Discord icon

Chapitre 88 : La veille de la paix

La nuit s’installait au-dessus de Minotaurville, avec Célestia levant la Lune depuis une des terrasses du palais de la Chancellerie. Pour l’alicorne, s’était une étrange sensation que d’accomplir cette tâche depuis ce lieu, alors que durant des siècles elle l’a réalisé depuis sa cellule sous ce même bâtiment.

Une fois l’astre lunaire à sa place dans le ciel étoilé, l’alicorne s’en retourna dans le couloir menant à la salle du palais qui avait été attribué aux équins et yaks le temps de leur présence à Minotaurville. Marchant entre plusieurs minotaures en armures montant la garde, l’alicorne était elle-même accompagnée de deux yaks et ne faisait pas attention aux regards sombres des gardes sur elle.

Après quelques minutes, la jument pénétra dans une large salle où se trouvait l’ensemble des équins ayant le plus d’importance pour elle. S’approchant de l’un d’eux en train de se reposer aux côtés d’un pégase, l’alicorne afficha un petit sourire.

"Elle est encore fatiguée de son voyage, mais elle va bien", lui indiqua calmement Flash, couché et couvrant d’une aile la jument mauve à sa gauche tandis que Shining, assis plus loin, observait d’un œil attentif le couple.

"C’est normal. Faire le voyage des Smokey Mountains jusqu’ici en portant une de ses amies et en lévitant un autre lui a demandé beaucoup d’efforts", commenta avec bienveillance l’alicorne tout en regardant sa semblable endormie.

Elle se remémora ainsi le moment où elle aperçut devant le disque solaire arriver, telle une déesse, sa protégée, sa fille de cœur, en compagnie de ses amies. Aussitôt enlacée par Flash, Twilight s’était ensuite rendue devant Célestia, provoquant de l’agitation chez les minotaures civils, dont certains l’accusèrent d’avoir causé la perte de Minotauria en venant dans ce monde.

Mais surtout, une fois face à elle, Célestia constata avec bonheur que sa semblable et les cinq autres juments n’avaient plus leurs multiples blessures et stigmates sur leurs corps. Fluttershy possédait de nouvelles ailes, Rarity n’avait plus un bout d’oreille manquant et la marque au fer rouge sur le flanc de Twilight n’était plus. Les six juments semblaient ainsi venir du temps d’avant la guerre, du temps de la splendeur d’Équestria.

Aussitôt interrogée sur la raison de cette « guérison », l’alicorne mauve répondit ne pas vraiment le savoir : que tout ce dont elle se souvenait était le moment où elle jeta dans le cratère les Éléments avant de perdre connaissance. À son réveil, elle était toujours au même endroit, mais l’activité du volcan avait cessée. Le nuage de cendre recouvrant le ciel apocalyptique avait laissé place à un soleil radieux et les rivières de laves s’étaient solidifiées. Malheureusement, ce miracle n’avait pas atteint Ember, dont le corps sans vie et en partie enseveli reposait désormais au fond du cratère inactif.

Puis voyant ses amies en bonne santé, la jument s’était décidée à se rendre à Minotaurville, lieu de rendez-vous établi à son départ du camp des équins, tout en faisant un passage dans les ruines de Poneyville à la demande de ses amies. Une requête qu’elle ne pouvait refuser et qui leur permit à chacune de se recueillir sur les vestiges de leur maison commune et de faire le deuil de leur ancienne vie.

Mais si ces retrouvailles provoquèrent des cris d’insultes de la part des habitants de Minotaurville à l’égard de Twilight, elles n’étaient pas non plus du goût de Kalt. Le Chancelier dû ainsi redoubler d’effort pour rassurer les sénateurs sur le fait que le traité de paix prévoyait le sort de l’alicorne mauve et qu’il n’était pas nécessaire de le revoir. Protective et Green s’activèrent également pour convaincre leurs collègues que la jument et ses amies ne représentaient pas une menace et qu’au contraire, elles avaient permis la sauvegarde de ce monde.

Finalement, il fut décidé de placer les équins sous étroite surveillance dans la Chancellerie, avec les yaks se portant responsables d’eux et assurant leur protection. De même, bien qu’il n’y en avait pas assez pour tous les équins pouvant user de la magie, des anneaux inhibiteurs furent placés sur Twilight, Shining, Starlight et quatre des dix gardes licornes. Du fait de sa corne cassée ne lui permettant d’user que d’une petite partie de ses pouvoirs, Luna en fut dispensée. Célestia retrouva quant à elle le même anneau qu’elle avait porté durant toute sa détention pluriséculaire, ne lui permettant que de mouvoir les astres à leurs heures de levé et de couché.

