Discord icon

Legends and Longings

La fatigue de Fluttershy était très visible quand elle entra dans la salle à manger pour le petit déjeuner. Sa tante resta bouche bée devant les cernes violettes sous ses yeux.

"Bonté divine, ma chérie !" dit-elle. "Qu'est-ce que tu as fait à ton visage !?"

"Je n’ai pas bien dormi", murmura Fluttershy en s'asseyant.

La cuisinière, Sugar Belle, avait fait de la soupe de tomate en guise d’entrée. Fluttershy sirota tranquillement le breuvage, bien que son esprit n’était pas concentré sur la nourriture. Elle avait passé la moitié de la nuit à se soucier du vampire qu'elle avait rencontré. Elle avait réussi à obtenir quelques heures de sommeil, seulement pour être en proie à des cauchemars sur ladite créature.

"Le journal du matin, Doamna", dit Double Diamond, en déposant le journal devant Starlight.

Elle le fit léviter au niveau de son oeil et commença à le lire. Elle leva les yeux dans l'ennui en lisant le titre.

"Une autre personne assassinée", gémit-elle, quand elle tourna la page.

"Oh, oui", dit Night Glider quand elle leva les bols de soupe vides. "Tout le monde a parlé de ça toute la matinée. Apparemment, c’est le troisième étalon ce mois-ci qui a été retrouvé mort avec deux blessures perforées dans son cou, complètement vidé de son sang !"

Fluttershy laissa tomber sa cuillère, horrifiée. "Vi-vidé de son... S-s-sang ?"

"Sérieusement, Night Glider", souffla Starlight. "Est-ce vraiment un sujet à en discuter à table ?"

"Désolée, Doamna", s’excusa la femme de ménage en baissant la tête avant de s’envoler vers la cuisine.

Party Favor apporta la suite : des œufs brouillés avec une feuille de salade. Fluttershy n’avait plus beaucoup d'intérêt pour son petit déjeuner désormais. En fait, elle avait carrément perdu l'appétit.

Le vampire avait choisi de boire le sang d’un autre poney après l’avoir laisser partir ? Était-il vraiment responsable de la mort de cet étalon ? Est-ce qu’elle était la prochaine ?

Fluttershy se posait tellement de questions en ce moment. Si ce vampire revenait pour elle, comment pourrait-elle se défendre ? Elle n’était qu’une simple jument inoffensive. Quelle chance avait-elle de s'en sortir face à une bête assoiffé de sang de plusieurs mètres de haut ?

Après le petit déjeuner, elle approcha Night Glider, car elle semblait connaître tous les potins.

"Les vampires ?" dit la femme de ménage, en levant un sourcil. "Pourquoi voulez-vous vous renseigner sur les vampires ?"

Fluttershy allait répondre, mais se souvint alors de l'avertissement du vampire si elle le disait à quelqu’un.

"Oh, euh ..." balbutia-t-elle en se mordant la lèvre. "Je suis juste curieuse."

Night Glider haussa les épaules et lui dit : "Hé bien, beaucoup de poneys dans ce pays ont raconté un tas d’histoires sur les vampires depuis le règne de Vladihoof l'Empaleur. Peut-être même avant, qui sait ? Tout ce que je sais, c’est qu’ils sortent seulement la nuit. Vous savez, parce qu'ils brûlent à la lumière du soleil. Certains disent qu'ils ont une super force et une super vitesse, ou qu'ils ont des pouvoirs extraordinaires, comme la possibilité de se transformer en chauve-souris ".

"Est-ce qu'ils se... ressemblent tous ?"

"Je ne sais pas. Je n’ai jamais rencontré un vrai vampire. Si c’était le cas, je serais probablement morte." Elle rit légèrement. "J'ai beaucoup entendu de folles théories à leur sujet. Certains disent qu'ils ressemblent à des poneys normaux mais en beaucoup plus beau. C’est comme ça qu’ils sont capables d'attirer leurs victimes. D'autres disent que ce sont des hybrides, une espèce croisée entre une chauve-souris et un poney. Certains disent même qu'ils ont des griffes, mais je ne vois pas comment cela puisse marcher avec des sabots."

"Mais ont-ils", dit nerveusement Fluttershy, "des cornes... des pattes et ... beaucoup d'autres parties de corps d’animaux ?"

Night Glider pencha la tête. "Je n’ai jamais entendu parler de ça auparavant. Mais oh," elle se frotta le menton avec un sourire intéressé, "ce serait effrayant."

"Oui", dit Fluttershy en frissonnant à la mémoire de la créature. "Quoi qu'il en soit, y a-t-il des façons de se protéger contre les vampires ?"

"Oh, bien sûr, en supposant que ces choses existent. L'ail, des pieux en bois, la lumière du soleil, les forcer à compter des graines…" Elle rit. "Elle est bien bonne est celle-là."

Comme il était clair que la femme de ménage n'avait pas grand-chose à lui dire, Fluttershy décida alors de se renseigner à la bibliothèque de la maison. Malheureusement (parce que sa tante avait choisi la plupart des livres) il n'y avait rien sur les vampires ou les légendes urbaines en tous genre. Au déjeuner, elle décida de demander la permission à sa tante pour aller à la bibliothèque municipale.

"Pourquoi faire ?" demanda Starlight avec un sourcil levé.

Fluttershy avait déjà préparé sa réponse. "Puisque le comte Trenderhoof sera bientôt parmi nous, je voudrais en savoir plus sur sa famille et Bullarest, parce que ... montrer de l'intérêt sur son héritage suscitera à mes propres intérêts ?"

Sa tante se mit à sourire et hocha la tête en signe d'approbation. "Bonne idée, ma chère. Mais si tu dois sortir en ville tu vas avoir besoin d'une escorte. Je pense que Party Favor fera l’affaire."

Une demi-heure plus tard, Fluttershy et Party Favor étaient à la bibliothèque municipale. Le bibliothécaire, une licorne jaune pâle avec des cheveux et des lunettes rouge et violet emmêlés, leva les yeux de son livre avec une expression aigre sur son visage.

"Je peux vous aider ?" demanda-t-elle d'un ton désagréable.

"Excusez-moi, Domnisoara", dit Fluttershy en regardant rapidement la plaque de son nom, "Moondancer, mais avez-vous des livres sur les", elle se retourna vers Party Favor avant de murmurer, "vampires ?"

