Discord icon

Chapitre 82 : Rentrer l’épée, sortir la plume

Sous le Soleil de 17h, Twilight se déplaçait en boitant entre les tentes médicales montées à la hâte à proximité du champ de bataille. Si son corps ne portait plus son armure, elle présentait désormais un bandage sur sa patte arrière gauche et quelques pansements ici et là. Encore affectée par la mort de Chrysalis, l’alicorne devait en plus supporter l’interminable attente avant d’avoir des nouvelles d’Applejack, Soarin et Shining. Ces derniers, blessés sévèrement, avaient été conduit ici peu après la bataille, et la jument restait sans nouvelles d’eux depuis. Entre-temps, l’alicorne s’était vue soignée ses blessures tout comme Pinkie, qui partit ensuite se recueillir devant le corps d’Abdomen.

Au détour d’une tente, Twilight entendit quelqu’un courir vers elle.

"Twilight, je te retrouve enfin", s’exclama rassuré Green en approchant. "Je te cherchais partout depuis que je sais que tu avais survécu", continua-t-il en s’arrêtant près de la jument.

Par la suite, un silence s’installa entre les deux personnes.

"Tu… Tu étais passé où depuis ce matin ?" finit par demander Twilight, se rappelant les reproches du minotaure contre elle la veille de la bataille.

"J’ai observé les… opérations… de là où sont arrivés les yacks. J’ai espéré que leur venue puisse mettre un terme à tout ça… Mais je me suis encore fait des illusions", répondit le minotaure dépité en revoyant la charge des yacks et son impuissance devant la poursuite des combats et des morts.

"Je suis désolé pour les tiens, Green. Mais tu dois comprendre qu’on n’avait pas le choix", affirma Twilight en levant une patte, amenant le minotaure à inspirer profondément, visiblement crispé de cette réponse.

"Et… est-ce que ça en valait la peine à la fin ?" questionna-t-il en observant les blessés autour d’eux, ainsi que le son des corbeaux pas loin en train de festoyer. "J’ai appris pour la mort de la reine Chrysalis. De même que la perte d’environ 800 des tiens, soit pas loin de la moitié de vos effectifs.

– Je dois y aller", se contenta de dire l’alicorne en reprenant sa route.

"Twilight ? Twilight où est tu ?!"

Entendant quelqu’un d’autre l’appeler, la jument tourna la tête derrière elle, apercevant Flash qui en la remarquant galopa dans sa direction.

"Twilight, tu dois venir au plus vite", lança le pégase qui portait un bandage sur toute la croupe droite et un autre à sa patte avant droite.

"Que se passe-t-il ?" s’inquiéta l’alicorne en voyant l’étalon essoufflé pendant que Green écoutait discrètement.

"Tu dois venir. On… On a capturé le Chancelier."

D’abord choquée de cette nouvelle, la jument ne perdit pas un instant de plus et parti au galop avec Flash qui la guida, bientôt suivi de Green. S’ensuivit une course à travers des allées de tentes médicales d’où on pouvait entendre des cris de douleurs intenses, avec dehors des poneys épuisés en pleurs ou pris de tremblement à leur patte. Finalement, les deux poneys et le minotaure arrivèrent sur un terrain dégagé, où se tenait Célestia et Luna, elle aussi avec un bandage au flanc gauche. Les deux princesses observaient un cortège de yacks venant dans leur direction.

"D’après les yacks, il a tenté de se tuer à leur approche durant la bataille, mais s’est seulement blessé avant que les siens ne tentent de l’évacuer", déclara la princesse du soleil une fois son ancienne élève à ses côtés, Flash et Green restant en retrait.

Peu après, le cortège yack guidé par Rutherford VII se stoppa devant les alicornes. Les yacks de devant s’écartèrent alors, dévoilant la présence d’un groupe de minotaures désarmés et blessés pour certains.

"Hum… Vous avez donc toutes les trois survécu", déclara Kalt en reconnaissant les princesses devant lui, tout en présentant une blessure le long du bras gauche.

"Pourquoi avoir tenté de mettre fin à vos jours ?" questionna Célestia perplexe, surprenant en retour le Chancelier.

"C’est moi qui aie conduit ces gens ici. Il me paressait normal de ne pas survivre à leur défaite et à celle de Minotauria", s’expliqua-t-il, regrettant d’avoir lors de sa tentative été bousculé par des fuyards avant d’être emmené de force par le général Tactic et quelques-uns. "J’en déduis que vous n’auriez pas fait pareil", reprit-il avec un sourire en coin, provoquant des remous chez les siens.

"Bien sûr que si. Et c’est pour cela que je me suis rendu moi-même dans les combats", rétorqua la jument blanche en comprenant le coup porté par le Chancelier contre l’image des princesses d’Équestria. "Mais la question n’est pas là. En restant de ce monde, vous permettez à votre peuple de mettre un terme à cette guerre", clama-t-elle en frappant le sol d’une patte.

