Discord icon

Chapitre 63 : Une nuit à Minotaurville, un choix à faire

Devant le portail en acier de l’entrée du palais de la Chancellerie, deux gardes étaient en faction, veillant au moindre bruit alors que devant se trouvait une petite place dégagée suivit des habitations de la ville. À côté de chaque garde, se trouvaient accrochées au mur des torches servant à les éclairer et à les réchauffer. De même, d’autres torches étaient visibles sur les remparts entourant le palais, avec des gardes patrouillant dessus.

"Hum… Il faut agir avec prudence…" commenta pensive Twilight alors qu’elle observait l’endroit avec Flash, tous deux cachés derrière une pile de tonneaux sur le bord d’une rue.

"Tu es sûr qu’on ne pourrait pas s’y rendre par les airs avec toi sur mon dos et en brisant une vitre ?"

"Impossible avec ce clair de lune et ce ciel dégagé. On se ferait vite repérer", reprit-elle après la question de Flash, les deux poneys arrêtant ensuite leur observation pour s’asseoir et réfléchir. "Pff… La dernière fois ça avait été plus simple, il y avait eu un passage nuageux juste au moment où on a escaladé une zone peu surveillée des remparts autour du palais…" se plaignit-elle en regardant vers le sol, se rappelant sa précédente infiltration au palais de Canterlot avec Pinkie Pie et Spike pour trouver le sort de Starswirl. "Je connaissais alors presque tous les coins et recoins de ce château qui était presque ma seconde maison." ajouta-t-elle en penchant la tête pour observer à nouveau le haut du palais. "Mais maintenant, j’ai l’impression que c’est la première fois que je le vois", termina-t-elle avec déception, ne reconnaissant pas plus ce bâtiment que cette ville qui avait été réaménagée par les minotaures. Et ce, seulement un siècle et demi après la guerre.

La jument sentit alors un sabot toucher son sabot, l’amenant à tourner le regard vers Flash qui affichait un sourire réconfortant.

"Ne sois pas triste. Moi-même j’ai vécu ici avant de m’engager et d’être envoyé dans l’Empire auprès de la princesse Cadance. Mais entre des bâtiments et un peuple, je préfère de loin que ce soit le second qui subsiste. Après tout, Equestria n’est pas qu’un territoire avec des villes, c’est avant tout un peuple de poneys rassemblant les trois espèces", lui dit-il calmement, faisant apparaître un petit sourire chez Twilight en approuvant ses belles paroles.

Mais le son d’une troupe en marche et proche les arrêta brutalement.

"Une patrouille vient vers nous", lâcha inquiet Flash en se levant, voyant alors à l’autre bout de la rue à dix mètres d’eux une lumière s’approcher au détour d’un carrefour. "On est pris au piège", s’exclama-t-il en cherchant vainement une voie de sortie comme Twilight.

Peu après la troupe d’une dizaine de minotaure arriva dans la rue et marcha en direction du palais, avec derrière elle un chariot contenant sous une bâche du charbon.

"Sniff, sniff… Bheu… C’est qui qui a lâché une caisse ? Quoique vu l’odeur, il doit y en avoir plusieurs", demanda suspicieux l’un des minotaures en sentant une odeur nauséabonde faisant arrêter la troupe alors qu’ils arrivaient au bout de la rue avec contre un bâtiment une rangée de tonneaux en arc de cercle.

"Je ne sais pas, mais c’est surement à cause de cette soupe aux choux qu’ils nous ont encore servi au diner", commenta un autre garde alors que chacun s’observait pour savoir qui étaient les fautifs.

"Bon bah moi je ne vais pas rester ici plus longtemps pour savoir qui c’est. D’autant qu’on doit livrer le charbon pour le chauffage du palais et que les autres nous attendent pour prendre la relève sur le rempart Nord", s’agaça un troisième en se remettant en route, voulant quitter l’endroit au plus vite et amenant les autres gardes derrières lui à le suivre.

Aucun ne remarqua alors un des tonneaux de la rangée être enveloppé d’une aura framboise et être déplacer.

"Faudra quand même leur dire aux gars de la cantine de voir s’il n’y a pas moyen de nous donner des plats autres que ce qu’ils font d’habitude. Ou alors engager le chef Gilron du restaurant « La bonne cuisse », qui suite à la crise et l’absence de vente de poneys en ville a dû mettre la clé sous la porte. J’ai un ami qui allait régulièrement dans son établissement avant, et il me disait qu’il s’y régalait tous les jours", suggéra l’un d’eux en continuant la conversation.

"Bheu… Je n’apprécie pas les poneys parlants, mais pas au point de manger leurs cousins sauvages", répondit un collègue peu enjoué par cette idée, d’autant que l’odeur dans l’air ne les quittait pas.

"Hiii", lança l’un des deux poneys tractant le chariot, regardant derrière lui.

"Qu’est-ce qu’il a cet animal ?" questionna un autre militaire en se retournant.

"Qu’est-ce que j’en sais ? Lui non plus ne dois pas aimer l’odeur", se contenta de répondre celui tenant le harnais des équins en continuant d’avancer.

Après quelques minutes, la troupe finit par atteindre les grilles de l’enceinte du palais que les deux gardes en faction ouvrirent, non sans se plaindre d’une odeur dérangeante auprès de leur semblable.

La troupe arriva ensuite dans la cour du palais et s’engagea dans une direction particulière en longeant le bâtiment. Soudain, deux ombres furtives sortirent de sous la bâche puis sautèrent hors du chariot. Marchant lentement, elles se dirigèrent vers la porte principale de la Chancellerie, l’ouvrant légèrement avant de la refermer aussitôt.

"Ouf… Je ne savais si ça allait marcher…" lâcha Flash en soupirant de soulagement.

"A vrai dire… Moi non plus." avoua gênée l’alicorne, voyant alors le regard surpris de l’étalon sur elle. "Bref, allons-y", suggéra-t-elle en ne voulant pas s’attarder dessus et se mettant en route, suivi d’un Flash amusé qui ne put s’empêcher de rouler des yeux.

Durant de longues minutes, les deux poneys s’activèrent à explorer le palais : Twilight arrivant par moment à reconnaitre quelques pièces, telle celle avec un escalier menant à deux couloirs sur les côtés et où la princesse Célestia l’avait accueillie au Grand Gala Équestre. À cette différence qu’à la place des deux vitraux au bout de l’escalier représentant le Soleil et la Lune, se trouvaient deux représentations montrant la capture de Célestia par les minotaures et la mort de Luna durant le siège de Canterlot.

J’espère qu’apprendre que Luna est vivante ne va pas trop les effrayer… pensa ainsi la jument mauve en continuant de marcher d’un pas rapide tout en restant vigilant au moindre bruit. Aussi devaient-ils parfois s’arrêter et se cacher derrière des rideaux de fenêtre ou dans un coin de couloir, pour laisser passer un garde ou un serviteur terminant son service. La jument ne pouvait d’ailleurs s’empêcher de se dire que, même réaménagé avec certaines ailes détruites, le palais paraissait toujours plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Mais si l’alicorne savait que la cellule de la princesse Célestia se trouvait au bout d’un passage secret dans la salle de travail du Chancelier, elle ignorait où ce dernier logé. En supposant qu’il vivait bien dans le palais.

