Discord icon

Étape 33 : Amis, Ennemis, et Famille

Étape 33 : Amis, Ennemis, et Famille

 

Sunset et Rarity avaient depuis longtemps fini leurs thés et leurs sandwiches, mais étaient restées assises à parler pendant quelques heures. Par chance pour Sunset, Rarity avait oublié de demander pourquoi Sunset avait besoin qu'elle lui demande d'arrêter de mentir.

Le soleil commençait à être bas et Sunset décida qu'elle ne s'imposerait pas plus longtemps. À vrai dire, elle voulait rentrer à la maison et penser pendant un moment.

"Vraiment, ma chérie, ça ne me dérange pas. Tu peux rester aussi longtemps que tu le souhaites", insista Rarity alors qu'elles étaient sur le perron.

"Non, tu en as déjà assez fait." Sunset lui donna une chaleureuse accolade. "Merci encore, Rarity."

Rarity tapota son dos. "Je suis contente d'avoir pu t'aider. Tout va bien se passer, tu verras. Rappelle-toi : la confiance."

Sunset frotta son bras. "Oui, la confiance. On pourrait penser qu'être une ancienne reine tyrannique en donnerait beaucoup."

"Eh bien, tu n'es pas très sociale. T'exprimer peut-être difficile, mais je sais que tu peux le faire. Et je t'encouragerais à chaque étape du chemin."

"Merci." Sunset se retourna pour partir, mais Rarity se racla la gorge.

"En fait, Sunset, il y a autre chose dont je voulais te parler." Elle roula une main dans l'air. "Tu vois, je pensais concourir pour être la princesse du Bal d'Hiver, et j'espérais que tu pourrais envisager de peut-être, d'éventuellement m'aider un petit peu ?"

Sunset sourit. "Oui, Rarity, je vais t'aider à être la princesse. C'est le moins que je puisse faire."

Rarity lui fit un sourire radieux. "Tu es vraiment une bonne amie, Sunset."

Sunset descendit du perron, en agitant sa main dédaigneusement. "Pas sûr."

"Confiance !"

"À lundi, Rarity !" Sunset attacha son casque et partit sur la route, souriant quand elle entendit Rarity crier à elle une fois de plus.

Ce n'était pas qu'elle n'avait pas confiance. Juste que c'était assez souvent mal placé. Elle avait été certaine de sa supériorité. Elle avait été certaine qu'elle pouvait manier l'Éléments de la Magie et régner sur Equestria. Elle avait été certaine qu'elle n'aimait pas Twilight en rien de plus qu'une amie.

Ces trois fois-là, elle avait eu tort.

S'arrêtant à un feu rouge, Sunset se demandait si elle avait encore tort. Est-ce vraiment une bonne idée d'essayer de sortir avec Twilight ? Elle ignora la partie de son cerveau qui disait que non et se rappela que, sortir avec ou pas, elle devait s'excuser auprès de Twilight et lui dire ce qu'elle ressentait vraiment. Que oui ou non Twilight avait encore des sentiments pour elle était une autre histoire.

Une chose à la fois, Sunset. Une chose à la fois.

Elle arriva à l'usine, et gara sa moto dans l'allée, puis la recouvrit d'une bâche. En y repensant, elle avait de la chance que Trixie ne l'avait pas touché. L'estomac de Sunset grogna, insatisfait des sandwiches au concombre de Rarity. Elle était sur le point d'aller à l'intérieur et prendre des raviolis, quand elle décida qu'elle avait assez d'argent pour se gâter d'une grosse salade à une épicerie pas trop loin de chez elle.

Trop paresseuse pour retirer la bâche de sa moto, Sunset décida d'y aller en marchant. Elle laissa tomber son casque en face de la porte et entra dans la rue. Le soleil était bas dans le ciel, jetant des stries d'orange entre les vieux bâtiments. Non loin de là, un chat hurla, provoquant un chien bruyant.

Sunset marchait dans la rue avec ses mains dans ses poches, en sifflant un air sans nom. Mis à part les animaux errants, les vieilles rues étaient relativement calmes, ce que Sunset appréciait. Perdu dans le silence, Sunset pensait à tout ce qu'elle avait à faire dans les prochaines semaines. Se préparer pour la fin du semestre, aider à organiser le Bal d'Hiver et aider Rarity à le gagner, demander à Twilight de lui pardonner, et acheter assez de couvertures pour passer un autre hiver dans le froid.

Elle était heureuse que l'expo-science était finie maintenant.

Tournant à l'angle, Sunset se frappa la tête dans la dernière personne qu'elle s'attendait à croiser. Elles s'écrasèrent au sol, frottant leurs nez meurtris.

Sunset plissa les yeux, plus de la confusion que de la colère. "Trixie ?"

Trixie leva les yeux, tenant toujours son nez. "Augh, Sunset Shimmer ! Tu n'es pas censée être– J-je veux dire, qu'est-ce que tu fais là ?"

"Je vais m'acheter une salade." Elle se leva et se dépoussiéra. "Je suis autorisée à le faire pendant mon jour de congé, non ?"

Trixie bondit sur ses pieds. "Trixie se fiche de ce que tu fais. En fait, elle était contente que tu ne sois pas à la boutique aujourd'hui."

Sunset croisa les bras, l'air sceptique. "Uh-huh. Alors, pourquoi es-tu là ?"

