Discord icon

Chapitre 5 - Fuite

"Par ma faute..."

"Je te l'ai dit, ce n'est pas ta faute."

 

Moon se retourna brusquement. Il s'aperçut qu'il se trouvait dans une chambre, visiblement de pouliche. Et la pouliche en question l'observait, cachée entre la porte de la chambre et le mur, dans l'ombre. Elle était terrorisée, et sa peur s'était renforcée quand elle avait vu que ce n'était pas sa mère qui se trouvait devant la fenêtre. Elle se recroquevilla. Moon ne savait pas trop comment réagir, il ne s'attendait pas à tomber sur une petite licorne qui n'avait pas été évacuée.

"N-Ne t'en fais pas, petite. Je ne suis pas là pour te faire de mal. Je me cache, comme toi."

"Vous avez vu ma maman ?" demanda-t-elle sans sortir de sa cachette.

"N-Non, désolé, je ne crois pas."

"Il se passe quoi dehors ? C'est quoi tout ce bruit ?"

Sa voix tremblait. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Elle était restée seule durant toute la bataille, dans cette maison, sans personne pour la rassurer.

"Où sont tes parents ?" demanda Moon plutôt que de répondre à ses questions.

"Maman est partie dehors chercher papa, elle m'a dit de rester là... Papa est soldat. J'ai entendu le grand Spike, il était en colère, pourquoi ? Maman dit toujours qu'il est très calme."

Pauvre petite... Ses parents ont dû mourir pendant l'attaque... Il faut que je l'emmène en lieu sûr, qui sait ce que les soldats pourraient lui faire. Mais qu'est-ce que je ferais d'une gamine ? Mon plan était de faire évacuer vers l'extérieur le maximum de civils, mais une pouliche ne pourra jamais se débrouiller seule, elle doit avoir à peine huit ans.

"Il ne faut pas que tu restes ici, petite."

"Vous non plus", fit soudain une licorne apparaissant par la porte de la chambre. Elle avait le pelage jaune et sa longue crinière rose bonbon faisait penser à une glace à la framboise. Elle arborait une cutie mark de cornet de glace. Même les civils étaient mis à contribution en temps de guerre. "Vous n'avez pas l'air d'un soldat agressif."

"Qui êtes-vous ?" demanda Moon.

La petite licorne ne voyait pas la nouvelle arrivante, cachée derrière la porte, mais elle l'avait entendue. Elle sortit de sa cachette, semblant rassurée par cette voix. Moon la regarda, elle ressemblait à un poupon avec sa couleur marron clair et sa crinière mi-longue blonde et lisse.

"Sweety Vanilla !" se réjouit-elle en reconnaissant la licorne qui venait d'entrer.

"Unité d'évacuation", répondit la licorne à Moon tout en s'approchant de la pouliche, la regardant avec le sourire, lui ébouriffant la crinière. Son sourire était forcé, et son regard triste.

"Vous évacuez les civils ?" déduit Moon. Maintenant qu'il la regardait de plus près, il l'avait vue aux côtés de Spike juste avant qu'il ne soit téléporté.

"Exactement. Qui êtes-vous ?"

"Un poney qui s'est retrouvé malgré lui impliqué dans la bataille. Pourquoi vous ne l'évacuez que maintenant, cette pauvre petite ?"

"Nous avons fait notre possible pour évacuer les contours de la ville au début de la bataille. Le centre devait se rendre sur la place, puis prendre le passage dans le château. Mais certains ont été oubliés, comme cette pouliche."

La petite se frottait à la patte de la licorne, rassurée d'avoir enfin un contact avec une personne connue.

"Je vais devoir t'emmener, Candy."

"Tu vas m'emmener vers papa et maman ?" questionna la petite pouliche.

Le sourire de la licorne se voila. Elle jeta un regard triste à Moon.

Ses parents sont morts... Comment lui dire, n'est-ce pas... ?

Moon aida la licorne et prit la parole.

"Pour l'instant, il faut que tu sois en sécurité."

"Ça veut dire que je les verrai plus tard ?" fit la pouliche en penchant la tête sur le côté, ne comprenant pas.