Moondancer leva un sourcil. Elle ne s'attendait pas à ce qu’une jument de la noblesse soit intéressée par un sujet aussi horrible. Cependant, elle n'était pas là pour juger les goûts de certaines personnes. Elle pointa son sabot vers la gauche.

"Vous les trouverez dans la section Mythologie", répondit-elle d’un ton monotone.

"Merci", dit Fluttershy gracieusement alors qu'elle se dirigeait dans la direction indiquée.

Party Favor était confus quand il suivit sa jeune maîtresse dans la section Mythologie.

"Je croyais que vous vouliez vous renseignez sur Bullarest."

Fluttershy mordit la nerveusement la lèvre, sachant qu'elle ne pourrait pas garder ce secret indéfiniment. "Je ... j’ai menti."

"Vous avez quoi !?" hurla la licorne.

"SHHH !" siffla sévèrement Moondancer de son bureau.

Party Favor fit un sourire d'excuse et se retourna pour murmurer à la pégase. "Vous avez menti à votre tante ? Comment pouvez-vous faire une chose pareille ? Elle ne sera pas contente quand elle découvrira que vous ..."

"Elle ne doit pas le savoir", insista Fluttershy, quand elle sortit un livre d’une étagère. "Elle ne doit pas le savoir !"

"Mais pourquoi voulez-vous ... ?"

Elle soupira et posa sa patte sur son épaule. "Si je pouvais vous l'expliquer, je le ferais, mais pour l'instant, vous devez juste me faire confiance et de ne pas dire un seul mot de ce que je fais à ma tante. S'il vous plaît, Party ?"

Ses yeux étaient si grands et adorables qu'il était impossible de résister. Party Favor baissa la tête avec un soupir.

"D'accord. Mais si nous avons des ennuis à cause de ça ..."

"Ne vous inquiétez pas", lui assura Fluttershy. "Je dirai à ma tante, que c’était de ma faute et que vous ne faisiez qu'obéir à mes ordres."

Après avoir trouvé une quantité raisonnable de livres, Fluttershy s’installa sur un bureau tout en étant surveillé par Party Favor qui était à l'affût des poneys qui oserait s'approcher d’elle. D'une façon ou d’une autre, Fluttershy allait trouver tout ce qu'elle avait besoin de savoir sur ce vampire.

 

***************************************************************************

 

Les vampires ne rêvent jamais, c’est pourquoi Discord était surpris de se retrouver dans un endroit ensoleillé (un pré pour être plus précis). Ça ne devait être qu’un rêve car si ça n’avait pas été le cas, il ne serait plus qu’un tas de cendres à cet instant. Il regarda alentour, puis il remarqua un groupe d'animaux qui étaient réunis autour d'une jument qui avait le dos face à lui. Elle était en train de câliner de petits écureuils, des lapins, des tamias et des souris, tout en chantant d'une voix angélique.

Même la plus vile des créatures aurait été envoûtée par ce son, ce qui était la raison pour laquelle Discord ne put s'empêcher de marcher vers elle. Les animaux se dispersèrent quand ils le virent s'approcher, mais pas la jument.

Elle tourna la tête pour lui faire face, ses magnifiques petits yeux vert croisèrent les siens. Il sentit plusieurs battements dans sa poitrine, chose qu'il n’aurait jamais ressentie s’il était éveillé. Un sourire apparut sur son délicat et petit visage jaune et elle vola jusqu'au niveau de ses yeux, sa longue crinière rose flottait doucement dans la brise du vent.

Il eut le souffle coupé quand l’un de ses doux sabots jaunes lui caressa la joue. Il soupira de satisfaction quand il prit le sabot dans sa griffe et se pencha vers elle. Son regard rencontra de nouveau le sien.

"Tu es tellement belle", murmura-t-il en caressant sa crinière jusque derrière son oreille.

La jument se mit à rire, en soulevant son autre sabot sur son visage. "Je suis à toi et tu es à moi. Pour toute l'éternité."

Ses yeux se fermèrent quand elle rapprocha son visage de ses lèvres.

Discord se réveilla en sursaut et serait tombé de son cercueil s’il n’était pas fermé. Il se frotta les yeux quand il repensa à son premier rêve.

Son vieux maître lui avait dit que rencontrer sa compagne lui causerait ce genre de choses. Chaque fois qu'il fermait les yeux, il voyait la jeune jument pégase. Il ne l'avait vue que pendant une minute et pourtant, elle l'avait déjà ensorcelé.

C’est comme un fléau, les paroles de son ancien maître résonnaient dans sa tête. Un fléau dont tu ne voudras jamais te débarrasser. Tu commenceras à rêver pour la première fois dans ta vie de vampire, et tu rêveras seulement d’elle. Tu ne voudras jamais la quitter pour une autre, car elle est destinée à être ton seul et véritable amour.

Discord regarda l'espace vide à côté de lui. Ce n’était plus si difficile d'imaginer la femelle parfaite maintenant qu'il l'avait vue. Il l'imaginait couchée à côté de lui, ses sabots caressant son visage comme elle le faisait dans son rêve. Il s’imagina la prenant dans ses bras et sentir sa chaleur contre sa poitrine. Il imaginait faire parcourir ses doigts dans sa crinière, en passant par sa texture soyeuse. Il imaginait ses yeux regardant les siens, totalement dépourvus de peur. Elle lui souriait, il lui souriait, puis il commençait à lui montrer combien il ...

Il secoua la tête et sortit de sa rêverie. Que faisait-il ? Il ne savait rien à propos de cette jument, et pourtant il se voyait déjà en train de coucher avec elle dans son cercueil ! Il ne connaissait même pas son nom, et encore moins sa personnalité. Serait-elle prête à approcher un monstre comme lui ? Après tout, leur première rencontre n'avait pas été des plus agréables. Est-ce qu’une aussi belle créature comme elle pourrait un jour ... l'aimer ?

C’était un vrai problème en effet. Les vampires savaient immédiatement qui étaient leurs âmes sœurs, mais les mortels n'avaient pas le même instinct. Il se rappela alors que son maître avait eu du mal à séduire sa compagne avant qu'elle ne l’autorise à la mordre.

Tu devras être patient, lui avait dit son maître. Elle aurait besoin d’un certain temps, mais elle finira par t'aimer. Car c’est le destin.

