Discord icon

Chapitre 56 : Une Discussion et des inquiétudes

La nuit s’était installée depuis un certain temps déjà sur l’Empire de cristal, et les poneys s’en étaient retournés dans leurs songes, espérant que leurs semblables, partis ce matin, parviennent à accomplir leurs missions et garantir ainsi leur survie.

 

Dans les rues de la ville, sous le clair de la lune et accompagniée par une brise, marchait en direction du palais une jument de grande taille, l’air préoccupée. Comme tous les équidés présents ici, elle pensait aux trois équipes, et particulièrement aux siens ayant choisi d’accompagner Twilight et ses amies.

 

En arrivant près de la place centrale, avec le Cœur de cristal visible depuis sa position, Chrysalis aperçut sortir du palais la silhouette d’une autre jument de grande taille, en compagnie d’un groupe de poneys particuliers qu’elle n’avait que peu revu depuis son arrivée avec Twilight.

 

‘‘Bonsoir Chrysalis.’’ lui lança calmement mais d’une voix amicale Luna en la remarquant et en allant à sa rencontre avec ses gardes batponies dépourvus de leurs armures. ‘‘Que fais-tu ici ?’’ demanda-t-elle ensuite, surprise de la voir à cette heure tardive.

 

‘‘Hum… Je me promène.’’ se contenta de donner pour réponse Chrysalis, qui si elle aurait préféré continuer tranquillement sa marche alla malgré tout vers eux.

 

‘‘Tu sais… Parfois, partager ses craintes et ses peines avec les autres, permet de se sentir mieux.’’ lui conseilla la princesse de la nuit une fois devant elle, jetant ensuite un regard sur ses gardes batponies à ses côtés, composés de trois étalons et deux juments et marqués par plusieurs cicatrices sur le corps. Par ailleurs, l’une des juments portait sur le haut du corps un blouson en cuir noir, avec dessus le symbole d'un fer à cheval en train de brûler. ‘‘Tu t’inquiètes à propos de Twilight et des autres, n’est-ce pas ?’’ questionna-t-elle à nouveau devant le silence de la changeline. Cette dernière, après un moment d’hésitation en baissant les yeux, répondit par un petit hochement de tête.

 

‘‘Tu dois te douter que je ne tiens pas à apprendre d’autres pertes parmi les miens, alors qu’on est si peu nombreux aujourd’hui…’’ s’expliqua-t-elle en tournant le regard vers le ciel, se rappelant qu’il fut un temps où elle était reine de centaines de changelings.

 

‘‘Bof, parfois être en nombre restreint n’est pas plus mal.’’ commenta un batpony de petite taille comparée à ses semblables, provoquant un regard remonté de Chrysalis à son égard sans que cela ne semble l’impressionner pour autant.

 

‘‘Tu emmènes tes petits gardes en promenade ?’’ questionna alors en retour la changeline d’un air narquois, provoquant des grognements chez quelques batponies.

 

‘‘C’est leur première sortie depuis le retour de l’Empire.’’ préféra répondre Luna en fronçant légèrement les yeux, montrant qu’elle n’appréciait guère cette moquerie. ‘‘Je les ais tenus à l’écart durant la Foire aux cristaux pour éviter des… « accidents » avec les autres poneys.

 

-Et dis moi, c’est vrai ce qu’on dit à propos de vous ?’’ la relança Chrysalis avec un sourire en coin sans avoir vraiment écouté la princesse, voyant qu’elle avait touché une corde sensible et voulant s’en servir pour se distraire.

 

‘‘Quoi donc ? ’’ demanda la princesse en levant un sourcil, méfiante sur la suite de la question de la changeline.

 

‘‘Que toi et tes gardes vous êtes… « très proches » ?’’ précisa cette dernière en avançant son visage vers celui de Luna, attendant de voir sa réaction avec impatience.

 

‘‘Oh mais on couche aussi entre batponies.’’ affirma alors le garde lunaire de toute à l’heure en montrant ses crocs, visiblement amusé en prenant de court Chrysalis qui ne s’attendait pas à une réponse aussi franche et directe. La changeline leva ainsi inconsciemment une patte tout en se penchant en arrière tandis que l’alicorne fermait les yeux en soupirant.

 

‘‘La ferme Fonk. On ne te demande pas de dévoiler notre vie privée.’’ le réprimanda sa semblable portant le blouson en cuir alors qu’elle était à ses côtés.

