Discord icon

Chapitre 9 : Atout caché

Ace Combat : The Equestrian War

 

Chapitre 9 : Atout caché.

 

     

Se regroupant après l’attaque, les pégases se préparent.

Un plan risqué est en mise en place pour détruire la super arme.

Faisant face à leur mission la plus difficile jusque là

Les héroïnes s’apprêtent à décoller, l’esprit renforcé.

 

 

Canterlot, 7 Février 2019, 07h45.

Un groupe d’enfants, qui avait été récemment évacué de Ponyville, attendait dans une salle du château réaménagée en école provisoire. Ils étaient clairement anxieux, même les Cutie Mark Crusaders, trois petites pouliches liées par une amitié et un objectif commun de trouver leur talent caché et enfin obtenir leur Cutie Mark, étant les trois derniers "flancs vierges" de leur classe. Apple Bloom et Sweetie Belle s’inquiétaient pour leurs grandes sœurs, Applejack et Rarity. La fermière était retournée sur le front après avoir récupéré de sa mésaventure avec les Griffons et la fashionista n’envoyait aucune lettre à sa sœur sur les évènements liés à la guerre. Elle essayait de se convaincre que c’était à cause de ses responsabilités et que coudre des vestes pour les Forces Alliées d’Equestria lui prenait tout son temps. Même Scootaloo, une pouliche idolâtrant Rainbow Dash et gardant toujours l’esprit d’équipe à son maximum paraissait confuse.

À côté d’elles, la fille de Derpy, Dinky, était également inquiète pour sa mère, complètement ignorante qu’elle était membre de l’équipe la plus prometteuse d’Equestria. Les Crusaders étaient parvenues à se lier facilement d’amitié avec elle et à rester à ses côtés. Les récents évènements, combinés à ce que tout le monde dvaitt endurer, avait développé leur maturité plus radicalement, car elles s’occupaient maintenant d’aider et soutenir les autres dans cette nouvelle situation. Cheerilee, qui s’occupait du groupe entier, semblait apprécier leur aide.

La professeure passa dans la pièce servant de classe de secours, elle semblait avoir une annonce importante à faire, toutes les conversations se turent pour la regarder.

« Bonjour à vous, mes petits poneys, commença-t-elle avec une voix douce, aujourd’hui nous allons recevoir la visite de poneys très spéciaux, j’espère que vous êtes prêts car ils ne devraient plus tarder à présent. »

Des chuchotements d’interrogation se firent entendre, Apple Bloom en profita pour demander à sa professeure :

« La visite de qui exactement, mademoiselle Cheerilee ? »

« Pardonne-moi, Apple Bloom, mais ça ruinerait la surprise si je te le disais. »

Alors que le soleil commençait à apparaitre à l’horizon, l’escadre Mirage se dirigeait vers un bâtiment, le même bâtiment dans lequel étaient présent le groupe d’enfants et Cheerilee. La pégase rose restait incertaine.

« Rappelez-moi comment je me suis laissée entrainer là-dedans, nous avons mieux à faire que de jouer avec des enfants, et si nous avons une urgence ? » demanda-t-elle à Rainbow Dash.

« Relax, Flash, lui répondit-elle, nos analystes s’occupent d’éplucher les informations que tu as données aux princesses et Gale au sujet du Burning Talon. S’ils trouvent un truc, ils nous le diront et nous pourrons retourner au château en moins de deux. »

Cloud Kicker enchaina pour appuyer les propos de sa camarade.

« Parfois, tu devrais retirer cette figure sérieuse et sourire un peu, Firefly, je suis certaine que cela te ferait le plus grand bien. »

Firefly ne répondit pas mais Medley put l’entendre marmonner un « Facile à dire pour toi », mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. Contrairement aux autres pégases, Firefly avait eu une enfance difficile. La pégase verte s’approcha et lui donna un sourire en coin amical qui parvint à détendre un peu l’atmosphère. Rainbow remarqua le bâtiment cible et descendit vers celui-ci, les autres suivant de près. Derpy ne le montrait pas, mais elle se sentait vraiment rassurée à l’idée d’enfin pouvoir revoir sa fille après plusieurs semaines d’incertitude. Cloud Kicker aperçut Cheerilee par la fenêtre, la terrestre se dirigea ensuite vers la porte pour les accueillir.