"Trixie aime se promener en ville. Est-ce un crime ?"

"Non, mais quelque chose me dit que ce n'est pas pourquoi tu es ici." Sunset tapait du pied. "Tu es venue pour m'espionner, n'est-ce pas ?"

Trixie balaya l'air avec sa main. "Bien sûr que non ! Et tu ne peux pas le prouver, de toute façon !"

Sunset baissa les yeux et secoua la tête. "Peu importe. Je n'ai pas l'énergie pour te gérer aujourd'hui, si tu veux m'espionner moi et mes 'mauvaises actions', vas-y, mais fais-le en silence."

"Arrête de penser que le monde tourne autour de toi." Trixie leva son nez. "Trixie a dit qu'elle était sortie pour une promenade. Pourquoi irait-elle perdre son temps à essayer de savoir ce que tu manigances ?"

"Parce que tu es obsédée de te venger de moi pour quelque chose que je n'ai pas fait", dit Sunset d'une voix impassible.

Trixie ferma ses poings. "Trixie n'est pas obsédée !"

Sunset haussa les épaules. "Quoi que tu dises. Maintenant, si tu veux bien m'excuser, je suis affamée et je veux juste une salade, alors bouge."

Avec un soufflement colérique, Trixie dit : "Tu peux faire ce que tu veux. Trixie s'en fiche."

Sunset croisa les bras. "Bien."

"Bien."

"Très bien."

"Très bien !"

Elles se déplacèrent toutes deux vers la droite. Elles se regardèrent, puis se dirigèrent vers la gauche. Elles se foudroyèrent du regard, et allèrent à nouveau toutes deux vers la droite.

Sunset leva une main. "D'accord, ça devient ridicule. Bouge !"

"Toi d'abord !"

"Très bien, je ne vais même pas discuter avec toi–"

"Hey !" cria une nouvelle voix.

Sunset regarda vers la rue, et son sang se glaça face aux quatre silhouettes qui marchaient maintenant vers elle et Trixie.

La chef de file abordait maintenant une cicatrice sur sa joue gauche, et son nez était tordu. Elle avait toujours les cheveux blancs comme neige avec des pointes violettes, et portait trop de fard à paupières. Les trois autres n'avaient pas changé du tout, mais ils semblaient plus en colère que la dernière fois que Sunset les avait vu.

"Gilda." Sunset fit un faux sourire. "Ravie de te revoir. Tu as l'air en forme."

Gilda ne tarda pas à mettre son visage face à celui de Sunset. Elle sourit diaboliquement. "Je n'arrive pas à croire la chance que j'ai aujourd'hui. Je fais quelques graffitis, j'obtins quelques cigarettes, et je peux battre cette faiblarde ? Le Père Noël doit penser que je suis une gentille fille cette année."

Sunset sentit le tabac dans l'haleine de Gilda et eut un haut-le-cœur. "J'imagine que tu n'en as pas profité pour voler quelques bonbons à la menthe ?"

Gilda leva son poing. "Ne me fait pas la moindre insolence. Je suis sur le point de te retailler le visage ; tu ne veux pas changer ça en un homicide." Ses yeux errèrent vers Trixie. "Ou même un double homicide."

Trixie prit un peu de recul. "Euh, Sunset, d'où tu les connais ?"

"Rainbow et moi sommes battues contre eux il y a quelques mois et avons gagnées."

Gilda attrapa l'avant du pull de Sunset. "Mais la petite Dashie n'est pas là, n'est-ce pas ?" Elle secoua rigoureusement Sunset. "Je parie que tu n'es pas si coriace sans elle pour surveiller tes arrières."

Sunset la regarda méchamment. "Je vais devoir te demander de me lâcher avant que je m'énerve", dit-elle clairement.

"Très bien." Gilda la poussa au sol, puis lui donna un coup de pied dans les côtes.

L'air se précipita hors de Sunset, la laissant la bouche ouverte comme un poisson. Elle saisit son côté et lutta pour se relever. Pourquoi aujourd'hui ? D'abord Trixie, maintenant Gilda ? Sérieusement, le karma ne m'est suffisamment pas retombé dessus ? Sunset était sur ses pieds, respirant difficilement. Gilda et ses membres de gangs riaient encore à sa douleur.

"Très bien, Gilda, tu veux une revanche ?" Sunset força un peu d'air dans ses poumons et mit ses poings en place. "Allons-y ! Donc, Trixie, à quel point t'es douée en combat ?"

Trixie ne répondit pas.

Sunset tourna la tête, trouvant l'espace d'à côté d'elle vide. Regardant derrière elle, elle vit la jupe de Trixie tourner au coin.

"Merde, Trixie", rouspéta Sunset. Elle se retourna vers les Griffons. Les garçons avaient chacun sortit un cran d'arrêt, tandis que Gilda tournait un couteau papillon dans sa main avant de le pointer vers le cou de Sunset.

Sunset fit un pas en arrière, se sentant encore moins confiante sur la lutte. Elle était beaucoup de choses : courageuse, tenace et déterminée. Mais elle n'était pas stupide. "Oh, hé, je viens de me rappeler que j'ai quelque chose à faire, alors–" Sunset se mit à courir après Trixie.

"Attrapez-la !" hurla Gilda.

