Discord icon

Chapitre 7 - Les Premières Cendres

De la sueur perla du front de la cornue. Et ce n'était pas souvent qu'elle transpirait ! Mais il y avait de quoi. Elle qui n'avait jamais commandé qu'à son petit vaisseau, pour des missions de surveillance basiques. Elle était à présent jetée à la tête d'une dizaine d'appareils de combat, à organiser la défense du nuage de Dale contre une attaque ennemie imminente.

Trixie et son escadron étaient rassemblés à proximité du plus gros complexe minier du secteur, qui servait aussi de colonie pour les ouvriers. Elle était en poste depuis une heure maintenant. Tout le nuage était en état d'alerte maximum. La plupart des vaisseaux avaient été réquisitionnés, même ceux de minage. Après tout, les lasers et les foreuses étaient tout aussi efficaces pour récolter des matériaux que percer des coques de vaisseaux.

Heureusement pour Trixie, des personnes locales avaient pris le contrôle de leurs propres forces. Elle devait seulement diriger les dix vaisseaux qui étaient venus avec elle en renfort.

Mais cette attente était vraiment longue.

 

 

Shining Armor dévisagea la volante arc-en-ciel. Cela le troublait toujours autant. Elle ressemblait en tout point à la mécanicienne présente à bord du vaisseau de sa sœur. Son teint était juste un peu plus gris. Elle partageait également le même nom ce qui, à Equestria, était un fait très rare pour toute personne possédant un nom en deux mots.

Actuellement menottée, et entourée par deux gardes, elle affichait un air peu concerné. Regardant autour d'elle avec une certaine nonchalance.

"Quelles sont vos motivations ?" répéta une fois de plus le commandant.

"Je m'ennuyais. Ils sont tous chiants là-bas."

Elle ne changeait pas vraiment de discours. Toujours la même idée, vouloir partir. Mais qu'est-ce qui motivait une commandante à quitter sa faction ? L'ennuie ? Shining Armor abandonna l'idée de comprendre ce dont il retournait et fit un bref signe de la main à ses gardes.

"On va vous enfermer pour l'instant."

"Si ça vous amuse."

Les soldats l'escortèrent hors de la pièce. Le commandant de la flotte d'Equestria tourna alors son regard vers les quatre autres personnes présentes dans la pièce.

"Tant qu'on n'en sait pas plus sur elle, on ne peut pas vous relâcher."

Whooves poussa un soupir las, mais compréhensif. Il s'y attendait. Lyra, en revanche, se redressa de toute sa stature, pas spécialement impressionnante, et lâcha un grand :

"Quoi !?"

"Cette Rainbow Dash est génétiquement identique à celle que l'on connaît", expliqua le capitaine du TARDIS. "Donc ils n'ont aucun moyen de savoir si nous ne sommes pas aussi des copies."

"Et nous savons que l'ennemi est capable d'imiter nos vaisseaux", acheva Shining Armor.

"Les imiter...?" répéta Bonbon, que l'information inquiétait au plus haut point.

Le commandant acquiesça.

"À la perfection. Nous avons perdu quasiment tous les rescapés de la constellation de Cristal à cause de cela. Et les ennemis non-cornus sont également capables de magie de très haut niveau."

"Oh, oui, nous avons vu ça", grommela Lyra en croisant les bras. "L'autre avec son hologramme géant."

Shining Armor pencha légèrement la tête, avant de regarder Whooves.

"Vous n'avez pas parlé de ça."

"J'ai dû abréger quand j'ai mentionné le combat," s'excusa l'interrogé. "Nous avons été capturé par une jeune fille qui faisait preuve de grands pouvoirs. Elle a pu me tirer dessus à travers notre radio, et s'est matérialisée en hologramme géant pour nous affronter."

Dans l'esprit du cornu blanc, le récit de Trixie lui revint en tête. Cela correspondait à la description qu'elle avait faite de l'adolescente qui avait annihilé l'escouade de Flash Sentry. Et d'après les dires de la cornue, le pouvoir de se déplacer par les radios lui était propre. Mais une chose n'allait pas.

"Vous avez été fait prisonniers dans le système Draconnequin, n'est-ce pas ?"

"Exactement."

Ça n'allait pas. Trixie avait dit que cette jeune fille allait attaquer le nuage de Dale. Faire un détour pour capturer Cadance, il pouvait comprendre. Mais est-ce que l'attaque avait déjà eu lieu ? Ou allait-elle se produire après ?

Cadance... Son esprit divagua quelques instants vers son épouse. Elle s'était donc sortie des griffes de ce Sombra, pour se faire à nouveau capturer par une adolescente au tempérament dangereux. Son cœur se serra en même temps que ses poings. Qu'allaient-ils lui faire ?

"Commandant ?" demanda lentement Bonbon en le voyant plongé dans ses pensées.

Shining abandonna ses préoccupations. Ce n'était pas le moment de laisser ses émotions parler. Cependant il devait savoir.

"Et concernant le Friendship Cottage et le Symphonia ?"

"Ils ont été emprisonné dans un vaisseau différent il me semble", expliqua Whooves. "Étant donné notre méthode d'évasion... étrange, nous n'avons pas pu aller les libérer aussi."

Shining Armor serra le poing. Qui sait ce que ces gens faisaient à sa petite sœur ? Il devait agir. Pour elles. Pour Equestria. Mais d'abord, il devait s'occuper d'eux.

"Vous serez mis dans des quartiers communs de quarantaine avec vos équipages", énonça-t-il d'une voix ferme.

"Si je puis me permettre", fit Bonbon en s'avançant.

Le commandant braqua son regard dur sur elle, attendant qu'elle s'exprime. Bonbon se crispa un peu. Ce n'était pas elle la capitaine, le protocole tolérait mal qu'une seconde parle davantage. Même si Shining Armor ne s'en souciait que peu.

"Eh bien... Je peux comprendre pour cette Rainbow Dash qui semble suspecte, mais visiblement elle ne partage pas les mêmes souvenirs que celle que nous connaissons. Alors que nous, oui."

Derpy, qui était restée silencieuse cachée derrière Whooves, pencha légèrement la tête en ne comprenant pas ce qu'elle voulait dire.

"Tu suggères que vous êtes les vrais car vous avez les même souvenirs ?" résuma Shining Armor.

"On sait des choses que l'ennemi ne sait pas", continua Bonbon en acquiesçant. "Comme... ce dont vous avez parlé avec Whooves et que je n'ai pas bien compris, sur la procédure d'entrée en atmosphère."

Elle tourna son regard vers Whooves, semblant l'interroger.

"Pourquoi est-ce que tu connais cette procédure aussi bien ?" demanda Shining Armor, qui voulait l'entendre dire avant de prendre une décision.

Le capitaine fixa le cornu dans les yeux, l'air grave.

"C'est ma mère qui l'a écrite."

 

 

Vu depuis l'espace, ce n'était pas difficile de comprendre ce qu'il se passait. Une dizaine de gros croiseurs flottaient dans le ciel de la colonie Thousand. Ils étaient accompagnés par nombre de chasseurs plus petits, qui faisaient à peine la moitié de la taille du Friendship Cottage.

