Discord icon

Chapitre 51 : La veille du départ

Le soleil de cinq heures s’affichait dans les airs, après un court passage nuageux, et les habitants de Minotaurville poursuivaient leurs activités, essayant tant bien que mal de ne pas penser à la menace qui pesait sur eux et aux émeutes ayant secoué le pays. Cela, en dépit du fait que les titres de certains journaux rivalisaient de phrases chocs : tel celui de Polemic qui affichait « Demain, la planète des poneys ?! » avec, comme illustration, une image du monde avec dessus une alicorne mauve sombre de profil, du sang sur les pattes et l’air satisfait avec un sourire laissant apparaître des dents aiguisées.

 

D’autres cherchaient à oublier en se rendant dans le parc avec leur famille, ou dans les cafés et les bars, comme celui de Bartender.

 

Ce dernier, après avoir tant bien que mal réussi à reconstruire son bâtiment endommagé après la bagarre ayant précédé la fuite de l’alicorne, s’occupait actuellement à servir un vieux minotaure avec une petite cicatrice sur la tête.

 

‘‘Toujours inquiet pour ton collègue ?’’ demanda-t-il en finissant de lui verser son thé, voyant le regard vide de son semblable.

 

‘‘Toujours’’, répondit Protective en prenant la tasse pour la porter à ses lèvres, buvant une petite gorgée. ‘‘J’ai appris ce matin que le haras de Green a été totalement ravagé il y a cinq jours par des émeutiers. La plupart des poneys s’y trouvant ont été abattus, de même qu’un des membres du personnel en voulant s’interposer. Il va être dévasté en l’apprenant… S’il est encore en vie…

 

- Heureusement, une grande partie de ces émeutiers a répondu à l’appel du Chancelier avec son discours sur « la Patrie en danger ». Au moins, ils ne chercheront plus à détruire le commerce des autres’’, commenta Bartender tout en essuyant un verre avec un chiffon. ‘‘J’ai entendu dire qu’ils ont formé un camp à quelques dizaines de kilomètres au Nord de la ville, à proximité des plaines, où ils sont entraînés par des soldats qui y viennent aussi en nombre.’’

 

‘‘C’est exact. Kalt a voulu les tenir éloignés de là où se trouvent des poneys domestiques, mais je plains les poneys sauvages que rencontreront ces bandes d’excités qu’on appellera plus tard des « héros »’’, confirma le vieux sénateur en buvant de nouveau son thé. ‘‘De toute ma vie, jamais je n’ai vécu une telle situation, où l’avenir est plus qu’incertain…’’ termina-t-il en reposant sa tasse vide.

 

‘‘Allons, bientôt tout cela sera terminé. Les poneys « intelligents » seront vaincus et tout redeviendra comme avant. Et dans quelques années, on rira de cette histoire où des gens ont cru que des poneys pouvaient renverser Minotauria’’, affirma, confiant, le gérant des lieux, recevant un rapide sourire rieur de Protective pendant qu’il partait s’occuper d’un autre client.

 

Comment les choses pourraient redevenir comme avant ? À supposer qu’on l’emporte… pensa peu après le sénateur en soupirant, perdant son sourire pendant que Bartender s’adressait à un griffon en train d’écrire avec une bourse à côté de lui.

 

‘‘Ah Fangel, ça faisait un moment que je ne t’avais pas vu dans le coin’’, lança-t-il en prenant un verre qu’il remplit avant de le donner au griffon. ‘‘Alors, vous allez reprendre vos ventes de poneys sauvage ? C’est sans doute trop tard pour le restaurant de ce pauvre Gilron, qui s’est fait voler son argent durant la bagarre dans mon établissement mais, avec les émeutes et la mort de nombreux poneys en ville, il y a de quoi vous faire de l’argent rapidement.

 

- Hum… À vrai dire, mon patron Trade a d’autres projets en tête…’’ se contenta de répondre l’intéressé tout en continuant à écrire.

 

‘‘Et tu écris quoi, au fait, si je peux me permettre ?’’ questionna ensuite le minotaure en rangeant la bouteille. ‘‘Une lettre d’amour à une jolie griffonne ? Ah, ah.

 

- J’écris à nos parents tout en leur envoyant avec mon frère Beroe notre part de… pardon, nos économies. Nous partons demain pour un voyage dont j’ignore si nous en reviendrons, alors je leur donne de quoi continuer à vivre sans crainte durant cette période trouble...’’ répondit sans enthousiasme Fangel en terminant sa lettre avant de se frotter le front en respirant lourdement.

 

Je ne peux pas laisser Beroe partir avec Trade sans l’accompagner… se dit-il intérieurement en pensant à son frère jumeau qui restait attiré par les promesses de richesses et de gloire en cas de réussite de leur mission sur leurs anciennes terres. Si seulement cette jument n’avait pas mis au monde ce poulain licorne, jamais nous n’aurions été embarqués dans cette histoire… pensa-t-il encore, navré, avant de boire d’un cul sec le contenu de son verre que remplit de nouveau Bartender.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

Les gardes solaires et de l’Empire s’activaient pour tenir éloignés les poneys qui s’amassaient sur la route empruntée par l’équipe de Starlight pour ramener le corps du yak Yakiev. Ce dernier était couvert d’un drap et installé sur un traîneau tiré par Steel et ses chèvres.