« Merci d’être venues, les enfants attendent, suivez-moi. »

Dans la classe, les poulains et pouliches discutaient sur qui pouvait bien être leurs ‘‘invités’’. Cheerilee y entra de nouveau en disant aux sept pégases de la suivre. La classe entière les regarda entrer une par une, les Crusaders furent soulagées de voir les visages familiers de Rainbow Dash et Fluttershy parmi la troupe. Avant même que Cheerilee n’eut le temps de les introduire, Dinky se leva et se précipita vers Derpy en hurlant « Maman ! Maman ! » jusqu’à être dans les sabots de celle-ci.

Leurs yeux étaient remplis de larmes de joie, Derpy ne voulait plus lâcher sa fille… pour un moment elle voulait que le temps s’arrête, que la guerre se termine. Mais elle savait que cela restait impossible et qu’elle devait donc profiter au maximum de ce petit moment avec ses amies. Les autres les regardèrent avec des sourires chaleureux. Tous savaient ce que ces deux-là avaient enduré, une fois la situation revenue à la normale, Cheerilee en profita pour les introduire correctement.

« Mes petits poneys, je suis fière de vous présenter l’escadron Mirage, nos anges du ciel. Ces sept pégases donnent leurs meilleurs efforts pour protéger Equestria de la terrible invasion Griffon. Suite à ma requête, elles ont accepté de passer un peu de temps avec nous. »

Une fois toute l’équipe présentée, Rainbow Dash prit les devants.

« Bon, puisque nous avons un peu de temps, allons droit au but, qui a des questions ? »

Il était naturel que beaucoup en avaient. Chaque enfant en posa plusieurs, et les pégases se faisaient une joie de leur répondre, malgré certaines questions pas toujours faciles. Certains leur demandait s’ils pourraient un jour revenir à Ponyville, d’autres si cette guerre n’était qu’un affreux cauchemar et enfin deux pouliches s’inquiétant pour leurs parents sur le front demandèrent si elles pourraient les revoir car n’ayant plus aucune nouvelle depuis le transfert des classes à Canterlot. Medley et Fluttershy s’occupèrent de les rassurer malgré qu’elles n’aimassent pas mentir, la vérité peut être dure à entendre, cette guerre n’était pas proche de se terminer et beaucoup n’en reviendraient pas…

Avec de l’anxiété dans le regard, Apple Bloom et Sweetie Belle demandèrent des nouvelles de leurs sœurs mais Rainbow Dash les rassura en leur disant que les deux allaient très bien.

« Applejack est au top de sa forme, j’ai entendu que son équipe a été chargée d’une opération spéciale proche de Hoofington. Cette position est très proche des lignes ennemies mais elle s’en sort pas mal. Pour Rarity, Twilight nous a dit qu’elle se plaignait de la couleur de son uniforme et qu’elle voulait le repeindre en violet pour aller avec sa crinière. »

Cette remarque calma drastiquement la situation, Sweetie Belle en rigolant même tout en plaisantant que c’était sa sœur toute crachée. Scootaloo quant à elle semblait plus curieuse envers Firefly, lui trouvant une certaine ressemblance avec Rainbow. Elle s’approcha pour essayer de lui parler, bien qu’hésitante au début, Firefly lui répondit enfin après plusieurs tentatives.

« Vous et Rainbow Dash avez beaucoup en commun, mademoiselle Firefly. »

La pégase rose lâcha un gloussement de rire en ayant été appelée ‘’Mademoiselle’’ pour la première fois depuis bien longtemps et dit à la pégase de l’appeler simplement par son prénom. Les deux engagèrent ensuite une vraie discussion, Firefly put même apprendre que la pégase orange vouait un profond respect envers Rainbow Dash. Elle énuméra même ses qualités : la loyauté envers ses ailières, sa détermination et talents de vol inhabituels… Scootaloo lui avoua même vouloir être comme Rainbow lorsqu’elle serait plus grande, ce à quoi Firefly répondit qu’elle ne devrait pas penser ainsi.