C’était facile à dire pour lui. Son maître, comme tous les vampires normaux, possédait un atout qui lui permettait de ne pas être effrayant : c’est à dire que c’était un très bel étalon sous forme poneystre.

Discord, lui, n'avait pas cet avantage.

Il avait eu tout simplement de la chance que sa future compagne soit (selon lui) la plus belle jument du monde. Quelle chance aurait-il avec elle ?

Puis il pensa à ceux qui n’avait pas peur de lui. Tous ses serviteurs avaient été effrayés par lui au départ (sauf Pinkie, mais elle avait toujours été un peu bizarre), mais ils s’étaient rapidement habitués à lui. Mais leur dévotion était une émotion différente par rapport à ce qu’il ressentait en ce moment. Ils n’étaient pas liés à lui par le destin et il ne rêvait pas de les embrasser.

Il y avait une chose qu'il savait à coup sûr. Il devait revoir cette jument. Il avait besoin de savoir qui elle était, où elle vivait, ce qu'elle aimait, tout ce qu'il pouvait savoir à son sujet.

Il ouvrit son cercueil et vérifia l'horloge. C’était le soir, mais cela ne voulait pas dire que le soleil était couché. Il pressa son dos contre le mur et fit apparaître une fenêtre à côté de lui. Lorsqu'il vit que la lumière du soleil ne passait plus à travers, il se transforma en chauve-souris et s’envola dans la nuit.

 

***************************************************************************

 

"Excusez-moi, Domnisoara, mais nous allons bientôt fermer."

Fluttershy leva les yeux de son livre pour voir la bibliothécaire qui avait les yeux fixés sur elle.

"Très bien", dit-elle doucement, quand elle ferma le livre et se leva de la table. "Désolée. Allons-y, Party Favor."

Les livres qu'elle avait lus lui avaient donné beaucoup d'information sur les vampires, mais elles étaient toutes contradictoires. Apparemment, quelques-uns auraient vu des vampires et avaient même survécu pour raconter leurs histoires, mais là encore, il n'y avait rien de concret.

Elle avait passé en revue tout ce qu'elle avait lu dans sa tête : les vampires ne pouvaient pas voir leur reflet dans un miroir, ils ne pouvaient pas s'exposer à la lumière du soleil, ils pouvaient être repoussés avec de l'ail, ils pouvaient être tués avec un pieu en bois enfoncé dans le cœur. Certains livres disaient qu'ils pouvaient se transformer en chauve-souris, d'autres en loups, ou qu’ils ne pouvaient pas se transformer du tout, mais que leurs sens étaient développés et qu’ils possédaient une force et une vitesse incroyable. Certains disaient qu'ils pouvaient marcher en plein jour, mais que leur peau se mettait à briller à la lumière du soleil. Qu’ils étaient des monstres hideux. Qu’ils étaient beaux et séduisants. Qu’on pouvait les forcer à compter des graines ou à démêler des choses. D’une manière surprenante, aucun d'entre eux ne faisait mention d’une créature possédant plusieurs parties de corps de divers animaux. La plupart des livres affirmaient qu'ils ressemblaient à des poneys, ce qui était la raison pour laquelle ils étaient difficiles de les reconnaître.

Il y avait une chose que tous les livres avaient en commun à propos des vampires : ils survivaient en buvant le sang des êtres vivants.

Alors qu’elle et Party Favor parcouraient les rues de Zebiu, Fluttershy se demandait comment elle allait se protéger. Elle pourrait demander à Sugar Belle si elle avait de l'ail, mais elle ne savait pas si cela pouvait vraiment repousser les vampires ou si ce n’était juste qu’un mythe.

La nuit était tombée et les marchands terminaient leur journée en attirant de potentiels clients avant de rentrer chez eux pour la nuit. Fluttershy et Party Favor passèrent près d’une caravane où une jument licorne bleue effectuait des tours de magie tandis que deux poulains licorne (un grand maigre et petit joufflu) étaient en train d’agiter des rubans colorés en dansant. Par curiosité, Fluttershy s’arrêta pour regarder la jument Romane qui fit apparaître une pluie de pétales de roses, ce qui fit applaudir le public.

"Oui en effet !" cria-t-elle à la foule. "La grande et puissante Trixie a parcouru le monde et a affronté les créatures les plus dangereuses et les plus mystérieuses en utilisant la magie des plus grands sorciers..."

Les yeux de Fluttershy s’élargirent à cette déclaration. Elle commença à pousser le devant de la foule avant que Party Favor ne puisse l'arrêter.

"Excusez-moi", murmura-t-elle en s’excusant. "Excusez-moi, Domnisoara Trixie ?"

La jument licorne la regarda avec un sourcil levé. "Qui ose interrompre la grande et puissante Trixie !?"

"Je suis désolée, mais... est-il vrai que vous avez rencontré beaucoup de créatures dangereuses durant vos voyages ?"

Trixie sourit et brossa sa crinière platine. "C’est vrai. Trixie n'a peur de rien !"

"Eh bien, avez-vous déjà rencontré une grande créature semblable à un dragon avec un bois de cerf, une patte de lion, une griffe d'aigle, un long corps maigre, et qui se nourrit de sang comme les vamp-"

Elle fut coupée quand elle entendit un bruit sourd sur la scène. La licorne Romane se tenait raide comme un piquet en la regardant avec horreur. Les jeunes poulains derrière elles avaient laissé tomber leurs rubans.

"Donc, est-ce que vous avez ... ?"

"Taisez-vous !" cria Trixie.

Elle toucha quelque chose autour de son cou et le lui présenta. C’était un pendentif en or et en forme de soleil.

"Protégez-moi, Celestia ! Protégez-moi !"

"S'il vous plaît !" Fluttershy en plaçant ses sabots sur le bord de la scène. "Je dois savoir ce que ..."

"Le spectacle est terminée ! Rentrez tous chez vous !"

Fluttershy hurla quand la scène se plia dans la caravane. Elle fut fermée par une aura rose et se mit à quitter la rue. La foule protesta dans la déception quand elle se dispersa, beaucoup d'yeux regardèrent Fluttershy avec désapprobation.

"Qu'est-ce qui vous a pris Domnisoara ?" demanda Party Favor. "Et de quelle créature est-ce que vous parliez ?"

"Un draconequus".

