Discord icon

Truth or Chaos ?

"Comment voulez-vous que nous réussissions à les retrouver ?" demanda Rarity une fois qu'elles eurent chacune mis leur collier autour de leur cou. "Ils pourraient être n’importe où maintenant !"

Les poneys hochèrent la tête lorsqu’un un rire trop familier fit écho dans tout le palais.

"Il est là !" frissonna Fluttershy.

"Discord !" cria Twilight. "Arrête cette folie !"

Le draconequus rit de nouveau, alors qu’il n’était même pas encore apparu. "Folie ? Je vous assure que je suis tout à fait sain d'esprit. Après tout, comment voulez-vous que je réagisse quand je découvre que mon épouse innocente et dévouée n’est pas si innocente et dévouée que ça !"

"Discord, écoute moi !" cria Fluttershy. "Celle que tu as vue, ce n’était pas moi !"

"Oh, vraiment ? Combien d'autres poneys peuvent correspondre à ta beauté délicate ? Applejack y était ! Elle t’a vue !"

"Je ne sais pas ce que j’ai vu !" cria Applejack, en regardant autour de la salle tout en cherchant la source de la voix.

"Nous avons les Éléments d’Équilibre, Discord !" déclara Twilight. "Rends-toi et aucun mal ne sera fait à Screwball , Zany et à toi !"

"Aucun mal ne sera fait ?" Il éclata de rire. "C'est drôle ! C'est vraiment drôle !"

L’alicorne tapa du sabot. "Assez ! Pourquoi es-tu venu ici ?"

"N’est-ce pas évident ?"

Fluttershy hurla quand Discord sortit de nulle part et la prit dans ses bras.

"Je suis venu chercher ma femme, bien sûr !"

"Quoi ?!" haleta Fluttershy. "Je... Je croyais que tu étais en colère contre moi."

"Oh, je l’étais", ronronna-t-il en caressant sa crinière. "Mais je ne te blâme pas, ma chère. Ce n’ était qu’un étalon embêtant qui n’a fait que corrompre ton innocence. Ne t'inquiète pas. Il ne causera plus aucun problème."

Elle écarquilla les yeux. "Qu-qu’est ce que tu as fait de lui ?"

Il rit. "Tu ne veux pas le savoir."

Applejack déglutit. "L'étalon... était réel ?!"

"Oh, oui", soupira Discord. "Il était réel. Je pourrais même vous dire la façon dont il a crié."

Twilight déglutit, mais réussit à maintenir son regard sévère. "Cette fois, tu es allé trop loin , Discord !"

"Oh, bla, bla, bla ! Va dire ça à quelqu'un que ça intéresse, princesse ! Ce titre est si faible, en plus ! Je veux dire allez, vous ne pensez pas que Célestia a eu tort de remettre une couronne et des ailes à une simple et stupide licorne ?"

"Hé !" cria Rainbow Dash en volant sur la défensive en face de Twilight.

"Après tout, cette couronne devrait aller à un poney qui la mérite vraiment."

Twilight cria quand sa couronne lévita hors de sa tête pour aller se poser sur celle de Fluttershy.

"Discord, qu’est-ce que tu ... ?" commença à dire la pégase.

"Imagine, ma chère !" dit Discord en la tendant vers lui. "Toi et moi, nous allons gouverner cette terre ensemble en tant que roi et reine du Chaos !"

Les yeux de Fluttershy s’élargirent. "Quoi ?"

"Ça va être mieux que tout ce dont tu as toujours rêvé, ma chérie ! Nous allons transformer ce monde pathétique et ennuyeux en une belle aire de jeux pour nos enfants ! Et puisque nous serons réunis pour toujours, il y aura plus d'enfants à venir ! Nous pourrions même repeupler ! "

Fluttershy se tira hors de portée de Discord. "Qu'est-ce qui te prend ? Je pensais que tu avais abandonné ces pensées !"

