Discord icon

Chapitre 7 - Dans l'Ombre

"J'aurais dû te faire confiance..."

"C'était parfaitement légitime que tu ne prennes pas mon avertissement au sérieux..."

 

"Vous m'avez fait demander ?"

Side entra dans la tente. Cette dernière était grande, bien trop grande pour son occupante. Mais c'était ainsi, plus le grade était haut, plus la tente était grande. Éclairée par des torches, colorée de rouge, octogonale, sur chaque face se trouvait une représentation différente de Discord, avec la même phrase en dessous : "Chaos démesuré !", la devise de l'Armée, plus une seconde phrase qui ne figurait pas sur les drapeaux : "Tout ce qui a un sens se doit d'être renversé."

Au milieu de la tente, une petite pouliche rose foncé à la crinière violette nappée blanche se tenait dos à l'arrivante, assise devant une table basse sur laquelle se situait une carte d'Equestria. Screwball, la générale-en-chef de l'Armée de Discord, et secrètement unique dirigeante de cette dernière.

Side, bien plus grande que Screwball et même qu'une jument normale, au pelage d'un rose encore plus sombre que celui de Screwball, portait son armure légère grise habituelle. L'armée était en déplacement depuis cinq jours, repartie presque aussitôt après que l'Empire de Cristal eut été soumis à Sombra. Une halte était ordonnée pour la nuit, et Screwball avait convoqué Side.

"Oui", répondit Screwball avec un petit rire, sans détourner les yeux de sa carte. "Installe-toi, je t'en prie."

Elle désigna vaguement du sabot un coussin sur la gauche de Side. La générale obéit immédiatement et s'y assit.

Screwball vit son sourire s'agrandir sur sa joue gauche. Un immense sourire en coin fendant son visage. Elle continua d'une voix calme.

"Comment va Tree ?"

Side haussa un sourcil, interloquée, ne s'attendant pas vraiment à cette question.

"Ses brûlures guérissent petit à petit. Son infirmier dit qu'il en a encore pour deux jours avant de pouvoir tenir sur ses pattes."

Dans le combat contre Spike, le général Tree Lord avait été gravement brûlé par le souffle du dragon. Sa force vitale seule lui avait permis de rester en vie.

"Tant mieux..." répondit évasivement Screwball, comme si elle ne s'en souciait pas vraiment.

Elle laissa un petit temps de silence, déplaçant des sortes de pions sur la carte d'Equestria. Elle regarda du coin de l'œil Side qui avait toujours le sourcil levé.

"Tu peux disposer."

Side écarquilla les yeux de stupeur et entrouvrit la bouche, mais se ravisa, se souvenant de sa place. Même si, pour elle, tout cela n'était pas logique. La convoquer, la faire s'installer juste pour lui poser cette question et repartir ? Elle aurait pu demander à n'importe quel soldat. Alors pourquoi elle, une générale ?

"Hé bien ? Qu'attends-tu ? J'ai dit que tu pouvais partir", insista Screwball, son sourire s'agrandissant.

Side hésita alors que Screwball la fixait du coin de l'œil. Puis elle se décida à parler.

"Sauf votre respect..."

"Oui ?"

"Vous auriez pu demander à un soldat moins important de répondre à cette question. Pourquoi me faire déplacer personnellement depuis l'autre bout du camp juste pour ça ?"

La pouliche tourna la tête vers Side. Pour la première fois depuis qu'elle était rentrée dans la tente, leurs yeux se croisaient.

"Pour te rappeler quelle est ta place bien sûr", dit-elle perfidement. "Je suis générale-en-chef, ta supérieure, et j'ai le droit de te faire venir selon mon bon vouloir. Si j'avais demandé cela à un autre général, il serait reparti juste après que je le lui aurais dit, sans poser de question. Et toi tu réfléchis, tu contestes, tu poses des questions."

"J'essaye juste de vous servir de mon mieux", se défendit Side. "Et je pense que je suis bien plus utile à m'occuper de ma légion plutôt qu'à répondre à une question à laquelle n'importe quel soldat répondrait aussi bien que moi."

