Discord icon

Chapitre III - Rencontre glaciale

La toupie tourna... indéfiniment. Luna ne relâcha pas son attention, alors que la toupie ne semblait jamais vouloir s'arrêter, sans faiblir. Une minute passa... puis maintenant deux minutes... puis trois... puis quatre. Les rêves permettaient vraiment des choses irréalistes car cette toupie qui ne s'interrompait pas, pivotant toujours à la même vitesse depuis le début, fascinait et fascinerait toujours l'alicorne nocturne.

Elle n'avait pas tellement besoin de cette toupie pour se rappeler qu'elle était déjà dans un rêve. Après tout, elle en avait l'habitude. La dimension des rêves était son domaine même. Elle reprit la toupie et explora l'environnement dans lequel son subconscient la gardait plongée. Elle souhaita trouver quelqu'un, et son songe lui répondit favorablement.

La forêt de fleurs géantes se fondit dans une pénombre indescriptible puis se remua en une majestueuse colline. Luna se situait actuellement sur son flanc. Elle observa vers le sommet de la colline pour voir sa prochaine destination : un château. Un grand château, splendide comme ceux des contes de fée ; une série de tours accolées les unes aux autres, dressées fièrement comme des flèches devant une immense pleine lune qui couvrait entièrement l'horizon.

La lune était d'un blanc plus blanc que l'ivoire et d'un brillant plus brillant que l'argent, d'une beauté sans égale, éclipsant de sa gloire toutes les étoiles, semblant couronner le château d'un halo sublimissime de lumière pure et douce. Luna souriait face à la magnificence de cette merveille de l'architecture et de la couronne que la gigantesque lune lui offrait.

Elle marcha tranquillement, les yeux obnubilés par la beauté divine du monument, alors que des bannières flottaient majestueusement au vent au sommet de chaque tour, avec leurs façades d'obsidienne et leurs toits d'un bleu sombre et profond. Ces bannières, plus complexes et travaillées que les tapisseries royales de Canterlot, animaient la lune, les étoiles, et bien sûr la tête de licorne noire à la pupille fendue inscrites en elles.

L'âme de Luna se laissait submerger par autant de beauté ; à un tel point qu'elle en viendrait à pleurer de contemplation ; si elle oubliait que celui qui l'habitait n'était autre que Nightmare Moon.

Une fois, elle le lui eut dit. Ce fut toujours ainsi que Nightmare Moon imaginait sa demeure. Et ce fut ainsi qu'elle la bâtit au plus profond même des rêves de Luna, afin de lui montrer de quoi elle était capable. Luna connaissait ce château. Elle le connaissait même depuis trop longtemps. Mais à chaque fois qu'elle revenait voir Nightmare Moon, elle tombait amoureuse sans cesse de cette structure, encore plus digne même que tous les temples les plus sacrés de la nuit, à chaque fois que son regard s'y posait.

Luna ne pouvait se le cacher. Elle se devait de l'assumer, malgré qu'elle sache que Nightmare Moon était foncièrement mauvaise, que cette dernière créait des choses incroyablement belles ; une beauté pompeuse que la jument de cauchemar tirait de son amour infini pour la nuit, et aussi peut-être de son orgueil démesuré.

Arrivée au titanesque et épais portail d'ébène, couverte de dessins et de statues sculptés en profondeur dans son bois au pareil des plus grandes cathédrales, elle leva son sabot pour y toquer. Mais elle n'eut point besoin de s'y exécuter. Car à peine arrivée à la grande porte que cette dernière s'ouvrit toute seule avec hospitalité afin de l'accueillir au sein de la puissante demeure.

Luna entra tranquillement. La porte se referma derrière elle comme elle s'était ouverte devant, sans grincer, sans claquer. Ses pas réguliers résonnèrent sur le sol de pierres taillées, se faisant entendre dans la vaste salle, éclairée par la clarté lunaire passant au travers des grands vitraux teintés de diverses nuances de bleu.