« Ecoute, petite, chaque poney est unique. Tu ne devrais pas essayer de devenir quelqu’un qui existe déjà, autrement tu ne deviendras que l’ombre de cette personne. » cette remarque eut un effet démoralisant sur Scootaloo mais Firefly continua. « Qui sait… peut-être qu’un jour tu deviendras aussi talentueuse que Rainbow Dash et que tu créeras ainsi ta propre légende, tu as cette capacité en toi gamine, ne l’oublie jamais. »

Firefly se dirigea ensuite vers le reste de son équipe mais elle parvint à entendre Scootaloo murmurer un « merci. » ce qui la fit sourire. Depuis la mort de ses parents, elle commençait à retrouver un peu de paix intérieure. Elle observa ses ailières, Fluttershy chantait des chansons avec un groupe, Rainbow et Cloud Kicker jouaient avec un autre tandis que Medley racontait des histoires sur ce qu’elle avait pu voir en faisant partie de cette équipe. Firefly remarqua ensuite Derpy, discutant avec sa fille sur le côté.

En s’approchant, elle entendit la petite licorne dire à sa mère :

« Tu ne m’avais jamais dit que tu faisais partie de cette équipe. »

« Et bien…. Je n’ai pas vraiment eu le temps de te le dire… » s’excusa-t-elle avec un petit rire.

Bien que Firefly ne voulut pas les interrompre, elle avait besoin de laisser s’estomper ses émotions négatives. Heureusement, Derpy était de bonne humeur pour discuter et envoya Dinky jouer avec d’autres pouliches.

« Tu as une fille merveilleuse, Ditzy… » lui dit-elle en oubliant d’utiliser son vrai nom.

La pégase semblait ne pas s’en soucier.

« Elle est ce que j’ai de plus précieux au monde. Je refuse de la voir souffrir à nouveau, comme lors de ce jour tragique… Firefly, je peux te demander une requête ? »

« Une requête ? »

« Si on participe à la mission visant à détruire le Burning Talon, je veux être celle qui détruira l’arme ! »

Cette question prit par surprise Firefly. Lorsqu’elle demanda les raisons de cette requête, Derpy lui répondit que c’était parce que cette arme lui rappelait le plan des Griffons durant les premiers jours de la guerre et que si elle la détruisait, ça pourrait l’aider à se calmer. Firefly comprit cela mais tenta d’argumenter.

« Nous n’avons même pas de plan d’attaque pour l’instant. Une fois un plan préparé, nous nous soucierons de nous rendre sur place et de détruire cette arme. »

Derpy s’attendait à une réponse similaire et baissa la tête de tristesse. Firefly lui posa alors une question inhabituelle.

« Derpy, je me demandais, pourquoi tes yeux sont ainsi ? C’est à cause d’un problème ? »

La pégase grise regarda Dinky avant de répondre.

« C’est vrai que des fois ça me parait bizarre mais j’ai toujours été ainsi… depuis que… que Dinky est venue au monde. Peut-être que j’avais une vue normale avant mais si c’est le cas, je ne m’en souviens plus. Je me suis habituée à cette situation et elle aussi. »

« Je vois, mais pourquoi ne pas te faire opérer par chirurgie laser ou quelque chose comme ça ? »

« Non… il vaut mieux garder les choses ainsi. »

« Mais… pourquoi ? »

Derpy regarda Firefly puis lui répondit avec une voix silencieuse mais confiante.

« Le premier œil est pour regarder ma fille grandir et la protéger, l’autre pour protéger Equestria des menaces pouvant lui nuire. C’est ma conviction. »

Firefly ne trouva rien à ajouter oralement mais garda ses pensées sur ce qu’elle venait d’entendre, les mots de Derpy étaient remplis d’amour et d’inquiétude, deux choses dont la pégase rose avait été privée depuis la mort de ses parents. Des ténèbres commençaient à envahir son cœur, Derpy remarqua que sa coéquipière devenait triste et lui offrit un câlin amical, chose qu’elle lui rendit. Personne ne semblait l’avoir remarqué mais un profond lien d’amitié venait de se former entre les deux juments.

Le temps passa et bien que tout le monde eut du bon temps et ne semblait plus s’inquiéter, les choses sérieuses revinrent vers dix heures du matin lorsque Lightning Bolt reçut un appel de Gale demandant leur présence immédiate au château, cela semblait être de la plus haute importance. Les pégases s’apprêtèrent à partir et Rainbow Dash et Fluttershy promirent à Apple Bloom et Sweetie Belle de donner régulièrement des informations sur leurs sœurs.

Alors qu’elles étaient dehors, prêtes à décoller, Dinky attrapa les jambes de sa mère et la regarda comme pour dire « Emmène-moi avec toi, ne me laisse plus. ». La pégase grise se retint de pleurer, elle voulait rester avec Dinky et s’occuper d’elle, mais le devoir passe avant la famille.