 

Pour la licorne, c’était une étrange sensation. Il y a encore deux jours, elle faisait revenir le roi Sombra d’entre les morts, lui faisant perdre Sunburst, et maintenant, elle ramenait avec elle un autre mort, pour expliquer aux yaks le décès de leur prince.

La mort pouvait à bien des égards paraître étrange.

 

Elle finit par arriver devant le palais de cristal où l’attendaient Twilight et les siens, heureux de la revoir.

 

‘‘Je suis contente de te revoir Starlight’’, lui affirma ainsi l’alicorne mauve en allant à sa rencontre. ‘‘Vous avez trouvé facilement ?

 

- Oui, heureusement Frons et Steel savaient où aller’’, répondit Starlight pendant que Steel arrivait en amenant le traîneau avec lui. ‘‘Nous avons le corps et des photos de lui avant qu’on le ramène. Photo Finish va les développer pour nous fournir les meilleures dès ce soir. Nous avons aussi récupéré le carnet’’, continua-t-elle tandis que Pinkie s’approchait d’un air attristé pour soulever légèrement le drap.

 

‘‘Navrée de te revoir ainsi, Yakiev…’’ dit-elle, navrée, en observant le cadavre gelé. ‘‘Sois sûr que je te ramènerai chez toi pour que tu y reposes en paix, et que j’arriverai à nous réconcilier avec les tiens. J’en fais une Pinkie promesse’’, affirma-t-elle avec force en mettant un sabot sur le cœur avant de remettre le drap.

 

‘‘Mieux vaut le mettre à l’intérieur’’, reprit Luna en indiquant à Steel de la suivre dans le palais. Ce dernier fut bientôt aidé par Green tandis que les six juments entraient elles aussi dans le palais pour être au calme.

 

‘‘Et… Comment te sens-tu ?’’ interrogea faiblement Fluttershy peu après tandis qu’elles marchaient dans les couloirs du palais, avec Starlight au centre du groupe. À cette question, la licorne baissa la tête.

 

‘‘Je continue de penser à Sunburst… À me sentir responsable de sa mort…’’ répondit-elle, peinée, le souvenir du sacrifice de l’étalon pour la sauver défilant dans son esprit. ‘‘Et je m’en veux aussi pour Flurry… Je ne voulais pas lui faire de mal, mais… « l’utiliser », elle, pour… accomplir le sort… était plus simple que si je m’étais portée sur Luna ou Twilight…’’ continua-t-elle en tournant la tête, l’air désolé, vers l’alicorne mauve.

 

Cette dernière ne pouvait nier qu’elle avait tout comme Shining une rancœur à l’égard de ce qu’avait osé faire Starlight à sa petite nièce. Aussi préféra-t-elle détourner le regard, voulant indiquer que, si elle avait pris la responsabilité du retour de Sombra et accepté de laisser la jument l’accompagner, il lui faudrait encore beaucoup de temps pour pardonner ce geste précis.

 

‘‘Tout le monde fait des erreurs, aussi désolantes soient-elles’’, affirma Rarity en lui faisant relever la tête avec un sabot, tout en jetant un regard sur Twilight à qui elle destinait aussi ce message.

 

‘‘J’ai quand même mis en danger les poneys d’ici, voire le monde, par mes actes…’’

 

‘‘Eh bien… Ce n’est pas comme si c’était la première fois…’’ glissa Applejack en roulant des yeux.

 

‘‘Je sais... Bon, sinon, qu’est-ce que vous avez décidé concernant les Eléments d’Harmonie ?’’ questionna ensuite Starlight en voulant se tenir au courant et penser à autre chose.

 

‘‘Nous partirons demain avec notre groupe pour Minotaurville, de même que Applejack et Pinkie au Yakyakistan et Fluttershy et Rarity pour Griffonstone’’, lança Twilight d’un ton calme mais sérieux.

 

‘‘Rainbow Dash n’est pas trop frustrée de ne pas pouvoir participer à ces missions ?

 

- À vrai dire… Elle est légèrement occupée pour le moment’’, répondit Pinkie en levant les yeux au ciel, l’air amusé.

 

Mais alors que le groupe arrivait près du balcon du palais et qu’elle s’apprêtait à demander des explications, Starlight vit la pégase cyan arriver depuis un couloir en compagnie de Scootaloo et en portant un nouveau-né sur le dos.

 

‘‘Oh par Célestia…’’ s’exclama faiblement la jument en gardant la bouche ouverte.

 

‘‘Salut Starlight. J’ai appris que tu étais revenue, alors je suis allée à ta rencontre. Et puis je n’allais pas rester collée à ce lit toute la journée non plus’’, lui lança Rainbow Dash en arrivant devant elle.

 

‘‘C’est… C’est…

 

- Oui. Je l’ai appelée Pretty Surprise avec Soarin’’, affirma-t-elle en devinant la question et en se mettant de profil pour exposer sa fille endormie, faisant glousser ses amies sur la fin de sa phrase.