L'alicorne avançait ainsi dans ce silence monacal, avec pour seule compagnie le bruit de ses sabots, en passant entre les colonnes cyclopéennes qui cernaient le chemin qu'elle arpentait, et ces chandeliers au feu crépitant. Ce chemin était tracé par un long, très long tapis de couleur lavande qui amenait la visiteuse jusqu'au trône où siégeait Nightmare Moon.

Luna voyait cette dernière ; au sommet de sa splendeur, de sa puissance, de sa magnificence ; la toiser du haut de son trône aussi magnifique et grandiose que le reste, mais tout aussi extravagant. L'alicorne noir de jais eut un sourire cordial en contemplant celle qui s'approchait, tandis que l'autre gardait une expression sobre et indifférente, avec un ton de défiance dans le regard.

"Tieeeeens... !" fit Nightmare Moon, cachant son enthousiasme derrière un sourire qui devint subitement carnassier. "Mais serait-ce ma chère petite Luna qui vient vers moi ? C'était quand la dernière fois que tu m'as rendu visite ?" Elle fit mine de réfléchir. Puis... "Ah ! Oui ! Je m'en souviens ! C'était il y a mille ans. Tu avais accouru vers moi, en pleurs. Tu te noyais complètement dans ton chagrin. Tu me disais que tu te sentais seule. Que tu ne pouvais plus supporter l'ignorance de notre grande sœur. Que tu ne pouvais plus supporter l'indifférence de ces imbéciles de poneys, incapables d'aimer toi et nos nuits." Un léger rire s'échappa de sa gorge. "C'était le bon temps."

Son sourire se mua à nouveau, et cette fois dans la nostalgie et la compassion. Ressasser ces vieux souvenirs éveilla chez Luna des émotions qu'elle ne put cacher à Nightmare Moon. Comment pouvait-elle oublier cette crise de larme ? Cette souffrance ? Et le traumatisme qui avait suivi avec son exil de mille ans ?

Mais Luna sut se reprendre et figea son visage dans une sobriété et un sérieux encore plus profond, sachant pertinemment qu'elle n'était plus seule comme autrefois. Voyant que ces souvenirs, aussi marquants fussent-ils, ne l'atteignaient pas, Nightmare Moon changea de sujet.

"As-tu remarqué que j'avais changé la couleur du tapis ?" lui dit-elle avec un sourire, en désignant du sabot l'objet traité. "J'ai décidé de le mettre en couleur lavande : ta couleur préférée. Je trouve personnellement que ce violet ressort particulièrement bien avec les nuances sombres de l'intérieur. Qu'est-ce que tu en penses ?"

"Nightmare Moon. N'essaie pas de détourner le sujet", trancha Luna d'une voix acérée. "Tu sais très bien pourquoi je suis venue ici."

La jument noire renâcla fortement des nasaux, froissée. Elle grinça des dents. "Tsk. Tu es toujours aussi insolente." Elle s'avachit dans son trône, un peu exaspérée. "Bon. Qu'est-ce que tu me veux ?"

"Tu te souviens du rêve de tout à l'heure, n'est-ce pas ?" questionna Luna avec rhétorique.

"Et alors ?" disait Nightmare Moon, presque avec désinvolture.

"Où tu voulais en venir par tes propos ? Par la sensation qu'on était censées avoir ? Pourquoi ça va devenir intéressant ?"

La jument de cauchemar se redressa dans son siège avec vivacité. "Ai-je vraiment besoin de répondre à cette question ? Es-tu stupide à ce point-là, Luna ? Tu as déjà compris à quoi je faisais allusion ! Alors pourquoi tu me dérangerais avec un sujet aussi sot !? Si tu es venue ici juste pour me faire perdre mon temps, alors pars !"

"Est-ce que tu sais pourquoi ma magie ne contrôle plus la lune ?" interrogea encore Luna avec le visage plus dur encore.

Nightmare Moon resta silencieuse quelques secondes. Une flamme aussi noire que son pelage illuminait la fureur qui se trouvait dans ses yeux. Elle se leva de son siège, descendit les quelques marches avec une célérité élégante pour faire directement face à sa jumelle, qui malgré sa petite taille ne sembla point intimidée par elle.