Celui-ci, accompagné par le Symphonia, se tenaient à une distance respectable de la planète et des vaisseaux. Même s'ils ignoraient si les radars ennemis pouvaient les détecter à cette distance, ou non. L'attaque avait lieu sur plusieurs kilomètres à la fois. Peu de chose comparé à la taille de la planète, un peu plus petite que la Lune d'Equestria. Mais le gros des forces se concentrait sur la plus grande ville.

"Aucun signe de la flotte de défense", signala Octavia.

"Ils ont probablement été vaincus..." supposa Twilight avec un soupçon d'horreur. "Ils ne pourraient rien face à une attaque surprise aussi lourde. Surtout pour une aussi petite colonie."

"Et les deux autres colonies ?" demanda Vinyl. "Elles ont aussi des flottes de défense, non ?"

"Une flotte de défense n'est pas aussi rapide que des vaisseaux légers comme les nôtres", fit sa capitaine. "Puisqu'elles sont faites pour la défense, justement."

"Si tant est qu'elles aient reçues le message", poursuivit Twilight, toujours sous le choc. "Les colonies Years et Stone sont de l'autre côté du système actuellement. Les six soleils perturbent énormément les communications et même pour nous, le message était brouillé."

"Ce n'est pas une coïncidence", conclut Octavia d'un ton grave. "Que fait-on maintenant ?"

"Comment ça...?"

"Est-ce que l'on se mêle de cette bataille perdue d'avance ? Ou est-ce qu'on s'enfuit en laissant des innocents périr ?"

La capitaine du Symphonia leva les yeux vers son homologue du Friendship Cottage, au loin, à travers la vitre de son cockpit. C'était à sa détermination qu'elle posait cette question. Qu'est-ce que Twilight comptait faire ? Qu'est-ce qu'elle souhaitait devenir ?

La cornue serra les poings. Elle savait ce qu'elle devait faire.

"Pinkie Pie, arme le canon", fit-elle dans la radio.

Twilight s'installa dans son siège de pilote, vérifiant ses commandes. Heureusement, son vaisseau n'avait pas subi de dommages durant l'affrontement avec Screwball. D'une voix ferme, elle ajouta dans la radio :

"Fluttershy, Rarity, l'une de vous deux doit aller à la salle des machines au cas où quelque chose tournerait mal."

Cette fois-ci, pas de princesse à bord à protéger. Juste elles, contre l'ennemi. Elle ne comptait absolument pas reculer. D'un geste assuré, elle empoigna ses commandes.

Octavia eut un léger sourire, avant d'elle aussi donner les directives à son équipage.

"Deux vaisseaux légers contre dix croiseurs..." nota Vinyl en passant les contrôles à son capitaine. "Même les Wonderbolts trouveraient ça prétentieux."

"On a assez fuit comme ça. Nous sommes les seules capables d'intervenir."

"Ouais je sais bien..."

Elles ne se faisaient pas d'illusions sur leurs chances. Octavia le savait bien. La fuite dans la Constellation de Cristal avait déjà été un coup dans son orgueil alors que ce n'était même pas une colonie equestrienne. Mais ici, le système Draconnequin, une des plus anciennes conquête d'Equestria. La merveille aux six soleils dont elle avait toujours entendu parler. Tous ces gens. Quel genre de personnes auraient-elles été en laissant ça derrière ?

"On a l'air plus rapide que la plupart de leurs vaisseaux", énonça Octavia dans la radio. "Espérons juste qu'ils n'aient pas de techniques étranges comme l'autre gamine."

"Espérons, oui..." souffla Twilight en regardant la scène dans un état second. "Déploie les boucliers au maximum, Fluttershy."

D'ordinaire, afin d'économiser le mana ambiant, les protections n'étaient qu'à leur taux normal. Suffisamment pour amortir une collision avec des petits projectiles. Mais là, clairement, ça ne suffirait pas. Et cette fois-ci, elles avaient le temps de s'y préparer.

"On attaque au nord", continua la cornue. "Il y a un croiseur isolé du reste."

"Isolé, isolé... Si on oubli les chasseurs qui vont avec..." maugréa Vinyl.

"Pas de mauvaise volonté !" gronda Octavia. "Met plutôt une musique appropriée. Twilight, je suis prête à manœuvrer quand tu le voudras."

"Maintenant."

Les réacteurs pulsèrent sur les deux vaisseaux. Une accélération brutale fut prise et les appareils bifurquèrent soudainement vers le nord de la planète. Ils étaient pratiquement au-dessus à la verticale de leur cible. Rapidement, trois petits vaisseaux qui volaient autour se tournèrent vers eux.

"Leur radar est donc moins puissant que le nôtre", se fit Twilight à elle-même, avant de continuer dans la radio. "Ennemis en approche ! Pinkie, feu à volonté !"

"À vos ordres capitaine ! Wiiiiii !"

Le canon du Friendship Cottage commença son bombardement. Chaque détonation magique étant entendu dans tout le vaisseau.

La capitaine poussa ses commandes pour accélérer son vaisseau. Le regard fixé sur les trois croiseurs qui approchaient dans leur direction, encore à plusieurs kilomètres d'eux. Ils devaient faire la taille de leur propre vaisseau, donc à cette distance ils étaient bien petits.

"Twilight, qu'est-ce que tu fais !?" s'alarma Octavia. "À cette distance tu ne les toucheras jamais !"

"Non, mais j'attire leur attention", répondit celle-ci entre ses dents, passant en trombe devant le Symphonia. "Reste dans mon sillage, et concentre-toi pour les abattre."

La capitaine du Symphonia se crispa légèrement, énervée. Mais finalement elle souffla longuement pour retrouver son calme.

"Tu aurais dû m'en parler. Mon vaisseau est plus rapide, j'aurais pu mieux les a-"

"Trop tard pour ça !" coupa sèchement Twilight. "On n'est plus dans du protocole, Octavia ! Maintenant, on agit !"

La cornue fixait les deux points qui s'approchaient rapidement. Des traits roses et violets fonçaient sur eux, les frôlant avant de disparaître, trop petits pour être visible. Les trois chasseurs étaient dans une formation en triangle, avec un vaisseau de front et deux en retrait. Une formation courante dans l'aéronautique.

Elle commença à distinguer leur forme. Des étranges amalgames de divers matériaux, disposés presque aléatoirement. Comme le vaisseau de cette Screwball. En y repensant, le sang de Twilight bouillit. Deux cinquièmes de son équipage et sa belle-sœur. Voilà ce qu'elle avait perdu à cause d'eux. Elle comptait bien leur faire payer.

Une poignée de secondes plus tard, ils furent suffisamment à portée pour qu'un des tirs de Pinkie heurte celui de gauche, même si cela ne pénétra pas son bouclier. Leur formation fut maintenu. Un agencement de vaisseau qui empêchait aux appareils ennemis de s'enfuir sur les côtés.

