Discord icon

Étape 2 : Une Rencontre Fortuite

Étape 2 : Une Rencontre Fortuite

 

Sunset Shimmer était reconnaissante envers la vice-principale Luna pour avoir à moitié plaisanté au sujet de la reconstruction de la paroi avant de l'école et du grand cratère au sol. Alors qu'elle, Snips et Snails avaient été forcés de travailler jusqu'à bien après que le bal soit fini, Luna et Celestia affirmèrent que de la main-d'œuvre professionnelle serait nécessaire pour tout restaurer, et les trois avaient été autorisés à rentrer.

Bien sûr, Sunset devait maintenant passer la semaine prochaine à aider les ouvriers à reconstruire le mur. Sa punition incluait également un mois de retenue et de probation scolaire. Ce dernier n'inquiétait pas du tout Sunset, vu qu'elle n'avait reçu que des A dans toutes ses classes. Snips et Snails, en revanche... bien, elle espérait qu'ils connaissaient un bon tuteur.

Sunset marchait péniblement sur la route pour rentrer chez elle. Celestia lui avait offert de la conduire, mais Sunset avait refusé, elle voulait ruminer sur son échec. Et parce qu'elle ne voulait pas que Celestia sache où elle habitait.

L'air de la nuit était frais, le vent d'automne caressa le visage de Sunset alors qu'elle avançait contre lui. Des courants d'air passèrent occasionnellement et firent frissonner Sunset qui était dans le besoin d'un pantalon à la place de sa jupe.

Ses jambes étaient fatiguées, comme le reste de son corps après s'être fait frapper par de la magie pure. Elle commençait à regretter de ne pas avoir accepté l'offre de Celestia. Depuis que son véhicule était au garage, elle n'avait plus de moyen de transport. Elle avait seulement réussi à se rendre au bal grâce à la mère de Snails qui les avait déposés.

Sunset soupira. Snips et Snails avaient été une compagnie froide pendant toute la nuit. Elle pensa que les transformer en démons pour qu'après ils reviennent à la normale et soient punis avec elle était allé trop loin. Elle avait perdu ses deux laquais.

"Pas grave, je peux en trouver d'autres." Sunset fronça les sourcils. Non, elle ne pouvait pas, personne n'était assez fou pour faire quelque chose pour elle après ce soir. Elle ne serait pas en mesure de trouver suffisamment de crasse sur quiconque de l'école comparé à ce qu'elle avait fait. Même si elle le pouvait, à quoi ça servirait ? En deux jours, Twilight Sparkle avait pris d'assaut l'école à elle seule, réuni les élèves et montré qu'ils avaient tous un ennemi en commun.

Sunset Shimmer.

Elle avait été détrônée en moins d'une semaine, sa dictature complètement écrasée et remplacée par la "magie de l'amitié". Les ongles de Sunset s'enfoncèrent dans ses paumes. Peu importe les sentiments que les Éléments d'Harmonie l'avaient obligée à ressentir, ils avaient disparu maintenant, remplacés par un ressentiment froid et la piqûre amère de la défaite. Elle avait presque tout, maintenant elle n'avait plus rien.

Quelque chose d'humide glissa sur sa joue et elle l'essuya d'un revers de la main. Ce n'est pas le moment de s'apitoyer ! J'ai déjà craqué devant toute l'école – ce que je ne vais jamais oublier – donc arrête de pleurer ! Il est temps de planifier ! Il doit bien y avoir un moyen pour que je reprenne le dessus.

Sunset s'arrêta et s'appuya contre un lampadaire. Elle avait froid et était épuisée, et à en juger par l'endroit où elle était, elle avait encore la moitié du chemin à faire.

"Qu'est-ce que je m'imagine ? Je ne peux rien faire ici. La seule chose que je peux faire est d'attendre que le portail se rouvre et de retourner à Equestria. Peut-être que là-bas, je pourrai essayer de trouver un moyen de me venger de Twilight Sparkle."

Elle pensait que l'idée de se venger de son ennemie mortelle lui remonterait le moral. Au lieu de cela, ça ne lui laissa qu'un goût amer dans la bouche, et un nœud dans l'estomac. Elle se repoussa du poteau et reprit son chemin. "J'ai besoin d'une douche, et d'une bonne nuit de sommeil." Elle examina sa veste en cuir préférée et gémit. Elle avait été horriblement abîmée et déchirée à de multiples endroits. Elle fit une note mentale pour en acheter une nouvelle.

