Discord icon

Chapitre 58 : Des imprévus

‘‘À mon commandement… En joue… Tirez !’’

 

Tic-flit ! Toc !

 

‘‘Hum… C’est mieux. Mais c’est loin d’être suffisant. N’oubliez pas soldats, cette arme peut vous sauver la vie et dispenser à vos camarades un corps à corps sans doute meurtrier, surtout avec les licornes. Visez en priorité la tête, puis sinon le poitrail.’’

 

C’est d’un ton martial que s’exprima un officier minotaure en armure devant une rangée de ses semblables tenant des arbalètes. Devant ces derniers, se trouvaient à vingt mètres une ligne de poneys en paille, criblés de carreaux.

 

Autour du groupe, des dizaines de personnes s’activaient dans un camp en agitation continue. Constitué de centaines de tentes parfaitement bien alignées, protégées par une palissade et regroupées autour d’un fortin en bois, le camp était habité principalement par des minotaures, mais également  avec des griffons et des diamond dogs. De fait, là où se trouvait le groupe de soldats en exercice, d’autres minotaures s’entraînaient à tirer soit à l’arbalète, soit à l’arc. À un autre endroit, deux minotaures apprenaient tant bien que mal à des diamond dogs à se servir de leurs lances en situation de combat. Plus loin, des forgerons s’occupaient à concevoir et à limer des armes, des armures et des boucliers ovales tandis que des petites colonnes de soldats parcouraient le camp au pas de course. De même, des chariots remplient de troncs d’arbre se dirigeaient vers un endroit reculé où des ingénieurs s’activaient dans plusieurs constructions, avec à proximité des piles empilées de boulets de pierre.

 

Au centre de cette fourmilière, dans un bâtiment du fortin où le bruit de l’extérieur était limité, se trouvait le général Tactic. Lisant un livre, le vieux minotaure était assis à son bureau couvert de documents et d’ouvrages.

 

‘‘Mon général.’’ l’interrompit alors un soldat en se mettant au garde-à-vous après être entré dans la pièce.

 

‘‘Hum… Qu’y a-t-il sergent ?’’ demanda l’officier en tournant une page. ‘‘Nos éclaireurs griffons ont repéré quelque chose ?

 

-Non mon général, mais nous avons reçu un message par pigeon du capitaine Soldier. Il devrait arriver ici cette après-midi.

 

-Hein ?!’’ s’étonna Tactic en sortant de son livre. ‘‘Mais… Il était sensé retourner à Minotaurville.

 

-Il dit vouloir participer à la préparation des troupes et affirme n’amener avec lui que des personnes valides.’’ expliqua le militaire, surpris lui aussi de cette nouvelle mais en même temps ravi de savoir la venue prochaine du capitaine, désormais bien connu dans l’armée pour sa capture de l’alicorne et la semi-réussite de son opération contre les créatures équines.

 

‘‘Pff… Bien. Merci sergent, vous pouvez disposer.’’ soupira le général.

 

Une fois de nouveau seul, il ferma son livre et le posa sur la table. Sur la couverture était marqué « La guerre des équidés, du général Césaran », ouvrage du commandant des minotaures durant la guerre contre les poneys d’antan.

 

Si on sort vainqueur de cet affrontement, il faudra que je fasse moi aussi mon récit. pensa-t-il rapidement en se frottant la moustache, réfléchissant ensuite aux tactiques employées par son lointain prédécesseur pour combattre les poneys en terrain découvert. Certaines de ses méthodes nécessiteraient plus de troupes entraînées… Mais avec ces Kalteriens… se dit-il en se souvenant que le Chancelier Kalt lui a demandé une victoire rapide avec un anéantissement des équidés, lui assurant qu’il ne demandera pas de compte sur les pertes, notamment dans les rangs des Kalteriens.

 

Sentant le besoin de marcher, le général Tactic sortit de la pièce et, escorté par deux gardes, se mit à marcher dans les allées du camp. À son passage, les soldats minotaures professionnels le saluèrent respectueusement selon la règle militaire. Les autres, les Kalteriens, ceux qui hier étaient des civils et qui avaient répondu à l’appel du Chancelier, l’acclamèrent, persuadés qu’il les mènera vers la victoire et la gloire.