En outre, voyant que la paix allait être conclue et en signe de bonne volonté, Célestia renvoya la quarantaine de pégases les ayant accompagnés, afin qu’ils avertissent le reste de l’armée équine et l’Empire de cristal. Il en fut de même pour Rutherford VII, qui renvoya une partie des siens avertir le Yakyakistan en gardant avec lui vingt compagnons.

Mais sitôt installées dans la large salle de réception qui leur furent attribuée, la jument mauve et ses amies, épuisées, tombèrent dans un profond sommeil. Désormais, voyant que la paix pouvait enfin être établie après tant d’épreuves et de sacrifices, toutes dormaient d’un air apaisé, sous le regard bienveillant de leurs amis et proches.

Continuant d’observer son ancienne étudiante, Célestia ressentait une immense fierté à son égard.

Je suis si fière de toi. Je regrette que tes parents ne puissent être encore de ce monde pour admirer ton parcours, lui dit-elle en silence, avant de se permettre de la caresser du museau.

Ouvrant alors légèrement les yeux et apercevant la princesse, Twilight afficha un sourire.

"Cette fois, c’est toi qui me réveilles.

– À la différence qu’on n’est pas obligé de fuir cet endroit", rectifia calmement Célestia en reculant d’un pas pour laisser sa semblable se lever. "La dernière fois, on quittait cette ville en tant qu’ennemies des minotaures, aujourd’hui, on y est en tant que dirigeants pour signer la paix", déclara-t-elle, avant de poser un sabot sur le poitrail de la jument. "Et ça, c’est grâce à toi.

– Non. C’est grâce à nous tous." objecta Twilight en faisant un tour de tête pour voir chacune des personnes présentes : ses cinq amies, Spike, Starlight, Luna, Shining, Thorax et ses changelings et Flash.

En voyant ce dernier, la jument s’avança vers lui et l’enlaça chaleureusement, heureuse.

"Tu es encore mieux que dans mes souvenirs avant que je m’évanouisse là-bas", lui-dit elle à l’oreille en fermant les yeux.

"Je savais que tu réussirais et que tu reviendrais. Ton périple dans ce monde montre que tu n’es pas du genre à abandonner les tiens", lui répondit l’étalon, amenant la jument à se remettre face à lui.

"J’avais aussi une raison plus personnelle à ce qu’on réussisse", déclara-t-elle en regardant sur le côté.

"Que veux-tu dire ?" s’étonna Célestia derrière elle.

Dans un premier temps, l’alicorne mauve pris un temps de réflexion, comme cherchant ses mots. Puis elle reporta son regard vers Flash.

"Je voulais qu’on réussisse, car je tenais à ce que notre enfant voit la lumière du jour à sa naissance", finit-elle par dire en touchant d’un sabot une patte de l’étalon. Ce dernier pencha alors la tête sur le côté, pendant que l’ensemble des personnes éveillées dans la salle, Shining en premier, portaient leur regard sur eux.

"Comment ça ?" commença à répondre le pégase sans que Twilight ne perde son sourire. "Attends, tu as dit…" reprit-il choqué.

"Twilight ?" renchérit Célestia pour être certaine.

"J’ai craint le pire quand j’étais au milieu de l’éruption", s’expliqua calmement la jument. "Mais à mon réveil, je sentait qu’il était toujours là et en bonne santé", continua-t-elle en tirant la patte de Flash pour la poser sur son ventre.

"Tw… Twilight…" balbutia l’étalon bouleversé, sentant en outre derrière lui Shining en train de le foudroyer en silence du regard.

"Toutes mes félicitations chères Twilight", finit par déclarer avec douceur Luna en approchant. "Mais pourquoi ne pas nous avoir averti plus tôt ?

– À vrai dire… Je ne m’en suis rendu compte que lors de notre trajet avec Ember vers le volcan", avoua l’alicorne en se tournant vers sa semblable. "Et en arrivant ici, voyant que la situation été déjà tendue, j’ai préféré attendre qu’on soit seul pour vous l'annoncer", reprit-elle un peu gênée.