"Ooooh. Donc nous y voilà", lâcha Kalt en faisant mine d’être surpris et en croisant les bras. "Vous escomptez que cette victoire et ma capture va mettre fin aux hostilités, en forçant les miens à vous rendre ces terres tout en arrêtant l’exploitation des poneys. Mais, chère princesse Célestia, même si vous avez visiblement gagné cette guerre… gagnerez-vous la paix pour autant ?"

À cette question, les trois princesses s’échangèrent des regards. C’est vrai, la paix était sans doute encore bien loin, et si les poneys devaient encore à l’avenir se battre de la sorte, ils n’en sortiraient pas vainqueurs.

"Proverbe yack dit « Malheur au vaincu »", affirma Rutherford VII en frappant le sol de ses pattes, bientôt rejoint par les siens. "Maintenant que yacks être impliqué dans conflit, yacks exiger paix ou eux détruire tout Minotauria !" menaça-t-il ensuite vers Kalt qui conserva son sang-froid.

"Raaah… Assez ! Assez !" hurla de désespoir quelqu’un derrière les alicornes. S’écartant légèrement, elles laissèrent passer Green qui se plaça entre elles et Kalt. "Vous voulez donc imbiber de sang ces terres et en faire un champ de ruine ?" dit-il exaspéré en regardant chacun des dirigeants.

"Ah, sénateur Green. Toujours accrochez à vos rêves", commenta Kalt alors que les minotaures derrière lui ne cachaient pas leur mécontentement de voir un des leurs avec les équins.

"Mon seul rêve est de voir cesser cette effusion de sang", clama Green en posant une patte au torse. "Cette guerre a commencé il y a sept siècles de cela, il est temps de la terminer.

– Que proposez-vous pour cela ?" interrogea Luna.

"Faites taire vos armes et ouvrez vos esprits. Faites preuves de discernement mutuel et essayer de trouver une solution durable qui puisse satisfaire chaque partie", s’expliqua le sénateur en se tournant vers Twilight qui l’observait. "En sommes, agir selon le plan de départ élaboré dans l’Empire de cristal, où la récupération des Pierres de l’Entente devait permettre de parlementer.

– Traitre ! Les minotaures n’ont pas à négocier avec des animaux !" s’emporta un des prisonniers pendant que Kalt restait silencieux.

"Soit", finit-il ainsi par déclarer, mettant fin à l’agitation. "Mais avant toute chose, je veux que tout minotaure capturé soit traité avec dignité. Il devra en outre recevoir tous les soins médicaux nécessaires si besoin. De même, si négociations il y a, elles doivent se tenir dans un lieu plus adéquat qu’ici en pleine brousse. Et elles ne se feront qu’entre dirigeants."

 

***************************************************************************

 

En dépit du bruit des oiseaux charognards continuant de se repaître des corps, Twilight se plaça face au soleil et activa sa magie. Après quelques difficultés, elle parvient à sentir et à englober la masse lumineuse et commença à lui faire perdre de l’altitude. Elle lâcha alors un regard sur le champ de bataille où s’activaient encore des soignants et des soldats en train de couvrir de draps certains morts en vue de leur retour à l’Empire pour y être enterrés.

Combien ont espéré en vain d’être encore vivants pour ce coucher de soleil… pensa l’alicorne alors que le disque solaire commençait à disparaître à l’horizon, dans un ciel prenant une teinte rouge sang.

Après une dizaine de minutes à accomplir sa tâche, elle fit apparaître une Lune bien pâle et isolée dans un ciel où même les étoiles semblaient avoir perdues de leur éclat, voir semblaient s'être multipliées. Par la suite, la jument se remit en route vers le camp équin installé autour des tentes médicales. Marchant entre les tentes en dépit de la douleur avec son bandage à la patte arrière gauche, elle constata le regard toujours affligé de bien des poneys, certains se demandant pourquoi ils étaient encore en vie et pas d’autres.

D’autres étaient simplement en train de se reposer après s’être nettoyer. Une activité que s’était accordée la jument après les retrouvailles avec Kalt, estimant qu’elle devait paraître présentable pour la réunion à venir, mais surtout pour tenter en vain de nettoyer son être. Mais elle avait eu beau y mettre tous ses efforts une fois dans sa tente, elle ne parvenait pas à se reconnaître dans son reflet. Seule la venue de Flash à ses côtés lui avait permis de retrouver un semblant de calme et de se reposer quelques heures.

"Twilight !"

Sortant de ses pensées et entendant quelqu’un l’appeler, la jument vit galoper vers elle Starlight, un bandage à la patte arrière gauche et des pansements ici et là sur le corps.

"Twilight, j’ai des nouvelles pour nos amis en soin", déclara finalement la licorne une fois devant son amie.

"Et… quelles sont-elles ?" questionna la jument mauve avec appréhension face à l’absence d’expression sur le visage de Starlight.

"Déjà, ils sont tous en vie", répondit dans un premier temps cette dernière d’un air rassurant, comme cherchant un moyen de rendre la suite moins dure à entendre. "Applejack est encore très affaiblie comme Soarin, et s’ils peuvent recevoir de la visite, chacun devra aliter un moment. Pinkie Pie et Rainbow Dash sont déjà prévenues et sont avec eux en ce moment.