Screwball fixa la générale un instant, puis reporta son attention sur la carte.

"Pourquoi t'es-tu engagée dans l’armée ? Tu es une des seules juments à être venue de son plein gré. Qu'espérais-tu trouver ?"

Les yeux de Side se plissèrent, et un sourire se dessina sur son visage.

"La réponse est évidente, non ? Au vu de mon caractère, le chaos me convient parfaitement."

"Faux", répondit simplement Screwball. "La nuit te conviendrait mieux. Ta place serait à la Nouvelle République Lunarienne."

"Seriez-vous en train de douter de ma loyauté, majesté ?" fit Side en fronçant les sourcils, son sourire s'effaçant. "Dites-le moi clairement. Cela me fait beaucoup de peine que vous doutiez de moi après toutes les tâches ingrates que j'ai accomplies pour vous lorsque les autres généraux n'en voulaient pas."

"Parlons de ce poney qui est sorti de la ville juste après la bataille. Les soldats m'ont dit qu'ils avaient reçu l'ordre de le laisser passer de toi. C'était bien ton nouveau petit protégé ? Pourquoi l'as-tu envoyé ?"

Side fixa Screwball. Ce qu'elle appelait ses "petits protégés" étaient des soldats qu'elle prenait directement sous ses ordres et à qui elle faisait exécuter des missions nécessitant un peu plus de confiance. En contrepartie, elle se chargeait de les tenir éloignés des combats trop dangereux.

Elle resta immobile mais prit une grande inspiration sans que la générale-en-chef ne le remarque. Puis elle répondit avec un petit sourire :

"Mes nouveaux petits protégés sont donc si évidents que cela ? Je l'ai envoyé en mission d'espionnage. Je veux savoir combien de temps la nouvelle de la chute de l'Empire de Cristal mettra à se répandre dans les lignes ennemis."

"Il n'est toujours pas revenu. Je doute que la nouvelle mette autant de temps."

"Peut-être est-il mort", répondit Side en haussant les épaules.

Screwball retourna la tête vers elle.

"Cela ne semble pas trop te contrarier."

"J'en trouverai d'autres. Ce ne sont pas les bonnes recrues qui manquent."

"Dommage, il avait l'air aussi efficace que Sinuous Path, tu ne trouves pas ?" fit Screwball sournoisement.

Side grimaça au rappel de ce nom.

"Enfin, quel dommage que c'était un traître, pas vrai ?" ajouta Screwball qui s'amusait réellement à torturer psychologiquement Side.

Sinuous Path avait été son petit protégé favori, et un grand confident pendant un long moment. Il avait la confiance de la générale à un tel point qu'il aurait pu être considéré comme son égal en cas de décision dans la légion. Mais il s'était avéré être un espion travaillant pour l'Empire Solaire, et il s'était enfui. Cela avait lourdement affecté Side pendant un certain temps, certains disaient que c'était à cause d'une certaine proximité que Sinuous avait avec la générale, dépassant une simple relation générale-soldat. Rumeurs lancées après qu'on l’avait vu sortir de la tente de cette dernière très tôt le matin.

 

Screwball regarda la générale avec un sourire, puis perdit ce dernier et se tourna vers sa carte de nouveau.

"Désolée de te rappeler ça", mentit-elle.

"Ce n'est rien, majesté. J'ai fait des erreurs, je dois les assumer."

Screwball regarda sa carte un moment, puis prit une des pièces qui se trouvaient dessus avec son sabot et la porta à hauteur de son regard. La pièce en bois était finement taillée en forme de poney, une petite couronne se trouvait au sommet de la tête.

"Sais-tu ce que cette pièce représente, Side ?"

"C'est vous, majesté, non ?"

Screwball eut un petit sourire.

"Moi... Ou n'importe quel autre général-en-chef. Trois poneys représentant à eux seuls toute la cohésion de leurs troupes. Ou plutôt devrais-je dire deux, maintenant que la Nouvelle République Lunarienne a perdu le sien. Chacun est assez fort pour affronter une vingtaine de soldats et s'en sortir indemne. Chacun possède assez de stratégie pour gagner une bataille à un contre dix. Comment penses-tu qu'un de ces fameux poneys de légende a pu trépasser ?"