Les deux poneys regardèrent vers le bas pour voir une petite pouliche pégase Romane au pelage orange avec des yeux violets. Elle portait une robe blanche avec des motifs rouge et un voile rouge couvrait la majeure partie de sa courte crinière mauve, mais ces vêtements étaient en lambeaux et couverts de boue, comme si elle n’avait rien mis d’autre durant des jours.

"J'ai entendu ce que vous avez dit, Domnisoara", dit-elle, "et je sais de quoi vous parlez."

"C’est vrai ?" demanda Fluttershy avec espoir. "Est-ce que tu sais vraiment ce que c’est ?"

La pouliche hocha la tête. "Je pourrais vous en dire plus, mais comme je ne n'ai pas mangé depuis des jours et que c’est difficile de réfléchir le ventre vide..."

Elle lui tendit un sabot en le secouant. Fluttershy fouilla dans son sac pour lui donner quelques pièces.

"Domnisoara !" protesta Party Favor en arrêtant son sabot. "Vous ne pouvez pas donner de l'argent à cette gitane !"

"Romane", grommela la pouliche.

"Qu'est-ce que dirait votre tante !?"

Fluttershy plissa les yeux dans la détermination quand elle retira son sabot de son sac. "C’est seulement une pouliche."

Elle donna cinq pièces à la pouliche. Le jeune Romane sourit et mit l'argent dans la poche de sa robe.

"Au passage, je m'appelle Scootaloo", dit-elle en tendant son sabot. "Merci de votre générosité."

"Je m’appelle Fluttershy", rayonna la pégase quand elle secoua son sabot. "Alors, qu’est-ce que tu sais à propos de ce... comment tu l’appelles déjà ?"

"Draconequus. Oui. C’est l'une des plus rares et des plus dangereuses créatures de tout Tramplevania. Nous les Romanes, nous n’osons jamais parler de lui, de peur qu'il nous maudisse." Elle avait dit tout ça sans broncher. "Mais ma vie ne peut pas être pire que ça, alors je peux dire ce que je veux."

"Qu'est-ce qu'un draconequus ?"

"Comme vous l'avez dit, il est composé de plusieurs parties d'animaux. C’est une espèce de vampire, sauf que les Draconeequus sont nés comme ils sont. Certains disent même qu'ils sont encore pires que les vampires normaux et qu'ils ont des pouvoirs extraordinaires, comme la capacité d'invoquer des objets à volonté ou retourner tout un château à l'envers ! "

Fluttershy déglutit. "Tu...Tu en as déjà vu un... ?"

Scootaloo regarda autour d’elle et lui fit signe de se rapprocher et murmura : "Vous n'avez jamais entendu ça de moi, mais je suis sûr qu’il y en a un qui habite la forêt. L'autre soir, j’ai dormi à seulement quelques pas de la forêt et c’est là que j'ai vu, une ombre étrange. ça n’a duré que quelques secondes, mais j'aurais juré qu'elle avait de drôles de cornes sur sa tête. Certains soirs, j’ai même vu des chauves-souris géantes voler dans le ciel, alors je pense qu’il ne vit pas tout seul dans les bois. "

Fluttershy hocha lentement la tête, son visage pâlissait quand elle écoutait. "Et… elles t'ont vu ?"

La pouliche souffla. "Non, et même si elles m’avaient vu, elles n’auraient rien pu me faire."

Elle fit entrer un sabot dans le col de sa robe et en sortit un collier de perles. Lorsqu’elle le vit de plus près, Fluttershy réalisa que les perles étaient en réalité de minuscules morceaux d'ail.

"Zecora a été assez généreuse de me l’avoir donné quand je lui ai dit que je les avais vus", déclara Scootaloo avec fierté.

"Zecora ?" interrogea Fluttershy.

"C'est la sorcière locale. Elle a toutes sortes de colliers et un tas d'autres choses."

"Où puis-je la trouver ?"

"Sa maison est juste là-bas", déclara Scootaloo en pointant vers le bas de la rue. "C’est le vieux bâtiment qui semble être abandonné."

"Je te remercie."

Fluttershy donna une autre pièce à la pouliche avant de partir vers la direction indiquée. Party Favor marcha vers elle à la hâte.

"Domnisoara, qu’est-ce que tout cela signifie !?" demanda-t-il, les yeux écarquillés dans la panique. "D'abord, vous lisez des histoires de fantômes, puis vous demandez à une pouliche des renseignements sur un... vampire ! Une gitane, en plus de ça ! Maintenant, vous allez voir une sorcière !? Savez-vous ce que votre tante dira si elle ... ? "

"S'il vous plaît, Party Favor", dit Fluttershy, en l'arrêtant avec son sabot. "Je dois savoir ces choses pour des raisons que je ne peux pas vous dire, mais vous devez me faire confiance quand je vous dis que j’ai de bonnes raisons de faire ça !"

La licorne la regarda et soupira quand il la suivit vers le chemin de la maison de la sorcière. Fluttershy frappa à la porte et entendit.

"Venez, mes chéries. Je suis ici."

Party Favor frissonna quand ils ouvrirent la porte et entrèrent dans une pièce étrangement décorée. Il leva les yeux nerveusement sur les masques d'argile accrochés sur les murs.

"Êtes-vous Zecora ?" demanda Fluttershy à un zèbre assis à une table. "La sorcière ?"

Zecora hocha la tête. "Oui, je le suis." Elle regarda Party Favor. "Asseyez-vous. Vous n'avez pas à avoir peur de moi, mon cher ami."

L'étalon secoua la tête. "Non merci", il déglutit. "Ça ira."

Fluttershy prit un siège puis dit au zèbre, "J'ai entendu dire que vous aviez des colliers qui peuvent repousser les vampires."

Elle aurait juré avoir vu un éclat de peur dans les yeux de Zecora avant qu'elle ne se lève de la table pour aller dans son cabinet.

"Vampires, vous avez dit ?" dit-elle en fouillant dans les étagères. "Est-ce que l’un d’eux a menacé votre vie ?"

Fluttershy hésitait à répondre. "Euh, euh... j’ai entendu un tas de choses à leur sujet et… on n’est jamais trop prudent, n’est-ce pas ?"

Zecora revint avec un collier semblable à celui de Scootaloo et une boule de cristal. Elle mit celui-ci sur la table.

"Portez ce collier autour de votre cou, toute la journée, ainsi que toute la nuit", dit-elle en tendant le collier à Fluttershy, "et des morsures de vampire, vous serez à l’abri."

"Combien voulez-vous ?" demanda la pégase en fouillant dans son sac.