Hum… Voyons… Kalt a dit que le roi Majestic Sun a choisi de faire de Canterlot sa nouvelle capitale pour montrer qui dominé ces terres… changeant le nom de la ville et reprenant le palais royal à son compte… réfléchit-elle en marchant, avant de brutalement s’arrêter alors que Flash se trouvait derrière elle.

"Ouch. Heu… Pardon… Mais pourquoi tu t’arrêtes Twilight ?" demanda en s’excusant le pégase après avoir percuté la jument, des rougeurs aux joues.

"Heu… Je…" balbutia l’alicorne également gênée en rapprochant sa queue contre elle, avant de se secouer la tête et reprendre ses esprits. "Je réfléchissais sur où pouvait se trouver le Chancelier et je pense avoir une petite idée. Hum… ça doit être par-là", répondit-elle pour ensuite désigner d’une patte un couloir dans lequel elle s’engagea.

Après plusieurs minutes de marches et d’escaliers montés en cherchant son chemin, Twilight arriva au détour d’un couloir décoré avec des pots de fleurs sur de petites colonnes. Passant discrètement la tête de l’autre côté, elle y trouva un autre couloir avec des vitres sur le côté gauche et une porte au bout ainsi qu’un garde posté devant.

"Il n’y a pas de fumée sans feu…" commenta-t-elle en observant la scène, se retournant ensuite vers Flash.

"On est où là ?

– Devant le couloir menant aux appartements du Chancelier, autrefois ceux des rois de Minotauria, et encore avant, ceux de la princesse Célestia", répondit-elle satisfaite, bien que n’appréciant pas cette énième violation par les minotaures du passé des poneys, surtout par rapport à cette chambre où elle se rendait parfois pouliche avec Smarty Pants après un mauvais rêve. "Maintenant, il faut trouver un moyen de faire sortir le garde en faction devant la porte.

– Hum… J’ai une idée", lança Flash après un moment de réflexion. "Tu me fais confiance ?" demanda-t-il ensuite à la grande surprise de l’alicorne.

"Après tout ce qu’on a vécu aujourd’hui, je ne sais pas si je peux encore être surprise", répondit-elle en levant un sourcil, perplexe.

Après avoir affiché un sourire amusé, Flash regarda derrière lui pour s’assurer qu’il n’y avait personne puis s’avança vers une des colonnes et la poussa par terre.

Crac !

"Hein ? Qu’est-ce que c’est ?" s’étonna le garde en entendant le bruit de quelque chose qui se brisait. "Il y a quelqu’un ?" demanda-t-il en faisant quelque pas vers le bout du couloir où il se trouvait. N’ayant pas de réponse, il s’avança davantage, méfiant, et finit par trouver dans l’autre couloir une colonne et son pot de fleurs brisés au sol. Observant aux alentours, il remarqua qu’un autre pot de fleurs manqué sur une colonne. "Mais qu’est-ce qu…"

Crac !

Plaf…

"Heu… Tu n’y as pas été un peu trop fort ?" s’inquiéta Twilight posée sur le dos de Flash alors qu’il redescendait vers le sol après s’être élevé au plafond pour lancer le second pot de fleurs sur le garde.

"Non rassures-toi, il est juste assommé", répondit d’une voix calme Flash après avoir laissé Twilight se retirer et s’être approché du minotaure pour l’examiner.

Par la suite, les deux poneys l’emmenèrent vers la porte de la chambre du Chancelier et retirer le plus gros des débris des pots de fleurs et de la colonne brisés, ne voulant pas que cela se voit par des passants.

Une cela fait, il se mirent devant la porte et inspirèrent lourdement, se rendant compte qu’ils étaient sur le point de pénétrer dans les anciens appartements privés de Célestia. Des appartements utilisés aujourd’hui par le dirigeant d’un peuple ayant combattu et réduit à l’état sauvage les poneys ainsi que transformer leurs villes et leur capitale. Après s’être regardés dans les yeux, les deux poneys hochèrent la tête et Twilight activa sa magie et baissa la poignée. Puis elle posa un sabot sur la porte et poussa.

Criiiiiii…

Se crispant aussitôt en entendant le grincement de celle-ci, la jument continua et ouvrit subissement pour qu’ils puissent passer. Pénétrant avec Flash, Twilight y découvrit, comme elle si attendait malheureusement, une pièce bien différente de celle qu’elle avait connu.

Éclairée par le clair de lune passant à travers les fenêtres, elle pouvait constater que si la cheminée, était restée sensiblement la même, à la place de la couronne dorée gravée dessus se trouvait maintenant des cornes de minotaures avec deux parchemins enroulés dessous. De même, avaient disparu le tapis violet avec son traversin jaune face à la cheminé où la jument se souvenait qu’elle y faisait ses soirées de lecture aux côtés de la princesse du Soleil. À la place s’y trouvait un petit bureau de travail avec des bougies consommées.

Mais ces pensées qui l’attristaient furent interrompues par le son d’un léger ronflement provenant du lit à baldaquin à l’autre bout de la pièce. Se tournant vers Flash qui fit un hochement de tête et retourna vers la porte pour faire le guet, l’alicorne s’avança prudemment vers la source des petits ronflements.

Elle pouvait alors voir sur une étagère quelques photos, contenant comme elle s’y en doutait des images de Kalt enfant avec ses parents, puis des photos de classes avec un Kalt l’air toujours sérieux contrairement aux autres élèves, quel que soit son âge.

Hum… aucune photo de lui avec un quelconque ami… constata peinée la princesse. Il devait être comme moi dans ma jeunesse, trop concentré sur ses études pour vouloir s’en faire…

Elle y vit aussi une vielle page de journal et, intriguée, approcha pour comprendre qu’il s’agissait d’une page dans la rubrique « faits divers ».

« Un couple sortant du théâtre abattu la nuit pour leur bourse » pouvait-elle lire comme titre.

Rapidement, la jument comprit qu’il s’agissait des parents de Kalt. Elle se sentait alors navrée pour lui, sachant ce que ça fait de perdre ceux qui vous ont mis au monde. Préférant poursuivre son observation, elle trouva d’autres photos de Kalt, visiblement après avoir été élu sénateur puis Chancelier, le regard satisfait mais calme en dépit des applaudissements autour de lui. Enfin, elle fut attirée par une autre page de journal, plus récente et issu de la rubrique « Société » avec pour titre « La délinquance en forte baisse par l'action du "Sans-Coeur" »

Quelques secondes plus tard, la jument parvint au bord du large lit, dont les rideaux étaient fermés. Elle sentit alors des maux de ventre lui venir, restant un moment sans bouger.

"Twilight, il faut faire vite", lui rappela en chuchotant Flash qui continuait de faire le guet.

Ok… Bon, étant donné l’importance de cette clé, il doit forcément la porter sur lui-même pour dormir, se dit l’alicorne en inspirant puis en expirant lentement.

Elle tendit alors un sabot vers un des rideaux, le déplaçant et se mit sur ses pattes arrière pour se tenir sur le bord du lit. Elle activa ensuite faiblement sa corne pour éclairer l’intérieur, cherchant à faire le moins de bruit possible.