Sunset avait de la peine à respirer aux cents premiers pas et ses côtes lui faisaient mal de ce seul coup de pied. Elle ne serait pas surprise si Gilda portait des bottes avec des embouts en acier. En dépit de ses handicaps, elle réussit à rattraper Trixie en moins d'une minute.

Trixie la foudroya du regard. "Arrête de suivre Trixie ! C'est toi qu'ils veulent !"

"Peut-être, mais ça ne m'étonnerait pas qu'ils aillent après toi pour t'avoir vu avec moi", dit Sunset d'une seule traite.

"Trixie te déteste !"

"Dis-leur ça, peut-être qu'ils vont te permettre de rejoindre leur club !"

Gilda s'approchait d'eux, ses lourdes bottes résonnaient sur le trottoir. À chaque pas, Sunset se demandait si Gilda était assez proche pour commencer à l'attaquer avec son couteau.

Repérant une ruelle étroite, Sunset attrapa Trixie par le bras et la tira dedans, sans jamais briser le rythme de ses pas. Derrière elle, Gilda et le reste de son gang s'arrêtèrent en trébuchant avant de tourner dans la ruelle, laissant plus de distance entre eux.

Bon, maintenant quoi ? Sunset savait qu'elle ne pouvait pas rentrer à la maison, et se tourner vers le combat était une très mauvaise idée avec eux et leurs couteaux. Mais elle ne pouvait pas courir éternellement – sa côte meurtrie ne le lui permettrait pas.

En face d'elles était une barrière clôturée, avec un panneau 'ne pas entrer' posé dessus. Sunset lâcha la main de Trixie et dit : "Nous allons essayer de les semer là-dedans."

"Mais... Trixie... ne peut pas grimper !" dit-elle en haletant.

"Tu ne peux pas te téléporter ?"

"Oh... oui." Trixie frappa dans ses mains et disparut dans un nuage de fumée, pour réapparaître de l'autre côté de la clôture. "À plus !" Elle agita une main et courut plus loin dans la ruelle.

Tant de haine en ce moment. Sunset sauta sur la clôture et monta aussi vite qu'elle le pouvait. Elle avait presque atteint le sommet quand une intense sensation de brûlure perça son mollet, la forçant à crier. Le couteau déchira sa jambe, et Sunset se renversa par-dessus la clôture, atterrissant sur son dos. Le monde tourna autour d'elle, la douleur entraîna des larmes à ses yeux et troubla sa vision. Elle pouvait entendre la barrière tinter quand quelqu'un grimpa dessus.

L'adrénaline la raviva. Sunset secoua la tête et vit Gilda presque en haut de la clôture, agitant son couteau ensanglanté. Sans réfléchir, Sunset se précipita pour attraper le couvercle d'une poubelle à proximité et le jeta comme un frisbee. Il frappa Gilda à la tête, la revoyant de la clôture, pour qu'elle atterrisse sur Dumbbell, Hoops et Score.

Réfrénant un cri, Sunset se leva et courut dans la ruelle, mettant tout son poids sur sa jambe gauche indemne. Elle utilisa les murs pour se soutenir quand elle était sur le point de tomber. La ruelle tourna et se divisa plusieurs fois.

Finalement, Sunset s'échappa du labyrinthe et trouva un chantier en construction. Le squelette d'un bâtiment de deux étages se tenait au centre, entouré pas des poutres en fer et des échafaudages. Il donnait l'impression que personne ne l'avait touché depuis un moment.

Sunset prit son genou et essaya de regarder sa blessure. Son sang avait imbibé son pantalon et l'avait teint en cramoisi. Maintenant qu'elle avait cessé de bouger, la douleur revint avec des impulsions vives, et sa jambe se sentait incroyablement faible.

Maintenant quoi ? Heureusement, elle avait semé Gilda, mais maintenant elle était coincée au milieu de Celestia-sait-où, avec une jambe saignante.

Il y eut un craquement suivit par un grand fracas, et quelque cria : "À l'aide !"

Sunset bondit sur ses pieds, pour seulement s'effondrer dans la saleté. Malgré ça, les cris de détresse forcèrent son corps à se relever et à marcher en traînant des pieds. Elle fit son chemin jusqu'à l'autre côté du bâtiment et leva les yeux pour voir Trixie accrochée à une planche cassée au deuxième étage.

"Trixie, comment as-tu pu te retrouver là-haut ?" cria Sunset.

Trixie agita ses jambes, essayant de remonter. "J'ai essayé de me téléporter à nouveau, mais je me suis retrouvée ici à la place ! S'il te plaît, fais quelque chose !"

Sunset soupira. "Ne t'inquiète pas, je vais faire ce que je peux, reste accrochée." Elle commença à rechercher un chemin, se demandant ce qu'elle aurait fait si elle n'était pas maudite. Trixie était une épine dans son pied, mais Sunset était sûr qu'elle ne voulait pas la voir morte.

Il y avait une rampe à proximité qui conduisait au premier étage, et une autre en face qui amenait au second, bien que Sunset n'était pas sûre d'appeler ça un étage. Il y avait des poutres en acier et quelques planches en bois, mais la plupart était encore incomplet. Sunset avança d'un pas léger pour ne pas briser le bois, et parce qu'elle ne pouvait pas faire mieux avec sa jambe blessée. Indépendamment, sa jambe céda à quelques pas de Trixie, et elle tomba contre le bois, faisant cliqueter toute la structure.

Trixie cria et tâtonna le bord. "Je glisse, je glisse !" sanglota-t-elle.