 

‘‘Elle est magnifique’’, commenta la licorne, émue, avant de prendre un air hésitant. ‘‘Tu… Tu crois que je peux la tenir un moment ? S’il te plaît ?’’

 

À cette demande, le visage de Rainbow se figea un bref instant, se souvenant de la réaction de Shining après qu’il avait vu la coupure réalisée par Starlight sur Flurry pour obtenir du sang d’alicorne. Elle commença alors à réaliser ce qu’avait pu ressentir le protecteur de l’Empire quant au sort de sa fille. Aussi observa-t-elle quelques secondes la licorne, hésitante, se tournant ensuite vers Twilight qui après un moment finit pour hocher la tête, confiante.

 

‘‘D’accord… Mais fais attention’’, finit-elle par répondre en approchant son dos de Starlight pour qu’elle prenne la pouliche dans une de ses pattes avant.

 

‘‘Elle est vraiment adorable. Toutes mes félicitations’’, complimenta la licorne alors que l’enfant continuait de dormir et que, guidée par son nouvel instinct maternel, Rainbow veillait à ce qu’aucune menace ne pèse sur sa fille.

 

Après une trentaine de secondes à l’observer, Starlight remit avec sa magie Pretty Surprise sur le dos de sa mère, la remerciant pour ce moment qui lui avait permis de se sentir un peu mieux. Pour sa part, sitôt qu’elle sentit à nouveau le contact de son enfant, le cœur de Rainbow se fit plus léger et ses appréhensions disparurent.

 

‘‘Twilight, Chrysalis est arrivée !’’

 

Entendant crier derrière eux, les membres du groupe se retournèrent et aperçurent Shining courir vers sa sœur en compagnie de Frons.

 

Mais alors qu’elles s’apprêtaient à partir vers la sortie pour aller à la rencontre de la changeline, les sept amies virent la petite troupe de changelings arriver par les airs, pour finir par se poser sur le balcon du palais.

 

‘‘On y est’’, déclara peu après Chrysalis en atterrissant avec autour d’elle tous les changelings maintenant réunis. Ces derniers, au nombre de trente-deux avec la larve, affichaient pour ceux ayant survécu à l’attaque et la destruction de leur cachette un air épuisé. Certains affichèrent même de la colère en croisant le regard de Twilight qui plia les oreilles, navrée.

 

‘‘Je suis heureuse de te revoir avec les tiens, Chrysalis’’, lança cependant l’alicorne en s’approchant de la reine.

 

‘‘Tu veux dire… avec ceux ayant survécu depuis ton arrivée dans cette époque’’, rectifia alors l’intéressée en la regardant de haut, l’air remontée, elle aussi, mettant mal à l’aise Twilight qui ne lui en voulait pas pour autant.

 

‘‘Twilight !’’ entendit-elle alors avant de voir une forme familière courir vers elle entre les changelings.

 

‘‘Spike !’’ lança ensuite l’alicorne en rejoignant le dragon pour l’enlacer derrière Chrysalis qui s’écarta. ‘‘Oh Spike… J’ai eu si peur quand j’ai reçu ton message…’’ continua-t-elle ensuite en sentant les larmes lui venir, tout comme pour le dragon.

 

‘‘J’aimerais que tout cela ne soit qu’un mauvais rêve, Twilight… Qu’on soit de nouveau à Poneyville avec nos amies à vivre des jours heureux’’, se désola ce dernier, la tête contre l’épaule de Twilight.

 

‘‘Je préfère autant que ce ne soit pas un rêve’’, déclara alors une voix qu’il désespérait d’entendre de nouveau un jour, lui faisant ouvrir les yeux. ‘‘J’ai trop longtemps imaginé durant la guerre te voir arriver dans ton armure avec ta cape rouge. Et maintenant que tu es enfin là, en chair et en os, je ne veux plus te perdre’’, continua, émue, une jument blanche en s’avançant, souriante, vers eux.

 

‘‘Rarity…’’ arriva difficilement à prononcer Spike après un moment de stupeur, se détachant de Twilight pour aller à la rencontre la licorne. ‘‘Tu… Tu n’as pas changé…’’ la complimenta-t-il une fois arrivé devant elle.

 

‘‘Toi non plus, mon Spikey-wikey’’, répondit Rarity sous le regard heureux de ses amis, avant de finir par l’enlacer à son tour en fermant les yeux. ‘‘J’ai bien cru ne plus jamais te revoir.

 

- Bon… Cela est très émouvant et « appétissant », mais j’aimerais qu’on s’occupe enfin de mes changelings blessés’’, les interrompit alors Chrysalis, agacée, désignant de la tête les siens qui avaient été blessés par les combats et l’éruption volcanique dans leur cachette.

 

‘‘Bien sûr, suivez-moi, je vais vous faire amener des médecins’’, déclara Shining en les invitant à le suivre, ce qu’acceptèrent les changelings après un hochement de tête de leur souveraine vers eux.