Là, elle aperçut la tête de Kalt endormie sur ses deux cornes, la couverture du lit lui allant jusqu’au bas du cou.

"Zzzzz… Zzzzz… Zzzzz…"

Bon, je dois lui retirer la couverture… En espérant qu’il est bien la clé sur lui… pensa-t-elle nerveusement avant de s’apprêter à renforcer sa magie afin de retirer légèrement du drap. Non… Trop de magie pourrait le réveiller. se rétracta cependant la jument, préférant tendre la tête et se saisir du drap par la bouche sur le côté droit de Kalt. Doucement… Doucement… répéta-t-elle en retirant lentement la couverture, entendant les ronflements du minotaure à son oreille gauche.

"Zzzz… Hum… Non… L’alicorne mauve…" lâcha alors Kalt, glaçant le sang de Twilight qui s’arrêta.

Elle comprit avec soulagement en le regardant qu’il était toujours endormi et devait faire un rêve où elle était présente, d’autant qu’elle se doutait que son odeur ne l’aidait pas. Reprenant sa tâche avec davantage de précaution, elle finit néanmoins par retirer la couverture jusqu’au thorax de Kalt qui était de nouveau calme. Là, elle constata qu’il portait une chemise de nuit avec au niveau des épaules la forme d’une clé en dessous du vêtement.

Aie… Il va falloir agir avec une extrême délicatesse…

Sur cette pensée, Twilight regarda derrière elle et après une nouvelle observation de la pièce se saisi avec sa magie d’une paire de ciseaux et d’un crayon à papier posés sur une commode à proximité. Après une nouvelle inspiration profonde, elle se hissa et se mit debout sur le lit.

"Twilight ?" lui lança inquiet Flash en la voyant disparaitre derrière les rideaux sans pourvoir venir l’aider.

À la suite de son mouvement pour monter, Twilight vit Kalt légèrement s’agiter pour ensuite retrouver son calme. L’alicorne elle se tenait debout à sa droite, anxieuse alors qu’elle avait une faible lueur à sa corne pour s’éclairer.

Par Célestia, ce serai tellement plus simple avec des mains humaines… Pourvu que mon odeur ne le réveil pas… supplia-t-elle avant de se pencher sur le minotaure en mettant dans sa bouche le crayon, y serrant les dents aussi bien pour le tenir que pour évacuer son stress. Elle utilisa alors la pointe pour se saisir du tissu de la chemise de nuit au niveau où se trouvait la clé. Puis soulevant délicatement le vêtement, elle y approcha sa paire de ciseaux toujours tenue dans sa magie et commença à découper le tissu.

"Zzzzz… Non… Laissez-moi tranquille… Je veux juste le bien des miens…" s’agita de nouveau Kalt dans son sommeil en bougeant un bras, crispant davantage la jument qui venait tout juste de débuter son travail.

"Dors… Dors, mon petit Poney", chanta-t-elle alors d’une voix petite voix, libérant sa bouche du crayon qu’elle prit dans son aura magique. "Ferme tes grands yeux / Laisse-toi emporter / Au pays des rêves bleus", continua-t-elle, parvenant à calmer le Chancelier ainsi qu’elle-même pour se remettre à découper le tissu.

"Dors, mon petit Poney,

Et tous les enfants sages,

Avec toi, vont s'envoler,

Au milieu des nuages.

Le Soleil va se coucher,

Il est déjà tard,

Et la lune s’est levée,

Dans le ciel tout noir."

À ce moment de sa chanson qu’elle chantait d’une voix plus apaisée, Twilight termina de couper une partie de la chemise de Kalt qui avait maintenant un trou dévoilant la clé posée sur la peau du minotaure et accroché à une ficelle autour de son cou. Elle se remit alors à chanter en approchant le crayon pour soulever la clé avec la ficelle la tenant.

"Dors, mon petit Poney,

Ferme tes grands yeux,

Laisse-toi emporter,

Au pays des rêves bleus.

Clic.

Et Demain, quand le Soleil,

Viendra t'éveiller,

Tu reverras les merveilles,

Que tu as rêvées."

Au moment où elle termina sa chanson, Twilight descendit du lit, avec la clé dans son aura magique.

"Ouf…" lâcha-t-elle en soupirant et en se décrispant, regardant ensuite sa prise avec un petit sourire.

"Whoa. Magnifique comme mélodie", félicita Flash à voix basse en regardant l’alicorne qui venait vers lui. "Et ta voix est sublime.

– Merci", répondit la jument avec des rougeurs aux joues en couchant ses oreilles. "C’est… c’est une berceuse que me chantait ma mère quand j’étais pouliche, et que moi-même je chantais parfois à Spike quand il était plus jeune. Elle l’a apprise de sa mère et on peut continuer ainsi en remontant plusieurs siècles en arrière, avant même l’avènement des sœurs alicornes." ajouta-t-elle émue.

"Et maintenant, nous allons libérer l’une de ces alicornes." annonça confiant le pégase en sortant la chambre, suivie de Twilight qui referma délicatement la porte derrière eux.

 

***************************************************************************

 

Pendant ce temps, après avoir cherché longtemps leur chemin dans les rues de la ville en évitant les patrouilles, Starlight et Thorax finirent par apercevoir au bout d’une rue un bâtiment avec une entrée en forme de panthéon, avec sur le fronton les lettres M.U.S.E.E.

"Ça doit être ça", déclara Starlight en observant l’édifice.

"Il n’y a pas l’air d’y avoir de garde", ajouta Thorax en observant les alentours, voyant la voie dégagée. "Allons-y."

S’élançant avec la licorne, le changeling finit par atteindre le bord du bâtiment sur son aile droite, regardant ensuite où il y aurait un moyen de rentrer.

"Hum… Je ne vois aucune fenêtre d’ouverte", commença à dire Thorax en posant un sabot sur son menton tout en gardant la tête levée. Starlight prit quant à elle un caillou dans son aura magique.

Gliiiing !

"Starlight ! Mais tu es folle de faire ça !

– On n’allait pas traîner des heures", se contenta de répondre Starlight en activant sa magie pour léviter dans les airs.

Elle se dirigea ensuite vers la fenêtre dont elle avait cassé le verre, y passant ensuite une patte pour l’ouvrir de l’intérieur et pénétrer dans le musée. Derrière elle suivait un Thorax énervé, qui se retenait de crier et regardait plusieurs fois derrière lui pour s’assurer que personne ne venait voir l’origine du bruit de verre brisé. Mais heureusement, seul un pigeon se fit entendre en passant au-dessus des maisons à proximité.

Une fois à l’intérieur, les deux équins observèrent autour d’eux et constatèrent qu’il n’y avait personne. Cependant, plusieurs objets étaient présents dans le large couloir où ils se trouvaient, placés derrières des cordons de sécurité. S’y trouvaient ainsi des statues et des bustes de personnages de l’Histoire de Minotauria, ainsi que des affaires leur ayant appartenu : tel un bicorne pour le général Cornaparte, une longue-vue pour le navigateur Traveler Colomb, ou encore, pour le roi Snow, un loup blanc géant empaillé nommé Ghost. Chacune des choses exposées étaient accompagnées d’un pupitre avec des explications pour les visiteurs.