Sunset rampa sur son ventre, en se jetant aux trente derniers centimètres pour rattraper Trixie quand sa main glissa. Le poids tira Sunset en avant, près de l'envoyer par-dessus le bord aussi, mais elle mit son pied contre une poutre de soutien.

"Ne me laisse pas tomber, je t'en prie !"

Sunset grogna, tirant Trixie avec toute la force dont elle était capable. "Je ne te laisserais pas tomber, je le promets." Le bois craquait lugubrement en dessous d'elle.

"Je les ai trouvés !" cria Hoops.

Aujourd'hui n'est pas mon jour. Sunset souleva Trixie tout en essayant de se tortiller pour se mettre en lieu sûr. Sa jambe protesta violemment, sapant sa force et dédoublant sa vision. Elle secoua la tête et se concentra sur Trixie, qui avait l'air effrayée au-delà de la croyance. Elle ne cessait pas de regarder en bas et de s'agiter.

"Hé, hé", dit Sunset de sa voix la plus rassurante. "Tu vas t'en sortir. Regarde-moi. Ça va bien se passer." Elle pouvait entendre plusieurs bruits de pas en dessous.

Trixie secoua la tête. "Je suis désolée, Sunset, je–"

"Je ne veux pas l'entendre." Sunset tira à nouveau. "Tout – va – bien – se passer !" Elles y étaient presque. La structure secoua avec l'ajout de quatre autres personnes.

"Mais je glisse !"

Sunset ressassera son emprise sur les paumes moites de Trixie. "Tiens encore une minute de plus !" Les mots d'Applejack firent écho à travers elle. Trixie n'était peut-être pas sa sœur, elle n'était même pas son amie. Mais il n'était pas question que Sunset la laisse tomber !

Ses jambes crièrent en signe de protestation et sa vision commença à disparaître ; mais avec sa nouvelle détermination, Sunset se leva, sortant Trixie du vide. Elle s'accrocha à une poutre de soutien quand Sunset trébucha et tomba encore. Elles étaient toutes deux silencieuses entre leurs lourdes respirations.

La marche de Gilda brisa leur moment de paix. "Vous avez nulle part où aller maintenant, crétines !"

Sunset se releva et se tint devant Trixie. Elle vacilla au début, mais trouva son équilibre. "Par hasard, tu ne peux pas nous téléporter toutes les deux loin d'ici ?" murmura-t-elle.

"Non ; je ne peux même pas aller sur de longues distances, peu importe si j'emmène quelqu'un avec moi."

Je me disais aussi. Sunset leva ses poings quand Gilda s'approcha avec un sourire carnassier. Elle prit la voie étroite, laissant Hoops, Dumbbel et Score manœuvrer autour des poutres d'acier.

"D'accord", dit Sunset, "alors j'ai besoin que tu partes seule et que tu t'enfuis."

Trixie hésita. "Mais, et toi, Sunset ?"

"Je vais probablement mourir", dit-elle à voix basse. Elle secoua la tête. "Ça va aller, pars."

"Mais ta jambe–"

"Pars !"

"Sunset !"

"Pars avant que je te pousse !" Sunset savait que Trixie l'avait enfin écouté car l'expression de Gilda passa au choc et à la confusion.

"C'est quoi ce bordel ?" Elle regarda autour d'elle. "Elle est passé où ?"

"Je sais pas", répondit Sunset. "Mais tu devrais te concentrer sur moi."

Gilda sourit. "Ta perte." Elle attaqua Sunset d'un coup sec de son couteau.

Sunset se pressa sur le côté afin que le couteau ne coupe qu'une fine ligne à travers son pull. Elle recula quand Gilda l'attaqua à nouveau, l'attirant dangereusement près du bord. Sa jambe céda, et elle se retrouva à genoux devant Gilda. Le couteau s'enfonça dans la joue de Sunset, dessinant des perles de sang.

"C'est ça, agenouilles-toi, petite salope. Je vais couper ton joli visage en lamelles." Gilda enfonça la lame plus fort. "Mais tu sais quoi ? Si tu es sage, je ne vais pas te pousser du bord."

"Aussi tentant que ça à l'air–" Sunset saisit le poignet de Gilda et le tordit. La pointe du couteau coupa encore sa joue quand elle l'éloigna, mais c'était mieux que l'alternative. Elles luttèrent sur le couteau, Gilda essayant de le ramener sur le visage de Sunset, et Sunset tentant de le sortir de sa main.

Gilda frappa le visage de Sunset, mais seulement avec le manche du couteau, Sunset fut en mesure de libérer le couteau et de le retourner contre Gilda. Elle sauta en arrière quand Sunset trancha vers l'avant, non loin presque perde son équilibre.

Sunset se redressa et agita le couteau. "Je croie que ceci équilibre un peu les chances."

Gilda atteignit sa poche et en sortit un second couteau papillon.

Bien sûr. Elle devait donner du crédit là où il était dû : Gilda n'était pas une idiote. Les deux filles firent un mouvement d'oscillation ; leurs lames se raclèrent l'une contre l'autre, créant un horrible crissement métallique. Elles s'attaquèrent à nouveau, en réussissant à créer des étincelles cette fois-ci. Au troisième coup, Gilda visa les doigts de Sunset, entaillant le pouce quand Sunset tira en arrière à la dernière seconde.

