Discord icon

Chapitre 54 : Entretien avec Rutherford VII

Même si l’horloge qu’elle avait vue en passant dans une rue lui avait indiqué qu’il était près de deux heure de l’après-midi, soit quatre heures depuis le départ de ses amies dans leurs différentes missions, Rainbow Dash avait l’impression que cela faisait déjà presque un mois. S’ensuivit une attente interminable, où elle ne cessait de se dire qu’elle devrait être avec elles pour les aider.

 

Aussi avait-elle préféré se vider l’esprit et sortir de sa chambre avec ses enfants pour se rendre dans la campagne entourant la Cité, croisant et acceptant volontiers que les Chercheuses de talents les rejoignent.

 

‘‘Hiii ?’’ entendit-elle alors près d’elle alors qu’ils arrivaient en vue de la sortie de la ville.

 

‘‘Nous y sommes presque New Hope. Il faut juste qu’on termine cette rue.’’ dit-elle au poulain licorne qui la suivait de près, tandis qu’elle portait sur son dos Pretty Surprise endormie.

 

‘‘Hi, hi. On sent qu’il t’a pleinement accepté comme sa mère.’’ commenta amusée Sweetie Belle.

 

Mère. se répéta l’intéressé, trouvant que c’était encore un mot étrange pour elle en dépit des onze mois de gestation qu’elle avait vécu en même temps que la guerre.

 

Avant son mariage avec Soarin et la nouvelle de se savoir enceinte, elle n’avait jamais vraiment pensé à cette partie à venir de sa vie, trop occupée à devenir puis à être Wonderbolt, ainsi qu’à vivre des aventures avec ses amies et à leur montrer ses compétences exceptionnelles en vol. Mais maintenant qu’elle se retrouvait avec deux poulains en bas âge, elle ne pouvait s’empêcher de se demander si elle serait à la hauteur alors que le danger les guettait.

 

Je suis sûre que tu feras une très bonne mère. Aime-le, et il sera comblé.

 

Cette parole confiante de Twilight prononcée le lendemain de son retour à l’Empire, lui revint alors en tête. Oui, elle pouvait relever ce défi, aidée de son Soarin et de ses amies, et faire que ses enfants ne se sentent jamais seuls.

 

Sortant confiante de ses pensées, elle accéléra le pas et pénétra dans la campagne de l’Empire.

 

‘‘Tu ne crois pas qu’on aurait dû avertir Soarin ?’’ questionna néanmoins Scootaloo en regardant derrière elle en direction du palais.

 

‘‘Bah, il saura nous retrouver. Et puis je ne suis pas un soldat. Je n’ai pas à lui demander la permission pour aller prendre l’air.’’ répondit Rainbow avec un sourire en coin.

 

Mais tandis qu’elle marchait sur le terrain verdoyant, la pégase aux vols acrobatiques ressentait un peu de regret de ne pas encore pouvoir retourner plus de deux minutes dans les airs… d’y faire de nouveau un arc en ciel sonique comme dans le temps et montrer ainsi à ses enfants de quoi leur mère était capable.

 

Patience Rainbow… Et puis rappelle-toi que c’est en restant bloqué au lit que tu as découvert les aventures de Daring Do. Un mal pour un bien en somme, comme dirait Twilight. se consola-t-elle en se rappelant ce vieux souvenir. En restant à terre, tu peux ainsi profiter de ta famille.

 

Peu après, estimant être assez loin de la ville pour être tranquille, la jument se baissa pour déposer sa fille qui se réveilla, regardant alors autour d’elle d’un air étonné.

 

‘‘C’est quand même mieux d’être là que de rester enfermer dans une pièce, tu ne trouves pas ma puce ?’’ lui déclara Rainbow en souriant en se remettant debout, aidant ensuite du museau la pouliche à faire de même.

 

Elle porta après son regard vers son New Hope, qui faisait quelque pas aux alentours et semblait heureux de retrouver un paysage vert.

 

‘‘Hiiii.’’ lança-t-il d’une petite voix sous les yeux intrigués des Chercheuses de talents, profitant du souffle d’une brise.

 

‘‘Je me doute que ça doit te rappeler tes plaines et ton troupeau.’’ lui répondit Rainbow en allant vers lui souriante. ‘‘Je ne suis peut-être pas celle qui t’as mis au monde, mais je ne te considère pas moins comme mon enfant désormais.’’ continua-t-elle avant de lui lécher la tête, se rappelant qu’elle-même voit en Scootaloo une sœur, de même que Spike à l’égard de Twilight.