Twilight poussa ses commandes pour effectuer un plongé brusque, partant sous les vaisseaux ennemis. Ici, c'était l'espace. Le haut et le bas n'étaient pas une contrainte, contrairement aux combats en atmosphère.

Le Symphonia suivit, esquivant les rafales qui arrivaient sur lui et mettant les gaz. Le canon de Neon gronda en se mettant à bombarder l'ennemi le plus proche. Leurs projectiles étaient plus rapides que ceux de ces étranges vaisseaux.

Des détonations survinrent quand les tirs atteignirent leur cible. Le bâtiment ennemi fut secoué, mais son bouclier tint bon. Octavia serra les dents en constatant l'absence de dégâts.

"Il faut qu'on les descende avant que le croiseur ne nous vise !"

Les deux vaisseaux remontèrent en chandelle derrière leurs opposants qui rompaient déjà leur formation pour faire demi-tour.

"Prend celui qui part à gauche ! Je m'occupe de celui qui part à droite !" ordonna Octavia en poussant ses moteurs au maximum pour engager sa poursuite.

Le Friendship Cottage vira subitement pour se lancer derrière sa cible. Twilight jeta un œil à son radar, constatant que le troisième appareil ennemi les pourchassait.

"Pinkie ! Concentre tes tirs sur celui devant nous !"

"Okie Dokie !""

Le canon reprit ses tirs saccadés. De nombreux projectiles firent mouche, mais les boucliers de leur opposant tinrent bon. Le vaisseau poursuivi se mit à faire des zigzag verticaux. Mais Twilight suivait et réussissait à maintenir un certain alignement, pour son artilleur.

Des tirs fusèrent à l'arrière du Friendship Cottage. Plusieurs étranges projectiles heurtèrent les boucliers et une alarme retentit dans le cockpit.

Un bref regard sur son tableau de bord suffit à Twilight pour comprendre que, quoi que ce soit que leur ennemi tirait, cela s'accrochait à leur bouclier.

"Hum, Twilight...?" fit soudainement la voix emplie d'inquiétude de Fluttershy. "Le niveau de mana du vaisseau baisse étrangement vite..."

C'était donc ça. Un drain de magie. Twilight réfléchit à toute vitesse. Un seul canon mettrait sans doute trop de temps à percer les défenses ennemies. Il fallait un moyen de passer les passer rapidement. Créer une ouverture.

Hélas, les vaisseaux de son gabarie ne disposaient que d'un canon. Il lui fallait trouver autre chose.

Mais la priorité, c'était de se débarrasser de ces sangsues à magie. Elle savait comment faire, mais c'était une manœuvre risquée.

"Espérons que j'arrive à tout esquiver", se fit-elle.

D'un geste du doigt, elle redémarra le bouclier du vaisseau, et fit une soudaine embardée vers le bas pour éviter d'éventuels tirs en approche, tout en laissant à Pinkie le champ libre pour faire feu. Un vrombissement se stoppa quelques brefs instants, avant de repartir de plus belle alors que le système redémarrait.

"Fluttershy, le niveau de mana !?"

"En regain... lent..."

À priori cela avait marché. Mais maintenant, elle était sans bouclier. Le moindre coup pouvait s'avérer fatal. Il lui fallait surveiller son radar. Éviter en permanence que l'ennemi ait une ligne de tir directe sur elle.

Pile à ce moment-là, le vaisseau qu'elle pourchassait pivota sur lui-même pour se tourner droit vers le Friendship Cottage.

"Qu'est-ce que...?" s'étonna le capitaine, avant de le voir. Le reflet violacé du bouclier ennemi fonçant droit sur eux. Si cela les percutait, elles étaient mortes à coup sûr.

Twilight ne réfléchit pas une seconde de plus. Elle poussa sur tous les réacteurs latéraux gauche et envoya le Friendship Cottage rouler sur le côté. Dans le mouvement, elle vit le vaisseau ennemi déployer un espèce de tentacule, comme l'avait fait l'autre appareil quand elles avaient affronté cette Screwball.

L'appendice fut partiellement esquivé, heurtant violemment le côté du vaisseau dans un bruit de ferraille pliée.

Alors qu'elle pestait, le capitaine nota quelque chose. C'était le tentacule même qui avait touché le Friendship Cottage, non pas son bouclier. Cette partie-là n'en possédait pas. Un déclic se fit dans sa tête.

"Pinkie ! Tire sur ce truc !"

L'artificier s'exécuta immédiatement et se mit à bombarder l'étrange extension du vaisseau. Les coups atteignirent leur but, mais Twilight n'eut pas le temps de se réjouir. La voix d'Octavia cria dans la radio :

"En dessous ! Attention !"

La cornue regarda son radar un bref instant, avant que deux violents chocs ne viennent secouer la carlingue du vaisseau. Leur deuxième poursuivant venait de les atteindre. Des alarmes retentirent dans le cockpit.

"Fluttershy, quels dommages !?" demanda Twilight en poussant ses réacteurs pour éviter d'autres éventuelles attaques.

"L-La coque est presque percée. E-Encore un tir et le vaisseau se dépressurisera."

"À quel endroit !?"

"L-La partie inférieure !" couina la volante qui n'aimait pas se faire ainsi crier dessus.

Twilight enclencha immédiatement une remontée en chandelle, tentant de prendre de la distance avec leurs ennemis. Puis elle retourna son vaisseau dans le vide pour ne faire face qu'avec la partie haute. Il lui fallait protéger ce qui avait été fragilisé.

Au même moment, une idée émergea dans son esprit. Une idée idiote. Inconsidérée. Bien au delà de ce que son cerveau rationnel produisait d'ordinaire. Peut-être par désespoir, peut-être à cause de l'adrénaline, elle n'avait pas trouvé mieux.

"Rarity, dans le cockpit ! Maintenant !"

Alors qu'elle donna son ordre, de nouveaux tirs fusèrent, cette fois-ci faits d'étranges lasers verts. Mais ils ne firent que frôler la carlingue. En revanche, ils étaient bien plus rapides que les précédents et n’annoncèrent rien de bon.

Tout comme l'alarme qui retentit. Ni la lumière rouge qui s'alluma sur le tableau de bord, indiquant que le Friendship Cottage était la cible d'un verrouillage magique.

Leur connaissance de l'ennemi n'était que minime, mais Twilight braqua immédiatement son regard vers le croiseur, au loin, à peine visible. Ce genre de système équipait plus souvent les vaisseaux semi-lourds que les simples chasseurs.

"On a été repérés !" informa Octavia, montrant que leur adversaire pouvait cibler plus d'un appareil à la fois.

La cornue serra le poing au moment même où Rarity entra dans le cockpit, légèrement essoufflée.

"O-Oui, Twilight ?" fit-elle en trottinant jusqu'à elle.

"J'ai besoin de ta magie ! Met tes mains sur mon dos !"

Elle n'avait pas le temps de se retourner pour la voir, elle était déjà bien assez occupée avec ses commandes, utilisant au maximum ses mains pour économiser l'énergie de sa corne.