« Ne soit pas triste, Dinky. Nous reviendrons, et tout ira bien. »

Cheerilee promit de s’occuper d’elle le temps qu’il faudrait, en réalisant qu’il n’y avait aucun autre choix, Dinky relâcha sa mère bien que retenant ses larmes.

Les Crusaders vinrent les voir décoller également en les encourageant à pleins poumons depuis le sol, tandis que Cheerilee s’exclama :

« Que le soleil et la lune veillent sur vous, Anges d’Equestria ! »

Le reste du groupe commença immédiatement à crier « Anges ! Anges ! » tandis que les pégases volaient vers le château. Fluttershy fut vraiment motivée par ce geste et le reste du groupe aussi, mais Firefly rappela à son groupe de ne pas oublier qu’une importante mission s’apprêtait à reposer sur leurs épaules.

« Vous savez, c’est une bonne chose finalement que vous m’avez amenée ici. Maintenant je sais que la vie n’a pas que des courbes, elle a aussi une ligne droite. Lorsque nous détruirons le Burning Talon, nous devrons donner le maximum. Si nous voulons que ces enfants aient un avenir, nous DEVONS réussir ! »

« OUAIS ! » hurlèrent à l’unisson les autres pégases alors que l’équipe arriva au château, les Wonderbolts les attendant déjà devant.

 

Château de Canterlot, salle de briefing, 10h12.

Une fois que tout le monde s’était dirigé vers la salle où Gale les y attendait déjà, elles purent entendre des Wonderbolts que la situation était sombre. Malgré l’absence de tir du Burning Talon depuis la perte de Cloudsdale, l’inquiétude régnait. C’était presque comme si les Griffons avaient décidé de jouer sur une tactique différente : en essayant de battre leur ennemi avec la peur. De l’inquiétude constante et de la crainte résulterait une perte totale d’espoir de mettre fin à la guerre avant que la destruction s’étende.

Gale appela l’attention des pégases en leur demandant de regarder l’écran où étaient projetées les images du Burning Talon, il commença ensuite son briefing.

« Grâce aux renseignements fournis par Firefly, ainsi que, désolé de le dire ainsi, la ‘’performance’’ du Burning Talon à Cloudsdale, nous sommes parvenus à identifier des détails de sa structure. Pendant les dernières heures, nos analystes du Département Tactique ont été chargés d’élaborer un plan d’assaut sur la super-arme. »

« Et ? Qu’ont-ils découvert ? » demanda Rainbow Dash, curieuse.

En changeant la projection à l’écran pour y montrer la structure centrale portant le canon, Gale lui répondit.

« Comme prévu, l’endroit est lourdement fortifié, quatre installations de brouillage bloquant toutes formes de communications. Il y a également plusieurs tourelles programmées pour attaquer au moindre contact hostile. »

« Nous, tu veux dire nous ? » suggéra Medley.

« Exact. Ces installations entourent l’arme principale qui en plus du canon, dispose de tourelles d’autodéfense en plus de celles mentionnées précédemment. Chacune tirant un puissant laser, bien que n’ayant qu’une portée limitée par rapport au canon central, ces engins peuvent facilement couvrir l’arme à courte distance et la zone alentour. »

A chaque détail de Gale, la mission devenait de plus en plus difficile. Il rappela que l’arme pouvait tirer trois fois avant de devoir refroidir mais informa également d’un mode de tir alternatif bien qu’encore à confirmer où le laser central ne tire qu’une seule fois sur une période bien plus longue toutes les trente secondes, limitant ainsi le temps de refroidissement. La faiblesse de ce mode alternatif étant que la précision en était réduite car ayant besoin de verrouiller plusieurs cibles rapidement. Le pégase rouge était confiant sur le fait qu’il pourrait s’agir d’une des faiblesses à exploiter pour détruire l’arme.

Il passa ensuite sur les détails de mission.

« Cette opération sera classifiée en tant qu’Opération Extincteur à partir de maintenant… » il s’arrêta un moment pour regarder Medley ayant lâché un petit rire, lui signalant que cela n’avait rien de drôle avant de reprendre. « L’opération sera divisée en trois, peut-être quatre phases, la première est d’approcher l’arme sans se faire détecter par l’ennemi. Pour cela, il vous faudra voler à basse ou très haute altitude. »

« Quelle altitude exactement ? » demanda Lightning Bolt.