 

‘‘Spike, je te laisse le poulain’’, lança Antenne en s’abaissant pour que le dragon récupère dans ses pattes le poulain endormi sur son dos.

 

‘‘Merci Antenne, merci pour tout. Repose-toi bien’’, remercia Spike en prenant le poulain qui s’éveillait, laissant ensuite la changeline rejoindre les siens tandis que Twilight s’était rapidement mise à côté de Chrysalis qui fermait la marche.

 

‘‘Merci Chrysalis... Merci infiniment...’’ la remercia l’alicorne heureuse, consciente du lourd tribut qu’avaient dû payer les changelings depuis sa venue dans ce monde. ‘‘Je te promets que toutes les tragédies que ton peuple a endurées n’auront pas été en vain’’, continua-t-elle avec force.

 

‘‘Je l’espère, princesse Twilight…’’ se contenta de répondre la reine changeline en poursuivant sa route sans tourner la tête vers la jument, qui s’arrêta en l’observant d’un air attristé ensuite.

 

Comment pourrais-je lui en vouloir…

 

‘‘Alors… C’est lui le fameux poulain licorne ?’’ questionna pour sa part Applejack en s’approchant comme les autres du poulain qui, désormais réveillé et debout au sol, les observait, inquiet. ‘‘Eh, n’aies pas peur, mon pt’i sucre. On ne t’veut pas de mal’’, le rassura-t-elle d’ailleurs en affichant un sourire confiant, bien que stupéfaite de se dire qu’elle se retrouvait en face d’un poney sauvage descendant peut-être de personnes qu’elle avait connues durant la guerre.

 

‘‘Iiiii… Iiiiii…’’ lança cependant d’une faible voix aiguë et apeurée l’enfant en reculant.

 

‘‘Allons, pas de panique, mon poulain’’, commença à lui dire, amusée, Pinkie en se penchant vers lui et en le regardant dans les yeux avec un large sourire. ‘‘Hi, hi. On ne va pas te manger.’’

 

‘‘Heu… Pinkie, tu ne l’aides pas là…’’ lui fit remarquer Twilight en revenant vers ses amies tandis que le poulain avait de nouveau lâché un cri aigu pour ensuite se réfugier derrière Spike. ‘‘Ses parents ?’’ demanda-t-elle ensuite en se tournant vers ce dernier.

 

‘‘Ils y sont restés aussi…’’ se contenta de dire, navré, Spike en baissant la tête, choquant ses amies et amenant Fluttershy et Rainbow Dash à mettre un sabot sur leur bouche.

 

‘‘La vie n’a pas été tendre avec toi, mon pauvre petit’’, commença alors à dire doucement la pégase au pelage jaune en approchant lentement. ‘‘Je sais, comme beaucoup ici, ce que c’est que de perdre sa famille’’, continua-t-elle en se penchant légèrement après s’être mise derrière Spike, un petit sourire au visage. ‘‘Mais tu es en sécurité maintenant, tu n’as plus à avoir peur’’, termina-t-elle en tendant une patte, laissant le poulain retrouver son calme et faire quelques pas vers elle en reniflant.

 

Mais alors qu’il arrivait devant la jument, un petit gargouillement se fit entendre.

 

‘‘Hum… J’imagine qu’il n’a pas beaucoup mangé depuis votre fuite’’, estima Rarity.

 

‘‘Malheureusement non. Et certains changelings n’étaient pas d’accord pour lui venir en aide...

 

- Je pense pouvoir régler ça’’, déclara peu après Rainbow Dash, un sourire en coin. ‘‘Du reste, ce pt’i a besoin d’un nouveau foyer’’, continua-t-elle en approchant à son tour du poulain, guidée par son jeune instinct maternel.

 

‘‘Iiiii…’’ lança de nouveau l’enfant en l’observant.

 

‘‘Ne t’en fais pas, mon grand, je m’occuperai de toi’’, lui assura affectueusement la jument, se baissant pour le caresser du museau, avant de faire glisser sa fille pour la mettre au sol et se coucher sur le côté.

 

‘‘Hiiiii…’’

 

‘‘Pretty Surprise’’, commença-t-elle à dire à sa fille qui se réveillait alors que le poulain la reniflait, voulant s’assurer que c’était une terrestre. ‘‘Je te présente ton frère… New Hope.

 

- Tu es sûre de toi, Rainbow ? Que dira Soarin ?’’ l’interrogea Twilight, soucieuse comme les autres amies de la décision de la pégase cyan.

 

‘‘Il acceptera. Et puis, entre deux parents pégases, et une pouliche terrestre, il fallait bien un poulain licorne pour compléter le tableau’’, assura, amusée, Rainbow, avant de se remettre à caresser le poulain puis de le lécher. ‘‘New Hope’’, répéta-t-elle, souriante, tandis que Scootaloo s’était approchée pour mieux regarder, intriguant le poulain. ‘‘Et je te présente Scootaloo, la meilleure « tante » d’Equestria. Sans vouloir te vexer, Twilight.