Zecora leva un sabot. "Pour le paiement, il n’y a que ça que je vais vous demandez : la vraie raison pour laquelle vous voulez ce collier."

Le zèbre la fixa durement, comme si elle savait qu'il y avait une arrière-pensée derrière la demande de Fluttershy. La pégase se déplaça dans son siège.

"Je ... Je ne peux pas vous le dire."

Zecora haussa les épaules et commença à reprendre le collier.

"En vérité, je ne peux pas le dire !" insista Fluttershy. "Il me tuera si je..."

Elle se couvrit sa bouche. Les yeux de Zecora s’étaient élargis avec inquiétude. Elle se tourna vers Party Favor et pencha la tête vers la porte.

"Oh, mais sa tante m'a demandé de..."

"Laissez-nous", ordonna doucement Fluttershy.

Il était inquiet, mais aussi soulagé d'être à l’extérieur de cette effrayante maison. Une fois qu'elles furent seules, Zecora regarda Fluttershy avec des yeux doux et aimables.

"Je tiens aussi le secret de ces créatures. Confiez-vous à moi et je ferai en sorte qu'ils ne vous nuisent pas."

Les yeux de la pégase s'élargirent. "Vous... vous savez que des vampires vivent dans les bois ?"

"Je ne peux rien dire de plus de ce que je viens de dire. Maintenant, dites-moi comment vous avez rencontrez ces morts-vivants."

Fluttershy prit une profonde inspiration et lui raconta toute l'histoire. Elle se sentit tellement soulagée de l’avoir sorti après l’avoir tenue aussi longtemps. Zecora écouta attentivement et hocha la tête.

"Une pouliche gitane a dit que ce que j’ai vu était un draconequus. Est-ce que... est-ce que ... vous aussi vous l’avez vu ?"

Zecora étudia son visage avec soin pour être sûre qu'elle disait la vérité et qu'elle ne faisait pas partie de ces poneys qui aimait faire des blagues sur les sorcières. Mais elle pouvait clairement voir de l'innocence dans les yeux de la jeune jument, même s'ils étaient de toute beauté.

Quand elle fut certaine que sa cliente était sincère, elle lui demanda : "Voulez-vous voir votre avenir ma chérie, si vous en avez envie ?"

"Oh", dit Fluttershy en ayant enfin compris pourquoi elle avait pris cette boule de cristal. "Bien sûr, euh... Combien voulez-vous pour... ?"

"Vous n’aurez pas à payer. Je veux seulement regarder."

Zecora ferma les yeux quand elle tournoya ses sabots autour de la boule de cristal, en fredonnant un air étrange. Fluttershy sursauta quand la boule semblait prendre vie quand un tourbillon de brume verte se matérialisa en son sein. Zecora ouvrit les yeux et regarda la boule qui était devenue étincelante.

"Je vois", murmura-t-elle, "Je vois ..."

La brume devint rose et avait pris la forme d'un papillon.

"Je vois que vous possédez un cœur pur." Elle fit un sourire à Fluttershy. "Et je n'ai pas besoin d'une boule de cristal pour en être sûre."

La pégase rougit légèrement. "Que voyez-vous d’autre ?"

Le brumeux papillon se dissipa lentement pour se reformer en un cœur.

"Je vois que vous allez bientôt vous marier", continua Zecora, "à un bel inconnu fortuné."

Fluttershy hocha tristement la tête.

"Mais votre cœur passionné n'accepte pas une telle destinée. Vous désirez l'amour vrai", elle sourit, "et vous n’aurez pas à attendre longtemps pour le rencontrer."

La pégase était sur le point d’en demander un peu plus à ce sujet mais la zébrée, dans un grand hurlement, l’avait interrompu car la brume à l’intérieur de la boule de cristal était devenue aussi rouge que le sang. Les deux juments sautèrent en arrière dans leurs sièges, Zecora avait mis ses sabots sur la tête. Elle ferma les yeux quand elle commença à respirer lourdement. Fluttershy se pencha en avant avec précaution.

"Est-ce que vous... ?"

Elle hurla quand les yeux de Zecora s’ouvrirent. Ils brillaient d’un blanc immaculé, tout comme la boule de cristal.

"Il vous attend..."

Fluttershy trembla au changement de sa voix. Elle était beaucoup plus grave et sonnait comme quelque chose de cauchemardesque.

"Il vous attend ..." dit encore le zèbre, "le comte veut… sucer votre sang... et voler votre innocence... danger... mort... vengeance... vérité… renaissance... sang... mort... mort... mort ..."

"ARRÊTEZ ÇA !" cria Fluttershy.

Zecora sortit de sa transe. Ses yeux étaient revenus à la normale et la boule revint à son état cristallin d'origine.

"Désolée", toussa-elle en se remettant droite sur sa chaise. "Je ne voulais pas vous effrayer." Elle lui tendit le collier d'ail. "Maintenant, prenez votre collier et partez."

"Mais qu'est-ce que tout cela... ?"

"Partez !" insista Zecora. "Je ne peux plus rien faire pour vous désormais. Maintenant, partez d’ici et faites attention à vous, ma chérie."

Malgré le choc qu'elle venait de recevoir, Fluttershy prit le collier, remercia le zèbre et rejoignit Party Favor à l’extérieur.

"Est-ce que vous allez bien ?" demanda-t-il. "J’ai cru vous avoir entendu crier ! J'étais sur le point d’enfoncer la porte !"

"Je vais bien", dit Fluttershy alors qu'elle mettait le collier autour de son cou. "J’ai vu... une souris."

"Est-ce que nous pouvons rentrer au manoir maintenant ?" demanda Party Favor, en regardant nerveusement la longue rue vide et sombre. "Il se fait tard et votre tante doit nous attendre pour dîner..."

"Oui, nous pouvons rentrer à la maison."

Il soupira de soulagement, car c'était la meilleure idée qu'elle avait eu de toute la journée.

 

***************************************************************************

 

Au-dessus de Zebiu, Discord volait sous sa forme de chauve-souris, recherchant dans les rues et les maisons des signes de sa jument. Il était sûr qu'elle vivait ici, car c'était la ville la plus proche. C'était plus facile pour lui de regarder dans les maisons sous forme de chauve-souris, car elles étaient si communes dans ce pays qu'aucun poney ne leur prêtait attention.