 

‘‘Vive le général Tactic !’’ 

 

‘‘Vive Minotauria !’’

 

‘‘Mort aux poneys !’’

 

Tant de jeunes qui ont toute la vie devant eux, et qui pour beaucoup vont mourir. pensa Tactic en les regardant. Tel est le prix à payer pour gagner une guerre qui décidera de la survie de notre pays.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

Dans le ciel habité par les nuages, la montgolfière poursuivait sa route, avançant par un vent Nord-Ouest et par les deux gardes pégases de l’escorte du groupe qui poussaient la nacelle pour la maintenir sur la trajectoire en direction du Sud.

 

Penchée sur un bord de la nacelle, Twilight regrettait d’avoir toujours son aile droite bandée après son combat contre son elle maléfique, ne pouvant de fait apporter sa contribution.

 

Néanmoins, elle ne pouvait s’empêcher de regarder les deux pégases à l’œuvre, ou plutôt l’un d’eux en particulier, un au pelage orange et à la crinière et la queue bleue.

 

En le regardant discrètement, comme elle l’avait fait plusieurs fois depuis leur départ de l’Empire, la jument mauve ressentait une curieuse sensation qu’elle pouvait décrire comme étant du bien-être. Et bien qu’il ne s’agissait pas du même Flash Sentry que dans le monde des humains, l’alicorne se souvenait avoir vécu la même sensation au cours de ses quelques échanges avec le Flash humain. Elle se souvenait notamment de la fois où elle s’était retrouvée dans les bras du garçon après avoir vaincu les Sirènes avec ses amies.

 

‘‘Alors tu vas te décider à lui parler, en plus ça va être son heure de pause ?’’

 

Cette question sortit brusquement Twilight de ses pensées et l’amena à se retourner pour voir Starlight. Cette dernière affichait un sourire en coin.

 

‘‘Heu… De quoi tu parles ? Parler à qui ?’’ balbutia l’alicorne, provoquant des gloussements chez son amie.

 

‘‘Pff… Twilight…’’ commenta-t-elle amusée. ‘‘Je suis au courant depuis longtemps grâce à Pinkie qui m’a parlé durant le conflit du Flash Sentry du monde des humains.’’ expliqua-t-elle ensuite, faisant rappeler à Twilight que la terrestre rose avait, comme elle seule en est capable, découvert toute l’histoire à son retour dans le monde d’Equestria. ‘‘Et donc… Tu comptes te lancer ou pas ? Crois-moi, il laissait paraître des signes prouvant qu’il pensait toujours à toi durant ton « absence ».’’ continua-t-elle en faisant un clin d’œil à son amie.

 

‘‘Ah, ah ! Ne sois pas ridicule.’’ répondit rapidement la jument mauve en souriant nerveusement tandis que ses pupilles se contractaient. Un spectacle qui n’était pas sans rappeler à Starlight de bons moments d’avant la guerre. ‘‘Pourquoi voudrai-je parler à un poney dont je ne connais presque rien ? Sinon qu’il ressemble à une personne d’un autre monde, avec la même voix et couleur pour ses crins ainsi que le même regard envoutant chaque fois qu’on croise, involontairement bien sûr, nos regards ?! Pourquoi ?! Après tout, rien n’indique qu’il a les mêmes passions que l’autre, comme aimer la guitare ?’’ demanda-t-elle d’un ton rapide avec des gouttes de sueur qui se formaient au visage et alors que derrière elle les deux gardes pégases remontaient à bord de la nacelle.

 

‘‘Tu crois ça ?’’ questionna en retour amusée Starlight avant de regarder par-dessus son amie. ‘‘Dites-moi soldat Flash, vous appréciez bien la guitare il me semble ?’’ lança-t-elle vers le pégase, choquant sur le coup Twilight qui sursauta.

 

‘‘Heu… C’est exact Mademoiselle Starlight.’’ confirma finalement Flash en venant près d’elles, sous les regards amusés de ses coéquipiers. ‘‘Pourquoi cette question ?

 

-Mon amie se demandait si vous saviez en jouer.’’