 

‘‘Rainbow, je te cherchais partout !’’ entendit-elle alors derrière elle, lui faisant afficher un sourire amusé tandis qu’elle devinait qui s’était. ‘‘Les médecins ont pourtant dit que tu devais rester couchée pour te reposer !

 

-Ah, te voilà Soarin, je me demandais quand tu remarquerais mon absence.’’ lui dit-elle en regardant le pégase atterrir. ‘‘J’en avais assez de rester enfermé et je voulais que les enfants puissent marcher un peu. Notamment New Hope, qui n’a pas l’habitude de rester enfermé.’’ s’expliqua-t-elle ensuite en se tournant vers le poulain qui reniflait la corne de Sweetie Belle.

 

‘‘Tu aurais pu au moins me prévenir.’’ lui réprimanda vexé Soarin en baissant la tête en fronçant les yeux, avant de sentir un sabot lui relever le menton.

 

‘‘Voyons… Si je l’avais fait, je n’aurai pas pu voir ta tête de poney inquiet que j’aime tant.’’ le réconforta-t-elle avec un sourire narquois. ‘‘Mais promis, je te préviendrai à l’avenir.’’ termina-t-elle plus calmement, avant de lui caresser le museau avec le sien en fermant les yeux.

 

À la suite de ce geste qui fit disparaître ses dernières rancœurs, Soarin accepta de marcher avec sa famille, aidant sa fille à avancer en la soutenant du museau par les côtés et en la portant quand elle montrait des signes de fatigue.

 

Après une dizaine de minutes où les Chercheuses de talents s’étaient amusées à courir avec New Hope, rappelant à ce dernier le temps passé avec son troupeau, le groupe arriva à proximité d’une petite mare avec autour des arbres et des buissons contenant des baies de l’Empire. Devinant ce qu’allait lui demander son épouse, Soarin s’envola vers l’un des buissons et prit dans ses pattes autant de baies qu’il pouvait, avant de revenir aux côtés de Rainbow qui montrait aux trois jeunes pouliches comment boire de façon naturelle.

 

‘‘Au moins, tu ne pourras pas dire que je ne prends pas soin de toi.’’ lui dit-il en déposant les baies près de la jument qui lui lança un sourire reconnaissant.

 

‘‘Merci.’’ lui dit-elle avant de prendre quelques baies en bouche, savourant leur goût exquis. Elle invita ensuite les autres à en prendre tout en s’allongeant, permettant à sa Pretty Surprise de la téter alors qu’elle poussait de petits cris pour indiquer qu’elle avait faim.

 

‘‘Il faudra penser un jour à demander à Pinkie de faire une tarte avec ces fruits.’’ commenta Soarin en s’allongeant à ses côtés, enlaçant sa queue avec celle de Rainbow.

 

‘‘Pff… Entre toi et les tartes, c’est une vraie histoire d’amour par Célestia.

 

-Eh, eh… Je dois avouer…’’ reconnut l’étalon en se grattant la tête, se rappelant la fois où il avait failli se sentir mal en voyant sa tarte aux pommes tomber durant le Grand Gala Équestre. ‘‘On a chacun nos petits plaisirs. Comme toi et tes livres sur Daring Do.

 

-Mouais. J’espère quand même que cette histoire d’amour avec tes tartes ne me fera pas concurrence.’’ reprit la pégase en tournant la tête vers son étalon, un sourire en coin.

 

‘‘Hum… C’est vrai que le choix pourrait être difficile…’’ commença à dire l’étalon pensif, un sabot au menton., avant d’afficher un air charmeur. ‘‘Mais en plus de ton apparence, de ton odeur et de ton goût, tu as aussi une personnalité unique... Même si parfois elle peut être irritante, avec par exemple tes départs impromptus.’’ continua-t-il en terminant sur un ton plus remonté.

 

Pendant que le couple riait en profitant du calme ambiant, collant ensuite leur tête l’une contre l’autre, Applebloom s’amusait à lancer des baies en l’air pour les attraper dans la bouche.

 

‘‘Hiiii ?’’ lui lança étonné le poulain en l’observant, penchant la tête de côté.

 

‘‘Essais de faire pareil.’’ répondit souriante la terrestre, avant de lancer une baie en l’air.