"Et Shining ?" s’empressa de demander l’alicorne, de plus en plus inquiète pour son frère. Face à elle, le visage de Starlight se fit plus hésitant.

"Il… Sa blessure à la patte avant droite était trop grave… alors… les médecins ont décidé de… l’amputer", finit-elle par prononcer avec difficulté.

"Qu… Quoi ?" s’exclama Twilight d’une petite voix.

"Mais il s’en remettra vite et tu pourras peut-être le voir dans la nuit", reprit aussitôt la licorne en essayant de réconforter la jument bouleversée.

"Bien… merci Starlight…" finit-elle par dire dépitée en baissant la tête.

"J’ai au fait appris pour ton « mariage » avec le soldat Flash", relança néanmoins la licorne en retrouvant un sourire bienveillant. "N’ayant pas pu être présente, permets-moi de t’adresser toutes mes félicitations et vœux de bonheur", affirma-t-elle en posant une patte à l’épaule de Twilight qui releva la tête.

"Merci de nouveau…" répondit-elle avec un petit sourire, se laissant ensuite aller à une accolade avec Starlight. "Je dois y aller maintenant. La tente pour nos négociations avec le Chancelier doit être prête désormais", déclara-t-elle en se séparant, recevant un hochement de tête de son amie.

"Faites que tous ces sacrifices n’aient pas été vain", se permis de dire la licorne en laissant Twilight se mettre en marche.

Après quelques minutes de marches, l’alicorne arriva en vue d’une tente familière pour avoir été celle où fut planifié l’organisation de l’armée équine avant la bataille avec les princesses, Shining et Chrysalis. En approchant de la tente encerclée de soldats, elle remarqua la présence à proximité de Thorax et des changelings.

Après le décès de Chrysalis, lui et les survivants de son peuple s’étaient isolés des autres équins afin d’enterrer leur défunte reine et les leurs tombés durant les combats. Et malgré la volonté de Twilight de rendre un dernier hommage à celle qui avait risqué sa vie et celle des siens pour elle et Équestria, Thorax et les autres avaient insisté pour cela en intimité. Avançant maintenant vers eux, l’alicorne pouvait voir au centre du groupe Thorax, l’air hésitant.

"Bonsoir Thorax. J’imagine qu’on t’a mis au courant pour le Chancelier minotaure", lança-t-elle en attirant l’attention des changelings.

"Oui… Désolé encore pour ne pas t’avoir laissé venir avec nous. Mais on tenait à respecter la tradition changeline et… je doute que tu aurais aimé voir ça..", dit navré l'intéressé en fermant les yeux en larmes. Autour de lui, les siens étaient eux aussi encore affectés par la mort de leur souveraine, certains se grattant une patte mal à l’aise.

"Le Chancelier est déjà dedans ?" demanda l’alicorne en désignant la tente. Car bien que voulant savoir ce qu’il s’était passé, la princesse d’Équestria restait consciente des sujets prioritaires de ce soir.

"On l’a vu y pénétrer avec le roi yack, il y a une dizaine de minutes en se rendant ici", répondit un des changelings.

"Les princesses ne devraient pas tarder à arriver non plus alors", supposa Twilight en devinant qu’elle et ses semblables aller entrer ensemble pour montrer une image d’unité d’Équestria.

"Mais Twilight… Je… Je ne sais pas si j’ai ma place ici…" finit par dire Thorax en baissant le regard.

"Pourquoi donc Thorax ? Le Chancelier Kalt a demandé à ce que les négociations réunissent chaque dirigeant.

– Je sais que j’ai été désigné nouveau souverain… mais… c’est allé si vite… et maintenant je m’apprête à participer à des pourparlers qui déciderons de l’avenir de poneys et des changelings…" reprit Thorax qui semblait avoir le vertige à mesure qu’il parlait. "Je ne suis qu’un simple changeling… Je n’ai aucune expérience d’une rencontre entre dirigeants… Et encore, j’ai vécu plusieurs années hors des miens…" continua-t-il avant de s’arrêter en sentant un sabot de Twilight sur son poitrail, l’amenant à relever la tête.

"Tu n’es pas n’importe quel changeling. Tu es Thorax, le fils de la reine Chrysalis", commença à lui dire la jument d’un petit air confiant. "Le fait que tu es vécu et combattu avec les poneys te permet de savoir comment défendre aux mieux les intérêts des tiens pour les intégrer dans ce monde", affirma-t-elle en regardant autour d’elle, amenant les changelings à s’échanger des regards. "Je n’avais moi-non plus aucune idée de comment agir une fois devenue princesse, de comment servir les poneys. Mais depuis que je suis arrivé dans cette époque, j’ai trouvé ma raison d’être : qui est de permettre à tout les équins, quelques soit leur espèce, qu’ils soient sauvages ou non, de vivre libre dans ce monde.

– Thorax…" commença peu après à dire un des changelings. "Tu n’es peut-être pas un changeling comme les autres, de part… Tes liens avec la reine Chrysalis… ou ton passé du temps d’avant la guerre… Mais tu es justement le dernier d’entre nous à avoir connu cette époque de l’Ancien temps, qu’on se représente comme un âge d’or pour notre espèce… Ce que je veux dire, c’est que tu en sais plus que nous sur notre histoire et sur comment penser et décider pour qu’on ne disparaisse pas", s’expliqua-t-il en faisant un tour de tête pour voir à quel point les changelings étaient au bord de l’extinction.