 

-Euh non, non. Pas du tout ! Enfin, dans un sens… peut-être…’’ balbutia Twilight, prise au dépourvu et essayant sans succès de rester calme. Aussi, la jument regrettait sur le coup de ne pas pouvoir voler pour partir au loin et se cacher dans une grotte sombre pour ne plus jamais en ressortir.

 

‘‘J’adore la guitare !’’ déclara le garde visiblement enjoué de voir la princesse s’intérresser à lui, avant de se souvenir à qui il s’adressait et de reprendre son calme en se grattant gêné le cou d’un sabot. ‘‘Enfin… Pardonnez mon enthousiasme princesse Twilight. Je voulais dire que c'est un grand loisir pour moi.’’

 

À ces mots, l’esprit de l’alicorne s’apaisa légèrement, rassurée de savoir sa théorie sur la personnalité identique des personnes dans le monde des poneys et ceux des humains, être également valide pour le pégase.

 

‘‘Bon et bien je dois vous laisser. Je vais surveiller les alentours.’’ lança peu après Starlight en s’éclipsant, lâchant un nouveau clin d’œil à Twilight. Cette dernière, de nouveau perturbée, se força à lui sourire en la regardant s’éloigner.

 

Tu me le paieras Starlight Glimmer… Pinkie promesse… pensa-t-elle avant de reporter malgré tout son attention sur le pégase. Un silence s’établit entre les deux équidés visiblement gênés de la situation.

 

‘‘Alors… Comme ça, vous vous intéressez à ce que j’aime jouer princesse ?’’ questionna finalement Flash.

 

‘‘C’est… C’est exact. Oh, et tu peux m’appeler par mon nom.’’ lui répondit l’alicorne en cherchant à rendre la discussion plus facile.

 

‘‘Euh, entendu prin… je veux dire Twilight. Ah, ah, désolé…

 

-Ce n’est rien.’’ la rassura l’alicorne en se grattant une patte d’un sabot.

 

‘‘Au fait, voici pour vous essuyer le visage.’’ lança Flash en prenant un mouchoir mauve caché dans son armure sur le dos, le tenant ensuite avec un sabot tendu vers Twilight. Cette dernière comprit alors qu’il faisait référence à ses gouttes de sueurs toujours présentes sur elle.

 

‘‘Merci, c’est gentil.’’ remercia la jument en approchant une patte pour prendre le mouchoir, sentant peu après son sabot toucher celui de l’étalon. Un contact physique qui amena inconsciemment les deux poneys à se regarder dans les yeux une poignée de secondes tandis que Twilight réalisait qu’elle aurait pu utiliser sa magie mais qu’elle ne l’avait pas fait inconsciemment.

 

‘‘Et dis-moi, tu n’aurais pas par hasard souhaité créer un groupe de musicien, qui se serait appelé « Flash’s Drive » ?’’ préféra demander l’alicorne en ramenant son sabot et commencer à se se nettoyer le visage.

 

‘‘Excat ! C’était un rêve de poulain. Comment l’avez… Enfin, l’as-tu deviné ?’’

 

‘‘Hum… Une simple intuition.’’ répondit d’un air innocent Twilight en levant les yeux en l’air.

 

Poursuivant leur discussion, les deux poneys devenaient peu à peu plus à l’aise dans leurs échanges et se découvrirent des points communs. Telle la lecture de romans d’aventure ou une légère appréhension quant aux quesadillas et leur fromage gluant. Mais la jument avait aussi plus appris sur l’histoire de l’étalon, notamment sur le fait qu’il était orphelin et avait vécu à Canterlot en établissement jusqu’à s’engager dans la garde solaire. Mais bien que navré pour lui, l’alicorne saluait son courage en apprenant qu’il avait organisé l’évacuation de son orphelinat lors de la chute de la capitale et tenu en échec les minotaures cherchant à s’en prendre aux poulains. De même, elle s’amusa d’apprendre comment le pégase avait obtenu sa marque de beauté, à savoir, en attrapant en vol un poulain dans la cour de son établissement lors d’un orage, lui évitant à temps d’être frappé par la foudre. Un récit qui lui rappelait son propre sauvetage par Shining lors d’un incendie dans la bibliothèque de Canterlot, permettant à son frère d’obtenir également sa marque de beauté.