"Hey, hésitez pas à intervenir quand vous voulez !" cria Gilda aux autres.

Score haussa les épaules. "Difficile quand tu prends toute la place. D'ailleurs, tu y arrives très bien."

Gilda leva les yeux au ciel. "Si tu veux que les choses soient bien faites..." Sa lame se heurta à nouveau contre celle de Sunset.

Sunset aurait voulu essayer de fuir avec Trixie, même si elle ne pouvait pas téléporter deux personnes. Exploser aurait pu être une meilleure alternative à ce qu'elle faisait face en ce moment. Elle avait du mal à rester debout, et transpirait de l'effort. Combiné avec sa fuite et d'avoir tiré Trixie d'une chute du deuxième étage, elle était surprise, qu'elle ne s'était pas évanouie.

Eh bien, avec la façon dont vont les choses, ça reste une possibilité. Même si je parviens à battre Gilda, j'ai encore trois losers à combattre, et je devrais ramper jusqu'à la maison. Les perspectives étaient sombres si Sunset était honnête avec elle-même.

Évidemment, Gilda sentit l'optimise décroissante de Sunset et pressa son attaque, forçant Sunset à faire un demi-pas en arrière. Elle attaqua à nouveau, et les deux lames se pressèrent l'une contre l'autre.

Gilda lui sourit. "Profite de ta chute." Elle mit son poids en avant, poussant Sunset hors du bâtiment.

Sunset ne cria pas. Elle tomba simplement. Elle ferma les yeux et attendit la fin, regrettant de ne pas revoir Equestria. Regrettant de ne pas pouvoir présenter des excuses à Twilight. Regrettant que le rire de Gilda sera la dernière chose qu'elle entendra.

La chute était lente. Si lente en effet, que Sunset se demandait ce qui prenait tant de temps pour qu'elle frappe le sol. Elle réalisa alors qu'il y avait un sentiment d'apesanteur, il n'y avait aucune réelle sensation de tomber. Elle ouvrit les yeux, se voyant entourée d'une lueur de magie pourpre, l'amenant lentement vers le sol.

"Sérieusement, c'est quoi ce bordel ?" cria Gilda au-dessus d'elle.

"Lulamoon", murmura Sunset quand elle toucha le sol.

Trixie courut vers elle, surprenant Sunset avec la façon dont elle paraissait préoccupée. Elle avait aussi l'air d'avoir couru un marathon ; ses cheveux étaient collés à son visage et elle transpirait de partout. "Tu vas bien, Sunset ?"

"Pas vraiment", dit Sunset tombant encore à genoux. "Je ne t'ai pas dit de t'enfuir ?"

Derrière Trixie, une voix familière dit : "Les Lulamoon ne s'enfuient jamais, Sunset." Artémis et Selena marchaient à grands pas, ayant surgi de nulle part. "Retraite stratégique, peut-être..." Artémis sortit sa baguette. "Mais ne s'enfuient jamais."

"Que faites-vous ici ?" demanda Sunset.

Selena posa une main sur un sabre attaché à son côté. "Trixie est venu et nous a dit que tu étais en danger. On dirait que nous sommes arrivés juste à temps."

Beaucoup de pensées traversèrent l'esprit de Sunset, mais la perte de sang fit l'ensemble s'emmêler dans un désordre noueux. Au lieu d'essayer d'y donner un sens, elle décida de simplement regarder ce qui allait arriver.

Gilda et les autres se précipitèrent hors du bâtiment et s'enfuirent dans la ruelle. Artémis apparut en face d'eux, les bras croisés et son chapeau pointu baissé, cachant ses yeux.

"Hors de mon chemin, mon vieux ! Je n'ai pas peur de te trancher !" rugit Gilda.

Artémis souleva son chapeau d'un pouce. "Est-ce que vous venez de me traiter de vieux ?"

Selena dégaina son sabre et fit de grand pas en avant. "Mauvais choix de mot. Ce sera votre deuxième erreur."

"Votre première..." La voix d'Artémis devint dure. Il redressa complètement son chapeau, révélant ses yeux dangereux. "a été de menacer ma fille et d'attaquer son amie."

Sunset aurait souligné qu'elle et Trixie n'étaient pas amies, mais elle n'avait jamais vu Artémis en colère et voulait vraiment savoir comment ça allait se jouer.

Gilda se précipita vers l'avant, amenant son bras en arrière pour frapper. Un coup de la baguette d'Artémis et elle vola en arrière, laissant le couteau tomber de sa main. Selena bascula son sabre et piqua l'arrière de la poignée dans le dos de Gilda, l'envoyant la tête la première dans le sol.

Hoops, Score et Dumbbell étaient abasourdis, regardant d'Artémis à Selena puis à Gilda. Hoops récupéra en premier, courant et donnant un coup de couteau à Artémis, seulement pour passer à travers une illusion. Artémis vint sur le côté et ôta son chapeau, provoquant un vol de colombes sur Hoops. Elles le picorèrent et étouffèrent son visage avec leurs ailes. Chaque fois, qu'il en frappa une, elle se transforma en bulles, et deux autres apparurent.

Score se tourna vers Selena après avoir regardé les colombes chassant Hoops. Il l'attaqua avec un coup de couteau sauté, suivit d'une combinaison de coups rapides et de grands gestes. Selena esquiva chacun d'eux avec grâce, en faisant des pas légers, mais décisifs jusqu'à ce que Score s'épuisa.