"Tu as bien fait", lui assura Célestia, consciente qu’une telle nouvelle pouvait pour l’heure être mal prise par les minotaures, qui craindraient de voir naître une nouvelle alicorne.

"Il vaut mieux continuer à garder cette information secrète", renchérit Shining en venant près de sa sœur malgré la difficulté à se déplacer sur trois pattes. "Les plus radicaux des minotaures pourraient demander à ce que tu avortes en échange de la conservation du traité", mit-il en garde.

"Mais cette information ne pourra pas rester éternellement inconnue de leur part. Surtout avec le recensement annuel prévu", fit remarquer Thorax tout en essayant en vain d’invoquer sa magie acquise en tant que nouveau dirigeant de l’essaim, suite au transfert par Chrysalis de ses pouvoirs.

"Nous aviserons en temps voulu. Rien n’indique que cet enfant sera alicorne. Flurry Heart est certes la première alicorne à naître, mais cela ne veut pas dire que ce sera aussi le cas pour le poulain de Twilight et Flash", temporisa Célestia, ne voulant pas laisser son ancienne élève être rongée par le doute et l’appréhension.

"Par contre, maintenant que je suis réveillé, il y a une chose qu’il faut que je fasse au plus vite", relança peu après l’alicorne mauve en se tournant vers Célestia, l’air de nouveau sérieux.

 

*************************************************************************************************************************************************

 

Depuis son bureau, Kalt s’affairait à lire et relire avec attention le document que ses secrétaires lui avaient remis et qui s’intitulait « Traité de paix de Minotaurville, mettant fin à la guerre entre équins et minotaures ». Il savait en outre que plusieurs copies de ce document étaient d’ores et déjà en train d’être imprimées en vue de leur envoies dès demain aux quatre coins du pays.

Pour le Chancelier, ce document représentait la fin d’un conflit vieux de 700 ans. Un document avec donc sa signature, et son nom qui restera à jamais graver dans l’Histoire. Mais ce n’était pas tant la postérité pour elle-même qui le préoccupait, que de savoir si ce traité allait réellement permettre à son peuple de vivre paisiblement malgré la présence d’un autre peuple.

Il y a encore peu, j’étais prêt à associer mon nom à celui d’exterminateur du peuple équin pour sauver Minotauria… pensa-t-il en mettant fin à sa lecture, plongeant ensuite dans son fauteuil. Maintenant, je m’apprête à l’associer à celui qui aura concédé la défaite militaire de Minotauria. J’espère que l’avenir prouvera que j’ai malgré tout, par cet accord, réussit à défendre au mieux les intérêts du pays.

Se levant, le minotaure se dirigea vers la fenêtre, y contemplant la vue, avant de lâcher un soupir.

"J’espère ne pas faire d’erreur. Toute ma vie, j’ai œuvré pour le bien des miens, quitte à me salir les mains et à me faire traiter de « Sans Cœur »… Puisse cet accord assurer l’avenir de Minotauria… " dit-il tout haut avant de poser son regard vers la Lune, éternel témoin de tout ce qui se passe sur cette terre. "Je me demande comment tu juges nos actions au cours des siècles… Progressons-nous vers une paix entre pays, ou au contraire, est-ce que nous stagnons dans un état de conflictualité permanent ?" lui demanda-t-il pensif, avant de remarquer son reflet sur la vitre, y voyant son regard fatigué. "En ce qui me concerne, je sais déjà que mon temps en tant que dirigeant de Minotaurville arrive à son terme. Une page de l’Histoire va se tourner, il est normal qu’elle m’emporte avec elle et que je cède ma place."

Toc, toc.

Un toquement sortit Kalt de ses réflexions, l’amenant à tourner la tête vers la porte de son bureau. Entra alors un garde minotaure.

"Chancelier, la dénommée princesse Twilight a une requête à vous demander."

 

*************************************************************************************************************************************************

 

Marchant entre six yaks, eux-mêmes entourés de dix gardes minotaures avec Kalt en tête, Twilight, Célestia et Luna venaient de passer les grilles du palais de la Chancellerie, sous les coups de 23 heures. Convaincre le dirigeant de Minotauria de les laisser sortir n’avaient pas été aisé, du fait des risques de troubles. Mais l’alicorne mauve tenait à voir de ses propres yeux ce qui était la nouvelle le plus importante de la semaine après la conclusion du traité de paix.