"Nous n'avons que peu d'informations là-dessus. Le camp de Luna refuse de dire qu'il est mort tant qu'ils n'ont pas retrouvé sa dépouille, et celui de Celestia l'affirme haut et fort."

"Et qu'en pense la résistance ?"

Side eut un léger spasme, elle semblait contrariée.

"Pour l'instant, aucun de nos espions n'a réussi à infiltrer la résistance. Tous sont morts ou bien ont été tourné en bourriques durant des semaines."

"Mais cela ne répond pas à ma première question. Comment penses-tu qu'il ait pu mourir ? Je te le demande à toi, pas à tes rapports d'espions."

Side soupira, ayant bien compris la question la première fois, mais elle avait voulu éviter le sujet.

"Il a dû être pris en surnombre. Ou bien l'Empire a trouvé son point faible."

"Un point faible ? Lui ?" s'étonna Screwball avec un petit rire.

"Une bataille qui a mal tourné, que sais-je. Seul l'Empire pourrait fournir une explication claire."

"Pas seulement", nuança Screwball en souriant.

Side haussa un sourcil.

"Je vous demande pardon ?"

"Un autre poney pourrait fournir une explication. Le général-en-chef lui-même, voyons."

"Vous pensez qu'il a survécu ?" fit Side, assez incrédule.

"C'est une possibilité que j'envisage."

"Voilà quelque chose que la Nouvelle République voudrait bien croire... En fait, ils doivent prier pour que cela soit vrai."

"À ton avis, Side..."

Screwball marqua une pause dans sa phrase, temps pendant lequel elle replaça sur la table la pièce correspondant à sa propre position. Puis elle fit signe à Side de s'approcher de la table, et cette dernière obéit.

Au nombre de pièces, on pouvait identifier chaque camp. Au centre, près de l'ancienne capitale Canterlot, de nombreuses pièces représentaient l'armée de l'Empire Solaire, qui s'étendait jusqu'à la côte est. Un peu en retrait sur l'ouest, des pièces moins nombreuses identifiaient la Nouvelle République Lunarienne. Et enfin, au nord, l'Armée de Discord, aussi nombreuse que l'armée de Luna.

"... Que changerait la survie ou non du général-en-chef ?"

Screwball n'attendit pas de réponse et donna un coup de sabot sur la table. Les pièces se mirent aussitôt à bouger. L'Empire s'avança vers la Nouvelle République et les pièces se mirent à tomber des deux côtés, avec un net avantage pour l'Empire. Puis l'Armée de Discord bougea à son tour, prenant l'Empire à revers alors que celui-ci exterminait les restes de la Nouvelle République. Les pièces, plus éparses sur les arrières de l'Empire, tombèrent comme des feuilles et bientôt l'Armée de Discord fut en surnombre et décima l'Empire. Bientôt ils furent les seuls sur la carte.

Side avait regardé le tout avec attention, et répondit :

"Peut-être l'Empire nous offrirait moins de résistance ?"

"En es-tu sûre ?"

Screwball tapa de nouveau du sabot et les pièces se remirent en place. Screwball ajouta alors sur la carte une pièce de général-en-chef du côté de la Nouvelle République.

"Dos au mur, je pense que le général serait capable de nouvelles surprises. Par exemple..."

Nouveau tapotement. Cette fois-ci, les pièces se mirent à bouger, mais dans la Nouvelle République, un front reculait tandis qu'un autre montait au nord. Une troisième partie, infime, restait en place alors que l'Empire avançait vers elle. Cette partie se fit anéantir.

"Avec un peu de désinformation, nous pourrions croire que la Nouvelle République a été vaincue."