Elles se fusillaient du regard, refusant de cligner des yeux, dans une tension froide, se demandant à quel moment l'étincelle éclaterait. Il y avait un silence pesant. Un calme chauffé à blanc. Une paix faussement tranquille dans le hall spacieux. Alors qu'une tempête était pourtant déjà déclenchée entre ces deux reflets qui se fixaient. Nightmare Moon finit par élever la voix.

"Tu ne mérites aucune réponse, Luna." Elle continua d'avancer pour passer derrière elle. "Tu ne mérites pas mon aide."

"Pourquoi ma magie n'a plus aucun contrôle sur la lune !?" exigea l'alicorne bleue.

"NOTRE magie !" corrigea Nightmare Moon de plus en plus irritée. Elle se tourna vers Luna puis elle se remit à cracher sa bile. "J'ai horreur de ta manie à vouloir tout exiger de moi ! Me crois-tu aveugle ? Je sais que tu ne me demandes pas une réponse pour ton propre salut ! Mais pour cette truie de Twilight Sparkle ! Une bâtarde de fausse alicorne qui ne mérite même pas ses ailes !"

"N'insulte plus jamais mon amie devant moi !"

"Je l'insulte si je veux ! Cette catin m'a déjà bien assez humiliée avec sa stupide magie arc-en-ciel ! Et toi-même Luna, tu me fais honte ! Tu lui as donné une part de notre magie alors que cette bâtarde n'a pas à la revendiquer ! Le pouvoir de contrôler la lune et de voyager à travers les rêves est à nous et seulement à nous ! Elle n'a aucune légitimité à l'utiliser ! PIRE ! Tu OSES venir jusque dans ma demeure comme son espionne pour me soutirer les informations qu'elle recherche ! Tu es pathétique, Luna ! Tu es tombée bien bas !"

"Je me fiche que je te fasse honte ! Actuellement, la lune est totalement hors de contrôle et on ne sait même pas qui l'utilise ! Même si je voulais utiliser ma magie pour la contrôler moi-même, ce serait impossible ! Tu devrais toi aussi être perturbée à l'idée que ce soit un inconnu total qui la contrôle ! Et qui n'a sûrement pas plus de légitimité que Twilight, comme tu dis."

Nightmare Moon calma immédiatement sa rage en entendant la dernière phrase. Elle fut amusée par sa réplique, bien que sa furie persistât. "Je préfère encore que ce soit un inconnu qui contrôle la lune plutôt que cette chienne galeuse. Et puis... " Elle laissa éclater un rire mêlé de joie et de moquerie. "J'étais franchement heureuse d'apprendre dans sa lettre qu'elle n'arrivait plus à manipuler notre astre. Tu ne peux pas savoir le bien fou que ça m'a fait : c'était comme une petite vengeance. Cette sale petite prétentieuse, c'est tout ce qu'elle mérite."

Luna ne répondit pas, les yeux injectés de colère contre celle qui traitait son amie, qui l'avait tant aidée à être en paix, comme de la vermine. Nightmare Moon retourna s'asseoir sur son trône avec un air satisfait.

"Bien sûr, ce n'est pas aussi satisfaisant que de l'imaginer agoniser au bout d'un pal. Mais je m'en contenterai."

Luna, serrant fort de ses dents, parut presque exploser. Mais finalement, elle laissa s'échapper un énorme soupir de défaite, comprenant qu'elle n'arriverait jamais à la faire parler de force. D'ailleurs, en toute honnêteté, elle n'avait jamais réussi à forcer Nightmare Moon sur quoique ce soit. Elle avait toujours eu une forte volonté d'esprit ; mais Nightmare Moon, elle, sa force de volonté était encore plus solide même que de l'acier trempé.

"Donc tu ne vas rien me dire sur ce qui se passe, c'est bien ça ?" dit-elle avec humilité.