Il s’inquiétait de ne pas pouvoir la trouver, jusqu'à ce qu'il entende des voix près de la maison de Zecora. Puis il la vit et il manqua de perdre son équilibre. Il s’était perché sur un toit pour obtenir un meilleur regard sur elle. A la lumière des réverbères, elle avait l'air encore plus belle que dans ses souvenirs.

Puis il remarqua l'étalon licorne qui marchait à côté d'elle et Discord se mit à ressentir un fort sentiment de jalousie.

Calme-toi, Discord, se dit-il, en prenant une profonde inspiration. Il n’est peut-être pas ce que tu crois. C’est peut-être son frère, un ami, ou un domestique. Après tout, aucune jument saine d'esprit ne marcherait toute seule dans les rues à cette heure-ci, surtout après t’avoir rencontré la nuit dernière.

Alors que la jument et son compagnon continuèrent leur chemin, Discord les suivit et s'arrêta de temps en temps pour les regarder tout en débattant si oui ou non il devait les approcher. Mais il ne pouvait pas se révéler à la jument devant cet étalon. Il pouvait toujours prendre sa forme poneystre, mais il ne voulait pas gagner son amour par de faux prétextes. Si elle devait l'aimer pour l’éternité, il voulait que ce soit pour lui, pas pour ce qu’il était.

Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il ne s’était même pas rendu compte qu'il reprenait son apparence d’origine, étant donné que son heure était écoulée.

Lorsque Fluttershy et Party Favor tournèrent vers un coin de rue, ils tombèrent sur quatre étalons enveloppés dans des manteaux usés assis contre un mur. Un étalon terrestre avec une barbe noir autour de la bouche leva les yeux vers la jument et lui demanda avec un fort accent :

"S'il vous plaît, Domnisoara. Nous sommes de pauvres étalons affamés. Pouvez-vous nous donnez quelques pièces ?"

Il tendit son sabot. Party Favor recula avec frayeur.

"Oh, bien sûr", dit Fluttershy, en mettant un sabot dans son sac. "Je peux vous donner quelques ..."

"Ou peut-être que", dit le mendiant en se levant, "vous pourriez nous donner", il sortit un couteau de son cape, "toutes vos pièces."

Fluttershy et Party Favor crièrent quand les trois autres mendiants (qui faisaient à peu près deux fois leur taille) se levèrent et foncèrent sur eux. Avant même qu'ils ne le sachent, ils furent entraînés dans une ruelle.

Discord fut tiré de ses pensées quand il entendit le cri de sa compagne. Il se redressa et haleta quand il les vit, elle et son ami, se faire agresser par quatre voleurs. Les yeux de Discord se plissèrent, ses iris diminuèrent, de la vapeur sortait de ses narines, la haine et la colère se mirent à bouillir en lui.

"Euh ..." dit Party Favor avec un sourire nerveux. "Ne pouvons-nous pas trouver un arrangement ? Nous n’en avons pas beaucoup sur nous !"

"S'il vous plaît !" couina Fluttershy en saisissant la patte de son serviteur. "Nous vous donnerons tous ce que vous voulez !"

"Donnez-nous le sac, Domnisoara", ricana le chef des voleurs en tendant son sabot, "et nous serons sur la bonne voie."

Fluttershy était sur le point de le faire lorsque de nulle part, quelque chose vint se mettre entre elle et les voleurs. Tout ce qu'elle pouvait voir était un grand dos recouvert par une cape noire, tenue par ce qui semblait être une griffe d'aigle et une patte de lion.

Son sang se glaça que la réalisation la frappe.

Discord souffla sur les visages des voleurs, les faisant sauter en arrière en criant. Ils essayèrent de s’enfuirent, mais furent stoppés par un seul coup de griffe, Discord retira la cape de son corps, enveloppa les voleurs et les jeta contre le mur. Party Favor s’effondra sur le sol avec un cri. Fluttershy était figée dans la terreur.

Les voyous tremblaient dans leur couverture noire lorsque Discord s’avança vers eux.

"Comment osez-vous ?" demanda-t-il avec froideur. "Comment osez-vous !?" Il se jeta sur eux, en mettant sa patte et sa griffe de chaque côté de leur tête. "Qu'est-ce qui vous donne le droit de menacer une pauvre jument sans défense !? Une pauvre jument sans défense !"

"On est désolés !" insista le leader, en fermant les yeux. "Nous... nous voulions juste de quoi acheter de la nourriture et nous n’avions pas d'autre solution pour..."

"Eh bien, dans ce cas", ricana Discord en reculant, "vous n’aurez plus jamais à vous soucier de la faim."

Il ouvrit la bouche et les voleurs crièrent à la vue de ses crocs.

"Attendez !"

Les dents de Discord étaient juste à quelques centimètres du cou du leader quand la voix de Fluttershy l'arrêta.

"Ne leur faites pas de mal !"

Il s’éloigna des voleurs et la regarda dans la confusion. Elle tremblait toujours de peur, mais ses yeux étaient audacieux et suppliants. Un tel regard le faisait sentir comme s’il était en train de brûler au soleil.

"Ne pas leur faire de mal ?" répétait-il. "Ne pas leur faire de mal !? Ils ont essayé de vous faire du mal ! Ils ont essayé de voler votre argent !"

Fluttershy déglutit quand elle essaya de rester courageuse. "Oui, mais... ils... ils n’avaient pas d’autre solution et... ce qu'ils ont fait était mal mais... ils... ils ne méritent pas... de mourir." Les larmes lui montèrent aux yeux quand elle le supplia de nouveau, "s'il vous plaît ?"

Il voulait protester. Il voulait refuser sa demande, car il voulait vraiment faire payer à ces voyous d’avoir essayé de blesser sa jument. Mais quand il ouvrit la bouche pour protester, il réalisa qu'il ne pouvait pas. Non, il ne pouvait pas discuter avec ces yeux. Ces larmoyants, adorables et innocents petits yeux.

Ces vermines avaient essayé de la voler, et pourtant elle voulait les épargner. Il trouvait sa compassion admirable. La plupart des poneys, même ses propres serviteurs, auraient choisi la vengeance plutôt que le pardon. Pour cette raison, il l’aimait encore plus.

Mais il ne pouvait pas laisser simplement ces voyous s’échapper afin qu'ils puissent dire à tout le monde ce qu'ils avaient vu, alors il se retourna vers eux avec des yeux en spirale. Il attendit jusqu'à ce qu'ils aient tous le regard fixé sur le sien et la couleur de leurs yeux montra qu'ils étaient en son pouvoir. Fluttershy regarda le spectacle avec étonnement.