 

Reculant de quelques pas sans quitter le fruit des yeux qui retombait au sol, le poulain percuta une branche et tomba à la renverse, recevant finalement le fruit entre les yeux.

 

‘‘Hi, hi. C’était presque ça.’’ commenta amusée Sweetie Belle tandis que le poulain se relevait, l’aidant ensuite à se nettoyer le visage en prenant un petit bout de bois dans sa magie qu’elle utilisa pour racler les restes de la baie.

 

‘‘Hiiii.’’ lança surpris le poulain en observant cet objet volant.

 

‘‘Spike dit qu’il a réussi à envoyer un rayon en éternuant.’’ commenta Scootaloo. ‘‘Je me demande s’il arrivera à utiliser ses pouvoirs comme les autres licornes.’’

 

‘‘Peut-être, qui sait ?’’ lui répondit Sweetie Belle avant de reporter son regard sur le poulain. ‘‘Regarde New Hope, tu utilises ta corne en te concentrant sur l’objet et en l’imaginant voler. Comme ça.’’ lui dit-elle en exposant de profil sa corne et en faisant voler une baie. Mais bien qu’intrigué, le poulain ne suivit pas l’exemple, ne comprenant pas comment faire. ‘‘Hum… Bon, après, il faut se souvenir que je n’étais pas plus doué jusqu’aux cours de Twilight.’’ reprit la licorne en réponse aux rires étouffés de ses amies.

 

‘‘Allez, on va voir si tu es bien un poulain des plaines.’’ lança Applebloom en se cabrant. ‘‘Essaie de m’attraper !’’ reprit-elle en s’élançant, bientôt suivit du poulain et de ses amies.

 

Pendant ce temps, un craquement de branche fit sortir Soarin de sa sérénité, cherchant autour de lui si une menace pesait sur eux.

 

‘‘Qui est là ?’’ lança-t-il méfiant, prêt à se lever.

 

‘‘Détendez-vous les amoureux. Je viens en paix.’’ affirma une voix familière tandis que des bruits de sabot se rapprochaient. Apparaissant derrière des buissons, une changeline se dirigea ensuite en direction du couple, portant sur son dos une larve. 

 

‘‘Chrysalis ? Que fais tu ici ?’’l’interrogea Rainbow Dash, étonnée comme les autres de la voir.

 

‘‘Je voulais donner un air plus sain à la larve qui a encore les poumons fragiles, et j’ai senti une douce odeur d’amour qui m’a conduit ici.’’ commença à s’expliquer la souveraine en arrivant à côté d’eux, avant de prendre un air lassé. ‘‘Et… J’avais aussi besoin de retrouver un peu de calme.’’ continua-t-elle en soupirant, intriguant d’avantage ceux présents. ‘‘J’en avais assez de voir des poneys me dire merci pour tout ce que j’ai fait pour Twilight et les poneys en général… Certains de l’Empire me demandant même des autographes…

 

‘‘Quoi ?! Tu devrais plutôt en être fière.’’ lui affirma Rainbow avec force. ‘‘La célébrité c’est trop cool !’’ continua-t-elle en enviant le sort de Chrysalis alors que presque plus personne ne lui avait fait ça après les premières semaines de la guerre.

 

‘‘Moi je trouve cela étouffant.’’ rétorqua cette dernière qui, après un moment d’hésitation, se coucha à terre à proximité de la pégase cyan, déposant ensuite la larve changeline qui aperçut alors Pretty Surprise.

 

‘‘Hiiiissss.’’ lui lança-t-elle en commençant à aller à sa rencontre, amenant la pouliche à arrêter de téter et à se retourner. Là, l’enfant attendait quelques secondes pour que sa vision soit assez claire pour distinguer ce qui venait.

 

‘‘Iiii ! Iiiiii !’’ cria-t-elle faiblement en allant apeurée vers les pattes avant de sa mère, trébuchant et se relevant aussitôt pour se réfugier entre les membres protecteurs.

 

‘‘Hum… J’en regrette presque le temps où on était craint des poneys…’’ commenta Chrysalis en assistant à cette scène pendant que Rainbow, comme Soarin, affichait un sourire amusé tout en caressant sa fille d’un sabot pour la rassurer. ‘‘Je ne te pensais pas aussi maternelle.’’ déclara-t-elle ensuite en observant faire la pégase cyan. ‘‘Pas après ce que j’avais vu le jour du mariage de Canterlot et de ce que mes espions à Poneyville m’avait dit de toi.

