Discord icon

Étape 8 : Système Défaillant

Étape 8 : Système Défaillant

 

 

 

Sunset ouvrit son casier et regarda la petite liste qui était attachée à l'arrière de la porte. Elle sortit un stylo de son sac à dos et lut la liste :

 

1. Se débarrasser de Twilight Sparkle. Fait.

 

2. Se venger de Flash Sentry. Elle hésita. Elle l'avait plus au moins fait. Fait.

 

3. Être amie avec les cinq filles les plus ennuyeuses de l'école. Sunset grimaça et éloigna son stylo. Elle devait encore travailler là-dessus.

 

Bien que la majorité d'entre-elles semblaient l'avoir pardonnée pour l'incident du zoo, elle avait encore une certaine réticence à vouloir être amie avec elles. Sunset savait qu'elle devait se faire des amis si elle voulait que sa vie redevienne... plus normale, mais c'était difficile vu qu'elle en voulait toujours à tout le monde.

 

Et elle avait un autre problème maintenant.

 

Il y a trois jours, Sunset avait raconté à Twilight sur sa jumelle poney princesse et l'autre monde. Et tandis que ça semblait avoir suffisamment perturbé Twilight pour qu'elle reste à distante de Sunset, (bien qu'elle persistait à la saluer gentiment dans le couloir) les Canterlot High Five, comme Pinkie les avait nommé, étaient beaucoup trop désireuses d'être amies avec Twilight.

 

Depuis, Sunset avait gardé ses distances avec ces six là. Bien qu'elle pouvait être disposée à se forcer à être amie avec les cinq, devenir amie avec l'image miroir de celle qui avait ruiné sa vie était... bien... Sunset n'était pas sûre de ce que c'était.

 

Elle saisit le manuel qu'elle était venue chercher à l'origine et le mit dans son sac à dos avant de refermer le casier. Ce n'était pas juste. Elle voulait désespérément haïr Twilight de tout son cœur, et elle y arrivait... mais pas cette Twilight. Cette Twilight ne lui avait rien fait, à part avoir exigé la vérité. C'était un conflit qui culpabilisait le cœur de Sunset.

 

La culpabilité était un sentiment que Sunset commençait à éprouver davantage ces derniers temps, ce qui l'avait vraiment agacée. Elle commençait aussi à se sentir véritablement coupable de ce qu'elle avait fait à l'école et aux élèves, et coupable de les haïr alors que la plupart d'entre-eux ne lui avait rien fait.

 

Alors maintenant, c'était de la culpabilité que Sunset sentait quand elle pensait à Twilight Sparkle et les choses désagréables qu'elle pourrait faire pour ruiner sa vie. Ce n'était pas juste de prendre sa revanche contre une personne dont elle ignorait tout il y a une semaine. C'était n'était pas juste de la haïr pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait.

 

Cette notion, cependant, donna envie à Sunset de haïr encore plus Twilight pour ne pas être capable de la haïr correctement, même si c'était plus une haine creuse, et toujours interrompue par de la culpabilité. C'était un cycle ennuyeux, vicieux et épuisant.

 

Pour Sunset, il n'y avait qu'une seule personne de l'école, qu'elle pouvait haïr sans se sentir coupable.

 

Rainbow Dash.

 

Elle n'avait fait aucun effort pour cacher son dédain envers Sunset, et le sentiment était réciproque. Sunset appréciait ça cependant. Alors que le reste de l'école l'ignorait simplement, Rainbow la détestait, ce qui permettait à Sunset de librement lui rendre la pareille, sans culpabiliser.

 

Alors qu'elle marchait sur le plancher du couloir qui grinçait sous ses bottes, Sunset pensa : Pourquoi la vie ne peut pas être aussi simple que cela ? Tout le monde me hait, je les hais, et on vie simplement nos vies ainsi. Au lieu de ça, elle était forcée à ne plus haïr, à se faire des amis, et à ruiner complètement un système qui était parfait.