Il fit un mouvement de balancier frénétique, et Selena le bloqua avec le pommeau de son sabre. Elle attrapa son poignet et le tordu pour que le couteau tombe, puis piqua son épaule avec l'extrémité du manche de son sabre, fracassa son pied avec son talon, et le mis à terre avec un coup de sa main ouverte à sa poitrine.

Dumbbell qui avait tout vu, regarda Artémis et Selena qui le regardaient avec impatience, et se mit à courir dans la direction opposée.

Artémis posa une main sur sa bouche et écarta les doigts. Il souffla un jet de flamme qui s'envola et s'enroula dans une boule massive au-dessus de lui. Elle se déroula en un dragon écarlate et bondit après Dumbbell, déchaînant un rugissement féroce qui dressa les cheveux de Sunset sur sa tête.

Les flammes engloutirent Dumbbell, et pendant une seconde, Sunset pensait qu'Artémis l'avait vraiment incinéré. Le brasier mourut, révélant Dumbbell ligoté avec d'épaisses cordes, mais bien vivant.

Gilda se leva et regarda la scène autour d'elle. Hoops était recroquevillé sur le sol avec les colombes qui faisaient un nid au-dessus de lui. Score gisait sur le sol, gémissant de douleur. Dumbbell était ligoté, l'air terrifié.

"Sérieusement.... C'est. Quoi. Ce bordel ?"

Selena plaça le bout de son sabre sous le menton de Gilda. "Vous devriez vraiment réfléchir à deux fois avant d'embêter quelqu'un. Vous ne savez jamais qui ils connaissent." Elle avança la pointe un peu plus près et plissa les yeux. "Et vous ne devriez jamais embêter ma Trixie ou ses amis à nouveau ou je vous étriperais comme un poisson."

Gilda la foudroya du regard, soit incapable de comprendre qu'elle avait été battue, ou incapable de comprendre la menace d'un quelconque adulte. Elle rugit, se poussant en arrière avant de jaillir du sol. Saisissant son couteau à terre, elle se précipita vers Selena et l'attaqua d'un mouvement de balancier, rencontrant son sabre.

D'un coup de poignet, Selena envoya le couteau papillon voler dans l'air. Elle tourna ensuite son sabre et frappa Gilda au visage avec le côté plat. Gilda se retourna sur elle-même et tomba au sol, tenant sa joue. Selena leva sa main et attrapa le couteau en chute libre par la poignée.

Artémis reprit son sourire enfantin. "Et ça, Trixie, est la raison pour laquelle je me suis marié à ta mère !"

Sunset cligna des yeux. "C'était... incroyable."

 

******

 

Les Griffons étaient assis ligotés ensemble dans un paquet de corde avec un ruban bleu noué dessus. Toutes leurs armes (sauf pour le couteau papillon que Sunset avait prit à Gilda) étaient dans une boîte métallique à six mètres plus loin avec un autre ruban noué sur le dessus.

"Vous allez sérieusement nous laisser ici ?" demanda Gilda. Il y avait une marque violette sur sa joue, là où le sabre de Selena l'avait giflée.

"Oh, ne vous inquiétez pas", dit Artémis, qui aidait Sunset à se relever. "La police devrait bientôt être là. Et s'ils ne viennent pas, je me suis assuré que ces cordes vous garde au chaud toute la nuit."

Gilda cria des obscénités tandis que Sunset était téléportée loin avec les Lulamoon. C'était un peu comme la téléportation d'un poney : le monde se tordit autour d'elle, et elle se sentit comme si elle avait été poussé vers l'avant à grande vitesse. Seulement, il y avait plus de fumée au début.

Ils apparurent devant une grande maison de l'autre côté de la banlieue ; elle ne pouvait pas être à plus de cinq pâtés de chez Twilight ou Rarity. La maison était bleu avec des fioritures blanches, et à l'arrière était une tour pointue. Des roses bleues remplissaient le jardin bordant l'allée.

Artémis mena Sunset à la porte d'entrée, décorée avec un grand L en calligraphie. Sunset avait seulement commencé à lever les yeux au ciel lorsqu'ils faillirent sautés hors de sa tête quand la porte s'ouvrit. Le salon des Lulamoon rendait ceux de Twilight et Rarity fades, et celui de Pinkie avait l'air d'un désert aride en comparaison.

Des photos, portraits et des tapisseries recouvraient chaque centimètre des murs. La plupart des tableaux étaient des ciels étoilés, ou des représentations de la nature. Tout le reste présenta au moins un des Lulamoon. Commençant par le mur de gauche, Sunset trouva une photo d'Artémis quant il était un jeune garçon. Il était exactement le même, la barbiche en moins. Une jeune fille se tenait à côté de lui, presque complètement identique. Elle avait le même sourire enfantin, et une lueur de malice dans ses yeux.

Les yeux de Sunset parcoururent le mur, trouvant une photo d'un Artémis plus âgée faisant un spectacle devant une grande foule avec Selena à côté et l'autre fille sur sa gauche. Après était une photo de Selena désarmant son adversaire dans un duel d'escrime. La photo suivante était Selena tenant le trophée de la première place.

