Discord icon

Chapitre 53 : En route pour le Yakyakistan

Le ciel s’était couvert et une petite averse de neige commençait à s’abattre sur le groupe composé de huit membres. À sa tête, se trouvaient deux juments terrestres, en compagnie d’un minotaure et d’un changeling, suivis des quatres soldats avec deux licornes et deux pégases. Ces derniers tiraient un traîneau avec quelque chose d’épais dessus, dissimulé sous un drap et tenu avec des cordes.

 

‘‘Il y est encore loin le Yakyakistan ?’’ questionna alors le changeling dont les dents claquaient légèrement. ‘‘Ca doit bien faire déjà deux heures qu’on marche et je commence à... aa… aaa… Aaatchoum !

 

-Ah, ah. Je t’avais prévenu Abdomen de ne pas te porter volontaire pour cette mission.’’ lui répondit amusée Green, tout en vérifiant malgré tout l’absence d’échos de l'éternuement, de mauvais souvenirs de son périple pour venir à l’Empire lui venant.

 

‘‘Thorax est parti avec Twilight et Frons pour Griffonstone, j’ai pris la dernière équipe restante. Et je rappelle que si je n’avais pas éternué ce jour-là, on n’aurait pas trouvé ce yak et on serait mort et digéré par les créatures des montagnes à l’heure qu’il est.’’ rétorqua agacé Abdomen en s’essuyant le museau d’une patte.

 

‘‘Mais dis moi l’ami, tu n’pourrais pas t’transformer en quelque chose de plus… poilu… pour résister au froid ?’’ questionna Applejack en tournant la tête derrière elle.

 

‘‘Et en quoi ? Je ne peux prendre l’apparence que d’un animal de taille similaire à la mienne.’’ Répondit l’intéressé avant de se tourner son regard vers Pinkie qui ouvrait la marche et regardait dans toutes les directions, cherchant quelque chose. ‘‘Si on pouvait se transformer en des créatures de toutes tailles, il y aurait longtemps que les changelings domineraient le monde ! En se transformant par exemple en… je ne sais pas moi… en ours, en araignée volante géante, en insecte ailé géant, en bugbear ou même en dragon adolescent. Avec de tels pouvoirs, on aurait pu prendre Canterlot en moins d’une heure sans que l’ensemble de l’essaim soit nécessaire.’’ expliqua-t-il en roulant des yeux, se demandant ce que ça donnerait si son espèce avait cette faculté de transformation illimitée. ‘‘Mais je remarque qu’on n’a pas répondu à ma question... On est encore loin ?

 

-Eh bien… C’est difficile à dire… Mais… ouch !’’ commença à dire la jument au pelage rose en continuant d’observer les alentours, avant de trébucher sur quelque chose. En se relevant, elle dégagea la neige et mit à découvert une lanterne avec des cornes par-dessus. ‘‘Ah, voilà ce que je cherchais.’’ s’exclama-t-elle ravie. ‘‘Je me doutais que c’était quelque part par là.

 

-Et qu’est ce que c’est au juste ?’’ interrogea Green surpris.

 

‘‘C’est c’qui indique qu’on est à la frontière entre l’Empire et le Yakyakistan. Sans doute que les poneys d’l’Empire n’ont pas encore eu le temps d’retirer la neige qui l’a recouvert depuis n’tre disparition il y a sept cent ans.’’ lui expliqua alors Applejack.

 

‘‘Oui. Tu vois ? Là tu es dans l’Empire, là au Yakyakistan. Empire, Yakyakistan, Empire, Yakyakistan.’’ ajouta amusée Pinkie en sautant d’un côté de la lanterne puis de l’autre.

 

‘‘C’est bon, on a compris Pinkie…’’ lui indiqua Applejack.

 

‘‘Bien, on va par où alors ?

 

-C’est simple, il faut passer par ce sentier.’’