 

Jusqu'à ce que la malédiction soit levée. Ensuite, je pourrais à nouveau haïr tout le monde. Sunset arrêta de marcher. Quelque chose à ce sujet semblait... un peu triste. Avant qu'elle ne puisse trop y penser, la cloche sonna pour le prochain cours, ce qui envoya les étudiants dans leur frénésie habituelle pour arriver à l'heure.

 

Sunset remonta le courant humain et combattit pour sortir de la marée lorsque qu'elle approcha de sa salle de classe. Rarity était déjà rentré à l'intérieur et s'était assise à l'avant. Elle fit un signe vers Sunset pour l'inviter à prendre le siège à côté d'elle. Sunset leva les yeux au ciel, mais s'y conforma.

 

"Bonjour, Sunset, comment vas-tu aujourd'hui ?" demanda Rarity avec une véritable douceur.

 

"Bien, je pense." répondit lassement Sunset. Rarity avait pris l'habitude de toujours demander à Sunset comment elle allait, même si Sunset n'avait pas varié ses réponses. D'ailleurs, si Sunset avait quelque chose à confier, elle doutait qu'elle le partagerait avec Rarity.

 

Là encore, elle supposait que c'était quelque chose que les amis faisaient entre-eux. Partager ses sentiments et des trucs stupides du genre.

 

"As-tu quelque chose de prévu après les cours ?"

 

Sunset posa sa tête sur sa main. "Ouais, retenue." Encore.

 

Rarity claqua des doigts. "Zut, j'avais oublié ta, ahem, punition. Pendant combien de temps tu vas avoir tes retenues ?"

 

"Un mois," dit aigrement Sunset.

 

"Hé bien..." Rarity tournoya son doigt dans ses boucles pourpres. "J'imagine que c'est mieux que l'alternative de se faire suspendre... ou expulser. Mme Celestia a été assez indulgente, tu ne trouves pas ?"

 

"Ouais, en effet." Je suis juste contente qu'elle n'ait pas demandé une réunion parents-professeurs ou quelque chose comme ça.

 

Le dernier des élèves entra quand la cloche sonna pour signaler le début du cours. Sunset sortit son cahier et commença à prendre des notes sans réfléchir, tandis que Mr. Noteworthy commença son cours sur un moment obscur de l'histoire.

 

L'histoire était la seule matière que Sunset devait travailler pour garder ses notes parfaites. Elle ne pouvait jamais se souvenir de toutes les dates, de qui avait tué qui, pour quelle raison, et à partir de quelle guerre en particulier.

 

Les humains semblent apprécier de s'entre-tuer. C'était ce qu'elle avait principalement retenu de trois ans d'étude sur l'histoire humaine. À part les attaques de monstres, Sunset n'avait pas réalisé à quelle point Equestria était un paradis radieux jusqu'à ce qu'elle vienne ici. Bien sûr, il y avait eu des guerres, mais jamais dans des proportions aussi grandes que celles des humains.

 

Penser à Equestria envoya un petit pincement de nostalgie dans le cœur de Sunset. La dernière fois qu'elle était rentré chez elle, c'était pour commettre un acte de larcin. Ça faisait depuis très longtemps qu'elle n'avait pas vu les champs du Domaine Licorne, ou les grands immeubles étincelants de Canterlot. Depuis aussi longtemps qu'elle avait vu sa mère ou son père... ou Celestia.

 

Elle arrêta d'écrire quand son esprit s'égara. Elle savait que le temps s'écoulait différemment entre les deux mondes, et elle se demandait si quelqu'un se souvenait encore d'elle. Est-ce que ses parents la reconnaîtraient ? Étaient-ils toujours là ? Est-que Celestia saurait la pardonner maintenant ? Elles ne s'étaient pas quittées en bons termes, et Sunset était encore en colère contre elle, mais une partie d'elle aspirait à voir le visage doux et pardonnant de Celestia.

 

"Sunset !"

 

Sunset leva sa tête de ses notes et regarda Rarity, qui venait de siffler son nom. Elle pointa vers la mine renfrognée de Mr. Noteworthy.

 

"Mlle Shimmer, je vous ai posé une question. Vous ne suivez pas le cours ?"