"Bien… D’après ce que nous a dit Green, les deux Éléments d’Harmonie se trouvent dans cette aile du musée", commenta la licorne en avançant, regardant s’il n’y avait pas parmi les objets exposés ceux qu’ils cherchaient.

Puis voyant que ce n’étant pas le cas, ils progressèrent dans le couloir, les oreilles tendues pour entendre le moindre bruit qui ne serait pas celui de leur sabot marchant sur le sol en carrelage damier marbre noir et blanc.

Après quelques minutes de marches où ils durent prendre un escalier pour monter à l’étage supérieur, ils finirent par arriver devant un large couloir précédé d’un panneau, avec écrit dessus « Zone des poneys de l’ancien temps. »

"Je crois que ça va être par-là", se réjouit Thorax avec un sourire avec de s’avancer avec Starlight.

Là, ils trouvèrent à nouveaux des objets et des statues, bien que cette fois, ils leur étaient plus familiers. Ainsi, ils virent dans une vitrine les couronnes des princesses Célestia et Luna, bien qu’endommagée concernant celle de l’alicorne de la nuit.

De même, ils reconnurent des lances, des épées et des armures de gardes poneys, ainsi que les restes d’un étendard d’Equestria avec les deux sœurs alicornes dessus.

En voyant cela, Starlight et Thorax se sentaient bizarres. Ils étaient dans une pièce d’un musée exposant des objets qu’ils ont connus il y a sept cents ans... présentés comme si les équidés parlants avaient disparu, alors qu’ils étaient là, bien vivants.

"Eh, regardes. Ils ont même des statues en pierre de poneys", s’étonna Thorax en allant vers lesdites statues posées sur des socles. Certaines représentant des gardes solaires ou de l’Empire de Cristal en armure et se tenant prêt au combat. "Whoa, c’est très réaliste. On dirait presque qu'il s'agit de poneys transfor…"

"Heu… Je crois que c’est le cas Thorax…" l’arrêta gênée Starlight à ses côtés en couchant ses oreilles. "Ce sont des poneys transformés en pierre par les cocatrices des minotaures…"

À ces paroles, le changeling changea complètement d’expression, remarquant ensuite la présence d’une jument qu’il avait connue au siège de Canterlot. Celle-ci se tenait sur ses pattes arrière, le visage immobilisé dans la colère tandis qu’elle levait un sabot, visiblement pour attaquer ce qu’il y avait devant elle. Sur sa croupe, se trouvait une lyre.

"Lyra…" dirent-ils en même temps attristés, reconnaissant ensuite quelques poneys parmi ceux exposés.

Tel était le cas pour Starlight, qui en progressant entre les statues, trouva la statue d’une pégase avec des yeux qui louchent, visiblement pétrifiée alors qu’elle venait de pousser la personne qui aurait dû être emprisonnée par la cocatrice.

"Tu… Tu crois qu’on pourra les libérer ?" demanda Thorax d’une petite voix.

"Il faudrait une cocatrice pour savoir… Mais impossible de les emmener avec nous pour l’instant…" répondit navrée la licorne en posant un sabot sur le visage de cette jument qu’elle avait connu à Poneyville. "Au moins, on sait qu’ils sont toujours en vie…"

Tap, tap, tap…

"On vient", s’inquiéta Thorax en entendant des bruits de pas allant dans leur direction.

"Caches toi", lui lança Starlight, amenant le changeling après avoir regardé autour de lui à se mettre sur le socle d’une statue et à se transformer en une de lui-même. "Hum… Original…" commenta-t-elle en levant un sourcil, avant de voir de la lumière surgir de l’escalier d’où ils venaient. Elle courut alors vers la statue de Lyra.

"Je suis certain d’avoir entendu quelqu’un parler…" déclara d'une voix fatiguée un minotaure en pénétrant dans le couloir, tenant une lanterne devant lui.

Suspicieux, il ralenti son rythme et observa autour de lui, regardant d’abord les couronnes des princesses pour s’assurer qu’elles étaient toujours là. Il arriva ensuite près des statues de poneys, s’arrêtant pour les observant brièvement.

"Brrr… Je déteste cette partie du musée, à chaque fois que je viens ici la nuit j’ai peur de les voir bouger. Elles sont si réalistes…" lâcha-il nerveusement après un frisson. "Sniff… J’ai même l’impression qu’elles dégagent une odeur…" ajouta-t-il en reniflant, remarquant ensuite la présence d’une statue de changeling. "Tiens, je ne me souvenais pas qu’on exposait ces créatures, ni qu’on en avait une dans notre réserve d’ailleurs. Hum, sans doute que la révélation de leur existence au grand jour en sauvant l’alicorne à inciter le directeur à l’acheter."

Sur ces mots, il approcha prudemment de la statue, voulant l’examiner alors qu’il n’avait des représentations de cette espèce que par les journaux.

"Même s’il est moins effrayant que sur les représentations de la presse, ça reste impressionnant…" commenta le minotaure en touchant la pierre au niveau de la tête, puis sur les crocs alors qu’elle avait la bouche ouverte. "Brrr… Je n’ose imaginer ce que ça doit donner un coup de mâchoire…" frissonna-t-il à nouveau avant de se remettre en route d’un pas rapide, passant à côté de deux juments licornes sur leurs pattes arrière et se faisant face, chacune affichant un regard de colère.

"Ah, celle-là est encore plus réaliste. Ils l’ont carrément peinte", remarqua-t-il en continuant d’avancer, avant de brutalement s’arrêter, ses pupilles se contractant aussitôt.

Non, non, non. Ce n’est qu’une statue, se cria-t-il paniqué pour finalement se retourner lentement, voyant alors la licorne peinte toujours immobile.

Mais bien que toujours envahi par la peur, il s’approcha lentement d’elle, ne comprenant pas pourquoi elle se trouvait là et regardant son visage. De longues secondes s'écoulèrent, pendant lesquelles le gardien observa intensément en tremblotant la licorne à deux mètres de lui, sans que celle-ci ne bouge d’un cil.

"Non, c’est bien une statue. Pas un poney infiltré dans le musée pour je ne sais quelle raison", finit-il par dire en se remettant en route d’un pas rapide, cherchant à se persuader lui-même alors qu’il se dirigeait vers l’escalier.

Une fois la lumière de sa lanterne disparue, un flash vert se fit parmi les statues, suivit de bruits de sabots.

"Pouf… Pourquoi tu ne l'as pas arrêté ? Tu crois qu’il a compris que tu étais réelle ?" demanda Thorax en rejoignant Starlight qui reprenait difficilement son souffle après cette séance d’apnée forcée.

"Han… Han… Han… Je pense que oui… Han… Mais il est trop effrayé… Han… pour prévenir les gardes... Han… Il va sans doute se cloîtrer dans une pièce… Han… jusqu’au lendemain", répondit son amie, attendant quelques secondes pour reprendre. "Mais je pensais qu’il ne me remarquerait même pas en fait… Quand j’avais infiltré Canterlot pour prendre le sort de Starswirl… J’avais là aussi dû me faire passer pour une statue en me mettant face à un autre au passage d’un garde… Je crois même que Twilight a fait pareil avec Pinkie Pie et Spike…" continua-t-elle d'un air déçu.