L'Armée de Discord s'avança alors vers l'Empire et le combat commença. Et cette fois, l'Empire riposta sec, et les deux armées subirent de grosses pertes. Et alors que les deux armées se faisaient face, l'une venant de l'ouest et l'autre du nord, le front montant de la Nouvelle République prit l'Armée de Discord à revers, tandis que la partie restée en retrait s'occupait de l'Empire. Les deux armées qui se massacraient se retrouvèrent prises en sandwich, et la Nouvelle République sortit victorieuse cette fois-ci.

Side fronça les sourcils.

"Je trouve étrange qu'aucun de vos scénarios n'envisage la victoire de l'Empire Solaire alors qu'à l'heure actuelle ils ont la plus grande armée."

Screwball rigola.

"Leur général-en-chef est bien trop impétueux et irréfléchi ! Il va se précipiter sur la Nouvelle République maintenant qu'elle est affaiblie ! Bien sûr, sans notre intervention, il aurait gagné dans tous les cas. Mais comprends-tu notre problème, Side ?"

Side resta le regard fixé sur la carte, dans le vide, réfléchissant.

"La victoire va dépendre de la survie ou non du général... S’il est vivant, il faudra changer nos plans."

"Exactement. Et c'est là-dessus que tu devrais concentrer tes espions. L'issue de cette guerre va se décider sur cette simple information."

Side regarda la générale-en-chef droit dans les yeux, celle-ci lui rendit son regard. Finalement, Side ferma les yeux et inclina respectueusement la tête.

"Je comprends où était mon erreur, majesté. Merci à vous. Je vais me concentrer sur l'accomplissement de cette tâche dans les plus brefs délais."

Screwball détourna le regard et reporta son attention sur la carte.

"Un mois..."

"Plait-il ?" fit Side en relevant la tête.

"Dans un mois, cette guerre sera finie. Après 500 ans de guerre, et 70 de guerre ouverte, la fin est proche", sourit Screwball. "Après cela, nous aurons tout le temps de trouver les Éléments de l'Harmonie", ajouta-t-elle dans ses pensées.

Effectivement, même si la guerre durait depuis 500 ans, les combats, les vrais, n'avaient commencé que depuis 70 ans. Avant, ce n'étaient que des tensions, des escarmouches, des disputes.

"J'espère que nous serons les vainqueurs dans un mois, alors, majesté. Puis-je me retirer ?"

"Fais donc. Préviens les autres que je vais faire un discours dans deux heures, et qu'après nous partirons."

"Bien, majesté."

Side sortit de la tente en saluant respectueusement Screwball.

Une fois seule dans sa tente, la pouliche prit une petite pièce sur la carte. Une pièce du côté de l'Armée de Discord, portant une petite étoile sur la tête. Il y en avait cinq se trouvant devant la figurine représentant Screwball. Les cinq généraux. Screwball regarda celle qu'elle avait prise avec un air malicieux.

"Six fois tu m'as appelée majesté, alors que tu ne le fais plus depuis longtemps. Soit tu cherches à cacher quelque chose et tu es trop préoccupée pour faire vraiment attention à ce que tu dis, soit tu veux remonter dans mes bonnes grâces. Que veux-tu faire dans cette guerre, à la fin, Side ?"

 

Tandis que Screwball s'interrogeait, seule, Moon lui aussi réfléchissait.

Il faut que je rentre dans la résistance ! J'ai des informations capitales, je sais où trouver les Éléments de l'Harmonie, mais je ne peux pas sauver Equestria seul !

Il marchait dans la rue d'un petit village situé à l'est de la Galloping Gorge, au nord de Cloudsdale. Pour éviter que des espions de l'Armée de Discord ne le repère, il avait dégoté un grand tissu dont il se servait pour masquer son corps et sa crinière, cette dernière étant bien trop visible et reconnaissable à sa couleur cyan. Le tissu était assez sombre, on ne le distinguait presque pas dans la nuit, les étoiles et la lune étaient couvertes par les nuages.

Bon... Par contre, comment les contacter ? Je vais quand même pas aborder des gens et leur demander s'ils font partie de la résistance !