 

-Tu trouves ?’’ lui demanda la jument en tournant son regard vers elle, à la fois surprise et flattée.

 

‘‘Oui. Tu veilles sur elle comme la pupille de tes yeux.’’ s’expliqua Chrysalis en regardant la pouliche retrouver son calme.

 

‘‘Mais dites moi, reine Chrysalis, vous n’avez jamais eu d’enfant ?’’ questionna peu après Soarin, qui reçut un regard remonté de la changeline, lui faisant regretter cette question.

 

‘‘Pff… Non cher Sopalin. Je n’en ai jamais eu.’’ déclara-t-elle rapidement d’un ton sec en posant son regard vers la larve. ‘‘Je suis devenue reine des changelings juste avant que ne vienne la période de reproduction de l’essaim, qui aurait été ma première. Et les reines ne peuvent y participer, ça a toujours été ainsi. Elles se doivent d’agir pour le bien de l’essaim et donc ne pas avoir d’attaches personnelles pour un des membres.’’ continua-t-elle en parlant sans émotion, comme récitant une leçon mille fois apprise.

 

Pendant qu’elle parlait, la petite larve avait continué de ramper vers la pouliche qui la regardait nerveusement derrière la patte protectrice de sa mère.

 

‘‘Hiiissss.’’ lui lança calmement la larve en approchant.

 

Intriguée comme Chrysalis, et après un regard à Sorain qui hocha fébrilement de la tête, Rainbow retira sa patte séparant Pretty Surprise de la larve.

 

‘‘Vas-y ma petite, il ne faut pas se fier uniquement aux apparences. Soit aussi courageuse que ta mère.’’ lui dit-elle confiante, se remémorant la fois où elle et ses amies avaient finies par accepter Zecora.

 

Après un regard sur sa mère qui l’aida à se mettre debout, la pouliche avança prudemment vers la larve, autant pour éviter de tomber que par appréhension.

 

‘‘Hiiii ?’’

 

‘‘Hiiiiissss.’’

 

Après encore quelques secondes qui parurent interminables pour les trois adultes, les deux petits se rejoignirent : s’observant puis se reniflant mutuellement.

 

‘‘Hiii.’’ relança rassurée la pouliche, s’amusant ensuite à prendre en bouche une des oreilles de la larve qui semblait alors être chatouillée.

 

‘‘Et bien, ces deux là n’auront pas mis longtemps pour s’entendre, contrairement à leurs aînés.’’ commenta Soarin amusé en s’essuyant le front en sueur d’une patte tout en continuant de les regarder.

 

Chrysalis, elle, avait un ressentiment plus partagé devant ce spectacle. Elle le sentait, une page de l’Histoire des changelings était définitivement en train de se tourner.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Poneys ont violé territoire des yaks. Ils devront être détruit !’’

 

C’est d’une voix rude que le yak assis sur un trône en bois s’exprima devant le groupe d’Applejack et Pinkie Pie qu’on venait de lui amener, provoquant acclamation générale parmi la foule autour d’eux.

 

‘‘Pfff… Il n’y a pas à dire, ils sont toujours aussi susceptibles et portés sur la destruction.’’ commenta en soupirant la jument au pelage orange, alors qu’elle et les autres étaient cernées par des yaks armés de lances.

 

Après leur rencontre avec la patrouille, le groupe avait été conduit sous bonne garde à la capitale du Yakyakistan, emportant avec eux leur traîneau toujours bâché.

 

Éclairée par un soleil masqué par moment par les nuages, l’unique ville du pays n’avait que peu changé depuis la dernière venue des six porteuses des Éléments d’Harmonie pour leur tournée de bienfaisance. Entourée d’une palissade avec deux statues géantes de yaks en armes pour garder l’entrée, elle se composait de hutte de bois et de paille et d’un terrain pour l’agriculture. En les voyant venir, les habitants s’étaient amassés pour les voir, le regard souvent méprisant et certains crachant sur leur passage.

 

La présence de Green et Abdomen n’était pas pour améliorer les choses. Le premier les amenait à dire qu’il prouvait la faiblesse des siens qui, depuis leurs ancêtres, n’ont pas voulu finir ce qu’ils avaient commencé lors de la guerre, empêchant aux yaks d’accomplir leur vengeance. Le second était méprisé et qualifié de monstre qui fallait abattre. Des paroles qu’Abdomen n’avait pas entendues depuis le temps d’Equestria et qu’il devait bien avouer qu’elles ne lui avaient pas manqué.