 

Tout en répondant à Abdomen en souriant, Pinkie désigna du sabot la route escarpée à prendre sur un versant de montagne que regardèrent avec anxiété Green et le changeling.

 

‘‘Bon… Après tout ce qu’on a traversé, on ne va pas avoir peur d’un petit sentier.’’ lança le minotaure pour se ressaisir, avant de se remettre en route.

 

Pendant ainsi une quinzaine de minutes, le groupe avança en file indienne, prenant soin de rester contre la paroi rocheuse alors que le vide se présentait de l’autre côté et que l’averse de neige augmentait progressivement en intensité. Cette dégradation du temps n’était pas sans inquiéter Abdomen qui sentait son museau s’humidifier et le chatouiller de plus en plus, l’obligeant souvent à y mettre un sabot pour se retenir d’éternuer et éviter de répéter les erreurs du passé. La traversée était aussi difficile pour les poneys tirant le traîneau, bien qu’aidés par Applejack qui poussait derrière tout en se disant qu’elle avait fait pire au siège de Canterlot que de pousser un cadavre momifié.

 

À un moment, une accalmie se fit et le ciel se dégagea un bref instant, permettant à Green de voir au loin un des versants du Mount Everhoof, qui vu d’ici, semblait ne pas avoir de fin dans son ascension.

 

‘‘Quelqu’un est déjà monté tout là-haut ? Il doit y avoir une belle vue.’’ commenta-t-il en observant la montagne avec admiration.

 

‘‘Non, on n’a jamais eu d’épisode sur ce lieu dans la série, du moins avant la disparition de Twilight qui a donné cette nouvelle temporalité où on est. C’est dommage.’’ répondit Pinkie en continuant d’avancer tranquillement, interloquant ceux derrière elle.

 

‘‘Selon la légende, c’est là qu’sont apparus les premiers poneys, ainsi qu’les Windigos.’’ reprit Applejack en voulant donner une meilleure explication que celle de sa cousine.

 

Crac…

 

Un son de craquement parvint peu après aux oreilles de Pinkie et semblait venir de sous ses pattes arrière, l’obligeant à s’arrêter aussitôt.

 

‘‘Ouch ! Mais qu’est ce qu’il se passe ? Pourquoi tu t’arrêtes ?’’ demanda d’une voix énervé Abdomen qui venait de la percuter tandis que les autres membres du groupe s’arrêtaient ; Le changeling faisant ensuite de son mieux pour ne pas éternuer malgré les poils de la queue ébouriffée de la jument qui lui avaient chatouiller le museau.

 

‘‘Et bien… Dans l’hypothèse où je te dis que le sol est très fragile à cet endroit et menace de s'effondrer à notre passage, tu ferais quoi ?’’ lui répondit Pinkie d’une voix légèrement anxieuse en tournant la tête vers le changeling qui se figea.

 

‘‘Dans cette hypothèse… sachant que je ne peux pas voler avec cette averse, je crois que nous devrions nous hâter de traverser… sans attendre.’’ dit-il en retour, essayant de garder au mieux son calme.

 

Crac… Crac…

 

‘‘Je pense en effet que c’est une bonne idée.’’ ajouta Green inquiet.

 

Crac…

 

‘‘Courez par Célestia !’’ cria Applejack en entendant des craquements de son côté, obligeant le groupe à s’élancer. Au même moment, le sol commença à s'effriter puis à s’effondrer à leur passage.

 

‘‘Plus vite !’’ enjoignit Green avant d’apercevoir la fin du sentier qui débouchait sur un terrain dégagé.

 

Après une course qui semblait interminable, ceux en tête finirent par y arriver tandis que le sentier continuait de se dérober après Applejack qui fermait la marche. Mais alors que les poneys attelés venaient de se mettre hors de danger, le sol s'effondra sous le traîneau et Applejack.

 

‘‘Attention !’’ cria-t-elle en s’accrochant avec une patte à l’arrière du traîneau qui tombait. Ceci malgré la résistance des gardes qui essayaient de tenir debout et de tirer de toute leur force.