"On en parlera plus tard, Candy... Pour l'instant je dois t'emmener."

"D'accord..."

La petite fit la moue, triste de ne pas pouvoir revoir ses parents tout de suite.

"Et vous, qu'allez-vous faire ?" demanda la licorne à Moon.

Bonne question... Peut-être reprendre mon infiltration dans l'Armée de Discord ? Je ne sais toujours pas pourquoi ils rassemblent des Éléments de l'Harmonie, ni comment ils font pour les détecter... C'est le mieux que j'ai à faire pour l'instant. C'est l'Armée de Discord qui changera le cours de cette guerre, j'en suis certain.

"Continuer ce que je faisais."

"Bonne chance alors."

"Au revoir, monsieur le poney à la crinière bleue !"

La corne de Sweety Vanilla brilla, puis un flash éblouit Moon, et l'instant d'après les deux ponettes avaient disparu.

 

J'espère qu'elles s'en sortiront... Visiblement, Spike est un bon leader. Il avait prévu l'attaque et s'est arrangé pour faire évacuer le plus de monde possible... Mais il y a quand même eu des victimes. Pauvre pouliche... Perdre ses parents à cet âge et de cette manière...

Une seconde... Elle a bien dit "crinière bleue" ?

Moon passa un sabot dans sa longue crinière et la porta devant ses yeux. Elle était complètement bleue. Plus aucune trace du camouflage qu'il s'était fait avec du sang. De même pour sa queue.

Oh bon sang ! Depuis quand !? Merde ! Heureusement que je ne suis pas retombé sur les poneys de l'autre fois ! S'ils me reconnaissent et font le lien avec le lieutenant que j'ai tué en m'infiltrant, je suis mort !

Bon, ce n'est pas un problème pour l'instant, j'ai peu de chances de retomber sur eux et qu'ils me reconnaissent. Il faut que je continue mes recherches sur les projets de l'Armée. Par où commencer ?

Moon regarda par la fenêtre, et son regard se posa alors sur le château dont les grandes portes étaient toujours ouvertes.

Et pourquoi pas espionner Screwball ? Ce serait le meilleur moyen d'en apprendre plus. J'ai cru comprendre qu'elle allait prévenir Discord, ou du moins le dirigeant de l'armée. Je pense que personne ne va la déranger.

Moon sortit de la maison par la fenêtre qu'il avait empruntée pour entrer et descendit dans la rue par les caisses en bois qui lui avaient servi à escalader la façade.

Il chercha dans la rue, et les rues adjacentes, prenant soin de ne pas se faire remarquer, et trouva un cadavre de soldat de l'Armée de Discord dont il prit l'armure.

Au moins, si jamais on m'attrape, je pourrais prétendre être venu pour la prévenir de quelque chose. J'inventerai sur le moment.

Moon se dirigea d'un pas qu'il voulait normal, mais stressé, vers le palais. Plus personne ne se trouvait dans les alentours de la grande place. Les généraux rassemblaient leurs troupes dans les grandes avenues. Moon pénétra dans le palais prudemment.

Il avança dans le grand couloir central sans faire de bruit, cherchant où Screwball avait bien pu aller.

L'intérieur était magnifique, un grand tapis rouge menait jusqu'à une grande porte à double battant, la salle du trône. L'édifice, en cristaux, possédait de très belles tapisseries murales. Plusieurs représentaient Spike, quand il était petit ou bien plus âgé, mais d'autres montraient une alicorne rose en tenue de princesse avec une licorne mâle blanche portant un habit de soldat. Une autre montrait six ponettes portant chacune un collier qui brillait d'une couleur différente.

Une porte sur le côté était entrouverte. Moon s'en approcha doucement, rasant les murs. Il jeta un coup d'œil. C'était une bibliothèque

Screwball était assise sur une table, et semblait penchée sur un livre, tournant le dos à Moon.

"Qu'y a-t-il ?" demanda-t-elle sans quitter les yeux de son livre.

Moon sursauta.

Wow ! Elle m'a tout de suite repéré ? Ce n'est pas la fille de Discord pour rien ! Je suis mal !

