Discord icon

Chapitre 9 : Colocation avec des sirènes

Shadow se leva du matelas miteux sur lequel il avait passé la nuit, tiré du royaume des songes par un rayon de lumière qui était parvenu à s’infiltrer au travers des volets délabrés. Il poussa un faible bâillement de fatigue et étira ses membres endoloris par sa mauvaise couche. Puis il regarda autour de lui et se remémora les événements de la veille. Après avoir quitté les Éléments de l’Harmonie de ce monde, un hurlement lui était parvenu et il avait accouru à sa rencontre pour comprendre ce qui se passait, puis avait pu voir trois vulgaires singes aux manières déplorables s’en prendre à ses nouvelles compagnes de jeu qui, à présent, dormaient encore paisiblement sur un grand lit dont le bois était en mauvais état. Il avait été plongé dans une telle colère en comprenant ce que ces pouilleux avaient prévu pour elles que la chose en lui avait pris temporairement la parole et une partie du contrôle de ses actes, même si il n’aurait pas agi bien différemment lui-même. Avec cependant un peu plus de finesses peut-être.

Après avoir corrigé ces vulgaires primates, il avait rendu aux filles les colliers qui leur apportaient leurs puissants pouvoirs et leurs voix si mélodieuses, si enchanteresses, dans tous les sens du terme. Pour le remercier, elles lui avaient juré fidélité et l'avaient logé dans la maison abandonnée dans laquelle elles vivaient depuis leur exil dans ce monde, et ce jusqu’au retour à Equestria qu’il leur avait promis.

Il se leva le plus silencieusement possible pour ne pas les réveiller et se dirigea dans la cuisine. Il fouilla les placards, prit un bol, une boite de céréales au hasard, du lait et entama son petit déjeuner. Adagio, Aria et Sonata ne tardèrent pas à le rejoindre, encore accoutrées de leurs pyjamas dont les couleurs étaient identique à leurs chevelures respectives. Elles lui adressèrent un sourire, heureuse de le voir et il le leur rendit avec plaisir. Au début, elles s’étaient comportées comme des servantes en remerciement de sa bienveillance envers elles, mais Shadow leur avait fait comprendre qu’il souhaitait entretenir des relations, disons, plus amicales. Cela lui avait permis de se rendre plus appréciable à leurs yeux et ainsi de s’assurer d’une meilleure collaboration de leur part. Il leur avait même permis de le tutoyer.

« Bien dormi ? » demanda Sonata, qui des trois était celle qui avait le moins de retenue en raison de son esprit simple.

Il répondit d’un hochement de tête, mentant pour la bienséance et lui retourna la question. Aria poussa en réponse un soupir de mécontentement, prouvant qu’elles en avaient vraiment assez de ce monde et qu’elles ne voulaient qu’une chose, rentrer à Equestria au plus vite. Elles s’emparèrent chacune d’un bol et d’une cuillère avant d’aller s’asseoir à ses côtés et de prendre le même petit déjeuner que lui.

« J’en ai vraiment marre de manger sur le pouce à chaque repas, éclata Aria après à peine quelques bouchés. Et je ne parle même pas de ceux que l’on saute.

– C’est sûr que si tu te plains à chaque fois, ça n’aide vraiment pas, grogna Adagio. Mais à présent que Shadow nous a rendu nos colliers, nous allons enfin pouvoir nous nourrir des sentiments négatifs de tous ces humains et acquérir suffisamment de puissance pour nous venger de la princesse Twilight et de ses misérables amies qui nous ont humiliées la dernière fois.

– Seulement si vous suivez mon plan, rappela Shadow, qui craignait que leur enthousiasme ne fasse tout rater. Vous pourrez vous venger d’elles à l’exception de Sunset Shimmer.

– Pourquoi ? demanda Adagio, qui ne souhaitait pas voir une seule d’entre elles s’en tirer.

– Elle possède une part de ténèbres qui arrive encore à subsister en elle. Lorsque les ténèbres nous ont touchés, ils ne nous quittent jamais entièrement. Je souhaite obtenir ces ténèbres. Il serait navrant de gâcher un tel potentiel, je ne la laisserai pas entre les griffes de ses geôliers hypocrites, qui prétendent être ses amies, pour l’empêcher d’accomplir le destin grandiose que cette Twilight lui a volé. »

Durant sa petite tirade, la colère était montée en lui et sans s’en rendre compte, il avait tordu la cuillère entre ses doigts, si bien qu’aucune des filles n’osa protester. Il prit une grande inspiration et se calma avant de poursuivre.

« Sunset Shimmer deviendra la nouvelle et seule princesse des poneys d’Equestria, notre représentante auprès d’eux. Un point c’est tout. Des questions ? »

Les sirènes se concertèrent silencieusement entre elles, puis acquiescèrent. Aria pris alors la parole :

« D’accord pour que Sunset soit des nôtres si c’est ce que tu souhaites, mais nous voudrions que tu nous exposes ton plan.

– C’est très simple, commença Shadow. Aujourd’hui, je vais au centre commercial avec les éléments de l’harmonie. Vous en profiterez pour récupérer discrètement tous vos pouvoirs en évitant soigneusement les élèves de Canterlot High. Inutile que les gêneuses apprennent que vous avez retrouvé vos précieux bijoux, elles pourraient faire le lien entre vous et moi. D’ailleurs, ce sera tout ce que vous ferez jusqu'à vendredi. »

Il leur expliqua aussi en détail les événements qui se produiraient alors ce vendredi avant de quitter ce monde et leur rôle à jouer. Une fois qu’il se fut assuré que chacune l’avait bien compris, même Sonata, il quitta la table, nettoya son bol qu’il rangea ensuite à sa place et jeta la cuillère tordue à la poubelle. Il quitta alors la cuisine pour faire sa toilette et se changer afin d’être plus présentable pour sa journée de shopping. Mais à peine les avait-il quittées qu’il revint sur ses pas à reculons et pencha sa tête de telle sorte qu’elle soit la seule à dépasser de l’encadrement de la porte.

« Au fait, les filles, je vous promets que jeudi soir, je vous emmène diner au restaurant et que vendredi avant les cours je vous préparerai un bon petit déjeuner dont vous me direz des nouvelles. En attendant, je vous ai laissé un peu d’argent sur la table du salon et vous pouvez piocher dans mes pâtisseries à condition que vous m’en laissiez, bien évidemment. Sur ce, passez une excellente journée. À ce soir, mesdemoiselles.

– Tu as des tacos ? demanda Sonata pleine d’espoir.

– Euh… Non. J’ai dit que c’étaient des pâtisseries. »

La jeune fille parut déçue et Shadow les quitta enfin pour aller se préparer.

 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.