Rarity ne chercha pas à comprendre. La Twilight qu'elle connaissait était déjà souvent sujette à faire des demandes étranges dans les situations désespérées. Celle-ci n'était sûrement pas différente, elle pouvait lui faire confiance.

La cornu apposa ses mains à plat entre les omoplates de son capitaine et sentit immédiatement une étrange sensation émaner de ses paumes. Une chaleur, qui tirait lentement sur sa peau. Sa magie se faisait drainer.

Parallèlement, elle aperçut la corne de Twilight se mettre à briller d'une lueur inhabituelle. Le capitaine ordonna :

"Pinkie ! Compte jusqu'à vingt avant de faire feu ! Et vise bien !"

"Oki doki !" scanda la voix dans la radio.

Vingt secondes !? Son attaque allait demander vingt secondes de préparation !? Pouvaient-elles seulement survivre aussi longtemps sans tirer !? Rarity en doutait, alors qu'elle voyait son capitaine faire des mouvements de plus en plus secs, brusques et risqués, cherchant à esquiver les tirs tout en maintenant un ennemi à portée.

À peine finit-elle sa pensée qu'elle entendit la détonation caractéristique du canon d'artillerie. Pinkie venait de tirer !? Cela faisait moins de cinq secondes, à peine, que Twilight lui avait donné l'ordre d'attendre !

Pourtant, la pilote du Friendship Cottage ne broncha pas, comme si elle l'avait anticipé. Gardant un calme olympien, elle fixa le projectile qui partait de leur vaisseau, fonçant droit sur un des chasseur léger ennemi. Au moins Pinkie visait bien.

Rarity constata que, cette fois, le missile partait avec un lien magique attaché à lui. Bien que n'étant pas une experte en armement, elle était presque sûr que ce genre de munitions n'existait pas dans leur vaisseau. La magie de Twilight en était probablement la source.

Le tir toucha sa cible, mais au lieu d'exploser, celui-ci s'y agglutina, se répandant légèrement sur le bouclier.

"Retour à l'envoyeur !" s'exclama Twilight tout en poussant sur sa corne à un tel point que Rarity en fut éblouie.

Le capitaine força à son maximum à l'aide de sa magie, se rapprochant du chasseur harponné. Celui-ci commença à ralentir alors que son bouclier se mit à grésiller.

Twilight serra les dents. Son sort marchait, mais il puisait dans toutes ses ressources pour l'exécuter. De la sueur se mit à perler de son front, juste avant qu'une violente secousse manqua de l'éjecter de son siège.

"C-Coque affaiblie à bâbord de la tourelle !" geignit Fluttershy.

La concentration que Twilight portait sur son sort l'empêchait de correctement voir l'univers alentour. Cette attaque aurait été évitable en temps normal, mais actuellement elle ne pouvait faire mieux que de tenter de zigzaguer dans un paterne pseudo-aléatoire.

"Twilight, à gauche !" fit soudainement Rarity qui, elle, n'avait pas besoin de se concentrer.

Le capitaine n'hésita même pas un seul instant, lui faisant confiance, elle fit une embardée vers la droite. Elle ne pouvait pas se permettre un autre tir direct.

"Ça se présente mal !" fit soudainement la voix d'Octavia dans la radio.

Sa remarque rappela à Twilight que le croiseur léger allait sûrement bientôt faire feu. Jetant un regard à son tableau de bord, un voyant indiqua que ses boucliers étaient suffisamment revenus pour servir de rempart. au moins pour un temps.

La cornue relâcha immédiatement sa magie et hurla dans la radio interne :

"Dégomme-moi ce truc, Pinkie ! Leur bouclier est affaibli !"

Les détonations ne se firent pas attendre. Une pluie de projectiles tomba sur le vaisseau ennemi, et si celui-ci tint bien les premiers, sa coque fut rapidement prise de vibrations intenses. Puis, dans une grande gerbe d'étincelle, il se démantela, le dernier tir magique finissant de le faire imploser presque sans aucun bruit.

Twilight regarda le spectacle, une certaine satisfaction dans le regard. Sa respiration rapide, son adrénaline, et surtout toute la frustration qu'elle avait accumulée pouvaient enfin se relâcher face à cet ennemi sans visage, sans émotion.

Rarity ne partageait pas son ébahissement. Il y avait des gens dans cet appareil, des gens qu'elles avaient tuées. Pire encore, un autre vaisseau leur tournait encore autour, bien décidé à leur rendre la pareil. Prenant l'épaule de son capitaine, elle la secoua un peu.

"Twilight, il faut s'en aller !"

L'intéressée revint à elle, clignant des yeux avant de se ressaisir. Oui. Elles n'étaient pas tiré d'affaire. Elles devaient se replier.

"Octavia, on s'en va ! Maintenant !"

"Je ne t'ai pas attendue !" répondit la voix dans la radio alors que, au loin, les deux purent voir le Symphonia en train de s'en aller, abandonnant également une carcasse en train de dériver dans l'espace.

Le Friendship Cottage s'élança à sa suite, toujours poursuivi par le dernier de leur assaillant.

"Il faut trouver un moyen de le semer !" réfléchit Twilight, avant de soudainement recevoir le contrecoup de la magie qu'elle venait d'utiliser.

Elle manqua de tomber en avait sur son tableau de bord, se raccrochant à ses commandes péniblement. Rarity la rattrapa peu après, l'aidant à se remettre droite sur son siège. Elle haletait. Drainer de la magie d'un système instable. Quelle idée idiote. Mais elle avait marché.

Péniblement, elle ajouta dans la radio :

"Dommage assez important de notre côté, et vous ?"

"Rien", répondit Octavia. "À part les boucliers."

Ponctuant sa phrase, un choc atteignit le vaisseau de Twilight à l'arrière, mais leurs propres protections tinrent bon.

"Il faut faire quelque chose !" paniqua Rarity. "Que faisons-nous !? Où allons-nous !?"

"Nord de la planète", souffla Twilight. "N'est-ce pas Octavia ?"

"Je pense, oui," répondit celle-ci. "Et ne t'en fais pas, Rarity. Vos boucliers sont actif, il ne va pas poursuivre deux vaisseaux seul."

Pour appuyer ses dires, le capitaine du Friendship Cottage poussa un coup sur ses réacteurs pour s'éloigner au plus vite du champ de bataille. Le Symphonia fit de même et, comme prévu, leur poursuivant s'arrêta là, retournant vers l'armada. Ce qui ne rassura que peu la couturière.

"Mais nous allons être p-"

Un flash. Un raie de lumière intense, multicolore, éblouissant malgré la protection des vitres du cockpit. Rarity se couvrit les yeux un bref instant, avant qu'une secousse ne la fasse tomber en avant. Le flash cessa.

Elle tenta de se rattraper, mais ses pieds ne touchaient déjà plus le sol. Ses mains non plus, d'ailleurs, alors que celui-ci sembla soudainement inatteignable. Finalement, c'est sa tête qui heurta le tableau de commande, avant que son corps ne bascule totalement dessus.

Twilight, attachée sur son siège, ne tomba pas, mais sentit clairement que, soudainement, elle était attirée en avant. Ou plutôt...