Moon se racla la gorge et essaya de prendre un ton le plus formel possible, ne voulant pas reproduire la même erreur qu'avec la générale Side Place.

"Majesté, on m'envoie vous dire que la prise de la ville se finit. Les dernières poches de résistances se font éliminer, et les troupes attendront bientôt votre commandement."

"Rien de bien nouveau", fit-elle d'une voix absente sans même regarder Moon. "En fait, c'est exactement la même situation que quand je suis partie. Qui t'envoie ?"

"La générale Side Place", répondit Moon, disant le premier nom qui lui venait à l'esprit.

"Majesté..."

"Je vous demande pardon ?"

"La générale Side Place, majesté", répéta Screwball, toujours absorbée par son livre. "Le protocole veut que tout poney de grade inférieur à général s'adressant à moi mette le mot majesté dans sa phrase, soit au début, soit à la fin. N'as-tu pas écouté mon second discours ?"

Moon entrouvrit la bouche, ne sachant pas quoi répondre. Il venait de faire une faute involontaire, il devait vite réparer ça.

"Veuillez m'excuser, majesté. J'étais inconscient lors de votre discours, on ne m'en a transmis que des bribes."

"Alors pourquoi as-tu mis ce mot dans ta première phrase si tu n'étais pas au courant ?"

Zut ! J'ai entendu le vieux général l'appeler comme ça, et j'ai cru bon de le mettre ! Mais ça se retourne contre moi !

"J'ai pensé que ce devait être votre titre, majesté."

Screwball ferma son livre, ce qui souleva un léger nuage de poussière. Elle tourna la tête vers Moon, toujours assise sur la table, le fixant de ses yeux tourbillonnants. Un large sourire s'affichait sur son visage. C'était la première fois que Moon se trouvait aussi près d'elle.

On dirait vraiment une folle... Ces yeux, j'ai l'impression qu'elle arrive à voir mon âme.

"Tu es plutôt intelligent. Quel est ton grade ?"

"Caporal, majesté."

Screwball le regarda droit dans les yeux et tapota du sabot, mais rien ne se passa. Elle fronça légèrement les sourcils, semblant à la fois intriguée et amusée.

"Pourtant ce n'est pas là l'armure d'un caporal", répondit-elle en examinant Moon du regard.

"J'ai été promu à la fin de la bataille, majesté."

Elle tapota une fois de plus du sabot sur la table, et rien ne se passa.

"Pourquoi restes-tu dans l'entrebâillement de la porte ?"

"Je ne pense pas avoir l'honneur de pouvoir vous approcher plus que cela, majesté."

Screwball le fixa un instant, puis se mit à rire. Un grand rire.

"Side, tu as des soldats aussi louches que toi, ma parole !"

Que... ?

Moon ne comprenait absolument pas ce qu'il se passait. Soudain, derrière lui, un autre rire de jument, plus adulte, se fit entendre. Moon se retourna brusquement, derrière lui, la générale Side Place riait aux éclats. Elle passa devant Moon et entra dans la bibliothèque en ouvrant complètement la porte.

"Je voulais voir comment il réagirait", expliqua Side en calmant son rire. "Mais vous n'étiez pas obligée de le torturer avec toutes ces questions. Le pauvre, il sort tout juste d'une bataille."

Screwball calma son rire à son tour et reprit un air sérieux, affichant un sourire un peu sadique.

"Tu n'avais qu'à venir toi-même."

Moon regardait la scène, assez surpris.

Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Bordel, je comprends rien ! Que quelqu'un m'explique ce qu'il se passe !

"Tu as quand même pris un sacré risque, Side. J'avais demandé à ne pas être dérangée, et toi tu l'envoies comme ça."

"J'aime prendre des risques, vous le savez bien. Concernant l'armée, je vous informe que nous avons perdu seulement 5 000 soldats, ce qui est mieux que les 7 000 que vous aviez prévus", sourit Side.

"Retourne donc préparer ta légion. Nous laissons la ville à Sombra. Je viendrai pour annoncer la suite des plans d'ici une heure, après m'être entretenue avec mon père."

"Comme vous le voulez", fit Side en baissant la tête tout en reculant vers la porte pour sortir de la pièce. "Caporal !"