 

- Il n’y a pas de mal’’, répondit avec un sourire amusé l’alicorne pendant que Scootaloo se couchait à son tour en saluant calmement le poulain. Peu après, encouragé du museau par sa nouvelle mère, New Hope se dirigea vers le bas du ventre de la pégase pour se nourrir, sous le regard ravi des autres juments.

 

‘‘J’imagine, vu qu’on part demain pour nos différentes missions, qu’on ne peut pas faire une fête pour cette adoption et les retrouvailles des deux amoureux’’, demanda Pinkie en tournant les yeux vers Rarity et Spike. Provoquant des rougeurs sur les joues du dragon et un roulement des yeux chez la licorne.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

La nuit était tombée sur l’Empire désormais baigné de la lumière lunaire. Aussi, sachant qu’elles devraient à nouveau se séparer le lendemain matin, Twilight avait choisi de dormir avec ses cinq amies dans la chambre royale où se trouvaient également Shining et Flurry Heart. Cependant, la jument mauve avait du mal à s’endormir, peinée de la colère de Chrysalis à son égard et appréhendant le lendemain après avoir entendu le récit de Spike. Ce dernier, après avoir appris ce qu’avait subi l’alicorne durant son périple, l’avait par ailleurs suppliée jusque tard dans la soirée de ne pas retourner à Minotaurville. Cet inconfort de la jument était en outre renforcé par une insuffisance de courant d’air.

 

Aussi, après un petit soupir, elle se décida à se lever et se dirigea vers la sortie, prenant soin d’éviter de réveiller ses amies et notamment Rainbow Dash contre qui se reposait Soarin, avec entre les deux Scootaloo, Pretty Surprise et New Hope, un sourire apaisé sur le visage de ce dernier. De même, elle pouvait voir son petit Spike aux côtés de Rarity, qui avait accepté de le laisser dormir près d’elle en plus de Sweetie Belle. Elle remarqua par la suite, collé contre ses deux sœurs, Big Mac tenant d’une patte sa peluche d’enfance, Smarty Pants.

 

Intriguée et des souvenirs d’enfance lui revenant en mémoire, l’alicorne s’activa à soulever discrètement avec sa magie la patte de l’étalon et récupéra avec la bouche la peluche, avant de quitter discrètement la chambre.

 

Après s’être déplacée à travers les couloirs, Twilight finit par arriver devant le balcon du palais, où elle put profiter d’une douce et rafraîchissante brise, avec la lumière lunaire pour l’éclairer sous un ciel étoilé.

 

Désolée de t’avoir utilisée de la sorte ce jour-là, ma pauvre Smarty Pants… se dit-elle ensuite, gênée, en regardant son doudou d’enfance, se rappelant la fois où elle s’en était servi pour provoquer un problème d’amitié qui avait amené la moitié des habitants de Poneyville à se battre pour l’avoir.

 

Ma toute première amie… Qui m’a suivie de la maison à Canterlot jusqu’à Poneyville, continua-t-elle nostalgique, avant de regarder autour d’elle pour s’assurer d’être seule. Puis une fois rassurée sur ce point, elle colla l’objet de son enfance contre sa joue en fermant les yeux, ressentant pendant quelques secondes la sensation de retourner aux premières années de sa vie, au temps où elle avait reçu ce cadeau de ses parents durant un Hearth's Warming, au temps de l’insouciance.

 

C’est étrange… J’ai le sentiment que tu voudrais me dire quelque chose… se dit-elle à nouveau avec un petit sourire, observant la peluche en la remettant devant elle. Hum… Il faudrait que Big Mac te ménage dans ses accolades, tu commences à perdre des points de couture sur le côté, commenta-t-elle en remarquant plusieurs fils qui pendaient, exposant la laine à l’intérieur.

 

Mais alors qu’elle se disait que l’étalon ne contrôlait pas toujours sa force et qu’elle relevait avec sa magie les fils pour voir ce qui pouvait être réparé, l’alicorne remarqua la présence dans la laine d’un petit bout de parchemin.

 

Hein ? Attends… ça me dit quelque chose…

 

Intriguée, elle tira délicatement le parchemin pour le sortir de la peluche. En sortit alors un rouleau qu’elle observa attentivement, s’asseyant inconsciemment au sol avec sa peluche entre ses pattes avant.

 

‘‘Lettre de Twilight Sparkle à son soi du futur’’, lut-elle avant de finir par dérouler le rouleau, se servant de l’astre lunaire pour l’éclairer.

 

« Chère Twilight du futur, comme tu dois le savoir, la princesse Célestia en personne m’a demandé d’intégrer son école de magie de Canterlot. Mais avant de partir, je souhaite te laisser un message afin d’y mettre toutes mes espérances et que quand tu le liras dans plusieurs années tu puisses savoir quelle différence il y existe avec ton époque.

J’ai en effet lu un livre traitant des messages qu’on envoie à ses sois du futur et il y est affirmé que c’est un moyen de s’évader et de faire le point sur notre parcours.

 

Car même si je suis encore une petite pouliche, je sens que ce jour où j’ai été submergée par ma magie et ai amené la princesse à me prendre sous son aile est un tournant de ma vie. Peut-être même qu’à l’avenir j’apprendrai que cet arc-en-ciel apparu à la suite d’une explosion dans le ciel n’était pas là par hasard et qu’il a touché d’autres poneys.