 

Le groupe fut ainsi conduit au centre de la ville, où se dressait un trône en bois au sommet duquel était sculpté une tête de yak ressemblant, au grand étonnement des poneys, au prince Rutherford. Un détail qui s’accouplait bien avec le nom du souverain actuel. De fait, durant leur trajet pour venir ici, Green avait expliqué aux poneys que les yaks donnaient à leur souverain le nom de leur prince assassiné tous les cent ans en sa mémoire, et qu’ils se trouvaient en présence du septième Rutherford. Une tradition plutôt saugrenue mais que Applejack comprenait, étant elle-même attachée à la mémoire des siens.

 

‘‘Poneys ont une nouvelle fois prouvé leur perfidie. Poneys être revenus en secret pour envahir nos terres !’’ continua le souverain Rutherford VII, en s’agitant sur son trône, les cornes et les pattes avant ornées de bracelets en or, avec un autre pendant à une oreille. Ses yeux de colère apparaissaient quant à eux au gré des secousses de sa fourrure sur la tête. Par ailleurs, à côté de son trône se trouvait une jeune yak, le regard plus interrogateur qu'accusateur et portant elle aussi des bracelets dorés sur ses jeunes cornes, ainsi que deux tresses à sa crinière et un médaillon autour du cou.

 

‘‘Et dites-moi l’ami, qu’aurez-vous fait si on vous avait envoyé une lettre indiquant notre r’tour dans ce monde ?’’ reprit agacée Applejack.

 

‘‘Yaks auraient attaqué poneys sur le champ !’’ répondit sans attendre le yak en refrappant des pattes avant sur son trône, faisant de nouveau soupirer la terrestre qui roula des yeux. Pinkie, elle, était attristée de ce spectacle et ne disait rien. Tout comme du temps où elle avait apris l’entrée en guerre des yaks, elle ne reconnaissait plus ce peuple. Elle avait porté l’espoir que le temps aurait permis de circatricer les blessures du passé, mais il était évident que ce n’était pas le cas.

 

‘‘Avec votre permission majesté.’’  commença peu après à dire Green en s’avançant de quelques pas pour être à la même hauteur que les deux juments. ‘‘Je peux vous assurer que nous sommes navrés d’avoir pénétré sur vos terres sans vous en avoir averti, mais si on est là, c’est pour, à défaut de la refermer, nettoyer une ancienne plaie de votre peuple.’’

 

Sur ces mots, il fit signe à un des gardes poneys qui entouraient le traineau toujours couvert. Après un regard vers ses semblables, ce garde s’en approcha et commença à défaire les liens, sous l’œil attentif des yaks autours qui rapprochèrent leurs lances vers eux, voulant prévenir une ruse des équidés.

 

À la seconde où le corps gelé du yak fut mis à jour, des cris de stupeur se firent entendre de toute part, renforçant l’appréhension des membres du groupe quant à la suite des évènements.

 

‘‘Qu’est-ce que c’est que ça ?!’’ s’emporta de plus belle le souverain en sautant hors de son trône, faisant reculer Green et les deux juments inquiets tandis que la jeune yak restait en retrait, apeurée de ce qu’elle voyait.

 

‘‘Je… Je comprends votre incompréhension et votre colère devant cela, majesté… Mais permettez-moi d’expliquer…’’ commença à dire nerveusement le minotaure qui malgré sa taille était intimidé par le regard noir du yak devant lui, sentant ses respirations frénétiques l’atteindre et lui faisant hérisser les poils de son corps.

 

‘‘Poneys et minotaures seront brûlés vifs !’’ cria le yak en recevant l’approbation de ses semblables, glaçant le sang de Green qui n’arrivait plus à parler et sentait la situation lui échapper.

 

‘‘Rhaa… J’en ai marre… Bien, vous voulez notre mort ?! D’accord, faites comme bon vous semble ! Vous n’êtes pas les premiers à le vouloir de toute façon !’’ lâcha alors quelqu’un derrière lui, visiblement excédé. ‘‘Mais avant de nous exécuter, est-ce qu’on pourrait vous dire pourquoi on vous a ramené ce gars, au prix de la vie d’un membre de notre groupe ?!’’

 

Tout en parlant, faisant fi des lances sur lui qu’il écarta d’un coup de sabot sec, Abdomen se dirigea vers le yak qui l’observa de haut.