"Twilight !" hurla Octavia, paniquée.

"Générateur de gravité endommagé !" répondit celle-ci. "Fluttershy !?"

"Moteur inopérants," sanglota la volante.

La capitaine leva le regard vers la vitre. Le vaisseau penchait en avant, droit vers la planète. La cornue tira de son mieux sur ses commandes, mais rien n'y fit. Sans propulsion, ses manettes n'avaient aucun effet.

"Tout le monde !" hurla-t-elle dans la radio. "Préparez-vous à un crash ! Pinkie, quitte la tourelle immédiatement !"

Sans attendre de réponse, elle entama sa procédure. Oh ça oui elle la connaissait. Trois interrupteurs furent levé, un bouton tourné et enfoncé. Le vaisseau déploya toute son envergure, tous les systèmes de navigation spatiale s'arrêtant. À la place, il était maintenant guidé par l'atmosphère et la maîtrise de son capitaine.

"Octavia !" fit-elle soudainement en tentant de tenir un cap.

La carlingue tremblait, le vaisseau prenant de la vitesse mais se redressant lentement malgré tout.

"Oui ?"

"Trouvez un endroit sûr pour atterrir ! Même si c'est loin de nous ! On va avoir besoin d'une cachette sur cette planète bien plus que d'une équipe de secours !"

"La mine de carbomanase", répondit immédiatement Octavia, sereinement. "Vous avez les coordonnées. Bonne chance à vous. On viendra vous chercher."

Twilight regarda le sol qui s'approchait dangereusement. À première vue, elles allaient se crasher dans des arbres. Son cœur était absent dans son torse. Malgré toute sa formation pour ce genre de situation, malgré toute l'assurance de ses gestes, ses mains tremblaient. Elle était terrifiée. Face à l'inévitable.

Le son du Friendship Cottage fendant l'atmosphère se fit entendre. Un long sifflement de plus en plus cru, composé, auquel s'ajoutèrent rapidement ceux de la ferraille vibrante et d'une partie du vaisseau souffrant de la bataille.

"Accrochez-vous !" cria-t-elle presque désespérément.

Rarity tenta d'obéir, trouvant refuge sous le tableau de bord, protégeant son crâne avec ses mains.

Les deux femmes serrèrent les dents en se préparant au choc. Twilight tenta de redresser du mieux qu'elle pouvait l'appareil.

Le son des branches tapant les boucliers se fit entendre. Puis vint celui de l'arrachage des troncs et les chocs accompagnant. Leur protection ne pouvait pas amortir entièrement les impacts. Et elle ne serraient d'aucune utilité face à celui qui arrivait.

C'est un lourd craquement de tôle froissée qui perça la forêt, effrayant les créatures environnantes, les mettant en déroute. Le vrombissement se poursuivit sur plusieurs centaines de mètres, couchant les arbres, secouant l'air à en faire tomber des feuilles.

Puis vint le crash.

Un immense et long couinement métallique retentit dans la forêt, provoquant l'envolée de nuées d'oiseaux. Puis le silence revint aussitôt.

 

 

Les premières heures dans l'espace sont les plus grisantes pour les novices. Particulièrement dans un champ d'astéroïdes dense ou de débris. La lenteur relative du monde environnant, lorsque l'on dérive avec lui. Le calme. Les forces inimaginables, lointaines et pourtant à portée de vue qui se déploient dans les cosmos. La sensation d'être petit, et pourtant d'être une part de ce tout. Un moment magnifique pour tous ceux qui l'ont vécu.

Mais pour des pilotes chevronnés comme les Wonderbolts, le balais spatial devient une routine ennuyante. Le froid de l'espace, une deuxième maison. Et l'insouciance de l'univers par rapport à ses êtres vivants, une évidence.

High le savait depuis longtemps. Même le voyage en supra-téléportation n'avait plus grand chose de fantastique à ses yeux.

Alors rencontrer une forme de vie hostile, les abattre, et être actuellement dans la carcasse de leur vaisseau, c'était d'un ennui. Elle commençait même à se lasser des batailles. Du moins les petites escarmouches.

Peut-être qu'un grand affrontement pouvait être intéressant ? Avec pleins de vaisseaux lourds ? Oh, si seulement elle pouvait utiliser les Célestes en combat... Ces énormes vaisseaux qui lui faisaient de l'œil depuis qu'elle avait eu sa formation dans l'un d'entre eux. Ça, ça avait de la gueule.

Mais ici, ça ne risquait pas d'arriver. Ce n'était qu'eux, avec leurs appareils légers, et aucun vaisseau n'était en route.

"Ça avance, Blaze ?" demanda-t-elle avec lassitude.

Sa partenaire y était depuis plus d'une heure à présent, et le temps devenait long. Apparemment, les autres avaient rencontrés un soucis, car ils ne parlaient plus via la radio longue distance. Mais cela n'avait rien de bien inquiétant en soit. Oui, Spitfire avait demandé un contact permanent, mais les wonderbolts étaient habitués à ce que leur capitaine désobéisse à ses propres ordres. Et en même temps, c'était plus logique, plus rapide, que de devoir se justifier.

En revanche, ce qui n'était pas normal, c'était que Blaze ne réponde pas.

"Hey, tu m'entends ? Ou t'es trop plongée dans tes bidules ?"

Toujours rien. Le silence.

High tiqua, faisant une embardée pour retourner dans l'épave, maugréant dans sa tête.

"Elle va m'entendre..."

Cependant, en arrivant sur place, rien. Son vaisseau n'était plus là. Alors qu'elle s'était amarrée à un point d'accès informatique.

"Et merde", pesta High, cherchant du regard tout autour d'elle, enlevant le cache de protection sur ses gâchettes. "Vous êtes où bande de monstruosités..."

"En bas !" fit soudainement sa radio d'un ton insouciant.

La wonderbolt appuya sa tête contre le cockpit, regardant en contrebas. Blaze était là, lui faisant signe depuis son propre vaisseau. Elle remonta lentement à son niveau, la radio grésillant un peu.

"Désolé, ce truc a soudainement prit contrôle de mon vaisseau et m'a tiré vers le bas", expliqua-t-elle. "Et il a coupé la radio."

"Bordel, fait attention !" pesta High. "Tu t'en es débarrassé au moins !?"

"Oui oui, je crois que le pare-feu essayait juste de me mettre hors service. Rien d'insurmontable."

"T'as réussi à comprendre leur système alors ?"

"Des bribes. Je pense que je n'en tirerais pas plus, on devrait retourner voir les autres."

High garda le silence quelques secondes, réfléchissant, avant d'objecter :

"Ouais, enfin, si ce truc a pu hacker ton vaisseau, on devrait pas en apprendre plus ?"

"Seulement car j'étais en contact direct et que j'ai exposé mon système", expliqua Blaze. "Le système ici s'est verrouillé après m'avoir remarqué, si tu veux tout savoir. Donc ça ne sert à rien d'insister, avec notre niveau de compréhension, on ne percera jamais un tel encryptage."