 

‘‘Je t‘emmerde Ponk.’’ rétorqua-t-il avec mépris, avant d’afficher un sourire exécrable vers elle. ‘‘Et pourquoi me fais-tu la leçon ? Deviendrais-tu gentille ? Où est passé l’animal sauvage qu’on a connu après sa transformation en monstre et qui a dévoilé toute sa haine contre les minotaures ?

 

-Si tu y tiens, je peux te le montrer…’’ lui lança la batpony en le défiant du regard, montrant ses crocs alors que les deux gardes ne prêtaient plus attention à Chrysalis qui restait ébahie par ce comportement.

 

‘‘Arrêtez !’’ les stoppa leur princesse en haussant la voix, les regardant fermement avant de soupirer. ‘‘Pff… Partez devant, je vous rejoindrai plus tard. Bloes, je te les confie en attendant.’’ reprit-elle plus calmement en s’adressant à un autre batpony qui hocha la tête.

 

‘‘À vos ordres ma reine.’’ acquiesça-t-il avec respect.

 

‘‘Mère, faut-il vraiment que ce soit le soldat qui commande ? C’est moi le premier de tes enfants après tout.’’ demanda néanmoins le dénommé Fonk, visiblement agacé et surprenant à nouveau Chrysalis par cette familiarité avec la princesse de la nuit.

 

‘‘Ça suffit Fonk.’’ répondit Luna d’un ton ferme. ‘‘Partez maintenant.’’ ordonna-t-elle, laissant ses batponies s’envoler dans les airs et s’en aller vers la campagne de l’Empire.

 

Tandis qu’ils s’éloignaient en se lançant des insultes et des menaces pour certains, la princesse reporta son attention vers Chrysalis qui les regardait elle aussi, visiblement déconcertée par tout ce qu’elle venait d’assister en l’espace de quelques minutes.

 

‘‘Est-ce que ça va ?

 

-Tu as… de bien curieux… « gardes » …’’ finit par dire la changeline en continuant d’observer le groupe dans le ciel.

 

‘‘Je sais. Mais je les aime malgré tout.’’ reconnut l’alicorne en regardant à nouveau ses batponies avec un sourire. ‘‘Je leur dois bien plus que d’avoir sauvé ma vie au siège de Canterlot… Je leur dois le premier amour de poneys à mon égard après mon bannissement sur la Lune et mon retour sur cette terre. Tout comme je suis la première personne à avoir eu de l’attention pour eux.’’ expliqua-t-elle en attirant l’attention de Chrysalis, avant d’afficher un air plus triste. ‘‘Durant la guerre, ils ont été de tout les combats de nuits avec moi, certains y laissant la vie. Et avec l’énergie et le sang qu’ils faisaient couler en se battant et en tuant, certains ont… « basculé », m’obligeant à… me séparer d’eux.’’ ajouta-t-elle en baissant la tête.

 

‘‘Et c’est pour cela qu’eux ne  sont pas parmi les gardes partis aider Twilight et les autres ?’’ questionna la reine changeline avec une pointe de jalousie en fronçant les yeux, pensant aux siens partis aidés les poneys dans leurs quêtes.

 

‘‘Non… Enfin… Disons qu’ils n'obeissent qu'à mes ordres et refusent de trop s'éloigner de moi. Surtout après que plusieurs y soient restés au siège de Canterlot et lors de mon sauvetage à la chute de la capitale…’’ avoua Luna en fermant les yeux. ‘‘Tu sais ? Quand on y réfléchit, on n’est pas si différentes toi et moi.’’ fit-elle ensuite remarquer en relevant la tête avec un timide sourire.

 

‘‘Vraiment ?’’ s’étonna amusée Chrysalis en profitant de sa plus grande taille pour la regarder de haut.

 

‘‘Comme moi, il y a maintenant mille sept cents ans ans, tu as longtemps convoité l’amour des poneys… et jusqu’à peu… tu te faisais traiter de monstre.’’ commença à lui dire l’alicorne en approchant de la changeline qui leva un sourcil, cherchant à rester impassible et à ne pas regarder la cicatrice sur l’œil de Luna et sa corne brisée qui se dévoilaient par moment avec sa crinière mouvante et la brise. ‘‘Puis après ton expulsion de Canterlot, tu t’es retrouvé seule et abandonné… et depuis, tu te préoccupes davantage des tiens… Et ce, pas seulement parce que c’est tes sujets mais parce que tu les considères comme ta famille.’’ ajouta-t-elle calmement en s’arrêtant à quelques centimètres d’elle, posant un sabot sur le poitrail de Chrysalis qui semblait perturbée par cette révélation de son passé.