 

‘‘Créature monstrueuse mourra en premier.’’ annonça ainsi ce dernier sans pour autant faire reculer le changeling qui le défiait.

 

‘‘Père, yaks devraient écouter ce que étrangers ont à dire.’’ lui suggéra alors la jeune yak en touchant d’une patte le souverain qui, surpris, tourna la tête vers elle pour la regarder un moment, avant de se retourner vers le changeling devant lui.

 

‘‘Bien. Que veut dire créature monstrueuse avant de mourir ?’’

 

‘‘D’abord, je ne suis pas une créature monstrueuse, mais un changeling.’’ affirma agacé ce dernier en continuant de le défier du regard. ‘‘Et ce que vous voyez là, c’est Yakiev, un membre de la garde de votre défunt prince Rutherford, mort il y a sept cents ans.’’ continua-t-il en désignant d’une patte le cadavre, provoquant des murmures dans la foule. ‘‘On l’a retrouvé dans une grotte dans les montagnes précédent l’Empire de Cristal. Avant de mourir, il a laissé un message disant qu’il voulait être enterré dans son pays.’’

 

À ces mots, le souverain des yaks semblait confus, portant son regard sur son semblable mort.

 

‘‘Hum… Yak veut toujours être enterré dans terre des yaks.’’ commenta-t-il d’un ton plus calme en se frottant le menton, surpris qu'une telle créature puisse vouloir respecter les dernières volontés d'un membre de son peuple.

 

‘‘Dans son message, il disait aussi que le prince Rutherford et son escorte sont tombés dans une embuscade.’’ reprit le changeling en baissant le ton à son tour. ‘‘Certes, elle fut menée par des poneys, mais ceux-ci étaient sous l’emprise d’un sort qui les rendait inconscient de leur acte. Celui qui les contrôlait leur a ensuite ordonné de s’entretuer.’’

 

Tandis qu’il parlait, Abdomen et les siens pouvaient entendre les chuchotements gagner en intensité chez les yaks. Leur roi Rutherford VII, lui, malgré les yeux qu’on devinait toujours froncés, restait silencieux et semblait réfléchir face à ces informations.

 

‘‘Majesté, si votre prince Rutherford a été assassiné, c’est par le fait d’un poney licorne qui a agi dans son propre intérêt. Il ne saurait représenter l’ensemble des poneys d’Equestria qui, au contraire, saluaient l’action de votre prince pour rétablir la paix.’’ reprit alors Green en retrouvant ses moyens pour parler.

 

‘‘Poneys ont-ils une preuve de ce qu’ils disent ?’’ questionna finalement le souverain yak avec suspicion, provoquant un lourd silence chez les équidés.

 

-On en avait dans une enveloppe mais elle a été emportée par le vent durant notre voyage.’’ répondit navrée Pinkie, pendant qu’Applejack baissait la tête, se sentant responsable de la perte de l’enveloppe contenant le carnet du yak et une photo de lui dans la grotte.

 

‘‘Poneys ont très bien pu inventer toute cette histoire !’’ lança alors un yak dans la foule, recevant l’approbation de la plupart des autres.

 

‘‘Mais enfin, croyez-vous qu’on serait venu ici sans arme, en sachant qu’on peut se faire tuer, si on n’avait la preuve de l’innocence des poneys ?’’ rétorqua Abdomen en s'adressant aux yaks alentours, désignant de la tête les trois gardes poneys les escortant qui étaient seulement équipés de leur armure, avant de soupirer et se tourner vers le roi Rutherford VII qui l’observait attentivement. ‘‘Croyez-moi, je sais ce que c’est que de ne pas aimer un peuple, d’avoir une rancœur contre lui depuis des lustres… mais il faut savoir passer outre ses rancunes si on veut avancer dans l’avenir.’’

 

Après quelques secondes paraissant interminables, le souverain se contenta de partir.

 

‘‘Roi yak va dans hutte de musique des yaks pour réfléchir. Que corps du yak Yakiev soit brûlé et ses cendres dispersées autour de la ville, comme veut coutume yak.’’ se contenta-t-il de dire en se dirigeant vers une hutte où il y entra seul.

 

Peu après, une grande partie des habitants s’en allèrent reprendre leur activité en attendant la décision de leur souverain, tandis que d’autres s’occuper de tirer le traineau du yak mort pour l’amener avec eux.