"Non", confirma l'alicorne noire. "En effet."

Luna retomba sur sa croupe, méditant sur ce qu'elle pourrait dire pour persuader sa jumelle à parler. Elle tourna de son sabot sur le tapis couleur lavande, les yeux plongés dans le vide. Puis petit à petit, elle remarqua la nuance violette de la lavande de cette carpette, alors qu'elle désespérait de plus en plus. Sa couleur préférée... Bizarrement, ça lui donnait envie de sourire malgré la situation. Elle rehaussa finalement le museau vers Nightmare Moon.

"Tu ne veux pas non plus me répondre juste par oui, ou non, si tu comprends quelque chose à la situation ?"

Nightmare Moon, du haut de son trône, haussa un sourcil en constatant que Luna n'était plus habitée par la même véhémence qu'auparavant. Au contraire : le ton sur lequel elle avait posé sa question paraissait même suppliant. Malheureusement pour cette dernière, Nightmare Moon hésitait encore.

"Dis-moi", le lui demanda-t-elle. "Pourquoi tu tiens tant à le savoir ? Si ce n'est pas pour cette... " Elle se retint de continuer sa phrase pour éviter que le nom de son ennemie mortelle pollue encore l'air de son sanctuaire.

"En fait, Nightmare Moon... " avoua Luna. "Je suis moi-même en train de me poser mes propres questions. Et je sais que tu en sais bien plus que moi sur la magie que nous possédons. Je me disais... si ce n'est pas pour... " Luna se retint à son tour pour ne pas énerver son alter ego. "Enfin, tu sais qui. Tu pourrais peut-être bien vouloir m'aider à comprendre, moi ? S'il te plaît ?"

Nightmare Moon fut d'abord surprise par la politesse qui ne lui ressemblait pas, mais ensuite satisfaite de la sincérité de sa voix. Elle le lui avait demandé, au lieu de l'exiger : ça méritait bien une récompense. Elle lui fit donc don d'un présent.

"Oui. Je sais ce qu'il se passe."

Une étincelle de joie scintilla dans les yeux de Luna quand elle vit Nightmare Moon enfin s'ouvrir à elle. "Et tu vas me le dire ?"

"Non."

"Hein ?" fit Luna, soudainement confuse. "Mais – "

"Qu'on soit bien claires !" coupa Nightmare Moon qui ne discontinuait pas. "Je t'ai dit que je sais ce qu'il se passe dans l'unique but de te rassurer. Et honnêtement, c'est déjà bien plus que ce que tu mérites. Ne t'attends pas à de la générosité de ma part, juste parce que tu as prononcé le mot magique."

Les oreilles de Luna se rabattirent sur ses tempes face à la désillusion. L'alicorne bleue était vexée d'avoir reçu de faux espoirs, et surtout que des miettes.

"Tous les pouvoirs que tu possèdes viennent de moi, Luna. Le pouvoir de bouger la lune... Le pouvoir de voyager à travers les rêves... la nyctalopie... tous ces pouvoirs qui font le cœur même de notre magie, c'est de moi qu'ils viennent. Je t'ai toujours laissé la liberté d'utiliser ces pouvoirs comme bon te semble. Mais tu as blessé plus que jamais ma dignité en en faisant don à cette, cette... cette bâtarde de fausse alicorne qui n'en a absolument aucun mérite !

"Tu as beau avoir changé d'attitude, je sais qu'au fond de toi tu me hais toujours autant qu'avant. Et je sais que tu rapporteras l'information à ta garce de maîtresse comme une petite chienne fidèle et soumise si je t'expliquais le phénomène. Je suis le tabernacle du secret de notre pouvoir. Et plutôt mourir sous la torture que de livrer ce qu'il contient à cette bâtarde sans mérite !"

Luna la défia encore, fronçant des sourcils. Nightmare Moon, elle, lui renvoya la défiance avec un regard encore plus mauvais.