"Alors même si on te connaît depuis peu… saches qu’on est avec toi et qu’on te fait confiance", reprit un autre changeling en affichant un sourire, amenant les siens à faire de même et, pour ceux le pouvant, à s’incliner.

"Euh… Merci", répondit surpris mais soulagé Thorax sous le regard approbateur de Twilight, heureux de voir son ami être pleinement accepté des siens.

Peu après, chacun aperçut les sœurs alicornes aller à leur rencontre.

"Twilight, Thorax, il est temps pour nous d’y aller", déclara Luna en recevant un hochement de tête de sa semblable suivi de Thorax.

Se plaçant tous les quatre devant la tente, Twilight prit une profonde inspiration, sachant qu’elle ne devait montrer aucune faiblesse face à Kalt. Finalement, Célestia illumina sa corne et fit déplacer la bâche de l’entrée.

En voyant les dirigeants d’Équestria pénétrer, Kalt, un bandage au bras gauche, tâcha de conserver un air calme. Assis à une large table rectangulaire, avec installé au bout Rutherford VII encore avec son armure, le Chancelier minotaure ressentait un lourd poids sur ses épaules. Il le savait, la défaite avait placé Minotauria en position de faiblesse face aux équins. Mais il pouvait encore agir de manière à défendre au mieux les intérêts des siens. Se mettant face à lui, le regard ferme pour les trois alicornes, les quatre nouveaux venus s’assirent à leur tour.

Un léger silence suivit, alors que l’endroit était éclairé par des chandeliers et des bougies sur la table et que Kalt dévisageait chacun de ses interlocuteurs.

"Bien…" finit-il par dire calmement. "Maintenant que nous sommes réunis, nous pouvons donc commencer les discussions sur la manière dont vous voulez dépecer Minotauria. Un pays pour lequel sont morts ceux présents dans ce champ de bataille et dont le sang est encore chaud", continua-t-il en prenant peu à peu un air réprobateur.

"N’essayer pas de nous faire culpabiliser. C’est vous qui les avez envoyés à la mort", rétorqua Luna, assise à gauche de sa sœur. "Et avant toute chose, nous voulons savoir ce que sont devenues les statues de poneys pétrifiés que vous n’avez pas utilisé comme projectiles", reprit-elle en fronçant les yeux, alors que malgré la défaite minotaurienne aucun des chariots contenant les statues n’avait été retrouvé.

Pour toute réponse, Kalt se contenta de lever un sourcil, renforçant l’agacement de l’alicorne qui s’efforça de rester calme.

"Assez de vies ont été perdues, Chancelier Kalt", relança Célestia après un soupir. "Inutile d’en sacrifier d’autres", insista-t-elle alors qu’elle se doutait que Cadance et peut-être même Discord faisaient partie de ces statues disparues.

"Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’avant ma capture, j’ai chargé le général Tactic de les ramener à Minotaurville avec les restes de nos troupes", finit par dire le minotaure, rassurant quelque peu les alicornes. "Mais si j’ai demandé à ce qu’on les conserve en bon état, je doute que le Sénat, encore moins la population, soit enclin à respecter cela en apprenant ce qu’il s’est passé. Les émeutes à travers le pays ayant suivi votre évasion princesse Twilight, prouvent qu’un peuple acculé peu se montrer quelque peu… revanchard", ajouta-t-il en tournant son regard vers l’alicorne mauve qui ne put s’empêcher de prendre un air inquiet. "Aussi, si vous voulez vraiment que votre princesse Cadance et d’autres poneys pétrifiés survivent, je vous conseille à ce qu’on ne traine pas dans ces négociations. De même, afin d’éviter toute velléité de vengeance de la part de mes concitoyens, je recommande vivement à ce que les termes de nos éventuels accords soient… acceptables pour eux", termina-t-il en conservant un ton calme, bien que satisfait intérieurement de ce début de partie où il avait l’ascendant.

"Auriez-vous oublié qui a été vaincu et se retrouve prisonnier ?" s’insurgea Luna en se levant et en posant avec force ses pattes sur la table.

"Luna", l’interrompit sa sœur pensive en levant une patte devant elle, l’amenant à se rasseoir.

Assise à droite de son ancien mentor, Twilight quant à elle devait reconnaître que leur adversaire s’en sortait bien dans cette lutte sourde et qu’il avait en effet le temps de son côté.

Avait-il prévu l’hypothèse de sa capture avant la bataille ? se questionna-t-elle, ne pouvant nier qu’elle était impressionnée par ce Chancelier qui semblait toujours avoir un temps d'avance.

"Dans ce cas… Qu’est-ce que les vôtres jugeraient « acceptable » ?" demanda finalement l’alicorne mauve suspicieuse. "Nous savons tous qu’une poursuite des hostilités n’aboutira qu’à notre destruction mutuelle. D’ailleurs, selon nos statistiques, vos pertes s’élèvent à environ 1300 militaires, dont beaucoup devaient être vos "Kalteriens". S’y ajoute aussi une centaine de prisonniers", assena-t-elle froidement, conduisant Kalt à croiser les bras en dépit de son bandage.