Aussi, guidées par les gardes minotaures et leur chef, les trois juments marchaient dans des rues quasi désertes, les rares passants les croisant préférant alors s’éloigner ou les regarder de loin. De fait, Kalt avait exigé d’attendre une heure tardive, afin d’éviter un attroupement autour des équins, tout comme il avait ordonné de déplacer les statues de prisonniers de la place du marché au musée de la ville, plus sûr qu’un espace ouvert.

Néanmoins, Twilight voulait croire que le traité avec ses garanties pour Minotauria ainsi que son action pour mettre fin à l’éruption et ses conséquences avaient changé la perception des habitants à son égard. En outre, elle constata avec amusement que pour sa troisième sortie dans les rues de cette ville depuis son arrivée dans ce monde, une nette amélioration était visible. Ainsi, bien que sous escorte, la jument se déplaçait sans être dans un état pétrifié, cachée sous un drap, ni en étant dans une berline fermée et sous la cible des projectiles et insultes. Cette fois, elle marchait à l’air libre, sans chaînes.

Après une dizaine de minutes, le groupe arriva sur la place du marché. Là, l’alicorne eut un pincement au cœur. Elle se trouvait à l’endroit même où Chrysalis et ses changelings s'étaient laissés vendre, avant de se réunir la nuit pour évoquer sa détention avec Frons et chercher un moyen de leur venir en aide.

Elle aurait pu me laisser à mon sort et retourner dans sa cachette à l’abri. Mais elle s’y refusa… songea-t-elle en regrettant que la changeline, son amie, ne soit plus de ce monde pour voir que tous ses efforts et sacrifices n’auront pas été vains.

Continuant d’avancer, la jument aperçut ce qu’elle était venue trouver. Éclairé par le clair de Lune, tel un phare, l’arbre de cristal scintillait et donnait l’impression de se redresser à l’approche du groupe. Une fois face à cette structure sortit de terre et entourée d’une vingtaine de gardes, Twilight la contempla avec la même stupeur que lors de la première fois qu’elle vit l’Arbre d’Équilibre.

"Il ressemble en beaucoup de points à l’Arbre d’Équilibre", commenta ainsi Luna sous l’oreille attentive de Kalt alors que les trois princesses et le Chancelier étaient au pied de la structure.

"C’est vrai. Mais ce pourrait-il donc qu’il s’agisse d’un nouveau ?" s’interrogea Célestia pendant que Twilight posait un sabot sur le tronc.

"Je pense que c’est cela." estima-t-elle avant de mettre fin à son contact physique. "En jetant les Éléments dans le cratère, j’ai en quelques sorte redonné à la nature les fruits de l’Arbre qu’elle avait façonné pour « s’auto-contrôler ». J’escomptai alors que cela permette de mettre fin à l’éruption, qui est la conséquence de la destruction de l’Arbre il y a 700 ans. Mais je ne pensais pas que ça permettrai de donner naissance à un nouvel Arbre d’Équilibre." expliqua-t-elle fascinée, se rendant compte que le monde dans lequel elle vit était encore plein de mystères.

"Et donc les gemmes sur les branches sont bel et bien de nouveaux Éléments d’Harmonie ?" questionna Kalt derrière elle.

"Certainement", confirma l’alicorne mauve.

"Mais pourquoi n’ont-ils plus les formes de vos marques de beautés à toi et tes amies ?" s’étonna Luna, amenant sa semblable à réfléchir, un sabot au menton.

"Peut-être… Parce que moi et mes amies ne sommes plus les porteuses des Éléments… de ceux-là en tout cas", finit-elle par répondre, interloquant les deux sœurs et Kalt.

"Vous voulez dire que vous ne pouvez pas contrôler ces artéfacts ?" demanda le minotaure.

"Je n’en suis pas sûre", concéda à nouveau l’alicorne pensive. "Quelque part dans ce monde, dans un futur proche ou lointain, une nouvelle génération de porteurs surgira et remplira ce rôle. Et je ne pense pas qu’elle comptera uniquement des poneys.

– Tu veux dire… que certains de ces Éléments reviendront à des personnes d’autres espèces, comme des minotaures ?" pensa tout haut Célestia, une pointe d’admiration dans la voix.