 

"Non, pas vraiment." répondit Sunset. C'était dans des moments comme ça, qu'elle désespérait de ne pas pouvoir mentir. Cependant, le reste de la classe semblait rire de sa remarque narquoise.

 

La mine renfrognée de Mr. Noteworthy s'approfondit. "Bien, je suppose que je vais devoir demander à la principale de vous rajouter un autre jour de retenue. Peut-être que vous suivriez mieux le cours après."

 

Sunset ignora les ricanements derrière elle, et s'enfonça dans son siège. "Génial."

 

******

 

Le déjeuner était ennuyeux, Sunset mangeait son repas seule et en paix. Elle leva les yeux vers la table où les Canterlot High Five étaient assises, avec Twilight.

 

En creusant dans sa salade, Sunset ne pouvait pas s'empêcher de remarquer que l'heureuse expression de Twilight semblait presque forcée. Son sourire n'avait pas tout à fait atteint ses yeux, qui parfois vagabondaient dans la cafétéria de manière frénétique.

 

Sunset baissa les yeux vers sa salade, et souriait à elle-même. Un problème dans ton paradis d'amitié, Sparkle ? Sous son sentiment de joie, Sunset ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce que Twilight recherchait avec ses yeux de manière si nerveuse. Elle releva la tête vers leur table. À bien y penser, Twilight affichait souvent cette expression quand elle était avec l'une d'elles.

 

Attend une minute... Sunset compta le nombre de tête à leur table. Quelqu'un avait disparu. Où est Pinkie...?

 

"Salut, Sunset !"

 

"Gah !" Sunset était presque tombée de sa chaise à l'apparition soudaine de Pinkie Pie. "Pinkie !" cria Sunset. "Ne fait pas ça ! Tu as failli me donner une crise cardiaque !"

 

Pinkie tomba dans la chaise à côté d'elle et donna un sourire d'excuse. "Désolée, je t'ai vu assise toute seule ici et j'ai pensé que tu voudrais un peu de compagnie. Je ne voulais pas te faire peur." Elle se frotta les mains d'une manière sinistre. "Mais, Halloween est tout proche maintenant, ce qui veut dire qu'il est temps pour moi de commencer à effrayer tout le monde ! Mouahahahahah !"

 

Sunset regarda avec détachement quand Pinkie ricana avec ses bras en l'air, comme un méchant de fiction ringard. "Tu as un problème."

 

Pinkie cessa de rire et haussa les épaules. "Ma mère dit que je mange trop de bonbons." Elle fouilla dans ses cheveux et en sortit une sucette. "Mais je peux m'arrêter quand je veux."

 

"Uh-huh. Y a une raison particulière pour que tu viennes m'embêter, ou tu veux juste être plus ennuyeuse que d'habitude ?"

 

Pinkie coinça sa sucette dans sa bouche et fronça les sourcils. "Eh bien, quelqu'un s'est levé avec un citron dans la bouche, car tu es aigre. Je voulais juste savoir pourquoi tu étais toute seule."

 

Sunset retourna à sa salade. "J'aime manger seule."

 

"Pourquoi ?" demanda innocemment Pinkie.

 

"Parce que je n'aime pas passer du temps avec d'autre personnes."

 

"Pourquoi ?"

 

"Parce que je n'aime pas les gens."

 

"Pourquoi ?"

 

"Car ils sont ennuyeux ! Et si tu me demandes 'pourquoi' encore une fois, je vais t'arracher ta langue et te la donner à manger !"

 

Pinkie qui était encore à sucer bruyamment sa sucette, cligna des yeux. "Est-ce que quelqu'un t'a déjà dit que t'as des problèmes de colère ?"

 

Sunset respira un coup pour se calmer. "Ça a déjà été mentionné, oui."

 

Pinkie se pencha et passa un bras autour d'elle. "Ce n'est pas grave ! J'étais tout le temps triste quand j'étais plus jeune, mais ensuite, j'ai rencontré des amis qui m'ont appris à toujours voir le bon côté des choses ! Tu as juste besoin d'arrêter d'être si grincheuse et te faire des amis ! Et souris plus, beaucoup plus !"