"Je ne les ai pas abandonnées. Je les ai simplement… Mises de côté pendant un certain temps." Il sourit quand il mit son bras autour d'elle. "Allons, ma chérie. Tu as toujours été ma reine. Maintenant, nous pouvons rendre ça officiel."

Elle repoussa sa patte. "Jamais !"

Avec un large sourire, il la saisit par les épaules. "Mais ma chérie, je pensais que tu m’aimais !"

"Non !" cria Fluttershy en pleurant et en donnant furieusement des coups de patte. "Tu n'es pas mon Discord ! Tu n'es pas l'étalon dont je suis tombée amoureuse !"

"Regarde la réalité en face ma chère ! Je le suis et je l’ai toujours été !"

"Assez !" hurla Twilight en lui envoyant un rayon lumineux avec sa corne.

La patte de Discord recula quand la magie le toucha, libérant son emprise sur Fluttershy. La pégase ce cacha derrière l’alicorne.

"Tu ne nous laisses pas le choix, Discord", dit Twilight en plaçant sa couronne sur sa tête. "À moins que tu ne cesses cette folie dans les vingt-quatre heures, notre prochaine rencontre ne sera pas très agréable."

Le draconequus rit d’une manière démente. "Vous devrez m’attraper d'abord !"

Après qu'il eut disparu, son rire continua.

"Qu'est-ce qui lui est arrivé ?" sanglota Fluttershy.

"Il est devenu fou !" s’exclama Applejack.

Twilight soupira. "Je suis désolée, Fluttershy, mais nous devons le faire."

"Non”, prononça Fluttershy.

"C’est le seul moyen de sauver Equestria... et la santé mentale de Discord."

 

*************************************************************************

 

Le draconequus continua à rire quand son corps se transforma en Chrysalis.

"Oh, c'était trop facile ! Bientôt Discord ne sera plus qu’une décoration de pelouse et Equestria sera à moi ! J'aime quand mes plans se déroulent sans accroc."

 

*************************************************************************

 

Pendant ce temps, le vrai Discord cherchait son fils dans les nuages de barbe à papa.

"D’accord, Zany !" l’appela-t-il. "Tu as gagné ! J'abandonne !"

Après quelques instants, l'enfant apparut devant lui. Le draconequus sourit et le poulain se blottit dans ses bras.

"Oh, espèce de petit fauteur de troubles !"

Discord mit sa patte sur sa tête quand il commença à se sentir faible.

"Oh. Créer le Chaos est un travail difficile. Est-ce que ça te dirait qu’on aille chercher ta soeur pour qu’on fasse une petite sieste ?"

Zany ouvrit la bouche avec un sourire et frappa dans ses petits sabots. Discord chercha du regard dans les rues plus bas pour retrouver sa fille.

"Ah, elle est là !"

Il fondit à côté de la jeune jument, qui était encore assise en regardant son reflet dans une flaque d'eau.

"Je l'ai trouvée !" déclara Discord en tendant Zany vers elle. "Après toute cette excitation, le petit prince du chaos est probablement fatigué. Que diriez vous si nous faisions une sieste sur un nuage ? Comme nous le faisions avant."

Il attendait une réponse, mais ne reçut que le silence. Elle ne leva même pas la tête pour le regarder. Confus, Discord se racla la gorge.

"J'ai dit..."

"Je t’ai entendu", marmonna Screwball presque inaudible.

"Aha ! Elle parle ! Alors, que dirais-tu de faire cette sieste ?"

"Papa, je veux rentrer à la maison."

Discord se figea. "Plus tard, ma chérie."

Elle tourna finalement la tête vers lui. "Je suis fatiguée, papa. Tu as dit qu'après le jeu, nous rentrerions à la maison, mais le jeu est terminé depuis une heure." Elle fronça les sourcils. "Tu m’as fait la promesse façon Pinkie !"

