Discord icon

Chapitre 80 : Le jour le plus long, où le destin se joue / 80.1 : Le matin

Ouvrant légèrement les yeux, Scootaloo constata à travers la fenêtre de la chambre que la Lune était toujours présente dans le ciel, mais sentait que le jour se lèverait bientôt. Lâchant un petit soupir, la jeune pégase tourna la tête sur la droite et vit endormis Sweetie Belle et Applebloom avec Flurry Heart entre-elles, l’air cependant préoccupé chacune.

Comprenant ce que ses amies ressentaient, ayant elle-même un mauvais pressentiment pour cette journée, Scootaloo préféra se déplacer sur sa gauche et se rapprocher de celle qui faisait partie de sa famille. Mais au lieu de sa grande sœur, elle sentit les petits corps de New Hope, Pretty Surprise et d’Ocellia. Rouvrant les yeux, Scootaloo ne trouva aucune trace de la pégase cyan à ses côtés, ni dans la pièce où ils se trouvaient.

"Rainbow ?" commença-t-elle à dire inconsciemment, avant de remarquer devant elle un petit parchemin enroulé. Le dépliant sans attendre, elle se mit à le lire tandis qu’une douleur au ventre commençait à se faire sentir.

"Ma chère Scootaloo, quand tu liras ce message, je serai déjà partie depuis longtemps. Alors inutile d’essayer de me rattraper. Excuse-moi de m'adresser autrement que par écrit. Partir en silence est déjà très difficile, alors le faire en sachant que vous me regardez aurait été impossible… Mais je me devais de rejoindre les autres pour… ce qui va arriver aujourd’hui. Je ne sais pas encore quoi, mais je le sens.

J’ai déjà été absent les six derniers mois du conflit avant notre sommeil général, je ne pouvais pas attendre les pattes croisées à rien faire à nouveau. Qui suis-je, alors que je suis la porteuse de l'Élément de la Loyauté, pour ne pas aller aider mes amies quand elles en ont grand besoin ?

Je sais que je prends un grand risque pour Pretty Surprise et les autres, mais c’est aussi parce que je tiens à ce que Pretty connaisse sa mère ET son père que j’y vais. En plus, si on parvient à récupérer tous nos Éléments, il faudra que je sois là pour qu’ils puissent fonctionner si besoin.

Par ailleurs, si c’est le cœur lourd que je pars, sans vous avoir dit au revoir, au moins je sais que je laisse les petits entre de bons sabots : entre ceux de la meilleure tante d’Équestria et de ses amies."

En terminant cette partie du message, le reste donnant de brèves indications pour nourrir les enfants, Scootaloo sentie des larmes couler sur ses joues. Elle devait rattraper Rainbow, la dissuader de poursuivre cette folie.

"Hiiii…"

Entendant le son de Pretty Surprise, la pégase sortit de ses pensées et tourna la tête et vit sa nièce en train de s’agiter dans son sommeil. Regardant une nouvelle fois le message de sa grande sœur, Scootaloo réfléchit quelques secondes, puis soupira. Finalement, elle baissa la tête et la posa près de celle de Pretty tout en déployant son aile pour couvrir au mieux les trois enfants.

"Chute… Tout va bien Pretty… Tata Scoot est là…" dit-elle d’une petite voix, parvenant à calmer la pouliche endormie. "Tout ira bien…" termina-t-elle en laissant ses larmes continuer de couler sur ses joues.

 

***************************************************************************

 

"Il va falloir y aller, Twilight"

C’est d’un ton calme, mais ferme, que Luna s’adressa à sa semblable alors qu’elle venait de pénétrer dans la tente. Ouvrant les yeux, la jument mauve ne pouvait prétendre sortir d’un doux sommeil et n’attendit pas plus longtemps pour se lever et se mettre debout face à sa semblable. Devant l’air grave de Luna, Twilight voulait lui envoyer un petit sourire, afin d’adoucir ce début de journée, mais le cœur n’y était pas.