 

‘‘Pff… C’est Twilight qui t’as tout raconté ?’’ lui demanda-t-elle en retirant d’une patte le sabot de Luna, se doutant par ailleurs de la réponse en se souvenant de sa discussion avec l’alicorne mauve dans la grotte après que celle-ci l’ait sauvé de la noyade.

 

‘‘Elle parle parfois un peu trop.’’ reconnut amusée Luna avant de prendre un air grave. ‘‘Mais je crois qu’il a plus que ça pour que tu inquiètes sur tes changelings partis avec les autres. Je me trompe ?’’ dit-elle suspicieuse, plongeant son regard dans celui de la changeline qui avait l’impression qu’elle explorait son âme.

 

‘‘Désolé de vous décevoir, mais vous faites erreur, princesse de la nuit… ou de la Lune… Je ne sais jamais quel titre est le bon.’’ lui affirma-t-elle alors en affichant un sourire sournois. Face à elle, Luna ne broncha pas et se contenta de se tourner pour observer le Cœur de cristal.

 

‘‘Tu sais d’où il vient ?’’ questionna-t-elle en observant l’artefact.

 

‘‘Non, mais je sens que tu vas te faire un plaisir de me l’apprendre.

 

-Tu dois savoir qu’à ses origines… Equestria n’était pas habité par les poneys. Ces derniers y sont venus en cherchant une terre plus hospitalière alors qu’ils fuyaient l’hivers des windigos. Et une fois arrivé là-bas, ils ont créé le Feu de l’Amitié pour se protéger de ces créatures.

 

-Mouai. Et c’est pour ça qu’une fois par an, vous prétextez cette date anniversaire pour vous empiffrer et vous noyer dans la boisson…. Avant de vous plaindre ensuite d’avoir pris quelques tours de taille. Ah ! Ah !’’ se moqua Chrysalis en fermant les yeux, sans pour autant faire réagir la princesse.

 

‘‘L’Empire est la terre d’origine des poneys d’Equestria.’’ déclara cette dernière d’un ton grave, interloquant la changeline qui s’arrêta aussitôt de rire. ‘‘Malgré la présence des windigos, qui n’ont pas été affectés par ce qui avait vaincu leurs semblables au Sud des montagnes de cristal… certains poneys sont restés sur ce qu’ils considéraient leur terre natale. Ils se sont entraidés et ont finit par s’habituer au froid, au point que leur corps s’est peu à peu transformé pour donner naissance aux poneys de cristal.’’ poursuivit impassible Luna, malgré l’attention que portait maintenant Chrysalis à ses propos. ‘‘Ils ont également au fil du temps développé leur propre amitié et amour les uns envers les autres… et c’est le Cœur de cristal qui en fut la matérialisation, permettant d’éliminer les windigos restant.’’ termina-t-elle, se souvenant de la fois où, quand Flurry Heart avait détruit l’artéfact, le froid polaire avait menacé de faire disparaître l’Empire.

 

‘‘Hum, voilà qui donne plus de sonnalité à l’évacuation des poneys d’Equestria pour se réfugier ici. Ça donne un sentiment de… retour à la maison, au foyer protecteur.’’ commenta Chrysalis, impressionnée devant cette révélation, avant de se tourner vers l’alicorne en levant un sourcil. ‘‘Mais pourquoi me racontes-tu ça ?

 

-On a tous quelque chose qui concentre notre amour… pour lequel on est prêt à se battre, voire à tuer, afin de le protéger. Ou du moins, dont on a beaucoup de mal à se séparer car cela revient à se couper d'une partie de nous même. Pour un peuple dans son ensemble, comme les poneys de cristal, c’est le Cœur et leur souveraine. Pour ceux d’Equestria, c’est leurs princesses. Pour une personne prise à part, comme Célestia, c’est sa petite sœur. Pour moi, c’est elle, Twilight et mes batponies, de même pour eux à mon égard.’’ expliqua-t-elle en continuant de regarder l’artéfact, avant de se tourner vers la reine des changelings. ‘‘Pour une mère, c’est son enfant…’’

 

À ces mots, Chrysalis semblait impassible, mais Luna pouvait voir dans ses yeux qu’elle était choquée.