 

Les observant de loin, Thorax afficha un sourire amusé puis s’avança vers Starlight qui vérifiait l’absence de danger autour d’eux avec une longue-vue. Cette dernière lui ayant été donné par le prince Blueblood après qu’il l’ait sortie de sa sacoche.

 

‘‘Il y a, et je suis bien placé pour le dire, comme un doux parfum dans l’air.’’ lui dit-il en donnant un léger coup de coude.

 

‘‘Hi, hi. Comme dirait mon maître d’école, ils batifolent.’’ répondit Starlight en continuant son observation pendant que Thorax regardait souriant l’horizon en dépit des nuages autour d’eux.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Rhaa… Pas moyen d’aller plus vite ?

 

-Impossible mon capitaine, ce vent Nord-Ouest sur notre gauche nous ralentit et tous ces nuages réduisent notre visibilité.’’

 

C’est d’une voix ferme mais respectueuse que le minotaure au gouvernail répondit à Soldier qui se trouvait à l’avant du dirigeable. Ce dernier comportant trente autres soldats à bord.

 

Averti des derniers événement par les conducteurs des trois dirigeables venus les récupérer : tel que la certitude du Chancelier Kalt sur le retour de l’Empire de cristal et son appel aux volontaires pour le combattre, Soldier avait choisi de donner sa contribution à la cause. Aussi avait-il décidé de répartir les dirigeables en deux groupes, avec deux ramenant les blessés à Minotaurville et le troisième qu’il gardait pour se rendre, avec tous les gardes valides le désirant, au fameux camp où s’organisait la force chargée de combattre les poneys.

 

Il le sentait, l’Histoire s’écrivait devant lui et il avait bien l’intention d’y prendre part.

 

De fait, il prenait son mal en patience, fixant l’horizon de son unique œil en pensant à la bataille dont il devinait qu’elle approchait, sachant qu’il pouvait très bien y laisser sa vie. Mais la mort n’est-elle pas le risque pour tout soldat ? D’autant que parfois, elle peut servir d’exemple de bravoure et de courage pour les jeunes générations, et alimenter l’esprit de résistance d’un peuple. D’ailleurs, quelle meilleure façon pour laisser sa trace dans le monde qu’une mort glorieuse ?

 

C’est sur cette pensée qu’il aperçut, après le passage d’un nuage devant le dirigeable, quatre silhouettes venir vers lui.

 

‘‘Mon capitaine…’’

 

‘‘J’ai vu. C’est bon, c’est des griffons. Sans doute qu’ils servent d’éclaireurs pour le camp de la force de défense.’’ commenta le minotaure après qu’un de ses soldats l’ai averti.

 

Peu après, les griffons se posèrent dans la nacelle du dirigeable, armés chacun d’une lance. En observant autour d’eux, ils perdirent leur sang-froid en voyant approcher Soldier.

 

‘‘Vous… Vous êtes le capitaine Soldier ?’’ lança l’un d’eux en reconnaissant les descriptions faites sur l’officier au visage en partie brûlé par l’alicorne.

 

‘‘Hum ? Exact. Vous me connaissez ?

 

-Tout le monde dans le camp vous connaît !

 

-Vous êtes le minotaure qui a déjà capturé l’alicorne et tué plusieurs de ces créatures démoniaques !’’

 

Devant cet enthousiasme tout à fait nouveau pour lui, le soldat de métier qu’était Soldier resta impassible.

 

‘‘Nous serons honorés de servir sous vos ordres.’’ finit de dire le quatrième griffon après les trois autres, tous attendaient impatiemment une réaction du militaire.

 

‘‘Vous voulez servir sous mes ordres ?’’ commença à dire Soldier en croisant ses bras, les autres minotaures présents à bords restant quant à eux étonnés de ce spectacle. ‘‘Alors commencez à vous comporter comme de vrais soldats !’’ leur cria-t-il rouge de colère, faisant aussitôt perdre leurs sourires aux griffons.