Moon reprit conscience de sa situation après son incompréhension, et salua respectueusement Screwball avant de faire comme Side et de se retirer.

"Suivez-moi, caporal", ordonna Side.

"À vos ordres", fit Moon, se demandant toujours pourquoi est-ce que son mensonge devenait subitement réalité. Il avait prétendu être caporal dans la légion de Side, et voilà que c'était visiblement le cas.

Alors qu'ils marchaient dans le couloir vers la sortie du palais, Side parla tout en marchant.

"Regardez la tapisserie à votre droite."

Moon tourna la tête et observa la tapisserie. C'était celle représentant six juments avec des colliers.

"Ce sont les Éléments de l'Harmonie, les toutes premières et uniques juments à les avoir jamais représentés après les princesses. En avez-vous déjà entendu parler ?"

"N'est-ce pas cela que nous cherchons dans ces prisonniers ? Voir si eux aussi peuvent représenter un élément ?"

"Tout juste."

Ils sortirent du palais. La place centrale commençait à se parsemer de soldats, ici et là. Les soldats avaient pour ordre de ne pas trop s'éloigner de leurs légions, mais ils avaient quartier libre pour une heure.

Sombra se trouvait juste devant le palais. Il dévisagea les deux poneys qui sortirent.

"La ville est à vous, roi Sombra", s'inclina Side. "Vous pouvez aller vous asseoir sur votre trône. Ne dérangez juste pas notre générale-en-chef dans la bibliothèque, je vous prie."

Sombra sourit à pleines dents et s'avança alors vers le palais, vers son trône reconquis. Side et Moon le laissèrent passer respectueusement.

Une fois Sombra passé, Side avança dans la foule, qui s'écartait au garde-à-vous sur son passage. Moon la suivit, un peu stressé d'être au centre de l'attention alors qu'il était infiltré.

Side entra dans une grande tente qui se trouvait au milieu de la foule, Moon entra à sa suite.

L'intérieur était sobrement éclairé et décoré. Moon devina qu'il s'agissait de la tente de la générale.

"Laissez-nous", ordonna Side aux gardes.

Ceux-ci acquiescèrent et sortirent de la tente.

 

Side se défit de son armure légère et la posa sur le porte-armure prévu à cet effet, révélant sa cutie mark : un genre de cape noire avec deux capuches se faisant face. Elle attendit un moment et inspira un grand coup, puis soupira avant de se tourner vers Moon et de demander d'une voix exaspérée.

"À quel jeu vous jouez à la fin ?"

"Euh, je..." balbutia Moon sans trop comprendre ce qu'on lui demandait.

"Si je n'avais pas été là, elle vous aurait tué sans ménagement."

"Je... Merci."

"Pas la peine de me remercier ! Je vous signale que votre infiltration est sans doute la plus pitoyable que j'ai jamais vue !"

Elle s'approcha vivement de Moon et lui saisit la tête avec un sabot, lui faisant tourner cette dernière pour l'examiner sous tous les angles.

"Pour qui travaillez-vous ? L'Empire Solaire ? La Nouvelle République Lunarienne ?"

"J-Je ne travaille pour personne. Je cherche juste à sauver le plus de poneys possible !"

Side le regarda dans les yeux. À l'intérieur d'elle, c'était l'incompréhension.

"Je ne comprends pas... Il lui ressemble, mais il est tellement... Stupide ! Dans ses actions comme dans ses réponses ! Ce n'est pas lui, c'est impossible !"

Elle le fixa dans les yeux en plissant ces derniers, semblant chercher une réponse derrière ce visage surpris.

"Qui êtes-vous, caporal Moon ?" demanda-t-elle lentement.

Elle connaît mon nom ? Alors c'est elle qui l'avait donné à l'autre poney qui m'avait assigné à la protection des gardes ? Mais comment ? C'est juste un nom que m'a donné Stary !

"J-Je suis Moon Help. Un poney normal. Je cherche juste à mettre fin à cette guerre."

"Moon Help..." pensa Side, un frisson parcouru son échine. "Pas vraiment original... Il aurait pu trouver mieux."