 

‘‘Tiens bon Applejack !’’ lui lança Pinkie en venant comme les autres en aide aux gardes.

 

Mais alors que le traîneau remontait lentement et qu’elle tenait son chapeau sur la tête de son autre patte, Applejack vit une enveloppe sortir de sous la couverture et être emportée par le vent.

 

‘‘Non, pas ça !’’ cria de nouveau la terrestre en tendant instinctivement un sabot pour l’attraper tandis que le temps se dégradait de nouveau et qu’elle sentait le traîneau toucher le sol.

 

Aidée par sa cousine, Applejack se hissa à son tour sur la terre ferme et s'étala au sol, affichant ensuite un air abattu.

 

‘‘C’était l’enveloppe avec les preuves ?’’ demanda Green avec anxiété, voyant ensuite le faible hochement de tête de la jument.

 

‘‘J’suis désolée.’’ dit-elle par la suite navrée en se relevant pendant que la nouvelle averse de neige se renforçait.

 

‘‘L’important, c’est que tu sois toujours là.’’ la réconforta Pinkie en posant une patte sur son dos pour l’enlacer. ‘‘On parlera aux yaks sans ces photos.’’

 

‘‘Bien que les avoir nous aurait été bien utile.’’ ajouta à voix basse Abdomen dépité, avant d’éternuer de nouveau.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Alors, où en sommes-nous, général Tactic ?’’

 

C’est d’une voix mêlant empressement et appréhension que Kalt s’adressa au vieux minotaure qui venait de s'asseoir face à lui dans son bureau.

 

‘‘Nous comptons environs quatre cents Kalteriens, toutes espèces confondues, dans un camp situé au nord de la ville, dans les plaines près du fleuve à l’Ouest des Neighagra Falls. Ils ont par ailleurs renommé le lieu en « Camp du peuple en armes ». En les ajoutant aux forces qu’on a pu y dépêcher, on peut à l’heure actuelle établir l’effectif pour cette expédition contre les poneys à environs deux milles soldats.’’ répondit l’officier d’un ton ferme.

 

Les Kalteriens… répéta dubitatif intérieurement le Chancelier, pensant à ce surnom qu’on a donné à ceux ayant répondu à son appel de la « Patrie en danger ».

 

‘‘Et cette unité de diamond dogs montant des poneys ?’’ demanda-t-il en reprenant la conversation.

 

‘‘Elle est intégrée elle aussi. Ses membres ont cependant dû capturer pour certains de nouveaux poneys afin de remplacer ceux qui se sont échappés après le passage de l’alicorne. De même, la présence de ces équidés dans le camp à provoquer quelques tensions avec les Kalteriens.

 

-Et comment les trouvez vous en tant que soldat ?’’ questionna après un moment à réfléchir Kalt, faisant alors sortir un soupir de la part de son interlocuteur.

 

‘‘Chancelier, je ne mets pas en doute l’énergie de ces gens, jeunes pour la plupart, ni leur envie de « casser du poney » comme ils disent, mais je crains qu’ils ne se rendent pas compte de la différence qu’il y a entre tuer un poney sauvage dans son écurie, et se battre dans une bataille rangée face à des poneys intelligents. D’autant que selon toute probabilité, ces derniers seront en partie des soldats déjà aguerris par la guerre avec nos ancêtres et compteront parmi eux des pégases et licornes pouvant user de la magie.’’ lança-t-il alors avec un air franc. ‘‘Pour être tout à fait honnête avec vous, Chancelier, je ne pense pas que beaucoup en reviendront vivants.’’ conclu-t-il d’un ton sec.

 

‘‘Très bien.’’ se contenta de dire sans tonalité le dirigeant de Minotauria après un moment, le visage sans expression.

