Discord icon

Chapitre 9 : Une mise en garde

Un nouveau jour commençait à éclairer les vertes plaines et l’étang où se trouvait le troupeau.

 

En se réveillant, Twilight pouvait sentir que ses muscles avaient encore un peu de mal à se remettre de ses efforts de la veille. Malgré tout, elle se leva et vit en s’étirant que les poneys commençaient également à se réveiller et à se nourrir. Sentant de nouveau son ventre réclamer aussi à manger, et devinant que d’autres efforts physiques seraient à fournir aujourd’hui, elle ne tarda pas plus longtemps à se mettre elle aussi à brouter. Sans se poser de questions.

 

Tout en mangeant, Twilight observa de nouveau les poneys aux alentours, et remarqua que la plupart battaient de la queue pour frapper leur flanc.

 

Je suppose qu’ils font ça afin de chasser les mouches et autres insectes… Commença à en déduire l’alicorne en entendant également de petits bourdonnements autour d’elle, avant de s’arrêter brutalement dans sa réflexion en se rendant compte de quelque chose. Mais attends, qu’est-ce que je fais moi ?!

 

Que ne fût pas sa surprise en constatant qu’elle balançait également sa queue légèrement, sans savoir depuis combien de temps, ce qui ne manqua pas de la faire glousser par la suite. Puis préférant éviter d’user en grande quantité de sa magie devant les autres poneys, Twilight se remit tranquillement à brouter, laissant son instinct agir pour elle. Après tout, n’ai-je pas utilisé ma queue pour tenir à distance les paratristes quand ils étaient devenus trop nombreux à Poneyville ? Pourquoi chercher à renier ses instincts ?

 

Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de Spike de se lever. Celui-ci après avoir frotté ses yeux encore endormis, prit mécaniquement dans la selle une pomme, ainsi que quelques baies qu’il mit dans sa bouche. Mais après avoir manqué de s’étouffer, il les recracha aussitôt, ne croyant pas le spectacle devant lui.

 

‘‘Mais… Mais que fais-tu ?!’’

 

‘‘Hum ? Ben quoi ? Je mange.’’ lui répondit d’un ton naturel Twilight en relevant la tête, la bouche pleine d’herbe, vers le dragon qui avait alors la mâchoire au sol et les yeux ronds.

 

Voyant qu’il avait besoin d’une explication plus approfondie, Twilight dû se résoudre à stopper son petit-déjeuner et avala rapidement ce qu’elle avait en bouche.

 

‘‘Ah oui, je ne te l’ai pas dit ? J’ai “ré”appris à manger de l’herbe. Et je dois avouer que c’est aussi bon que le foin.’’ dit-elle d’un air rieur.

 

‘‘Mais… Mais…’’ ne pouvait s’empêcher de prononcer Spike, qui ne croyait pas ce qu’il voyait.

 

‘‘Mais, mais, mais… Allons, ne te mets pas dans cet état, ça reste de l’herbe comme on a l’habitude d’en voir dans nos assiettes.’’ lança-t-elle en tapotant gentiment la tête de son petit dragon. ‘‘Rappelle-toi ce que je t’ai dit hier, et dis-toi aussi que ça te permet d’avoir plus de provision pour toi seul.’’

 

Spike dû ainsi se résoudre à accepter cette nouvelle image de son amie princesse, qui s’en retournait paître comme les autres poneys. Mais l’idée qu’il aurait à sa disposition toutes leurs provisions, lui permit de s’y faire définitivement, alors qu’il s’apprêtait à croquer sa pomme. Mais à la place d’un fruit, ce fut de l’air qu’il croqua, remarquant alors le poulain en train de se sauver avec la pomme en bouche.

 

Super… J’ai dû la laisser tomber sous l’effet du choc. Se dit-il l’air dépité, tandis que son ventre grondait d’impatience.

 

*************************************************************************************************************************************************

 ‘‘Avec tout le respect que je vous dois mon capitaine, vous pourriez nous dire quand est-ce qu’on va s’en débarrasser ?’’

 

‘‘C’est vrai qu’on est des soldats, pas des minotaures de ménage… Et je ne me vois pas passer encore une nuit avec l’odeur du crottin dans l’air.’’