Elle reprit à voix haute :

"Comme tout le monde. Vous n'avez rien d'autre à dire sur vous ? Votre village ? Peut-être est-ce parce que la guerre l'a détruit que vous voulez y mettre fin ? Ou bien quoi ?"

"Je ne sais rien de tout ça... Je suis amnésique, je ne sais même pas qui je suis au fond !"

Moon était presque au bord des larmes, le stress accumulé avec Screwball et la bataille explosait. Il faisait pitié à voir et semblait complètement perdu. Side fut surprise aussi bien par la réponse que par le ton de son interlocuteur.

Pourquoi... ? Pourquoi je lui dis tout ? C'est une générale, qui n'a pas hésité envoyer une armée à la mort, et je suis un traître ! Elle va me tuer ! Elle m'a sauvé seulement pour recueillir des informations !

"Mais qu'est-ce qu'il me fait maintenant !?" pensa Side. "On dirait qu'il va chialer ! Et amnésique ? C'est quoi ce mensonge grossier !? Est-ce que c'est lui ou pas, bordel !? Il lui ressemble, mais ses réactions et ses mensonges sont clairement en dessous de ce dont il devrait être capable ! Attends un peu, Moon, on va voir comment tu vas réagir à ça ! Si c'est bien toi, je sais exactement ce que tu vas faire !"

Side se retourna et se plaça dans un coin de la tente, faisant semblant de réfléchir.

"Il semblerait que je ne vais pas avoir le choix maintenant, Moon Help..." lança-t-elle, comme si elle se résignait.

Side s'approcha de son porte-armure et saisit son épée avec la bouche, tournant toujours le dos à Moon.

"Allez, mon petit !" pensa-t-elle. "Tu as une générale sans défense qui te tourne le dos tout en te menaçant ! Tu ne vas pas laisser passer une telle occasion tout de même !? Essaye au moins de m'attaquer !"

Rien ne se passa. Elle ferma les yeux, perdant patience, dégainant lentement la lame.

"Bouge-toi, bon sang !" bouillonnait-elle dans sa tête. "Le destin de la guerre et d'Equestria pourrait bien dépendre de ce que tu décides de faire !"

Toujours rien. Dans la tente, c'était le silence. On entendait les soldats s'agiter au dehors. Side en entendit même certains pousser des injures contre quelqu'un, juste après qu'elle eut entendu la toile de tente se froisser.

"Ne me dis pas que..."

Elle lâcha la lame et se retourna. Moon avait disparu. Il s'était enfui et elle n'en revenait pas.

"MAIS QUEL CRÉTIN !" pensa-t-elle.

Elle se précipita dehors, mais Moon était déjà loin, en train de fuir à travers les rues de la ville. Elle ne pouvait pas ordonner de l'arrêter, cela aurait attiré les soupçons sur elle comme sur lui, et elle avait besoin de lui.

"Un problème, générale ?" demanda un soldat près de la tente.

"Aucun, soldat", répondit-elle d'un ton sec. "Informez les gardes des portes qu'ils doivent laisser passer ce poney qui vient de sortir de ma tente. Et que les gardes se tiennent éloignés des portes le temps de son passage."

"À vos ordres !" fit le soldat au garde-à-vous, avant de partir chercher des messagers.

"Il sera plus utile en liberté..." pensa Side. "Ça m'embête mais, maintenant, son histoire d'amnésie me semble plausible... Ça expliquerait ses réactions idiotes. Et dans ce cas, une partie de la guerre dépendra de lui et de sa mémoire. Si j'arrive à en faire ce que je veux..."

Elle eut un petit rire, puis retourna dans sa tente.

 

Pendant ce temps, Moon galopait dans les rues, ne sachant pas vraiment où aller, cherchant juste un moyen de fuir le plus loin possible d'elle.

Elle allait me tuer ! Pourquoi est-ce que je lui ai dit tout ça, moi !? Il faut que je sorte de la ville ! Rha ! Mais elle va faire fermer les portes pour m'empêcher de partir, à tous les coups ! Vite ! Avant que le message ne passe dans la ville !