« En dessous de 1200 ou au-dessus de 12000 pieds. Partout entre ces deux références vous fera détecter et vous deviendrez des cibles d’entrainements », répondit Gale.

La curiosité de Cloud Kicker atteignit son pic et elle demanda à Gale pour quelles raisons le Burning Talon avait été conçu à l’origine. Avant même qu’il puisse répondre, Firefly s’en occupa.

« Ils pensaient garder ce projet secret et bien gardé sous la couverture d’une arme de protection contre les avalanches ou les éboulements, réduire les rochers dévalant la montagne en poussière. »

Les pégases acquiescèrent sur le fait que cet argument était ridicule. Tout le mode savait qu’il existait des méthodes moins radicales mais toujours aussi efficaces contre ce genre de catastrophe naturelle et que l’une d’elle incluait un silence total, Derpy en fit la remarque et cela eut pour résultat un rire collectif avant que Gale ne reprenne.

« Si vous parvenez à passer leurs radars, la phase 2 pourra commencer, durant celle-ci, vous devrez détruire chaque brouilleur. Tant qu’ils seront actifs, vos communicateurs ne serviront strictement à rien. N’oubliez pas les canons AA qui doivent aussi être détruits. »

Pour appuyer ses propos, il projeta les images des bâtiments, tous ayant l’air d’être destructibles facilement.

Spitfire mentionna le risque de tomber sur des escadrons Griffons en faction autour de l’arme. Cette information n’étant pas vérifiée, Gale décida d’inclure ce facteur dans les menaces possibles et qu’il serait plus judicieux pour l’escadre Mirage d’y aller en étant préparée à affronter plus que des canons AA et l’arme elle-même plutôt que de foncer dans le tas sans réfléchir. Fluttershy demanda si un possible soutient était disponible.

« Le Burning Talon a une zone d’opération impossible à atteindre depuis le sol, un support terrestre est donc rayé de l’équation. »

Tous les facteurs mentionnés jusqu’à présent ne faisaient qu’augmenter la difficulté de la chose. Soarin prit ensuite la parole.

« En préparation à cela, nous avons préparé deux escadrons de pégases supplémentaires qui couvriront votre attaque une fois sur place. Toutefois, en considérant l’importance de cette cible pour l’ennemi, il sera impossible d’éviter les pertes alliées, surtout si leurs escadrons sont les mêmes qu’à Cloudsdale. »

« Nous ferons en sorte qu’elles restent minimes », répondit Rainbow de manière confiante.

Gale passa ensuite les images de la phase 3. Celles-ci montraient les détails structurels de l’intérieur de l’arme principale, là où le laser ayant tiré sur Cloudsdale avait fait feu. Gale expliqua que le seul moyen de détruire le Burning Talon était de plonger à l’intérieur pour essayer de détruire les générateurs qui alimentaient son noyau. Cependant, la tour principale était la plus résistante de toute et nécessiterait plusieurs coups pour faire une brèche mais que leur équipe ne disposait d’aucune arme assez puissante pour créer l’ouverture.

Rainbow Dash eut une idée mais précisa qu’elle aura besoin de l’aide de tout le monde.

« Je vais lâcher un Sonic Rainboom, la force de l’explosion devrait… »

« Attends, tu peux faire un Sonic Rainboom ? Sérieusement ? » l’interrompit Firefly.

Les autres pégases ainsi que les Wonderbolts confirmèrent avant de lui raconter la mésaventure à Cloudsdale où Rainbow les a sauvés eux mais aussi Rarity d’une chute mortelle en exécutant un Sonic Rainboom.

Une technique jugée comme une légende devint avec le temps le mouvement signature de Rainbow Dash. Fluttershy mentionna même que ce n’était pas son premier et qu’elle en avait fait un autre plus jeune et que l’ironie du sort avait permis à elle et toutes ses amies en même temps d’obtenir leurs Cutie Marks. Firefly fut vraiment impressionnée.

« Tu en as plus dans le ventre que ce qu'on dirait, hein Rainbow Dash ? » demanda-t-elle, la pégase cyan n’ayant qu’un rougissement des joues en retour.