À travers la paroi transparente, High vit bien le sourire gêné de sa comparse. Elle grommela.

"Garde ton blabla technique pour toi. Vérifie tes systèmes, et on y va. Les autres ont eu un imprévu."

"Ça marche, je lance un scan et on y retourne !"

 

 

"À droite !"

Soarin fit un bond en arrière, évitant avec agilité le rocher qui lui fonçait dessus.

L'immense poulpe aux tentacules de mana continua d'agiter ses longs appendices vers ces étranges créatures. Son unique œil ne semblait pas avoir de problèmes à suivre les huit appétissants wonderbolt face à lui.

Mais ils étaient coriaces. Pour commencer, ils avaient tous des ailes, même si la moitié d'entre eux restaient au sol. Ils étaient rapides et bien plus synchronisé que tout ce que cette créature avait pu rencontrer. D'ordinaire, les troupeaux fuyaient de manière désorganisée face à lui.

Une détonation attira momentanément son attention, juste à temps pour qu'il voit un éclair de magie foncer droit vers son œil. Mais le tir manqua sa cible quand il dégonfla sa tête pour la rendre molle, avant de la redresser, abattant un de ses tentacules sur Fleetfoot en réponse.

La wonderbolt esquiva d'une roulade sur le côté, braquant à nouveau son arme vers le monstre. Mais celui-ci avait compris le tour et avait déjà tourné la tête, fixant à la place Spitfire.

Le capitaine le regardait d'un air dur, mais aussi contrarié. Elle n'était pas venue ici pour nettoyer la faune locale. Mais celle-ci ne leur laissait pas le choix. Tout en décollant, elle ordonna à la radio :

"Attaque en 2-1 terre et air !"

La créature ne comprenait pas un traître mot de ce qu'ils disaient, cela aurait aussi bien pu être des cris de détresse.

En revanche, ce qu'elle comprit bien, c'est que Soarin et Silver attrapèrent chacun sa tête, tirant d'un coup en arrière. Même si le monstre était doué en lévitation, les volants avaient de la force. Suffisamment pour le faire basculer en arrière dangereusement.

Au même moment, tous les wonderbolt au sol levèrent leur arme vers la créature, découvrant que sous une sorte de robe en pierre, se trouvait un orifice. Celui par lequel le monstre poussait ses grands cris.

"Comme un poulpe", pensa Spitifire, rassurée d'avoir vu juste.

Une pluie de laser magique fondit sur la bouche de l'immense créature, qui avala le tout de force. Après quelques secondes, les tirs cessèrent et les wonderbolts levèrent leurs armes, observant le monstre.

Sa gueule fumait de grands panaches alors que le composé magique des tirs réagissait avec ses chaires. Puis les crocs se refermèrent, la créature ayant cessé ses crics. À la place, son unique œil écarquillé affichait un air confus.

"Il... a tout mangé...?" fit lentement Fire, entre la crainte et la fascination.

Comme pour confirmer ses dires, un gros bruit de déglutition se fit entendre. Le poulpe grimaça, lâchant un râle rauque et fumant, vacillant dans les airs avant de basculer en arrière, s'étalant au sol.

"Ça a mauvais goût, hein !?" tonna Soarin en riant.

La créature cessa de bouger, un mince filet gris s'échappant de sa gueule béante. Ses tentacules disparurent, et les pierres à leurs extrémités tombèrent au sol lourdement.

"On l'a tué ?" demanda Fleetfoot.

"J'espère que non", fit Fire en s'approchant. "De la faune extra-équestrienne, c'est rare."

"Pas tant que ça", nota Soarin. "La constellation de Cristal, le nuage de Dale, même dans le système Draconnequin on a trouvé quelques animaux primitifs."

"De la faune utilisant la magie", soupira Fire, lassé de devoir apporté tant de précision.

"Pas sûr qu'on ait le temps de l'étudier", avança Fleetfoot, regardant leur capitaine.

Spitfire haussa les épaules, arguant :

"Si on peut ramener autre chose que des rapports de combats, ça fera meilleure impression. Tu le scan ?"

Question idiote. Fire était déjà en train de déployer un petit trépied. Il savait tirer profit de chaque seconde.

"Cela dit, on ne va pas étudier la planète entièrement", ajouta la femme à la chevelure de feu. "La présence d'hostiles rend impossible toute idée de colonisation pour l'instant, les détails ne nous importent peu."

"L'endroit n'a pas l'air vivable de toute façon", commenta Soarin en regardant les terres désertiques. "La terraformation ne fait pas des miracles."

"Tu nous fais une jolie généralisation. Toutes les planètes ne sont pas composées que d'un biome, c'est seulement dans la mauvaise science-fiction ça."

"Doucement vous deux", prévint Spitfire en regardant Fire et Soarin.

D'un geste, elle réenclencha les ondes longues portée de sa radio.

"High, Blaze, au rapport."

"Mission terminée", déclara High. "On n'en a pas tiré grand-chose, mais on a la confirmation qu'ils peuvent bien hacker nos systèmes s'il y a un contact direct."

"C'est plus technique que ça", râla Blaze. "Mais oui, c'est tout ce que j'ai appris pour l'instant."

Spitfire réfléchit quelques instants. Pour l'instant, leur mission tournait en rond. Ils n'en apprenaient que peu sur leurs ennemis, et leurs intentions. Le plus grand point d'incertitude était la portée de cette civilisation. Ils pouvaient se déplacer dans l'espace, et communiquaient, donc il était raisonnable de penser qu'ils avaient des colonies un peu partout dans ce système. Mais avaient-ils la technologie pour conquérir leurs systèmes proches, ou bien pouvait-il aller plus loin ?

Equestria ne connaissait que deux précédents. Le peuple de la constellation de cristal, qui avait conquit une grande partie des planètes voisines, et Equestria même, qui était resté environ un siècle limité par le vide spatial, avant de pouvoir s'étendre en dehors de leur système d'origine.

Plus simplement, est-ce que ces créatures pouvaient attaquer Equestria en riposte à leur petite exploration ?

"Bien", finit par dire Spitfire. "On vous attend, revenez vite et on avisera à ce moment là. Soarin, retourne sur tes réparations."

"Oui madame !" répondirent les trois concernés.

 

 

"Aucune activité dans le secteur."

Trixie se gratta la joue de l'index, embarrassée dans son soulagement. Quelque chose n'allait pas. Cela faisait dix heures qu'ils attendaient sur le qui-vive, dans le nuage de Dale. Et personne n'arrivait. Ils n'avaient pas prévu de relève, mais à ce rythme, ils seraient bien obligés.

"Où est donc cette attaque ?" demanda finalement l'officier en charge des troupes locales.

Il y eu un bref silence.

"Capitaine Trixie ?" relança-t-il.