 

‘‘M… Mais… que voulez-vous dire ?

 

-Déjà quand on s’adresse à un supérieur, on le salue !’’ réprimanda l’officier. ‘‘Je n’ai pas regagné mon grade de capitaine, au prix de la vie de plusieurs des miens, pour qu’on m’aborde comme un partenaire de chambre ! Alors, garde-à-vous !’’

 

Sur ces mots prononcés avec énergie, les griffons se tirent droit en essayant de ne pas trembler, sous le regard amusé des soldats minotaures.

 

‘‘Rhaa… Si c’est « ça » qu’on va opposer aux poneys, autant leur donner les clés de nos maisons pour qu’ils s’y installent.’’ relança Soldier en restant remonté, se disant qu’il était temps qu’il arrive dans le camp. ‘‘Maintenant, dites-moi à combien on se trouve du camp de votre force.

 

-Heu, à environ une heure d’ici… Mon capitaine.’’ répondit anxieux un griffon, terminant sa phrase par une rapide désignation du grade de Soldier avant d’oublier de le faire.

 

‘‘Et dites-moi… Combien d’équidés avaient vous tué ?’’ continua à demander le minotaure en tournant la tête dans la direction indiquée.

 

‘‘Et bien… Deux en ce qui me concerne.’’ finit par déclarer un autre griffon en levant une patte puis deux serres.

 

‘‘Oh, mais je ne parle pas de cette boucherie durant les émeutes, c’est trop facile ça.’’ objecta Soldier en approchant de lui, tirant alors son épée. ‘‘Avez-vous déjà tué un équidé alors que votre vie en dépendait ? Au milieu d’une mêlée, alors que vous êtes au sol et taché du sang frais de vos compagnons, dont la gorge vient tout juste d’être déchiquetée sous vos yeux, par un coup de mâchoire comme seuls savent faire ces « créatures démoniaques » comme vous dites ?’’ demanda-t-il lentement en se penchant, passant la lame de son épée sous la gorge du griffon qui sentait ses poils se hérisser en même temps d’être frôlés par le métal froid.

 

‘‘N… Non… Mon ca… Capitaine…’’ balbutia ce dernier devant le regard sombre du minotaure défiguré.

 

‘‘Alors préparez vous à vivre cela très prochainement, si vous comptez « servir sous mes ordres ».’’ lui annonça Soldier un sourire en coin, avant de se redresser et de ranger son épée. ‘‘Bien. Maintenant que ça s’est dit, indiquez-nous le chemin pour se rendre au camp.’’ ordonna-t-il plus calmement en se retirant pour regagner l’avant du dirigeable, laissant les griffons retrouver leurs esprits et cesser pour certains leur tremblement.

 

‘‘Heu, et bien, il n’y a qu’à aller vers cette montgolfière et continuer tout droit.’’ suggéra l’un d’eux en désignant d’une serre l’objet dans les airs qui venait d’apparaître après le passage d’un nuage.

 

‘‘Tiens ?’’ lança surpris Soldier en le voyant. ‘‘Vous attendiez d’autres personnes devant venir par les airs ?’’ questionna-t-il en se tournant vers les griffons qui dire non de la tête, l’amenant à observer de nouveau l’engin. ‘‘Curieux, il est poussé par le vent, ce qui voudrait dire qu’il vient du Nord… Passez-moi ma longue-vue.’’

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Et alors je lui ai dit que j’avais bien ce nouveau livre dans ma bibliothèque, mais qu’il devait repasser dans une semaine, car je l’avais déjà réservé pour moi ! Hi, hi !’’

 

C’est avec un petit rire, posant un sabot sur sa bouche, que Twilight conclut son anecdote du temps où elle vivait dans le Golden Oak Library, provoquant des gloussements chez Flash Sentry assis face à elle.

 

Depuis qu’ils avaient débutaient leur discussion, il y a maintenant une heure et demi, les deux poneys ne s’étaient presque pas arrêtés, hormis pour aller se prendre des victuailles pour déjeuner.