 

"Tu es la seconde personne qui me le dit." Sunset regarda le bras de Pinkie, et lui donna un regard d'avertissement. "Et tu ne te souviens pas de la règle numéro un ?"

 

"Ne pas parler du Fight Club ?"

 

Sunset résista à l'envie de se claquer la tête contre la table, ou d'étouffer Pinkie jusqu'à quelle devienne bleue. "Tu es désespérante."

 

"Hey, tu es la seconde personne à me le dire ! Bizarre, hein ?" Pinkie prit la tige de la sucette dévorée et la tordit en forme de bretzel avant d'y mettre deux de ses doigts. Elle visa, sa langue tirée sur le côté de sa bouche, avant de jeter le bretzel à travers la pièce, où il percuta l'arrière de la tête de Rainbow.

 

Rainbow se retourna et lança un regard vers Pinkie et Sunset. Sunset croisa son regard un moment avant de se tourner pour voir Pinkie qui la pointait, regardait de l'autre côté, et sifflait innocemment.

 

"C'est la deuxième fois !" cria Rainbow.

 

"Deuxième ?" Sunset leva les mains dans la confusion "Quand était la première ?"

 

"Probablement quand t'as crié sur Fluttershy." répondit Pinkie.

 

"Ah, oui." dit Sunset.

 

La cloche sonna pour la fin du déjeuner, ce qui envoya tout le monde hors de la cafétéria, vers leur prochain cours. Sunset jeta son plateau de nourriture à moitié mangé avant de pousser dans la foule d'étudiants qui sortait.

 

"Hey, Sunset, attends !" Pinkie passa agilement à travers la foule pour la rattraper. "Tu viens au Sugarcube Corner avec nous après l'école ?!"

 

"Je ne peux pas, j'ai une retenue."

 

"Aww, dommage. Et demain ?"

 

Sunset la regarda. "Pinkie, j'ai des colles pour le reste du mois et sûrement plus."

 

"Décidément ! Hé bien, dans ce cas, on fera une fête en retenue un jour !" acclama Pinkie. "Une punition sera toujours réjouissante avec de bons amis !" Elle tourna vers un autre couloir et agita le bras avec ferveur "Bye, Sunset ! Amuse-toi en retenue !"

 

Sunset continua de passer à travers la foule sans cesse en mouvement. Une fête en retenue ? Elle ne put s'empêcher de sourire. Aussi ennuyeuse que Pinkie était, Sunset devait admettre que sa ne la dérangerait pas si cela se produisait.

 

******

 

Le reste de la journée se passa sans incident, et alors que la cloche sonna pour la fin des cours et la liberté pour la plupart, pour Sunset, elle marqua le début de deux heures de tâches abrutissantes.

 

Aujourd'hui, elle devait éponger tout les couloirs de l'école, elle se demandait pourquoi elle devait faire le travail d'une femme de ménage.

 

Elle décida de se mettre au travail sans faire d'histoire. Plus vite elle aurait fini, plus vite elle pourrait renter chez elle et faire... rien.

 

"Bah, rien faire est mieux que faire ça," grommela Sunset qui traîna la serpillière humide sur le sol. Même si elle supposait que c'était mieux que ce que Snips et Snails faisaient : nettoyer tous les plats du déjeuner.

 

Elle fit son travail rapidement dans le hall central, avant de s'occuper du couloir Est. Elle savoura le doux silence qui régnait, tout le monde avait été si désireux de rentrer chez eux, elle paria que les seules personnes restantes étaient les joueurs des équipes sportives.

 

Du moins, c'est ce qu'elle s'était dit jusqu'à qu'un léger bruit effleure ses oreilles. Il était calme et étouffé, mais Sunset pouvait dire qu'il provenait d'un humain, et ressemblait à des pleurs.

 

Curieuse, elle arrêta son nettoyage et partit vers le bruit, qui la mena aux toilettes pour dames. Elle resta devant l'entrée et pesa ses options. Une partie d'elle voulait juste laisser celle qui était dans la misère se débrouiller seule avec ses problèmes. D'un autre côté, quelqu'un pleurait, et Sunset devait admettre, que ce serait bien d'empirer encore plus son humeur ! Juste en souvenir du bon vieux temps.