Regardant sur le côté, elle vit ses amies Applejack et Pinkie se lever également, sans joie au visage et les crins de Pinkie davantage lisses qu’ébouriffés.

"J’imagine que, vous non plus, vous n’avez pas très bien dormi les filles…

– À vrai dire… passer des mois dans une ville assiégée aide à s’habituer à avoir un sommeil agité, mais réparateur", avoua Applejack, suivit d’un léger hochement de tête de Pinke pour confirmer ses dires. 

"Il te faut lever le Soleil à présent", rappela peu après Luna à Twilight alors qu’il faisait encore nuit dehors, avant d’afficher un air plus rassurant. "Et si ça peut te rassurer, les pégases envoyés hier soir sont tous revenus."

À ces mots, le cœur de Twilight se fit quelque peu plus léger et l’alicorne adressa cette fois un sourire reconnaissant.

"Mais dis-moi Twilight, si Flash Sentry avait été dans le camp, tu aurais dormi avec lui ou avec nous ?" questionna alors Pinkie avec un petit air amusé.

"Et bien… Bon, il faut que j’aille lever le Soleil", préféra répondre rapidement l’alicorne en quittant précipitamment la tente, bientôt suivit par Luna qui étouffait un petit rire.

 

***************************************************************************

 

L’agitation à l’extérieur finit de sortir Chrysalis de ses songes. Levant la tête, la changeline pouvait voir à travers la toile de la tente des silhouettes se déplacer d’un pas pressé alors que le soleil commençait son levé. Devinant ce que la journée allait être, la souveraine soupira et baissa la tête pour voir ses changelings endormis autour d’elle. Elle ne pouvait nier que dormir contre eux à même le sol lui avait procuré un peu de réconfort, surtout qu’elle redoutait de ne pas tous les revoir à la tombée de la nuit… Mais cette présence des siens ne pouvait combler le gouffre qu’elle sentait dans son cœur depuis hier soir.

Plus d’une fois elle avait voulu revenir voir Thorax après leur dernier échange, mais elle n’arrivait pas à le faire. La peur de ce qu’il lui dirait était trop forte.

"Allez, faites vite. Nous partons dans une heure", lança quelqu’un dehors d’un ton ferme, arrachant une nouvelle fois Chrysalis à ses pensées. Regardant ses changelings à nouveau, elle soupira et se décida à se lever avant de les toucher du museau pour réveiller ceux encore profondément endormis.

Pendant ce temps, après être revenue dans sa tente, Twilight s’occupait de mettre sa nouvelle armure offerte par son frère la veille. En soulevant sa protection dans sa magie, l’alicorne aperçut sur une petite table deux petits morceaux de rubis et un autre en forme d’éclair. La jument observa alors pensive Élément de la Loyauté, puis les restes de ceux de la Générosité et du Rire.

Peut-être n’ont-ils plus leur place dans ce monde après tout… commença-t-elle à se dire avant de se secouer la tête et à reprendre sa tâche.

Mais pendant qu’elle posait la partie de sa protection en métal sur le dos, Twilight senti quelqu’un entrer et se mettre derrière elle.

"Tu… Tu as besoin d’aide ?"

En reconnaissant cette voix, la jument s’arrêta momentanément et laissa un petit sourire s’afficher sur son visage.

"J’ai un peu de mal à fixer mes sangles", finit-elle par répondre, avant de se retourner et de faire face à la personne devant elle. Là, elle se redressa sur ses pattes arrière, exposant son ventre où pendaient de chaque côté deux sangles.

Approchant et s’asseyant devant l’alicorne, le pégase en armure s’activa à les relier afin de fixer l’armure.

"Ce n’est pas trop serré ?" questionna Flash en serrant l’une des sangles avec ses sabots, touchant par la même occasion le ventre de Twilight.

"Non, c’est bon. Continues", lui assura cette dernière en profitant de ce moment qui lui faisait du bien.

"Twilight… Si jamais on…" commença néanmoins à dire l’étalon avec hésitation en terminant sa tâche.