Pour le Chancelier, ces chiffres correspondaient à l’impression qu’il avait eue à l’issu de la bataille : ils prouvaient que près des trois quarts de l’armée de Minotauria étaient parmi les morts ou les prisonniers. Et même si son pays restait plus peuplé que les poneys, une poursuite de la guerre ne conduirait en effet qu’à leur destruction mutuelle. Sans compter qu’il avait une autre crise en cours à gérer, tout aussi grave : avec le volcan des Smokey mountains dont un nuage de cendre recouvrait la capitale.

"Très bien. Alors je peux d’ores et déjà vous dire que mon peuple…" commença alors par dire Kalt, recevant toute l’attention des personnes face à lui"… n’acceptera jamais de devoir abandonner ces terres où il vit depuis des siècles", termina-t-il sèchement, amenant les alicornes à serrer les dents tout en maintenant la bouche fermée. Thorax, déjà intimidé et assis à droite de Twilight, baissa le regard.

"Chancelier Kalt oublierait-il que Yakyakistan être désormais engagé dans conflit ?" sermonna Rutherford VII agacé. "Yaks avoir apporté victoire à poneys par simple charge. yacks pouvoir détruire toute résistance minotaurienne", reprit-il d’un ton menaçant.

"Etes-vous sûr de vouloir vous engager pleinement dans cette voix, roi Rutherford VII ?" questionna Kalt sans tourner la tête vers le yack, portant au contraire son regard vers Thorax qui se crispa. "Combien de membres de votre espèce vivent encore ?"

À cette question, le changeling sentit son sang se glacer momentanément.

"Vous ne devez être plus qu’une poignée. Il fut pourtant un temps où vous étiez des centaines", reprit Kalt en renforçant le malaise du changeling.

Pour sa part, le souverain yack devait avouer qu’au fond de lui, il ne tenait pas à poursuivre les hostilités, s’estimant déjà chanceux de n’avoir à dénombrer quune dizaine de pertes chez les siens. Même s’il avait désormais de l’affection pour les poneys et avait obéi à la volonté des dieux, il ne souhaitait pas que davantage de yacks meurent pour eux dans une guerre qui, si elle continuait, promettait d’être longue et coûteuse.

Quand poneys être arrivés dans Yakyakistan, roi Rutherford VII ne jurais que par mémoire de son lointain prédécesseur… pensa le souverain yack en baissant légèrement les yeux. Roi Rutherford VII était prêt à raser Cité de l’Empire et ses poneys pour venger ancêtres yaks… Mais Rutherford VII n’était alors qu’un stupide bouc. Lui avoir maintenant ouvert les yeux et vu ce que « guerre » être vraiment.

"Ces terres appartiennent aux poneys depuis bien avant la guerre", reprit Twilight. "Tous les poneys d’Équestria encore vivants dans ce camp et à l’Empire avaient un foyer sur ces terres que vous occupez.

– Mais ils ont préféré partir. Qu’importe que vous prouviez que tel lieu appartenait à un des vôtre… La terre appartient à celui qui l’occupe", affirma Kalt.

"Dans ce cas, vous ne verrez pas d’inconvénient à ce que les poneys d’Équestria se rendent sur des zones inoccupées par des minotaures ?" demanda peu après Célestia, amenant chacun à tourner la tête vers elle.

"C’est-à-dire ?" interrogea surpris Kalt.

"Chancelier, nous savons qu’une cohabitation de nos deux peuples sur un même lieu ne peut que déclencher des tensions", s’expliqua l’alicorne blanche, recevant un hochement de tête du minotaure. "Aussi, voilà ce que je propose."

Sur ces mots, la jument activa sa magie en tournant la tête derrière elle, ouvrant alors une malle pour en sortir un large rouleau. Le ramenant vers elle, la jument posa l’objet sur la table et le déroula, dévoilant alors une large carte d’Équestria avec l’Empire de Cristal.

"Si je ne me trompe pas, Minotauria est concentré à l’Est de la montagne où se tient Can… Minotaurville ?" reprit-elle en désignant la capitale d’un sabot sur la carte.

"Exacte", confirma le Chancelier intrigué.

"Et tout ce qui est à l’Ouest, est seulement habité par des poneys sauvages ?

– Hormis quelques garnisons veillant sur la population équine.

– Ma sœur, tu veux que les nôtres abandonnent leur foyer pour vivre dans un territoire sauvage ?" questionna Luna sceptique.

"Quoi de mieux qu’un espace où il faut tout construire, pour permettre un nouveau départ pour les poneys ?" répondit sa sœur, confiante.

"Mais… Et les poneys sauvages ?" ne put s’empêcher de dire Twilight en pensant à ces troupeaux équins, qui bien que primitifs, vivent paisiblement leur vie dans ces plaines verdoyantes. De même, si elle avait dit hier que c’était surtout les poneys qui faisaient Équestria, elle se sentait mal à l’aise devant ce « partage » des terres sur lesquelles les siens vivaient depuis toujours.