 

Il se leva ensuite et se place devant la fenêtre, observant le paysage dehors qui menait sur l'extérieur de la ville. ‘‘Une dernière chose, comment vous vous en sortez avec les arbalètes que je vous ai déjà envoyé ?’’ questionna-t-il encore.

 

‘‘Aucun problème à déclarer dessus. C’est une arme très facile à apprendre à manier. Je pense d’ailleurs que j’en équiperai les Kalteriens en grand nombre. Au moins, à défaut de bien savoir manier une lance ou une épée, ils arriveront à se servir de cette arme.

 

-Hum. Non.’’ objecta le Chancelier avec force en tournant la tête vers son semblable. ‘‘Je veux que vous mainteniez l’ordre établit. Et vous les enverrez en première ligne.

 

-Bien… Comme vous voudrez, Chancelier Kalt.’’ accepta difficilement le général en se levant.

 

‘‘Ce sera tout général.’’ déclara Kalt en regardant de nouveau le paysage depuis sa fenêtre, laissant l’officier partir seul.

 

Même après la victoire contre les poneys, je doute que ces gens, ces Kalteriens, retournent à la vie civile sans provoquer de nouveau troubles contres les poneys sauvages, persuadés qu’il s'agisse de changelings déguisés. Moins il en reviendra, mieux le pays s’en portera. pensa le « Sans-Cœur », avant de lâcher un soupir et de s’essuyer le front. C’est cruel comme pensée, j’en conviens, mais c’est pour l'intérêt commun que j’agis, comme depuis le premier jour de mon investiture. Du reste, ils « paieront » ainsi les dommages qu’ils ont causé à la société durant leurs émeutes.

 

Mais alors qu’il s'apprêtait à partir, le Chancelier sentit une infime secousse, l’amenant à regarder vers l’horizon à l’Ouest, comme préssentant que quelque chose risquait d’apparaître.

 

‘‘Qu’est ce qu’il va encore se passer ?’’ dit-il à lui-même d’une voix fatiguée.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

Depuis bientôt une heure, le groupe de Pinkie et Applejack avait repris sa marche après s’être stoppé pour reprendre des forces et se remettre de ce qu’il s’était passé sur le sentier. Mais l’averse de neige qui se poursuivait rendait leur trajet difficile et amplifiait les éternuements d’Abdomen ; ce qui renforcait en retour l’appréhension de Green qui vérifiait si aucun son de grondement ne se faisait entendre.

 

‘‘On est encore loin du Yakyakistan ?’’ interrogea ainsi le minotaure en passant son bras sur son front pour en y retirer la neige.

 

‘‘Normalement non.’’ répondit Applejack toujours en tête avec Pinkie. Cette dernière se disait d’ailleurs que le trajet semblait beaucoup plus long que la fois où elle était partie seule chez les yaks, après avoir traversé toute une partie d’Equestria en seulement une après-midi.

 

‘‘Il y a une grotte ici, on n’a qu’à… aaa… aaatchoum ! Y faire une petite pause.’’ suggéra Abdomen en désignant la caverne d’une patte, s’essuyant ensuite son museau.

 

‘‘Pourquoi pas ? Pt’être que le temps s’calmera entre-temps.’’ repris Applejack en se dirigeant vers la grotte, non mécontente d’avoir trouvé un abri. ‘‘En espérant qu’on n’retrouvera pas le corps de quelqu’un.

 

-Ou une créature des montagnes, comme celle que j’avais croisé en me rendant seule chez les yaks et qui vivait dans une grotte très similaire à celle-ci.’’ ajouta Pinkie amusée tandis qu’un garde licorne arrivait à l’entrée pour contrôler les lieux qui étaient plongés dans l’obscurité.

 

C’est alors que deux yeux rouges apparurent dans le noir, stoppant tous les membres du groupe.

 

Oh par Célestia…

 

‘‘ROOAAAR !’’

 

‘‘Aaaah !’’

 

Gnap !