 

De fait, d’abord mal à l’aise chacun, les deux équidés avaient au fur et à mesure de leurs échanges pris confiance et parlaient maintenant librement assis à un coin de la nacelle. Par ailleurs, Twilight pouvait ressentir une agréable sensation de bien-être, similaire à celle durant ses moments passés avec ses amies. Elle était heureuse et se disait intérieurement qu’elle pouvait désormais rajouter le nom de Flash Sentry sur sa liste d’amis. Liste dont la princesse devait avouer qu’elle s’était fortement agrandie depuis son arrivée dans ce nouveau monde.

 

Posés non loin d’eux, Starlight et Thorax regardaient ce spectacle d’un œil amusé et attendri, de même que les trois gardes poneys qui rigolaient de leur camarade chanceux.

 

‘‘Je crois qu’on les a perdus. Ils parlent sans ne plus faire attention à ce qui les entoure.’’ commenta ainsi le changeling, content pour son amie.

 

‘‘Hum… J’espère qu’elle arrivera à faire ce que moi j’a été incapable de réaliser à temps avec Sunburst.’’ se laissa dire la licorne avec un pincement au cœur qu’elle refusa de laisser paraître.

 

‘‘Mademoiselle Starlight, venez voir.’’ lança alors Blueblood, faisant sortir la jument de ses songes. En allant vers le prince, elle le vit sur un côté de la nacelle en train de regarder le ciel, visiblement attiré par quelque chose.

 

‘‘Que se passe t-il, prince Blueblood ?

 

-Regardez, un dirigeable vient d’apparaître.’’ dit-il méfiant en pointant l’engin d’une patte alors que le vent faiblissait.

 

Préoccupée, Starlight s’empara avec sa magie de la longue-vue et la pointa vers le dirigeable situé à quatre cents mètres d’eux.

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Voici la longue-vue mon capitaine.’’

 

Saisissant l’appareil que lui présentait un garde, Soldier le plaça sur son unique œil et observa à travers.

 

Il vit d’abord le ballon de la montgolfière, sans indication particulière dessus, et regarda ensuite vers la nacelle.

 

Là, il remarqua à sa grande surprise la présence d’une personne équine en train d’observer vers lui avec sa propre longue-vue.

 

‘‘Une licorne ?!’’

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Un minotaure !’’

 

En s’exclamant brusquement ainsi, la jument amena tout ceux à bord à se tourner vers elle, inquiets. Aussi Twilight s’élança-t-elle pour la rejoindre avec Thorax et chacun remarqua alors le dirigeable.

 

‘‘Combien sont-ils ?!’’ questionna sans attendre le changeling.

 

‘‘Je ne sais pas, mais celui-là fait peur à voir avec son visage brulé.’’ lui répondit Starlight en se tournant vers lui.

 

‘‘Un visage brûlé ?! Donne-moi ça !’’ s’écria Twilight en prenant dans sa magie la longue-vue pour la mettre devant elle. ‘‘Par Célestia… Pas lui…’’ dit-elle ensuite en tremblant, comme si elle voyait son pire cauchemar.

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘La jument…’’ lâcha en serrant les dents Soldier en continuant de regarder à travers la longue-vue. ‘‘Et encore une de ces créatures du Tartare…’’ continua-t-il en voyant un changeling présent près de l’alicorne.

 

Puis mettant fin à son observation en repliant son outil, il se tourna vers les gardes minotaures et griffons devant lui et qui retenaient leur souffle à la suite des paroles du capitaine.

 

‘‘Soldats, la chasse est ouverte !’’

 

***************************************************************************************************************************************************************************

‘‘Ils viennent sur nous !’’

 

À ces mots de la princesse, les gardes et Thorax s’emparèrent de leurs lances respectives et posèrent leurs casques sur la tête, prêts à l’affrontement alors qu’ils pouvaient voir le dirigeable dévier pour faire route sur eux, maintenant aidé par un vent arrière.

 

‘‘Qu’est ce qu’on fait ?!’’ lança Thorax en revenant vers Twilight qui avait déposée la longue-vue, d’horribles images d’elle avec le minotaure lui revenant en mémoire.

 

‘‘Que tout ceux pouvant voler poussent la nacelle pour qu’on les distance.’’ ordonna Blueblood en restant concentré, reportant ensuite son regard sur le dirigeable.