 

Sunset sourit sauvagement, poussa la porte et entra dans les toilettes aux carreaux noir et blanc. Dès qu'elle entra, les pleurs s'étaient vite transformés en gémissements étouffés et à des hoquets occasionnels. Son sourire s'effondra quand elle regarda en dessous de la porte, elle y vit une paire de bottes familières.

 

De tout le monde, ça devait être elle ! Sunset s'appuya contre l'un des lavabos et croisa les bras. "Très bien, Twilight, sors de là," dit-elle sèchement.

 

Il y eut un hoquet, suivit par le son du déverrouillage de la cabine avant que Twilight y sortit sa tête marquée par les larmes. "C-Comment tu as su que c'était moi ?"

 

"J'ai vu tes stupides bottes. Qu'est-que tu fais ici de toute façon ? Ton père n'est pas venu te chercher ?"

 

Twilight sortit complètement de sa cachette et essuya ses yeux avec le dos de sa main. "Il travaille tard aujourd'hui, donc je dois rentrer à pied..."

 

Sunset haussa un sourcils. "Pourquoi tu ne rentres pas à la maison avec les filles ?" Elle trouva la racine du problème, car à la mention des cinq, Twilight se mordit la lèvre et évita les yeux de Sunset.

 

Sunset commença à sourire à nouveau. "Quoi, elles t'ont déjà rendu folle ? C'est rien, je peux à peine les supporter."

 

Twilight fit irruption d'une nouvelle vague de larmes, ce qui effaça instantanément le sourire de Sunset. " C-ce n'est p-pas ça ! E-elles ne veulent pas être mes a-amies !"

 

"Quoi ?"

 

Twilight secoua la tête et s'écria : "La façon d-dont elles me regardent ! Elles pensent que je suis elle ! E-elles veulent être amies avec la Princesse Twilight Sparkle, pas moi ! Je... je suis juste un substitut d'elle parce qu'on a le même nom et le même visage ! Elles ne veulent pas être mes amies..."

 

Les épaules de Sunset s'affalèrent quand elle regarda Twilight pleurer dans ses mains. C'était assez triste d'être considéré comme la simple remplaçante de quelqu'un d'autre. Et tandis que Sunset aimait l'idée de taper quelqu'un à terre, quelque chose lui disait que ce n'était pas le meilleur moment pour ça.

 

Je vais le regretter plus tard, je le sais.

 

"Twilight, regarde-moi."

 

Twilight leva la tête, et regarda Sunset avec ses yeux injectés de sang.

 

Sunset grimaça de dégoût. Elle tendit la main et tira plusieurs serviettes en papier du distributeur. "D'abord, arrête de pleurer et nettoie ton visage ; t'as l'air pathétique." Elle tendit les serviettes à Twilight, qui les prit pour essuyer ses larmes et moucher son nez.

 

"Maintenant," la voix de Sunset s'adoucit. "écoute-moi quand je te dis qu'elles veulent être tes amies. Elles veulent apprendre à te connaître, toi. T'utiliser comme une remplaçante de l'autre Twilight est seulement dans ta tête."

 

"Mais– "

 

"Ne m'interromps pas !" avertit Sunset. "C'est dans ta tête, Sparkle. Autant que je déteste l'admettre, elles sont sans doute les filles les plus gentilles et les plus sincères que tu vas rencontrer ici. Te faire du mal ou prétendre que tu remplaces juste quelqu'un d'autre est la dernière chose qu'elles veulent."

 

Twilight essuya à nouveau ses yeux. "Tu le penses vraiment ?"

 

Sunset acquiesça. "Ouais, je le pense vraiment. Elles te connaissent seulement depuis trois jours Twilight. Tu as le reste de l'année pour faire bonne impression."

 

"Je suppose que tu dois avoir raison," Twilight renifla. "Je sens juste que quand... quand elles me regardent, elles recherchent une princesse..."

 

"Ouais, bien, elle n'est pas tout ce qu'elles imaginent." Sunset recroisa ses bras. "D'ailleurs, elles ne l'ont rencontrée qu'une fois. Donne-leur quelques semaines, et tout le monde sera passé à autre chose ou pensera que c'était un rêve fou. La durée d'attention d'un adolescent ne dure pas très longtemps."