Mais lorsqu’elle entra dans les détails de son plan, elle expliqua que si des griffons étaient présents sur zone, elle aurait besoin de couverture pour les empêcher d’interférer pendant qu’elle se placerait à haute altitude et redescendrait à pleine vitesse. Avec un peu de chance, lorsque le mur du son serait atteint, l’onde choc ouvrirait la voie pour atteindre l’intérieur de l’arme. Alors que Gale commençait à argumenter sur le fait que cela restait très dangereux, Rainbow rappela qu’il n’y avait aucun meilleur plan et le pégase rouge fut forcé d’acquiescer.

« Si le Sonic Rainboom réussit et qu’une ouverture apparait, alors la phase 4 pourra commencer, vous devrez trouver et détruire ou au moins neutraliser les générateurs alimentant le canon. L’augmentation de chaleur résultera en une surchauffe du canon qui explosera avec l’intégralité du complexe. En cas de réussite, les attaques à longue portée Griffon en seront considérablement impactées, devenant possiblement un tournant majeur de la guerre. »

« Et si on échoue ? » demanda Lightning Bolt.

« Nous n’échouerons pas ! Je le sais car c’est une mission où nous ne DEVONS pas échouer ! »

Cet optimisme était commun chez la pégase, mais cette fois de la détermination s’y ajoutait. Elle devait surement encore avoir en tête ces bons moments avec les jeunes poneys un peu plus tôt. Les autres étaient également d’accord que cette mission devait être accomplie. Lorsque Lightning Bolt décida de faire plus de recherches sur la super-arme, elle découvrit que la section inférieure du canon était bien plus vulnérable aux attaques. Rainbow Dash en conclut qu’elle serait également vulnérable à un Sonic Rainboom, devenant donc un point stratégique de cette mission. Gale s’apprêtait à conclure le briefing mais avant même de quitter la salle, tous les pégases tombèrent nez à nez avec une terrestre rose, reconnue par Fluttershy et Rainbow comme étant Pinkie Pie. Elle s’excusa pour avoir écouté à la porte mais argumenta qu’elle avait entendu que l’ambiance était au plus bas et qu’elle avait décidé d’organiser une petite fête pour remonter le moral des troupes. Firefly se frappa le visage, fermant ses yeux au moment où son sabot heurta sa figure.

« Vous avez perdu l’esprit ou quoi ? Une fête avant une mission comme ça est la pire idée du siècle ! »

Rainbow Dash et Fluttershy répondirent par un rire, elles connaissaient mieux Pinkie, elles savaient que ses fêtes avaient toujours quelque chose de spécial, quelque chose qui rendait toujours tout le monde de bonne humeur, les deux hochèrent la tête et la terrestre rose se précipita hors de la pièce en informant que la fête commencerait à 15h dans la salle de réception, donnant ainsi au groupe environ deux heures pour être prêt. Les Wonderbolts décidèrent d’y participer aussi car s’apprêtant à aider l’escadre Mirage dans une opération conjointe.

Bien que Firefly restât incertaine, le reste de son équipe insistant sur sa présence à cette fête lui fit dire oui après quelques tentatives.

 

Château de Canterlot, salle de réception, 15h24.

Pinkie Pie avait réussi à disperser la nouvelle de cette fête à travers toute la ville et de rassembler tous les civils voulant oublier les horreurs de la guerre pour quelques heures. Twilight et Rarity avaient même accepté d’illuminer la salle avec leur magie en créant de multiples lumières colorées pendant que Pinkie se chargeait de l’ambiance musicale. La célèbre DJ nommée DJ Pon3 avait été invitée pour s’occuper des musiques avec des titres comme "Equestria Girls" ou la célèbre "Pony Polka".

Les deux princesses étaient également présentes, parlant avec des nobles mais aussi avec Twilight et Spike, surement pour les possibles opérations futures.

Rainbow Dash se contentait de se déplacer dans la salle, se joignant à la piste de danse lorsqu’une musique lui plaisait avant de parler à certaines amies qu’elle n’avait plus vues depuis un moment. Elle remercia Pinkie pour cette fête, prouvant que malgré le conflit faisant rage, l’esprit de joie dans les cœurs des poneys n’était pas mort, seulement en hibernation. Alors que la fête s’éternisait, les nobles ne furent plus dégoutés des danses farfelues de Pinkie ou Cloud Kicker, montrant que l’ambiance s’était bel et bien radoucie pour un petit moment.

Mais Rainbow put apercevoir Firefly quitter la pièce avec un air ennuyé pour rejoindre un balcon proche. Lorsque Rainbow s’approcha, elle essaya de lui parler mais la pégase rose semblait légèrement renfermée.