Snips tourna le regard vers elle, confus par cette situation. La cornue s'éclaircit la gorge avant de répondre d'un ton suffisant :

"Ne me demandez pas à moi. La Grande et Puissante Trixie n'est pas au fait de tous les gestes de l'ennemi. J'ai simplement entendu un de leur officier parler d'une attaque prochaine ici. Le commandant Shining Armor m'a envoyée par précautions. Peut-être que l'ennemi a prit peur en me voyant arriver et a changé ses plans d'attaques, ou peut-être que quelqu'un a trahis le fait que nous avions une longueur d'avance sur eux."

"Combien de temps sommes-nous censés attendre ?" fit l'officier en tentant de ne pas s'énerver.

"Probablement jusqu'à un contre-ordre du commandant", rétorqua Trixie. "Quand il jugera la situation suffisamment sûre. Vous lui envoyez bien un rapport toutes les heures, non ?"

"Je... C'est vous qui êtes censée communiquer avec lui ! Vous êtes sous ses ordres directs !"

"Justement, je n'ai pas que ça a faire de transmettre de longs rapports à chaque fois. La Grande et Puissante Trixie doit pouvoir garder son regard concentré sur l'espace, afin de traquer chaque signe d'un potentiel ennemi."

L'officier fulmina. C'était le travail des radars ça ! Sa maigre vision de cornue ne pouvait pas dépasser la trentaine de kilomètres dans l'espace !

"Je-"

Au même moment, la radio de tous les appareils s'alluma, annonçant la réception d'une transmission. En provenance du cap. C'étaient eux qui se chargeaient de relayer les informations après tout.

La voix du commandant Shining Armor s'éleva.

"Soldats, il y a eu une contre-information. L'ennemi aurait changé de cible. Nous ignorons si le nuage de Dale sera bien la cible d'une attaque prochainement, et par mesure de précautions, je vous ordonne de rester en poste encore vingt-quatre-heure. Si rien ne se produit, l'escouade détachée rentrera à Equestria et les activités de minage reprendront. Et envoyez un rapport sur l'état de la situation, nous sommes sans nouvelle depuis une heure maintenant. Ce sera tout."

Le message se stoppa aussi vite qu'il était arrivé. Un petit silence survint, puis tout le monde poussa un long soupir de soulagement, Trixie la première.

"Bien", conclut l'officier. "Capitaine Lulamoon, je vous laisse effectuer le rapport."

"Pfeu, soit", concéda la cornue, s'en allant dans ses quartiers. "Snips, tu prends le relais."

"À vos ordres !"

Les équipages restèrent suspendu dans le vide spatial, en silence, attendant. L'atmosphère s'était détendue, mais l'officier Running Feathers semblait être le seul à avoir réalisé une chose. L'ennemi ne s'était pas simplement ravisé. Il avait changé de cible. Y avait-il un traître dans leurs rangs ? Ou bien leur système de détection était-il assez puissant pour remarquer qu'une troupe s'était amassée ici ?

Et comment l'ennemi pouvait-il voyager ? Les caps ? Ou bien...?

Il devait y réfléchir. Et envoyer des messages. Il appela sa relève, pour retourner dans son bureau. Oui, les plus gros vaisseaux miniers contenaient assez d'espace pour avoir de la logistique et de l'administratif.

 

Whooves tenait ses mains ensembles, plongé dans ses pensées et son inquiétude. Un logement avait été réquisitionné pour eux, le commandant ne voyant pas la nécessité de les mettre dans une cellule. En revanche, deux gardes se trouvaient à l'entrée, et aucune fenêtre ne donnait sur l'extérieur. Du moins, aucune assez grande pour s'y faufiler.

En face de lui, Lyra sirotait tranquillement un café, assise à la même table. Bonbon et Redheart jouaient aux échecs juste à côté, alors que Thunderlane et Colgate s'affrontaient avec bruits sur un jeu vidéo dans le salon voisin.

Au moins, ils étaient ensembles. Sauf Raggedy, qui avait été réquisitionné par les équipes scientifiques, pour expliquer en détail le moyen de déplacement de l'ennemi.

À ce sujet là, Whooves se faisait vraiment du soucis. Il avait regardé la télé un peu avant, et aucune mesure particulière ne semblait avoir été prise. Hormis le déploiement d'un grand vaisseau, qui était présenté comme un exercice de routine au public.

La nouvelle de l'attaque n'était donc pas encore répandue dans la population. Il ne faudrait que peu de temps, au vu du nombre de personnes au courant. Mais le gouvernement allait sans doute jouer la carte de la rétention d'informations. Notamment sur la capture de la princesse Cadance.

Mais ce qui inquiétait encore plus Whooves, c'était la perspective d'un ennemi capable d'apparaître n'importe où, avec un vaisseau de la taille d'un petit village. Et une puissance de feu...

À vrai dire, il ignorait ce dont ils étaient capable. Tout ce qu'ils avaient vu, c'étaient des explosions de cristaux, et des attaques directes avec des tentacules. Que pouvaient-ils faire à grande échelle ? Des explosions plus conventionnelles ? Ou bien un appendice géant aplatissant tout un pan de terre ? Emprisonné la planète entière dans du cristal ?

Il devait aussi parler de l'armement au commandant. Même si une bonne partie avait sûrement déjà été transmise. Et les pouvoirs de cette jeune fille. Comment pouvait-elle se matérialiser avec des ondes ?

"Tu réfléchis beaucoup on dirait", commenta Lyra.

"Il faut bien qu'un de nous deux le fasse."

Elle ne sembla même pas relever la remarque.

"Tu te fais du soucis ?"

Whooves soupira, acquiesçant.

"Il y a énormément de choses que l'on ignore sur notre ennemi, et on ne sait même pas comment se déroule une guerre spatiale puisque c'est notre première. Aucun livre d'histoire ne peut nous aider à trouver les bonnes stratégies, une qui était efficace au temps de l'infanterie peut se révéler désastreuse à l'ère de l'extension spatiale et-"

"Tu devrais faire comme moi", coupa la cornue.

"C'est à dire ?" demanda-t-il.

"Laisser ce genre de problèmes à ta seconde."

Le capitaine du Tardis arqua un sourcil devant la nonchalance de sa collègue.

"C-"

"Derpy n'est pas à ce poste pour rien", coupa à nouveau Lyra, posant sa tasse et le fixant dans les yeux. "Elle n'a pas les commandes en main, c'est pour une raison. Elle peut planifier sur le long terme, penser aux si et aux peut-être. Toi, en revanche, tu pilotes. Tu dois prendre des décisions à court terme, rapidement."

Whooves lui rendit son regard, étonné qu'elle soit si sérieuse, mais écoutant tout de même ses conseils.

"Donc, tu suggères que j'arrête de me soucier de tout ça ?"

"Je suggère que tu ais l'esprit clair et concentré sur la situation actuelle. Car sinon, un jour, tu ne pourras pas prendre une bonne décision dans l'instant, et tu condamneras quelqu'un. Toi, ou un de tes membres d'équipages."

"Je réfléchis trop et ça me conduira à hésiter ?" résuma Whooves.

"Ouaip. On est en guerre, visiblement. Réfléchir, c'est bien, mais pas trop."