Par la suite, les deux équidés reprirent leur investigation en progressant dans l'allée. Ils découvrirent alors d’autres objets dont, à leur grande surprise, un sceptre doré avec à la base un rubis rouge et au bout une tête de Twilight affichant un curieux sourire. Et bien qu’ils n’aient jamais vu la princesse de l’Amitié le porter, il était marqué sur le pupitre qu’il lui appartenait et qu’il avait pour nom « Twilicane ».

Mais alors que plusieurs minutes s’étaient écoulées sans résultat et qu’ils attaquaient un nouvel étage, Thorax arrêta Starlight par une patte devant elle et désigna de la tête le centre de la pièce où ils arrivaient. Là, ils aperçurent posés sur une petite pyramide à degré un oreiller rouge en velours, avec dessus deux rubis brillant légèrement grâce à l’éclat de la Lune qui éclairait l’ensemble à travers une fenêtre. L’un était en forme d’étoile à six branches couleur framboise, l’autre en forme d’éclair rouge.

"On les a trouvées…" s’exclama heureux le changeling en avançant, avant d’être à son tour arrêté par Starlight.

"Laisse-moi faire", lui dit-elle méfiante en regardant le but de leur quête situé à dix mètres d’eux.

Observant autour d’elle, la licorne s’avança ensuite prudemment vers la pyramide, arrivant devant les cordons de sécurité situés à cinq mètres des artéfacts.

Hum… Ne marcher que sur les carrés blancs… se dit-elle suspicieuse en soulevant le cordon avec sa magie pour passer. Elle marcha ensuite en s’assurant que ses sabots ne touchent désormais que les carrés blancs du sol damier.

La regardant faire avec anxiété, Thorax la vit finir par escalader la pyramide et arriver face aux deux rubis posés devant elle sur le cousin.

Là, Starlight se passa un sabot sur le visage, incertaine sur la marche à suivre. Elle mit ensuite ses deux pattes avant entre chacun des rubis qu’elle ne quittait plus des yeux, ses sabots s’agitant nerveusement.

Allez… Vas-y… Tu les as presque… lui lança silencieusement Thorax qui s’était assis inconsciemment et avait les deux pattes avant levées vers la licorne. La bouche ouverte, il agitait lui aussi nerveusement les sabots, comme si les deux Éléments se trouvaient devant lui.

Se mordant la lèvre inférieure en sentant qu’elle devait se décider à agir, Starlight rapprocha encore ses sabots des deux rubis, maintenant à quelques centimètres. Puis d’un coup sec, elle activa sa magie et souleva les deux rubis, avant de se téléporter pour réapparaître à côté de Thorax qui sursauta.

"Whoaaa ! Oh, la prochaine fois, prévient quand tu fais ça…" dit-il pendant que Starlight regardait l’endroit où elle était il y a quelques secondes, vérifiant que rien ne se déclenchait et notamment si l’oreiller de velours ne s’abaissait pas.

"À vrai dire, je m’attendais à ce qu’un mécanisme de défense s’active… comme des fléchettes tirées depuis les murs si je marchais sur un carré noir ou une porte qui se fermerait pour nous emprisonner", commenta la licorne avec à nouveau un brin de déception tout en tenant dans sa magie les deux Éléments, avant de se rendre compte de ce qu’elle disait. "Hum… Je crois que j’ai trop lu d’aventures de Daring Do avec Rainbow Dash…"

 

***************************************************************************

 

Dans le palais de la Chancellerie, Twilight et Flash avançaient prudemment dans les couloirs. Machant devant, l’alicorne tenait dans son aura magique la clé prise à Kalt, et cherchait l’endroit où se trouvait son bureau de travail.

"Tu ne penses pas que son bureau se trouve dans la salle où était celui de la princesse ?" questionna alors le pégase après avoir passé la tête au détour d’un couloir pour s’assurer que la voie était libre.

"Impossible, la salle de travail de la princesse Célestia se trouvait dans l’aile Nord, qui n’existe plus aujourd’hui. Tout ce que je sais c’est qu’au vu de la position de la cellule de la princesse pour faire les cycles du jour et de la nuit, ça doit être dans cette partie du palais", répondit désolée Twilight alors qu’elle avait l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin avec ce bâtiment qui avait beaucoup changé. "Rhaa… On perd un temps précieux", s’agaça-t-elle en pensant à tout ce qu’ils avaient encore à faire, un sabot sur le front.

Mais avant de pouvoir la réconforter, Flash aperçut au bout d’un autre couloir une grande porte avec dessus une plaque. Intrigué, il s’engagea pour y voir de plus près. 

"Flash ?" questionna surprise la jument en le suivant tout en regardant derrière elle, avant de voir la plaque sur la porte et d’afficher un sourire heureux. Elle pouvait en effet y lire « Bureau du Chancelier ».

J’arrive, Célestia.

Une fois rentrés dans la pièce, en fermant la porte derrière eux, les deux poneys observèrent autour d’eux l’endroit où ils étaient. Pour sa part, l’alicorne reconnaissait les lieux pour y être déjà venue, afin de retrouver la princesse du Soleil avant son exécution du lendemain.

Aussi ne s’attarda-t-elle pas et se dirigea vers la salle après le bureau du Chancelier. Elle y retrouva la petite bibliothèque ronde, dont elle savait que s'y trouvait le passage pour aller à la cellule de la princesse.

"Voyons… Il doit y avoir un levier caché qui actionne le mécanisme…" réfléchit-elle en faisant un tour de tête.

"Hum… En tout cas, il doit bien nous connaître ce Chancelier vu tous ces livres sur nous et les autres peuples équins", commenta Flash après l’avoir rejoint et en regardant les titres de certains livres.

Il constata ainsi qu’ils traitaient aussi bien d’Equestria, de l’Empire de Cristal, du Duché de Maretonia, ou encore de Saddle Arabian. Et ce, que ce soit sur les coutumes des habitants, leur Histoire, leurs dirigeants ou les artéfacts magiques présents dans leur territoire. De même, si trouvait des ouvrages sur Minotauria et les griffons.

"En effet…" reconnu Twilight en prenant un moment pour les observer, devant admettre être curieuse de savoir ce qu’ils contenaient. "Je commence même à me demander si l’un d’eux ne serait pas le levier caché pour ouvrir le passage secret." ajouta-t-elle suspicieuse, un sabot sous le menton. "Hum… Livre sur les princesses d’Equestria… Histoire de la fondation d’Equestria… Crise du Seigneur Tirek… Règne et fin du roi Grogar…" lut-elle successivement, cherchant un indice dans les titres. "Ah ! Les cycles du Jour et de la Nuit !"

La voyant s’exclamer satisfaite en pointant un livre avec une patte, Flash battit des ailes pour s’élever et s’empara du bouquin en le penchant en arrière.

Aussitôt, un grincement se fit entendre tandis que l’étagère où se trouvait le livre se mettait à reculer pour ensuite aller sur le côté, dévoilant pour le plus grand bonheur de Twilight le passage secret.

Sans attendre et alors que ses battements de cœurs accéléraient, la jument renforça son aura magique sur sa corne et s’élança dans le passage, suivi d’un Flash souriant, heureux pour elle.