« Tu sais… peut-être que Cloud Kicker a raison, tu devrais te détendre un peu et profiter, c’est une fête, et tout le monde aime les fêtes. »

« Cela va te sembler bizarre Rainbow mais… je crois avoir oublié comment profiter des fêtes. Je ne les déteste pas, c’est juste que… ça ne me parait pas nécessaire. »

Rainbow s’approcha un peu plus et remarqua que ses yeux regardaient le soleil couchant. Il fallait essayer une autre approche.

« Je sais que tu as eu des moments difficiles… mais si tu restes accrochée au passé tu n’arriveras à rien, il faut aller de l’avant… souviens-toi… souviens-toi de ces enfants ce matin. »

Firefly regarda Rainbow, sachant ce qu’elle voulait dire, la pégase cyan continua.

« Ce petit moment que l’on a eu avec eux… et cette fête… ça me fait réaliser que malgré les difficultés et les épreuves, rien ne nous fera perdre espoir… comme si cette guerre n’avait fait que le faire dormir en nous… et qu’il ne demande qu’à se réveiller… tu comprends ce que je veux dire ? »

« Oui… je pense. Les temps peuvent être rudes mais l’espoir et l’optimisme des poneys ne mourront pas. Pourtant… je crois les avoir perdus et je ne peux pas les récupérer seule, tu peux m’aider ? »

Rainbow Dash passa son sabot autour du cou de Firefly et lui répondit.

« Ces sentiments ne t’ont jamais quittée, Firefly, tu dois juste besoin de les réveiller… »

A ce moment, elles purent entendre Pinkie qui demandait au micro à tout le monde de se réunir sur la piste de danse et à l’équipe Mirage de la rejoindre sur la scène. Bien qu’un peu confuse, Rainbow et Firefly regagnèrent l’intérieur, les princesses s’occupèrent de réunir tout le monde au centre de la pièce tandis que sur la scène, trois poneys préparaient trois instruments. Malgré la présence d’une batterie, il n’y avait aucun batteur, Spike décida alors d’essayer, avec l’accord des poneys. Pinkie voulait chanter une chanson qu’elle avait écrite récemment avec l’aide des Cutie Mark Crusaders, qui l’avaient rejointe sur scène. Pinkie demanda ensuite à Rainbow et son équipe de l’assister durant le chant. N’ayant aucune idée de quelles étaient les paroles de la chanson, Pinkie les rassura en insistant sur le fait qu’elles sauraient quoi faire dès le premier couplet, elle demanda à Twilight, Rarity et Applejack de la rejoindre.

Alors que DJ Pon3 fournissait le rythme et les musiciens une mélodie qui s'élevait, faite de violons, des guitares et d’une batterie occupée par Spike, Pinkie et les Crusaders, commencèrent à chanter :

 

« Nous devons rester en vol ! Nous devons rester forts !

Nos as sont parés ! Prêts à tenir le fort.

Nous ne nous cachons pas dans le ciel bleu.

Ces pégases vont venir droit sur vous, car ils sont courageux.

Ce ne sont pas seulement des pégases, c’est aussi du désir.

Comme un aigle, prêt à saisir.

Eh mon ami, surveille tes arrières.

Ces prédateurs sont là, parés à te faire taire.

Accomplissant chaque mission, avec une seule détermination.

Celle de la victoire, alors écoutons leur histoire… !

Nous devons rester en vol ! Nous devons rester forts !

Nos as sont parés ! Prêts à défendre le fort !

Nous devons rester en vol ! Nous devons rester forts !

Nos as sont parés ! Prêts à défendre le fort ! »

 

Tandis que les musiciens s’adonnèrent à une pause musicale, Applejack et Twilight firent signe à l’équipe de Firefly de reprendre. La pégase rose semblait désorientée à propos de ce moment musical soudain, ses ailières savaient instantanément quel message faire passer à ceux les écoutant. Elles s’étaient déjà habituées à la mélodie et se préparèrent à reprendre là où Pinkie s’était interrompue. La bande s’apprêta à reprendre la mélodie et DJ Pon3 à envoyer la seconde partie de rythmes. L’escadron Mirage commença à chanter la seconde partie, aucune d’elles n’ayant de problèmes à chanter… et sans aucune répétition. Pinkie et les autres se reculèrent pour laisser la scène aux pégases et n’intervenir que pendant les refrains.