 

Il n’en reste pas moins que, comme j’ai pu le lire dans une bande dessinée de Shining, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Et qu’en conséquence, je me dois de m’appliquer encore d’avantage dans mes études pour maîtriser mes pouvoirs, comme me l’a recommandé la princesse.

 

Aussi, j’espère qu’à ton époque tu seras devenue la fierté de la princesse Célestia et, qui sait, le nouveau Starswirl the bearded version jument ! Il est même possible que tu l’aies surpassé et réussi à recréer certains de ses sortilèges car, après tout, la princesse a aussi affirmé n’avoir jamais encore rencontré de licorne ayant cette puissance.

 

Mais la magie mise de côté… J’espère que mon entrée dans cette école sera aussi l’occasion pour moi d’un peu mieux me « sociabiliser », comme dit maman. Mais entre la magie qui me passionne et parler avec des poneys, je sens que ça va être difficile… Au moins, durant ma visite dans l’école de la princesse, j’ai remarqué la présence d’une autre licorne pouliche tout aussi portée sur les livres que moi, Moon Dancer je crois qu’elle s’appelle. Peut-être que nous parviendrons à nous rapprocher à l’avenir…

 

J’ai cru comprendre aussi qu’étant donné que je vais vivre au palais de Canterlot, je pourrai rester avec ma formidable foal-sister Cadance ! Ça me rassure de me savoir près d’elle. Elle a toujours été douce et rassurante avec moi, m’apprenant même une méthode pour gérer mon stress. Et puis, il y aura aussi mon frère Shining, qui est désormais membre des gardes du palais et dont je soupçonne qu’il a un faible pour Cadance !

 

Mais la personne sur laquelle je compte porter une attention particulière avec mon entrée dans l’école de Célestia est ce bébé dragon que j’ai fait éclore lors de mon test d’entrée.

 

J’espère que la princesse me laissera le voir souvent et peut-être même m’autorisera à le garder avec moi à l’avenir. Même s’il n’a pas d’ailes, je le trouve très attachant et ce serait une bonne occasion pour moi d’approfondir mes connaissances en matière de dragons. J’ai même pensé à un nom pour lui, avec sa ligne de pointes le long du dos : Spike.

 

Voilà, je pense avoir tout dit ce que je voulais dans cette lettre que je confie à Smarty Pants, ma première amie et assistante de travail grâce à son calepin. Je suis quand même curieuse de savoir quel sera ton ressenti une fois que tu l’auras dans plusieurs années, en espérant que tu ne te sépareras pas de Smarty Pants entre-temps. Peut-être parviendras-tu à m’envoyer une lettre du futur, voire que tu réussiras à trouver un sort de voyage dans le temps pour me répondre !

 

J’espère en tout cas que je parviendrai à exploiter cette chance unique d’être l’élève de Célestia et que je saurai être digne de sa confiance.

 

Bonne continuation pour toi, Twilight Sparkle. »

 

En terminant de lire et une fois le message remis dans la peluche, l’alicorne était partagée entre l’amusement, la nostalgie et la peine face à l’ironie de la situation entre le contenu de ce message de son « elle » du passé et sa situation actuelle.

 

Elle avait en effet accompli des merveilles avec la magie, au point de compléter un sort de Starswirl et de devenir une princesse à son tour, mais ce n’était pas uniquement grâce à sa propre magie. Ce n’était non pas tant le fruit de ses longues études et travaux, mais de l’apport de personnes chères, de poneys d’une petite ville de campagne, dont elle ne pensait pas à son arrivée qu’ils lui apporteraient tant de bonheur.

 

Mais, en voulant égaler Starswirl et impressionner la princesse Célestia, c’est bien par sa propre magie qu’elle a contribué à « créer » ce monde où elle se trouve.

 

Face à ces tourments dans son esprit, Twilight inspira et expira profondément en fermant les yeux.

 

Ce qui est fait est fait, se dit-elle en regardant à nouveau le ciel étoilé. Maintenant je dois les guider et tout faire pour leur offrir un avenir paisible avec les autres peuples. Telle est ma mission en tant que princesse d’Equestria, continua-t-elle en se rappelant la fois où, à cet endroit précis, Célestia, en compagnie de Luna et Cadance, lui avait dit qu’elle trouverait un jour sa place en tant que princesse.

 

‘‘Tata Twilight… Tu fais quoi ?’’ demanda alors une petite voix fatiguée derrière elle.

 

‘‘Flurry Heart, pourquoi es-tu debout ?’’ interrogea-t-elle, surprise, après s’être retournée en se levant.

 

‘‘Je me suis réveillé en rêvant de maman et je ne t’ai plus vue dans la chambre’’, répondit sa nièce, les yeux à moitié fermés. ‘‘Tu t’en vas déjà ?’’ demanda-t-elle ensuite avec de l'appréhension.