 

Le ton commençait à monter au sein de la troupe d’une vingtaine de soldats minotaures, chacun portant une lance et une épée à leur ceinture pour certains. Au milieu d’eux, se trouvait un groupe de seize poneys reliés les uns aux autres par des cordes. Et parmi eux, se trouvait un poulain, qui semblait être né récemment et qui marchait encore d’un pas hésitant au côté de sa mère.

                                               

‘‘Cessez donc de vous plaindre. On nous a chargé d’une mission, on doit donc l’a remplir et la boucler. Point !’’ lança d’un ton ferme l’officier en tête de la troupe, alors que le soleil était déjà bien élevé dans le ciel.

 

‘‘Ca ne dit toujours pas quand-est ce qu’on en finit avec eux…’’ se permit encore de faire remarquer un des soldats, visiblement engagée depuis peu, ce qui fit arrêter son supérieur.

 

Celui-ci se dirigea à grands pas vers le jeune soldat, qui sentit alors des gouttes de sueur couler sur son front.

 

En s’arrêtant pile en face de lui, le soldat put voir en détail l’imposante stature du capitaine au pelage orangé, qui le dépassait d’une paire de corne.

 

‘‘Le Chancelier nous a dit de le faire dans les plaines, or ce que je vois là c’est un sol rocailleux, avec des touffes d’herbes et des arbres par endroit. Les plaines se trouvent à encore une heure de marche. Alors maintenant la ferme, ou votre cadavre ira compléter ce paysage ! Et ce n’est pas votre gueule d’ange qui m’empêchera de vous réprimander pour insubordination !’’ lui dit-t-il en le regardant dans les yeux avant de reprendre la marche.

 

‘‘Bien… Bien mon capitaine...’’ se contenta de répondre le soldat tout tremblant en saluant, pendant qu’un autre minotaure arrivait derrière lui.

 

‘‘Je t’avais prévenu le bleu, le capitaine Soldier n’aime pas les têtes brûlées. C’est un militaire dans tous les sens du terme, prêt à donner sa vie si on le lui ordonne.’’ lui chuchota-t-il avant que tous deux ne repartent, donnant des coups de lances aux poneys retardataires.

 

‘‘Tu m’étonnes qu’il n’ait pas de compagne…’’ se permit de redire tout bas un autre soldat en transportant sur son dos une cage avec des pigeons.

 

*************************************************************************************************************************************************

À nouveau, Twilight ne savait plus depuis combien de temps elle galopait. Cependant, depuis leur départ de l’étang, elle avait remarqué l’absence du poney noir, sans doute parti vers d’autres horizons. Et d’un point de vue personnel, ce départ soudain n’était pas pour lui déplaire.

 

Le troupeau se mit à ralentir puis à s’arrêter pour faire une pause, permettant à Twilight de reprendre son souffle, et de se soulager le dos en faisant descendre Spike et la selle.

 

‘‘Dis Twilight, ce n’est pas que je n’aime pas leur compagnie, mais on va rester combien de temps avec eux ?’’ demanda le dragon une fois patte à terre.

 

‘‘Heu… Je ne sais pas trop Spike… Nous n’avons plus vraiment d’endroit où aller du fait que les poneys d’Équestria ont été vaincus, et que les seuls qui restent sont redevenus sauvages.’’

 

‘‘Et l’Empire de Cristal, on pourrait peut-être tenter de s’y rendre ? Non ?’’ redemanda Spike en réfléchissant.

 

‘‘L’Empire s’est rangé du côté d’Équestria… Il y a de fortes chances qu’on ne retrouve que des ruines là encore… Comme pour le Duché de Maretonia.’’ répondit Twilight, qui se demandait avec peine ce qu’avaient pu devenir Cadance, Shining et sa petite nièce. ‘‘Donc autant rester avec eux pour le moment, et attendre de voir où ça nous mènera.’’ enchaîna-t-elle en voulant mettre fin au sujet de la discussion tout en restant calme, ce que comprit Spike qui n’insista pas plus.

 

Puis voyant que de gros nuages se formaient à l’horizon, un autre sujet lui vint en tête.

 

‘‘Et au fait Twilight, comment se fait-il que la météo semble fonctionner toute seule, alors que les pégases n’existent plus ?’’ questionna-t-il en observant le ciel.