Plus bas, Artémis et Selena se tenaient la main sur la proue d'un navire de croisière. Puis, ils se tenaient côte à côte sous la Tour Eiffel. Artémis portait un smoking bleu ciel avec un haut-de-forme remplaçant son habituelle chapeau pointu, alors que Selena portait une robe blanche à couper le souffle ornée de saphirs. Un bouquet de roses bleues était dans ses mains.

Sur le mur d'à côté, Sunset vit Artémis et Selena dans différents endroits du globe. Ils étaient vêtus de pantalons cargo et de casques coloniaux, quelque part en Amazonie, de turbans et de robes en face de la Grande Pyramide, de vêtements militaires et de jumelles à la savane, d'épais manteaux d'hiver et de lunettes de ski sur ce que Sunset pensait être le mont Everest, et de robes chinoises traditionnelles sur la Grande Muraille de Chine.

Suivant leur tour du monde était une simple photo de Selena très enceinte suivit d'elle à l'hôpital tenant une Trixie braillante. Puis, il y avait Artémis lui donnant le biberon, et Selena lui lisant un conte. Les deux aidaient Trixie à souffler ses bougies d'anniversaire, puis Artémis maintenait Trixie sur son premier vélo. Tous les trois, plus la fille d'avant, maintenant une femme adulte, sautaient sur un trampoline. Trixie était sur scène déguisée en une fleur. Elle était ensuite mesurée par la femme que Sunset ne pouvait que supposer être la sœur d'Artémis. Debout à côté de Trixie était une fille du même âge qui avait l'air étrangement familier à Sunset. Elle avait des cheveux rouges qui viraient au violet, et elle était très jolie, même pour ce jeune âge.

Sunset réfléchit un peu là-dessus, encore étourdie par sa plaie saignante. Mais en regardant autour de toutes ses images, de tous les aperçus et les bribes de la vie des Lulamoon, un immense sentiment d'amour saisit le cœur de Sunset. Cet endroit était plus qu'une maison.

C'était un foyer.

Artémis plaça Sunset face vers le bas sur le canapé mou. Elle entendit Selena faire un doux 'tss' avant que ses doigts dansent gentiment autour de sa blessure ouverte. Sa jambe se contracta involontairement.

"C'est assez profond", dit Selena. "Je pense qu'elle a eu un nerf. Nous devrions t'emmener à l'hôpital sur le champ."

Sunset leva la tête. "Non ! Je... je veux dire, non merci. Ce n'est pas aussi grave que ça en à l'air." Sunset pouvait à peine bouger sa jambe. "D'ailleurs, vous ne pouvez pas me guérir, Artémis ?"

"Aussi phénoménale que mes pouvoirs sont–" Artémis leva une main, laissant des étincelles volaient de ses doigts. "La magie de guérison n'est pas mon fort."

Sunset le foudroya du regard. "Mais vous avez soigné mon nez !"

Il haussa les épaules. "Il était seulement un peu déplacé, je l'ai juste remis à sa place. Là, il s'agit de reconnecter des nerfs et des tissus. Un travail très précis et délicat."

"Oh, allez ! Vous devez avoir quelque chose !" Sunset croisa les doigts. En aucun cas elle pouvait aller à l'hôpital.

Selena hésita. "Eh bien... nous avons cette eau de source des moines de l'Himalaya."

Artémis fronça les sourcils. "Oui... mais je la gardais pour quelque chose de, tu sais, de terrible."

Selena le frappa à l'épaule. "Elle n'a besoin que de quelques gouttes, et pas de toute la bouteille."

"Ok, ok... Trixie."

Trixie sursauta, regardant comme si elle avait été appelée pour résoudre un problème, dont elle ne connaissait pas la réponse. Elle avait à peine dit un mot après qu'elle soit revenu avec de l'aide. "Oui ?"

"À l'étage, dans l'étude, il y a une bouteille sur la troisième étagère derrière le bureau. Va la chercher pour nous, d'accord, ma chérie ?"

"Oui, papa." Trixie partit à l'étage.

Selena alla dans la vue de Sunset. "Pardonne ma curiosité, Sunset, mais comment t'es-tu retrouvée dans cette situation ?"

Sunset soupira. "Mon amie Rainbow Dash et moi sommes battu contre ses sales types il y a un certain temps. Ils m'ont vu dans la rue avec Trixie et ont décidés qu'aujourd'hui serait un bon jour pour se venger."

"Et pourquoi étais-tu dans un tel quartier miteux en premier lieu ?" Selena plissa ses lèvres. "En fait, pourquoi Trixie était là ?"

"J'allais m'acheter une salade. Et je pense que Trixie m'espionnait."

"Trixie ne t'espionnait pas !" Trixie descendit les escaliers avec la bouteille à la main, et son regard amer habituelle.

Ravie de te revoir, Trix. Tu m'as inquiété pendant une seconde.

Selena prit la bouteille et la déboucha. Du bout ouvert, quelques gouttes de cristal claire tombèrent sur la jambe de Sunset. C'était chaux et apaisant, se diffusant profondément dans la plaie de Sunset. L'engourdissement disparu, remplacé par une sensation de picotement.

Sunset se leva et testa sa jambe guérie, étonnée de voir qu'elle fonctionnait très bien. Elle la tourna, et vit que la coupure n'était plus qu'une cicatrice rose. "Wow..." Elle regarda Selena. "Je ne sais pas quoi dire. Eh bien, merci, bien sûr, mais... c'est incroyable."

