Discord icon

Chapitre 8 : Quand sonne la cloche

Depuis ce qui leur semblait une éternité, Pinkie, Applejack et Spike observaient la bataille aérienne qui faisait rage au-dessus de Poneyville, dans l'ombre de la montagne. Depuis leur colline à l'écart de la ville, sous le couvert des arbres, les pégases et leurs alliés n'étaient que de petits points qui filaient dans le ciel obscur, partant vaillamment à l'assaut des monstres surgis des entrailles de Tambelon. Par moment, les flammes surgies de la gueule des dragons éclairaient la mêlée d'une bouffée de lumière jaune. À chaque fois, Pinkie jubilait, comme si elle assistait à un feu d'artifice, alors qu'Applejack et Spike frémissaient.

Trois des monstres étaient déjà à terre. À chaque fois, leur chute avait fait trembler le sol jusque sous les pattes des deux terrestres. Avant de tomber, le dernier des trois avait heurté de plein fouet le bouclier magique qui entourait la forteresse, le faisant voler en éclat. Dans un grondement de tonnerre, la montagne avait alors chuté jusqu'à presque toucher le sol, sa pointe éventrant le toit de la mairie. Un indescriptible chaos s'en était suivi, les pégases et leurs alliés s'éloignant à tir d'aile aussi vite que possible. Les créatures de Grogar, après un moment de panique, s'étaient rassemblées sur les remparts, prêtes à reprendre le combat dès que leurs ennemis approcheraient à nouveau.

C'est alors que, venant de partout à la fois, une vibration de métal avait retenti, d'abord faible, puis de plus en plus forte, jusqu'à devenir insupportable. Tout s'était mis à trembler. Quelque part dans les profondeurs de la citadelle, une lumière jaune avait éclaté, plus brillante que le soleil, surgissant par les meurtrières et les ouvertures des chemins de ronde. Les monstres de Grogar avaient rugi comme s'ils étaient à l'agonie, avant de s'éparpiller tels des oiseaux paniqués. Applejack, le cœur battant à tout rompre, ne pouvait penser qu'à une chose : Twilight, Starlight, Rarity et les autres, encore enfermées dans la forteresse.

 

***

 

Twilight n'entendait plus rien, ne voyait plus que du blanc, ne sentait plus que la patte de Starlight qui la tirait en haut des marches. Ses sabots endoloris buttèrent sur l'escalier. Comme si cela avait actionné un interrupteur, la douleur, mais aussi tous ses autres sens lui revinrent brutalement.

La vibration de métal de la cloche n'en finissait pas de mourir, écrasée par les crépitements de magie et les beuglements. Des éclairs frappaient les piliers et le plafond. Deux marches au-dessus d'elle, Starlight se retourna pour l'aider à se relever, mais le regard de la licorne se posa sur le fond de la salle, dans le dos de Twilight, et elle se figea, incapable de s'en détacher. Quand Twilight en fit de même, elle se figea à son tour.

L'antique cloche de bronze, suspendue dans son alcôve, irradiait de lumière, lançait des éclairs et vibrait jusqu'à en faire frémir les murs. À ses pieds, Grogar se cabrait en agitant les pattes, comme s'il se battait contre un ennemi invisible. Ce ne fut qu'en le voyant porter une patte à sa gorge que Twilight comprit contre quoi il luttait. La cloche accrochée à son cou, attirée comme un aimant par sa sœur aînée, l'étranglait comme la corde d'une potence, sans qu'il parvienne à s'en défaire.

Deux autres silhouettes bougeaient dans ce chaos de lumière et de bruit. Quelques mètres en dessous de Twilight, Gusty remontait laborieusement les marches, Ruban, accrochée, inconsciente, à son encolure. Sans attendre, Twilight et Starlight dévalèrent les marches pour l'aider. Ruban, une oreille déchirée, le front ruisselant de sang, fut hissée sur le dos de Starlight, qui repartit sans attendre à l'assaut des marches. Alors que Twilight et Gusty s'apprêtaient à l'épauler, un éclair frappa le sol juste à côté d'elles, les forçant à s'arrêter. À quelques mètres, Grogar luttait vainement contre l'étranglement. Son collier de cuir rouge était enroulé autour de son cou comme un serpent. La cloche à son cou le tirait en arrière au point que ses sabots ne touchaient presque plus le sol. Les yeux exorbités, les veines palpitantes, l'énorme bouc ne pouvait plus qu'agiter vainement et de plus en plus faiblement les pattes.

Twilight sentit son cœur se soulever. Instinctivement, elle fit un pas en avant, patte tendue. Que pouvait-elle faire ? Gusty l'attrapa alors avec force par l'épaule.

– Qu'est-ce que tu fais, tu es folle ?! Il faut filer d'ici tout de suite ! Toute la cité va bientôt disparaître, et nous avec si on ne se sauve pas !