 

‘‘C’est vrai que c’est assez étonnant…’’ lança la jument d’un air intrigué en regardant les nuages à son tour. ‘‘Mais quand on y réfléchit… en réalité les pégases ne créaient pas la météo, ils la maîtrisaient, c’est différent. Ainsi, par exemple, ils pouvaient enlever les nuages de pluie ou en créer selon les besoins. Mais les activités météorologiques existaient bien avant l’arrivée des pégases. Elles ont juste repris leur cours naturel, devenant de fait plus imprévisibles.’’ Finit-elle par expliquer après un moment de réflexion, au grand bonheur de Spike qui avait réussi à lui faire oublier sa peine.

 

Mais avant qu’il ne reprenne la parole, les deux amis virent certains poneys s’agiter en humant l’air, comme si une menace se faisait sentir.

 

De même, le vent venait de tourner, et une étrange odeur arrivait au museau de Twilight qui décida d’aller vers sa provenance avec Spike, malgré les hennissements des autres poneys qui semblaient vouloir la mettre en garde. Tout en marchant, elle remarqua que des corbeaux et des vautours commençaient à tourner en rond dans le ciel.

 

J’ai un très mauvais pressentiment… se dit Twilight, inquiète et accélérant le pas.

 

Après une dizaine de minutes de marche, elle et Spike arrivèrent au sommet d’une petite colline avec des buissons, où ils purent se dissimuler.

 

Là, ils virent un terrible spectacle. Un spectacle qu’ils n’auraient jamais voulu voir.

 

À proximité de la colline, des corps de poneys jonchaient l’herbe, désormais couverte de sang frais, et sur lesquels les rapaces commençaient à se poser, heureux.

 

‘‘M… Mai… Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ici ?!’’ demanda avec difficulté le dragon en état de choc.

 

Mais avant que Twilight ne puisse répondre, son regard et son ouïe furent portés vers un groupe de minotaures en armure, en train de transpercer à coups de lances un poney, fermement tenu par d’autres minotaures et qui hurlait de douleurs avant de s’effondrer.

 

‘‘Bien, plus que deux et on rentre. Vous voyez, il suffisait d’être patient.’’ lança l’un des minotaures à ses congénères, assis sur une pierre. Devant lui, tenue par une corde, se trouvait une jument avec à ses sabots un poulain tout apeuré.

 

‘‘Tw… Twilight… qu’est-ce qu’ils vont leur faire ? Ils ne vont tout de même pas… Twilight ?!’’

 

Avant qu’il ne s’en rende compte à temps, la jument descendait au galop la colline en direction du groupe de militaires.

 

‘‘Le bleu, tiens-moi mieux cette jument, je n’ai pas envie de devoir signaler à mes supérieurs un blessé pour une mission si simple.’’ ordonna le capitaine alors que des soldats pointaient leurs lances sur les deux condamnés restants.

 

Malgré la corde à son coup et sa peur apparente, la mère se coucha à terre et enveloppa son poulain dans ses pattes en fermant les yeux.

 

‘‘Arrêtez !’’ lança une voix meurtrie, mais pleine de colère derrière eux.

 

En se retournant, les minotaures eurent la surprise de voir une autre jument, cornée et ailée, et dont la colère se lisait sur son visage, en dépit des larmes coulant en abondance sur ses joues.

 

‘‘Heu… c’est quoi ça capitaine ?’’ Demanda un minotaure à son supérieur, qui malgré son étonnement gardait un air serein.

 

‘‘Ça soldat… C’est la garantie de votre avancement au moins au grade de général, et de la reconnaissance éternelle de Minotauria à votre égard.’’ répondit calmement ce dernier en dégainant lentement son épée, fixant la créature des yeux.

 

‘‘Si je n’avais pas encore un peu de retenue, comme on me l’a appris pouliche… Je pourrais vous abattre sur le champ, comme vous l’avez cruellement fait à ces poneys ! Maintenant allez-vous en, et laissez cette jument et son enfant tranquilles !’’ leur répondit l’alicorne, ailes grandes ouvertes.