"Maintenant, écoutez-moi attentivement", dit Discord d'une voix faible. "Quand je vous libèrerai, vous partirez aussi loin que possible d’ici. Et ensuite, vous oublierez cette rencontre et plus jamais vous ne volerez les autres poneys. Compris ?"

Les voleurs acquiescèrent à l'unisson.

"Bien."

Il saisit la fin de sa cape et tira sur elle, ce qui fit tournoyer les voyous. Une fois qu'ils eurent repris leurs esprits, ils se précipitèrent hors de la ruelle lorsque Discord avait remis sa cape avec fierté. Son regard revint à Fluttershy et la jument gémit quand il se dirigea vers elle.

Qu'est-ce qu'il allait lui faire ? Avait-il juste éloigné les voleurs pour qu'il puisse l'avoir pour lui-même ? Sinon, pourquoi l’aurait-t-il sauvée ? Est-ce qu'il allait lui sucer le sang là, dans la ruelle, ou allait-t-il l’emmener pour le faire dans un endroit plus isolé ? Est-ce qu'il allait la vider de son sang ou simplement la mordre ?

"Est-ce que vous allez bien ?"

Elle avait été prise au dépourvu par la douceur de sa voix. Il semblait la regarder avec inquiétude, il tendit sa griffe vers son sabot, mais il hésitait à le toucher.

"Est-ce qu'ils vous ont blessé ?"

Fluttershy cligna des yeux avec surprise. Il attendait sa réponse, mais elle n’arrivait pas retrouver sa voix. Elle lui répondit en secouant lentement la tête. Discord soupira avec soulagement.

"Que les ténèbres soient louées !" Il fronça les sourcils en serrant les poings. "S'ils vous avaient fait du mal, je ne les aurais jamais laisser repartir !"

Elle devint encore plus confuse par cette déclaration. Il était très différent de la créature qu'elle avait rencontrée l’autre soir. Au lieu d'être menaçant, il agissait presque comme... un protecteur.

"Comment vous vous appelez ?"

Elle sursauta quand elle réalisa que son visage était à quelques centimètres du sien. Ses iris s’étaient élargies avec intérêt, et il souriait légèrement.

"S'il vous plaît", demanda-t-il doucement. "Dites-moi votre nom."

Son esprit était dans une telle confusion qu'elle n’avait pas écouté un mot de ce qu'il disait. Il lui fallut rassembler tout son courage pour prononcer quelques mots.

"Pour ... P-pourquoi ... v-vous ... m'avez sauvé ?"

Discord ouvrit la bouche, mais se retint rapidement. Que devrait-il dire ? Que pouvait-il dire ? Qu'elle était son âme sœur ? Qu’ils étaient tous les deux destinés à être ensemble ? Que c'était son devoir de la protéger à tout prix ?

Non, elle ne comprendrait pas. S'il voulait qu’elle accepte de devenir sa compagne, il ne devait surtout pas lui parler du destin.

"Je, euh," dit-il en se redressant et en se raclant la gorge. "Je comprends, Domnisoara. Vous devez vous posez un tas de questions en ce moment. Eh bien, elles trouveront toutes une réponse en temps voulu, mais pour l'instant, je peux vous assurer que vous n’avez pas à avoir peur de moi. Je ne vous veux aucun mal."

Fluttershy le regarda comme si elle ne le croyait pas. Puis il remarqua finalement le collier d'ail qu'elle portait autour de son cou et fit un pas en arrière.

"De plus", il recula, "je ne peux pas vous faire de mal, même si je le voulais."

Elle suivit son regard et soupira de soulagement quand elle se rappela du collier autour son cou.

"Vous avez de la chance que je sois là", déclara Discord. "Une jolie jument comme vous ne devrait pas se promener toute seule dans les rues, la nuit, même avec une escorte." Il regarda Party Favor avec un léger amusement. "La vôtre ne semble pas vous être d'une grande aide de toute façon."

Fluttershy se souvint alors de Party Favor et se mit à genoux vers l’étalon inconscient. "Oh, le pauvre. Il a dû avoir un choc."

Discord sentit un mélange d'admiration et de colère sur la tendresse qu'elle avait de se pencher vers l’étalon. "C’est votre, euh... fiancé, je suppose ?"

"Oh", dit Fluttershy en rougissant à la pensée. "Non, non. C’est juste mon serviteur, ou plutôt le serviteur de ma tante."

Le visage de Discord s'illumina avec un sourire étincelant. "Oh ! Eh bien, dans ce cas, puisque votre serviteur a… perdu connaissance, puis-je vous raccompagner chez vous, Domnisoara ? Je pourrai porter votre serviteur, si vous le voulez."

Il avança vers Party Favor. Fluttershy se jeta sur la licorne en le regardant avec horreur.

"Ne vous inquiétez pas", dit Discord en levant sa patte et sa griffe sur la défensive. "Je ne vais pas lui faire de mal."

Elle était encore sceptique et essaya de trouver une excuse. "Je... Je vous remercie pour l'offre, mais... ce... ce ne serait pas approprié et… si quelqu’un d’autre vous voit ?"

Discord ricana et prit la forme d’une licorne grise. Il utilisa sa nouvelle corne pour faire léviter Party Favor sur son dos, en ignorant les protestations de Fluttershy.

"Vraiment, domnule, ce n’est pas..."

"De quoi avez-vous le plus peur, Domnisoara ?" demanda Discord avec un sourcil levé. "D’un vampire qui ne peut pas vous toucher aussi longtemps que vous porterez ce collier, ou d’une bande de dangereux voyous qui se cache dans l’ombre et qui ne peuvent pas être repoussés par de l’ail ?"

Elle ne pouvait pas trouver un argument valide. Ainsi, en gardant un œil attentif sur son serviteur inconscient, elle suivit le vampire déguisé dans la ruelle et dans la rue.

Il y avait un long silence gêné pendant que Discord marchait tout en regardant Fluttershy, alors qu'elle ne cessait de regarder entre lui et Party Favor. Finalement, elle prit son courage à deux sabots pour parler.

"P-Pourquoi ... pourquoi m’avez-vous laisser partir l’autre soir ?"