"Je ne pense pas que ce soit un hasard si ce nouvel Arbre est apparu ici, au sein de cette ville habitée tour à tour par nos deux peuples et qui fut leur capitale", reprit Twilight, avant de se mordre la lèvre inférieure en cherchant ses mots. "Aussi difficile que cela puisse paraître, je pense qu’une « force » anime ce monde, permettant à la magie d’exister et la régulant elle et les phénomènes naturels de grande ampleur… Et je crois que cette « force » cherche maintenant à favoriser la paix entre équins et minotaures, dont le conflit a conduit à la destruction de l’Arbre d’Équilibre et à l’éruption volcanique."

Devant cette théorie de l’alicorne, Kalt prit une profonde inspiration en plaçant les pattes dans le dos. L’esprit rationnel du minotaure matérialiste avait du mal à accepter la possibilité d’une puissance invisible et autonome régissant les grands axes de ce monde. Quelle place ont alors les peuples qui y habitent ? Sont-ils vraiment maîtres de leur destin ou ne sont-ils que des grains de poussière ballottés par les vents, voire des pantins ?

"Donc… Dans un sens, ce nouvel Arbre d’Équilibre serait aussi un… Arbre de la paix", déduisit Luna, stupéfiée.

"On peut dire ça. Et je pense que notre « guérison » à moi et mes amies est due au fait d’avoir rendu les Éléments d’Harmonie dont on était les porteuses", ajouta Twilight, se souvenant que leur première utilisation contre Nightmare Moon avait permis à Rarity de retrouver sa queue qu’elle s’était coupée.

"Mais si une nouvelle génération de porteurs doit advenir, est-ce que la présence de ta marque de beauté sur le tronc signifie que tu en feras partie ?" questionna Célestia en désignant de la tête l’étoile sur l’Arbre.

"Ça m’étonnerait. Il se peut que cette étoile représente la marque d’une autre personne", répondit dubitative l’alicorne, avant de poser un regard sur son ventre.

Peut-être… se dit-elle alors avec un petit sourire en touchant cette partie de son corps où la vie était en formation, avant de reporter son regard vers l’autre symbole sur le tronc, représentant un cœur. Elle se rappela alors sa première impression quand elle s’était retrouvée dans la grotte des changelings, à ce moment sous l’apparence de poneys des trois espèces. Elle crut alors que même s’ils ne parlaient pas, ils restaient solidaires les uns les autres. Et ce, grâce à l’action de celle qu’elle croyait être Cadance.

"Et contrairement au précédant Arbre qui avait vos marques à chacune, je ne pense pas que ce cœur représente la marque de beauté de Cadance", reprit-elle en devinant l’autre question en suspens des alicornes. "En fait, je crois que cet « Arbre d’Équilibre et de la paix », entend réunir comme acteurs et porteurs, un groupe de personnes n’ayant pas de liens avec le temps d’Équestria, ou qui n’en n’ont que peu de souvenirs.

– Attends, tu veux dire que ce cœur représenterait alors la marque de beauté qu’aura Flurry Heart ?" en déduisit Luna.

"Je le pense. Elle est, après tout, l’unique alicorne à être née. Elle et d’autres auront la mission de favoriser l’entente entre nos peuples, pour éviter les mêmes erreurs que leurs ainés qui ont failli provoquer à leur insu la fin de ce monde", déclara finalement la jument mauve, admirative de ce grand dessin de la nature et du possible rôle que jouera sa nièce.

Le premier Arbre et ses Éléments ont permis de réunir et sauver de nombreuses fois les poneys, garants en partie de la stabilité du monde. Ce second Arbre va permettre de rassembler deux peuples ennemis, dont l’entente est désormais vitale pour ce monde. pensa-t-elle, heureuse de se dire que la paix qu’elle souhaite plus que tout, soit favorisée par une force supérieure à eux tous réunis.

"J’aimerais que vous ayez raison, princesse", déclara Kalt, bien que septique.

 

*************************************************************************************************************************************************

 

"Regardez les... Elles se déplacent comme si elles se croyaient de nouveau chez elles."

C’est d’un air remonté qu’un sénateur s’exprima en observant de loin le groupe d’alicorne et leur escorte partir pour regagner le palais de la Chancellerie.

"Elles sont même peut-être venues voir cet arbre en vue de récupérer les gemmes et de les utiliser contre nous à terme", renchérit un autre à ses côtés.