Il déboucha dans une des rues principales, non loin de la porte ouest. Il se précipita vers elle. Les ordres avaient été donnés, les gardes n'étaient plus à leur poste et la porte était grande ouverte. Moon ne chercha pas à comprendre et la franchit immédiatement, s'échappant de la ville qui n'était désormais rien de plus qu'un immense champ de bataille dirigé par Sombra, ainsi qu'un camp de 10 000 poneys mené par Screwball. Il galopa plusieurs kilomètres avant de s'arrêter, épuisé, au milieu de la toundra, sous le ciel de midi.

Et maintenant... ? Je fais quoi ? Mon infiltration dans l'Armée de Discord me semblait la meilleure et seule chose à faire, mais maintenant c'est fichu... Au final, je n'ai servi à rien... Je n'ai pu sauver aucun civil, et les prisonniers étaient déjà...

Moon fronça les yeux. Une solution venait de lui apparaître.

La résistance ! Ils ont libéré les prisonniers ! Il doit y avoir un moyen de la rejoindre ! Il faut que j'arrive à les contacter ! Mais comment ? Me faire capturer ?

Moon ricana devant sa propre stupidité.

Allons, sois un peu sérieux ! Il faut que je reste discret et que je les trouve ! Ils doivent avoir une base ou un truc du genre, quelque chose pour permettre de les rejoindre, ils ne peuvent pas se permettre de se battre seuls. Je pourrais leur transmettre mes informations sur l'Armée de Discord. Même si je ne sais pas grand-chose, c'est surement plus que ce qu'ils doivent savoir !

Soudainement, un flash. Aveuglant. Moon n'y voyait plus rien.

Il ouvrit les yeux et se retrouva face à une silhouette floue. Il était allongé sur le sol. Du moins c'est ce qu'il supposait, à en juger par le fait que la silhouette se trouvait au-dessus de lui. Il ne sentait pas ses membres. À dire vrai, il était tout juste capable de penser. Il ne se souvenait de rien.

La silhouette sembla le regarder. Elle était sombre. Peut-être un bleu très foncé ? Ou un gris ? Quelque chose atterrit sur sa joue. C'était humide. La silhouette pleurait ? Ou bien était-ce de la bave et s'apprêtait-il à se faire manger ?

Elle prononça quelques mots que Moon ne comprit pas.

Puis un autre flash. Moon fut aveuglé. Il fut de retour dans la toundra.

Qu'est-ce que... !? C'était quoi ce truc !? Un sort ? Une vision ? Un souvenir ? C'est qui cette personne ? Pourquoi je voyais rien ? Bon sang ! Mais qu'est-ce qui... ?

Moon fut soudainement coupé dans sa réflexion par son corps qui commençait à s'alarmer. Il ne s'en était pas rendu compte, mais un froid mordant s'était installé. Un sifflement se faisait entendre à ses oreilles. Il regarda derrière lui. Une immense tempête de neige s'approchait dangereusement dans sa direction.

Oh oh... Ça sent pas bon.

Il jeta des coups d'œil autour de lui. Il était dans une vraie plaine. Rien, aucun abri. Seules les montagnes visibles au loin pouvaient potentiellement lui offrir un abri, une grotte ou même de gros rochers.

Il se mit à galoper dans la direction des montagnes, la tempête semblant le poursuivre.

Il faut que j'arrive à trouver un abri !

Un grand hennissement se fit soudainement entendre derrière Moon. Un hennissement qui hurlait le froid et qui ressemblait au vent des pires tempêtes.

Moon tourna la tête tout en galopant, et il les distingua. Deux grands yeux blancs lumineux dans la tempête, le regardant avec avidité.

Qu'est-ce que... ?

Une voix résonna dans la tête de Moon. Une voix semblant venir de son passé. Était-ce la sienne ? Un souvenir ?

"Ces créatures viennent du nord. Ils sont l'esprit du froid. La haine est la source de leur pouvoir. Partout où la mésentente règne, ils arrivent couverts par leur tempête de neige. De grandes silhouettes blanches aux yeux froids comme la glace. Les Windigos !"

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Zebu (Sweety Vanilla)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.