"Nous les aideront à retrouver leur intelligence perdue avec le temps", lui assura Célestia, renforçant au contraire l’appréhension de la jument mauve. "Ce partage vous parait-il « acceptable » ?" demanda-t-elle ensuite en reportant son attention sur Kalt qui prit un temps de réflexion.

"Hum… C’est un début", se contenta de répondre le Chancelier dans un premier temps. "Mais dans ce cas, je renforcerai les garnisons pour conserver un œil sur vous. De même, il faudra établir chaque année un recensement de votre population, en relevant le nombre de membres de chaque espèce entre licornes, pégases et terrestres." précisa-t-il ensuite en fronçant les yeux.

"Quoi ? Vous voulez contrôler notre population comme du bétail ?" s’insurgea Luna.

"Pas contrôler, observer", rectifia Kalt en reposant ses pattes sur la table. "Savoir combien de poneys se trouvent à proximité de chez eux rassurera les habitants de Minotauria. La peur est le fruit de l'inconnu après tout. Et bien sûr, ce recensement sera réalisé par des agents de Minotauria."

Alors que Luna et Twilight s’apprêtaient à protester, chacune remarqua l’air pensif de Célestia.

"Entendu, mais des poneys qualifiés s’associeront à ce recensement", déclara la princesse du Soleil, recevant peu après un hochement de tête du Chancelier.

"Comment ? Mais Tia…" s’offusqua Luna, de nouveau surprise par cette concession. De fait, elle et Twilight constataient que c’était uniquement leur semblable qui décidait du sort des poneys jusqu’à maintenant, sans concertation préalable entre elles ou avec Thorax.

"Et en ce qui concerne la gouvernance des poneys ?" questionna ensuite Kalt vers Célestia qui prit un temps de réflexion.

"L’Empire de cristal et ses habitants resteront un Etat indépendant. Les poneys partant vivre dans ces terres de l’Ouest seront quant à eux dirigés par la princesse Twilight, en tant que souveraine du nouvel Équestria", répondit l’alicorne blanche d’un air grave.

"At… Attends une seconde Célestia", l’arrêta alors Twilight, perdue devant ces avancées rapides.

"Twilight, tu savais que c’est ce qu’il arriverait en parvenant à maîtriser les cycles du jour et de la nuit", lui affirma sa semblable en tournant la tête vers elle, le regard indiquant qu’il n’y avait pas à discuter. "Nous nous déchargerons solennellement de toutes nos responsabilités de princesses avec Luna, et tu nous succèderas", clama-t-elle en posant une patte sur le poitrail de son ancienne élève toute troublée.

"Mais en admettant qu’elle vous succède, quel rôle jouerez-vous dans ce cas ? Et qui gouvernera l’Empire de Cristal ?" questionna peu après Kalt qui voulait en savoir plus.

"Pour l’Empire, j’exige que vous relâchiez au plus vite la princesse Cadance. Et comme gage pour assurer la paix entre nos peuples, je me propose d’être votre otage à Minotauria", répondit Célestia en reportant son attention sur lui et en fermant les yeux.

"Quoi ?!" s’exclamèrent ses semblables et Thorax affolés.

"Vous proposez de redevenir prisonnière ?" s’étonna Kalt en levant un sourcil, avant de prendre un air pensif en se tenant le menton. "Hum… Très bien, dans cas je pense qu’on pourra accepter de vous remettre la princesse Cadance.

– Tia, tu n’es pas sérieuse ? Et pourquoi agis-tu comme si tu étais la seule dans cette tente ?" s’énerva Luna, faisant soupirer sa sœur.

"Le Chancelier a raison, le temps nous est malheureusement compté. Plus on attend, plus on risque de voir des personnes pétrifiées être abattus à leur arrivée à Minotaurville", finit par s’expliquer l’alicorne en baissant le regard. En l’entendant, Kalt ne put cacher un sourire en coin.

"Par contre, seule la princesse Cadance sera libérée. Les autres prisonniers resteront dans leur état de pierre", reprit alors le minotaure, ramenant l’attention vers lui.

"Comment ? Vous ne pouvez pas faire cela. Il s’agit des membres de famille de plusieurs personnes dans ce camp et l’Empire", s’alarma Thorax.

"Chancelier Kalt aller trop loin", commenta également Rutherford VII, visiblement agacé. "Si guerre être finie, alors prisonniers poneys doivent tous être libérés."

"Je regrette, mais libérer autant de poneys ne ferra qu’accroitre votre nombre, renforçant la perception par les miens d’une menace équine", s’expliqua Kalt sans être perturbé par les propos du changeling et du yack.

"Très bien. Dans ce cas, je me porterai garante en devenant moi aussi otage", déclara soudainement Luna, tournant ensuite la tête vers Célestia et Twilight. "Même si je n’ai plus de fonction princière en laissant Twilight diriger Équestria, rien ne m’empêche de venir en aide aux miens.

"Non, tu ne…

– C’est entendu", conclu Kalt en coupant Twilight. "Cependant, si les prisonniers pétrifiés seront libérés, ce ne sera pas le cas du dénommé Maître du chaos." précisa-t-il d’un ton sec.