 

‘‘Je suppose que tu as raison.’’ déclara peu après la changeline, avant de lâcher quelques gloussements. ‘‘Mais j’ai beau avoir beaucoup d’affection pour mes changelings, au point que je les appelle mes enfants, je n’ai…

 

-Lequel c’est ?’’ la coupa calmement Luna en la fixant.

 

‘‘Je ne vois pas ce que tu veux dire.’’ répondit d’un ton agacé Chrysalis en fronçant les sourcils.

 

Après quelques secondes à s’affronter du regard, la princesse soupira en fermant les yeux.

 

‘‘Bien, il est temps que je rejoigne mes batponies.’’ lança-t-elle ensuite en rouvrant les yeux et en déployant ses ailes. ‘‘Je n’aime pas les savoir seuls trop longtemps, surtout que certains comme Fonk peuvent être assez… impulsif, par moment.’’ continua-t-elle en allant dans les airs puis commencer à s’éloigner, laissant sur place une Chrysalis qui semblait alors indécise.

 

‘‘Attends…’’ la stoppa soudain cette dernière en levant une patte, arrêtant l’alicorne dans son vol. ‘‘Ce Fonk… Celui qui t’a appelé mère… Pourquoi t’appelle-t-il ainsi ?

 

-C’est une longue histoire, mais pour moi c’est juste affectif.’’ se contenta de répondre Luna en battant des ailes pour se maintenir en l’air, avant de regarder dans les yeux la changeline d’un air peiné. ‘‘Si l’occasion se présente, tu devrais le lui dire. On ignore ce que l’avenir nous réserve encore avec les minotaures.’’ lui conseilla-t-elle, la voyant cependant partir d’un pas énervé vers le palais.

 

‘‘Ça ne te regarde pas. Bonne nuit princesse.’’ lui lança méprisante Chrysalis, entendant par la suite des battements d’ailes qui diminuèrent peu à peu au loin, l’amenant à s’arrêter alors qu’elle était devant l’entrée du palais. Observant le Cœur de cristal à proximité, elle lâcha un soupir en baissant la tête, attristée.

 

‘‘Je ne peux pas… Pas après tout ce que je lui ai fait avant qu’il nous quitte…’’

 

***************************************************************************************************************************************************************************

Des bruits de pas se faisaient entendre dans la pièce du palais qui durant la guerre avait servi de poste de commandement pour les autorités de l’Empire. D’une taille réduite et disposant que d’une seule fenêtre, les murs y étaient couverts de cartes d’Equestria et des différents points où, avant la disparition de l’Empire, se déroulaient les principales opérations. Sur ces cartes étaient attaché des punaises de différentes couleurs pour représenter les forces des différents contingents, alliés et ennemis. Se trouvait aussi dans la salle une étagère, remplie de documents traitant pour la plupart des effectifs et ressources militaires pour chaque zone d’opérations ; De même qu’une table avec d’autres papiers et des tasses de café dont le fond était encore rempli de résidu de caféine.

 

Personne depuis la réapparition de l’Empire n’avait encore pensé à la nettoyer ou eu le temps de mettre à jour les informations qu’elle renfermait. Elle était restée comme le jour du lancement du sort d’hibernation, comme figée dans le temps.

 

S’il ne s’était rendu ici qu’au début et à la fin de la guerre, c’est dans cette pièce que se sentait le plus à l’aise Shining depuis la disparition de sa bien-aimée Cadance. Ici, l’ancien garde solaire, protecteur de l’Empire et vétéran de la guerre, avait le sentiment d’être chez lui. C’était son repère, presqu’un cocon.

 

Et avec le départ de Twilight, l’étalon avait plus que besoin de trouver un lieu lui permettant de se sentir mieux.

 

‘‘J’aurais dû partir avec elle…’’ lâcha-t-il finalement après avoir fait cinq fois le tour tour le la pièce. ‘‘Je suis peut-être le dirigeant de l’Empire avec l’absence de Cadance, mais elle reste ma sœur…’’ reprit-il en repensant à l’objection de la princesse de l’Amitié pour qu’il l’accompagne. Cette dernière affirmant qu’il se devait de rester là pour organiser la défense des poneys si jamais les choses tournaient mal pour eux.

 

Il avait beau avoir donné une escorte à l’alicorne, accepté de la faire accompagner par le prince Blueblood, puis mit en garde Starlight de façon très claire contre toute action contre sa sœur, rien ne mettait fin à ses inquiétudes.

 

Inquiétudes renforcées par le fait que durant son périple pour venir jusqu’ici, sa sœur avait été sauvagement marquée au fer rouge. Et qu’elle retournait à présent là où elle avait été torturée et failli être tuée.