 

‘‘Bon… On peut dire que ça ne s’est pas trop mal passé.’’ commenta Green en se voulant optimiste tout en s’essuyant le front avec le bras.

 

‘‘Ah oui ? Et qu'est-ce qui te faire dire ça ?’’ demanda agacé Abdomen, tournant la tête vers le minotaure.

 

‘‘La preuve… On respire encore.’’ répondit ce dernier.

 

-Mouais… Pour le moment.’’ tempéra Applejack en désignant de la tête les lances de la vingtaine de yaks qui étaient toujours en faction autour du groupe. ‘‘J’avais quand même l'espoir qu’après tout ces siècles passés, ils auraient changé dans leur façon d’être… Tout va bien pour toi, sucre d’orge ?’’ demanda-t-elle ensuite en se tournant vers Pinkie, qui était restée très discrète de tout l’entretien.

 

‘‘Oui... ça fait juste bizarre de les voir ainsi, alors que j’ai tant de bons souvenirs avec eux.’’ répondit-elle en se voulant rassurante bien qu’affectée intérieurement, se sentant revenir au temps où elle avait appris en pleurs l’entrée en guerre des yaks contre les poneys, une nouvelle qu’elle s’était refusée de croire longtemps.

 

‘‘Que poneys excusent comportements de mes semblables yaks. Bien que vivant en terre de glace, nous toujours avoir eu sang chaud.’’ lança alors une voix encore légèrement enfantine.

 

En tournant leur regard vers sa provenance, chacun put constater que c’était la jeune yak qui venait de parler et qui s’approcher de quelques peu vers eux.

 

‘‘Princesse Fresh, vous devriez rester à l’écart de ces étrangers.’’ commença à la mettre en garde un des gardes.

 

‘‘Princesse yak va où elle veut. Et si garde yak l’en empêche, il en répondra à roi Rutherford VII.’’ l’interrompit aussitôt avec force l’enfant en fronçant les yeux vers lui, tout en continuant sa marche pour arriver devant Pinkie Pie qui la regardait avec étonnement en penchant la tête.

 

‘‘Et beh… t’as un sacré caractère pour ton âge.’’ commenta amusée Applejack.

 

‘‘Vous trouvez ? Père dit pourtant que je suis trop douce par moment.’’ rétorqua surprise la princesse. ‘‘Mais comment se fait-il que des poneys, un minotaure et… Euh ? Un changeur… soient ensembles alors qu’ils sont censés être ennemis ?’’ questionna-t-elle ensuite, visiblement curieuse.

 

‘‘Oh, c’est une looooooooonnnnnnnnngue histoire…’’ répondit avec un petit sourire Pinkie en roulant des yeux. ‘‘Et je doute qu’elle se termine bientôt.

 

-Disons, pour résumer… Que nous avons compris qu’il était temps de se détacher du passé, et d’ouvrir une nouvelle ère entre nos différents peuples, afin qu’ils puissent tous vivre harmonieusement… et librement.’’ s’expliqua ensuite Green en soulignant son dernier mot avec un regard vers les deux juments et Abdomen qui lui répondirent par un air reconnaissant et un hochement de tête. ‘‘Je suis conscient que la tâche est ardue, notamment pour les miens qui ont comme vous toujours connu les poneys à un état sauvage, mais c’est l’espoir qui fait vivre une cause.’’ reprit-il avec force sous le regard interrogateur de la princesse qui avait du mal à tout comprendre et pencha la tête de côté.

 

‘‘Et comment minotaure comptent-t-il faire pour que poneys et les siens soient amis ?’’ demanda amusé un des gardes yaks qui pointait toujours sa lance vers Green.

 

‘‘Eh bien, justement… maintenant que vous en parlez…’’ commença à dire Pinkie en grattant le sol d’un sabot avant de se tourner vers le garde. ‘‘Vous ne sauriez pas par hasard, si votre peuple aurait… des pierres précieuses ?’’ questionna-t-elle en souriant nerveusement vers le yak.

 

‘‘Hein ? Qu’est-ce que poney rose veut dire ?’’ lança la princesse, déconcertée comme les gardes yaks.

 

‘‘Simple curiosité.’’ s’empressa de répondre Green. ‘‘On nous a conté une légende sur des pierres ancestrales que votre peuple aurait partagé avec les miens et les griffons.’’

 

‘‘Minotaure parle des « pierres de l’Entente » ?’’ lança alors Rutherford VII en revenant vers eux, faisant sursauter Green et d’autres du groupe qui ne s’attendaient pas à son retour aussi tôt.