"On s’en sortira", l’arrêta la jument en se remettant sur ses quatre pattes et en levant un sabot.

"Mais tu comptes malgré tout y prendre part", reprit le pégase hésitant.

"Oui. Tout comme toi et l’ensemble des équidés dans ce camp", affirma Twilight. "Mais je suis convaincu qu’on s’en sortira, ensemble et avec mon frère et mes amis. D’autant qu’on est allé trop loin tous les deux pour que ça puisse se terminer aujourd’hui. Je ne peux pas l’imaginer. Je ne le permettrai pas." termina-t-elle en baissant la tête, laissant son front toucher celui de Flash. Chacun ferma alors les yeux, jurant de tout faire pour veiller l'un sur l’autre au cours de l’épreuve qui les attendait.

"Néanmoins, il faut que je te demande quelque chose d’important avant qu’on parte…" reprit l’étalon sans bouger, cherchant au fond de lui le courage de poursuivre. "Est-ce que tu veux m’…

– Twilight, tu ne sais pas où est passé Green ? Il est introuvable depuis…"

Mettant fin à leur contact physique alors qu’une personne venait d’entrer dans la tente, les deux équidés aperçurent devant eux Shining. L’étalon affichait un air surpris alors qu’il ne s’attendait pas à voir sa sœur avec quelqu’un.

"Heu… Prince Shining", finit par prononcer avec hésitation Flash en se mettant au garde à vous à côté de Twilight.

Peu après, ce fut au tour d’Applejack et de Pinkie d’entrer, chacune équipée d’une armure avec la fermière qui s’était résolue à laisser son chapeau pour mettre son casque.

"Oups… J’crois qu’on vient d’interrompre un p’tit moment romantique…" commenta Applejack, gênée.

"Hum… Soldat Flash, vous pouvez regagner votre unité", déclara après un moment Shining d’un air ferme.

Comprenant qu’il n’y avait pas lieu de discuter, le pégase se contenta d’adresser un bref regard souriant à Twilight, avant de quitter la tente, non sans croiser les yeux intimidant de Shining en passant devant lui.

"Il faudra bien que tu t’y fasses un jour", prononça Twilight à son frère en roulant des yeux, avant de reporter son regard sur ses deux amies, et d’afficher de la crainte. "Il n’y a rien que je puisse faire pour vous éviter d’y aller ?

– Nope. Pas plus qu’il n’y a moyens pour de t’faire changer d’avis", affirma Applejack en levant une patte.

"Ne t’inquiète pas pour nous Twilight", enchaîna Pinkie d’une voix calme, mais sans joie. "Nous avons connu ça à Canterlot et… avons l’expérience de la chose…" continua-t-elle en se voulant rassurante, avant de prendre un air plus hésitant. "Juste… Ne me porte pas de jugement, si tu me vois au milieu de la mêlée…" termina-t-elle en détournant le regard et couchant ses oreilles.

Bien qu’elle aurait voulu demander des explications à son amie, l’alicorne se dit qu’elle le saura de toute façon bien assez tôt et se reporta sur son frère.

"Concernant Green, non, je n’ai aucune idée sur où il peut être. Il a disparu depuis quand ?"

"Depuis ce matin au lever du jour… La dernière fois qu’on l’a vu, il observait le paysage à l’extérieur du camp, l’ai pensif d’après un garde", répondit Shining, avant de prendre un air suspicieux. "J’espère qu’il n’a pas pris une mauvaise décision…" reprit-il en se souvenant de son hostilité affichée à l’égard de sa sœur hier soir.

"Il ne nous trahira pas", clama Twilight en coupant la parole à son frère. "Il n’ira pas rejoindre l’armée de Kalt, pas plus qu’il ne combattra avec nous. Et dans un sens, je le comprends", continua-t-elle en imaginant la souffrance interne que devait ressentir le minotaure en ce moment.

 

***************************************************************************

 

"Plus vite, hâtez-vous ! Les équidés doivent déjà être en marche !"