 

Aussitôt, délaissant leurs armes, Thorax, Flast Sentry et le deuxième pégase s’envolèrent et se placèrent sur un côté de la nacelle en commençant à pousser, bientôt rejoints par Starlight une fois sa magie pour léviter dans les airs activée.

 

Mais malgré leur effort, chacun pouvait voir le dirigeable approcher d’eux, poussé par le vent et ses deux hélices.

 

‘‘Majestés, restez derrière nous.’’ lancèrent les deux gardes licornes en s’adressant à Twilight et Blueblood : sentant l’affrontement inéluctable alors que le dirigeable n’était plus qu’à une soixantaine de mètres.

 

Flit !

 

‘‘Attention !’’

 

Criant pour les mettre en garde, un des soldats accourrut se mettre devant eux et activa un bouclier qui stoppa une flèche à un mètre de la montgolfière.

 

Aussitôt après, d’autres flèches s’élancèrent depuis le dirigeable en direction du ballon.

 

‘‘Arrêtez les flèches !’’ ordonna à son tour Twilight en activant sa propre magie pour stopper les projectiles, bientôt suivie de Blueblood. L’alicorne se doutant qu’il y avait de forte probabilités qu’une chute de cette hauteur signifie leur mort à tous.

 

‘‘Allez, continuez de pousser !’’ lançait pour sa part Starlight aux pégases et à Thorax alors que les flèches se faisaient plus précises au fur et à mesure que le dirigeable adverse approchait.

 

‘‘Attention, au-dessus de nous !’’ entendit-elle alors de la part de Blueblood, regardant alors vers le haut pour voir quatre griffons fondre sur eux.

 

‘‘Prenez ça démons !’’ leur cria l’un d’eux en projetant sa lance.

 

‘‘Aaaah !’’

 

Touché aux côtes en hurlant de douleur, le compagnon d’arme de Flash Sentry rendit l’âme et se laissa tomber, amenant les trois autres à se lancer à l’assaut des assaillants.

 

Commença alors un violent combat aérien, avec Thorax qui fit face à deux adversaires, esquivant leurs lances et attrapant l’une d’elles avec sa mâchoire. Il donna ensuite un coup de sabot à la tête du second griffon. De même, arrivant près d’un autre, Starlight envoya un rayon sur ce denier, le projetant au loin. Enfin, Flash engagea le corps à corps face au griffon venant de tuer son coéquipier. Son adversaire lui envoya alors un coup de serre vers sa tête, mais qui passa de haut en bas sur le côté gauche de son casque, y laissant une marque de griffure. Le poney répondit en frappant d’un patte le poitrail du griffon.

 

Essayant de ne pas regarder ce qu’il se passait au dessus d’eux, Twilight, Blueblood et les deux gardes licornes continuaient de stopper les flèches lancées depuis le dirigeable qui dévia pour être à la droite de la montgolfière, permettant en conséquence aux minotaures présents à bord de mieux viser.

 

L’alicorne put ainsi voir sur le bâtiment, situé à une dizaine de mètre, la présence d’un minotaure qu’elle redoutait et méprisait plus que n'importe quel autre dans ce monde. Ce dernier, tout en ordonnant aux siens de continuer à tirer leurs flèches, était visiblement en train préparer quelque chose à ses pattes alors qu’il était penché vers l’avant. En se remettant droit, l’individu aperçut à son tour celle qui hantait ses pensées. Une jument dont il souhaitait la mort, depuis le jour où elle lui avait brûlé le visage et rendu borgne.

 

Le temps sembla alors s’arrêter pour la princesse et le capitaine, chacun s’observant dans les yeux en fronçant peu à peu les sourcils.

 

Je t’avais dit que nous nous retrouverons, jument. lança intérieurement Soldier en continuant de défier Twilight du regard. Puis sans la quitter de son œil, il releva ses bras pour exposer une arme bien connue de l’alicorne, la pointant vers elle.

 

Tic-Flit !

 

Zap !