L'homme pesa cela dans son esprit. Il n'était pas tout à fait d'accord avec elle. Ici, réfléchir pouvait lui permettre de mieux anticiper le futur. De planifier de meilleures décisions. Mais il comprenait où elle voulait en venir : Ça ne devait pas occuper son esprit.

Finalement, il se leva.

"Je vais en parler à ma seconde..."

"Bonne idée", commenta Lyra, reportant son attention sur les deux qui jouaient aux échecs. "Redheart ?"

La scientifique aux cheveux rose tourna la tête vers son capitaine avec nonchalance, alors que Bonbon semblait réellement concentrée.

"Hm ?"

"Pourquoi t'as pas été avec Raggedy toi ?"

"Je suis spécialisée dans le médical", répondit-elle en se lissant les cheveux. "Contrairement à lui qui a une formation en physique magique. Enfin, il a eu une certification d'infirmier, comme tous les scientifiques embarqués, mais il ne saurait pas faire la différence entre une appendicite et un cancer du côlon."

Dire qu'elle avait du mépris dans la voix était un peu fort, mais clairement cela lui en coûtait de dire que Raggedy avait eu une formation médicale "appropriée". Sachant qu'elle en avait fait son métier, là où pour lui ça n'avait été qu'une case à cocher pour pouvoir postuler.

"Donc toi tu n'as rien compris à ce qu'il s'est passé ?" résuma Lyra, un peu déçue que ça ne soit pas sa membre d'équipage qui brille en cet instant.

Le tact de son capitaine fit grincer les dents de la chirurgienne.

"Non, je n'ai aucune connaissance particulière en matière de téléportation."

"Dommage", fit le capitaine en haussant les épaules. "Enfin, c'est pas grave, au moins toi tu sais faire la différence entre une apprenticide et un cancer colonial."

Redheart préféra reporter son attention sur le plateau, même si elle n'en n'avait pas spécialement besoin. Bonbon n'était vraiment pas douée aux échecs. Même si elle faisait de son mieux.

 

"Monsieur McColt !"

Le petit homme barbu tourna son regard dur vers l'officier qui venait d'interrompre son inspection de l'entrepôt.

"Quoi ?"

"Nous avons perdu le contact avec la colonie Thousand !" informa formellement l'homme, bien qu'un peu paniqué.

Big Daddy McColt leva les yeux vers le ciel, examinant la position des soleils. Sa première réponse fut un grognement contrarié.

"Les soleils font peut-être interférence. Encore. Qu'en est-il de la colonie Years ?"

L'officier bégaya un peu, surpris par la question.

"E-Euh, à priori nous avons toujours les communications en place avec eux...?"

"Est-ce que eux sont encore en contact avec Thousand !?" tonna le député de la colonie, irrité par le manque de réflexion de son subordonné.

"O-Oh, je ne sais pas", paniqua le pauvre volant.

"Et bien demandez-leur !" tempêta-t-il.

"O-Oui monsieur !"

L'officier tourna les talons et s'en alla précipitamment, oubliant qu'il pouvait aller plus vite avec ses ailes.

Big Daddy grommela dans sa barbe.

"Manquerait plus qu'il soit arrivé quelque chose à la vieille Hooffields..."

"Ce serait navrant, en effet", complémenta l'agent situé à ses côtés pour l'inspection.

"Navrant ?" fit le petit homme de sa voix gutturale. "Contrariant, peut-être. Désagréable, sûrement. Gâcher des ressources pour eux, je préfère laisser Cherry s'en occuper."

"Tout à fait, monsieur."

"Aller, continuons cette inspection, on se soucieras de ça plus tard."

"Oui, monsieur", approuva l'agent, plus pour la forme.

 

"Formation complète. On décolle."

"Oui, madame !"

Tous les moteurs s'allumèrent, et les vaisseaux prirent rapidement de l'altitude. Très rapidement. Les dix appareils quittèrent l'orbite de la planète, et Spitfire en profita pour faire le point.

"L'ennemi peut donc prendre le contrôle de nos appareils en cas de contact, et possède une flotte suffisante pour coloniser et défendre ce système. Nous n'avons croisé aucune colonie pour l'instant, mais déjà des vaisseaux de classe moyenne sont venus à notre rencontre. On peut raisonnablement penser que la prochaine patrouille qui nous sera envoyée sera plus forte encore, et Soarin a déjà failli y rester lors de notre dernière altercation."

"C'était juste un tir chanceux..." grommela le concerné.

"Toujours est-il que nous sommes avant tout une mission de reconnaissance, pas d'attaque. Nous avons tenté d'établir un contact, sans succès. Ce n'est plus vraiment de notre ressort à présent, nous ne ferons qu'envenimer la situation."

"On va rentrer donc ?" résuma Fleetfoot.

"Je pense que cela serait le mieux", concéda Spitfire. "Le plus tôt Equestria sera au courant, le mieux ce sera. Je préfère éviter des pertes de notre côté."

"Je me demande comment s'en sort cette Dash", fit Soarin. "Elle a l'air prometteuse."

"Elle ? C'est tout sauf une pilote", répliqua Fleetfoot avec dédain.

"Qui ça ?" demanda Blaze.

"Celle qui a volé un des SR-300 et effectué une boucle arc-en-manaïque autour de la Lune", expliqua Soarin. "Moi je trouve qu'elle a du talent."

"Ouais ben tu la demanderas en mariage à notre retour si tu veux", bougonna Misty Fly. "Mais pour l'instant on a plus sérieux."

"Préparez-vous pour la supra-téléportation !" ordonna leur capitaine avec fermeté pour les rappeler à l'ordre. "On en a pour presque une semaine je vous rappelle !"

"Oui madame !"

Les vaisseaux s'alignèrent avec leur axe de retour vers Equestria.

"En formation compacte ! Personne ne s'éloigne ! Synchronisez vos fréquences ! Hors de question qu'on se perde !"

Les wonderbolts s'exécutèrent, synchronisant la fréquence de mana de leurs appareils, pour qu'ils se téléportent au même rythme. Et ainsi, ils pouvaient garder un contact radio, et même visuel.

Cette méthode était plus rapide que les caps, mais moins précise dans sa durée en elle-même. Et elle nécessitait un moteur allumé en permanence, c'était la raison pour laquelle aucun message ne pouvait directement être transmis ainsi d'Equestria.

Blaze jeta un regard à son tableau de bord, semblant pensive. Elle mettait du temps à suivre les autres.

"Hey ! Blaze !" réprimanda High. "C'est pas le moment de dormir !"

"Oui, oui", fit-elle en secouant sa tête, semblant revenir à elle.

Les boutons furent tournés et tous furent prêts à partir. Spitfire lança le décompte, terminant avec énergie sur un "Go !".

Les dix vaisseaux s'illuminèrent d'un seul coup. Le temps se suspendit brièvement, avant qu'une grand impulsion magique ne les fasse disparaître, dans un grand vrombissement de mana qui secoua le vide environnant.

Ces wonderbolts quittèrent le système, laissant derrière eux un petit nombre de carcasses de vaisseaux.

Note de l'auteur

Le prochain chapitre est facultatif.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.