"Je me sens déjà profondément insultée que tu viennes jusque dans mon havre de paix pour lui servir de taupe", grogna-t-elle encore. "Tu devrais déjà être contente que j'accepte de te recevoir. Savoir même que je suis consciente de ce qu'il se passe est une très belle fleur que je te fais. Alors ne viens pas te plaindre !"

Si ce n'était pas pour Twilight, Luna aurait voulu au moins le savoir pour elle seule. Elle pourrait tout à fait jurer à Nightmare Moon qu'elle ne dira rien. Mais hélas, sa jumelle ne lui accordait pas plus de confiance qu'à sa sœur ou à son amie actuellement princesse d'Equestria à Canterlot. Elle n'avait même pas envie de tenter le coup. Elle voyait déjà le résultat arriver à des kilomètres à la ronde.

En relevant une nouvelle fois la tête vers Nightmare Moon, elle le lui demanda, plus humblement encore.

"Et... je n'ai pas à m'en faire du souci ?" osa-t-elle susurrer.

"Ça dépend de qui doit se faire du souci", lâcha Nightmare Moon. "Moi, je ne m'en fais pas."

"Et moi alors ?" insista Luna, mais toujours avec la même humilité.

Le face dure de la jument de cauchemar se détendit alors qu'elle contemplait un semblant de détresse dans les yeux de sa petite jumelle. Elle se fit attentive à ce qu'elle pouvait avoir sur le cœur car elle pressentit que la pensée de Luna se troublait, et pour une raison plus personnelle.

"Tu sais, Nightmare, je voudrais vraiment savoir comment ma magie fonctionne et quelle sont ses origines", confessa-t-elle. "Tu as dû entendre la conversation que j'ai eue avec notre grande sœur. Je... Je me demande qui je suis réellement. Dis-moi, Nightmare Moon. Est-ce que toi, tu sais qui tu es ?"

L'alicorne noire rit de sarcasme, comme si on venait de lui poser une question stupide. Elle illumina sa corne et se téléporta juste à côté de Luna. Elle la forcer à se lever pour la couvrir doucement de son aile.

"Mais je suis toi, Luna", disait la jument noire comme si c'était une évidence. "Tout comme toi tu es moi." Puis elle resserra son aile pour l'étreindre contre elle.

Luna donna un violent coup de hanche à Nightmare pour se dégager du contact physique.

"Je ne suis pas toi !" se fâcha-t-elle. "Et je ne serai plus jamais toi ! Je ne te laisserai plus jamais faire du mal à ma sœur et à mes amis !"

Nightmare Moon ne répondit pas à l'attaque. Elle se contenta de faire un lent mouvement négatif de la tête, comme si elle prenait la réponse avec mépris. Son sourire demeura statique et moqueur. "Vraiment, Luna ?" lui disait-elle doucement. "Dans le fond... qu'est-ce que tu prétends être, si tu n'es pas moi ?"

Luna se rappela de la discussion qu'elle avait eue avec Celestia avant d'aller se coucher. Ce qu'elle était... ce qu'elle était réellement. La crise de larme qu'elle avait eue en prenant conscience qu'elle ne connaissait pas sa propre identité. Qu'elle avait oublié ses propres parents. Se remémorer ceci la fit passer outre son désir de trouver la vérité sur la lune hors de contrôle.

Nightmare Moon observait sa jumelle qui semblait retenir ses larmes, probablement pour ne montrer aucun signe de faiblesse face à elle. La grande alicorne aimait beaucoup cet air triste chez Luna : ça lui rappelait le temps où elle était sa plus grande confidente. Elle méprisait Luna, autant que cette dernière la détestait. Pourtant, de tous les poneys, personne ne connaissait Luna mieux que Nightmare Moon. Pas même Celestia. Elle l'avait vue grandir depuis sa naissance et bien qu'elle la trouvât parfois sotte, puérile, pathétique ou faible ; avec des prétendus amis dont elle estimait l'influence toxique ; elle ressentait un attachement profond pour elle, bien qu'elle se le cachât à elle-même derrière son ego. Elle pencha la tête vers Luna pour la rassurer.