 

Alors que le carreau d’arbalète venait d’être lancé, Twilight répondit en envoyant un rayon framboise qui détruisit le projectile. Montrant qu’elle avait retrouvé ses pouvoirs, l’alicorne renforça son air sombre contre le capitaine qui réagit en rechargeant son arme, un sourire amusé au visage. Pendant ce temps, le vent venait de changer de direction et soufflait maintenant depuis la gauche de la montgolfière.

 

Flit !

 

‘‘Princesse atten… Aaagh !’’

 

Retournant brusquement à la réalité, Twilight vit s’étaler devant elle un des gardes licornes, qui dans son élan venait de prendre à sa place une flèche au niveau de l’avant-bras.

 

Voulant profiter de cette situation, Soldier pointa à nouveau son arbalète en direction de l’alicorne, prêt à tirer.

 

‘‘Attention, on va se percuter !’’ avertit un garde avant que les ballons des deux engins ne s’entrechoquent, provoquant une secousse dans les deux nacelles. Celle-ci déstabilisa Soldier qui tomba en arrière en tirant involontairement.


Oh non par Célestia.


Flissh… Booooom !


Lancé dans les airs, le carreau venait de transpercer le ballon d’hydrogène du dirigeable puis celui d’air chaud de la montgolfière collés l’un contre l’autre, provoquant comme le craignait Twilight une réaction chimique explosive.

 

À ce moment, Starlight, qui venait à ce moment en aide à Thorax, fut emportée avec ceux présents dans les airs par le souffle de l’explosion. Elle finit par se stabiliser et vit avec effroi les deux engins tomber vers le sol en laissant une trainée de fumée et des cris derrière eux. Le dirigeable, plus lourd, tombant plus rapidement.

 

Dans la nacelle de la montgolfière d’où sortait plusieurs affaires et provisions, Twilight se tenait couchée sur le garde solaire blessé, ressentant la même frayeur que lors de sa précédente chute avec ses compagnons de voyage. Elle espérait d’ailleurs qu’un fleuve puisse amortir leur chute comme la dernière fois.

 

C’est sur cette pensée qu’elle sentit la nacelle percuter violemment de côté ce qui devait être une pente rocheuse et y glisser en faisant des tonneaux durant plusieurs dizaines de secondes interminables. Roulant avec Blueblood et les deux gardes licornes dans la nacelle, Twilight parvint néanmoins à se concentrer suffisamment pour activer sa magie et créer un champ protecteur autour de chacun d’eux et limiter ainsi leurs blessures.

 

Puis à un moment, un nouveau choc stoppa leur chute et Twilight, déboussolée, perdit sa concentration, mettant fin à son sortilège, et vit les restes du ballon se poser à l’entrée de la nacelle.

 

‘‘Ouch… Tout va bien ?’’ demanda-t-elle en s’adressant à Blueblood et aux gardes licornes.

 

‘‘Argh… Ca ira princesse. J’ai vu pire durant la guerre.’’ répondit le soldat blessé en serrant les dents, avant d’user de sa magie pour retirer la tête de la flèche l’ayant touchée à sa patte.

 

‘‘J’ai connu des atterrissages moins mouvementés…’’ commença à dire le prince en posant un sabot sur son front, avant de regarder autour d’eux. ‘‘Oh non… Où est ma sacoche ? Et où sommes nous ?’’

 

À ces mots, Twilight usa de sa magie pour soulever les restes du ballon, dévoilant un paysage rocailleux.

 

‘‘Je crois qu’on est sur un vieux massif.’’ commenta-t-elle en s’aventurant à l’extérieur, suivit des deux gardes. Autour d’eux, se présentait un terrain accidenté avec un dédale de buissons et de rochers, dont l’un d’eux avait permis à la montgolfière d’arrêter sa chute.

Note de l'auteur

Nouvelle péripétie en vue pour notre alicorne ^^

Je vous préviens par contre que nous arrivons bientôt à la fin de la Partie 3 (encore deux chapitres), et la Partie 4 n'étant pas encore terminée, il y aura un "hiatus" de quelques semaines (au minimum 2 mois je pense). Désolé d'avance, mais je tiens comme je l'ai toujours fait à terminer cette dernière Partie avant de la publier pour être sûr que tout y est cohérent et bien mené.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.