Comme pour appuyer ses paroles, le sol et les murs se mirent à trembler de plus belle. Derrière elles, les monstrueuses créations de Grogar se tenaient toujours immobiles, dressées comme deux rangées de statues, cependant leurs yeux brillaient plus fort que jamais. Gusty voulut entrainer de force Twilight vers la sortie, mais la jeune princesse ne bougea pas, incapable de quitter Grogar des yeux. La cloche à son cou luisait à présent d'une insoutenable lumière jaune. Une horrible odeur de poil roussi s'éleva dans les airs tandis qu'il battait désespérément l'air de ses pattes, son visage violacé déformé par la douleur et l'asphyxie.

– Il fait faire quelque chose ! On doit l'aider !

– Quoi ?!

Twilight soutint une seconde le regard incrédule de Gusty, avant de bondir en avant.

Hors de question de se servir de sa magie ; elle la sentait à l'avance être aspirée jusqu'à la dernière goutte. En veillant bien à ne pas toucher le métal brûlant de la cloche, elle attrapa du mieux qu'elle put le collier et tira dessus de toutes ses forcés. Grogar ne sembla même pas s'en rendre compte.

Un nouvel éclair jaillit alors et frappa Twilight droit sur la corne. La douleur fulgurante la fit lâcher prise. D'autres éclairs fusaient et frappaient les cornes de Grogar, formant comme des arcs électriques. Le long des piliers, les monstres se mirent à frémir. Twilight sentit des sabots l'aider à se relever, puis Gusty, après l'avoir foudroyée du regard, attrapa elle aussi le collier de Grogar et tira dessus de toutes ses forces.

– Si je reste à nouveau prisonnière ici…

– Alors tu auras des siècles pour me le reprocher, répondit Twilight.

Alors que les murs tremblaient de plus en plus fort et que les éclairs continuaient à crépiter, le cuir du collier commença à s'étirer, puis à se déchirer. Dans un ultime grognement d'effort, Twilight le sentit enfin se rompre. Les lanières claquèrent comme des fouets, libérant le grand bouc, qui s'effondra sur les deux ponettes. Des gouttes de métal incandescentes jaillirent et crissèrent sut le sol de pierre comme de l'huile bouillante, dégageant de nauséeuses fumeroles noires. De la cloche vert-de-gris au cou de Grogar, il ne restait qu'une flaque de métal fondu.

Gusty fit aussitôt un pas en arrière, presque surprise qu'elles y soient arrivées.

– Et maintenant, on fait quoi ?! On le porte sur notre dos ?!

Twilight ne sut quoi répondre. Grogar, sa toison noircie et fumante, se remettait laborieusement à respirer. Quand il rouvrit les yeux, le premier regard qu'il croisa fut celui de Twilight. Dans un geste qui ressemblait à un réflexe, il porta une patte à sa poitrine, surpris de n'y sentir ni son collier, ni sa cloche. Un frémissement parcourut son échine. Était-ce une étincelle de fureur que crut voir s'allumer Twilight dans ses yeux injectés de sang, ou de soulagement ? Elle ne le sut jamais, car Grogar leva ensuite le regard pour fixer quelque chose derrière elle, et son visage ridé se figea d'horreur.

Une énorme patte velue écarta violemment Twilight. Trébuchant sur le côté, la ponette devina plus qu'elle ne la vit l'énorme créature, assemblage monstrueux de morceaux d'animaux dépareillés, s'avancer en grognant. Les autres monstres, les yeux brillant de rage, se mettaient un à un en mouvement, rendus à la vie par l'énergie que continuait à vomir la cloche, à présent libérée de l'emprise de Grogar. Le grand bouc voulut reculer, mais les pattes griffues l'empoignèrent, le tirèrent, jusqu'à ce qu'il se mette à hurler.

Manquant de se faire écraser, Twilight rampa jusqu'à Gusty, puis elles remontèrent toutes deux les marches. Les créatures de Grogar ne leur prêtaient aucune attention. La salle était remplie de leurs cris sauvages tandis qu'elles se jetaient sur leur ancien maître comme des hyènes sur un lion mourant. Parvenue en haut des marches, Twilight ne put s'empêcher de regarder une dernière fois en arrière. Noyée dans la lumière vert-de-gris, la masse des monstres s'agitait en beuglant. En leur centre, des éclairs jaillissaient, des éclats de magie noire et jaune fusèrent pendant un moment, avant d'être totalement submergés.

Gusty dut à nouveau tirer Twilight par la patte. Cette fois, la jeune princesse la suivit aussitôt, et elles filèrent toutes les deux au galop.