"Si ce n’était que ça…" soupira Revenge entre ses semblables. "Kalt à beau nous assurer que le traité comporte assez de garanties pour Minotauria, l’avenir de nos enfants reste malgré tout mis en danger. Et les traités sont comme les jeunes minotauresses et les roses : ça dure ce que ça dure", déclara-t-il avant de se retirer avec ses semblables. "En outre, l’accord ne prévoit pas ce qu’il se passera pour l’enfant de la princesse Cadance, ni en cas d’arrivée de nouvelle alicorne. Mais surtout, nous sommes condamnées par la démographie. Avec les poneys de l’ancien temps et ceux sauvages d’aujourd’hui qui redeviendront intelligent, les équins vont être bien plus nombreux que nous et pourrons plus facilement nous vaincre. Un objectif alimenté par le désir de vengeance des nouvelles générations de poneys, après avoir pris connaissance de ce qu’il est arrivé à leur ancêtres durant 700 ans", pesta-t-il en observant les dégâts causé par l’éruption et son nuage de cendres sur la ville. "Dans un premier temps, ces nouvelles générations réclameront qu’on enseigne à nos enfants uniquement ce qu’on a fait subir à leur ancêtre, sans prendre en compte les origines du conflit et en cherchant à les faire culpabiliser d’être membres de Minotauria. Puis ensuite, les équins réclameront des repentances, puis procèderont à une déconstruction de notre Histoire, en demandant le retrait des statues et noms des rues de nos héros qui auraient de près ou de loin du sang équin sur eux. Enfin viendra le moment où ils exigeront des réparations, avec d’abord des dédommagements financiers mais qui iront ensuite à la restitution de leurs anciennes terres… Et tout ceux qui critiqueront ce mouvement infernal seront à n’en pas douter traités de tous les noms, accusés de vouloir rétablir l’asservissement des poneys… Tôt au tard, cela ne conduira qu’au retour de la guerre ou à une soumission de notre peuple", soupira-t-il en fermant les yeux.

"Et le fait que cette princesse ait pu mettre fin à l’éruption, et s’opposer à la nature dans toute sa puissance, illustre ce qu’elle est capable de faire", renchérit son collègue en se rappelant que la nature d’alicorne allonge la longévité.

"Ce n’est qu’une question de temps avant que Minotauria ne soit asservis. Nos enfants vont payer le prix de la lâcheté de leurs aînés, qui en perdant une bataille ont cru qu’ils avaient perdu la guerre", conclu Revenge le regard baissé.

– N’y a-t-il rien qu’on puisse faire ?" se demanda désespéré son autre collègue, craignant pour ses enfants et ses petits-enfants et redoutant de les voir être tués adultes par les poneys.

"Je ne sais pas…" lâcha Revenge en soupirant de nouveau. "Une majorité des nôtres au Sénat a accepté le traité, certains pensant éviter la guerre au prix du déshonneur... bien que je redoute au final, qu’en plus du déshonneur ils obtiennent la guerre."

 

*************************************************************************************************************************************************

 

Pendant ce temps, dans le bar de Bartender de nouveau ouvert, les personnes encore présentes continuaient de parler du traité de paix. La plupart espéraient qu’il mette un terme définitif à cette crise survenue suite à l’apparition de l’alicorne. Tous voulaient que les jours d’inquiétude et d’épreuve, comme lors des émeutes ou du nuage de cendres, prennent fin et laissent place à la tranquillité.

Parmi les minotaures et rares griffons présents, Steel était au comptoir, un verre dans une patte. Lui aussi avait espoir de retrouver un semblant de vie normale. Même s’il ne regrettait pas son engagement auprès des poneys, suivant ainsi les traces de son ancêtre Iron Will, le minotaure estimait en avoir fait assez. En outre, son investissement lui avait déjà coûté cher avec la perte de Wise dans les Abysses. Une perte qui l’affectait davantage que celle de ses cornes qui lui valut plusieurs réflexions de la part des siens qui y voyaient la marque du déshonneur.

Buvant son verre d’un trait, Steel remarqua un minotauresse s’installer à son tour au comptoir, l’air préoccupée.

"Que voulez-vous Madame ?" lui demanda Bartender, heureux de voir son commerce enfin reprendre. Pour lui, la paix était synonyme de stabilité et donc de retour des affaires après des temps tourmentés.

"Donnez-moi quelque chose de puissant… J’ai besoin de me vider la tête…" finit par répondre la dame, amenant le barman à sortir une bouteille de rhum.