 

***************************************************************************

 

Des bruits de pas résonnaient dans le couloir garni de colonnes avec des pots de fleurs. En effet, s’y déplaçait un minotaure en armure, éclairé d’une lanterne et tenant un petit papier enroulé.

Je serais bien curieux de savoir ce que ce message contient pour avoir été envoyé si tard, mais on raconte tellement d’histoires sur ce qu’est devenu le précédant porteur de message du Chancelier… se dit le garde en regardant le message reçu par pigeon voyageur, avec marqué dessus « général Tactic » pour indiquer l’expéditeur. On dit même que le Chancelier l’a tué pour avoir révélé l’existence de l’alicorne en étant ivre dans un bar…

Mais alors qu’il était dans ses pensées, le militaire remarqua l’absence de deux pots de fleurs et d’une colonne à la fin du couloir où il se trouvait. Continuant d’avancer surpris et tournant pour emprunter le second couloir, il découvrit un garde inconscient et des débris de pots.

"Le Chancelier", s’exclama-t-il inquiet en courant vers la porte de la chambre, l’ouvrant brutalement.

"Hein, qu… Qu’est qu’il se passe ?!" lança Kalt paniqué en sortant de son sommeil.

"Chancelier, vous n’avez rien ?" s'empressa de demander le garde en allant près du lit dont Kalt avait fait ouvrir les rideaux en s’asseyant.

"En voilà une curieuse question", s’énerva Kalt en fronçant les yeux. "Que signifie cette intrusion dans mes appartements privés ?

– Heu… J’ai trouvé inconscient le garde surveillant votre porte, donc j’ai cru…" s’expliqua confus le garde alors que Kalt levait un sourcil, surpris de cette annonce. "Oh et on a reçu ça du général Tactic." précisa-t-il en tendant le message dont se saisie le Chancelier pour le dérouler, y relevant alors le mot « alicorne ».

C’est alors que Kalt remarqua le trou dans sa chemise de nuit. Aussitôt il plaça une patte sur son torse et constata l’absence de sa clé sur lui.

"Non… Noooon !" s’écria-t-il en sortant de son lit, poussant de son bras le garde et courant vers la porte de sa chambre. "Faites sonnez l’alerte ! L’alicorne est ici !"

 

***************************************************************************

 

Clic clac

"Princesse Célestia ?"

C’est d’une petite voix que Twilight appela la princesse en pénétrant dans la cellule avec Flash.

Mais n’ayant pas de réponse, l’alicorne se dirigea vers le lit et y trouva sa semblable endormie. L’émotion la prenant, elle lâcha la clé qu’elle tenait dans sa magie, monta sur le lit et posa un sabot sur le visage de la princesse.

"Princesse…" dit-elle en lâchant une larme qui tomba sur la joue de la jument.

Ouvrant légèrement les yeux, cette dernière afficha alors un petit sourire, comme si elle avait déjà vu cette scène plusieurs fois.

"Twilight… Dis-moi que ce n’est pas un rêve cette fois encore…" demanda-t-elle d’une voix endormie mais heureuse, posant un sabot sur celui de Twilight dont le sourire se renforça.

"Non, c’est la réalité… Célestia…" répondit la jument heureuse, se retirant alors pour laisser sa semblable se redresser et l’enlacer dans ses pattes avant.

"Je me doutais que tu avais réussi à t’enfuir, mais te voir devant moi est la plus belle chose qui me soit arrivé depuis le retour de son bannissement de ma défunte Luna…" lui dit-elle lentement en fermant les yeux comme Twilight, chacune sentant couler sur leur pelage respectif les larmes de l’autre.

"C’est vous-même qui l’avez dit à la fin de nos retrouvailles… Qu’on se reverrait un jour… Que ce soit dans ce monde ou dans l’au-delà…" affirma cette dernière en poursuivant leur étreinte, se souvenant de leurs derniers échanges à la veille de son exécution avec Frons. C’était il y a huit jours, mais pour les deux alicornes, ça semblait s’être passé il y a des siècles.

Puis reprenant conscience qu’ils devaient faire vite, Twilight se força à se séparer de Célestia qui la laissa faire, chacune descendant ensuite du lit.

Mais tandis que Twilight reprenait dans sa magie la clé à terre pour la mettre dans la serrure de la chaine à la patte arrière de la princesse, celle-ci remarqua la présence de Flash. Ce dernier, qui avait du mal à réaliser que la dirigeante d’Equestria était bien en vie et se trouvait devant lui, se secoua la tête et s’inclina aussitôt en fermant les yeux.

"Princesse Célestia.

– Oh… Bonsoir", répondit l’alicorne surprise, n’ayant plus l’habitude de ce comportement pour n’avoir pas vu un poney autre que Twilight depuis son emprisonnement ici. "Il me semble vous avoir déjà vu… Non ?

– Princesse Célestia, je vous présente le garde Flash Sentry", déclara Twilight à ses côtés en utilisant la clé pour ouvrir cette fois l’anneau sur la corne de Célestia, désignant en même temps d’une patte le pégase qui se redressa. "Il était en poste à l’Empire de Cristal quand vous avez accueilli les dirigeants de Maretonia avec moi et les autres. D’ailleurs, sans lui, je n’aurai pas pu venir jusqu’à vous…" expliqua-t-elle une fois son travail fait, terminant par un regard reconnaissant à Flash qui tourna le regard en se grattant une patte. Un geste qui amena la princesse du Soleil à afficher un sourire amusé, levant ensuite un sourcil en regardant la jument mauve.

Tu grandis si vite…

"Bien, dépêchons-nous", reprit sa protégée en se mettant en marche vers la porte de cellule. "Starlight et Thorax nous attendent au parc de la ville pour si possible emmener la statue de Discord."

La suivant derrière, heureuse de se dire qu’ils avaient une chance de libérer le Maître du Chaos, Célestia s’arrêta néanmoins subitement en arrivant au niveau de la porte de sa cellule.

"Que vous arrive-t-il princesse ?" questionna Flash derrière la jument qui semblait comme paralysée et regardait vers le pas de porte.

"Princesse Célestia ?" l’interrogea à son tour Twilight inquiète après s’être retournée.

"Ça fait si longtemps…" déclara tout bas l’alicorne blanche, agitant également sa patte autrefois emprisonnée dans la chaîne et où se trouvaient une marque avec des poils assombris. "Si longtemps que je suis dans cette prison…" continua-t-elle en regardant derrière elle puis allumant faiblement sa corne, ressentant alors sa magie circuler de nouveau librement dans son corps.

"Et maintenant, vous allez en sortir", lui assura calmement Twilight en approchant.

"Je ne sais pas si je vais oser…" lâcha incertaine sa semblable en regardant de nouveau vers ses sabots avant, situés juste à la limite entre sa cellule et le couloir du passage secret.

"Si, vous y arriverez", rétorqua la jument mauve devant elle. "Il vous faut juste de l’aide… l'aide d’une amie…" continua-t-elle en tendant une patte qui attira le regard de l'alicorne blanche. "Prends mon sabot, Célestia… "

À cette invitation et entendant une personne qui lui était chère la tutoyer, l’alicorne leva les yeux vers ceux de sa semblable qui gardait un sourire rassurant. Elle lui répondit alors par un petit sourire et finit par lever un sabot qu’elle joignit à celui devant elle.