Il se retourna et croisa son regard avec elle, se perdant un instant dans leurs profondeurs vertes. Encore une fois, il hésita sur ce qu’il devrait lui dire. Pourrait-elle même le croire ?

Il décida de lui dire la vérité en toute sécurité : "Vous êtes très belle."

Il ne pouvait pas empêcher de sourire en regardant la couleur de ses joues qui avait changé. Elle se détourna de lui en cachant un œil derrière sa crinière.

"Je suis sérieux," a-t-il insisté. "Je peux être un vampire, mais détruire une créature aussi magnifique que vous serait... un vrai gâchis."

Fluttershy se racla la gorge et fit un pas sur le côté, afin de mettre une certaine distance entre elle-même et Discord.

"Alors, euh... vous êtes un draconequus ? Une créature qui était déjà…un vampire à la naissance ?"

Il fronça les sourcils. "Oui. Qui...Qui vous a parlé de moi ?"

Elle se mordit la lèvre. "Je, euh... je préfère ne pas le dire." Elle se tourna vers lui quand quelque chose d'autre lui vint à l’esprit. "Ce que vous avez fait à ces voleurs... pourquoi ... pourquoi ne pas m’avoir fait ça ? Vous m’avez épargné mais vous ne... m’avez pas fait oublier."

C’était beaucoup plus dur qu'il ne l'avait cru. C’était presque comme si elle se doutait qu'il y avait quelque chose qu'il ne lui disait pas et qu’elle voulait le forcer à tout lui révéler.

"Je…" Il déglutit. "Je voulais... que vous vous souveniez de moi."

Elle pencha la tête avec curiosité. "Pourquoi ?"

"Quel chemin est le chemin de votre maison ?"

Ils s'arrêtèrent sur place. Fluttershy montra la gauche et ils continuèrent leur chemin.

"Pourquoi voudriez-vous que je me rappelle de vous ?" demanda-t-elle à nouveau. "Je veux dire... vous m’avez dit de ne dire à personne que je vous ai vu, et je ne l'ai pas fait, mais... vous ne pouviez pas savoir à coup sûr que je n’allais rien dire."

"Où habitez-vous exactement ?" demanda rapidement Discord.

"Oh. J’habite près de la grande place."

"Bien. Nous y sommes presque."

Fluttershy venait seulement de se rendre compte du danger qu’elle courait en lui faisant voir où elle vivait. Là encore, ils avaient marché pendant un certain temps et il ne l'avait pas encore attaqué, mais là c'était peut-être tout simplement à cause de l'ail. Son comportement était assez curieux, cependant. Chaque fois qu'elle lui demanda pourquoi il l’avait épargnée la dernière nuit ou pourquoi il l’avait sauvée tout à l'heure, il hésitait et semblait mal à l'aise. À chaque minute, elle le voyait de moins en moins comme un dangereux vampire, mais de plus en plus comme un timide petit adolescent.

"Nous y sommes", dit Fluttershy quand ils arrivèrent à la grande place du village.

Discord leva alors ses sourcils quand elle avança en direction d’une grande demeure pourpre. "C'est votre maison ?"

"Je vis avec ma tante, Lady Starlight Glimmer."

Il la regarda avec de grands yeux. "Lady Starlight Glimmer est votre tante ? Alors ça veut dire que vous êtes… Lady Fluttershy."

Elle s’arrêta dans son élan. "Comment savez-vous qui je suis ?"

"Tout le monde sait qui vous êtes", répondit-il à la hâte. "Vous êtes de la haute société."

Elle acquiesça. "Oui, je suppose que vous avez raison. Je croyais que vous aviez... lu dans mes pensées."

Discord fit léviter soigneusement Party Favor de son dos et le déposa sur le pas de la porte de la maison.

"Est-ce que vous allez... le faire oublier lui aussi ?" l’interrogea Fluttershy.

"Je ne pense pas que nous devons nous inquiéter pour ça", déclara Discord avec un haussement d'épaules. "Vu le choc qu'il a reçu, il va probablement me faire passer pour une hallucination."

Ils restèrent silencieux pendant un long moment.

"Euh ..." balbutia Fluttershy balbutia, regardant ses sabots. "Nous vous remercions de, euh ... vous savez."

"Tout le plaisir est pour moi", chuchota Discord tout en ne perdant pas le contact de ses yeux.

Elle rougit légèrement. "Vous... ne m’avez toujours pas dit pourquoi..."

"Fluttershy !?"

Elle se retourna quand elle entendit la voix de sa tante. Elle pouvait entendre ses pas de loin. Fluttershy regarda Discord, mais il avait disparu, et Party Favor commença à se réveiller.

"Fluttershy !" haleta Starlight elle a ouvert la porte. "Où étiez-vous !? Et... qu’est-ce qui est arrivé à Party Favor !?"

L'étalon grogna quand il se redressa et frotta ses tempes. "Ugh, ma tête..."

Starlight regarda Fluttershy avec de grands yeux. "Qu'est-ce qui s’est passé !?"

"Euh…" prononça Fluttershy en regardant alentour. "Nous, euh... nous avons rencontré des voleurs et..."

"Des voleurs ! Fluttershy, je t’avais dit de ne pas rester trop tard ! Combien vous ont-ils voler !?"

"Rien. Je veux dire... Party Favor a réussi à les combattre, mais... ils l’ont assommé. Je... Je ne pouvais pas le réveiller alors... Je l'ai traîné jusqu’ici."

Sa tante cligna des yeux vers l'étalon. "Vous avez combattu tout une bande de voyous à vous tous seul ?"

Party Favor haussa les épaules. "J'imagine ?"

Discord s'était caché sur un toit, sous sa vraie forme en regardant la scène avec amusement. Il souriait face à l'habileté de Fluttershy.

"Fluttershy", murmura-t-il, en soupirant rêveusement.

C’était un joli nom. Cela sonnait comme le doux battement d’une aile de papillon. Il ne pouvait pas imaginer un plus joli nom qui puisse convenir à cette belle jument.

Mais il n'avait pas voulu révéler son nom propre à elle. Non, pas encore. Maintenant qu'il connaissait l'identité de la jument, il avait mis au point le plan parfait pour bien faire plus ample connaissance avec elle et gagner ses faveurs.

"Je te reverrai très bientôt, mon amour", murmura-t-il avant de se changer en chauve-souris avant de disparaître dans la nuit.


                                              À suivre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.