 

‘‘Nous n’avons que faire de vos menaces, créature du Tartare... Soldats, abattez-la !’’ ordonna le minotaure en désignant la jument mauve de son épée, tandis que quelques minotaures fonçaient sur leur cible, lances en avant.

 

En les voyant arriver, Twilight ne bougea pas, attendant avec un regard déterminé leur venue, et sentant son cœur battre à grande vitesse.

 

Puis alors que ses attaquants s’apprêtaient à la transpercer, Twilight prit son envol et leur envoya un puissant rayon, les projetant en arrière à demi-assommés.

 

Puis elle se téléporta et arriva dernière deux autres minotaures à qui elle donna une ruade, regrettant au passage de ne pas avoir la force d’Applejack mais réussissant à les projeter tout en leur faisant lâcher leurs armes.

 

Par la suite, elle prit une lance dans son aura magique, qu’elle lança en direction d’un minotaure à proximité d’elle. Comme prévu, ce dernier se la reçut dans l’épaule, le faisant douloureusement tomber à terre, pendant que Twilight répétait la même opération à un autre minotaure.

 

Mais malgré ces efforts, elle constata qu’il restait encore dix minotaures, dont le capitaine, face à elle, et deux autres tenant fermement les poneys survivants.

 

Pardonne-moi Sunset… se dit-elle douloureusement en fermant les yeux, comprenant qu’il lui faudrait plus de force.

 

Après avoir fait le vide en elle, une lueur pourpre commença à se dégager de l’extrémité de ses yeux, tandis que le sol commençait à trembler autour des minotaures restants.

 

Soudainement, des pics rocheux noirs firent leur apparition et encerclèrent les militaires, à l’exception du capitaine qui put s’échapper juste à temps. Twilight se téléporta ensuite en face des deux soldats gardant les prisonniers. Elle envoya de suite un rayon sur celui près du poulain, le bloquant dans un rocher transparent.

 

Elle vit ensuite que le dernier garde, visiblement d’un jeune âge, avait jeté sa lance au sol et tenait son épée sous la gorge de la jument, sous les hennissements suppliants de son poulain.

 

‘‘Cesse tes actes et rends-toi, ou je te promets qu’elle rejoindra les siens dans l’Au-delà !’’ lui cria-il alors que la peur se lisait sur son visage, et que sa patte tenant son épée tremblait.

 

Alors qu’elle ne bougeait plus et qu’elle le regardait dans les yeux, la corne de Twilight se couvrit lentement de son aura magique. Voyant cela, le minotaure pressa davantage son épée sous la gorge de la jument qui tentait, en vain, de se défaire de son emprise.

 

‘‘Je t’aurais prévenu monstre, elle va m…’’ Il ne put poursuivre sa phrase, voyant avec effroi que sa propre lance venait de lui transpercer la poitrine par derrière, le faisant tomber à terre, pour toujours. Libre, la jument rejoignit aussitôt son poulain apeuré pour le rassurer.

 

Pendant qu’elle assistait à cette scène, Twilight ne remarqua par l’ombre menaçante en train de la couvrir derrière elle.

 

‘‘Nooon !’’

 

‘‘Ouah !’’

 

En se retournant après avoir entendu la voix désespérée de son dragon, Twilight vit Spike en train de se tenir par la bouche à la jambe du capitaine, qui sous l’effet de la douleur avait lâché son épée, mais s’apprêtait maintenant à le frapper du poing.

 

Emportée par la colère de voir son petit protégé menacé, Twilight envoya un rayon noirâtre sur le visage du militaire qui tomba à terre en hurlant, permettant à Spike de lâcher prise.

 

Le maintenant fermement à terre par sa magie, elle se positionna au-dessus du capitaine, qui avait une patte sur l’œil gauche de son visage, en partie brûlé, d’où sortait un mince filet de sang.

 

‘‘Vas-y monstre… ça ne fait que justifier ce qu’on vient de faire à tes congénères… pour éviter que des créatures comme toi viennent au monde.’’ lui dit-il malgré la douleur, la regardant droit dans les yeux.

 

Devant cette remarque, et voyant le regard apeuré de Spike qui lui faisait non de la tête en tremblant, Twilight se pencha sur son prisonnier, la lueur pourpre qui s’échappait de ses yeux remplis de colère disparaissant.