"Si je peux me permettre, qu’est-ce qui vous tracasse ?" se permit-il de lui demander en lui remplissant un verre.

"Ça fait des jours que je suis sans nouvelle de mon frère qui est militaire…" dit-elle en regardant dans le vide. "La dernière fois qu’il m’a écrit c’était avant de partir accompagner des griffons pour une mission à Griffonstone", continua-t-elle, interpellant immédiatement Steel qui tourna la tête. "Je suis de ceux qui sont partis lors de l’arrivée du nuage de cendres. Laissant ma fille chez mes parents, j’espérais en revenant ici avoir des nouvelles de lui, mais toujours rien…

– Vous n’êtes malheureusement pas la seule dans cette épreuve. Il doit en être de même pour tous ceux ayant un proche parti rejoindre l’armée et qui se sont confronté aux équins", constata Bartender en rangeant sa bouteille, ayant déjà vu passer d’autres personnes dans cette difficile situation : où l’on se sent impuissant et qu’on ne peut qu’attendre. "Mais avec l’accord de paix, les choses vont devenir plus clairs, et ceux faits prisonniers seront relâchés", ajouta-t-il avec confiance en espérant lui remonter le moral.

Pendant que la minotauresse répondait par un hochement de tête d’un air reconnaissant, Steel reporta son regard vers son verre, y voyant son reflet. Il soupira alors en fermant les yeux.

Je t’ai fait une promesse l’ami… Je tiendrai parole.

"Madame", finit-il alors par lui dire en se tournant vers la minotauresse alors que Bartender était parti. "Je… Je pense pouvoir vous donner des… nouvelles de votre frère", continua-t-il malgré une boule à la gorge.

S’ensuivit un long récit où le minotaure expliqua qu’il était parti lui aussi avec à Griffonstone avec des équins, et qu’il rencontra le militaire en question. Il raconta ainsi que ce dernier lui avait coupé sa corne restante, qu’il avait évoqué une anecdote sur sa nièce avec une jument, et enfin, qu’ils se sont affrontés dans la ville en ruine et en proie à la colère du dragon Garble. Puis quand vint le moment de dire l’issue fatale, Steel fut pris de mal de ventre. Mais il se força à poursuivre, estimant qu’il était de son devoir de dire la vérité.

"Puis quand je l’ai vu menacer ma chèvre Greedy, je me suis lancé et l’ai saisi avant de le faire tomber en arrière. Malheureusement… Il… Sa tête est tombée sur un gravas qui le tua…" termina-t-il d’un ton hésitant.

Face à lui, la minotauresse affichait un air choqué, des larmes s’écoulant sur ses joues.

"Je… Je n’avais encore jamais ôté la vie à quelqu’un… Aussi, je… J’ai promis à votre frère que si je vous croisai… Je vous raconterai tout", reprit-il en ne sachant pas quoi faire désormais alors que son interlocutrice avait les pattes et les lèvres tremblantes.

"Vous… Vous avez tué mon petit frère… pour une chèvre…"

Slac !

Sans réagir à la claque qu’elle venait de lui donner, Steel regarda navré la minotauresse partir en courant hors du bar en se retenant de pleurer ouvertement. Dehors, elle continua de courir avant de s’arrêter et de se pencher de côté contre un mur. Elle laissa alors éclater toute sa douleur. Isolée, elle pleura de longues minutes, ignorant par ailleurs comment annoncer à sa fille que son oncle ne reviendra plus. Elle ne remarqua pas alors l’arrivée dans la rue d’un groupe de trois minotaures en pleine discussion.

"Ce que tu proposes est très risqué", affirma ainsi l’un d’eux.

"Je sais. Mais si cela peut sauver Minotauria, je suis prêt à courir le risque. Il nous faut juste trouver assez de partisans", répondit celui au milieu du trio, avant de remarquer la présence de la minotauresse en larme. "Madame ? Vous allez bien ?" s’empressa-t-il de demander, amenant la personne à se redresser en s’essuyant le visage pour mieux voir son interlocuteur.

"Oui… Sénateur Revenge..."

 

Note de l'auteur

 

Un dernier acte ?

Esperons que vous avez apprécié cette petite théorie que j'ai concoctée sur l'Arbre et le rôle que pourrait jouer Flurry. ^^

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.