Sunset sortit son téléphone de la poche de sa veste et regarda l'heure, il était peu après minuit. Elle le rangea et jeta un coup d'œil sur son environnement. Elle avait passé les beaux quartiers et les nombreuses entreprises familiales, et s'approchait maintenant à l'un des quartiers les plus sordide de Canterlot City. De vieilles boutiques sales bordaient les rues, avec de grandes quantités de déchets et de mégots de cigarettes.

Prenant un raccourci à travers un terrain de jeu abandonné, Sunset entendit un hurlement dans la nuit. Elle s'arrêta et regarda dans l'obscurité, la seule source de lumière provenait d'un lampadaire mourant. Une jeune fille entra en courant dans son champ de vision, et le temps ralentit, alors que Sunset la dévisagea, bouche bée.

Elle portait une chemise bleu marine, un jean avec des bottes violettes et une veste assortie. Une étoile familière était cousue sur un coin de la veste, une étoile qui donna des contractions de fureur à l'œil de Sunset.

Twilight Sparkle détala dans la rue, la peur écrite sur son visage quand elle cria : "Au secours ! Quelqu'un, s'il vous plaît, aidez-moi !"

Juste derrière elle, deux hommes louches la pourchassaient, sifflaient et promettaient des choses qui donnèrent la chair de poule à Sunset.

Une secousse parcourut la colonne vertébrale de Sunset qui se retrouva à courir après eux. Qu'est-ce que... que je fous ? Elle essaya de s'arrêter, mais découvrit qu'elle n'avait presque plus aucun contrôle sur ses fonctions motrices. Elle sprinta après les hommes, et les suivit dans le tournant puis dans une grande allée, où ils avaient acculé Twilight contre le mur du fond.

"Ne t'inquiète pas, poupée, on va y aller doucement sur toi," ricana l'un d'eux.

Sunset ramassa une pierre et la lança, frappant directement un des malfaiteurs dans la tête. "Hey, gros tas, pourquoi ne pas te mesurer à quelqu'un de ta taille ?"

Ils se retournèrent, les deux avaient des cheveux noirs, gras et la peau pâle. Des piercings étaient alignés sur leurs bouches et leurs sourcils. L'un était assez mince, mais essayait de le cacher avec une lourde veste ; l'autre avait l'air d'être un peu plus musclé.

"Hé, fillette, tu veux essayer de te battre contre nous ?" demanda le musclé. "Parce qu'il semble que t'en a déjà perdu un." Les deux rirent.

"Hé, elle est plutôt mignonne, aussi," observa le maigre. "Que dis-tu qu'on en prenne une chacun ?"

Sunset s'installa dans une position de combat, les bras en avant. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle faisait ça. C'était comme si une force inconnue avait pris le contrôle de ses actions et la forçait à aider Twilight. Pourtant, si cela signifiait battre ces deux losers et évacuer une certaine frustration, ça lui convenait.

"Que diriez-vous de l'oublier et de venir me prendre tous les deux ?" déclara froidement Sunset.

"Sérieusement, gamine, tu veux te battre contre nous ?" demanda le maigre.

"Cela impliquerait que vous puissiez tenir un combat contre moi. Je vais juste vous faire manger le sol."

"Très bien, tu l'auras voulu !" Le maigre sortit un cran d'arrêt et chargea Sunset, qui esquiva sur le côté et se baissa pour éviter son attaque horizontale. Elle lui donna ensuite un puissant uppercut dans la mâchoire. Avant qu'il ait pu tomber en arrière, Sunset l'attrapa par le bras, et le tordit pour lui faire lâcher son couteau.

Elle se retourna et ferma la distance entre eux, plantant ses pieds fermement dans le sol, avant de soulever le gangster de toutes ses forces et de le renverser par-dessus son épaule. Il atterrit durement sur le ciment, gémissant dans la douleur, et tenant sa bouche saignante.

Sunset se retourna et fit un geste de la main à l'imbécile restant, qui regardait avec fascination, la bouche ouverte. La rage l'envahit rapidement et il chargea Sunset avec seulement ses poings. Sunset fit un bond en arrière pour esquiver le premier coup, et repoussa le second avec le dos de son poignet. Elle suivit avec un coup de pied dans son ventre, le repoussant de quelques pas. Il récupéra et chargea à nouveau comme un taureau en rage, tentant un coup de poing dans le visage de Sunset.

Sunset replanta ses pieds et saisit le poing avec ses deux mains. Avant que l'imbécile ait pu l'attaquer avec son autre poing, Sunset lui donna une torsion brusque dans son poignet, provoquant un horrible crack dans le bras de l'homme qui cria de douleur avant qu'elle le relâche. Elle se mit de profil avant de mettre ses mains ensemble et apporta son coude contre la poitrine du gangster.