"Je t'en prie." Selena referma la bouteille. "Mais tu devrais remercier Trixie. Si elle n'avait pas été là, nous n'aurions pas su et nous n'aurions pas pu venir te sortir de là."

Trixie souffla et se détourna. "Trixie n'a pas besoin de remerciements. Elle remboursait juste une faveur. Maintenant, nous sommes quittes." Son regard dévia vers Sunset. "Bien qu'elle... soit contente que tu ne sois pas morte.

Sunset lui fit un sourire en coin. "Merci quand même, Trixie. Chacun d'entre vous, je vous remercie." Elle recula vers la porte. "Je dois y aller maintenant avant qu'il ne fasse trop sombre."

Artémis fronça les sourcils. "Es-tu sûre de vouloir déjà partir ? Nous aimerions que tu reste pour le dîner."

Un flash-back du dernier dîner de famille auquel elle avait participé fit Sunset dire instantanément : "Oui ! Je veux dire, non ! Enfin, non merci. Je vous remercie pour l'offre, mais je dois vraiment y aller."

"Très bien", dit Artémis avec une grande déception dans sa voix. "Permets-moi d'au moins te raccompagner." Il agita son poignet, et la porte s'ouvrit en grinçant.

Sunset dit au revoir avant qu'elle ne franchisse le seuil. Selena lui répondit avec enthousiasme, tandis que Trixie garda son dos tourné et se dirigea vers l'escalier.

Artémis ferma la porte derrière eux et dirigea Sunset sur le chemin. "Tu sais", dit-il sérieusement. "Je m'inquiète pour toi parfois."

Sunset s'arrêta. "Vraiment ?"

"Oui. Je l'avoue, j'en suis moi-même perplexe. Enfin, je me soucie beaucoup des gens qui m'entoures, mais toi, Sunset... je te connais depuis peu, mais il y a quelque chose de spécial à propos de toi. Je le savais dès le moment où tu étais montée sur ma scène. Mais je ne pensais pas que nous nous recroiserons encore et encore."

Des étoiles commencèrent à apparaître au-dessus d'eux quand le nuit s'installa. Sunset les regarda, incertaine sur ce qu'il fallait dire. Peut-être qu'Artémis avait ramassé quelques restes de sa magie d'Equestria.

"Tout va bien, Sunset ?"

"Non." Sunset soupira et leva une main. "Je comprends votre préoccupation, Artémis, vraiment. La vie est... mauvaise en ce moment. Mais je suis une grande fille. Je peux le gérer." Je l'espère.

Artémis regarda pensivement vers elle. "Fier comme un lion, hein, Sunset ?" Il rit et fit tournoyer sa barbiche. "Si tu es certaine que tu peux le gérer, alors j'imagine que je ne suis pas en droit de te questionner. Mais je maintiens ce que je t'ai dit la semaine dernière : les Lulamoon seront toujours là pour toi." Il fit un geste vers la porte. "Elle peut sembler un peu clinquante, mais notre maison t'es toujours ouverte."

Une boule se forma dans la gorge de Sunset, et elle se détourna rapidement pour essuyer une larme qui tombait de son œil. "Merci, Artémis." Elle se reprit et sourit. "Vous êtes fou... mais vous êtes le bon type de fou."

"Alors, je suis parvenu à accomplir mes objectifs dans la vie !" proclama-t-il. Il ébouriffa les cheveux de Sunset. "Prends un jour de congé demain, Sunset, mais essaie d'éviter les ennuis, d'accord ?"

Sunset retira la main d'une manière ludique. "D'accord." Je vais vraiment essayer.

"Alors bonne nuit, Sunset. Rappelle-toi, si tu as besoin de quoi que ce soit–" Il claqua des doigts. "– appelle-moi." Il disparut dans un nuage de fumée. Sunset se demanda quel était l'intérêt de se téléporter alors qu'il était à six mètres de la porte d'entrée.

Avec un haussement d'épaule, elle commença à marcher vers sa maison. Elle mit ses mains dans les poches de son pull et sentit quelque chose de plat et rectangulaire. Le sortant, elle vit que c'était la carte qu'Artémis lui avait donnée quand elle avait accepté de travailler pour lui.

Elle la tourna entre ses doigts, se demandant si elle aurait pu trouver un moyen pour qu'il lève sa malédiction. Elle éloigna cette idée. C'était de la magie d'harmonie, pas même Artémis pouvait la dissiper. Non, elle était sûre qu'elle devait se libérer d'elle-même.

Si c'était même possible.

Avant qu'elle tourne à l'angle, elle jeta un regard vers la maison des Lulamoon. Tout comme la façon qu'Artémis avait dit qu'elle était spéciale, Sunset sentait quelque chose de spécial en provenance de la maison. Ou plutôt, de l'intérieur de celle-ci. Même avec l'attitude froide de Trixie, c'était la maison la plus chaleureuse dans laquelle elle avait mis les pieds.

Une autre idée stupide se forma dans sa tête, et elle la chassa. Elle n'était pas une pique-assiette ou un fardeau et elle n'allait jamais profiter de leur hospitalité comme ça. Elle remit la carte dans sa poche et continua à marcher.

Tu es mieux seule.

Sunset regarda sa main bandée. Elle n'était pas seule – elle avait des amis ! Elle avait juste refusé de profiter d'eux. Elle était solitaire, indépendante...

Mais pas seule.

 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.