 

« Une fois que nous avons été trahis

Nous ne regardons plus dans le passé

Soyez parés pour l’attaque car vous allez le sentir passer

Nous avons la gloire et le courage

Nous sommes un dangereux barrage

En face à face contre nous

Ils arriveront vite à bout

Il était une fois, il y avait un mur de pierre

Mais les murs ne sont faits, que pour finir à terre

Ne détruis pas cette harmonie

Ça ne t’apportera que des ennuis

Nous prenons la relève à partir d’ici

Pas besoin de prier pour que l’on reste en vie !

Nous devons rester en vol ! Nous devons rester forts !

Nos as sont parés ! Prêts à défendre le fort !

Nous devons rester en vol ! Nous devons rester forts ! 

Nos as sont parés ! Prêts à défendre le fort !

En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol !

En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! En vol ! »

 

La salle entière se mit à chanter avec eux cette dernière partie, encourageant les braves pégases pour la mission à venir. Les violons se joignirent à la mélodie alors que Twilight et Rarity fournissaient un solo de chœur magnifique. Les Wonderbolts se joignirent aux héroïnes pour la partie suivante.

 

« Parfois nous nous surpasserons

Nous reviendrons à la maison

Passant à travers l’enfer

Nos couleurs suivant derrière.

Si fort… et pour longtemps

Si fort… et pour longtemps ! »

 

La chanson était bientôt terminée mais il restait une dernière partie, Twilight et Rarity donnèrent un nouveau chœur à la foule et Firefly réalisa enfin ce qu’il se passait, elles chantaient pour donner aux autres de l’espoir. Elle se sentait déjà bien mieux. Le reste de la bande s’arrêta soudain de jouer excepté Spike et les guitaristes, Pinkie et les Crusaders rejoignirent Firefly, Rainbow Dash, Cloud Kicker, Lightning Bolt, Medley, Derpy et les Wonderbolts pour le dernier couplet.

 

« Si fort… et pour longtemps

Si fort… et pour longtemps

Si fort… et pour longtemps

Si fort… et pour…

Nous devons rester en vo-o-o-o-ol

Nous devons rester en vo-o-o-o-ol

Nous devons rester en vo-o-o-o-ol

Nous devons rester en vo-o-o-o-ol ! »

 

Un tonnerre d’applaudissements se fit entendre et la bande laissa lentement la musique s’arrêter, tout le public s’exclama pour les chanteurs. Les deux sœurs regardèrent la troupe s’incliner devant la foule qui les remerciait pour ce moment musical, certainement motivée par la joie d’avoir donné l’espoir à leur public.

« C’est comme tu l’as dit, Tia. Nous pouvons toujours trouver des moments de joie, même en temps de guerre. Ton idée a parfaitement marché. »

« Je me suis contentée d’en faire part à Pinkie et elle s’est chargée du reste au-delà de mes espérances », répondit Celestia en ricanant. « Je suis fière d’elles, Luna, je sais qu’elles réussiront », ajouta-t-elle en câlinant sa sœur.

Cette nuit avait permis à l’équipe de Firefly de laisser leurs doutes de côté. Elles savaient que tout le monde comptait sur elles. Elles combattraient pour le futur d’Equestria.

 

 

À suivre…

Note de l'auteur

Pour les connaisseurs : Oui je sais, j'ai osé traduire une chanson restée en VO dans la VF d'Assault Horizon mais eh, je préfère éviter un désaccord avec le staff de validation, en parlant d'AH, je pense que ce sera la seule référence à ce volet assez... spécial de la saga. Pour les références à AC6, je pense que le terme "ange" nous fait tous penser à cette phrase bidon et signature alors que la phrase "Que notre roi doré veille sur nous", reprise à sa façon par Cheerilee dans ce chapitre, est bien mieux. Pour finir, le Burning Talon devient de plus en plus un Excalibur, non ?

Pour les autres : La chanson existe vraiment, si vous voulez l'écouter (en VO seulement) cherchez "Gotta Stay Fly" sur Youtube, cela vous donnera le rythme et vous verrez que certains détails décrits comme les instruments ou le choeur correspondent, bien sûr j'ai fortement modifié les paroles pour trouver les rimes et une version "ponifiée" de la chanson. Bref en espérant que ce chapitre vous a plu.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.