L’agitation régnait dans le camp des minotaures, avec les divers groupes de soldats se déplaçant d’un point à l’autre au pas de course pour s’équiper ou rejoindre leur unité, sous les ordres de leurs supérieurs. Parmi ces derniers se trouvait Soldier, en armure et tenant son arbalète d’une patte. Il avait désespéré toute la nuit de voir le Soleil se lever, mais enfin le jour était là… avec la promesse de participer à un évènement qui restera à jamais gravé dans les mémoires. Mais si cette pensée de prendre part à l’écriture de l’Histoire n’était pas pour lui déplaire, c’était surtout le fait qu’il allait retrouver une vielle connaissance qui faisait sourire Soldier.

Reprenant ses esprits, le capitaine parti inspecter à travers le camp pour corriger les trainards, ne voulant pas retarder son « rendez-vous » avec sa jument. Bientôt, il tomba sur un groupe de Kalteriens, visiblement anxieux en s’entraidant pour mettre leur armure.

"Eh bien, que vous arrive-t-il soldats ?" questionna-t-il en allant vers eux. "On a une bataille à livrer je vous rappelle.

– Oh. Euh, bonjour capitaine Soldier", lui répondit d’abord un des minotaures en saluant l’officier facilement reconnaissable avec son visage. "Moi et les gars n’avons pas très bien dormi à vrai dire…" continua-t-il tout en essayant de bien mettre son armure sur lui.

"Et c’est normal, car sans doute que plusieurs de ceux présents dans ce camp n’y reviendront pas ce soir", affirma calmement Soldier en saisissant l’armure pour l’ajuster sur son semblable. À cette remarque, les visages des personnes face à lui se décomposèrent. "Je ne vais pas vous mentir en disant que bien du monde va mourir aujourd’hui, même moi peut-être. Mais dites-vous bien soldats, que ces sacrifices auxquels on consent vont permettre à notre pays de survivre. Et sans doute qu’on élèvera un monument pour ceux qui seront tombés, afin que les générations futures se souviennent et sachent pourquoi elles vivent dans un pays libre et qui est le leur", clama-t-il ensuite confiant, donnant une tape à l’épaule du militaire pour lui indiquer qu’il était prêt, recevant un hochement de tête de ce dernier. "Bien, maintenant allez récupérer vos armes", ordonna-t-il fermement, faisant disperser le groupe.

Reprenant son inspection, Soldier finit par arriver devant la tente du Chancelier Kalt, et vit ce dernier en sortir, en tenue de civil et en terminant de ranger quelque chose dans sa veste.

"Ah, capitaine Soldier", lança Kalt en apercevant l’officier. "Vous pensez qu’on pourra bientôt y aller ?" questionna-t-il ensuite en regardant l’activité autour de lui, visiblement un peu nerveux.

"Je n’ai pas l’expertise du général Tactic, Chancelier, mais je dirais qu’à ce rythme on sera près d’ici à une heure.

– Hum… Bien, j’imagine qu’on ne peut pas faire plus vite", commenta Kalt avant de prendre une direction au hasard, ressentant le besoin de marcher.

– Pardonnez-moi cette question Chancelier…" l’arrêta alors Soldier. "…mais comptez-vous assister aux opérations ?

– Bien sûr", assura Kalt sans se retourner, pattes dans le dos. "Je ne me vois pas attendre ici que le destin de Minotauria se joue. Je vais voir l’Histoire en marche. De plus, c’est moi qui est fait venir ici toutes ces personnes qui s’apprêtent à donner leur vie pour le pays… il est donc naturel que je sois présent pour voir à quel prix Minotauria doit acheter sa survie.

– Hum… C’est louable. Mais vous risquez d’être attaqués, notamment du ciel avec les pégases", voulut le mettre en garde le militaire.

"J’ai toute confiance envers le général Tactic pour ça." se contenta de répondre le Chancelier, avec de mettre une patte dans sa veste pour y vérifier la présence de quelque chose outre l’Élément de la magie.