 

Il y avait aussi cette histoire, révélée par Green et Twilight à leur arrivée et toujours inélucidée, d’un traitre parmi les poneys. Un poney qui avait tué leurs parents et provoqué, même si ce n’était pas visiblement son but, l’entrée en guerre des yaks. Et s’il n’avait aucun indice pour accréditer cette idée qui germait dans son esprit, l’étalon ne pouvait s’empêcher de suspecter Starlight d’y être mêlée. La licorne ayant, par ses actes pour faire revenir Sombra, montré qu’elle était prête à tout pour accomplir ses objectifs.

 

‘‘J’ai peur Cadance… J’ai peur qu’il lui arrive malheur…’’ déclara-t-il attristé en baissant la tête et en fermant les yeux, s’imaginant parler à son épouse, une partie de lui voulant croire qu’elle pouvait l’entendre de là où elle était.

 

‘‘Prince Shining Armor !’’

 

L’appel d’un soldat de l’Empire sortit brusquement l’étalon de ses pensées et l’amena à regarder vers la porte ouverte de la pièce où il était. S’y dirigeaient deux gardes pégases, un de l’Empire et un d’Equestria. Ce dernier, en retard sur son semblable, semblait extrêmement épuisé, comme revenant d’une longue course.

 

‘‘Qu’est ce qui se passe ?’’ leur demanda-t-il, surpris de cette agitation et espérant qu’il ne s’agissait pas de mauvaises nouvelles sur l’une des trois équipes. ‘‘Attendez… vous êtes un des gardes partis avec l’équipe d’Applejack et Pinkie.’’ lança-t-il en reconnaissant le garde solaire qui reprenait difficilement son souffle après être arrivé devant lui. ‘‘Pourquoi avez-vous quittez votre poste, par Célestia ?!

 

-Pff… Prince Shining… Pff…’’ commença à répondre avec peine le soldat dont les pattes tremblaient. ‘‘Elles… ont… réussi…’’

 

Plaf…

 

Alors qu’il venait de prononcer ces trois mots, le garde en sueur s’écroula au sol, obligeant le second garde à se pencher pour vérifier qu’il respirait encore.

 

‘‘Tout va bien. Il est juste évanoui.’’ constata ce dernier rassuré en se relevant, avant de se tourner vers Shining qui restait bouche ouverte devant cette information capitale.

 

Sa première réaction fut de s’en aller vers la carte d’Equestria accrochée au mur, et d’observer la zone du territoire du Yakyakistan, pensif.

 

‘‘Majesté, est-ce-que ça veut dire que le premier groupe a accompli sa mission ?’’ questionna le garde impérial en voulant rester calme mais ne pouvant s’empêcher de laisser un regard plein d’espoir apparaître dans ses yeux.

 

‘‘Oui, les amies de Twilight ont visiblement réussi à retrouver deux Eléments d’Harmonie et à faire que les yaks ne nous attaquent pas.’’ répondit Shining en réfléchissant, observant maintenant la position de l’Empire de cristal, puis celle de Canterlot, désormais capitale des minotaures et lieu où se rendait sa sœur. ‘‘Nous n’avons plus aucune menace sur nos arrières…’’ commenta-t-il doucement, avant de se retourner en reprenant un air naturel pour porter son regard sur le garde solaire encore inconscient. ‘‘Bien. On va l’emmèner se reposer à la caserne. Veillez ensuite à ce qu’il ne manque de rien pour se ressourcer, il l’a bien mérité.’’ déclara-t-il en les rejoignant pour mettre avec le pégase chacun une patte avant du soldat à terre sur le dos et ainsi le transporter à deux. ‘‘ Au fait, comment se nomme-t-il ?’’

 

‘‘Soldat Phillipidès, majesté. Il est arrivé avec le second pégase que vous avez donné pour escorter le groupe, mais celui-ci s’est évanoui après avoir atterri.’’ commença à répondre le garde alors qu’ils se mettaient en marche. ‘‘D’après d’autres gardes solaires présents sur place, c’est le soldat Marathon.’’

Note de l'auteur

Voilà, je n'ai pas pu résisté à ce petit caméo en début de chapitre (bravo à ceux qui ont compris de quelle fic française mlp il s'agit), ni à ce clin d'oeil à notre histoire européenne. ^^'

J'espère que cette prise de risque ne vous a pas décontenancé et que vous êtes prêts pour la suite !

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.