"Ne t’ai-je rien enseigné ma chérie ?" demanda Discord en tenant ses doigts croisés. "Croiser les doigts ne compte pas !"

Screwball haleta. "Tu... Tu m’as menti ? Comment... Comment peux-tu faire une chose pareille ?"

Il haussa les épaules. "Calme-toi, ma chérie. Peut-être que tu as juste besoin de dormir."

"Oui, j’ai besoin de dormir, dans mon lit. Pourquoi on ne rentre pas à la maison ?"

"C’est notre maison !" cria Discord en montrant l’environnement qui les entouraient. "Toute ce qui nous entoure est notre maison désormais !"

"Papa, arrête ! Je suis fatiguée de ce jeu ! Si tu n’arrêtes pas, on aura non seulement des ennuis avec maman, mais en plus les princesses vont..."

"On s'en fiche !" dit-il sèchement. "Qui se soucie de ce que peux penser ta sale traîtresse de mère ?!"

"Papa ! Qu'est-ce qui te prend ? Pourquoi tu parles de maman comme ça ?"

Discord se mordit les lèvres en regardant sa fille en colère. Il soupira et tendit Zany vers elle.

"Ok", souffla-t-il. "Je vais te dire la vérité, mais tu ne vas pas aimer." Il détourna son visage. "Ta mère... m'a quitté." Il serra sa patte dans un poing. "Elle nous a abandonnés !"

Screwball cligna des yeux , incrédule. "Qu'est-ce que tu racontes ?"

"Elle m'a quitté pour un autre ETALON !" rugit-il.

"QUOI ?!" hurla Screwball.

"C’est vrai, je l'ai vue ! Elle était en train d’embrasser ce... ce..."

Screwball couvrit rapidement les oreilles de Zany pendant que son père disait le mot. Discord fit face à ses enfants.

"Mais nous n'avons pas besoin d'elle, mes chéris ! Nous n’avons besoin de personne ! Nous allons leur montrer ce qui se passe quand on insulte les membres de la famille du Chaos !"

"Papa..." dit Screwball d'une voix brisée. "Maman ne peux pas... elle ne ferait jamais ça ! Elle... elle nous aime..."

"Elle nous a aimés !" persifla Discord. "Mais nous étions apparemment trop chaotiques pour qu’elle puisse continuer à nous aimer !"

"Non ! Ce n’est pas vrai ! Maman nous aime plus que tout ! Elle me l’a dit..."

"Mensonges ! Que des mensonges !"

"Elle n’a pas menti... Je l'ai senti ..."

"Et bien je pense que ton pouvoir s’est clairement détérioré, ma chère !"

La jeune jument essaya de digérer tout ça. Ses pensées étaient floues en raison de son état de choc et de la fatigue. Rien de tout ça n’avait de sens. Pourquoi sa douce et tendre mère ferait une chose pareille ? Avait-elle dit qu’elle ne les aimait pas ? Ne savait-elle pas ce qui allait arriver à Discord ?

"Elle ne ferait jamais ça !" insista Screwball, ses yeux remplis de larmes. "Tu... tu mens !"

"Est-ce que j’ai l’air de mentir ?" répondit Discord. "Il est grand temps que tu apprennes quelque chose, ma chère : tu ne peux avoir confiance en personne, en particulier ceux que tu aimes !"

Screwball baissa les yeux vers son reflet à nouveau, puis vers Zany. Elle ferma les yeux et essuya ses larmes avant de fusiller son père du regard.

"Eh bien", dit-elle, "Je suppose que ça signifie que je ne peux pas te faire confiance à toi non plus."

Discord cligna des yeux de surprise. "Quoi ?"

Berçant encore son frère, l'adolescente se tenait sur ses pattes arrière. "Je ne veux pas, papa ! C’était pas si mauvais quand ce n’était que quelques blagues inoffensives, mais là c’est... c’est ...c’est… c’est mal !"

"Chérie, écoute moi..."