 

Alors qu’il criait en commençant à s’enfuir, le malheureux soldat fut happé dans la mâchoire de la créature des montagnes qui se retira aussitôt dans sa caverne.

 

Craac !

 

En sortit un son d’armure et d’os brisés qui pétrifia la plupart des autres membres du groupe, qui entendait désormais la créature en train de déguster son repas.

 

‘‘Et c’est reparti. Courez !’’ lança Abdomen alors que la créature ressortait de son antre, du sang frais s’écoulant entre ses dents.

 

Sans plus attendre, chacun retrouva ses esprits et partit aussi vite que possible, bientôt poursuivis par leur prédateur. Courant à l’aveuglette pour sauver leur vie, les poneys et Green arrivèrent sur un terrain situé entre une paroi d’un côté et une large et profonde crevasse de l’autre. Mais après plusieurs minutes le groupe finit par arriver devant une impasse avec toujours le précipice sur le côté.

 

‘‘Non, non ! Pas ça !

 

-Grrrr…’’

 

En se retournant, chacun vit la créature approcher lentement, heureuse d’avoir un tel festin lui être offert.

 

‘‘Grisss !’’ lui lança Abdomen en allant vers lui en montrant ses crocs. ‘‘Restez derrière moi !’’ déclara-t-il ensuite aux juments pendant que les trois gardes et Green se mettaient eux aussi face à la créature.

 

‘‘N'y compte pas l’ami.’’ rétorqua remontée Applejack en les rejoignant avec Pinkie. ‘‘On a déjà combattu pire que ça.

 

-Je me demande néanmoins si un éternuement de ta part ne serait pas le bienvenu.’’ suggéra Green à Abdomen en tremblant quelque peu, redoutant leur fin proche.

 

‘‘Parce que tu crois que ça vient sur commande !’’ lui cria hors de lui le changeling.

 

Mais alors qu’ils s'apprêtaient à se battre de toute leur force, un son de galop se fit entendre, amenant la créature à regarder au-dessus de ses proies.

 

‘‘Yaks, chargez !’’

 

À ce cri, les membres du groupe virent cinq yaks sautez du haut de la paroi et atterrir devant eux avant de continuer leur charge, cornes en avant. Ils percutèrent alors violemment la créature qui sous l’effet du choc fut éjecter sur le côté, tombant ensuite dans la crevasse en poussant un cri qui diminua peu à peu tandis qu’elle disparaissait dans les profondeurs.

 

Une fois leur acte accompli, les yaks se retournèrent et observèrent ceux ayant pénétré leur territoire, leurs yeux cachés par leurs poils à la tête. Là, leur sourire satisfait s’évapora.

 

‘‘Des poneys !’’ cria l’un d’eux en grattant avec force le sol d’une patte. ‘‘Détruisons les !

 

-Non ! Attendez ! Nous venons en paix !’’ lança Green en courant vers lui, bras en l’air, pendant que Applejack et les siens restaient sur la défensive.

 

‘‘Un minotaure avec des poneys ?’’ s’étonna un autre yak. ‘‘Peuple minotaure être toujours aussi faible que du temps de ancêtres yaks.

 

-Qui êtes vous ? Et qu’est ce que minotaure et poneys font ici ?’’ demanda un autre qui, par le casque qu’il portait, semblait être le chef de la troupe.

 

‘‘Je suis membre du Sénat de Minotauria, et nous venons à votre rencontre de manière pacifique.’’ déclara le minotaure en s’arrêtant devant lui, une patte sur la poitrine. ‘‘Nous souhaitons nous entretenir avec votre roi, Rutherford VII si je ne me trompe.’’

Note de l'auteur

C'est donc du côté de AJ et Pinkie que nous débutons cette nouvelle phase du périple des équins (ce qui est logique vu la proximité géographique entre Empire de cristal et Yackyakistan) ^^ Mais nous retrouverons notre Twilight un jour ;)

Et il y a une raison pour le nom du souverain yak ^^

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.