche. Mais j'avais un étrange pressentiment au sujet de cette incantation. J'ai tenté de dissuader ma sœur de l'utiliser, mais ses mots surent abattre la faible détermination que j'avais à l'en empêcher. Au fond de moi, je voulais la même chose qu'elle.

Alors le sort fut lancé. Ce jour, toi et Sun êtes nés. Ce sort, qui coûta ô combien en magie à ma sœur et à moi-même. Ce sort, permettant de faire apparaître en ce monde la personnification des astres que nous mouvions. Qui nous donna deux enfants, immortels, comme nous."

Moon écarquilla les yeux d'une stupeur muette. Luna continua :

"Notre joie était à son comble. Nous avions deux poulains, deux êtres dont nous pourrions nous occuper à jamais. Des enfants. Nos enfants. Sun Heaven et Moon Hell. Incarnation du soleil, et incarnation de la lune. Les astres eux-mêmes vous sont liés. Votre simple existence suffit à les faire bouger selon le cycle que ma sœur et moi avons voulu."

La princesse marqua une pause dans son récit, prenant un air plus sombre.

"Et c'est là qu'elle est arrivée. Alors que je te tenais encore dans mes sabots... Que je venais à peine de te baptiser... Elle profita de ma faiblesse et me renvoya ici."

Mon souvenir ! Ce souvenir flou ! Voilà pourquoi je n'arrivais pas à le voir clairement ! Il est tellement vieux. Mais maintenant, il me revient. Luna qui pleure juste au-dessus de moi, et qui dit "Il est comme tu disais Tia... Il est vraiment magnifique.", puis Celestia qui répond "Je te l'avais dit. C'est grâce à ce sort. Nomme-le", et enfin... "Moon Hell"...

Alors qu'il regagnait cette ultime parcelle de mémoire, revoyant la scène sous ses yeux, quand il était dans les sabots de Luna, lui touchant le visage de ses pattes de poulains.

Et un autre fragment s'ajouta. Une lumière. Une lumière intense et multicolore. Suivie d'un cri. Le cri d'une mère qui veut protéger son enfant à tout prix.

Puis plus rien.

Luna essuya la goutte qui perlait sur le bord de son œil du revers de son sabot. Ce fut Celestia qui reprit alors :

"Si tu es ici alors que tu te pensais mort, c'est parce que tu l'as été. Tu es mort. Mais tu es l'incarnation d'un astre, tu ne peux pas mourir s'il est présent pour te sauver. La lune t'a rappelé ici. Chez toi. Mais il est probable que le cycle du jour et de la nuit se soit arrêté en conséquence."

"L-Le temps s'est stoppé ?" demanda Moon, qui n'en revenait pas de toutes ces révélations.

"Si Sun est encore en vie, seule la lune a stoppé sa course."

"Regardez !" indiqua Luna, pointant du sabot la planète.

Un puissant arc-en-ciel circulaire venait d’apparaître à l'est du pays et s'étendait rapidement sur des centaines de kilomètres. Les trois restèrent à se demander ce que signifiait donc ce phénomène. Sans doute rien de bon.

"Moon", reprit Celestia. "Raconte-nous ce qu'il s'est passé. En détail. Nous devons savoir. Même si cela ne changera rien..."

 

Une douce chaleur enveloppa le dragon, comme s'il reprenait soudainement vie. Comme sortant d'un profond sommeil, il peina à ouvrir les yeux, et se crut en train de rêver du passé.

Devant lui, une alicorne violette lui souriait, la corne illuminée, faisant léviter un cristal à côté d'elle.

"Tu t'es bien débrouillée Spike", félicita Twilight, fière de voir que son assistant numéro un était resté bon malgré tout ce temps.

"Twilight..." murmura le dragon, l'esprit à nouveau clair.

Il approcha doucement une griffe et attrapa délicatement l'alicorne, se relevant en même temps, et l'approcha de lui. La princesse vint coller sa joue contre la sienne, souriante.

Spike sourit en retour.

"Je ne sais pas si c'est un rêve, ou une illusion magique..." souffla le dragon ému. "Mais ça fait du bien de te revoir après tout ce temps..."

"Moi aussi Spike. Je ne pensais pas pouvoir te revoir."

Les cinq autres juments regardaient la scène, attendrie. Autour d'elles, on s'affairait à séparer les morts des blessés, les blessés graves des blessés légers. Certains pleuraient les êtres perdus, d'autres célébraient cette victoire, et quelques-uns étaient trop affairés à soigner les autres pour penser à l'un des deux.