Il souffla de douleur et tomba à genoux, avant de chuter à plat sur son visage, gémissant de douleur comme son partenaire.

Sunset s'essuya les mains sur sa jupe, enjamba le corps de l'homme avant de sortir de la ruelle, jetant un dernier coup d'œil à Twilight qui était toujours blottie contre le mur. Sunset leva les yeux au ciel et tourna au coin de rue, continuant sa route comme si rien ne s'était passé.

Eh, c'était amusant. Ça ma détendue un peu au moins...

"Attendez !" appela la voix de Twilight, refroidissant l'humeur de Sunset à nouveau. Elle l'ignora et accéléra son rythme.

"Où allez-vous ?" lui cria Twilight, qui avait finalement quitté l'allée.

"Chez-moi," répondit automatiquement Sunset.

"Attendez, s'il vous plaît, revenez une seconde !"

Sunset s'arrêta immédiatement et fit volte-face, ses jambes trahissaient son désir de partir. Bon sang, qu'est-ce qui se passe ? Elle se retrouva à faire marche arrière et s'arrêta juste devant Twilight qui, Sunset remarqua, avait quelques centimètres de moins que l'autre Twilight.

"Quoi ?" grogna Sunset.

"Eh bien, euh... je..." Twilight se tordit les mains, l'air embarrassé. "Pourquoi m'avez-vous sauvée ?" demanda-t-elle finalement.

Sunset haussa les épaules. "J'en sais rien."

"Oh." Twilight mit ses mains derrière son dos. "Eh bien, c'était assez cool à regarder."

"Je suis très heureuse que tu aies apprécié le spectacle." Avec cela, Sunset réussit finalement à s'éloigner de la nuisance aux cheveux violets et reprit la route vers sa maison.

"Attendez." Twilight courut pour rattraper la marche rapide de Sunset. "Puis-je au moins avoir votre nom, s'il vous plaît ?"

"Sunset Shimmer," répondit Sunset avant même qu'elle ait pu y penser. Pourquoi devrais-je lui dire mon nom ? Peu importe, ce n'est pas important.

"Eh bien, Sunset Shimmer, je suis sûre que vous m'avez sauvé la vie."

"Hourra pour moi," dit sarcastiquement Sunset, en virevoltant un doigt en l'air.

Twilight pencha la tête. "Vous n'avez pas l'air très heureuse à ce sujet."

"Oh non, crois-moi, je suis absolument ravie."

Twilight soupira. "Quoi qu'il en soit, je voulais juste vous dire–"

Sunset se retourna et pointa un doigt vers elle. "Écoute, Twilight, je me fiche–"

"Comment connaissez-vous mon nom ?"

"Parce que je sais déjà qui tu es." Sunset frappa une main sur sa bouche, ses yeux s'agrandirent avec sa réalisation. Doucement, Sunset.

"Vous... vous savez qui je suis ?"

La main de Sunset se retira de sa bouche. "Techniquement, je connais l'autre toi qui viens du miroir, je te connais par procuration." Elle gifla deux mains sur sa bouche cette fois. Quelque chose ne va pas. Quelque chose ne va vraiment pas.

Twilight avait l'air absolument mystifié. "Du miroir ? Qu'est que vous racontez ?"

Sunset fit de son mieux pour ne rien dire, de juste garder le silence et de continuer à marcher, mais c'était comme si une force semblable à celle qui l'avait fait chasser les assaillants de Twilight était en train de parler à sa place de ce qu'elle n'aurait normalement jamais dit.

"Le miroir qui mène à Equestria, et qui ne s'ouvre que toutes les trente lunes," lâcha-t-elle avant de couvrir à nouveau la bouche.

Twilight avait maintenant l'air inquiète, et fit quelques pas en arrière. "Vous allez bien ?"

"Non, je ne vais pas bien !" hurla Sunset.

"Okay." Twilight mit ses mains en l'air. "S'il vous plaît, respirez profondément."

Sunset découvrit qu'elle n'avait pas le choix en la matière, ses poumons et sa bouche opérèrent de leur propre chef. Elle prit une profonde inspiration avant d'expirer lentement.

"Ça va mieux ?"

"Non !" Sunset était encore plus énervée, maintenant. Ses actions, ses réponses, n'avaient pas été faites avec sa volonté.

Quand Twilight rouvrit la bouche, Sunset repartit vers l'avant et lui coupa la parole. "Arrête ! Plus de question ! Arrête juste de parler ! Écoute-moi, comment je te connais n'a aucune importance, d'accord ? Oui, je t'ai sauvé la vie, mais ça ne veut rien dire ! Rentre juste à la maison, fais semblant que rien de cela n'est arrivé, et ne m'adresse plus jamais, jamais la parole !"