Alors qu'il cherchait désespérément une solution dans sa tête, Moon entendit quelque chose qui lui était familier. Un air. Il tourna la tête. Adossé à un bâtiment, près d’un éclairage public mais pas non plus sous sa lumière, un chapeau lui tombant sur la tête lui cachant les yeux, un villageois entonnait un chant discret. Moon l'avait déjà entendu, mais où ?

Le chant des prisonniers ! Juste avant que je sois assommé par la résistance ! Est-ce qu'il y a un lien entre ce chant et la résistance ? Ça vaut le coup de tenter, mais restons prudent.

Moon s'approcha le plus naturellement possible du poney qui chantait. Une fois arrivé devant celui-ci, il se racla discrètement la gorge. Le poney releva son chapeau et regarda Moon avec un œil méfiant.

"Elle est sympathique cette chanson, je trouve..."

"Merci bien", répondit le poney en regardant Moon droit dans les yeux. Son ton était assez léger, mais son visage laissait clairement entendre qu'il était sur le qui-vive. "Vous voulez l'apprendre ?"

Ce doit être un genre de message codé.

"Pourquoi pas", répondit Moon avec un sourire.

Le poney regarda autour dans la rue rapidement. Les poneys rentraient chez eux pour la nuit, et personne ne faisait attention à eux.

"Demain matin alors. Sous Cloudsdale. Maintenant, partez."

"Très bien. À demain dans ce cas."

Moon s'en alla chercher une auberge pour passer la nuit. Non loin, dans une ruelle sombre, une silhouette de jument regarda la scène de ses yeux bleu clair, avant de tourner les sabots et de s'en aller rapidement et en silence.

 

Moon put dormir sous un toit malgré son manque d'argent. En effet, peu de poneys passaient par là ces temps-ci, et l'aubergiste lui laissa occuper une des nombreuses chambres non prises.

"Entre nous, je pense que tout le monde va bientôt éviter ce village", lui confia l'aubergiste. "Des rumeurs bizarres arrivent du nord, comme quoi l'Empire de Cristal aurait été attaqué... Si une grande cité comme ça n'est pas sûre, alors les petits villages comme nous, avec à peine une dizaine de soldats, sont fichus."

Moon avait regardé l'aubergiste un moment, avant de répondre :

"L'Empire de Cristal est tombé. J'étais là. J'ai réussi à m'en sortir, mais tous les soldats là-bas sont morts. Je ne pense pas que vous soyez en sécurité ici. Vous devriez partir."

"Pour aller où ? Vous êtes bien gentil, mais au sud c'est la guerre. Il n'y a que dans les petits villages du nord qu'on avait un peu de répit depuis le début de la guerre. On a nulle part où aller."

"Je comprends..." avait fait Moon.

 

Après une nuit à l'auberge, Moon se rendit au sud, vers Cloudsdale, pour le rendez-vous.

Moon arriva en vue de la grande cité des nuages en une heure de marche.

Cloudsdale. J'en ai des souvenirs, visiblement. Le fleuron des cités aériennes. Le berceau des meilleurs pégases d'Equestria. Mais que... ?

Moon aperçut une pierre énorme tomber de Cloudsdale. En fait, tout clochait dans la ville. Plus rien n'existait de ce qui faisait autrefois la grandeur de cette ville. Les bâtiments étaient en ruine, et une bonne partie étaient tombés dans la forêt située sous la ville. Il n'y avait plus d'arcs-en-ciel illuminant le ciel. La fabrique de météo d'où on voyait habituellement s'élever quelques nuages avait été complètement rasée.

Pourtant, Moon se souvenait très clairement d'avoir déjà vu la cité en pleine activité. Débordante de pégases volant dans le ciel. Et pourtant, elle semblait en ruine depuis un moment, au moins une dizaine d'années.

M-Mais... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

"Cloudsdale dans toute sa splendeur, n'est-ce pas ?" fit une voix à côté de lui.

Moon tourna la tête brusquement. Un pégase bleu marine à la crinière rayée bleu métallique et noir se trouvait à côté de lui, souriant tout en marchant à ses côtés. Il avait une cutie mark en forme de pentagramme.