"Luna", lui dit-elle encore plus doucement. "Pour la lune, tu n'as pas à t'inquiéter. Crois-moi. Pour le reste, tu devras faire avec ce que je t'ai déjà dit. Quant à tes autres questions, sache que je n'en ai pas les réponses, et que la curiosité y est réciproque." Nightmare Moon posa délicatement son sabot sur le front de Luna. Cette dernière ne réagit pas, connaissant bien ce geste. Il n'y avait plus tellement de chose à ajouter de toute façon. Elle se laissa faire. "Allez. Cette conversation est terminée", finit enfin Nightmare. Puis elle déclara avec une voix solennelle.

"Réveille-toi."

Luna ouvrit les yeux. Elle resta calme cependant, pas comme si elle venait de vivre un mauvais rêve. Au contraire, elle irait même jusqu'à dire qu'elle avait bien dormis. Très bien dormis même. Sa sieste d'à peu près trois heures était très reposante et elle se trémoussa un peu dans son lit pour savourer la chaleur de ses couettes.

Puis le rêve où elle discutait avec Nightmare Moon se désembruma dans sa tête. Son sourire s'effaça progressivement, en se rappelant que son but était tout de même de lui « tirer les vers du museau ». Mais elle avait échoué. Cependant, son alter ego savait effectivement ce qu'il se passait et lui disait de ne pas paniquer, que les choses étaient tout à fait normales. Mais Luna se frustra, en se disant que ce n'était que la version de sa sombre jumelle et que si ça se trouvait, il fallait vraiment s'angoisser. Ou alors il ne fallait pas paniquer ? S'inquiéter ou se relaxer ?

Le doute divisait Luna, alors qu'elle regardait le plafond. Puis elle se reprit. Non. Nightmare Moon cherche encore une fois à empoisonner son esprit. Elle cherche à récupérer sa confiance pour faire le mal. La déchirer en deux. C'est ce qu'elle sait faire de mieux, pas vrai ? Pourtant, le tapis couleur lavande... non. Non. Ce n'était qu'un habile stratagème. Elle ne doit pas se laisser manipuler par sa voix suave.

Elle se leva du lit, se sentant fraîche comme un gardon, et se dirigea vers la cuisine, attirée par une délicieuse odeur qui aguichait son appétit. Dans la cuisine, Celestia était en train de préparer le repas de midi, à éplucher des pommes de terre et trancher des lamelles de tomate et de l'ail dans le but de faire une salade, avec d'autres légumes divers disposés sur sa planche. En général, Celestia ne préparait que des pâtisseries. Elle aimait tout ce qui était sucrée. Mais en vue de cette nouvelle vie de repos, loin de la couronne, elle avait tenté une nouvelle forme de cuisine afin de diversifier son hobby.

La jument solaire tourna sa tête vers la porte en l'entendant s'ouvrir. Et elle fut enthousiaste face à sa petite sœur debout, et qui paraissait se tenir plutôt bien. "Bien dormi, Luna ?" disait-elle en souriant.

"Oui. J'ai parlé à Nightmare Moon", dit Luna la mettre immédiatement au courant.

Celestia arrêta son travail et se tourna vers sa cadette, impatiente d'apprendre la révélation.

"Elle n'en... " hésita Luna un instant. Elle réfléchit pour choisir ses mots. "Disons que... à part traiter Twilight de tous les noms, elle ne m'a pas dit grand chose."

Celestia eut un rire. "Franchement, ça ne me surprend pas venant d'elle. Donc elle n'a rien dit ?"

"Non. Elle n'a rien voulu me dire. Elle a juste dit que... que je ne devais pas m'inquiéter."

Celestia l'écoutait passivement, ne souriant plus vraiment, comprenant que Luna n'avait rien soutiré d'intéressant à sa partie sombre. Elle s'en retourna à sa table de travail pour se changer les idées. Elle donna un couteau et quelques tubercules à sa petite sœur.

"N'en parlons plus. Aide-moi à éplucher ces patates."

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.