 

‘‘Heu… C’est cela.’’ confirma néanmoins le minotaure en reprenant ses esprits.

 

‘‘Yaks conservent ces pierres au sein de famille royale.’’ se contenta d’expliquer le souverain en se mettant aux côtés de sa fille, faisant revenir plusieurs yaks pour connaître sa décision. ‘‘Roi Rutherford VII a bien réfléchi et a décidé de laisser dieux des yaks juger de votre sort.

 

-Ce qui veut dire ?’’ enchaîna suspicieux Abdomen en levant sabot pour demander des précisions tandis que Green avait un mauvais pressentiment.

 

‘‘Poneys devront prouver leur dire avec ordalie par combat.’’ clama Rutherford VII en frapant le sol d'une patte, recevant l'approbation de plusieurs des siens qui firent de même.

 

‘‘Un… Un duel judiciaire ? Vous les pratiquez toujours ?’’ s’exclama Green médusé, sentant ses battements de cœur accélérer de nouveau.

 

‘‘Attendez, vous v’lez déterminer notre honnêteté et décider d’notre sort par un combat ?’’ enchaîna Applejack en fronçant les yeux, ne supportant pas qu’on puisse mettre en doute leur dires.

 

‘‘Un combat à mort.’’ reprit le yak sans prêter attention à leur remarque. ‘‘Entre meilleur des yaks et volontaire poney. Si poneys disent vrai, alors dieux des yaks leur accorderons victoire.’’

 

À ces paroles les membres du groupe s’échangèrent des regards d’incertitude, ne s’attendant pas à cette annonce.

 

‘‘Pinkie, tu étais au courant de cette pratique chez eux ?’’ questionna Abdomen en se tournant vers la terrestre rose.

 

‘‘Pas vraiment… Je croyais mieux les connaître…’’ répondit faiblement la jument, abasourdie.

 

‘‘Que décident poneys ?’’ leur lança Rutherford VII en commençant à perdre patience. ‘‘S’ils refusent l’ordalie, eux et leurs compagnons seront exécutés.

 

-Père, laissez-leur temps de choisir.’’ tempéra sa fille.

 

‘‘Bon, il semble qu’on n’ait pas le choix…’’ exprima Green résigné. ‘‘Quel… Quelqu’un est volontaire ?

 

‘‘Permettez-moi d’y aller, Mesdemoiselles Applejack et Pinkie Pie.’’ se proposa un des trois gardes solaires qui les accompagnés.

 

‘‘Roi Rutherford VII précise que soldats poneys ne peuvent se porter volontaire pour l’ordalie. Ils sont soit licornes soit pégases et donc avantagés sur yak qui ne jurent que par force physique et non par magie.’’ objecta aussitôt le souverain en recevant l’approbation de ses propres soldats. ‘‘Yaks savent de quelle perfide sont capables ces espèces de poneys, surtout les licornes.’’ affirma-t-il en fronçant les yeux.

 

‘‘Et j’imagine qu’il en est de même pour la « créature monstrueuse »...’’ ajouta peu après Abdomen, las, en pensant tout haut.

 

‘‘Très bien… J’vais le faire…’’ se résolut alors à dire Applejack après un soupir en se mettant face au souverain.

 

‘‘Applejack…’’ voulu l’empêcher Pinkie, craignant pour son amie, sa cousine.

 

‘‘T’en fais pas pour moi, sucre d’orge. J’en ai vu d’autres au siège de Canterlot.’’ la rassura la jument orange en prenant un air se voulant confiant.

 

De toute façon, avons nous vraiment le choix... pensa-t-elle également en reportant son regard vers le souverain yak.

 

‘‘Poneys ont donc choisi leur champion. Bien, qu’on les amène sur le « versant du jugement des âmes ».’’ ordonna Rutherford VII en se retirant avec sa fille, laissant les gardes yaks conduire les voyageurs vers le lieu en question.

 

‘‘Hum… Charmant nom, pour le lieu d’un combat à mort…’’ commenta à voix basse Applejack en fermant les yeux et en baissant légèrement son chapeau sur son front avec une patte, avant de se mettre en route à son tour.

Note de l'auteur

Chapitre long mais "amusant" à faire. Jespère qu'il vous a plu et intrigué.^^

Oh, et les paris sont ouverts pour le catch à venir :p 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.