Sunset courut sans attendre de réponse, et s'éloigna de Twilight aussi vite qu'elle le pouvait. Heureusement, Twilight ne la rappela pas.

Qu'est-ce que c'était, bordel ? Pourquoi je lui ai dit tout ça ? Pourquoi j'ai fait tout ça pour elle ? Bon, d'accord, peut-être que j'aurais arrêté ces voyous sans... quoi que ce soit qui me l'ait fait faire. Pas même Twilight Sparkle ne mérite... ce qu'ils voulaient lui faire. Ughh, pourquoi était-elle ici de toute façon ?

Sunset ne ralentit pas avant qu'elle soit presque arrivée à sa maison. Ses poumons brûlaient et ses jambes et ses pieds lui faisaient horriblement mal. Elle s'arrêta, essoufflée et pliée en deux.

"Merde... fille stupide... c'est comme si l'univers voulait me torturer avec elle !" Elle se remit droit, respira profondément, et se dirigea vers la dernière étape de son voyage. Elle était maintenant au bord de la zone industrielle du côté est de Canterlot. La plupart des bâtiments était délabrés et marqués pour être démolis, mais la ville n'avait jamais eu l'occasion de le faire.

Sunset marcha dans une ruelle étroite et s'arrêta à une porte bleue, sur le côté d'une des usines abandonnées. Elle tourna la poignée et poussa la lourde porte avec son épaule, la débloquant et permettant son accès.

Elle atteignit l'interrupteur sur le mur à côté d'elle, une série d'ampoules jaillirent à la vie et éclairèrent le couloir au damier noir et blanc. Après avoir fermé la porte derrière elle, Sunset fit son chemin dans le couloir, et tourna à la première série d'escaliers à sa gauche. Au sommet était une porte avec marqué dessus "réservé aux employés", et juste derrière était la chambre de Sunset, ou ce qui avait été auparavant le bureau du contremaître. Elle entra et activa un autre interrupteur, qui alluma l'unique ampoule nue qui pendait au milieu du plafond.

La pièce avait été décorée pour ressembler plus à une chambre. Une vieille armoire était dans le coin le plus proche de la porte, un grand miroir fêlé était appuyé contre le mur juste à côté. Son lit, ou plutôt son matelas, était dans le coin opposé.

Le mur en face d'elle avait une grande visière qui donnait sur l'atelier de fabrication, qui avait depuis longtemps été vidé, ne laissant qu'une grande salle vacante. Sunset avait gardé le bureau du contremaître qui avait été laissé ici, en face de la vitre. Une petite fenêtre était placée sur le mur adjacent, juste assez grande pour laisser passer la lumière du soleil en début de matinée.

Sunset n'avait pas pris la peine de décorer sa chambre plus que cela. La seule chose qui donnait à la pièce une touche de personnalité étaient les couronnes qu'elle avait gagnées aux bals précédents. Elles étaient bien rangées sur son bureau, de façon ordonnée. D'abord, la couronne du Gala de Printemps qu'elle avait gagnée à sa première année, quand elle avait prétendu être une étudiante en transfert lors du deuxième semestre, suivie par celle de deuxième et de troisième année. Puis venaient les deux couronnes du Bal d'Hiver et les deux couronnes du Bal d'Automne. Elle avait laissé une place pour celle qu'elle aurait dû gagner ce soir.

Épuisée, Sunset tomba sur son lit, trop fatiguée pour penser aux couronnes ou à leur absence. Elle voulait savoir pourquoi elle était intervenue pour sauver Twilight. C'était comme si elle n'avait plus aucun contrôle sur son corps et qu'il avait agi par la volonté de quelqu'un d'autre.

Ça devait être magique. Elle laissa échapper un bâillement, ses yeux étaient de plus en plus lourds. Mais, quel genre de magie pourrait faire quelque chose comme ça ?

Ses yeux se fermèrent quand le sommeil la rattrapa. Avant de pouvoir réellement s'endormir, ses yeux se rouvrirent brusquement et elle remonta à une position assise, alors qu'une faible voix harmonique parla dans sa tête.

Jusqu'à ce que vous puissiez apprendre à aimer les autres au-dessus de vous-même, vous serez à leur guise et à leur miséricorde, de les aider quand ils le demanderont, et de leur dire uniquement la vérité.

Les yeux de Sunset se contractèrent comme des têtes d'épingle quand elle rejoua les mots dans sa tête. Une terreur froide s'installa comme un rocher dans son estomac.

"Oh non."

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.