 

Twilight laissa échapper un petit rire. "Tu as raison. Rarity et Pinkie et chacune d'entre-elles, semblent toutes être des filles bien. J'ai peut-être réagi de façon exagérée. Si je suis simplement moi-même, alors elles ne s'attendront qu'à moi."

 

"Si tu veux simplifier ça à une leçon extra-scolaire, alors oui." dit Sunset avec un haussement d'épaules.

 

Twilight jeta les serviettes, attrapa son sac à dos puis le mit en bandoulière sur son dos. "Merci de m'avoir parler, Sunset. Je me sens mieux maintenant."

 

"Meh." Sunset se détourna et attendit que Twilight soit partie. Quand elle remarqua que Twilight ne partait pas, Sunset demanda : "Qu'est-ce que t'attends, un biscuit et une tape sur la tête ?"

 

"Non, en fait..." Une légère rougeur apparut sur les joues de Twilight. "Je me demandais si tu ne voudrais pas rentrer à pied avec moi ?"

 

Sunset la regarda les yeux à moitié ouverts. "Non. D'ailleurs, je suis en retenue."

 

"Oh." Sunset était surprise par le degrés de déception dans la voix de Twilight. "Bien, je suppose qu'on se verra demain alors." Twilight ouvrit la porte et partit dans le couloir.

 

Hmm, attend une minute, pensa Sunset. Rester ici à nettoyer le sol pendant une heure et demie, ou marcher avec elle jusqu'à sa maison et profiter du reste de la journée...

 

Sunset sortit de la salle de bain et cria : "Hé, Sparkle, attends !" Elle marcha vivement pour rattraper Twilight qui avait la main sur la porte d'entrée.

 

"Qu'est-ce qu'il y a ? "

 

"J'ai changé d'avis. Je vas marcher avec toi. Juste pour cette fois."

 

Twilight la regarda avec suspicion. "Mais tu disais que t'étais en retenue ?"

 

"Ouais, c'est exactement pourquoi je vais t'accompagner. Je préfère ça que de devoir laver le plancher." Même si ça reste une punition en soi.

 

"Tu ne vas pas avoir de problème pour avoir séché ?"

 

"Probablement. Je verrais ça plus tard."

 

Twilight se retourna et croisa les bras. "Je ne pense pas que ça soit une bonne idée que tu sèches ta retenue."

 

"Bon, tu veux que je t'accompagne ou pas ?" grogna Sunset.

 

Twilight fit semblant d'y réfléchir pendant plus d'une minute avant de lui sourire. "Oui, viens !" Elle poussa la porte et entra dans la lumière déclinante du jour. "J'espère que tu n'auras pas trop d'ennuis."

 

"Pfft, ils vont juste me rajouter un autre jour de retenue. Ça donnera plus de temps à Pinkie pour préparer sa fête en retenue."

 

"Une fête en retenue ?"

 

Sunset hocha la tête. "Cette fille fait des fêtes pour tout et n'importe quoi."

 

Elles passèrent devant la statue de marbre qui brillait à la lumière du soleil. Sunset remarqua que Twilight la lorgnait."N'y pense même pas. Le portail restera fermé pendant deux ans et demi."

 

"Deux ans et demi ? Ça semble assez précis," réfléchit Twilight.

 

"Je suis sûre que c'est basé sur le cycle lunaire des deux mondes. Notre lune et la leur doivent s'aligner dans une phase de pleine lune, ce qui doit arriver que tous les deux ans et demi, je suppose."

 

"Je vois. Tu sais, t'as l'air d'en savoir beaucoup sur ce monde. D'où t'as eu ces informations ?"

 

"J'ai vécu là bas pendant une partie de ma vie." répondit Sunset d'un ton neutre.

 

Twilight cessa de marcher et regarda Sunset avec de grands yeux. "Tu veux dire... que tu viens d'Equin... Equa..."

 

Sunset s'arrêta et regarda en arrière. "Equestria ?"