"Discord est membre du peuple d’Équestria. Sa place est parmi les siens", estima Célestia d’un ton remonté.

"Si ce qu’on dit de ses pouvoirs est vrai, alors même vous avoir vous deux comme otages ne suffirait pas comme garantie. Ce n’est pas pour rien que nos ancêtres ont cherché à le capturer au tout début de la guerre."

Comprenant qu’il était inutile d’insister, Célestia se contenta de soupirer en fermant les yeux, sous le regard remonté de Luna et Twilight. Cette dernière devait néanmoins admettre que le Chancelier avait juste dans son raisonnement.

"Bien, je crois que nous avons donc les grandes lignes de notre accord", déclara satisfait Kalt.

"Pas si vite", l’interrompit Twilight en fronçant les yeux et en levant un sabot. "Il a deux sujets que je tiens à traiter, dont un pour l’avoir vécu et subi dans ma propre chaire."

"Lesquels ?" interrogea le Chancelier suspicieux.

"D’abord, qu’en sera-t-il des changelings ?" commença alors Twilight en posant une patte sur celle de Thorax. "Je vous préviens, il est hors de question que je les sacrifie au nom de vos si précieuses garanties." prévint-elle énervée, refusant que Chrysalis et nombre des siens soit morts en vain.

"Bien… Si n’est pas possible de les retenir prisonniers, ils pourront alors vivre dans les terres de l’Ouest, avec obligation d’y rester. De même, il leur faudra être recensé comme le reste de la population équine", finit par concéder le minotaure avec réticence mais comprenant quil lui fallait faire cette concession.

"Merci Twilight", remercia rapidement le changeling en se tournant vers la jument mauve qui lui adressa un petit sourire, bien qu’elle aurait aimée faire plus.

"Et pour le second sujet ?" relança Kalt.

"J’exige que vous mettiez fin à l’exploitation des poneys sauvages, quelle que soit leur tâche, et que vous les laisser revenir et vivre en paix sur les terres de l’Ouest", exigea avec force l’alicorne.

"Hors de question", rétorqua sèchement Kalt, rejetant d’un revers de patte la demande de la princesse qui se crispa.

"Ce sont des poneys, des descendants des habitants d’Équestria", affirma Twilight en serrant les dents, recevant l’approbation de Luna et Célestia.

"Et un outil primordial pour une partie de notre économie", répondit Kalt impassible. "Les laisser partir provoquerait la ruine de Minotauria, et un retour aux hostilités.

– Chancelier Kalt, je n’ai pas fait tout ce périple pour seulement permettre aux poneys rescapés du temps de la guerre de vivre à nouveau en paix", s’emporta l’alicorne mauve en s’efforçant de conserver un calme apparent. "Quand je suis arrivé dans ce monde et que j’ai vu ce que vous faisiez aux miens, je me suis fait une promesse : celle de permettre à tous les poneys de vivre libre, quitte à y laisser ma vie", clama-t-elle en se levant pour poser lourdement ses pattes avant sur la table. "Si je deviens vraiment l’unique dirigeante d’Équestria et que vous n’obtempérez pas, alors sachez que vous n’aurez jamais la paix." menaça-t-elle en se penchant vers Kalt qui fronça les yeux.

"Vous êtes prête à poursuivre les hostilités et à sacrifier votre princesse Cadance et les autres pour des animaux sauvages ?" rétorqua ainsi le minotaure, inquiétant aussitôt Célestia et Thorax alors que Twilight serrait davantage les dents.

"Attendez ! Attendez !" lança soudainement une voix à l’extérieur, suivi du bruit de quelqu’un en train de courir en faisant le tour de la tente. Peu après, surgit Green, l’air affolé.

"Sénateur Green, vous n’êtes pas habilité pour prendre part à cette réunion", s’agaça Kalt.

"Je sais. Je sais. Mais il y a plus urgent", répondit rapidement le minotaure tandis que Luna demandait d’un geste aux gardes solaires pénétrant à leur tour de repartir. "Je ne tiens pas à dénombrer d’autres morts avec le sujet des poneys sauvages."

"Et que proposez-vous donc pour nous sortir de cette impasse ?" redemanda Kalt en reportant son attention sur Twilight, qui suite à une patte de Célestia sur son dos finit par se rasseoir.

Prenant un temps de réflexion, le jeune sénateur finit alors par lâcher un soupir tout en affichant un petit sourire en coin.

Maintenant je comprends ce que tu voulais dire Protective après le procès.