"Vous êtes ?"

"Romeo Nightinamare", se présenta le pégase avec entrain en regardant Cloudsdale au loin. "Ça me rend toujours un peu nostalgique d'être ici, en face de cette ville."

"Pourquoi ? Vous y habitiez ?"

"Autrefois, il y a longtemps. Je n'étais qu'un poulain quand elle a été réduite en cendres lors d'un combat entre la Nouvelle République Lunarienne qui contrôlait la région et l'Empire Solaire. C'était quelque chose que je ne souhaite à personne, le simple fait de voir tout ça, c'est assez dur quand on est petit."

Malgré ce qu'il disait, le pégase gardait le sourire, comme si tout cela était loin maintenant, et que finalement cela ne l'affectait plus tellement. Il détourna les yeux de la ville et regarda Moon.

"Et vous, qui êtes-vous, inconnu encapuchonné ?"

"Moon Help. Un simple voyageur", répondit brièvement l'intéressé tout en reportant son regard devant lui, gardant néanmoins un œil sur le pégase.

"Qui cherche à rejoindre la résistance, pas vrai ?"

Moon fronça les sourcils, ce qui ne se vit pas sous son capuchon.

"Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?"

Le pégase rit de bon cœur.

"Mais parce que je vais vers Cloudsdale pour la même raison, bien sûr !"

"Pour quelles raisons rejoignez-vous la résistance ?"

"Je trouve que cette guerre n'a que trop duré. Je ne veux pas que d'autres aient à subir le même sort que ma ville natale. Et vous ?"

"Presque la même chose."

Nightinamare rigola une fois de plus.

"Vous êtes pas bien bavard, hein ? Ah, je peux comprendre, en ces temps de guerre ! Mieux vaut éviter d'en dire trop ! Mais je ne sais pas pourquoi, quand je vous ai vu, je me suis dit "voilà quelqu'un en qui je peux avoir confiance !", étrange, non ?"

"En effet", confirma Moon en arquant un sourcil.

Soit il n'est pas très prudent, soit... Non, en fait, c'est juste de l'imprudence totale ce qu'il fait. Révéler à n'importe qui qu'il veut rejoindre la résistance, s’il était tombé sur un soldat d'un autre camp, il serait déjà mort.

À ce moment, un violent mal de crâne prit Moon. La douleur lui fit fermer les yeux, et un flash l'éblouit.

 

Il était dans une plaine. Au loin, de la fumée s'élevait. Il reconnaissait ce paysage. Cloudsdale, une plaine au sud. La fumée venait de la ville. On entendait au loin des cris de détresse. La ville se faisait ravager, les incendies se déclenchaient partout, et les pégases des deux armées combattaient dans les cieux. Les civils tentaient par tous les moyens de fuir.

Moon se trouvait à environ un kilomètre du massacre. Il regarda la ville un instant, puis se retourna.

 

Nouveau flash, Moon se retrouva dans le présent. Il ne s'était pas arrêté de marcher durant son flashback, et ils avaient maintenant pénétré la forêt, en approche de la cité.

J'y étais !? J'étais là lors de la chute de Cloudsdale !?

"Ah, vous auriez dû voir cette cité au temps de sa splendeur..." fit le pégase, rêveur à mesure qu'ils se rapprochaient des ruines. Un vrai bijou !"

"C'était il y a combien de temps ?" demanda Moon, préoccupé.

"Il y a vingt-deux ans. Je revois encore la fabrique du temps lancer ses nuages dans le ciel, apportant des arcs-en-ciel avec le spectra..."

Le pégase soupira, un sourire aux lèvres, se perdant dans de beaux souvenirs, tandis que Moon réfléchissait.

Vingt-deux ans ? C'était il y a vingt-deux ans ? Mais... Je suis si vieux que ça ? Je suis sûr que j'étais adulte dans mon souvenir. J'ai la quarantaine ? Peut-être plus, puisque j'ai des souvenirs de cette ville au temps de sa gloire ! Merde !