 

"Oui ! Tu viens d'Equestria ?"

 

"Oui."

 

"Tu es un poney ?"

 

"Techniquement, oui. Je ne te l'ai pas dit y a trois jours ?"

 

"Non, absolument pas !" dit Twilight avec exaspération.

 

"Hein, je pensais que je l'avais au moins mentionné." déclara nonchalamment Sunset.

 

"Comment peux-tu oublier de dire quelque chose comme ça ? C'est une information importante !" lui cria Twilight.

 

"Car ce n'était pas si important à ce moment. Et pourquoi ça te dérange autant ?"

 

"Euh bien..." Twilight passa rapidement de la colère à l'embrasement. "Euh, pour rien, je pense... euh. Je pense juste que c'est quelque chose d'important que tu devrais dire à tes amis."

 

Sunset massa ses tempes. "Et qu'est-ce qui te fait croire qu'on est amies ?"

 

"Hé bien, tu m'as sauvé la vie, tu m'as dit la vérité sur mon autre moi au lieu de me laisser me prendre la tête avec, et tu viens de me rassurer quand je me sentais au plus mal." Twilight compta sur ses doigts. "Je suis presque sûre que c'est des trucs que font les amis."

 

Twilight passa devant Sunset, satisfaite de sa réponse, tandis que Sunset se tenait là à la regarder bouche bée. "Je n'ai pas... ce n'est pas... tu... tu... tu..." Merde ! Sunset tira sur ses cheveux. Vite, pense à quelque chose pour la faire changer d'avis !

 

"Oh et." Twilight se retourna. "Je ne t'ai pas encore remerciée pour ça, hein ? Merci d'être honnête avec moi." Elle s'approcha de Sunset qui la regardait avec confusion et l'étreignit. "Et encore merci pour m'avoir remonter le moral. Je savais que tu ne pouvais pas être un monstre."

 

Sunset était là, abasourdie par l'étreinte de Twilight, ses pensées se bousculaient. Pourquoi elle me remercie ? Pourquoi elle m'enlace ? Est-elle folle ? Pourquoi est-ce qu'elle voudrait être mon amie ? À voix haute, elle posa la principale question de ses pensées : "Qu'est-ce que tu racontes ?"

 

Twilight libéra Sunset de son étreinte et prit un peu de recul. "Bien, ce n'est pas que je ne crois pas ce que vous m'avez dit, mais, Pinkie doit avoir exagéré quand elle a dit que tu t'es transformé en monstre, pas vrai ?"

 

Sunset était surprise par les paroles de Twilight. Elle mit ses mains dans ses poches et passa devant elle. "Non, elle n'a pas exagéré," dit-elle d'une voix rauque. "Je me suis vraiment transformé en monstre."

 

"Mais... mais pourquoi ?" Twilight courut pour la rattraper. "Bien sûr, tu n'es pas très gentille, mais... tu n'es pas méchante..."

 

"L'Élément de la Magie n'a jamais été destiné à être porté par quelqu'un d'indigne, quelqu'un qui le voulait juste pour utiliser son pouvoir. C'est un artefact qui est uniquement destiné à unir les vertus de l'amitié et à les canaliser en magie pure. Quand je l'ai mis... j'ai canalisé toutes les choses sombres qui étaient dans mon cœur, et je me suis transformée en un reflet d'eux."

 

Sunset leva le bras et s'essuya le visage. Elle serra les dents et dit sévèrement : "Et non, je n'en dirai pas plus. Moins on en dit, mieux c'est."

 

Twilight la regarda avec des yeux tristes. "Très bien... mais, je pense toujours que tu n'es pas méchante. Plus maintenant du moins."

 

Il y eut un moment de silence avant que Sunset demande : "Qu'est-ce que tu faisais si tard ce soir là ?"

 

"Oh, bien..." Twilight eut un rire nerveux et frotta l'arrière de son cou. "J'étais allée à la bibliothèque pour faire un peu d'étude et j'ai un peu perdu la notion du temps. Je n'avais pas remarqué l'heure qu'il était jusqu'à ce que la bibliothécaire m'est demandé de partir. J'étais en route vers ma maison quand je suis tombée sur ces deux gars et... bien, tu connais déjà le reste de l'histoire."