"NON ! Toi, tu écoutes ! Toute ma vie, les autres poneys n'arrêtaient pas de me dire que tu étais mauvais et que j’étais aussi mauvaise que toi ! Je ne les croyais pas, mais maintenant... maintenant je vois qu'ils avaient raison ! Tu as promis que tu ne ferais plus de mal à personne ! Tu l’as promis aux princesses, tu l’as promis à Maman, tu me l’a promis à moi ! " Elle fit une pause. "Mais tu as menti."

Ses paroles lui transpercèrent le cœur comme une épée. "Chérie, je..."

"Alors vas-y ! Répands ton chaos ! Mais laisse-moi tranquille !" Elle regarda Zany. "Laisse-nous tranquille."

"Qu'est-ce que tu dis ?"

Screwball lui tourna le dos. "Au revoir, papa."

"Screwy ! Attends !"

Mais la jeune jument avait disparu avec le poulain avant qu'il ne puisse l'arrêter. Les deux réapparurent au plus profond de la forêt Everfree. Les genoux de Screwball flanchèrent.

"Wouah, je suis plus fatiguée que je ne le pensais", dit-elle à haute voix.

Elle regarda son frère qui souriait avec joie, bien inconscient de ce qui venait de se produire.

"Eh bien, on dirait que c’est juste toi et moi maintenant, petit frère." Elle leva les yeux vers le ciel. "Où peut-on aller ? Maman va partir à notre recherche, ainsi que les princesses. Je ne crois pas ce que dit papa, mais si c’est vrai... Maman ne sera certainement pas heureuse de nous voir, c'est sûr. Et si les princesses nous punissent ? "

Elle tenait Zany près d'elle. "Je ne laisserai jamais rien t’arriver, je te le promets. Nous ne pouvons pas rentrer à la maison. Ce sera le premier endroit où ils voudront venir nous chercher. Nous ne pouvons pas allez chez Dinky, et je peux pas imaginer ce que mes autres amis doivent penser de moi en ce moment. Tout le monde doit penser que je suis un monstre ! "

Elle soupira et tendit son frère. "J’ai vraiment tout gâché cette fois, non ?"

Quand elle regarda dans les yeux de Zany, ils virèrent soudainement au vert et Screwball sentit ses propres paupières s’alourdir. Une voix apaisante dans sa tête lui dit de s’allonger et de dormir. Le sommeil était certainement une bonne idée.

Puis une autre voix dans sa tête cria : "Éloigne toi de lui !"

Screwball sortit de sa transe. "Qu'est-ce que... ?"

Elle regarda ensuite l'enfant dans ses sabots, dont la bouche était grande ouverte, comme ébahi. Elle le fit tomber.

"Tu n'es pas Zany !"

Le bébé grimaça quand il changea de forme. Screwball regarda avec horreur la reine des changelins qui se tenait maintenant devant elle.

"J’ai sous-estimé ta clairvoyance, je dois l’admettre", sourit Chrysalis. "Bien qu’avoir gardé cette forme aussi longtemps prouve à quel point je suis douée !”

Screwball s’étrangla sur ses mots. "Où... qu'avez-vous fait de mon frère ?!"

"Il est vivant, je te l’assure. Nous sommes peut-être des changelins sans cœur, mais nous aimons beaucoup les enfants ! Ton petit frère est assez puissant pour son âge. Je pense que je m’en occuperai comme s'il était mon propre fils !"

La jeune jument serra les dents. "Vous allez laisser partir mon frère espèce de… de monstre !"

Chrysalis mit son sabot sur sa poitrine, en faisant semblant d'être offensée. "Monstre ? Quel hypocrite tu fais."

Screwball cria et fit apparaître un marteau géant derrière la reine. Il alla s’écraser sur sa tête, mais au lieu de lui faire mal, il s'arrêta. Chrysalis fit disparaître le marteau dans les air et se mit à rire.

"Elle est en colère. Comme c’est adorable !"