"Merci…" remercia-t-elle faiblement, fermant ensuite les yeux en soupirant et déplaçant finalement ses trois autres membres. En les rouvrant, elle vit qu’elle était passé de l’autre côté de la porte et afficha un regard reconnaissant à son ancienne élève, une larme à l’œil et tenant encore son sabot avec le sien.

"Allons maintenant retrouver les autres", lui conseilla Twilight en mettant fin à leur contact physique pour reprendre la marche.

 

***************************************************************************

 

"Alerte ! Alerte ! Vous avec moi !

– Chancelier, que se passe-t-il ?!"

C’est d’une voix préoccupé qu’un minotaure en armure s’adressa à Kalt alors qu’il venait de l’appeler avec son collègue tout en courant en chemise de nuit, accompagné d'une dizaine de gardes.

"Ne discutez pas, c’est un ordre !" leur cria le Chancelier sans s’arrêter, surprenant les gardes qui ne l’avait jamais vu si affolé. Aussi, se disant qu’il avait de bonnes raisons de l’être, ils le rejoignirent, tendant leurs lances vers l’avant.

Après encore quelques minutes, Kalt et les siens arrivèrent dans le couloir menant à son bureau. Un terriblement pressentiment rongeait l’esprit du Chancelier qui vit alors la porte de sa salle de travail s’ouvrir.

Non… Pas ça…

"Arrêtez-les !" cria-t-il alors en voyant trois figures équines sortir. Ces dernières s’arrêtèrent en apercevant la troupe, qui bien qu’hésitante avec deux alicornes en face continua sa course.

"Twilight fuis !" cria alors Célestia à l’alicorne mauve devant elle. Mais celle-ci resta immobile et activa sa magie en fermant les yeux.

Peu après son aura magique l’entoura elle, Célestia et Flash et tous les trois disparurent au moment où les minotaures arrivaient sur eux. Ils réapparurent alors à dix mètres d’eux et se mirent à fuir.

"Rattrapez-les !" ordonna Kalt à ses gardes qui s’exécutèrent.

S’engagea alors une difficile course poursuit à travers les couloirs du palais. Avec les trois poneys qui cherchaient la sortie tout en évitant les minotaures qui, interpellés par les cris d’alarme, surgissaient ici et là.

Par ailleurs, Twilight pouvait voir en regardant en arrière que la princesse Célestia avait du mal à garder le rythme et se fatiguait : conséquence de siècles d’emprisonnement sans pouvoir courir.

"Ils sont là !" entendit-elle en voyant deux gardes apparaitre au détour d’un couloir à quelques mètres d’eux.

Zap !

Avant qu’elle ne puisse réagir, la jument mauve aperçut un faible rayon doré percuter les deux gardes qui furent repoussés contre un mur, leur permettant de passer.

En tournant à nouveau la tête en arrière, Twilight pouvait voir le visage en sueur de Célestia qui se contenta de lui lancer un hochement de tête. Elle remarqua aussi que les minotaures derrière eux se rapprochaient dangereusement et n’étaient plus qu’à six mètres de Flash qui fermé la marche.

"Attention à toi Flash !" l’avertit-elle, avant de lever la tête et de lancer un puissant rayon framboise vers le plafond. À la suite de l’impact, des débris tombèrent au sol entre Flash et leur poursuivant qui durent s’arrêter, permettant au trio de gagner du terrain.

"On n’arrivera pas jusqu’à la sortie du palais", s’exclama cependant Flash en constatant les difficultés de la princesse du Soleil à tenir le rythme.

"Con… Han… Continuez sans moi… Han… Je vous ralenti…" leur conseilla d’ailleurs cette dernière, stoppant Twilight dans sa course.

"Pas question ! Je n’ai pas fait tout ce parcours pour te libérer et t’abandonner cinq minutes plus tard !" cria-t-elle remontée en se tournant vers sa semblable qui s’était arrêtée avec Flash.

Puis observant le lieu où ils étaient, l’alicorne mauve s’avança vers une fenêtre à proximité et comprit qu’ils se trouvaient à deux étages du sol, avec un toit à un mètre en-dessous de sa position.

"Suivez-moi", leur lança-t-elle en ouvrant avec sa magie la fenêtre et s’y engouffrant.

Faisant comme elle, Célestia et Flash se retrouvèrent sur un toit incliné du palais, cherchant à garder l’équilibre alors qu’ils étaient sur des tuiles.

"Par ici !" les appela Twilight en agitant un sabot alors qu’elle s’avançait vers le bord du toit.

La rejoignant, les deux poneys aperçurent à dix mètres d’eux les remparts entourant le palais puis la ville de l’autre côté. Plus loin, était visible un parc.

"C’est là-bas qu’on doit se rendre. Il faut qu'on s'approche assez pour que je nous téléporte sur les remparts." indiqua Twilight avant d’entendre le bruit de quelque allant à son tour sur le toit. En se retournant, elle put confirmer ses inquiétudes en voyant les minotaures descendre de la fenêtre. "Vite !" ordonna-t-elle en se remettant en marche vers le bord du toit, se retenant de courir en sachant que ça pouvait être dangereux.

"Rattrapez-les ! Ne les laissez pas s’échapper ou Minotauria est perdue !" entendit-elle en reconnaissant la voix à la fois enragée et paniquée de Kalt, discernant ensuite le son de personnes courant derrière eux.

"Holà, att… attention !

– Arrrgh !

– Princesse Célestia, derrière vous !"

Avant qu’elle ne puisse réagir à cet avertissement de Flash, la jument blanche fut percutée et entrainée avec deux minotaures glissant sur vers le bas du toit.

"Célestia !" paniqua Twilight en voyant le trio arriver au bord, provoquant un cri d’effroi chez les deux minotaures qui tombèrent dans le vide. Célestia pour sa part, était parvenue à s’accrocher au dernier moment avec ses sabots à la gouttière. "Tiens bon", lui lança-t-elle en la rejoignant avec Flash. Là, elle activa à nouveau sa magie et les firent se téléporter sur les remparts à proximité, puis ensuite au pied de celle-ci avec maintenant les habitations à quelques mètres d’eux. "Ne trainons pas, il faut rejoindre Starlight et Thorax." ordonna-t-elle à nouveau sans laisser aux deux autres le temps de souffler et de comprendre ce qu’il s'était passé.

 

***************************************************************************

 

"Je n’aime pas ça… Ils devraient déjà être là…"

C’est d’une voix préoccupée que Thorax s’exprima en regardant derrière lui alors qu’il arrivait devant l’entrée fermée du parc avec Starlight. Cette dernière tenait quant à elle en lévitation les deux Eléments d’Harmonie.

"Ne t’en fais pas. Ils vont venir." voulu le rassurer la licorne, bien qu’elle aussi s’inquiétait intérieurement.

"Et tu crois qu’on doit commencer à chercher la statue de Discord ou on les attend ?

– Hum… Mieux vaut commencer les recherches tout de suite pour gagner du temps", suggéra-t-elle en répondant à la question du changeling, activant alors sa magie pour se téléporter avec Thorax de l’autre côté de la grille. "D’autan qu’on a que ce bois de pins, où Discord est censé se trouver, comme point de rendez-vous."