 

"T'as passé toute la journée à étudier à la bibliothèque ?" rit Sunset. "Décidément, tu es une intello."

 

"Hey !" Twilight avait l'air indigné. "Et toi alors ? T'es pas sensée être la fille la plus intelligente de l'école ?"

 

"Oui, mais je n'ai pas besoin d'étudier pour ça, ça m'est naturel. Sauf pour l'histoire."

 

"Tu as des problèmes en histoire ?" interrogea Twilight.

 

"Oui, mais ce n'est pas ma faute. C'est ennuyeux, et il y a trop de dates à retenir ! Et les humains ne font que s'entre-tuer !"

 

"Nous ne faisons pas que ça," plaida Twilight. "Bien sûr, nous avons nos défauts, mais nous avons beaucoup accompli en travaillant ensemble. Enfin quoi, nous avons envoyé un homme sur la lune et un rover sur Mars ! Les poneys ont-ils déjà fait ça ?"

 

"Non," admit Sunset. "Mais nous avons emprisonné une jument dans la lune."

 

"Vous avez... emprisonné quelqu'un dans la lune ?"

 

"Ouais, longue histoire." abrégea Sunset.

 

Twilight rit à nouveau. "Bah, si tu as vraiment des problèmes, peut-être que je pourrais t'aider à étudier de temps en temps," offrit-t-elle.

 

Sunset leva les yeux au ciel. "Je n'ai pas besoin de tutorat."

 

Elles étaient dans un quartier aux maisons parfaitement ordonnées, chacune avait des pelouses soignées et des haies parfaitement taillées. Cela ressemblait à la définition parfaite de la 'banlieue'. En fait, Sunset aurait pensé que c'était effrayant si les maisons n'avaient pas au moins été peintes avec des couleurs différentes. Mise à part le paterne de couleur, les ornements personnels et les différentes voitures dans chaque allées, toutes les maisons semblaient identiques.

 

Twilight s'arrêta devant une maison bleu clair avec une petite fontaine en face du portail. Elle sourit à Sunset avec une légère rougeur. "Encore merci pour m'avoir accompagné jusqu'à la maison."

 

"Meh."

 

"C'est tout ce que tu dis quand quelqu'un te remercie ?"

 

Sunset haussa les épaules. "Plus ou moins."

 

Twilight secoua la tête en signe d'incrédulité. "Oh!" Elle fouilla dans son sac à dos. "Je n'arrive pas à croire que j'ai encore failli oublier. J'avais l'intention de te la redonner." Elle sortit une petite licorne rose en peluche et la tendit vers Sunset. "Tu l'avais oublié sur le pont. J'ai, euh, pensé que tu voudrais peut-être la récupérer."

 

Sunset prit la licorne dans ses main et la fixa avant de regarder Twilight. "Euh, merci."

 

"De rien. Tu vois ? C'est comme ça qu'il faut réagir quand quelqu'un te dit merci."

 

Après qu'elle leva à nouveau les yeux vers le ciel, Sunset se retourna et commença sa longue marche jusqu'à sa propre maison.

 

"Au revoir, Sunset ! Je te verrais demain !" s'exclama Twilight avec enthousiasme.

 

"Qu'importe."

 

Sunset tendit la licorne en face d'elle et la scruta quand elle pensa : Génial, j'ai accidentellement fait de Twilight Sparkle mon amie. Je déteste l'ironie. "Presque autant que je te déteste," dit-elle à la licorne nommée Twilight Sparkle.

 

"Oui," elle fit la licorne avec une voix aigu. "Mais maintenant, tu me détestes en tant qu'amie !"

 

"Ça n'a pas de sens."

 

"Pas plus que l'amitié !"

 

Sunset tourna la tête et vit un spectateur curieux qui la regardait. "Occupez-vous de vos affaires !" lui cira-t-elle sèchement. Il prit la fuite.

 

"Ce n'était pas très gentil," réprimanda la licorne.

 

"...Ouais, je vais te mettre le feu quand nous serons à la maison."

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.