 

‘‘Oh non, non, pas encore. Je… J’avais besoin de prendre un peu l’air’’, expliqua Twilight avant d’afficher un sourire et de se recoucher face à la barrière du balcon. ‘‘Viens contre moi, tu risques d’attraper froid, sinon’’, reprit-elle ensuite en invitant Flurry qui la rejoignit. Une fois celle-ci contre son ventre à sa gauche, l’alicorne déploya son aile et déplaça sa queue de façon à couvrir autant que possible le côté exposé de la pouliche d’un an et demi. ‘‘Tu es bien installée ?’’ questionna-t-elle pour s’assurer que tout allait bien pour la pouliche, gardant également sa peluche Smarty Pants près d’elle sur sa droite.

 

 ‘‘Oui’’, répondit, heureuse, Flurry en frottant sa tête contre le doux pelage de la jument qui fit de même avec son museau. ‘‘Tata Twilight…’’ reprit-elle ensuite d’une voix hésitante. ‘‘Est-ce que tu vas me ramener maman ?’’

 

À cette question le sourire de Twilight se dissipa alors que Flurry Heart la regardait maintenant d’un air implorant.

 

‘‘J’ai peur de vivre sans ma maman…’’ reprit la petite alicorne, faisant hésiter sa tante qui prit une profonde respiration. Elle le savait : même s’il y avait de grandes chances pour que la statue de sa belle-sœur se trouve dans Minotaurville, comme s’y trouvaient Célestia, Discord et deux Éléments d’Harmonie, la jument n’avait aucune idée sur où sa babysister pouvait être précisément.

 

‘‘Tu sais, Flurry… Quand j’avais ton âge, mes parents m’emmenaient observer les étoiles…’’ commença-t-elle à répondre en levant la tête vers le ciel, se souvenant de ce que lui avait rappelé Chrysalis dans la grotte du yak pour la réconforter. ‘‘Et c’est dans une nuit claire, comme maintenant, que mon père m’a raconté que les âmes des poneys nous ayant quitté prennent la forme des étoiles, et qu’ils nous observent depuis là-haut.’’

 

Sur ces mots, elle tourna son regard vers Flurry qui l’écoutait avec attention.

 

‘‘Je te promets que je ferai tout pour parvenir à ramener ta maman, mais saches que, quoi qu’il arrive, jamais elle ne sera loin de toi, de même pour moi’’, termina-t-elle en réaffichant un petit sourire tout en faisant une caresse du museau sur la joue de la pouliche, mettant de côté ses théories scientifiques voulant que les étoiles, tout comme le soleil, soient d’énormes bulles de gaz brûlant à des millions de kilomètres d’ici. Des théories qu’elle avait pu voir être en partie confirmées dans le futur alternatif de Nightmare Moon : avec le bannissement de la princesse Célestia sur la Lune et non le Soleil.

 

‘‘On devrait rentrer maintenant, tu risques d’avoir froid’’, suggéra-t-elle après quelques minutes à regarder le ciel, se demandant si, après tout, ses propres parents l’observaient, et, si tel était le cas, comment jugeaient-ils ses actions. Mais en se tournant vers Flurry, elle vit que celle-ci venait de se rendormir. ‘‘Bonne nuit, ma petite Flurry Heart’’, dit-elle alors d’une douce voix avant de poser sa tête au sol en la tournant vers la pouliche, tombant peu à peu dans le sommeil avec un petit sourire au visage.

 

Elle ne put voir derrière elle son frère Shining, une larme à l’œil, qui les avait discrètement écoutées après s’être réveillé en rêvant de Cadance et vu sa fille quitter leur chambre.

 

‘‘Tu admires le paysage ?’’ questionna soudainement une voix trop familière à son goût.

 

‘‘Qu… Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure ?’’ demanda-t-il en retour alors que Chrysalis arrivait vers lui depuis un couloir.

 

‘‘Tu veux vraiment le savoir ?’’ commença-t-elle en arrivant face à lui avant de tourner le regard en remarquant la présence des deux poneys endormis. ‘‘J’avais besoin de bouger pour ne plus penser à si j’avais pris la bonne décision.

 

- Quelle décision ?

 

- Celle d’aider ta sœur pour vous faire revenir, au lieu de l’enfermer de force dans un cocon et de reprendre notre hibernation’’, reprit Chrysalis en faisant froncer les yeux de l’étalon.

 

‘‘Quoi que tu aurais décidé, l’éruption du volcan se serait quand même produite et nombre de tes changelings seraient morts’’, rétorqua-t-il face à la changeline qui gardait un regard neutre.

 

‘‘Hum… Possible… De toute façon, ce qui est fait est fait’’, reconnut-elle en continuant son observation, lâchant alors un petit rire. ‘‘Je vois qu’elle est en train de convertir ta fille à la vie sauvage’’, reprit-elle, amusée, avant de se retourner vers Shining qui restait perplexe. ‘‘D’ailleurs, je me rends compte que je ne t’ai toujours pas félicité pour être devenu père. Alors… Avec un peu de retard, toutes mes félicitations… D’autant que je dois avouer qu’elle est aussi jolie que sa mère.