Sur ces mots, la jument observa ce qui se trouvait devant eux, voyant un terrain verdoyant de quelques hectares, avec des arbres et des buissons fleuries, ainsi qu’un petit lac où dormaient des canards et des cygnes.

"Hum… Je me demande si ce n’est pas là où se trouvait les jardins de Canterlot", s’interrogea Thorax en progressant avec la licorne, pouvant voir le haut du palais de la Chancellerie plus loin sur sa gauche.

"C’est probable… Mais même si je n’y suis pas allé souvent, je ne reconnais rien. Tout a changé", répondit Starlight pensive. "Mais bon, on n’est pas là pour parler du passé. Cherchons ce bois de pins", lança-t-elle d’un ton ferme après s’être secoué la tête, recevant un hochement de tête du changeling.

Reprenant ainsi leur sérieux, les deux équidés aperçurent à vingt mètres d’eux la présence d’un vieux bois. Se regardant d’abord avec un sourire, ils s’y dirigèrent en accélérant le pas.

C’est alors qu’ils entendirent des bruits de poneys au galop derrière eux.

"Starlight, Thorax. Par Célestia vous êtes sains et saufs", lança une voix familière visiblement rassurée.

En tournant la tête, la licorne et le changeling aperçurent alors courir vers eux Twilight, Flash ainsi qu’une personne dont ils n’osaient plus croire au possible retour.

"Princesse Célestia !" s’écria Starlight, enjouée comme Thorax et allant à leur rencontre. "Je n’imagine pas la joie qu’aura la princesse Luna quand elle vous verra", reprit-elle en arrivant devant eux.

"Que... Que dis-tu ?!" s’écria choquée la grande jument en sueur, reprenant difficilement son souffle alors qu’ils s’étaient arrêtés. "Ma… Han… Ma sœur est morte… Han…

– Elle est vivante Célestia", lui confirma Twilight près d’elle en la regardant avec un sourire confiant. "Et elle vous attend à l’Empire de Cristal", continua-t-elle posant un sabot sur une patte avant de la princesse qui tremblotait.

Mais avant qu’elle ne puisse réagir à cette nouvelle bouleversante, elle et les autres entendirent derrière eux des bruits de personnes en armures en train de courir. Tous comprirent que les minotaures se rapprochaient.

"Vite, c’est par là !" lança Thorax en prenant la tête du groupe qui se remit au galop, se dirigeant le bois de pins.

"On ne va pas avoir le temps de le dégager de son socle. On devrait renoncer Twilight", déclara néanmoins pessimiste Starlight en gardant les deux Eléments d’Harmonie dans sa magie.

"Pas question. On y est presque." objecta fermement son amie près d’elle en regardant le vieux bois qui s’approchait.

En y pénétrant, les équidés ressentaient cependant un sentiment d’anxiété alors que l’endroit avait une apparence oppressante, ajouté à l’éclat de la Lune qui peinait à passer. Aussi, Twilight préféra-t-elle illuminer sa corne pour renforcer la luminosité, provoquant l’envol d’une chauve sourie à proximité et qui passa au-dessus d’elle en la faisant crier de surprise.

Mais après encore une dizaine de secondes, le groupe parvint près d’un socle envahi par les tiges de lierre avec dessus une statue.

"Discord..." lâchèrent en même temps les deux alicornes, la voix peinée. La peine était double chez Célestia, qui revoyait celui dont elle avait favorisé la capture.

Ne l’ayant jamais vu de sa vie, Thorax semblait plus mal à l’aise en voyant les différentes parties du corps du draconequus, levant un sourcil.

"Vite, ils sont dans ce bois !

– Chancelier, vous en êtes sûr ?

– Ne discutez pas !"

En entendant ces ordres fermes du Chancelier Kalt, Twilight comprit qu’il ne leur restait que quelques minutes avant d’être attaqué. Aussi renforça-t-elle la magie de sa corne, créant une aura autour de la statue de Discord.

"Aarrgh… Allez… Soulève-toi…" s’énerva-t-elle en essayant de dégager la statue du socle où elle était fixée par du ciment.

"Twilight…" s’inquiéta Flash en regardant derrière eux avec Starlight, voyant des lumières de lanternes et de torches arriver de partout.

"Non… Je peux le faire." affirma Twilight en fermant les yeux, des gouttes de sueurs au visage. Elle pouvait entendre alors de petits craquements mais senti également un sabot se poser sur son dos.

"Twilight… On n’a plus le temps", lui dit d’une voix désolée Célestia, amenant sa semblable à tourner la tête vers elle. "Il faut partir.

– Mais… Discord…

– Je suis sûr qu’il te dirait la même chose", reprit la princesse en fermant les yeux, amenant la jument mauve à lever la tête vers le Maitre du Chaos pétrifié.

Vous ne savez pas prendre les décisions difficiles mais pourtant nécessaires.

Entendant les derniers mots du Prince Blueblood dans son esprit, l’alicorne serra les dents en refermant les yeux puis les rouvrir en regardant Discord d’un air navré.

"Je suis désolé Discord…

– Ils sont là ! Abattez-les !"

Voyant les minotaures affluer vers eux, l’alicorne se tourna vers Célestia qui fit non de la tête en fermant brièvement les yeux. Twilight alla alors se remettre sur le dos de Flash et activa sa magie pour englober de son aura la princesse. Puis le groupe se souleva dans les airs, se frayant un chemin à travers les branches des pins et évitant les premières lances jetées sur eux.

 "Nooon !" cria le Chancelier Kalt en arrivant trop tard et en les voyant maintenant au-dessus du bois en se dirigeant vers Nord.

"Chancelier, c’était quoi cette seconde alicorne ?" questionna alors inquiet un des gardes en voyant qu’ils ne pouvaient plus rien faire.

Mais au lieu de répondre tout de suite, Kalt regarda la statue devant lui, y voyant les fractures sur le ciment la liant au socle.

"C’était… C’était certainement une alicorne réapparue avec l’Empire de Cristal.'' finit-il par déclarer.

"Qu’est-ce qu’ils sont venus faire ici selon vous ?" demanda un autre garde. "Et c’était quoi les deux gemmes que la licorne portait dans sa magie ? Il m’a semblé que c’étaient les Pierres de l’Entente que nous avons au musée."

Après l’avoir écouté d’une oreille, Kalt réfléchit silencieusement en fronçant les yeux. Puis il se tourna vers les gardes qui, perdus, attendaient ses ordres.

"Faites préparer des chariots et mettez dans l’un d’eux cette statue en la détachant de son socle. Ensuite, retrouvez-moi au Musée." ordonna-t-il d’un ton ferme avant de partir d’un pas rapide, laissant dans l’incompréhension les militaires qui se concertèrent un moment du regard avant de partir s’exécuter.

Cette alicorne veut donc la perte de Minotauria ! Mais j’ai encore une carte dans ma manche… Il est temps de déclencher le plan « Pressure Stone ».

Note de l'auteur

 

J'espère que ces infiltrations, ces références à la série (dont la mélodie) et à des films et ces retrouvailles vous ont plu ;)

Par contre, quelque chose me dit qu'on risque d'entendre à nouveau cette dernière phrase de Blueblood....

En attendant, rendez-vous la semaine prochaine pour mieux connaître le plan de Kalt ^^

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.