"Q-quoi ?" dit Screwball.

Elle essaya de jeter un autre sort, mais le seul résultat fut une explosion de confettis. Elle essaya de nouveau, mais une douleur aiguë dans la tête brisa sa concentration. Chrysalis ne fit aucun effort pour cacher son rire.

"Ça ne sert à rien, ma chérie ! Depuis que j’ai pris la place de ton frère, je me suis nourrie de ton amour et j’ai pris possession de tes pouvoirs ! Bien sûr, à cause de mon fils, il n'y avait plus beaucoup de puissance à consommer."

La tête de Screwball se tourna vers le haut. "Quoi ?"

"Oh, tu ne l’as pas deviné ? Mon fils te manipule depuis le premier jour où il t’a rencontrée."

C’était comme si le monde s’était détruit autour de la jeune jument.

"Non, non ! Vous mentez !"

"Oh, vraiment ? Pauvre idiote, tu manques tellement de force que tu ne sais même plus si quelqu’un te dit un mensonge ou la vérité !"

"Il ne ferait jamais ça ! Il... il..."

"T’aime ?" Chrysalis ricana. "Il faisait semblant ! Il faisait exactement ce que sa mère lui disait ! Oui, le garçon a été très utile dans mon plan. Non seulement il a absorbait tes pouvoirs, mais s’il n'avait pas été là, je n’aurais même pas été au courant de l'existence de ton frère ! "

La bouche de Screwball s’était ouverte, mais rien n’en sortit.

"Malheureusement pour toi ma chère", dit la reine, "maintenant que tu es devenue impuissante, tu ne m’es plus d'aucune utilité."

Un bruissement dans les buissons choqua la jument. Elle se retourna pour voir plusieurs changelins émergeant de l'obscurité, l'entourant et bloquant toutes les voies d'évasion.

"Dévorez toutes les forces qu’il lui reste !" ordonna Chrysalis. "Puis débarrassez-vous d'elle."

Screwball cria. Elle devait sortir d'ici, elle devait retrouver son frère. Elle ferma les yeux et canalisa autant de puissance qu'elle le pouvait. Cela lui donna une migraine terrible, mais elle n’abandonna pas.

Alors que les changelins étaient à quelques centimètres d'elle, Screwball explosa en confettis. Les changelins glapirent dans la confusion.

"Qu'est-il arrivé, Votre Majesté ?" demanda l'un d'eux.

Chrysalis grogna de colère et pointa un sabot vers une moitié du groupe. "Vous ! Retrouvez-la et tuez-la ! Cherchez partout ! Si elle dit à quelqu’un ce qu'elle a vu, mes plans seront ruinés !"

Les changelins la saluèrent et se séparèrent pour la traquer.

 

*************************************************************************

 

Lorsque Screwball arriva au bord du lac en chocolat, elle ne pouvait plus tenir debout. Ses forces l’abandonnèrent quand elle s’effondra sur le sol. Tout espoir semblait perdu pour la Princesse du Chaos, jusqu'à ce qu'une silhouette apparaisse devant elle. Elle ouvrit les yeux pour voir la silhouette sombre d'un changelin, une paire d'yeux verts brillants étaient fixés sur elle.

Au lieu de courir, sa tête tomba doucement sur le sol alors qu'elle dérivait dans l'inconscience.

Mothball caressa doucement sa crinière. Il avait été à sa recherche depuis qu’elle avait été séparée de son père. Il savait que sa mère s’en était prise à elle, car il pouvait sentir ses forces disparaître lentement. Si elle venait de s’enfuir, sa mère ne pouvait pas être loin. Il devait la mettre en sécurité.

Le prince utilisa sa magie pour faire léviter la jument évanouie sur son dos. Heureusement, elle était légère comme une plume.

"Ne t’inquiète pas, Screwy”, murmura-t-il. "Même si c’est la dernière chose que je ferai, je vais tout arranger."



                                               À suivre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.