Et au pire, je veillerais à ne pas me faire prendre vivant… Un dirigeant mourant en martyr plutôt que d’être fait prisonnier, voilà qui pourrait servir d’exemple pour insuffler un esprit de résistance au peuple, si jamais…

 

***************************************************************************

 

"Prenez toutes les serviettes disponibles. Nurse RedHeart, occupez-vous de rassembler les pinces à pansements et les fils à couture dans une mallette rouge. Les premiers détachements sont déjà partis, alors ne trainons pas."

Les ordres du chef de l’équipe se succédaient à un rythme rapide, provoquant des allées et venues du personnel dans la tente médicale. La tension y était palpable, mais chacun gardait la maîtrise de soi et arrivait à saisir et ranger les divers outils médicaux sans les faire tomber. Au fur et à mesure que ses coéquipiers progressaient, le chef de l’équipe, un terrestre en blouse blanche, cochait minutieusement les cases de sa liste de contrôle qu’il tenait d’une patte. Rien ne devait être laissé au hasard. Rien ne devait manquer pour ce qu’il allait arriver.

Regardant cette activité d’un air déconcerté depuis son lit, Thorax savait ce qui se préparait, mais ignorait ce qu’il devait faire. En outre, la nuit avait été très longue et peu reposante pour lui, mais pour des raisons quelque peu différentes que les autres équidés dans ce camp.

"Heu… Vous comptez rester ici toute la journée ?"

Entendant qu’on s’adressait à lui, le changeling sorti de ses pensées et tourna la tête sur le côté, y voyant alors Nurse, l’air hésitant.

"Pardonnez-moi de vous demander ça… Mais étant donné ce qui nous attend, nous allons avoir besoin de tous les draps disponibles pour couvrir les blessés et… les morts…" commença-t-elle à expliquer en désignant du regard les draps du lit de Thorax. "Normalement vous devriez pouvoir vous déplacer", ajouta-t-elle en touchant et en examinant le bandage sur le changeling, vérifiant qu’aucune infection ne s’était développée.

"Je comprends. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps", répondit Thorax en sortant du lit, prenant un moment pour s’habituer à nouveau à être sur ses quatre membres.

"Vous pensez faire quoi pour… ce qui arrive ?" le questionna peu après Nurse en retirant les draps, ressentant le besoin de faire la conversation pour évacuer la tension en elle. "Vu votre état, je doute que vous soyez apte à participer, tout comme la princesse Célestia."

Là, le changeling pris un temps de réflexion, le doute sur la conduite à prendre le prenant de nouveau.

"Vous dîtes que la princesse Célestia ne participera pas à l’affrontement ?" demanda-t-il alors tandis que la jument terminait de plier les draps.

"Oui, elle devrait se contenter d’observer les… opérations sans y prendre part", répondit-elle en repartant avec les draps pour les déposer dans une charrette à l’entrée de la tente.

"Hum… J’imagine que je vais faire comme elle, à défaut de mieux", pensa tout haut Thorax, avant de réaliser quelque chose. "Attendez, ça veut dire que les autres princesses vont participer aux combats ?!" lança-t-il en faisant sursauter l’infirmière qui lâcha ce qu’elle portait.

"Eh bien, c’est ce qui circule dans le camp. Je reconnais que mettre la princesse Twilight au milieu d’une bataille est très risqué… Mais en même temps, la voir à leur côté motivera ceux qui se battront." s’expliqua Nurse en se penchant pour ramasser les draps au sol.

"Est-ce que vous savez si… si la reine Chrysalis va y prendre part aussi ?" requestionna Thorax de façon pressante en allant vers elle.

"Je crois bien que oui, comme l’ensemble des siens", répondit Nurse en se redressant avec sa pile de draps dans une patte. Là, elle vit la crainte dans le regard du changeling.

 

Note de l'auteur

Etant donné l'importance en taille de ce chapitre, j'ai décidé finalement de le subdiviser, avec un temps de publication plus court (mais cela dependra de la disponibilité des validateurs).

J'espère que vous serez emportés et que vous me ferez part de vos réactions :)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.