 

***

 

Dehors, le vent hurlait, déchirant la couche de nuage. Les pégases, griffons, hippogriffes et dragons, dans une chaîne d'aile et de pattes d'une redoutable efficacité, descendaient un à un les anciens prisonniers de Tambelon, agglutinés sur les remparts de l'antique cité, dont la moindre pierre frémissait. Tremblante de peur, incapable de bouger, Rarity poussa cependant un cri perçant lorsque les deux griffons qui la portaient plongèrent presque en piqué, traversant en quelques secondes les centaines de mètres qui les séparaient du sol. La diva, sans même penser à reprendre son souffle, se laissa aussitôt tomber dans la première paire de pattes tendues, sans même regarder à qui elles appartenaient. Quand elle rouvrit les yeux, elle faillit fondre en larme en reconnaissant Applejack. Sweetie Belle, descendue juste avant elle, se joignit à leur étreinte.

Loin au-dessus de leurs têtes, Rainbow Dash, à la tête d'une colonne mêlant Wonderbolts, griffons et hippogriffes, patrouillait dans le ciel de Poneyville. Les monstres qu'ils n'avaient pas réussi à mettre à terre s'étaient enfuis à tir d'aile, sans que les pégases et leurs alliés, occupés à se réorganiser, ne puissent les poursuivre. La voltigeuse bleue était cependant bien décidée à ne pas les laisser revenir tant que tous les poneys prisonniers n'auraient pas été ramenés à terre. Elle vit du coin de l'œil quatre pégases, un brancard volant improvisé attaché entre eux, transporter aussi prudemment qu'ils le pouvaient une licorne inconsciente au sol.

– Elle n'a rien de grave, elle est juste sonnée, rassura un des pégases face au triste état dans lequel se trouvait Ruban. Elle s'en remettra.

Starlight regagna le plancher des vaches quelques secondes seulement après. L'hippogriffe qui la déposa s'étira les ailes avant de les replier.

– Voilà, tout le monde est descendu. Maintenant, m'est avis qu'on ferait mieux de s'éloigner de cette chose au plus vite !

Les craquements et les grincements ne faisaient en effet que se renforcer. Les morceaux de rochers recommençaient à se détacher des flancs de la montagne et s'écrasaient lourdement dans les rues de Poneyville. Starlight, cependant, scrutait du regard les poneys rassemblés autour d'elle, l'air de plus en plus inquiète.

– Attendez, où sont Twilight et Gusty ?!

Les yeux des autres s'agrandirent d'horreur. Les pégases et hippogriffes autour d'elles redécollèrent aussitôt, alors qu'un nouveau tremblement obligeait terrestres et licornes à se plaquer au sol. Tandis que les morceaux de roche continuaient de s'en détacher et de tomber sur Poneyville, l'énorme masse de pierre suspendue dans les airs s'élevait lentement. Crachés par ses entrailles, des éclairs jaunes et blancs surgissaient à présent des fenêtres de ses tours et des crevasses de sa base. Les clochers les plus hauts percèrent les nuages, qui s'enroulèrent autour en coulant le long des murs. La base de la cité s'élevait déjà à plus de deux cent mères, et elle continuait à monter. Sous les yeux incrédules de tous, le roc de son socle et les pierres de ses murs semblaient perdre leur consistance, devenir transparents, se dissoudre dans le noir. Le sinistre glas d'une cloche retentissait en boucle, de plus en plus fort.

Surgissant d'une des plus hautes ouvertures, deux formes se lancèrent alors dans les airs, l'une accrochée à l'autre. La première battait des ailes de toutes ses forces, mais sans parvenir à freiner leur chute. Même à des centaines de mètres en dessous, Applejack la reconnut tout de suite.

– Twilight !

Elle ne put qu'assister avec horreur à la chute de son amie et de la licorne accrochée à ses pattes, jusqu'à ce qu'une autre silhouette ailée, plus rapide que toutes les autres, ne fende les airs, défiant les bourrasques et les éclairs, pour venir la soutenir. Rainbow Dash fila ensuite en piqué vers le sol, Twilight plaquée contre son flanc. Elle s'assura d'un coup d'œil que le reste de son escouade s'occupait de Gusty, puis fonça aussi vite que possible vers la terre ferme. Au milieu des éclairs, des bourrasques, et des nuages qui tourbillonnaient, un sourire sauvage, celui qu'elle n'affichait qu'au plus fort de l'action, s'étira sur ses lèvres.

Au-dessus d'eux, Tambelon s'enfonçait dans les nuages, crépitant d'éclairs, entouré de nués, de plus en plus flou, de plus en plus transparent. Quelques rochers se détachèrent encore de la base de la montagne, mais ils disparurent dans le néant avant de toucher le sol. On entendit un rugissement lointain et étouffé puis, dans un ultime palpitement de magie jaune et un dernier coup de cloche à vous glacer le sang, la cité des ténèbres s'effaça dans les airs pour rejoindre le monde des ombres, d'où elle avait surgi.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.