Stary, Sentry et Apple Flower étaient au chevet de Lemon et Debt. Le pégase rouge avait repris conscience, mais était encore trop faible pour bouger. La rose, quant à elle, respirait à peine, et le licorne orange faisait de son mieux pour lui prodiguer les premiers soins.

"On n'a pas pensé à une unité médicale..." nota le médecin improvisé.

"Mais la Nouvelle République en a une", fit une licorne à monocle en s'approchant. "Si vous permettez."

Apple Flower laissa Equal examiner Lemon.

"Sentry..." fit l'aveugle.

"Oui ?"

"Est-ce que... Tu peux me décrire ce que tu vois ?"

Le pégase noir regarda autour de lui. Des cadavres, des statues, des pleurs, du sang, à perte de vue. Il soupira tristement.

"Une victoire... Rien d'autre."

 

Slalomant parmi les corps, une silhouette beige traversait le champ de bataille. Droit vers les six juments de l'harmonie et le dragon. Spike reposa Twilight au sol, regardant Archer.

"Equestria vous doit une fière chandelle", fit-elle en s'inclinant à l'attention des juments.

"Si nous n'avions pas été là, rien ne serait arrivé", répondit Twilight. "Aucune guerre n'aurait été déclenchée."

"Et qu'est-ce que vous comptez faire à présent ?"

"Tout d'abord libérer ceux que nous avons emprisonnés. Et après, je ne sais pas. Nous n'avions tellement pas pensé pouvoir être libérées un jour... C'est nous qui vous devons une reconnaissance éternelle."

La princesse de l'amitié, ainsi que les cinq autres, inclinèrent humblement la tête face à une Archer légèrement prise au dépourvue.

Twilight se tourna vers ses amies.

"Je vais libérer Discord. Essayez de faire votre possible pour aider les poneys à remettre un peu d'ordre..."

"Tu peux compter sur nous très chère !"

Les quatre autres approuvèrent la styliste. La princesse déploya ses ailes et s'envola vers Solar Roc, le Prisme Étincelant lévitant toujours à ses côtés.

 

Elle se posa sur le balcon et entra dans la chambre de la fausse Celestia, dans laquelle se trouvait déjà une unité médicale de l'Armée de Discord, amenée ici par le général Storm.

Side avait été emmenée sur une civière pour un traitement un peu plus intensif. Daring Do se laissait panser en admirant, avec un certain respect, Trixie qui se plaignait à chaque fois que son soigneur lui faisait mal.

Iron se portait relativement bien, au chevet de ses deux frères Diamond Dogs, et fut la première à accueillir Twilight.

"On m'a expliqué, princesse."

Mais Twilight n'écoutait pas. Son regard venait de croiser celui de Trixie. Si la licorne bleue avait aperçu l'alicorne par l’entrebâillement de la porte, Twilight ne s'attendait absolument pas à la revoir. Et cette pégase, c'était bien A. K. Yearling, elle n'avait pas fait erreur !

Immédiatement, la fierté de Trixie reprit le dessus, et elle repoussa d'un geste son soigneur :

"Pour qui vous prenez-vous ! La Grande et Puissante Trixie va bien !"

Elle bomba le torse, essayant de dissimuler la douleur que cela lui lança et la grimace associée, sans grand succès.

"C-Comment..." balbutia l'alicorne.

"C'est une longue histoire", interrompit Daring Do, avant que Trixie ne se mette à parler.

Twilight arqua un sourcil et se tourna vers la statue de Discord, sans les quitter du regard.

"Il faudra vraiment que vous m'expliquiez."

Elle fit entrer le prisme en contact avec le Draconnequus. Ceci le libéra instantanément de sa prison de pierre, et il s'étira grandement.

"Twilight, ma chère, cela devient une habitude de m'enfermer !"

L'alicorne sourit à la plaisanterie.

"Je suis contente que tu sois resté une bonne personne après notre mort."

"Oh que veux-tu, une fois qu'on a tous ces trucs d'amitié en tête, ça revient vous hanter un jour ou l'autre."

Le Draconnequus afficha un petit sourire niais, avant que son visage ne s’éclaire soudain.

"Oh, mais j'y pense !"

Il claqua des doigts et disparut, bien que l'alicorne savait parfaitement où il était allé.

La violette tourna son regard vers la statue de Chrysalis, avec l'épée encore plantée dans son cou de marbre.

Un élan de colère saisit l'alicorne. L'espace d'un instant, elle eut envie d'utiliser le prisme sur la reine, pour que la douleur de la lame l'affecte et la tue. Cela aurait été complètement légitime après ce qu'elle leur avait fait. Et pourtant. Twilight n'en fit rien. La guerre venait de se finir, il ne fallait pas commencer cette paix par un meurtre.

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Zebu (Iron Shovel)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.