Moon regarda son sabot qui apparaissait de dessous sa cape l'espace d'un instant quand il marchait, avant de disparaître de nouveau. Il semblait jeune et fringant. Il venait d'apprendre un nouvel élément sur lui, sur ce qu'il était, sur le poney qu'il était. Un âge. Il pouvait maintenant estimer son âge. Il n'était pas si jeune que ça, ce qui expliquait sans doute pourquoi il y avait tellement de choses dont il se souvenait, de choses qu'il avait appris. Un pas de plus franchi vers le recouvrement total de sa mémoire.

Il va falloir que j'apprenne mon nom ! Je suis sûr que cela m'aidera pour le reste de mes souvenirs !

"Je pense que nous sommes bientôt arrivés", annonça Romeo.

Moon sortit de sa réflexion et leva les yeux vers la route. Bien qu'il veuille en apprendre plus sur lui-même, il s'apprêtait à faire quelque chose de dangereux et peut-être même de capital pour l'avenir d'Equestria, il devait rester sur ses gardes.

La forêt dans laquelle ils avançaient n'était pas particulièrement dense, la lumière matinale du soleil filtrait très facilement à travers les branchages peu épais, et un semblant de sentier semblait même tracé.

 

Ils débouchèrent dans une petite clairière au centre de laquelle se tenait un rocher assez imposant, un morceau de bâtiment tombé de la cité juste au-dessus de leur tête. Une vingtaine de poneys étaient déjà présents. Visiblement, Moon était tombé sur la bonne journée pour le recrutement. Un peu de chance, quand on est amnésique, ne fait pas de mal.

"Bonjour la compagnie !" lança joyeusement Romeo, s'attirant les regards de presque tous les poneys présents qui se demandaient qui était cet étrange poney qui parlait d'un ton bien léger pour la situation.

Un petit rire perça dans la foule. Un rire que Moon connaissait, qui lui disait quelque chose. Il tourna la tête à la recherche du poney, ou plutôt de la jument, à la voix, qui avait émis ce rire.

Il mit du temps à la repérer et à la reconnaître, mais il finit par comprendre.

La prisonnière ! Celle qui était avec les Éléments du Rire, juste avant qu'on ne m'assomme !

En effet, c'était bien elle. La jument rose à la crinière rayée crème. En plein jour, Moon distinguait sa cutie mark : une tartine, un citron et un pépin, posés côte à côte. Elle s'en était sortie, ce qui signifiait que l'Armée de Discord n'avait pas réussi à rattraper les prisonniers, ou bien qu'ils n'avaient même pas essayé.

Ouf ! Je suis content pour elle, surtout que, de ce que j'ai compris, c'est une amie de Stary. Potentielle Élément en plus. Qui sait, peut-être pourrais-je la recruter ? Cela ferait un élément sur les six au moins, ce serait un bon début.

Une minute... Je croyais que c'était la résistance qui avait libéré les prisonniers ? Mais alors pourquoi est-ce qu'elle est là aussi, à un recrutement de la résistance ? Ça ne tient pas la route, ils ont dû proposer à chaque prisonnier libéré de les rejoindre directement, alors pourquoi passer le recrutement ?

Un énorme doute s'installa dans la tête de Moon.

Et si... Ce n'était pas un recrutement de la vraie résistance ? Non, ça n'aurait pas de sens, pourquoi est-ce que cette jument serait là, alors ? Je comprends pas... Quelque chose cloche ici, mais quoi ?

Un poney, celui que Moon avait vu la veille, monta doucement sur le rocher. Il se racla la gorge et tous se turent, restant attentifs à ce qui allait suivre. Il prit la parole.

"Merci à tous d'être venus aussi nombreux. Vous êtes ici pour entrer dans la résistance, pas vrai ?"

Tous les poneys acclamèrent de "Ouais !" plus ou moins vivement. Le poney eut un sourire.

"Bien, ce sera déjà ça de moins, alors !"

Note de l'auteur

Avec les OCs de :
- Adalrick Nordman (Sinuous Path)
- Romeo Nightinamare (lui-même)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.