"Écoutez, de ce que j’ai pu entendre, des compromis ont pu être trouvé jusqu’à maintenant. Si on veut obtenir la paix, il faut encore que chacun y donne du sien sur cette question des poneys sauvages", commença-t-il à dire avant de porter son attention vers Twilight. "Avant ta venue, je militais déjà pour l’amélioration du sort de ces poneys pour des raisons qui me sont chères comme tu le sais. Puis avec ton arrivée soudaine, je voulais tout changer en affirmant aux miens que c’était l’occasion de prendre un nouveau départ pour Minotauria, risquant même ma propre vie pour sauver la tienne", continua-t-il en repensant à tout son parcours. "Maintenant, je comprends qu’on ne doit pas forcer les choses trop vite, au risque de provoquer un bain de sang comme aujourd’hui", reconnut-il en baissant le regard, attirant la curiosité de Kalt. "Donc ce que je propose, c’est d’agir par étape pour les poneys sauvages. Dans un premier temps, il ne sera plus possible de les chasser et de les vendre. Ceux déjà en captivité resteront la propriété de leur maître qui pourront continuer à les exploiter", finit-il par énoncer, sentant le regard sombre de Twilight sur lui. "Néanmoins, une commission mixte de poneys et de minotaures veillera à leur bon traitement à travers Minotauria, avec notamment la fin définitive du marquage au fer rouge. Et en cas de mauvais traitement avéré, le propriétaire se verra soumis à une forte amende, puis en cas de récidive au retirement de sa propriété sur le poney. Puis dans un second temps, les poneys sauvages seront progressivement remplacés par des poneys d’Équestria, moyennant salaire, toujours sous la supervision de la commission."

Une fois sa proposition énoncée, Green constata que Kalt conserver un regard neutre, tout comme Célestia contrairement à Twilight et Luna qui semblaient clairement peu enjouées. L’alicorne mauve portait d’ailleurs un regard réprobateur à l’égard du minotaure.

"Tout comme toi hier soir Twilight, j’ai évolué par rapport à mes convictions", lança ce dernier à la jument.

– Bien. La proposition me paraît acceptable, à condition qu’on nous laisse un délai suffisant pour cette transition dans l’exploitation", commenta pour sa part le Chancelier.

"Je suis d’accord moi aussi", confirma Célestia avant de se tourner vers Luna, qui après un échange de regard avec sa sœur finit par fermer les yeux, puis hocher la tête en soupirant. "Twilight ?" questionna-t-elle alors en se tournant vers son ancienne élève qui ne décolérait pas.

"Twilight, je sais que ce n’est pas ce que tu voulais… mais c’est déjà un début." voulut la convaincre Thorax en levant une patte.

"Princesse devrait accepter proposition. Elle être acceptable de point de vue yak", estima également Rutherford VII. "Yakyakistan veillera de manière indépendante du bon respect de ces accords."

Voyant qui n’y avait personne de son côté, la jument regarda un instant son marquage au fer rouge.

Vous ne savez pas prendre les décisions difficiles, mais pourtant nécessaires.

Entendant à nouveau résonner dans son esprit cette dernière phrase de Blueblood, l’alicorne baissa le regard en soupirant.

"Très bien. J’accepte la proposition. Mais je participerai moi-même à la commission examinant le traitement des poneys", déclara finalement la princesse d’Équestria en relevant haut la tête et le poitrail en direction de Kalt. "Et sachez que si je trouve un seul équin subir des actes répréhensibles, alors le responsable subira ma vengeance." poursuivit-elle d’un ton menaçant en serrant les dents.

"C’est entendu", concéda Kalt en croisant les bras.

Par la suite, un ouf de soulagement sorti de la bouche de Green, pendant que Célestia prenait un air rassuré. Pour elle, cet accord dépassait de loin tout ce qu’elle avait espéré durant sa captivité pluriséculaire. Ses petits poneys étaient saufs et aller pourvoir vivre en paix. C’est tout ce qui comptait pour elle.

BRRRRRRRRR !

Soudain, le sol se mit à trembler avec intensité, faisant tomber quelques chandeliers et bougies ainsi que Green à terre.

BOUUUUM !

Après une dizaine de secondes, un assourdissant bruit d’explosion survint, bien que semblant venir de loin.

"Par les dieux yacks, que se passe-t-il ?!" s’exclama Rutherford VII en se levant, avant de tomber lui aussi à terre par la force du tremblement de terre qui finit par s’estomper et s’arrêter.

Libérant ses oreilles après les avoir couvert de ses sabots, Twilight eut d’abord droit à des sifflements qui durèrent quelques secondes. Une fois de nouveau maître de son corps, elle se porta vers Célestia qui était tombé en arrière.

"Célestia, tu crois que c’était…

– J’en ai peur…" se contenta de dire la princesse encore abasourdie, une patte au front, avant d’entendre des gloussements derrière elle.

En se retournant, les alicornes constatèrent avec stupéfaction que Kalt, debout, s'efforçait avec peine de retenir des gloussements.

"On peut savoir ce qui vous amuse ?" s’énerva Luna.

"Ah ! Ah ! Ah ! Je crois bien qu’on vient de faire une paix pour rien", lâcha le Chancelier en riant légèrement.

"Comment ça ?" questionna Green en se relevant.

"Vous ne comprenez dont pas, sénateur ? Qu’importe finalement quel camp l’emporte, car ce monde est condamné", s’expliqua Kalt amusé en essuyant une larme à l’œil. "Vous devriez d’ailleurs être content, car c’est la nature dans toute sa puissance qui aura le dernier mot dans cette histoire."

 

Note de l'auteur

Alors, comment jugez-vous cet accord ? :D

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.