 

‘‘C’est pour cela que je vous laisse la vie sauve, ainsi qu’aux autres membres de votre troupe. Mais sachez que j’ai un nom. Je suis Twilight Sparkle, princesse d’Équestria.’’

 

Relevant la tête, elle posa alors Spike sur son dos, avant de se téléporter au côté des deux autres poneys qui regardaient la scène avec crainte.

 

‘‘Et que tant que je vivrais, vous ne ferez plus de mal aux poneys de ce monde !’’ ajouta-t-elle en hurlant avant de les englober dans une bulle magique. Après qu’elle se soit éclatée, il ne restait sur place que le minotaure prisonnier dans son bloc, et le corps sans vie de son jeune camarade.

 

En se relevant péniblement, une patte toujours à son œil, le capitaine se remémora ce que la jument venait de lui dire, et se tourna vers les autres minotaures.

 

‘‘Soldat, si je me souviens bien des histoires de mon grand-père… alors sachez que nous devons agir rapidement, car les temps de paix de Minotauria sont désormais comptés. Rassemblez vos affaires et occupez-vous des blessés et de nos prisonniers, nous partons le plus vite possible ! Et préparez un pigeon, j’ai un message à envoyer de toute urgence !’’

 

*************************************************************************************************************************************************

Alors que le troupeau agité s’apprêtait à repartir sous les hennissements de l’étalon marron, des étincelles apparurent au milieu des poneys qui s’écartèrent par crainte. C’est alors qu’une bulle de magie de couleur mauve se forma, avant d’éclater, faisant place à trois poneys et un dragon.

 

En reconnaissant leur nouvelle amie, les poneys se rapprochèrent d’eux, et furent stupéfaits en voyant qui l’accompagnait.

 

Surprise à son tour, la jument au côté de Twilight se mit à avancer vers les autres, suivie de près par son enfant. Arrivant au niveau de leur museau, les poneys, après avoir regardé intensément la nouvelle venue, finirent par pousser des hennissements de joie.

 

Le chef du troupeau se présenta à son tour peu après, et une fois qu’il vit la jument, se précipita vers elle pour l’enlacer de la tête, des larmes semblant couler de ses yeux. Peu après, la jument lui montra le poulain collé à ses pattes. Au bout d’un moment où il l’observa intensément, l’étalon finit alors par caresser de la tête le pelage marron clair du poulain.

 

Mais malgré ce spectacle attendrissant, Spike ne pouvait stopper ses petits tremblements et se tourna vers Twilight. Celle-ci avait toujours un air sévère, et ses ailes déployées.

 

‘‘T… Twilight ? Est-ce que ça va ? Et pourquoi ont-ils fait ça ?’’ finit-il par demander en lui touchant la patte, sentant les rapides battements de cœur de son amie.

 

‘‘Tu te souviens de notre discussion d’hier soir ? Sur le fait que les minotaures avaient fait aux pégases et licornes ?’’

 

‘‘Heu, oui…’’

 

‘‘Regarde ce poulain et tu comprendras.’’

 

En suivant le conseil de son amie, Spike constata alors que le poulain en question possédait une corne.

 

‘‘Attends… Tu veux dire qu’ils les ont…’’

 

‘‘Tués parce qu’il possédait une corne. Quatorze poneys innocents abattus cruellement, parce qu’un poulain est né avec une corne.’’ poursuivit Twilight en contenant du mieux qu’elle pouvait sa colère. ‘‘Et pour répondre à ta première question, non, je ne vais pas bien du tout. Je viens d’assister à un massacre, j’ai ôté la vie à quelqu’un et utilisé de la magie noire. J’ai en somme rompu ma promesse faite à Sunset et trahie la confiance que Célestia avait en moi.’’

 

Sur ces mots, elle préféra se mettre en retrait du groupe, sous le regard navré de Spike, qui savait qu’il ne pouvait rien faire pour elle pour l’instant, préférant la laisser seule un moment.

 

‘‘Et merci de m’avoir sauvé la vie Spike, je ne l’oublierai jamais.’’ ajouta-t-elle sur le même ton après s’être arrêtée, le dos tourné. Elle reprit ensuite sa marche, ignorant les acclamations des autres poneys à son égard.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.