 

- Ah ? Heu… Eh bien… Merci, je suppose...’’ répondit, surpris, l’étalon. ‘‘De même… Je pense que je dois te remercier pour t’être occupée de Twilight durant tout ce temps… et d’avoir risqué ta vie pour sauver la sienne’’, dit-il ensuite en se grattant nerveusement le cou d’une patte tandis que Chrysalis affichait un sourire gêné.

 

‘‘J’avais une dette de vie envers elle’’, se défendit-elle rapidement avant de reprendre sa route en compagnie de Shining.

 

Après quelques minutes de marche sans qu’aucun des deux ne prenne la parole, la changeline remarqua les cicatrices aux pattes de Shining. ‘‘Tu as dû beaucoup te battre pour avoir autant de souvenirs de guerre’’, finit-elle par dire avec une pointe d’admiration.

 

‘‘En effet. J’ai souvent conduit moi-même mes gardes à l’assaut et combattu à leur côté durant le siège de Canterlot’’, expliqua la licorne en regardant sur le côté.

 

‘‘C’est une attitude brave, digne d’un vrai chef’’, commenta Chrysalis, impressionnée, se disant qu’elle avait sous-estimé la vaillance de l’étalon durant sa tentative d’invasion de Canterlot. Un compliment qui n’était pas sans mettre mal à l’aise Shining, se demandant si cette situation était bien réelle.

 

Continuant de marcher, ils passèrent dans un couloir avec des tableaux aux murs, dont deux d’entre eux représentaient l’expulsion des changelings de la capitale et le mariage royal.

 

‘‘Je dois reconnaître que vous formez un joli couple. J’ai cru d’ailleurs comprendre que c’est en partie par le pouvoir de votre amour que tu as fait tenir Canterlot lors des multiples assauts des minotaures, en utilisant le sort de bouclier pour couvrir la ville comme lors du mariage’’, reprit-elle en observant les deux tableaux tout en marchant.

 

‘‘Mais ça n’a pas suffi, malheureusement… Elle était partie prévenir nos forces à l’Est d’évacuer et je n’ai appris sa capture que lors de mon arrivée à l’Empire avec les réfugiés de Canterlot…’’ répondit avec hésitation Shining avant de regarder à son tour le tableau de son mariage. ‘‘Elle me manque tellement…’’ continua-t-il d’un air attristé, provoquant sans qu’elle l’affiche un sentiment de compassion chez Chrysalis.

 

Je sais ce que c’est…

 

‘‘Hum… Si… Si tu veux… Je peux te permettre de… la « voir »’’, proposa-t-elle alors en le regardant de nouveau, stoppant Shining dans sa marche, avant de se transformer en une copie de la princesse de l’Amour. À cette vue, Shining poussa un petit cri de stupeur et garda la bouche ouverte.

 

Puis retrouvant peu à peu son calme, il observa chaque détail de la jument devant lui qui affichait un petit sourire. Peu après, il commença à avancer un sabot vers elle, la patte tremblante, mais se rétracta en soupirant et en fermant les yeux.

 

‘‘Merci, mais… Ce ne serait que son apparence que je verrais, tu n’aurais pas sa personnalité qui est unique…’’ déclara-t-il ensuite en rouvrant les yeux, laissant Chrysalis reprendre son apparence.

 

‘‘Tu as raison’’, reconnut-elle en se souvenant qu’elle n’avait pas cherché à copier le tempérament de la princesse après son emprisonnement, se contentant d’user de son sort pour contrôler son fiancé d’alors. ‘‘Mais avec un peu de chance, on la retrouvera quand tout sera fini’’, ajouta-t-elle en tentant de prendre un air confiant, se remettant par la suite en route.

 

Après encore quelques minutes de marche, ils arrivèrent à la porte de la chambre où dormaient les amies de Twilight, et chacun savait que c’était le signe de la fin de leur conversation.

 

‘‘Bien… Merci de cette petite discussion…’’ commença à dire Shining en se grattant de nouveau l’arrière de la tête. ‘‘Je commence presque à penser qu’on pourrait prendre un nouveau départ tous les deux et oublier ce que tu nous as fait à moi et Cadance.

 

- Ce n’est pas impossible… Bien, bonne nuit’’, répondit rapidement la changeline en commençant à partir, avant de s’arrêter aussitôt et de tourner la tête, un air sournois au visage. ‘‘Mais j’aime autant ne pas oublier ce qu’il s’est passé à cette époque. Car malgré ce que j’ai fait, on a passé de « bons moments » ensemble, sans qu’il n’y ait eu besoin de sort de contrôle mental sur toi’’, dit-elle avec un clin d’œil, repartant ensuite en donnant un léger coup de queue à la tête de l’étalon.

 

‘‘Rhaa… J’ai peut-être parlé trop vite…’’ s’énerva ce dernier en rougissant avant de rentrer dans la pièce sous les gloussements d’une Chrysalis satisfaite.

Note de l'auteur

Nouveau chapitre qui m'a un peu ému avec une scène en particulier ^^

J'espère que cette fois vous réagirez (je ne vous apprends pas qu'avoir des com ça aide pour se motiver à écrire la fin :p)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.